les 4 vérités


Communiqué – Jacques MYARD : RETOUR « EN  » ET « DE  » CRIMÉE

3 août 2016 par Jacques Myard dans International avec 9 commentaires


jacques-myard-communique-crimee
COMMUNIQUE DE PRESSE
de Jacques MYARD
Député de la Nation
Maire de Maisons-Laffitte
Président du Cercle Nation et République

Le 2 août 2016,

A/S :RETOUR « EN  » ET « DE  » CRIMÉE

A l’initiative de Thierry Mariani, député des Français de l’étranger et à l’invitation du député russe Leonid Slustky Président du groupe d’amitié Russie-France à la Douma et de sa fondation, j’ai effectué un deuxième séjour en Crimée du 29 au 31 Juillet 2016 avec une dizaine de collègues députés.

Je m’étais déjà rendu en Crimée en Juillet 2015 dans les mêmes conditions.

De ce séjour je retiens les points marquants suivants:

Devoir de mémoire et conscience collective.

-Notre séjour a débuté par une visite au mémorial Krasny érigé sur les lieux d’un camp de concentration à Simféropol. L’occupation nazie a été particulièrement odieuse en Crimée. Plus de 20 000 personnes ont été assassinées dans ce camp dont le mémorial a été inauguré le 9 Mai 2016.

Lors de la visite guidée par le Président du Conseil d’Etat de Crimée ( gouvernement) Vladimir Konstantinov, on saisit immédiatement le poids de la deuxième Guerre mondiale dans la mémoire collective des Criméens. La grande Guerre patriotique célébrée par Vladimir Poutine parle à l’évidence avec force au peuple russe qui a perdu 27 millions de morts. La Russie et la Crimée sont en communion totale avec leur passé et leurs héros qu’elles glorifient.

A Sébastopol, nous avons déposé une gerbe au monument français du cimetière de la guerre de Crimée -1854, 1856- il s’agit du plus grand cimetière français à l’étranger 110 000 soldats y reposent.

Les autorités locales entretiennent les lieux alors que le gouvernement français a cessé de le faire en raison du rattachement de la Crimée à la Russie.

Visite de la Synagogue de Sébastopol: un moment très émouvant a été la visite de la nouvelle synagogue de Sébastopol où nous avons été accueilli par un rabbin de rite loubavitch.
Plus de 120 000 Juifs ont été exterminés lors de l’occupation nazie dans des conditions particulièrement atroces.

Aujourd’hui un millier de Juifs vivent à nouveau à Sébastopol et prient dans une nouvelle synagogue en cours de finition. Près de 12000 Juifs sont recensés en Crimée et ils louent ouvertement la liberté et la sécurité dont ils bénéficient grâce au gouvernement russe qui assure leur protection.
Les responsables de la communauté précisent que l’émigration vers Israël serait très faible.

Fête de la Flotte.

Nous avons assisté dans la tribune officielle à la Fête de la flotte russe dans la baie de Sébastopol. Des dizaines de milliers de spectateurs ont assisté à la parade navale qui associait discipline militaire et ferveur populaire patriotique.

22 Navires et 2 sous-marins participèrent à cette parade navale, quatre autres parades ont eu lieu en Russie dont celle de Saint-Petersbourg avec V. Poutine.

L’ambiance était bon enfant avec la présence dans la tribune officielle de nombreux enfants et d’un personnage -le chirurgien- ami de Poutine et président des motards russes portant un accoutrement étonnant fort proche de ceux des motards d’outre atlantique…..

La parade débuta par une reconstitution historique avec la Grande Catherine fondatrice du port militaire de Sébastopol.

Plusieurs exercices navals dont le débarquement de véhicules blindés amphibies étaient accompagnés de musique classique dont la  chevauchée des Valkyries de Wagner et pour le ballet final des remorqueurs-bateaux pompes par l’air de Casse Noisettes de Tchaikovsky….

Au delà de la volonté évidente de montrer le retour de la puissance navale russe , le spectateur étranger pouvait s’interroger sur la persistance du romantisme slave……

Les échanges politiques

Nous avons eu des échanges politiques très directs et ouverts avec Vladimir Konstantinov Président du Conseil d’État , les membres du Présidium et la Procureure de Crimée Natalia Poklonskaya.

