les 4 vérités


Que deviendront les USA si Hillary Clinton est élue ?

30 août 2016 par Milliere Guy dans International, La Une avec 68 commentaires

Les États-Unis restent un pays libre. Le premier amendement y garantit encore la liberté de parole, et les lois liberticides qui prévalent en France ne pourraient y être votées.

Le colloque international sur l’islam organisé à Los Angeles et auquel j’ai participé voici quel­ques jours n’aurait pu se tenir à Paris : quelques-uns des plus grands spécialistes de l’islam ont pu y parler sans langue de bois et sans craindre les foudres de ceux qui traquent « l’islamophobie ».

Quiconque, outre-Atlantique, bétonnerait une ville comme les grandes villes françaises sont bétonnées aujourd’hui et dirait que c’est une action positive pour l’environnement se verrait conseiller de consulter un psychiatre. Une candidate du mouvement « vert » sera présente à l’élection présidentielle, mais restera dans la marge et aura un score microscopique.

Néanmoins, les États-Unis changent et risquent de glisser vers un déclin à l’européenne.

L’élection, puis la réélection, de Barack Obama ont été des signes éloquents de ce changement.

Un homme qui a le passé de Barack Obama n’aurait pu songer à se porter candidat il y a une trentaine d’années. Des liens avec l’ultra-gauche, l’islam radical et d’anciens terroristes non repentis auraient été considérés comme rédhibitoires.

Non seulement Obama s’est présenté, mais il a été élu et réélu.

Que, cette année, un Bernie Sanders, un homme au passé communiste et porteurs de penchants favorables au défunt Hu­go Chavez et aux frères Castro, partisan affiché du socialisme, ait pu emporter autant de voix ne peut que susciter inquiétude et consternation.

Qu’une femme telle qu’Hillary Clinton puisse être candidate et ait des chances de finir non pas en prison, où elle serait à sa place, mais à la Maison Blanche, conduit à se demander combien de temps les États-Unis vont encore survivre.

Les grands médias français informant leurs lecteurs aussi bien que la Pravda informait les Russes sous Brejnev, il importe de rappeler ici ce qu’ils ne disent pas : à savoir qu’Hillary Clinton s’est rendue coupable d’un nombre invraisemblable de mensonges et de parjures, a divulgué des secrets d’État à des puissances étrangères en les faisant circuler par un serveur internet non protégé, s’est enrichie considérablement par des pratiques de corruption avérée, et j’en passe…

Bien que sachant tout cela, des millions d’électeurs s’apprêtent néanmoins à voter pour elle. Ce qui signifie qu’ils acceptent d’avoir une Présidente criminelle.

Je n’ose imaginer ce que se­raient les États-Unis après plusieurs années d’une éventuelle présidence Hillary Clinton.

Je dois constater, avec tristesse, ce qu’ils sont déjà après huit années de présidence Obama.

L’explication de ce changement est, hélas, très simple.

Les défenseurs des valeurs de l’Amérique ont abandonné peu à peu des secteurs cruciaux à la gauche, qui s’est employée à ébranler, puis à détruire ces valeurs, qui ne survivent désormais qu’au sein d’une minorité de la population.

La destruction est désormais installée dans des têtes très nombreuses. Les idées de bien et de mal chez ceux qu’elle touche sont considérées comme relatives. La civilisation occidentale est perçue par eux comme génériquement coupable.

L’utilisation cynique de la redistribution et de l’immigration a fait le reste : les voix des noirs ont été achetées par le biais de promesses d’allocations. L’État-providence a remplacé les anciens esclavagistes. Les voix des latinos ont été acquises de la même façon. Les immigrants illégaux issus du tiers-monde ont été préférés aux immigrants venus d’Europe et placés en position de dépendance. Le racisme anti-blanc a été attisé par des racistes noirs.

Les candidats choisis par le parti républicain en 2008 et 2012 ont été incapables de tenir un discours assez puissant pour contrer la destruction. La colère et le désespoir de dizaines de millions de gens discernant le désastre ont conduit au mouvement des tea parties il y a six ans. Ils ont porté cette année la candidature de Donald Trump, qui, parce qu’il défend les valeurs de l’Amérique, se trouve caricaturé de manière ignoble, de façon à ce que son message soit inaudible. J’aimerais penser que le message passera néanmoins. Je n’ai, hélas, guère d’illusions…

68 Comments

  1. vozuti5 septembre 2016 à 2 h 51 minRépondre

    jaurès: « Et quelle alternative proposez vous à ce que vous appelez « la dictature franc mac » ?
    à mon avis la seule alternative est le fn,car tous les autres partis sont contrôlés par les franc-macs.
    quant au candidat préféré de la franc-maçonnerie, tout le monde a déja compris que c’est juppé.

    • Jaures5 septembre 2016 à 10 h 56 minRépondre

      Gilbert Collard, l’un des deux députés FN est franc-maçon.
      Par ailleurs, quels aspects du programme du FN vous paraissent incompatibles avec la franc-maçonnerie ?
      Il y a des franc-maçons de droite, de gauche, socialistes, libéraux, d’extrême-droite,…
      Pareillement, le programme du FN intègre des éléments socialistes, d’extrême-gauche, d’extrême droite, libéraux,…
      Comment vous y retrouvez-vous ?

      • vozuti5 septembre 2016 à 14 h 46 minRépondre

        Les programmes ne sont que des prospectus publicitaires pour ferrer les gogos.
        Le vrai programme franc mac appliqué depuis 40 ans consiste à installer un réseau de corruption tentaculaire qui se nourrit aussi bien de l’étatisme que de certain aspects du libéralisme,à éliminer les lois chrétiennes,et le projet le plus spectaculaire et,on peut le dire,la grande réussite d’une portée historique … le remplacement de la population… les musulmans ont tenté d’envahir l’europe pendant des siècles,et finalement les franc-macs leur offrent ce continent tant convoité,emballé dans un paquet cadeau.

        • Jaures5 septembre 2016 à 15 h 21 minRépondre

          Si les programmes ne sont que  » des prospectus publicitaires pour ferrer les gogos », pourquoi faire confiance à tel parti plutôt que tel autre, sachant que tous ont à leur tête, peu ou prou, des « franc-macs » ?

  2. quinctius cincinnatus4 septembre 2016 à 19 h 36 minRépondre

    avez vous vu la vidéo de Maduro poursuivi par une foule en colère ? mais que font donc les Mélenchon, J@uresse et les Castro ?

    ah cette saloperie de capitalisme qui affame le peuple !

  3. BRENUS3 septembre 2016 à 19 h 21 minRépondre

    Respect a JACKY qui s’use le mental à tenter de convaincre cet abruti de jojo. Il faut le faire. Chapeau Comme ce zig écrit n’importe quoi, nie l’évidence et tente de vous faire croire aux martiens, envoyez le chier tout simplement, à chacune de ses interventions. Qu’attendez vous de cet islamo-gauchiste?

