les 4 vérités


4Vérités Abonnement
Connexion
Rester connecté
Nos auteurs
Le dessin de la semaine
Partenaires
S’INSCRIRE À LA LETTRE D’INFORMATION
RSS
RSS delitdimages
Pétitions
Sondages

Souhaitez-vous que Christiane Taubira démissionne?

Loading ... Loading ...
Derniers commentaires
  • Jaures: Le flot actuel n'a rien d'exceptionnel. De tout temps les populations sinistrées, opprimées ou affamées ont migré pour trouver des conditions de vie acceptables. On estime aujourd'hui à 60 millions les populations fuyant leur pays pour survivre. La guerre en Syrie qui s'éternise a saturé les possibilités locales d'accueil de réfugiés: la Jordanie accueille déjà plus de 600 000 Syriens, 1 million au Liban, 4 millions en Turquie,... Que le flot atteigne aujourd'hui l'Europe n'est donc guère étonnant. Millière incrimine l'Europe mais les Etats-Unis, d'Obama ou Bush, ne font guère mieux en matière de protection des frontières. Malgré des murs édifiés, des gardes armés, des milices privées, plus de 300 000 clandestins traversent chaque année la frontière. Comme en Europe, nombre perdent leur vie en chemin mais ces tristes échecs ne découragent en rien les autres qui n'ont rien à perdre. La "pax americana" est un fantasme. L'Amérique n'a jamais rien contrôlé. Son soutien aux dictateurs n'a fait que radicaliser les oppositions qu'elles soient communistes ou islamistes. Ces dictateurs armés par l'occident ont laissé des populations entières dans l'indigence et l'analphabétisme en faisant des proies facile pour les idéologues de tout poil. A la fin de la guerre au Viêt Nam, ce sont des millions de boat-people qui se sont lancés sur la mer où périrent des centaines de milliers d'entre eux. Mais il n'est pas question ici de discours simplistes. Tout n'est pas de la faute des Américains.Le monde musulman est traversé par un conflit religieux, nationaliste et économique comparable à celui qui affecta l'occident durant la première moitié du XXème siècle. Déjà à l'époque eurent lieu des exodes massifs de populations fuyant guerre, dictatures et misère. Tant que ces tensions insupportables existeront, cette crise perdurera. Les pays européens ont il est vrai une approche différente. Il est cependant assez déplacé de la part de pays comme la Pologne, la République Tchèque ou la Slovaquie d'afficher une telle hostilité à l'égard des migrants alors qu'eux mêmes n'hésitent pas à s'exiler pour trouver de meilleures conditions. Les Polonais se souviennent-ils qu'ils furent reconduits chez eux par trains spéciaux dans les années 30 sous les huées de la foule ? Veulent-ils faire revivre aux nouveaux exilés cette violente humiliation ? Millière souhaite une "pax americana" mais les Américains veulent-ils l'assumer ? Si Obama a été élu, c'est en grande partie parce qu'il s'était opposé à la guerre en Irak. Ce conflit inutile et meurtrier a tant marqué les Américains qu'il faudra longtemps avant qu'ils approuvent une nouvelle intervention hors des frontières. D'autant qu'il faudrait se déployer sur plusieurs Etats où les factions rivales se multiplient. Il ne s'agit pas de combattre une armée mais des groupes autonomes mêlés à la population, des militaires fanatisés, des bandes mi guerrières mi mafieuses, des communautés aux intérêts religieux ou ethniques opposés,... Quoi qu'il en soit, et depuis des décennies, Millière voit en toute chose la fin de l'Europe. Celle-ci doit affronter la crise migratoire comme elle a dû affronter bien d'autres crises. L'Hstoire n'a jamais été un long fleuve tranquille et qui peut dire qu'il en allait mieux lors des guerres de décolonisation ou durant la guerre froide ? Ce qui est sûr, c'est que chaque Etat ne pourra s'en tirer seul en tentant de refiler au voisin la patate chaude. L'Europe doit s'adapter et accepter des règles communes d'accueil sinon ce sont les mafias de passeurs qui organiseront l'immigration à leur façon.
    Voir l'article
Catégories