L’essentiel des échanges a porté sur la situation interne de la Crimée et plus particulièrement  sur la situation des minorités.

A ce titre les autorités criméennes ont salué le rapport de l’ambassadeur suisse Gérard Stoudmann du conseil de l’Europe ( SG/inf(2016)15 Rev.) qui souligne :

 » Que les cas de répression  aussi graves qu’ils puissent être , semblent davantage cibler des opposants à titre individuel, qu’il s’agisse de Tatars de Crimée, d ‘Ukrainiens ou d’autres, plutôt que de refléter une politique de répression collective à l’encontre des Tatars de Crimée en tant que groupe ethnique. « 

Renzi Ilyassov , ministre chargé des problèmes inter-ethniques affirme qu’il n’y a pas de conflit ethniques en Crimée.
La Crimée a institué 2 fêtes musulmanes et 2 fêtes chrétiennes, les langues tatar  et ukrainienne sont langues officielles de la Crimée comme le russe , ce qui n’était pas le cas du temps de l’Ukraine et de l’URSS.

Il existe selon Edipe Gaparov, ministre , 15 écoles tatares , 11 écoles ukrainiennes, 1 école Bulgare.

Les Tatars disposent d’un théâtre lyrique, d’un musée , d’une bibliothèque, de lieux de culte et la construction d’une grande mosquée est en cours.

40 associations tatars sont reconnues et coopèrent avec les autorités.
La quasi totalité des Tatars a reçu  des passeports. Après 110 ans d’absence, des députés tatars vont siéger à la Douma.

Il reste le cas du Mejlis du peuple tatar accusé  de terrorisme et qui aurait perpétré l’attentat contre les pilonnes électriques de haute tension qui a privé d’électricité la Crimée pendant plusieurs mois.

Il apparaît que le Mejlis est très minoritaire et ne représente pas les Tatars dont l’immense majorité dialogue avec le gouvernement où siègent plusieurs ministre tatars dont le vice-président du Conseil d’Etat R. Babled.

En ce qui concerne les disparitions, les enquêtes sont ouvertes systématiquement selon la Procureure, certaines disparitions seraient aussi dues par des règlements de comptes, ou par des départs en Syrie.

Si des oppositions ethniques demeurent elles semblent être limitées à des individualités ce que souligne le rapport Stoudmann.

Radicalisation islamique:
selon la Procureure il n’y aurait pas de radicalisation islamique notable, mais selon le ministre R.Balbek plus de 300 Tatars seraient partis en Syrie et il accuse les autorités ukrainiennes de fermer les yeux sur un camp d’entrainement jihadistes à Kherson.

Sur le plan économique le Président V.Konstantinov affirme que la Crimée connaît une forte croissance économique +17 % en un an et une forte augmentation du tourisme + 30% .
De nombreux chantiers sont en cours dont l’agrandissement de l’aéroport de Simféropol,  ce qui serait une aubaine pour les entreprises françaises.
Quant au fameux pont dKerch il serait terminé en 2018 pour le trafic routier et 2019 pour le trafic ferroviaire.

La France se doit de tourner la page du rattachement de la Crimée à la Russie.

Notre voyage a suscité encore les critiques de certains aveugles qui refusent de reconnaître les réalités sociologiques, politiques et stratégiques.
La Crimée est russe sociologiquement, historiquement les Criméens se sont prononcés très fortement par référendum pour le retour à la Russie en 2014 et même s’il fut fait avec rapidité il n’est pas contestable que les résultats – pour le rattachement à une forte majorité exprime la réalité de la population de la Crimée. Il est vain de le contester.

Dans ces conditions poursuivre une politique d’ostracisme et de sanctions l’égard de la Russie conduit à une impasse c’est une bévue majeure, une faute.
Aucune sanction ne pourra faire revenir la Russie et la Crimée sur leur choix. La politique des sanctions est intenable !

Il faut en tirer rapidement les conséquences et les leçons et lever les sanctions comme l’a demandé le Parlement français afin de rétablir des relations normales avec Moscou, dans notre intérêt bien compris et l’intérêt de l’Europe.

La France et la Russie ne combattent elles pas ensemble un ennemi commun le terrorisme et Daech ?
Il est temps d’en tirer les conséquences logiques.