  4. Jacky Social3 septembre 2016 à 17 h 49 minRépondre

    Il y a une sale conasse du nom de Rosaly qui vient de poster un bobard sur dreuz (un de plus) concernant George W. Bush: « Exclu Dreuz : George W. Bush aveuglé par son mentor Bernard Lewis sur l’islam – par le professeur Bostom ». Alors d’un cote, Bush est con car il veut detruire l’islam et les pays musulmans. De l’autre Bush est con parce qu’il eprouverait du respect pour la sharia. Faudrait savoir. Ce n’est pas la premiere fois que cette belgo-salope insulte les Conservateurs americains. Mais bon. Et Jean-Patrick Grumberg laisse passer. Voila une bonne raison de ne pas de se reabonner a dreuz.info. C’est comme ca.

    • quinctius cincinnatus3 septembre 2016 à 18 h 17 minRépondre

      au bout de la vie, on finit toujours par être déçu par les hommes, d’ abord par sa Famille puis par ceux qu’ on croyait être ses vrais amis … voyez J@ucrisse qui godille comme couleuvre en mare ! peut être qu’ un jour vous arriverez, après réflexion, à même être déçu par la Firme Bush fils § C °

      bon dimanche et … cool boy !

      • Jacky Social4 septembre 2016 à 15 h 12 minRépondre

        @QC: je ne suis pas decu par GWB. Simplement, je n’aime pas les gens incoherents comme Rosaly. Je suis donc decu par dreuz et sa Rosaly. Et ce n’est rien de le dire. Comme quoi, les allies ne sont pas toujours ou l’on croit. Entre Rosaly et Jaures, il n’y a pas de si grande difference. Sauf sur des nuances. Qu’est-ce je me fous de l’islam et des musulmans. Ils sont la consequence et non la cause de nos problemes. Ceux-ci viennent de nos « leafers » et de leur fascination puerile pour le progressisme et pour le socialisme.

    • Jacky Social4 septembre 2016 à 15 h 06 minRépondre

      @Prof. Milliere: et je vous invite d’ailleurs a apporter un correctif a cette Rosaly Gauchite la grenouille de benitier qui n’a decidemment pas beaucoup d’entregent en termes de geopolitique. C’est penible.

      • Jacky Social5 septembre 2016 à 19 h 37 minRépondre

        @Prof. Milliere: un certain Chinook a poste deux reponses a l’article de cette pourriture ambulante qu’est Rosaly qui sevit sur dreuz.info, site pourtant remarquable. Ce n’est pas moi, car mes pseudos sont toujours des moqueries du socialisme. Mais Chinook vous demande de neutraliser la Rosaly-Gauchite qui raconte n’importe quoi. Qu’elle n’aime pas Bush, c’est son droit. Mais quand on ecrit sur dreuz, on se doit, comme vous, d’observer une certaine rigueur. Comment Jean-Patrick Grumberg at-il pu laisser passer ca? Partage-t-il ce qui n’est finalement qu’une opinion de fifille gatee peu ou mal informee, mais abjecte?

  5. quinctius cincinnatus3 septembre 2016 à 7 h 33 minRépondre

    quand on vous dit que les dés sont … pipés !

    Hillary , Secrétaire d’ Etat, c. à d. Ministre des affaires étrangères ( et même davantage ),  » ignorait  » que la lettre  » C  » lorsqu’ elle figurait sur un document sensible et officiel avait pour signification  » confidential  » … rapporte les notes, par ailleurs abondamment caviardées, du F.B.I. sur les @mails de la Dame … pas de doutes Hillary a bien le niveau d’ un Ayrault ou d’ un Hollande et il est  » juste  » que le media politiquement correct en fasse sa … coqueluche ( l’ Amérique toussera après )

    • quinctius cincinnatus3 septembre 2016 à 9 h 27 minRépondre

      rapportent les notes etc …

  6. quinctius cincinnatus2 septembre 2016 à 7 h 16 minRépondre

    –  » que deviendrait la France si Sarkozy ( ou une autre ) était élu  » ?

    voilà un solide sujet d’ investigation politique pour les  » plumitifs  » des  » 4V²  »

    – conseil de lecture :

     » le négationnisme et comment s’ en débarrasser  »

    de

    Pierre Cahuc et André Zylberberg

    à paraître le 7 septembre chez Flammarion

  7. Jacky Social1 septembre 2016 à 21 h 37 minRépondre

    @Vozuti: « Democracy is not a form of government. It is a tool of government. Case in point, Stalinist USSR was a ‘democracy’. » ​~ A.E. Samaan (US Investigative Historian)

    • vozuti2 septembre 2016 à 16 h 49 minRépondre

      oui,toutes les dictatures se présentent comme démocratiques.elles utilisent 2 leviers pour soumettre le peuple,la propagande et la menace,la carotte et le bâton.la dictature franc-mac privilégie la carotte,autant que possible,ce qui fait dire à jaurès qu’elle est mieux que les dictatures moins sophistiquées qui s’appuient plus sur le bâton… mais cet argument est simpliste,après le passage de la dictature franc-mac, il ne restera rien de la civilisation européenne,ni même de sa population. il ne restera qu’une contrée musulmane peuplée d’arabes et d’africains.

      • Jaures2 septembre 2016 à 17 h 48 minRépondre

        Et quelle alternative proposez vous à ce que vous appelez « la dictature franc mac » ?

        • Jacky Social2 septembre 2016 à 18 h 41 minRépondre

          @Jaures: une Vrair Republique ou les pouvoirs de l’Etat s’en tiennent aux domaines regaliens (police, justice, forces armees et affaires etrangeres) et ou la Loi et le Droit Naturel sont respectes par tous, y compris les allochtones, sans aucune distinction, genre leche-babouche. Le reste, cad l’economique et la vie privee, c’est notre affaire. Vous avez pose une question claire, vous recevez une reponse Claire. Est-ce clair, Jaures? Ou bien est-ce encore clair-obscure dans votre petit tete de neuneu?

          • Jaures2 septembre 2016 à 21 h 51 min

            Vous décrivez simplement une société libérale. Or les économies plus libérales que celles de la France, les USA ou l’Angleterre n’ont pas moins d’immigration que la France.
            Il n’y a pas eu moins d’immigration sous Reagan et Thatcher.
            Et si les migrants veulent rejoindre l’Angleterre, c’est que le marché du travail y est moins régulé, moins contrôlé avec quasiment pas d’inspection du travail.

