les 4 vérités


Il est impossible de rétablir la sécurité en France !

En un peu plus d’un an, 236 victimes, plus de 1 000 blessés, une inquiétude permanente et, malgré la mobilisation des forces de l’ordre, un désordre quotidien, notamment dans les 700 zones de non-droit que compte la France – avec, en prime, les innombrables commentaires, débats et interviews d’innombrables politiciens, politologues, sociologues et autres porte-parole, c’est-à-dire des mots et du bruit.

En fait, la réalité est là. Elle s’impose. Elle est évidente. La France est attaquée par l’islam. Tous les crimes islamistes qui ont été commis en France l’ont été par des immigrés originaires d’Afrique du Nord et quelques autres d’Afrique noire, tous délinquants de droit commun.

Le nombre de musulmans en France est de 7 millions selon les déclarations publiques du recteur de la grande mosquée de Paris, fonctionnaire algérien. Leur nombre augmente chaque jour, par l’immigration et la croissance démographique légalisée par le droit du sol. Tous ces immigrés, assurément, ne sont pas des criminels, mais comment connaître ceux qui observent les règles de la nation et ceux qui veulent la détruire, dans le but de créer une société musulmane fondée sur le coran et la charia ? Il faudrait pour cela 3 millions de gendarmes, policiers et détectives parlant arabe ! Il faudrait surtout la volonté politique d’agir. Or, celle-ci n’existe pas. Les réflexions, suggestions et autres proclamations verbales ne peuvent en tenir lieu. Si un policier est attaqué par une bande de « jeunes » et qu’il se défend avec l’arme qu’il porte légalement, il peut être inquiété par sa hiérarchie. Il peut faire l’objet d’une enquête et être suspendu. Dans ces conditions, le plus sûr est de ne rien faire, c’est-à-dire ne pas pénétrer dans les zones de non-droit, des territoires quasiment indépendants livrés à l’immigration. Nul n’ignore que nombreux sont les quartiers des banlieues de grandes villes, peuplés à 90 % d’immigrés, avec plus de 50 % de chômage, 50 % de la population au-dessous du seuil de pauvreté et une forte « déficience linguistique », di­sent les rapports officiels. Ces populations vivent surtout du trafic de stupéfiants pratiqué sur une grande échelle, avec l’impunité quasiment garantie. Allez vérifier ce qu’il en est, par exemple, dans l’Essonne, à quelques kilomètres de Paris. Avez-vous par ailleurs entendu les représentants des musulmans de France prendre position contre l’offensive des « soldats de l’État islamique » ? Sans doute, certains d’entre eux prononcent des paroles protocolaires de condoléances après chaque attentat, mais ils ne sont qu’une minorité, située généralement en haut de la société musulmane et proche du pouvoir. Cette minorité deviendra crédible le jour où seront livrés aux forces de l’ordre les « radicalisés » qu’elle connaît parfaitement.

Ce qui est sûr, c’est que, lorsque l’organisateur des attentats du 13 novembre 2015 est arrivé à la prison de Fleury-Mérogis, il a été accueilli par des tonnerres d’applaudissements des autres détenus. Ce qui est sûr aussi, c’est que tous les immeubles des banlieues de grandes villes sont hérissés d’antennes paraboliques qui permettent de recevoir les émissions télévisées du Maghreb et du Moyen-Orient. En outre, de multiples vidéos sont visionnées montrant comment égorger les chrétiens. Parmi les spectateurs approbateurs figurent des enfants qui, ainsi, sont éduqués pour l’avenir. Ce qui est sûr encore, c’est que la France qui comptait 4 mosquées en 1965 en compte aujourd’hui 2 500, dont bon nombre sont salafistes, où l’on prêche la guerre sainte.

