les 4 vérités


Se battre réellement contre le terrorisme islamiste

23 août 2016 par Claude GOUDRON dans Islam, Politique avec 15 commentaires

Après l’exécution au couteau, ce 26 juillet, du Père Jacques Hamel, âgé de 86 ans, lors de l’office religieux, par deux « bêtes immondes » se réclamant de l’État islamique, allons-nous encore répondre par des paroles, des bougies ou des fleurs ?

Allons-nous attendre, pour réagir fermement, que ces tarés égorgent des bébés dans une maternité ?

Non, non et non ! Arrêtons cette fausse naïveté qui veut nous faire croire qu’il suffit, comme pour l’un de ces tueurs, de mettre un bracelet électronique pour neutraliser !

Est-on en guerre, comme nos gouvernants nous l’affirment, ou faisons-nous seulement semblant ?

Il est grand temps de montrer notre détermination et de répondre à leurs provocations, quitte à déroger exceptionnellement à notre démocratie quand celle-ci ne permet pas une défense adéquate !

Pour cela, nous devons nous montrer beaucoup plus fermes envers cette religion musulmane qui, par certains côtés, souhaite se montrer en accord avec notre modèle démocratique, mais, par d’autres, est, au nom d’une interprétation rigoureuse de la « charia », capable des pires exactions indignes d’un être qui se dit humain.

Il serait temps d’appliquer le principe de précaution pour stopper cette invasion islamique par l’intermédiaire de cellules hostiles à notre démocratie !

Voici une liste non exhaustive des mesures que je crois indispensable de prendre immédiatement :

– Vu l’hégémonie revendiquée par la religion musulmane dont de nombreux représentants ne cachent pas vouloir soumettre l’ensemble de l’humanité, tout musulman qui désire venir ou s’installer dans notre pays doit prêter par écrit serment d’allégeance à notre démocratie et renoncer à toute exigence contraire à nos lois. Il devra également clairement rejeter toute tentative de création d’un califat en Europe et à ses frontières.

– À la première dérive, il sera, après avoir éventuellement purgé une condamnation prononcée, immédiatement expulsé – ceci sans possibilité de recours, ainsi que sa famille si elle a montré une certaine connivence.

– Le salafisme sera déclaré non compatible avec notre démocratie et sera donc interdit sur notre territoire, les mosquées s’y référant seront fermées, voire détruites, leurs imams et leurs adeptes seront expulsés.

– Toute personne ayant connaissance d’une radicalisation devra impérativement la signaler à l’autorité de proximité. Dans le cas contraire, elle pourra être poursuivie pour non-assistance à personne en danger.

– Les prêches seront obligatoirement faits en langue française.

– Nous devons nous rapprocher du traitement judiciaire spécifique à la pédophilie, c’est-à-dire condamner sévèrement toute personne non autorisée possédant ou transmettant des textes ou vidéos faisant l’apologie des crimes perpétrés par une organisation islamiste, ainsi que tout témoin qui ne l’aura pas dénoncé.

– Concernant notre justice, une grande rigueur sera exigée et tout juge sera tenu responsable des décisions qu’il sera amené à prendre et devra en répondre devant le peuple français.

Un rappel régulier doit être également fait à tous les Français que notre pays et sa civilisation ont été le fruit de combats de nombreuses générations, beaucoup ayant laissé leur vie pour que nous puissions vivre en paix et en liberté. Par respect pour eux et pour l’avenir de nos enfants, en aucun cas nous ne devons y renoncer, ni faire aucune concession.

C’est là un préambule à notre combat pour notre liberté de pensée laïque ou religieuse.

15 Comments

  1. IOSA30 août 2016 à 1 h 58 minRépondre

    Se battre réellement ?

    Encore une attaque de requin à la Réunion, les cons ne veulent pas les zigouiller, alors on attend comme des cons pour être bouffés.

    A mon avis avant de faire la guerre, il faudrait d’abord zigouiller les traîtres et les cons avant de devenir plus cons qu’eux.

  2. Drakkar28 août 2016 à 10 h 09 minRépondre

    Il va quand même falloir arrêter de tourner autour du pot !
    Islamisme ou islam, c’est la même chose, les circonvolutions oratoires sur le sujet sont de la fumée de dissimulation.
    Le traitement à appliquer est le traitement appliqué au nazisme.
    A la libération de la France, il faudra appliquer les traitement radical qui s’impose, déclarer l’état de guerre, interdire l’islam et réduire tous les collabos de cette pratique mortifère.
    Forces de l’ordre et armée dans les rues, tir à vue sans somations sur les combattants islamo-muz et leurs complices actifs.
    Procès de type Nuremberg pour les politiques collabos, les juges complices, les traîtres du conseil des tas ou d’ailleurs.
    Destruction des mosquées et expulsion manu-militari des imams.
    En résumé, le nettoyage des ordures ne se fait pas avec des pincettes.

