les 4 vérités


Pour un vrai programme de réformes !

13 septembre 2016 par Foucart Alain dans Culture, Economie avec 10 commentaires

Républicains-osez
Beaucoup de lecteurs des « 4 Vérités » voudront sans doute participer à la primaire de la droite et du centre, les 20 et 27 novembre 2016.

Mais auront-ils tous décortiqué les promesses, propositions et engagements des uns et des autres ?

Probablement pas. C’est, en effet, assez fastidieux…

Il se trouve que quelqu’un l’a fait. C’est Alain Mathieu, président d’honneur de Contribua­bles Associés. Avec une rigueur d’ingénieur…

C’est le résultat de cet examen qu’il nous livre dans ce nouvel opus : « Républicains, osez ! »

Son titre renvoie à la conclusion de l’auteur : aucun candidat à la primaire ne propose le programme complet de réformes, seul susceptible de redresser la Fran­ce. Comme si ces responsables politiques avaient peur. Comme s’ils tremblaient avant d’opérer un malade…

Ils disent faire confiance aux entreprises privées. Mais pas un seul n’avance une liste de privatisations à réaliser !

Aucun ne propose réellement d’abroger les 35 heures.

Ils veulent réduire le nombre de fonctionnaires par le seul effet (trop modeste) du non-remplacement d’une partie des agents partant à la retraite.

Ils disent vouloir effacer les inégalités entre les régimes de retraites publics et privés, mais sans se presser.

Un seul propose de baisser les impôts dès 2017.

Tous reprennent la blague de l’islam « religion de paix ».

Aucun ne veut introduire le référendum d’initiative populaire.

Personne ne parle d’encadrer le droit de grève, afin d’empêcher la prise d’otages périodique des usagers-consommateurs.

Leurs seules audaces sont dérisoires : abrogation de l’ISF (?) et retraite à 65 ans !

Les Juppé, Fillon, Le Maire, Sar­kozy, et autres qualifiés pour la primaire n’osent pas, en vérité, sortir vraiment du politiquement correct et renverser les to­tems adorés par ce­lui-ci. Même quand plus personne n’y croit.

Puisque c’est en favorisant la croissance du nombre de riches qu’on réduira celui des pauvres, il faut oser dire qu’on doit cesser de « lutter contre les inégalités ».

Puisque les subventions aux énergies renouvelables coûtent cher, il faut oser les supprimer.

Puisque l’islam violent nous attaque de l’intérieur, il faut le nommer et le combattre.

Comme les 35 heures ont été un fiasco, il faut les abroger.
Simplifier l’impôt sur le revenu passe par un impôt à taux unique.

La Sécurité sociale modèle 1946 a fait son temps. Alain Mathieu propose un revenu forfaitaire unique sous condition de ressources, géré par des caisses décentralisées.

Le marché répondra mieux aux besoins de logement de tous les Français, dès qu’on en aura fini avec la vieille lune inefficace du logement social.

On aura une autre opinion du libre-échange quand nos entreprises auront été rendues plus compétitives par la baisse des impôts et des charges consécutive à ces réformes.
À juste titre, l’auteur termine son tour d’horizon par un chapitre intitulé : « Osons la démocratie ! »

Si la droite l’emporte en 2017, ses électeurs sont en droit d’exiger que les ré­formes promises soient rapidement mises en œuvre.

Mais tout responsable politique sait bien, par ailleurs, que les groupuscules syndicaux, avec leur pouvoir de blocage subventionné, les bloqueront, fût-ce violemment. Même la gauche, avec ses réformettes, s’y est cassé les dents.

« La crédibilité d’un programme sérieux de réformes dépend donc largement des mesures qui seront annoncées pour limiter le pouvoir de nuisance des syndicats et de la presse, et faire respecter les décisions des citoyens ayant approuvé ces réformes » (page 270).

Sur ce point, pour l’instant, tous les candidats sont encore en mode silencieux…

Messieurs, si vous n’osez pas, vous gagnerez peut-être, mais nous, nous perdrons !

