Algérie: scandaleuse déclaration de Macron

Posté le 21 février , 2017, 2:03
5 mins

Le candidat de l’oligarchie, Emmanuel Macron, vient de franchir une nouvelle étape dans l’ignominie : alors qu’il aspire à la plus haute fonction nationale, il a publiquement dénigré son propre pays à la télévision algérienne, en qualifiant la colonisation de « crime contre l’humanité ».

Voici les propos exacts : « La colonisation fait partie de l’histoire française. C’est un crime, c’est un crime contre l’humanité, c’est une vraie barbarie et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face en présentant aussi nos excuses à l’égard de celles et ceux envers lesquels nous avons commis ces gestes. »

Passons sur le sabir dans lequel ces accusations sont formulées. La caste jacassante nous y a, hélas, habitués.
Mais le fond est insensé.

La notion de crime contre l’humanité a un sens précis. Elle est, dans notre droit, visée par les articles 211-1 et suivants du Code pénal. Ces articles sanctionnent prioritairement le génocide, et élargissent ensuite aux crimes les plus graves du droit commun « commis en exécution d’un plan concerté à l’encontre d’un groupe de population civile dans le cadre d’une attaque généralisée ou systématique ».

Je serais curieux que M. Macron nous en dise davantage sur le génocide que la France aurait perpétré en Algérie, ou bien sur la politique de viols ou de massacres de masse que nous y aurions appliquée.

Soit M. Macron ignore le sens des mots qu’il emploie ; soit il dispose d’informations ignorées de tous ; soit c’est un menteur.

Inutile de dire que la dernière hypothèse me semble, de loin, la plus vraisemblable.

S’il y eut un crime contre l’humanité en Algérie, c’est ce qui s’est passé après le prétendu cessez-le-feu du 19 mars 1962, avec enlèvements, tortures et massacres systématiques des Européens et des musulmans fidèles à la France – et monstrueusement abandonnés par elle (une poignée de Français courageux, notamment officiers, sauvant l’honneur, au risque de leur carrière et même, parfois, de leur vie).

M. Macron n’est pas un imbécile. S’il s’est autorisé cette scandaleuse déclaration, ajoutant encore au funeste moulin de la repentance, c’est bien sûr pour des raisons électoralistes.

Cette sortie (qui vient contredire d’autres déclarations sensiblement plus nuancées, qui lui avaient été reprochées par les sectaires de la gauche et de l’extrême gauche) lui permet de se présenter comme candidat socialiste et de tenter de bénéficier du « vote utile » en siphonnant l’électorat de M. Hamon, pour être opposé à Marine Le Pen au deuxième tour.

N’oublions pas, non plus, que plus de 90 % des musulmans français, qui ont voté en 2012, ont soutenu François Hollande. Emmanuel Macron, digne héritier de ce dernier, ne peut rester insensible devant cette « manne électorale » !
Au demeurant, la repentance de M. Macron n’est pas que symbolique. Elle justifie aussi, par avance, et très explicitement, l’octroi de visas en encore plus grand nombre aux Algériens. Ces derniers, qui disposent et exploitent – grâce à la colonisation, rappelons-le ! – des réserves immenses de gaz, n’en sont pas moins condamnés à la misère, à cause de l’incurie et de la corruption des assassins du FLN, devenus une nouvelle classe de nomenklaturistes gavés et corrompus.

En tout cas, M. Macron a levé le masque : il est bel et bien de gauche et partisan acharné de l’anti-France. Ses rétropédalages maladroits, sur le « crime contre l’humain » en lieu et place du « crime contre l’humanité », n’y changeront rien.

Un homme capable d’insulter son pays, à l’étranger, pour une poignée de votes, est indigne de gouverner la France !