          • Jacky Social2 septembre 2016 à 22 h 58 min

            @Jaures: je decris une societe libre, digne et responsible ou l’etat ne joue qu’un role auxiliaire, ce qui va plus loin que le liberalisme economique. Le probleme n’est pas l’immigration, mais l’immigration massive encouragee par nos « dirigeants » a l’egard de troupeaux vulgaires et illettres exigeant des prebendes sans contrepartie, cad sans etre pret a accepter et respecter nos valeurs et nos standards. Cette societe libre est une belle alternative a votre societe de francs-macs constructivistes, relativistes, rechauffistes, remplacistes, degeneres, arrogants et stupides. Voila ce qui est propose en lieu et place de votre societe. Vous avez pose une question claire. Vous avez une reponse claire. Le marche s’autoregule. Le RU a ses lois A lui de les faire respecter. Si l’immigre est un illegal, il doit etre arête et expulse. C’est la loi. Point barre. L’absence de regulation en toutes les matieres n’a rien a voir. L’illegalite commence des que ces migrants mettent le pied sur le sol britannique. Et donc ils n’ont meme pas le droit de resider sur le sol britannique.

          • Jaures3 septembre 2016 à 10 h 13 min

            Jacky, vous ne pouvez pas avoir le beurre et l’argent du beurre.
            Pour les entreprises, le marché du travail est un marché comme les autres, soumis à la concurrence. Si un plombier polonais, un manutentionnaire indien, un ouvrier syrien,… fait le même travail pour deux fois moins cher qu’un britannique, l’entrepreneur l’embauchera.
            Les britanniques ont fait le choix d’un contrôle a minima des entreprises.Pour que la loi soit respectée, il faudrait recruter des inspecteurs du travail, des contrôleurs sociaux et fiscaux.
            Le marché ne « s’autorégule » pas, il produit pour le moindre coût possible afin d’optimiser les profits et s’il n’y a pas de contrôle, ce sera au détriment des salariés.
            La régulation du marché, c’est donner les règles du jeu et équilibrer le rapport de subordination par des droits. Seuls l’Etat et la loi permettent cet équilibre comme seul l’Etat peut imposer les règles nécessaires sur la route pour éviter un trop grand nombre de victimes.
            Adam Smith a d’ailleurs bien décrit ce que serait le sort des travailleurs sans un minimum de protection. Pour l’entrepreneur, le salarié n’est qu’un exécutant dont le sort importe peu:
            « Dans le progrès de la division du travail, l’emploi de la partie de loin la plus grande de ceux qui vivent de leur travail, c’est-à-dire de la grande masse du peuple, vient à se borner à un très petit nombre d’opérations simples, souvent à une ou deux. Mais l’entendement de la plus grande partie des hommes est nécessairement façonné par ses emplois ordinaires. L’homme qui passe toute sa vie à accomplir un petit nombre d’opérations simples, dont les effets sont peut-être aussi toujours les mêmes ou presque, n’a aucune occasion d’employer son entendement, ou d’exercer ses capacités inventives à trouver des expédients pour surmonter des difficultés qui ne se produisent jamais. Il perd donc naturellement l’habitude d’un tel effort, et devient généralement aussi bête et ignorant qu’une créature humaine peut le devenir. La torpeur de son esprit le rend, non seulement incapable d’apprécier aucune conversation rationnelle ou d’y prendre part, mais encore de concevoir aucun sentiment généreux, noble ou délicat, et donc de former aucun jugement juste même sur de nombreux devoirs ordinaires de la vie privée. » (A.Smith « La Richesse des Nations »).
            Enfin, vous êtes bien timide sur votre « Etat minimum ».
            Pourquoi en effet ne pas confier également au privé la police, la justice et l’armée ? Il suffirait de lancer des appels d’offre et de choisir la meilleure. Il existe des polices privées, des mercenaires, des juristes en entreprises.
            Je vous trouve encore un peu trop socialiste finalement.

          • Jacky Social3 septembre 2016 à 10 h 41 min

            @Jaures: il ne s’agit pas d’avoir le beurre et l’argent du beurre (le beurre, grace a vous, on l’a deja, mais c’est un beurre qui nous coute bonbon). Il y a des lois regaliennes contre la presence illegale de vos grands amis. Quant aux lois sociales et autres jacqueries qui vous tiennent a coeur mais qui nous tiennent par les couilles, elles ne sont pas regaliennes et donc elles sont nulles et non-avenues, sauf en dictature fasciste ou l’on vous oblige a acheter des services ponzifies que vous pourriez vous payer autrement et a des couts moindres. La protection des travailleurs existe deja depuis longtemps (contrats, OHS, etc.). Par souci de neutralite et de force coherente, il y a des taches qui sont traditionnellement regaliennes. Je ne suis ni socialiste, ni etatiste, mais minarchiste. Vous avez demande quelle societe au lieu de celle des francs macs on pouvait proposer. On vous a repondu. Si vous n’etes pas content, vous pouvez quitter le site et meme quitter la France, non (c’est d’habitude la sentence que vous nous infligez dans vos sermons et autres litanies)? Car au fil des ans, on voit mal comment la sociale democrassie et l’etat-providence vont pouvoir continuer a survivre. Le systeme est impayable (et non, c’est pas les banques, le probleme) et la France est le pays des derniers enfants tres gates d’Europe et du monde. Grace a vous et a votre caste, nous sommes aujourd’hui dans un avion en perdition dont il est interdit de descendre par vos lois liberticides, meme si on a un parachute. Pourquoi avez-vous toujours besoin d’un maître qui vous dicte votre vie et prend vos decisions (en general mauvaises) a votre place? Si certains (les losers) adorent l’infantilisme, nous on abhorre. Faites ce que vous voulez, mais assumez vos erreurs avec vos deniers. Le reste, je m’en branle.
            Enfin 2 citations:
            1) « Some third person decides your fate: this is the whole essence of bureaucracy. »
            ​~ Kollontai Alexandra
            2) “What is it about the government and its agents and employees that they can lie to us with impunity, but we risk being sent to jail if we lie to them?”
            ― Andrew P. Napolitano, Lies the Government Told You: Myth, Power, and Deception in American History
            Et enfin Benjamin Franklin: La liberte, c’est la vigilance eternelle », voila pourquoi ces citations sont americaines Il faut etre en veille en permanence avant qu’il ne soit trop tard. En Europe, il est deja peut-etre trop tard sans revolution. Car il est illusoire de croire qu’elle viendra du systeme. Il est irreformable sans casse. Je suis et reste pour le port d’armes a feu.