Les pouvoirs publics s’apprêteraient, dit-on, à renvoyer les 10 000 « radicalisés » qui circulent en France. Mais comment va-t-on faire ? À raison de 2 gendarmes pour escorter un « radicalisé », il faudrait 20 000 gendarmes. Et pour aller où ? Aucun État n’acceptera ces extrémistes. Donc on les gardera. J’ajoute que, si des mesures sévères étaient prises à leur encontre, des mesures de rétorsion pourraient être prises par les pays musulmans où résident de nombreux Français, y compris en Afrique du Nord. On sait ce qu’il est advenu à beaucoup d’entre eux en Algérie, au moment de l’indépendance ! En vérité, pratiquement, on ne fera rien. On attendra de recevoir de nouveaux coups et on les commentera.

La cause de ces désordres criminels, c’est l’idéologie égalisatrice qui s’est répandue depuis 70 ans. On récolte ce qui a été semé. La décolonisation imposée par Roosevelt et son ami Staline s’est révélée un désastre. Le droit des peuples à disposer de leur incompétence a créé le chaos dans une grande partie de la planète, et une immigration massive en Europe qui continue au rythme de quelque 3 000 clandestins par jour. L’islam a repris le combat séculaire qu’il mène contre l’Occident chrétien depuis le VIIe siècle, mais cette fois-ci avec les armes sophistiquées que l’Occident lui vend. Les ventes d’armes aux acheteurs divers et notamment musulmans s’élèvent à plus de 60 milliards de dollars par an.

Pour se défendre, la volonté politique est nécessaire, il faut le répéter. Mais comment peut-on se défendre si le seul fait de vouloir le faire, simplement par la parole, vous expose au risque de poursuites judiciaires ? Mieux vaut alors subir, dans un pays en voie de disparition où un président de la République a déclaré : « Les racines de l’Europe sont autant musulmanes que chrétiennes », une contre-vérité exceptionnelle de Chirac dans le « Figaro » du 9 novembre 2003. Il n’en croyait d’ailleurs pas le premier mot, mais elle a pu lui apporter la voix de musulmans à qui la nationalité française est si généreusement distribuée. Avant tout, être élu !

La presse elle-même est complice. J’en donne un exemple précis : « Le Monde » du 21 juillet publie un entrefilet faisant état d’un homme de 37 ans qui a poignardé dans les Hautes-Alpes une mère de famille et ses trois fillettes. Un fait divers, en quelque sorte. En réalité, cet homme est un Marocain qui a poignardé cette mère de famille et ses trois filles de 8 à 12 ans parce qu’il était irrité qu’elles ne soient pas voilées. Mais il ne faut pas le dire : « Au moment où la nation affronte une menace terroriste sans précédent, l’État ne répond plus. L’ordre public s’effondre. La République abdique… » écrit Nicolas Baverez dans le « Figaro » du 6 juin.

À l’impuissance déguisée en résolution verbale, à gauche comme à droite, s’ajoute un ridicule hors du commun. Le tueur de Munich qui a tiré dans la foule le 23 juillet, un jeune Iranien, n’avait, assure-t-on, aucune motivation religieuse. C’était tout simplement un « fasciste déprimé », donc pas d’amalgame. Aucune inquiétude n’est permise en cette belle saison d’été. Les baigneurs de nos plages n’ont rien à craindre. Ils seront protégés par des CRS en armes qui auront l’œil sur les « fascistes déprimés ». Éventuellement, des postes de mitrailleuse seront installés sur les rivages et, à la moindre alerte, ouvriront le feu. Des blocs de béton seront disposés autour des plages pour éviter que des camions viennent écraser les estivants au nom d’Allah, le tout-puissant et le miséricordieux. Comme titre le « Figaro », les touristes peuvent venir en France l’esprit tranquille. Et, comme le dit François Hollande, « ça va mieux » !

