Connaître l’islam pour résister à l’islamisme

Posté le 27 septembre , 2016, 9:06
3 mins

L’islam est désormais un sujet incontournable et déterminant pour l’avenir de la France.

Il s’agit donc de se former, de lire le coran, de se faire sa propre idée – et surtout d’éviter tou­te tentation conformiste, électoraliste ou consensuelle.

« L’islam n’est pas une religion, c’est une loi, une nation. […] Le musulman modéré n’existe pas. Il y a simplement des gens qui appliquent à la lettre [le coran] et d’autres qui n’appliquent pas à la lettre et savent qu’ils ne sont pas de bons musulmans. » (Éric Zemmour)
« L’islam, c’est l’islamisme au repos et l’islamisme, c’est l’islam en mouvement. » (Feheart Mehenni, président du gouvernement provisoire kabyle).

L’intégrisme n’est pas la mala­die de l’islam. Il est l’intégralité de l’islam. Il est la lecture intégrale des textes fondateurs. L’islam des islamistes, c’est tout simplement l’islam juridique, conforme à la norme.

Le coran, le livre sacré de l’islam, « religion d’amour, de tolérance et de paix », ne contient pas moins de 109 versets qui appellent à la guerre contre les mécréants.

L’État islamique n’est pas le fruit du hasard ; il est le fruit de l’islam.

On ne peut donc pas, en même temps, déclarer que nous sommes en guerre et collaborer avec l’islam.

L’un des deux assassins du P. Hamel, Adel Kermiche, terroriste qui n’avait rien à voir avec l’islam, selon les commentateurs, a cependant été enterré dans le carré musulman du cimetière de Puiseux-Pontoise !
Selon le journaliste Ivan Rioufol, « l’islam agresse la France ».
Le titre d’un livre récemment paru : « Pour un monde sans islam » signifie pour un monde sans terrorisme, sans violence islamique.
Ce livre est signé : « Aquila, née musulmane, en terre d’Islam ».
Qu’il existe dans le monde d’autres maux qu’il faut traiter, c’est évident. Mais celui-là les dépasse tous en nombre, en nocivité, en longévité, en intensité et en détermination à transformer le monde en enfer.

Pour comprendre ce qui se passe aujourd’hui en France, il faut avoir le courage de regarder les choses en face, de comprendre la genèse de ce mal qui ronge le monde et de remonter à sa source : le coran.

Répondre à la guerre qui nous est faite par les islamistes par des fleurs, des bougies, des peluches, des marches blanches ou en glosant sur le « vivre en­semble », ce n’est pas répondre, mais se soumettre à l’islam.

Rappelons au passage que le sigle du CCIF (ce Collectif Con­tre l’Islamophobie en France, qui porte plainte contre les maires qui veulent interdire le burkini) comprend un glaive, comme le drapeau de l’Arabie saoudite…

10 Commentaires sur : Connaître l’islam pour résister à l’islamisme

  1. BRENUS

    1 octobre 2016

    QC Le « dialoguiste du Vatican », François, cet anté-Christ, devrait être rappelé a Dieu dare dare avec une bonne étape au purgatoire, histoire de lui faire payer les conséquences de ses méfaits contre les chrétiens. C’est quoi un supposé pape qui ne réagit pas aux massacre des siens et pour toute réponse conseille le « pardon ». Un copain de jojo peut être ? Les grenouilles de bénitiers qui se pâment devant ses discours a la noix n’ont qu’a s’offrir en victimes expiatoires aux égorgeurs muzz à la place des 72 vierges qu’ils ne rencontreront jamais.

    Répondre
  2. Gérard Pierre

    28 septembre 2016

    Une lecture comparée du coran et des Évangiles amène à constater, entre autres :

    ¤ que le verbe « aimer » foisonne par la fréquence de son emploi dans les quatre Évangiles, … mais ne figure pas une seule fois dans le coran !