          • Jaures3 septembre 2016 à 12 h 04 min

            Vous dîtes « nous », mais que représente ce « nous » ?
            Vous avez une conception de l’Etat qui est respectable mais qui demeure votre opinion. Pour qu’un peuple accepte votre conception, il vous faut convaincre qu’elle serait performante, qu’elle améliorerait le sort de chacun et rendrait la société plus prospère. Nous avons une sécurité sociale, un système de retraite, des protections pour les salariés et, même s’ils sont perfectibles, il faut pour y renoncer la certitude que ce que vous proposez améliorera sensiblement la vie de chacun.
            Or, les exemples que nous avons des pays qui se rapprochent de ce que vous proposez ne sont pas à mon sens convaincants. Si aucun selon vous ne s’en rapproche, vous nous demandez un effort d’imagination qu’il vous faudra un peu plus étayer. Car je suis comme tout le monde: si on peut améliorer le sort des gens et le mien par des mesures concrètes et efficaces, je suis partisan de les adopter. Mais si je pense qu’elles ne feraient qu’empirer la situation, faire régresser la société, vous comprendrez que je m’y oppose.
            La protection des salariés n’existe pas depuis si longtemps: les CHSCT sont institués en France depuis 1947 (avec la médecine du travail et la Sécurité Sociale) et sont l’oeuvre du Conseil National de la Résistance (communistes, socialistes, gaullistes) .
            Par ailleurs, je ne vois pas en quoi votre libéralisme économique s’oppose à la franc-maçonnerie. Frédéric Bastiat, un des théoriciens économiques auquel les libéraux se réfèrent le plus était franc-maçon (loge La Zélée).
            Enfin, je trouve que vous ne manquez pas d’aplomb de me demander de quitter la France alors que vous êtes Belge !
            Commencez donc par convaincre vos compatriotes des bienfaits de la « minarchie », nous vous observerons attentivement et si l’expérience est convaincante nous nous y convertirons sans remords.
            Soyez notre exemple !

          • Jacky Social3 septembre 2016 à 17 h 43 min

            @Jaures: je vous laisse a vos reves debout. Vous avez pose une question et je vous ai repondu, y compris sur le fait qu’une revolution est peut-etre necessaire. Elle viendra et ce ne sera pas beau. Cela peut prendra encore 10 a 20 ans , e,g la Russie de 1905 et puis il y a eu 1917. Prenez Guy Fawkes en Angleterre. Pour le reste, allez-vous faire foutre.

          • Jaures4 septembre 2016 à 15 h 02 min

            Si vous avez répondu, c’est à côté.
            On vous demande une alternative à une « dictature franc-mac » (dixit Vozuti) et vous nous proposez une société dont le théoricien est lui-même franc-maçon.
            Je vous imagine en primaire quand votre professeur vous demandait « Combien font 5X4 ? »
            – 25 !
            – Mais c’est faux
            – Vous m’avez posé une question je vous ai répondu. Pour le reste allez vous faire f… »

          • Jacky Social4 septembre 2016 à 20 h 03 min

            @Jaures: si ma reponse ne vous satisfait pas (le contraire m’eut etonne), allez vous faire foutre. Quant a la franc-maconnerie, de qui parlez-vous? La societe libre n’est pas dans les idees d’une seule personne. On n’est pas dans le marxisme, nous. Et donc personne ne monopolise les idees de Liberte. Pour le reste, Jojo, va te faire enculer chez tes bougnoules, ces princes de la connaissance, ces progressistes de l’amour (des allocs) et de la paix (dans la mort).

          • Jaures4 septembre 2016 à 22 h 03 min

            « Et quelle alternative proposez vous à ce que vous appelez « la dictature franc mac » ?
            C’était la question mais au bout de deux échanges vous l’aviez déjà oublié.
            Et quand vous ne savez plus où vous en êtes vous lâchez votre répertoire d’insultes de cour de récré.
            Ce n’est pas grave, j’ai l’habitude.

          • Jacky Social5 septembre 2016 à 13 h 44 min

            @Jaues: troller pour troller. une Vrair Republique ou les pouvoirs de l’Etat s’en tiennent aux domaines regaliens (police, justice, forces armees et affaires etrangeres) et ou la Loi et le Droit Naturel sont respectes par tous, y compris les allochtones, sans aucune distinction, genre leche-babouche. Le reste, cad l’economique et la vie privee, c’est notre affaire. Vous avez pose une question claire, vous recevez une reponse Claire. Est-ce clair, Jaures? Ou bien est-ce encore clair-obscure dans votre petit tete de neuneu? C’est assez clair, non?

          • Jaures5 septembre 2016 à 15 h 23 min

            Mais oui Jacky…Mais oui…

          • Jacky Social5 septembre 2016 à 16 h 12 min

            @Jaures: vous poser une question et je vous ai repondu. Cela ne vous plait evidemment pas. Vous voulez faire les questions et les reponses. Pour qui vous prenez-vous, faineant?

        • quinctius cincinnatus3 septembre 2016 à 18 h 20 minRépondre

          sans doute pas celle du Congrès où les symboles maçonniques sont partout depuis le parvis jusqu’ à la coupole

          • Jacky Social5 septembre 2016 à 13 h 48 min

            @QC: la franc-maconnerie anglo-saxonne n’est la franc-maconnerie francaise. Mais si ells ont des symboles en commun.

  8. BRENUS31 août 2016 à 19 h 31 minRépondre

    Tiens! Le morpion jojo a fini sa cure thalasso payée par son syndicat et nous revient plein de verve . Mais aussi de pustules qu’il a choppées avec ses gniasses islamophiles.

  9. Laudance31 août 2016 à 14 h 51 minRépondre

    Plus que quelques mois avant la fin du mandat de Barack Hussein Obama qui, à l’heure de son départ de la Mosquée Blanche, n’aura droit qu’à mes crachats. En tout cas, à cette occasion, le monde occidental perdra un « ami » tellement nuisible qu’avec lui il pouvait se passer d’ennemis. L’ennui, c’est que la femme encore plus corrompue qui va probablement lui succéder est du même tonneau, de la même lie dont est faite Hillary laquelle est pourrie jusqu’à la moelle, ment comme elle respire et se la joue proche du peuple qu’elle méprise. Tant pis pour les Américains qui vont de plus en plus ressembler aux Européens dont ils suivent à présent le chemin. Les fous d’Allah n’ont donc rien à craindre. Ils pourront continuer à massacrer les Juifs, les Chrétiens qu’ils soient d’Orient ou d’Occident et tous ceux qui ne sont que des chiens aux yeux de l’islam. Et dire que le prophète toujours en place à Washington a reçu le prix Nobel de la Paix qu’il faudrait aussi attribuer à Erdogan ! En attendant, la mort dans l’âme, je me prépare à l’élection de celle qui prendra la succession du pire président des Etats-Unis et qui a l’ambition de faire encore plus de dégâts que lui.