35 Comments

  1. Le Ket6 septembre 2016 à 12 h 24 minRépondre

    Et voici un classement des 50 villes les plus dangereuses du monde :

    http://www.focusur.fr/a-la-une/2016/01/29/top-50-des-villes-les-plus-violentes-du-monde-caracas-est-numero-1

    • quinctius cincinnatus6 septembre 2016 à 13 h 49 minRépondre

      arrêtez un peu avec vos statistiques non certifiées INSEE, J@uresse va nous faire une petite déprime

  2. Le Ket5 septembre 2016 à 19 h 08 minRépondre

    Quelques statistiques d’homicides dans le monde :

    http://www.statistiques-mondiales.com/homicides.htm

    • quinctius cincinnatus5 septembre 2016 à 19 h 55 minRépondre

      sur la carte de l’ Amérique Latine nous constatons,  » curieusement « , que ce sont les pays les plus  » européens  » qui ont un taux moindre d’ homicides … cotisons nous pour envoyer J@uresse refaire une étude statistique  » honnête  » dans les pays à risque !

      et merci pour ce … tableau

      • quinctius cincinnatus5 septembre 2016 à 19 h 58 minRépondre

        c’ est bien Le Ket , c’ est comme cela qu’ on ferme le clapet aux  » voleurs de mots  » et de … chiffres !

      • Jaures5 septembre 2016 à 20 h 53 minRépondre

        Cher Quinctius, pouvez-vous m’expliquer en quoi le Paraguay serait « moins européen » que le Chili, que le Costa Rica serait moins européen que le Venezuela, le Mexique moins européen que l’Argentine, le Honduras moins européen que le Brésil,… ?
        Et pour votre gouverne, ce tableau est celui que j’utilise quand je cite les chiffres d’homicide. Chiffres qu’on me renvoie à la figure qualifiés de « statistiques churchilliennes ».

        • quinctius cincinnatus6 septembre 2016 à 7 h 58 minRépondre

          cher monsieur,

          cela dépend et cela est de première importance de QUI fait les choix et prend les décisions : ce peut être aussi bien un  » indigène  » qui a fait sienne notre  » pensée rationaliste et de libertés ,  » tout comme il peut s’ agir d’ un européen d’ origine qui lui a fait le chemin intellectuel inverse … si vous êtes dans un système clanique celui ci aura tout intérêt à favoriser le clan … il en est de même avec un autre système clanique : l’ idéologie politique

          pour ce qui est du Costa-Rica c’ est un petit paradis que je connais bien : j ‘ y ai , de longue date, des amies chiliennes qui y sont médecins depuis 40 ans et ce pays a fait les choix que nous devrions faire

          • Jaures6 septembre 2016 à 9 h 00 min

            Cher Quinctius, nous nous rejoignons sur deux points. Le premier est qu’au delà des origines (et si vous connaissez l’Amérique Latine, vous savez qu’il est bien complexe de cerner la diversité d’origines de chaque habitant), ce qui compte relève de l’éducation et des choix personnels.
            Ce que vous appelez « clan », je l’appellerai personnellement classe les choix politiques et économiques relevant selon moi de positions de classe.
            Notre second point commun est notre attrait pour le Costa-Rica, que je connais bien également, dont je me réjouis que vous partagiez les choix écologiques.

  3. quinctius cincinnatus5 septembre 2016 à 18 h 03 minRépondre

    et la sécurité des comptes bancaires en Suisse ? hein ? c ‘est encore pire !

    Ainsi, Jérôme Cahuzac vient de révéler ( sous serment ) que le premier compte qu’ il ait ouvert en Suisse l’ avait été pour financer , alors là on tombe des nues car tenez vous bien … pour financer Michel Rocard l’ icône de l’ intégrité politique en Socialie … heureusement Rocard n’ est plus de ce bas monde laid jusqu’ à en être répugnant ; hélas ,constatons comme le fait notre Père de son Eglise sur ce blog que nous sommes tous fait de la même boue  » … sans doute à la C.G.T. comme partout ailleurs

    a parte : doit pas avoir trop de litiges professionnels à traiter en ce moment notre syndicaliste ; il a le temps de chiader ses textes ! devrait plutôt profiter de ces derniers temps  » libres  » pour se (re) cultiver mais alors là sérieusement

    • Jacky Social5 septembre 2016 à 20 h 37 minRépondre

      @QC: je trouve que Cahuzac a bien raison. En theorie. La seule chose, c’est qu’il se dit socialste et donc il adore l’etat. Quand ceux qui adorent l’etat le trahissent, ca ne va plus, evidemment. Mais ce sont tous des hypocrites. Meme Jojo voulait bien aller a Copacabana a condition qu’on lui paie le voyage et le sejour (sauf les putes, car Jojo n’ame pas les putes alors qu’il en est une lui-meme). Mais qui pourrait lui payer ce caprice sinon l’etat avec l’argent des autres, les mechants capitalistes cochons de contribuables, ou bien un mechant capitaliste donateur? Et donc, tout cela crie vengeance. A mort !