ARTICLE PRÉCÉDENT

Campagne

33 Commentaires sur : Algérie: scandaleuse déclaration de Macron

  1. Hilarion

    27 février 2017

    Bernard Lugan l’africaniste bien connu vient de rédiger une lettre ouverte à l’attention de Macron qui commence ainsi « Lancé sur le marché de la politique tel un nouveau Smartphone, vous êtes Monsieur Macron un ignorant et un butor, dont les propos concernant la colonisation sont doublement inadmissibles ». Suit une volée de bois vert dont je conseille vivement la lecture et qui a l’avantage d’être rédigée par une personne qui sait de quoi elle parle.
    Comme il est bien connu que les populations issues du Maghreb vouent à leur patrie d’adoption (j’allais dire de prestations), la France, un amour démesuré, que les propos de ce Macron vont encore renforcer dans leur haine aussi destructrice que revendicative , je pense qu’il est urgent de ranger la candidature Macron soit dans la poubelle aux démagogues soit dans celle des dangereux irresponsables abrutis jetant de l’huile sur un feu dont tout le monde sait qu’il couve sous la cendre.

    Répondre
  2. vozuti

    26 février 2017

    Jusqu’à présent,le délit d’emploi fictif ne s’appliquait pas aux assistants parlementaires,tout simplement parce qu’aucun contrôle de leur temps de travail n’est prévu dans leur statut.légalement,le parlementaire est le seul juge du travail de ses assistants.
    Mais 2 mois avant l’élection présidentielle,les juges viennent d’inventer un nouveau délit qu’ils ont décidé d’appliquer exclusivement à fillon et lepen.
    Les juges décident de poursuivent fillon ,mais l’enquête ne vise pas les centaines d’autres assistants parlementaires qui ont toujours parfaitement le droit de ne pas justifier leur travail.
    Marine lepen est convoquée en justice pour apporter la preuve des heures de travail des assistants parlementaires européens du FN,mais les autres partis ne sont pas du tout tenus à cette obligation,qui n’a été inventée que pour le FN.
    Notre système est dans un tel état de délitement que les juges inventent, juste avant l’élection, un nouveau délit qu’ils restreignent aux 2 candidats favoris de l’élection présidentielle,dans le but avoué de remplacer le duel du second tour lepen_fillon par un duel macron_juppé.

    Répondre
    • Jaures

      26 février 2017

      Que nous chantez-vous là ! Il n’existe pas légalement de tolérance pour rémunérer un salarié sans aucun travail en retour. Il s’agit soit de détournement d’argent public, soit d’abus de bien social. Si peu d’élus ont été impliqués, c’est qu’il n’y avait guère de contrôles. D’ailleurs, F.Fillon a cessé de rémunérer sa femme quand la loi a demandé que le nom des assistants parlementaires soit déclaré. Cette loi ne date pas d’il y a deux mois. Si les faits ont été connus de la justice, c’est qu’ils ont été livrés à la presse (comme Cahuzac).
      La Justice n’enquête pas a priori mais quand des faits lui sont livrés (comme avec le Panamagate).
      Le problème avec Mme Fillon, c’est qu’elle a été rémunérée pour des fonctions qu’elle a à plusieurs reprises nié exercer.
      Pour les « assistants parlementaires » du FN, les règles ne semblent pas avoir été appliquées: « Seules les dépenses nécessaires et directement liées à l’exercice du mandat parlementaire peuvent être défrayées » (article 33). L’argent ne peut servir à financer les activités de permanents d’un parti. Apparemment, les deux personnes mises en causes peinent à justifier d’un travail réel au parlement européen. Il ne s’agit pas d’un « délit inventé » mais d’une réelle faute présumée.
      Vozuti, vous vous insurgez quand la presse ou la Justice s’en prennent à vos favoris politiques et non quand ils touchent à vos adversaires. Le Canard dénonce Fillon ou Le Pen, c’est un complot médiatique. Quand il dénonce Cahuzac ou autrefois Juppé, c’est la preuve de leur corruption.

      Répondre
      • vozuti

        26 février 2017

        faux,aucun assistant parlementaire autre que ceux du FN et de fillon ne sont tenus de justifier leurs heures de travail,et les juges ont exclu d’enquêter au delà de ces 2 cibles.