    • Jacky Social31 août 2016 à 15 h 23 minRépondre

      Hillary Bonham Clinton, la Pompadour des Latrines, est l’equivalent americaine de Laurette Onckelinx doublee de Joelle « Jojo Mascara » Milquet en Belgique et de Segolene Royal doublee de Martine Aubry en France. Cela ne peut que mal tourner. Notre Laurette, petite fille de collabo notoire, mariee a un repris de justice marocain trafiquant de drogue et soeur d’un mafieux liegeois, ex d’un avocat bruxellois a qui elle refilait en plaidoieries les affaires de l’etat sans qu’il n’y ait jamais de conflit d’interet, a detruit toutes les secteurs dont elle a eu la charge etatiste: enseignement francopheune, justisse, santé. Trois ministeres qu’elle a aussi mis en faillite. Par contre, Dame Laurette s’est fait construire une enorme bicoque a Waterloo-Lasne, la commune la plus huppee en la Republique Populaire de Walbanie, car les paradis sociaux de Droixhe et de Jumet, c’est pour les vrais socialisses. Quant a Jojo Mascara, son cas est plus delicat. Il releve de la psychiatrie. C’est notamment a elle qu’on doit la gestion calamiteuse du retour de Syrie des braves rejetons de la diversite si chere a notre Jauresseke, dont Molenbeek (ou Raqqa-ille-beek) en Andalousie bruxelloise, est la riante et prospere capitale.

  10. Le Ket30 août 2016 à 18 h 45 minRépondre

    Ce qui serait vraiment rigolo serait que l’on puisse assister au mois de novembre à un sursaut de l’Amérique « profonde », comme m’en a averti l’un de mes correspondants là-bas. Il paraîtrait que le « petit blanc » en a réellement ras-le-bol de  » l’establishment » et des gnomes de Wall Street .
    L’American way of life n’est plus ce qu’il était ….

  11. Jaures30 août 2016 à 17 h 38 minRépondre

    Il est patent que Millière a définitivement tourné le dos à la démocratie. En cela, il rejoint son maître à penser, Hayek.
    Car si les voix des Noirs et des Latinos sont achetées par des allocations, la démocratie est corrompue.
    On serait tenté de demander à Millière comment sont achetées les voix des juifs américains sachant qu’ils ont voté aux deux tiers pour un candidat « gauchiste proche de l’Islam radical ». Cela a dû coûter cher !
    Si encore Trump peinait à rallier les Noirs, les Latinos et les Juifs ! Mais même dans son propre camp il est régulièrement vilipendé. Ted Cruz, qui avait les faveurs de Millière, n’a pas apporté son soutien à Trump. Ce dernier a été par les autres traité régulièrement de fasciste.
    Une fois de plus Millière, soi-disant « spécialiste de l’Amérique » se perd en vertigineux virages intellectuels.
    Il y a peu, il affirmait que le Brexit allait « relancer la campagne de Trump ». Aujourd’hui, alors que rien n’est fait, il plonge dans l’amertume.
    Il faut pourtant que Millière se plie à la Démocratie. Si H.Clinton gagne, c’est qu’elle aura été la meilleure (ou la moins mauvaise) candidate et si les Démocrates l’emportent après 8 années à la Maison Blanche, les Républicains devront se remettre en cause de manière plus sérieuse que Millière ne le fait en invoquant des raisons dignes d’un gamin qui a perdu aux billes dans la cour de récré.

    • vozuti30 août 2016 à 17 h 52 minRépondre

      ah,enfin… on attendait avec impatience de sermon maçonnique de jaurès.

    • Jacky Social30 août 2016 à 18 h 23 minRépondre

      Guy Milliere et moi-meme sommes de la Droite americaine, cad. republicains. Nous n’aimons pas la democrassie qui n’est autre que « mob rule », la dicatuture de la majorite. Les Republicains du GOP, rien a voir avec les francais de la meme appellation qui eux sont des francs macs suicidaires a votre image, sont pour une limitation stricte des pouvoirs de l’etat, ce qui signifie aussi liberte de parole et droit (oui, droit) au port d’armes a feu (a defaut du permis camion). La presse US a elu Obama et aura elu Hillary Bonham Clinton. Trump n’etait pas mon candidat de coeur (c’etait Rick Perry), mais c’est mon candidat de la Raison. Il les fait tous bien chier. Qu’il continue. J’espere vous voir en apoplexie lorsqu’il sera elu et lorsque l’autre vache sera battue. Les sondages ne sont pas bons pour Trump, mais les sondages sont faux. On l’a vu avec George W. Bush, le Brexit et bien d’autres choses.

      • Jaures30 août 2016 à 19 h 13 minRépondre

        Je ne fais jamais de pronostics en matière électorale. Seuls les résultats au soir du suffrage donnent la vérité du moment.
        Mais il semble que Millière ait en l’occurrence perdu espoir. Quand on commence à trouver des raisons autres que celles du débat aux résultats, c’est qu’on ne fait plus confiance au débat.
        Si c’est la presse qui élit les présidents, c’est elle qui a porté Bush ou Reagan à la Maison Blanche. Si les Noirs et les Latinos sont achetés, ceux qui payent, encore plus nombreux, devraient voter en masse pour Trump.
        Tout ceci n’est pas sérieux. Si Trump gagne, il aura été meilleur, s’il perd après 8 années d’Obama, les Républicains devront se poser de sérieuses questions.
        C’est tout ce que l’on peut avancer aujourd’hui.
        Enfin, si vous préférez la dictature de la minorité à celle de la majorité (remise en cause à chaque scrutin) je vous souhaite de ne jamais être majoritaire: les exemples de telles tyrannies ont laissé de bien vilaines traces dans l’Histoire.

        • Jacky Social30 août 2016 à 20 h 46 minRépondre

          @Jaures: La presse a fait tout ce qu’elle a pu, au contraire, pour casser GWB. Elle n’y est pas parvenue, ni en 2000, ni en 2004 et c’etait tres bien. Le charisme et le leadership du President etaient sans pareil et pour moi GWB reste LA figure politique du 21eme siècle et un tres grand Homme d’Etat parce que visionnaire. Moi, j’aurai confiance en la victoire de ma cause jusqu’au bout. Et je ne crois pas que Guy Milliere ait perdu espoir. Il s’interroge et en fait part a ses lecteurs : quid si la connasse gagne? Je ne souhaite ni la dictature usurpatrice de la minorite, ni celle de la majorite pour tout et pour rien. Je souhaite juste une limitation stricte du role de l’etat aux taches regaliennes ou la majorite s’exprimera. C’est tres different de l’etat nounou et mele-tout qui dicte jusqu’à nos pensees es plus intimes. Voyez-vous, je vous donne et vous laisse votre liberte. Vous vivrez comme vous voudrez en etant infeode a l’etat autant que vous le voudrez. Lechez-lui bien ses couilles a l’etat (du moins s’il en a encore, parce que dans votre pays anesthesie, ca craint – ca sent le sapin). Moi, je serai dans l’economie privee. On verra qui gagnera le mieux sa vie et qui crevera de faim. Evidemment en confisquant de maniere arbitraire par le biais de lois mele-tout, on est tres fort avec le pognon, le risque et la sueur des autres, Jaures. Qu’est-c vous etes bete, con et nul. Bouche a l’emeri. Je m’attendais a mieux de votre part. Pour vous GWB, c’est l’Irak Pour moi, c’est surtout la Ownership Society, dont Trump, s’il gagne, s’inspirera. Vous etes un loser, Jaures, car vous etes toujours du mauvais cote de l’Histoire. Comment faites-vous? Mystere. Vous etes comme la Grange Bateliere. Ou mene-t-elle? Selon Victor Hugo: Nulle part (extrait de la Grande Vadrouille).

