les 4 vérités


Projet de révision constitutionnelle : Jean-Christophe FROMANTIN (DVD) sur la ligne de François FILLON

8 février 2016 par les4v dans Agenda, En bref avec 5 commentaires
La lutte contre le terrorisme mérite mieux qu’un débat politique sur la portée des symboles. Or ce n’est que de cela dont on parle depuis plusieurs semaines, sans que cela n’apporte rien au dispositif anti-terroriste, car la déchéance de nationalité existe déjà dans le code civil et l’extension de son périmètre n’appelle pas de révision constitutionnelle.

Jean-Christophe FROMANTIN appelle à ce que nous mettions notre énergie, nos propositions et nos débats sur les questions opérationnelles liées à l’efficacité de notre système de renseignement, à la réponse européenne au terrorisme, à la surveillance de l’espace Schengen et à la détermination d’agir dans le cadre d’une coalition internationale puissante et déterminée.

« Oui à une déchéance de nationalité pour tous ceux qui retournent leurs armes contre la France, mais dans le cadre législatif ordinaire car la Constitutionnalisation de la déchéance de nationalité et de l’état d’urgence risque d’enfermer ces mesures dans un cadre particulièrement contraint et inutile (…) Notre priorité et notre réponse au terrorisme doivent aller bien au delà des symboles pour s’attaquer prioritairement et très rapidement au cœur du dispositif. »

C’est la raison pour laquelle Jean-Christophe FROMANTIN, Député des Hauts-de-Seine, votera contre ce texte et qu’il rejoint en cela la position de François FILLON telle qu’il l’a exprimée dans la presse ce week-end.

Jean-Christophe Fromantin
Député des Hauts-de-Seine
www.fromantin.com

5 Comments

  1. Raùs21 février 2016 à 12 h 59 minRépondre

    C’est lamentable de constater qu’il y a si peu de contributions sur ce sujet – lamentable vraiment – les poltrons de la droite « soumise »

  2. Rosenberg19 février 2016 à 12 h 45 minRépondre

    Fillon est un faux-cul n’ayant pas eu la dignité de démissionné comme premier lèche-Q de Sarkophage !

  3. Alain9 février 2016 à 20 h 35 minRépondre

    La modification de l’état d’urgence et son intégration dans la constitution risque de lui attribuer un statut supérieur à celui de l’état de siege, qui donne la main à l’armée, sur les medias, la sécurité intérieur et la justice.
    Sans que les forces de police ou les tribunaux soient dessaisis de leur compétence , à part une minorité de crypto- trotkystes qui seraient mis au pied du mur, la majorité serait ravi d’obéir à des ordres legitimes les remettant au service de la France.

  4. Schaïssé9 février 2016 à 7 h 28 minRépondre

    Jaurès@ il nous faut vite un gouvernement AUTORITAIRE
    qui expédie les palabreurs/saliveurs au Paradis des violeurs où chacun de ces traîtres aura 72 vierges excisées, à violer !

  5. Raùs9 février 2016 à 7 h 13 minRépondre

    Fromantin@ nos élus sont coupables actifs de l’invasion de notre pays par des gens incompatibles avec notre Histoire, notre culture – Nos élus sont des Hors-la loi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

4Vérités Abonnement
Connexion
Rester connecté
Le dessin de la semaine
DVD
Partenaires
En Bref
Pétitions