        Répondre
        • Jaures

          26 février 2017

          Mais je ne connais pas d’autres assistants parlementaires qui, comme Mme Fillon, prétendent depuis des années ne pas travailler pour le député qui les emploie.
          Quant au FN, il s’agit d’une enquête de l’office européen anti-fraude qui a été remise aux juges. Si vous-même avez connaissance d’infractions, ne vous gênez pas pour faire votre lanceur d’alerte.
          Bizarrement, vous ne dîtes pas que ces attachés parlementaires seraient innocents et travailleraient bien dans les règles mais que d’autres seraient dans le même cas. Vous me rappelez ces conducteurs arrêtés pour excès de vitesse qui affirment que d’autres roulaient encore plus vite comme si cela les innocentait.
          Si le FN se pense particulièrement surveillé, raison de plus pour respecter les règles.

          Répondre
          • vozuti

            26 février 2017

            Pour respecter des règles,il faudrait aux moins qu’elles existent.
            Quel est le nombre d’heures minimum de travail par semaine requises pour les assistants parlementaires?
            Et quels sont les moyens de contrôle mis en place par le parlement pour s’assurer que le travail est fournit ?
            Rien n’est spécifié,mais les juges accusent, en pleine élection présidentielle, les 2 favoris de ne pas respecter des règles inexistantes,que personne n’est censé respecter et pour lesquelles personne n’a jamais été poursuivit.
            Si les parlements se décidaient à préciser leurs règles,il faudra les faire respecter par tous les parlementaires,au lieu d’inventer des règles à un moment crucial pour éliminer 2 opposants politiques,puis garder les même pratiques pour tous autres sous prétexte que personne ne les a dénoncés.

  3. vozuti

    25 février 2017

    Après son spectaculaire léchage de babouche en algérie,macron a commencé à plonger dans les sondages,fillon est donc repassé devant et le plan B juppé semblait définitivement enterré.
    C’est alors que bayrou, le plus fidèle comparse de juppé,est allé apporter ses voix à macron qu’il traitait pourtant de pantin de la finance quelques jours plus tôt.cet appuis inespéré permet à macron de repasser devant fillon.puis dans la foulée,les juges se précipitent pour tenter de donner le coup de grâce avant qu’il ne soit trop tard,en annonçant des poursuites…et à peine 2 heures après cette annonce,on peut déjà voir sur les plateaux de télé un défilés de politiciens véreux,du front de gauche à LR en passant par le PS venus nous expliquer que fillon devrait se retirer pour laisser sa place au plan B…
    Le plan B juppé vient d’être réanimé in extremis…
    fillon sera harcelé jusqu’à ce que le plan B juppé soit enfin débranché le 17 mars,à la clôture des inscriptions.
    s’il résiste jusque là,fillon aura toutes ses chances pour gagner l’élection.mais s’il se décourage trop vite,ce sera le grand retour d’ali juppé.