    • quinctius cincinnatus28 août 2016 à 12 h 18 minRépondre

      … les CIRCONLOCUTIONS

      ne parlez pas le français comme un ministre socialiste ***

      *** adaptation de l’ expression

       » il parle le français comme un Basque l’ espagnol « 

      • Drakkar28 août 2016 à 19 h 08 minRépondre

        Houlà !
        Pardon et merci !
        Mais pitié, pas socialiste, c’est trop dur …

        • quinctius cincinnatus29 août 2016 à 8 h 13 minRépondre

          je vous prie de bien vouloir m’ excuser de vous avoir  » insulté  » avec autant d’ insouciance ( sic ) !

          et bien … cordialement

  3. Laboca Gilles24 août 2016 à 16 h 30 minRépondre

    Bien dit mais utopie totale, jamais un gouvernement Français quelque soit sa couleur politique ne fera voter de telles lois ou décrétera des décisions qui pourtant sont indispensables, à défaut les tueries vont être fréquentes, et la guerre hetnoreligieuse est garantie rapidement.

  4. Jaures24 août 2016 à 12 h 47 minRépondre

    Ces propositions sont d’une puérilité affligeante !
    Quel terroriste va déclarer en arrivant en France qu’il souhaite établir un califat en Europe ?
    D’ailleurs, les terroristes étaient Français ou Belges. Celui de Nice n’avait aucune activité religieuse.
    Les terroristes ne fréquentaient pas les mosquées salafistes ou non. Pour l’essentiel, les islamistes radicaux se forment en prison ou sur internet.

    Certaines propositions sont même en deça de ce qui existe. Par exemple, les personnes au courant d’activités terroristes qui ne les dénoncent pas sont inculpés de complicité avec un risque de peine bien plus éleve que la non assistance à personne en danger.
    Le délit de consultation de sites terroristes existe déjà. Des personnes ont été condamnées pour cela de même que pour l’apologie ou provocation au terrorisme.

    Enfin, si tout juge est tenu pour responsable des crimes ou délits commis par des délinquants libérés, aucun ne prononcera plus de remise de peine, de sursis ou de libération anticipée. L’honnêteté serait alors de supprimer ces éléments du code pénal.
    Pareillement, si les juges sont inculpés en cas d’erreur ou de décision inopportune, prévoit-on la même chose pour les jurés populaires qui auraient relaxé un coupable ou condamné un innocent ?

    • Jacky Social29 août 2016 à 10 h 51 minRépondre

      @Jojo-le-sans-slibard: tiens, tiens, tiens. les terroristes etaient donc francais et belges. Interessant, ca. Un peu comme Depardieu est russe et Tina Turner est suisse, non ? Le rapport est que ce sont des binationaux ou des nationaux de papelard, RIEN d’autre. Du flambi pour ceux qui y croatent t’encore.

  5. trivi24 août 2016 à 11 h 24 minRépondre

    « Concernant notre justice, une grande rigueur sera exigée et tout juge sera tenu responsable des décisions qu’il sera amené à prendre et devra en répondre devant le peuple français. » …. Depuis le temps que je dis !

    Ces juges se sont autoproclamés dieux et ne répondent hélas jamais de leurs méfaits !!!! Cela doit changer

    Tout le système judiciaire est à revoir.

    Ainsi ces 4 juges qui auront permis l’exécution du curé sont pour moi complices de cette acte barbare point barre.

    A ce titre ils doivent être jugés par un tribunal composé de victimes …

    • Jaures24 août 2016 à 12 h 53 minRépondre

      Les juges ne se proclament pas Dieux, ils sont recrutés sur concours.
      Si vous considérez comme coupable un juge qui a aménagé la peine d’un détenu récidiviste, aucun juge ne prononcera plus d’aménagements de peine. Il faut donc retirer cet élément du code pénal.
      Et si vous faites condamner qui que ce soit par des victimes, ce n’est plus de la justice mais de la vengeance. Qui jugera que celle-ci est proportionnée ? Des victimes de vengeances ?

  6. quinctius cincinnatus24 août 2016 à 8 h 38 minRépondre

    à Townville ( Australie )

    un  » Français  » porteur d’ un visa … touristique, poignarde dans un hôtel deux femmes britanniques aux cris  » d ‘Allahou baktar  » … une des femmes est décédée l’ autre est dans un état désespéré … notre tourisme va mal, mais nous avons … les  » chances  » pour l’ exporter !