    • quinctius cincinnatus6 septembre 2016 à 8 h 00 minRépondre

      notons que selon Cahuzac Michel Rocard ignorait tout de ce  » montage  » en somme un peu comme … Sarkozy mais connaissant le dit Rocard cela ne m’ étonnerai pas !

  4. BRENUS5 septembre 2016 à 17 h 49 minRépondre

    @JOJO. Tu as la prétention de me voir lire les conneries que tu écris ? Non mais tu te prends pour qui ? Ayant constaté depuis longtemps que rien d’honnête ne pouvait sortir de ta prose wikipédienne, je saute systématiquement tes commentaires a la con. Mais je maintiens que tu es un frustré « bouffeur de blancs » comme ils disent en Afrique.

    • Jaures5 septembre 2016 à 17 h 54 minRépondre

      Je n’ai pas la prétention de vous voir lire ma prose puisque j’ai déjà constaté que vous y répondez avant même de l’avoir parcourue.
      Vos réponses étant par ailleurs essentiellement composées d’insultes puériles elles ne me manqueront pas.

  5. quinctius cincinnatus5 septembre 2016 à 16 h 35 minRépondre

    un octogénaire battu à mort lors de sa promenade quotidienne dans un quartier  » chic  » de Marseille par trois  » individus  » pour lui arracher sa chaine de cou en or

    deux constatations …

    la première c’ est qu’ il faut être  » inconscient  » c à d  » fou  » ( on est quand même en Sarko-Socialie ) pour se promener encore de nos jours avec des signes extérieurs de… richesse dans ce type de … métropoles ( Paris, Marseille, Lyon etc … )

    la seconde c’ est que cette pratique dite de l’ arrachage nous vient … d’ Afrique Noire ( quand je séjournais à Abidjan et même à Dakar je sortais toujours … en agréable  » compagnie  » d’ un cran d’ arrêt )

    et une prévision …

    seront condamnés à 10 ans d’ emprisonnement dont 6 réellement effectués … si jamais on arrive à les alpaguer

    • Jaures5 septembre 2016 à 17 h 15 minRépondre

      Si la victime est tuée avant ou après que lui soit dérobée ses biens, ce n’est pas un « arrachage » mais un vol aggravé criminel passible de la perpétuité.
      Et je ne suis pas sûr que tuer pour voler nous vienne d’Afrique car j’ai eu vent que ce type d’acte est aussi vieux que l’Humanité.
      En même temps, il parait que le berceau de l’Humanité se trouve en Afrique, ce qui vous donne schématiquement raison.

      • quinctius cincinnatus5 septembre 2016 à 18 h 12 minRépondre

        seront accuser de vol avec violences ayant entraîné la mort SANS INTENTION DE LA DONNER … si vous êtes aussi efficace dans le droit du travail vos protégés ont du mouron à se faire

  6. BRENUS4 septembre 2016 à 18 h 27 minRépondre

    Une fois de plus, JAUNISSE nous refait le coup des gentils noirs et des méchants blancs. Mais , lache nous la grappe face de rat, ce n’est pas de notre faute si tu as honte du peu de sang blanc que tu portes.

    • quinctius cincinnatus5 septembre 2016 à 9 h 37 minRépondre

      car même les Etats – Unis ( blancs, hispanos, chinois , afro-américains etc … confondus ) ne font pas … aussi bien ! frustrant non ?