          • Jaures31 août 2016 à 10 h 17 min

            Jacky, ce que vous avez du mal à comprendre, c’est que le rôle de l’Etat dans la société relève de l’opinion et qu’en démocratie les opinions sont soumises au vote populaire.
            Si vous souhaitez réduire le rôle de l’Etat, il faut donc convaincre que cela améliorerait la vie de chacun. Si cela sautait aux yeux dans les pays où le rôle de l’Etat est réduit, je serais le premier à militer en ce sens. Je ne suis pas masochiste: tout ce qui peut améliorer ma vie et celle de mes proches est bon à prendre.
            Le moins qu’on puisse dire, c’est que ce que je vois ailleurs n’est pas convainquant.
            A vous donc, si une société libérale vous tente, d’emmener avec vous la majorité des électeurs. Reagan a réussi à le faire, Mme Thatcher également. Demandez-vous pourquoi si, à la lumière de ces expériences, il vous est difficile de convaincre une majorité de suivre ce chemin.
            Evidemment, si vous dîtes à ceux qui a priori ne partagent pas vos opinions qu’ils sont « bêtes, cons et bouchés à l’émeri », il est peu probable qu’ils vous prêtent attention.

          • Jacky Social31 août 2016 à 15 h 29 min

            @Jojo: vous avez oublie « cancre », « cancrelure », « vieux schnock » et j’en passe. Vous ne repondez pas a la question, comme d’habitude. Ce n’est pas moi le probleme. Quand a-t-on vecu en societe liberale? Jamais. Vous comparez avec ailleurs. C’est sur qu’en France, on vit mieux qu’en Bosnie au Venezuela ou en Coree du Nord. Demandez-vous seulement pourquoi?

    • guy milliere31 août 2016 à 10 h 03 minRépondre

      Je renonce en général a vous répondre et je vous lis d’un oeil distrait. Vous ne comprenez en général rien a rien, et vous le prouvez une fois de plus. Hayek, que vous n’avez visiblement pas lu, établit effectivement une différence entre démocratie selon le droit, donc soumise aux règles d’un état de droit lockéen et démocratie absolue, ou dictature de la majorité. comme tous les gens de gauche, vous êtes un adepte de la dictature de la majorité. Les Etats Unis ont été fondés comme une démocratie selon le droit. Le marché politique qui permet d’acheter les voix des uns avec l’argent des autres et de se constituer des clientèles électorales captives a été analyse par Gordon Tullock et James Buchanan, que vous n’avez visiblement pas lus non plus. Le but de la gauche, partout et toujours, est de prendre le pouvoir en se dotant de clientèles électorales captives, en détruisant la liberté d’entreprendre et la liberté de choisir et de penser, en installant un pouvoir idéocratique (Hayek explique aussi cela très bien)et en asservissant le capitalisme par la mise en place d’un capitalisme d’Etat, qui repose sur des liens d’interdépendance entre les banques, les grandes entreprises et le pouvoir politique. Les noirs sont passes de l’esclavage (démocrate) à l’asservissement par le marché politique créé par le welfare state et sont des pauvres captifs. Les hispaniques sont très largement des pauvres captifs acheter par les démocrates. Les Juifs américains, comme l’a expliqué Norman Podhoretz ont changé de religion et, pour l’essentiel ne sont plus juifs, mais adeptes d’une meta religion qui est celle constituée par les idées de la gauche ideocratique. Hillary n’est en rien la meilleure: elle s’appuie sur les clientèles électorales du parti démocrate, qui n’ont rien a faire de la corruption et des crimes d’Hillary, et pensent juste au cheque en fin de mois. Elle s’appuie sur le capitalisme d’Etat qu’est le crony capitalism. Elle s’appuie sur ceux qui entendent exercer un pouvoir ideocratique absolu. Un nombre certain de républicains sont opportunistes et préfèrent un strapontin dans le théâtre Clinton, ce qui n’est pas un choix très digne, mais ils n’ont pas plus de principes et de valeurs que vous, ce qui devrait vous réjouir. La défense des valeurs fondamentales de l’Amérique va devenir de plus en plus difficile, ce qui vous réjouit sans doute. La liberté recule sur la planète, ce qui doit vous réjouir encore plus. Je n’écris pas cette réponse pour vous, car vous incarnez a mes yeux le degré zéro de la pensée, mais pour ceux qui lisent les commentaires. Vous ne comprenez rien a rien, et vous n’avez pas compris que la lecture du Nouvel Observateur était dangereuse pour les neurones, mais comme vous ne comprenez rien a rien, il est logique et normal que vous ne compreniez pas cela.

      • guy milliere31 août 2016 à 10 h 18 minRépondre

        Quelques conseils de lecture pour d’autres que celui qui se prend pour Jaures comme d’autres se prennent pour Napoleon, et qui se cache courageusement derrière un pseudonyme:
        Friedrich Hayek, La Constitution de la liberté et La présomption fatale, James Buchanan, Les limites de la liberté ( j’ai traduit ou co-traduit ces livres), Gordon Tullock et James Buchanan, The Calculus of Consent, Ludwig von Mises, Socialism, Hunter Lewis, Crony Capitalism in America, Norman Podhoretz, Why Jews Are Liberal, Thomas Sowell, Dismantling America, Peter Schweizer, Clinton Cash. Liste non exhaustive.

        • Jacky Social31 août 2016 à 12 h 34 minRépondre

          Prof. Milliere: vous avez mis dans le mille encore une fois et merci mille fois. Pour les conseils tout courts pour la bonne sante de notre Jaures, incomparable cancre des 4V, j’ajouterai juste la Javel Lacroix – deboucheur liquide. L’indigence intellectuelle et la mauvaise foi de ce triste sire, c’est d’un penible. Comme lecture, il y a aussi « America Alone » de Mark Stein, « Liars » de Glenn Beck et « La purge permanente » de Zbigniev Bzrezhinsky.

        • quinctius cincinnatus31 août 2016 à 13 h 05 minRépondre

          Mr Millière , Monsieur Jaurès, dans sa réponse, prend le soin de vous rappeler le facteur clé de l’ équation démocratique :  » il faut toujours replacer les choses dans leur contexte  » , axiome qu’ il n’ applique jamais dans ses démonstrations  » historiques  » ( bien que j’ imagine que cet esprit secondaire, façon Valls, après certaine moquerie de ma part, ait davantage approfondi la lecture de Las Cases )

          • Jaures31 août 2016 à 13 h 08 min

            Las Casas. Sans moquerie.