Acheter le livre ici

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion.fr ici

10 Comments

  1. druant philippe20 septembre 2016 à 10 h 38 minRépondre

    « sont invités à débattre des partisans contre des militants, des gauchistes contre des extrémistes de gauche, des communistes contre des Front de gauche, et lorsqu’ils invitent un opposant, il est noyé par six partisans + l’animateur, gauchiste lui  »

    @jacky :

    totalement vrai et s’ il leur arrive d’ inviter un droitiste dur ou extrème droitard à la TV , ils lui font un procès stalinien où le natio est confronté seul à ses juges gauchistes (voir les salopes Lapix ou la connasse suceuse d’ UMPS Caroline Roux)
    Après cela , jaures nous accusera de menacer les gauchards : s’ il avait la moindre idée de la haine dont les gauchistes font l’ objet et des supplices auxquels ils seront soumis au jour de la reconquista politique , il s’ en irait illico presto au Népal .

  2. Jacky Social20 septembre 2016 à 8 h 38 minRépondre

    Exclusif: voici pourquoi Jaures aime le debat sur les 4V, site chretien conservateur de Droite. A ggggueuche, le debat a disparu et Jojo, en humain, s’emmerde. Alors il vient sur les 4 V a defaut d’etre admis sur dreuz.

    Voici ce que dit dreuz sur la ggggueuche qu’il remercie au passage. Excellent!!! Un tout grand merci Jaures que nous saluons z’au passage.

    1,4 million de lecteurs par mois pendant l’été ! Jamais Dreuz n’avait atteint ce chiffre. Le succès foudroyant de Dreuz, nous le devons à la gauche.

    Dreuz existe et se développe sur le totalitarisme que la gauche tente d’imposer.

    La gauche ne veut pas de débat, elle veut interdire le débat.

    Son mode opératoire est visible et constant : approuvez leur point de vue (je n’ai pas dit idée, car reprendre Marx, Trotsky et Staline n’est pas une idée), où ils vous feront taire en vous diabolisant (islamophobe, homophobe, xénophobe, raciste…), ou condamner en justice.

    Les débats des plateaux de télévision sont ainsi : sont invités à débattre des partisans contre des militants, des gauchistes contre des extrémistes de gauche, des communistes contre des Front de gauche, et lorsqu’ils invitent un opposant, il est noyé par six partisans + l’animateur, gauchiste lui aussi.

    La question

    Pourquoi, alors qu’ils sont en situation hégémonique dans les médias, l’édition, l’éducation, l’université, l’art, la justice, les syndicats et le gouvernement, et qu’ils imposent le débat social, ont-ils mordu la poussière et perdu la bataille culturelle et des idées ?

    Parce que débattre est intrinsèque à la nature de l’homme, parce que chaque homme est différent et qu’aucun régime totalitaire n’a réussi à fabriquer des hommes identiques et égaux.

    Parce que tous leurs efforts conjugués n’ont pu, et ne pourront pas le transformer.

    Mao n’y est pas parvenu au prix de millions de morts, les Cubains sous le joug des Castro depuis 70 ans croient toujours en Dieu même si l’église leur est interdite, ils attendent le jour de leur liberté retrouvée même si elle leur a été supprimée dans le sang, et celui où ils pourront débattre librement, liberté que la gauche française et américaine malmène sans réussir à la tuer.

    Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

    Je remercie les journalistes pour leurs insultes (fachosphère, extrême-droite, hoax, désinfo, conspirationniste). Comment n’ont-ils pas encore remarqué que tous ces mots ont été décodés par le grand public comme voulant dire : « pas soumis au politiquement correct » ? Mystère…

    Mais c’est ainsi qu’ils contribuent à notre bonne santé. Dreuz leur doit beaucoup.

    Il serait interessant d’avoir les stats sur le lectorat des 4V.

  3. quinctius cincinnatus18 septembre 2016 à 16 h 35 minRépondre

    pour ce qui concerne la primaire de la droite et du centre ( ce qui signale bien ce fait purement géométrique que le centre n’ est pas déporté sur sa droite, d’ailleurs le centre sont … deux comme dans une ellipse ! ) on sait déjà pour qui ne pas voter :

    Bayrou demande à ses sympathisants de se rendre en masse ( ….les ricanements sont inopportuns ! ) à ce rassemblement de …  » choix  » ( sic ) pour apporter leur voix ( enrouées ou même aphones ) à …Alain Juppé …. sinon il [ Baurou ] menace ( et là les ricanements sont proprement inadmissibles ! ) de se présenter à la présidentielle

    ceci est aussi exemplaire de nos moeurs politiques que le ralliement sincère de Dame Tartine à Guimauve le Conquérant : d’ abord sauver sa place !

    allez voter à la primaire : barrez le chemin à Juppé et à Sarko ! ne laissez pas les plus  » débiles  » des Républicains vous imposer un candidat qui n’ est pas le vôtre !