    ¤ que le nom de Jérusalem figure une centaine de fois dans les Évangiles, et …… ZÉRO fois dans le coran ! …… Or les musulmans prétendent que c’est leur troisième ville sainte !

    Étonnant, non ?

    Par ailleurs, une question toute bête :

    « si le coran est réellement une « religion … / / … de paix, … pourquoi les musulmans extrémistes ne sont-ils pas précisément EXTRÊMEMENT PACIFIQUES ? »

    Répondre
  3. Le Ket

    28 septembre 2016

    L’Islam est-il soluble dans notre civilisation ?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      28 septembre 2016

      je ne sais, mais ce dont je suis sûr c’ est que notre Civilisation est soluble dans l’ Islam … rien ne résiste à un acide !

      il n’ y a que des idiots ( inutiles ) comme J@uresse pour croire que le Coran est un livre de recettes de lokoums et qu’ il ne peut en somme que gâter les dents

      Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    28 septembre 2016

    les agences :

     » une princesse saoudienne fille de feu le roi Khaled ordonne de frapper et de … tuer un artisan … parisien qui travaillait dans ses appartements ; ce qui fut fait … la mort en moins  »

    cette charmante princesse est elle protégée par une quelconque immunité diplomatique ?

    Répondre
  5. Boutté

    28 septembre 2016

    Même si l’on a ordre de penser que l’Islam n’est pas le mal absolu , faire la lecture comparée du Coran et des Evangiles permet de désigner de suite le vainqueur de la guerre en cours qu’elle soit dite civile , religieuse ou de civilisation . Cette confusion est normale puisque chez nous la religion a très largement conduit à se séparer du pouvoir civil et nous a menés à une civilisation de haute qualité si non parfaite .

    Répondre
    • Gérard Pierre

      28 septembre 2016

      Le dénommé Allah est en réalité Satan qui, …… après avoir passé un deal avec un chamelier analphabète, épileptique et priapique, dévoré par l’ambition et la luxure, …… a pris un autre nom pour se faire adorer à la place du D.ieu des Juifs et des Chrétiens !

      Une fois qu’on a intégré cette évidence, tout le reste devient limpide et coule de source !

      Ceux qui, … comme les nababs d’Arabie saoudite, du Koweit, des Émirats Arabes Unis et d’ailleurs, … appliquent les règles strictes de la charia à leurs ouailles pour les tenir sous le joug, … en se dispensant eux-mêmes, dans leurs lupanars, de s’appliquer les préceptes qu’ils prônent pour autrui, … l’ont bien compris !

      On observera au passage que, …… ces mêmes nababs qui achètent des pans entiers du patrimoine français à grands renforts de pétrodollars, …… qui subventionnent la construction de mosquées aux quatre coins du monde, …… ne versent pas un seul kopeck pour venir en aide à leurs ‘’frères déshérités‘’ d’Irak, de Syrie, de Libye, d’Éthiopie, du Niger, du Mali, … [et encore moins aux soit disant palestiniens] ! ! ! …… Non ! …… Ça, dans l’esprit de nos gouvernants et des gouvernants européens, c’est à nous de nous y coller !

      Étonnant, non ?

      Répondre
  6. frei

    28 septembre 2016

    Il ne manque pas de bons ouvrages pour connaître et comprendre la vraie nature de ce projet politique travesti en religion « comme les autres » .La force de l’islam en France aujourd’hui est justement d’être parvenu à ce prodige : plus il y a de crimes commis au nom d’Allah et plus certains représentants des autres religions déclarent qu’il faut dialoguer , alors que de tels contacts ne peuvent mener à rien ; et plus également MM. les imams sont reçus avec les honneurs dans les palais nationaux alors qu’on devrait les couvrir de honte pour leur enseignement immoral et criminogène .

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      28 septembre 2016

      vous oubliez le  » dialoguiste  » du Vatican qui vous mijote un scénario catastrophe

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)