          • quinctius cincinnatus31 août 2016 à 14 h 12 min

            simple erreur de frappe sans moquerie

        • vozuti31 août 2016 à 15 h 59 minRépondre

          La démocratie n’a jamais empêché l’établissement d’un pouvoir totalitaire.
          Mais expliquer cela à un franc-maçon comme jaurès en france en 2016, ou à un nazi en allemagne en 1940,amène invariablement la même réponse : « vous êtes un vilain anti-démocrate,qui méprise le peuple ».

          • Jacky Social1 septembre 2016 à 20 h 27 min

            @Vozuti: « La démocratie n’a jamais empêché l’établissement d’un pouvoir totalitaire ». Vous avez parfaitement raison et c’est pourquoi si l’on veut eviter cette situation de degenerescence inevitable vers la dictature et le totalitarisme (comme nous le voyons avec la situation pourrie que nous connaissons), il faut absolument limiter les pouvoirs intrusifs de l’etat dans nos vies. Ce n’est pas facile a faire dans nos pays socialo-fascistes ou sevissent toutes sortes de crapules, de pervers et de racailles a la Jaures, mais y renoncer serait une erreur fatale pour nos Libertes a plus ou moins long terme. Je pense que ce serait coherent. Pensez-y.

          • Jaures2 septembre 2016 à 10 h 05 min

            Qui a jamais dit que la démocratie empêchait forcément l’établissement d’un pouvoir totalitaire ?
            Des démocraties ont été renversées par des putschs. Des autocrates sont arrivés au pouvoir par les urnes.
            Il n’y a pas de barrières infaillibles à la tyrannie mais chaque fois que l’on met en cause les résultats d’un suffrage démocratique en avançant que ceux-ci seraient tronqués sans preuves rationnelles et tangibles, on affaiblit la démocratie et on légitime son éventuel renversement.
            Millière quelques mois avant l’élection d’Obama expliquait que le fonctionnement de la société américaine était tel qu’un agriculteur de l’Amérique profonde « en sait plus sur le monde tel qu’il va que nombre d’universitaires français ».
            Le scrutin n’étant pas à son goût, ce même peuple était devenu manipulé par la contre-culture et la presse de gauche. Puis redevenu adulte aux élections des Midterm favorables aux Républicains. Puis à nouveau simple et naïf.
            Si on est démocrate, il faut accepter le verdict du peuple et s’engager dans le combat politique pour convaincre. Le concept de « peuple aliéné par la propagande » est tenu pareillement par les communistes et les néoconservateurs.

          • quinctius cincinnatus2 septembre 2016 à 17 h 46 min

            cynique : … c’ est pour cela qu’ il faut contrôler y compris les démocraties et c’ est ce que font ( bien ) les oligarchies … ainsi va le Monde !

          • Le Ket2 septembre 2016 à 19 h 04 min

             » Des autocrates sont arrivés au pouvoir par les urnes « .

            C’est limpide : comme au GABON où Ali Omar Bongo, lui, a obtenu dans la province du Haut Ogoué 95% des voix pour 99,5% de suffrages exprimés , record mondial de popularité battu !

          • vozuti3 septembre 2016 à 3 h 05 min

            encore mieux que les 82% de jacques la fripouille, en 2002 !

      • Jaures31 août 2016 à 12 h 10 minRépondre

        Rassurez-vous également. Je ne vous réponds pas non plus personnellement puisque vous avez renoncé à toute forme de dialogue en dehors du cénacle néoconservateur auquel vous avez choisi d’appartenir. Il n’est donc pas dans mes intentions de déranger vos confortables certitudes.
        Je réponds simplement à votre argumentaire comme je le ferais pour celui d’un Philippe Druant ou d’un Jacky Social.

        Contrairement à ce que vous dîtes, j’ai moi aussi lu Hayek. Le problème est que vous lisez beaucoup, certes, mais uniquement avec le prisme de vos opinions a priori. C’est ce qui vous a amené par exemple à prédire l’élection de Romney quelques semaines avant sa déconfiture, influencé par quelques mauvaises lectures appréhendées sans esprit critique.

        Pour Hayek, il faut s’attacher à situer son travail dans son contexte. Le philosophe a durement senti l’impuissance des démocraties devant la montée du nazisme (il est autrichien) et les exactions du stalinisme.
        Cela l’a conduit à dénoncer les totalitarismes mais également à marquer sa méfiance envers les démocraties.
        « Ce n’est pas dans les résolutions d’une majorité que nous trouverons une sagesse supérieure. Elles sont plutôt à même d’être inférieures aux résolutions qu’auraient prises les plus intelligents des membres du groupe après avoir écouté tous les avis. » écrit-il.
        Il ajoute plus loin: » je dois admettre franchement que si démocratie veut dire gouvernement par la volonté arbitraire de la majorité, je ne suis pas un démocrate ; je considère même un tel gouvernement comme pernicieux et à la longue impraticable. »
        Dans le tome 3 de « Droit, Législation et Liberté », Hayek déverse sur la démocratie un flot de griefs que je vous rappellerai s’ils vous ont échappé.
        De fait, même s’il ne développe pas vraiment son idée, Hayek souhaite une société où la démocratie serait pondérée par une aristocratie (les « nomothètes »), une élite d’experts.
        On pourrait en débattre mais je doute que ce type de société soulève aujourd’hui l’enthousiasme.

        De cette méfiance du peuple qu’Hayek tire à plus de 70 ans de son expérience, Millière en arrive au mépris du peuple. Il parait impossible à Millière que le peuple choisisse un candidat qui n’a pas ses faveurs sans s’être laissé corrompre. Si les Noirs et les Hispaniques ne votent pas comme lui, c’est qu’ils sont achetés par les Démocrates. Si des Républicains (y compris le candidat qui avait vos faveurs) ne soutiennent pas Trump, c’est par ambition personnelle. Si les Juifs ne suivent pas son discours, y compris sur les juifs, c’est qu’ils ne sont plus juifs.
        Ce concept est d’ailleurs intéressant qu’une religion doit correspondre à une position politique donnée. Dire à une personne que par la nature de son vote il a de fait perdu sa foi est assez révélateur de ce type de dogmatisme.
        Soyons logique: pourquoi accorder le droit de vote à des gens vendus, corrompus, totalitaires,…
        La démocratie oui, mais réservée à ceux qui pensent comme moi: telle pourrait-être le credo de Millière.