    • Jaures5 septembre 2016 à 11 h 05 minRépondre

      Vous ne lisez même pas ce que j’écris.
      Haïssez moi au moins pour de bonnes raisons.
      Il n’y a ni « gentils », ni « méchants » selon la couleur de peau.
      Tous faits de la même boue ai-je écrit.
      Et il n’y a ni à avoir honte, ni à être fier de sa couleur de peau puisqu’elle nous est donnée à la naissance.
      Soyez fier de ce que vous avez créé ou accompli. Ayez honte de vos méfaits et mauvaises pensées. Le reste n’est dû qu’au hasard.

  7. quinctius cincinnatus3 septembre 2016 à 13 h 04 minRépondre

    chacun sait, tout du moins sur ce blog, qu’ il faut toujours  » replacer les choses dans leur … # contexte # …  » c’ est même le censeur des idées qui l’ impose

    voici un petit aperçu de l’ Histoire de l’ Afr du Sud ( un bien beau pays … assez mal habité, pardon assez mal  » gouverné  » )

     » les débuts de l’ expansion au début du XIX ième siècle, zulu, sous le règne de Shaka ( au début les Zulu ne sont qu’ une petite tribu de l’ ensemble linguistique nguni et leur roi Senzangona règne sur un territoire de VINGT km² ) les débuts donc furent modestes : 5000 guerriers organisés en impi ( régiments ) attaquent leurs voisins également de langue nguni et ils les MASSACRENT impitoyablement… les rescapés fuient de proche en proche terrorisant et dépossédant de leurs terres les populations qu’ ils rencontrent le  » tribalisme  » ne permettant pas d’ offrir une résistance organisée, coordonnée et massive à l’ invasion

    l’ Afrique aux seuls Africains c’ est ça

    • Jaures3 septembre 2016 à 14 h 07 minRépondre

       » ils les MASSACRENT impitoyablement » ! Mon Dieu !
      Ce n’est pas en Europe ou ailleurs qu’on aurait vu pareille chose !
      Il est vrai qu’avec ses multiples guerres civiles, ses révolutions sanglantes, ses 2 guerres mondiales avec shoah et goulag au bout, l’Europe aux Européens nous a présenté un visage bien plus attrayant.

    • quinctius cincinnatus3 septembre 2016 à 16 h 24 minRépondre

      le problème et surtout le malheur pour les populations c’ est que ça perdure : République du Congo  » démocratique et populaire  » , Burundi, Centre Afrique , Soudan, Nigeria, Cameroun etc … etc …

      il ne s’ agit donc pas d’ un contexte mais … d’ un mode de vie et … de mort

      ainsi, certains moralistes, bien pensants et donneurs de leçons devraient pour se faire une opinion qui soit recevable , faire l’ expérience d’ aller vivre quelques temps au milieu des  » indigènes  » ( et pas seulement se contenter de séjourner seulement au Club Med ) , ils ne devraient pas  » invoquer  » inconsidérément le  » contexte  » et encore moins se référer , encore et toujours aussi piteusement à notre Histoire parce que se sont eux qui n’ ont pas réussi à transmettre ne serait ce que l’ embryon d’ une civilisation  » humanisée  » ( humaniste ) comme c’ était pourtant l’ ambition d’ un de leur Maitre à penser

      p. s. : les leaders de l’ internationale socialiste en Afrique ont tous été, à des degrés divers, des dictateurs sanguinaires … l’ Afrique c’ est la … LUTTE DES CLANS et quand un Clan est au pouvoir ses membres élevés se déchirent, se dépècent, s’ étripent entre eux pour avoir la plus grosse part de la galette … voyez le … Gabon

      J@ucrisse vous êtes un petit  » con  » de  » blanc « , de  » métro  » !

      • Jaures3 septembre 2016 à 17 h 48 minRépondre

        Oui, Quinctius, avec vous le débat ne dépasse pas 3 échanges avant que vous en veniez aux insultes grossières.
        Prenez simplement le temps d’un bilan des victimes entre notre « civilisation humanisée »(sic) et celles des « indigènes »(re-sic) et venez nous démontrer que nous avons mieux qu’eux échappé à l’étripage pour « avoir la plus grosse part de la galette ».
        Peut-être arriverez-vous enfin à l’évidence que nous sommes bien tous faits de la même boue.