    Répondre
  4. Gérard Pierre

    24 février 2017

    [Quelques chiffres officiels (Archives nationales algérienne et française) que ces « historiens » feraient bien d’enregistrer une bonne fois pour toutes :
    1914/1918
    • Population : Musulmans 4.900.000 – Pieds Noirs 570.000 – Métropole 39.000.000
    • Mobilisation : Musulmans 173.000 – Pieds Noirs 155.000 – Métropole 1.800.000
    • Pertes : Musulmans 25.000 – Pieds Noirs 22.000 – Métropole 1.000.000
    1939/1940
    • Population : Musulmans 7.860.000 – Pieds Noirs 922.000 – Métropole 42.800.000
    • Mobilisation : Musulmans 123.000 – Pieds Noirs 93.000 – Métropole 4.710.000
    • Pertes : Musulmans 5400 – Pieds Noirs 2600 – Métropole 115.000
    1943/1945
    • Population : Musulmans 7.860.000 – Pieds Noirs 922.000 – Métropole 42.800.000
    • Mobilisation : Musulmans 140.000 – Pieds Noirs 120.000 – Métropole 700.000
    • Pertes : Musulmans 8000 – Pieds Noirs 12.000 – Métropole 40.000
    1954/1962
    • Population : Musulmans 8.500.000 – Pieds Noirs 950.000 – Métropole 44.000.000
    • Mobilisation : Musulmans 390.000 – Pieds Noirs et Métropole 1.230.000
    • Pertes : Musulmans 2.300 – Pieds Noirs et Métropole 13.400
    Civils tués par le FLN
    • Musulmans 166.500 dont 120.000 après 1962
    • Européens 4788 dont 2000 à Oran le 5 juillet 1962
    Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.
    Enlevés par le FLN
    • Musulmans 150.600 – Européens 4000 – Militaires 348.
    Après le 2 juillet 1962
    • 1962 – 1039 morts (540 appelés et 209 engagés)
    • 1963 – 122 morts (74 appelés et 18 engagés)
    • 1964 – 46 morts (15 appelés et 17 engagés)
    Après le cessez-le-feu du 19 mars 1962 et le 2 juillet 1962
    • 360 soldats tués par le FLN et l’ALN
    • 2788 civils français tués – 3018 enlèvements (dont 1282 retrouvés vivants)
    Tués par l’OAS, entre février 1961 et fin juin 1962
    • Musulmans 1562 – Européens 239
    Pertes armée française 1954/1962
    • 25.000 morts (tout confondu) et 5000 musulmans (dont 2/3 d’appelés)
    Pertes FLN/ALN (selon Djemila Amrane – Archives algériennes)
    • Armée Libération Nationale : 132.290 tués.
    • FLN : 204.458 civils tués.
    Que ces chiffres officiels servent de référence une bonne fois pour toutes à messieurs les historiens du mensonge et de l’affabulation.
    Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.]

    Manuel GOMEZ est né à Alger (Bab-el-Oued) le 17 novembre 1941. Il a été engagé comme journaliste pigiste par Albert Camus dans le quotidien Alger-Républicain, puis chef de rubrique à La Dépêche d’Algérie. Il a poursuivi sa carrière en France, après 1962, comme chef de rubrique dans le quotidien L’Aurore, également comme rédacteur à Paris-Turf et correspondant du quotidien Le Méridional. Depuis 1995 il a écrit 16 livres.

    Peut-être que, pour un certain amateur de chiffres qui se repait sur ce site de salmigondis arithmétiques, les références de monsieur Gomez sont insuffisantes, partiales ou carrément mensongères !

    Répondre
    • Jean Meslier

      24 février 2017

      @ Gérard Pierre

      Les références de Gomez sont en effet insuffisantes, partiales et mensongères. Elles n’oublient qu’une chose : les Algériens musulmans étaient chez eux, et les Français en Algérie, de 1830 à 1962, comme les Allemands en Alsace-Moselle de 1871 à 1918, c’est-à-dire comme des occupants illégitimes, des parasites, si vous préférez. Les Algériens musulmans avaient donc autant le droit de se révolter que les FFI et les FTP contre les Allemands de 1940 à 1945.

      Le fait (au demeurant faux) qu’il n’aurait pas existé un Etat avant 1830 n’est nullement une justification au fait de la prédation coloniale. Parce que c’est le cas de la plupart des pays qui ont été colonisés depuis que les Européens ont mis leurs sales pattes sur le reste du monde, à partir de 1492. Ensuite parce que lier la légitimité d’une occupation coloniale à l’inexistence d’un Etat antérieur, c’est faire valoir des critères qui ne sont que ceux du colonisateur et que méconnaît le colonisé, c’est-à-dire se faire à la fois juge et partie, ce qui est contraire au premier principe du droit.

      Répondre
      • vozuti

        26 février 2017

        Et qui a colonisé le Maghreb à partir du septième siècle, commettant un génocides contre les kabyles et les berbères ?
        Ce ne seraient pas les arabes musulmans,par hasard ?
        Et qui est en train d’envahir progressivement l’europe,après avoir attaqué les cotes européennes et ramené des esclaves de l’autre coté de la méditerranée pendant des siècles?
        Ce ne seraient pas les arabes musulmans,par hasard ?