  7. frei24 août 2016 à 8 h 22 minRépondre

    Toutes ces mesures sont excellentes mais on sent bien qu’elles ne vont pas au fond du problème puisque l’auteur continue à parler de « religion musulmane » , ce qui est une prémisse fausse . Derrière l’arnaque d’un fatras pseudo religieux qui ne repose sur rien , il ya un projet politique de prise du pouvoir par tous les moyens puisque , dans l’islam , la fin justifie les moyens .Il faut par conséquent arrêter de considérer l’islam comme une religion .Parmi les conséquences , on pourrait déjà voir celle-ci : dire à MM. les imams qu’ils ont droit à notre respect en tant qu’individus mais à aucune respectabilité en tant qu’imams . Et on verrait bien !

  8. quinctius cincinnatus23 août 2016 à 19 h 17 minRépondre

    au lieu que de pinailler sur des détails lisez plutôt ( pour avoir une petite idée GLOBALE de la situation … problématique pour l’ Occident ) le livre paru aux

    Editions du Rocher

    du

    Colonel Jacques BAUD :

     » Terrorisme , mensonges politiques et stratégies fatales à l’ Occident « 

  9. Le Ket23 août 2016 à 14 h 00 minRépondre

    « Est-on en guerre, comme nos gouvernements nous l’affirment, ou faisons nous seulement semblant ? »

    EXCELLENTE QUESTION !

    Dans la novlangue du « Politiquement Correct » et du « Padamalgam » on constate plutôt que la secte socialaud-écolo-libéro-capitaliste entreprend la guerre des boutons.

    L’auteur de l’article au titre significatif « Se battre réellement contre le terrorisme islamiste » se contente d’évoquer des mesures d’ordre législatif sans parler de volonté politique.

    Depuis plus de 50 ans, la France et d’autres pays en Europe ont été confronté au terrorisme qui a commis plusieurs centaines d’attentats et d’assassinats parmi la population civile. Rien de neuf sous le soleil donc.
    On a vu que l’installation de dizaines de milliers de caméras n’a pas empêché les fanatiques de commettre des massacres dans les transports publics à Londres le 7/7/2005.

    Les plans « Vigipirate » et « Sentinelle » eux non plus n’ont pas empêché les tueries du Vendredi « noir » le 13/11/2015 à Paris. Le déploiement de milliers de policiers et de militaires, avec des blindés, à Bruxelles n’a aucunement bloqué les terroristes le 22 mars 2016. La ville de Nice, la mieux équipée en France de video-surveillance, a connu le massacre du 14 juillet, malgré l’état d’urgence et les multiples directives mettant les autorités en alerte.

    Alors que signifie l’état de « guerre » pour ceux qui nous gouverne ? Ont-ils désigné l’ennemi ? Où est-il localisé ?
    Avec quelle stratégie et quelle tactique le combattre ? Quels moyens mettre en oeuvre ? Quelles unités employer ? A-t-on seulement pu diagnostiquer l’ampleur du phénomène qu’il faut éradiquer ?
    Autant de questions politiques qui nécessitent des décisions urgentes et l’engagement réel des forces de sécurité et de renseignements auxquelles les ordres clairs manquent cruellement.
    Ce n’est pas en convoquant les responsables de 22 services différents -une véritable usine à gaz- à des conseils sur la sécurité (bla-bla-bla-bla) que la « guerre » pourra être gagnée !

    Les fanatiques « hybrides » de la criminalité et du terrorisme doivent d’abord être éliminés dans les 64 ZSP de l’hexagone par des unités de contre-terrorisme et si nécessaire traduits devant une Cour de Sûreté de L’Etat, composée de magistrats militaires, car nous sommes en « guerre » …..et il va falloir se salir les mains, sans problèmes de conscience, sinon on est déjà perdants.

  10. druant philippe23 août 2016 à 11 h 44 minRépondre

    Seul le nettoyage physique de ces crevures par escadrons de la mort peut porter ses fruits .
    Identifiés et localisés par les services de renseignements , ils seraient confiés à des groupes de liquidateurs et puis incinérés dans des fours à immondices (leur vraie place ).
    Nulle place pour la pitié envers ces gens .
    Au fait , on pourrait même étendre ce procédé aux ordures de tous poils (racailles , mafieux , antifas , punks à chien , gauchojauresseux, ….)

    Un groupe paramilitaire issu de la police indonésienne avait utilisé cette méthode à l’ encontre des crapules de Djakarta avec une efficacité telle que ces bandits préféraient rester en prison que de se faire tuer .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

4Vérités Abonnement
Connexion
Rester connecté
Le dessin de la semaine
DVD
Partenaires
En Bref
Pétitions