        • quinctius cincinnatus4 septembre 2016 à 19 h 19 minRépondre

          mon  » pôvre  » J@uresse, pour se distraire à vos dépends, on vous tend un piège grossier et vous y tombez bêtement … ainsi :

           » indigène » se dit d’ une population  » autochtone  » , d’ avant la colonisation, par opposition à celles d’ origine généralement européenne , mais qui peuvent être tout aussi bien han hindou, malaise, ou … arabe ou … zulu … à noter que dans le cas de l’ Afr. du S. les populations d’ origine hollandaise ou … française ont précédé de presque deux siècles les envahisseurs …  » bantous  » ( entre parenthèses car comme pour les Burgondes ceux là étaient un ramassage, un patchwork, un puzzle d’ ethnies sur le passage des Zulu qui eux conservaient le commandement )

          elle n’ a pas plus de connotation  » négative  » que  » barbare  » ou  » métèque  » chez les Grecs, elle est simplement  » discriminative  » ( voir la définition originelle de ce mot que devrait vous donner votre petit Larousse ce qui vous évitera une fois encore le ridicule du pédant néo- cultivé façon E.N. contemporaine )

          vous avez poursuivi ( sic ) des études littéraires J@uresse ?

          p.s. … je ne pense pas être fait du même lisier que vous J@uresse

          j’ en profite pour mettre une fois de plus les lecteurs de cette imposture intellectuelle : celle qui consiste à dévier le sens des mots pour une  » pénétration  » idéologique des esprits

          • quinctius cincinnatus4 septembre 2016 à 19 h 21 min

            j’ en profite pour mettre EN GARDE une fois de plus les lecteurs CONTRE cette imposture intellectuelle etc … etc …

          • Jaures5 septembre 2016 à 11 h 17 min

            C’est vous qui avez opposé « civilisation humanisée » et « indigènes ».
            Comme d’habitude, vous essayez de noyer vos contradictions dans des arguties sémantiques. Précisez-donc vos concepts si vous voulez être compris (voire vous comprendre vous-même).
            Qu’appelez-vous « civilisation humanisée » ?
            En quoi cela s’oppose-t-il aux « indigènes » ?
            Qu’est-ce qui vous permet de dire que les colonisateurs auraient dû être capable de « transmettre l’embryon d’une civilisation « humanisée » ? En quoi la leur pouvait-elle servir d’exemple ?

          • quinctius cincinnatus5 septembre 2016 à 11 h 31 min

            alors J@uresse la sémantique vous met dans l’ embarra

            et si une  » Civilisation humanisée  » c’ était tout simplement la Démocratie ?

            cela ne vous est pas même venu à l’ esprit ?

            vous êtes vraiment un minus J@ucrisse

            p. s. mesdames et messieurs voilà comment il faut traiter ce … voleur de mots !

          • Jaures5 septembre 2016 à 13 h 04 min

            Tiens ! C’est la démocratie que les colonisateurs auraient dû être capables d’enseigner aux « indigènes » ?
            Déjà, il aurait fallu qu’elle existe ! Ce n’était pas vraiment le cas au XVIème siècle quand les conquistadors ont envahi l’Amérique, réduit en esclavage des dizaines de milliers d’ autochtones et massacré les autres. Pour le coup, il n’y avait plus grand monde à qui transmettre votre concept de « civilisation humanisée » !
            Pas vraiment non plus le cas lors de la conquête de l’Algérie par la France.
            Pour vous, le code de l’indigénat est-il un modèle de démocratie ?
            Ou préférez-vous l’option de livrer quantité d’armes aux dictateurs locaux pour qu’ils mettent au pas leurs populations et nous permettent en échange l’accès à l’exploitation des matières premières du pays ?
            Quelle est la méthode qui a votre préférence ?
            Laquelle porte-t-elle le mieux le témoignage d’une « civilisation humanisée » ?