        A chaque élection votre discours est le même: le candidat Républicain est le meilleur, son opposant est illégitime, criminel et malhonnête. Vous dîtes que les démocrates s’appuient sur « une clientèle » mais cela peut être dit de n’importe quel candidat. Le discours de Trump au congrès du NRA n’est-il pas destiné à une clientèle électorale particulièrement influente aux USA ?
        Au sein d’un pays fleurissent des opinions contraires alors mêmes que dans toute société existent des intérêts antagonistes. Chacun doit prendre position sauf à prétendre qu’un candidat serait capable d’unifier toutes les convictions et éliminer toutes les contradictions sociales. Cela ne se peut et c’est pour cela qu’il faut une démocratie où régulièrement l’état de l’opinion est évalué afin que les contradictions s’apaisent. Si une institution limite cette expression, elle sera un jour balayée et ce qui s’ensuivra est totalement imprévisible.

        Le problème, M Millière, c’est que vous ne vous engagez pas en politique. Vous assénez vos opinions comme des vérités absolues, méprisez copieusement ceux qui ne partagent pas vos idées et refusez tout dialogue contradictoire.
        Pourtant j’ai à de maintes reprises souligné ici vos erreurs d’analyses, vos propos contradictoires et vos prédictions hasardeuses. Cela devrait vous amener à une certaine humilité. Malheureusement, vous ne changez pas et si je vous porte la contradiction c’est forcément que je ne » lis pas », que je ne « comprends rien » que je me « réjouis que les libertés reculent », que je suis « le degré zéro de la pensée ».
        Je pense qu’en fait chez vous l’opinion précède la pensée et que la fragilité de vos convictions vous amène à chercher sans cesse à les légitimer par des lectures multiples mais à sens unique et à esquiver le débat contradictoire. C’est votre choix. C’est dommage mais vous êtes libre.

        • Jacky Social31 août 2016 à 12 h 42 minRépondre

          @Jojo: Votre probleme a vous, c’est que vous ne trouvez vos sources qu’en francais, essentiellement dans vos media francais qui sont aussi dignes de confiance que le Pacte Molotov-Ribbentrop, quand vous ne nous bercez pas de statistiques absconces et falsifiees. Vous etes en contradiction avec vous-meme dans la plupart de vos posts. Personne n’elude le debat contradictoire (gardez ces imbecilites pour vos medias francais) pour autant qu’il y ait de quoi debattre. En fait, Jaures, pourriez-vous nous expliquer pourquoi l’URSS et la RDA ont disparu ? Et pouquoi vous voulez tellement copier ces chers disparus et pourquoi vous voulez tellement d’etat dans nos vies plus encore que dans la votre? Ca, ca m’interesse. Ne vous prenez pas les pieds dans le tapis. Allez, on vous ecoute tres attentivement.

  12. BRENUS30 août 2016 à 17 h 32 minRépondre

    Il n’est pas exclu qu’en cas de victoire de madame Lepompé, elle subisse le sort de plusieurs présidents des Usa, a la suite d’une gouvernance catastrophique à laquelle il faudrait s’attendre;

  13. quinctius cincinnatus30 août 2016 à 16 h 38 minRépondre

    quelle question !

    mais les U.S.A. deviendront ce que les Banques de la F.E.D. auront décidé qu’ ils deviennent !

    il est certain qu’ avec Hilary ce sera beaucoup plus facile; c’ est d’ ailleurs pour cette raison qu’ elles financent à la corne d’ abondance la candidate que le Media français qualifie de candidate de la gauche américaine !

    • Jacky Social30 août 2016 à 20 h 57 minRépondre

      @QC: je crois que votre analyse est totalement erronee. Les banques ne veulent PLUS suivre les etats nounou. Milton Freedman disait: « There is no free lunch ». Alors evidemment, ca fait mal: crise financiere, subprimes, faillite, Grece, Brexit, etc. Mais tout ca, c’est du a l’etat-providence. Si vous croyez en l’etat, vous croyez aux politiciens. Pourtant entre eux, ceux-ci sont des traitres alors qu’ils sont « camarades de parti »: ils bouffent ensemble, combattent ensemble, niquent ensemble, se cooptent ensemble, font la tournee des grands ducs et des bordels ensemble. Et pourtant ils se trahissent entre eux. Prenez le chti Macron aujourd’hui. Alors vous, vous etes le peuple et ne partagez rien avec eux. S’ils se trahissent entre proches, que ne font-ils pas dans votre dos? Comment pouvez-vous croire un instant que les banques soient pretes au suicide collectif? Tout le monde n’est pas fou, mais, OK, ca fait tres mal, c’est vrai et, je vous l’accorde, on est bel et bien dans la merde.

      • quinctius cincinnatus31 août 2016 à 19 h 04 minRépondre

        Trump et Sonders étaient opposés au TAFTA pour des raisons de maintien des emplois aux U.S. … par contre Dame Hillary était pour … Dame Hillary est la candidate du pouvoir financier davantage encore qu’ Obama et tout autant que son Bill LaPipe … d’ autre part si on tient compte que l’ investissement aux U.S. n’ est pas à la hauteur qu’ attendaient les experts et que pour la raison sus-dite les électeurs n’ en sont pas partisans on comprend pourquoi elle vient de mettre un peu d’ eau dans son pepsi … il n’ en reste pas moins vrai que souvent les démocrates ont été les chevaux de Troie de la Finance

        • quinctius cincinnatus31 août 2016 à 19 h 07 minRépondre

          je dois ajouter immédiatement cette phrase de Dame Hillary :

           » Bill SAIT ce qu’ il faut faire en économie  » …

          avec les résultats financiers que l’ on sait sur un long terme

        • Jaures31 août 2016 à 21 h 02 minRépondre

          Sanders. Sans moquerie.

  14. vozuti30 août 2016 à 16 h 38 minRépondre

    Les médias américains soutiennent clinton,de la même manière que les médias français soutiennent juppé.
    l’oligarchie qui se cache derrière les médias impose ses candidats criminels et islamophiles… et la population obéit docilement.
    Les populations sont des troupeaux qui se dirigent tranquillement vers l’abattoir,guidés gentiment par leur poste de télé qui leur sert de chien de berger.

    • quinctius cincinnatus30 août 2016 à 16 h 40 minRépondre

      ou plutôt :  » la population obéit CORRECTEMENT « 

      • vozuti30 août 2016 à 16 h 58 minRépondre

        La population est correcte envers son poste de télé, qui fait l’effort de l’amuser,de lui donner des informations(déformée), qui lui explique comment vivre,penser,se comporter… faire de la peine à son poste de télé, en allant voter de manière incorrecte, serait terriblement ingrat.

        • vozuti30 août 2016 à 17 h 11 minRépondre

          l’année dernière,après le premier tour des régionales,mon poste de télé faisait vraiment la gueule… il était beaucoup plus souriant après le deuxième tour…je n’ai pas osé lui dire que j’avais encore voté pour marion lepen…

          • quinctius cincinnatus30 août 2016 à 21 h 35 min

            vous avez fait preuve de la plus grande sagesse , il vous aurait sans doute explosé | de colère ] à la figure !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

4Vérités Abonnement
Connexion
Rester connecté
Le dessin de la semaine
DVD
Partenaires
En Bref
Pétitions