Relevons enfin que la Crimée n’est pas le Donbass, les questions ne doivent pas être confondues, la Crimée est en paix , le Donbass en guerre, cela devrait suffire à nous mobiliser pour pousser tous les protagonistes de cette dernière région à trouver une solution !

9 Comments

  1. Stutz4 août 2016 à 12 h 57 minRépondre

    la Russie est Maîtresse chez elle, Ne pensez-vous pas que la France a assez a faire sans s’occuper des autres ? Quand hier le triste spectacle de l’Eglise Sainte – Rita, pour avec évacuation du prêtre qui faisait la messe…ça va loin ce gouvernement…! je sais une chose l’apprentissage de l’arabe par force ( oui c’est le cas ) une ministre l’impose ! elle qui a double nationalité ! un ministre doit savoir où il ou elle se trouve et pas un pied dans chaque camps Le Prêtre à terre, traîné ces images ont été vu dans le monde entier !!!…les statues, bancs et tout le reste dans la rue… ne pensez-vous pas qu’un tel scandale a de quoi nous révolter ? un gouvernement part en vacances le même jour que les CRS ou Police vide les lieux et voir comment …c’est choquant, il est temps que 2017 arrive puisque c’est le recours normal ! Non la France n’a pas de conseil a donner à la Russie quand on sait sa signature avec d’autres à L’ UNESCO .en Avril 2016 !

    • quinctius cincinnatus4 août 2016 à 13 h 21 minRépondre

      l’ Iran est maître chez lui qui vient de pendre 20 terroristes sunnites accusés de meurtres d’ enfants ,de femmes et d’ imams sunnites … kurdes !

    • Jaures4 août 2016 à 13 h 53 minRépondre

      Si vous souhaitiez préserver l’église Ste Rita qui est un édifice privé, que n’avez-vous organisé une collecte pour la racheter à son propriétaire, l’association belge des Chapelles catholiques et apostoliques ?
      Rappelons que cet édifice n’est pas consacré ni dédié au culte. Si l’église Ste Rita n’est pas évacuée, qui dédommagera l’association ? Qui gèrera et entretiendra un lieu inoccupé depuis 4 ans ?
      Vous ?

      • quinctius cincinnatus6 août 2016 à 12 h 21 minRépondre

        le  » problème « , voyez vous, c’ est que cette  » chapelle  » ( aux deux sens du mot ) n’ est pas  » subventionnée  » comme le sont la C.G.T. ,  » l’ Humanité  » , S.O.S. racisme etc … avec MON argent alors que MOI j’ en n’ ait rien à secouer de ces zozos là !

        • Jaures7 août 2016 à 21 h 46 minRépondre

          Vous plaisantez ou quoi ? Comment croyez-vous que les 45 000 églises et cathédrales tiennent debout ? Par l’opération du St Esprit ? 90% d’entre elles sont prises en charge par des fonds publics, donc mon argent autant que le vôtre.
          Mais contrairement à vous, je suis pour maintenir le patrimoine et les lieux de cultes.
          Pendant ce temps, le clergé peine à entretenir son patrimoine et vend chaque année des dizaines d’édifices religieux. Si vous voulez garder vos lieux de culte, faites-y venir des fidèles et pour cela, commencez à vous demander pourquoi ils se font de plus en plus rares.

  2. trannod4 août 2016 à 11 h 15 minRépondre

    avec mimolette nous sommes à la botte d’Obama

  3. raymond4 août 2016 à 8 h 19 minRépondre

    les intérêts amerloques font qu’il faut dresser l’EU contre la Russie ,qui sont nos vrais amis contrairement aux usa qui a coup de valises de pognon achetent nos politiciens corrompus jusqu’à la moelle

  4. Alain3 août 2016 à 22 h 21 minRépondre

    Les sanctions contre la Russie n’ont été prises que par soumission aux intérêts des néo conservateurs US et contre ceux des USA et de la France. Elles relèvent donc de la haute trahison et de la forfaiture.

  5. Alain3 août 2016 à 22 h 20 minRépondre

    Les sanctions contre la Russie n’ont été prise que par soumission aux intérêts des néo conservateurs US et contre ceux des USA et de la France. Il relèvent donc de la haute trahison et de la forfaiture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

4Vérités Abonnement
Connexion
Rester connecté
Le dessin de la semaine
DVD
Partenaires
En Bref
Pétitions