  8. quinctius cincinnatus2 septembre 2016 à 18 h 00 minRépondre

     » impossible de rétablir la sécurité en France  »

    et en Afr. du Sud alors ! ! !

    statistiques :

    en Afr. du Sud : 51 homicides par jour !

    l’ apartheid ( développement séparé ) n’ avait pas fait, sur toute sa durée, un dixième de ce nombre de victimes !

    quelqu’ un connaitrait il les chiffres du Venezuela chaviste et du Mexique démocratique … sans parler du Honduras, du Zimbabwe et autres  » démocraties  » de type populaire …

    • Jaures2 septembre 2016 à 22 h 02 minRépondre

      Vous croyez que sous l’apartheid on comptabilisait les morts de Noirs ?

  9. quinctius cincinnatus2 septembre 2016 à 10 h 17 minRépondre

    le problème de la Garde Nationale qui  » devrait  » selon les  » autorités  » ( actuelles ) participer, pour une large part, à assurer, sur le terrain, notre sécurité intérieure , est justement qu’ il n’ a jamais été résolu en raison du fait que lors de la professionnalisation des forces armées en 1995 -96 par Jacques Chirac les  » autorités » (de l’ époque et celles qui ont immédiatement suivies c à d… Sarko ) se sont souciées comme d’ une cerise de la mise sur effectif d’ une  » réserve  » ( qui soit opérationnelle ) … donc si on met de côté la Gendarmerie ( qui à elle seule constitue 50 % environ de la force de réserve ) arme encore bien représentée sur l’ ensemble du territoire et … auprès des  » élus locaux « , la réserve est un nouvel exemple de coquille administrative c à d qu’ elle est vide !

  10. Laudance31 août 2016 à 15 h 38 minRépondre

    Impossible de rétablir la sécurité en France ? Evidemment, car il n’existe aucune volonté en ce sens. En effet, cela fait des décennies que la République recule, capitule. Il y a donc longtemps qu’elle a hissé le drapeau blanc avant même d’avoir combattu l’ennemi qu’elle a introduit et devant lequel elle a déroulé le tapis de prière. La fermeté, l’autorité du pouvoir ? Elle n’existe plus que face aux contribuables, aux automobilistes pressés comme des citrons. La police ? Elle est désarmée, les pieds et poings liés tout comme les gendarmes et les militaires. La seule police encore opérationnelle, c’est celle de la pensée qui, avec la complicité des belles âmes, des élus corrompus et des médias aux ordres impose le politiquement correct et fait la chasse aux autochtones, aux citoyens qui auraient la malencontreuse idée de vouloir se défendre et qui, au lieu de se coucher, entraveraient ainsi la progression de la religion d’amour, de tolérance et de paix. La sécurité des sans-dents ? En haut lieu on s’en bat l’œil avec une patte d’éléphant. A ces derniers on ne propose rien d’autre que l’apaisement, mais pas n’importe lequel. Un apaisement à sens unique, car les sages conseils des traîtres à la patrie ne sont pas adressés aux gentils agresseurs, mais aux méchants agressés. Alors un rétablissement des droits des braves gens ? N’y songez pas. N’y songez plus. C’est à oublier, afin de déblayer le chemin qui mène à la mosquée et de mieux répondre demain à l’appel du muezzin.

  11. Alain30 août 2016 à 21 h 22 minRépondre

    Quand vous êtes inondés par quelqu’un qui tient le robinet ouvert il est stupide d’essayer d’éponger avant d’avoir écarté celui qui ouvre le robinet et le fermer.

    • FLANDRE31 août 2016 à 15 h 27 minRépondre

      Excellent commentaire mais Casevide a t-il assez de neurones pour le comprendre ? J’en doute.

    • vozuti31 août 2016 à 16 h 45 minRépondre

      oui,il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs, d’abord maitriser les déséquilibrés qui maintiennent le robinet ouvert (ump,ps,merkel,etc…) ,et on pourra s’occuper des dégâts après…si on fait le contraire,c’est aussi efficace que d’essayer de vider la mer avec une petite cuillère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

4Vérités Abonnement
Connexion
Rester connecté
Le dessin de la semaine
DVD
Partenaires
En Bref
Pétitions