  4. quinctius cincinnatus18 septembre 2016 à 9 h 10 minRépondre

    Bruno LeMaire commence à devenir intéressant , non pas parce qu’ il à pondu 1000 pages de programme, ce qui est sans doute roboratif mais ce qui est, pour le citoyen ordinaire, a priori indigeste, mais parce qu’ il est le seul pour l’ instant d’ une part à avoir l’ audace de s’ entourer de conseillers économiques qui soient d’ authentiques libéraux ( je viens de prendre connaissance ce matin de son équipe de campagne ) et d’ avoir trouvé le mot juste et moqueur pour  » croquer  » le chouchou du Media Alain Juppé :  » l’ immobilité … heureuse  » et d’ épingler le papillon Sarkozy sur son bouchon : un agité de la politique sans morale, chassant sur les terres  » nationales « , et sans projets autres que ceux qui relèvent de la plus pure démagogie

    si on réfléchit au delà du ressentiment … primaire ( celui du F.N. ) c’ est un candidat à la primaire de droite qui doit être pris au sérieux

    • quinctius cincinnatus18 septembre 2016 à 19 h 05 minRépondre

      et …. patatras … voilà que notre brillant candidat LeMaire vient de rendre un vibrant hommage à cette vieille lune de Chirac … rien à espérer de ces gens là toujours ombiliqués au … père ! … ne peuvent ils donc pas sinon le tuer au moins couper le cordon ? Dans la Rome antique les successions étaient plus expéditives !

      • quinctius cincinnatus18 septembre 2016 à 20 h 13 minRépondre

        remarquez que tout le monde de droite se met à l’ unisson même Marine ; Chirac c’ est notre Johnny, notre Yannick, notre De Funès de la politique : nul à chier ,mais dont on fait un héros national pour ne pas passer pour un ringard … alors que tous sont des ringards

        • Jacky Social19 septembre 2016 à 13 h 51 minRépondre

          @QC: trouvez-vous De Funes « nul a chier »? Pas moi.

          • quinctius cincinnatus19 septembre 2016 à 17 h 22 min

            vous avez raison ! disons avec cette spécificité  » si tellement  » parisienne  » :  » cabotin  » comme …. Giscard

            p.s. : l’ épigénétique ne se réduit plus à la seule définition ( à la Lissenko ) qu’ en donne encore le dictionnaire : c’ est devenu beaucoup plus complexe ; mais pour moi J@uresse demeure mon Soleil …

             » c’ est le soleil et nulle autre lumière qui t ‘ a donné à voir ce qui est beau  »

            Barrufaldi librettiste d’ Albinoni ( compositeur génial qui annonce Bach ) dans :

             » il conciglio *** dei pianeti  »

            *** sans  » g  » dans le titre original si je me souviens bien ?

  5. quinctius cincinnatus14 septembre 2016 à 15 h 30 minRépondre

    bientôt les salariés du privé se faisant de plus en plus rares, du moins dans le secteur industriel, il ne restera plus que les syndicats de fonctionnaires !

    faisons comme sait si bien le faire Hollande : attendons et voyons peut être que le miracle tant attendu viendra : de véritables syndicats je veux dire des syndicats modernes pas des appendices tentaculaires du marxisme

  6. Jaures14 septembre 2016 à 14 h 47 minRépondre

    Vous mettez la charrue avant les boeufs.
    Avant de songer à limiter le pouvoirs des syndicats qui auraient l’audace de faire leur devoir, défendre les salariés, il faut faire approuver par les électeurs votre programme qui ferait passer Mme Thatcher pour une marxiste-léniniste.
    Si les prétendants LR ne vont pas jusque là, c’est que, d’une part, ils ne pensent pas que cela fonctionnerait (déjà, songent-ils que ce qu’ils proposent fonctionnera ?), et que d’autre part, il est peu probable que les Français se lancent dans une telle régression sociale.
    Vous en doutez ? Présentez-vous donc aux élections !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

4Vérités Abonnement
Connexion
Rester connecté
Le dessin de la semaine
DVD
Partenaires
En Bref
Pétitions