        Répondre
  5. BRENUS

    23 février 2017

    A Jean Merdier : pour pouvoir prétendre que la France a exercé une prédation sur ce que vous appelez l’algerie, encore eut il fallu qu’il y ait eu quelque chose à prendre dans ces territoires a l’époque miséreux. La fameuse mitija n’était qu’une zone stérile qui a été peu a peu modifiée par les colons français (les petits) à l’époque et sans machines. Les réseaux routiers n’existaient pas, etc… Pour y avoir voyagé dans un lointain passé (non je ne suis pas pied-noir) j’ai vu à l’intérieur du pays des zones quasi lunaires, en Kabylie (vallée de ma Soumam et montagnes environnantes, notamment dans lesquelles le seul français installé était l’instituteur ou un médecin, les deux payés par la France. Pas de colon, ce qui n’a pas empêché les locaux d’être les plus acharnés pour égorger du français. Si certains ont pu s’enrichir dans ces bleds c’était toujours au détriment de l’argent apporté par la France. L’algerie a toujours couté beaucoup plus cher qu’elle n’a apporté. Quand l’écart aurait pu se réduire avec la découverte du pétrole et du gaz, nous l’avons servie sur un plateau à ceux qui nous bavaient dessus, au lieu de pratiquer la politique de la terre brulée avant de partir. Ceci dit ce que vous appelez la « colonisation » fut à mon avis une erreur car nous n’avions rien à tirer de ces bleds merdiques : pour mettre fin aux attaques incessantes et à la prise d’esclaves européens, le mieux aurait été d’envoyer des escadres avec soldats ravager régulièrement les pseudos villes et détruire au centuple les tueurs locaux. Après quelques exercices de ce genre même les chiens enragés se calment. Ceci dit si monsieur Merdier s’en sent l’humeur, qu’il dénonce sa nationalité française et sollicite l’algérienne. Les français européens de tous type n’ont à s’excuser de rien et les salopes qui le font ne méritent pas le nom de français.

    Répondre
    • Jean Meslier

      23 février 2017

      A Brenus (brenneux, comme chacun sait, signifiant merdeux…)

      – La piraterie, en Méditerranée, fut aussi largement le fait des chrétiens : Catalans, Toscans, chevaliers de Malte, Monégasques, etc. Si d’ailleurs le terme esclave (avec ses variantes dans les grandes langues européennes) a remplacé le mot servus, c’est par suite des rafles immenses opérées par les Byzantins et les Germains sur les Slaves. Par les Byzantins et les Germains, entendez-vous ? C’est-à-dire PAS par les musulmans…

      – Il fallait croire que la terre était bonne à exploiter et le burnous à faire suer (en dépit de vos allégations fantaisistes) pour que les colons aient, presque jusqu’au bout, refusé de partager, d’abord en repoussant même les très modestes accords Blum-Violette, ensuite en s’engageant dans les entreprises criminelles de répression de la résistance algérienne : à Sétif et Guelma en 1945, puis, plus tard, dans l’OAS. Le peuple algérien était dans la même situation à l’égard des colons français que le peuple français l’avait été vis-à-vis de la Wehrmacht entre 1940 et 1945. Le fait que l’occupation ait duré 132 ans ne change rien à son illégitimité.

      – En 1955, 85 % de la population musulmane de l’Algérie était illettrée et le revenu d’un Algérien musulman n’était que le quart de celui d’un Européen. Et la situation était la même dans toutes les colonies : c’est partout que la France a été criminelle. Par exemple dans la construction du chemin de fer Congo-Océan dans les années 1920 et 1930. 142 km et 17 000 morts. Une traverse, un mort.

      – Je ne désire pas plus prendre la nationalité algérienne que tous les Français du réseau Jeanson (les porteurs de valises) qui, durant la guerre d’Algérie, sauvèrent l’honneur de la France en aidant le FLN. Tout comme les résistants de la Rose blanche qui sauvèrent l’honneur de l’Allemagne en complotant contre le régime nazi. Comme tous ceux qui, aux États-Unis durant la guerre du Vietnam, organisèrent des filières de passage de déserteurs vers le Canada, ou montèrent de grandes manifestations pour miner le moral des bellicistes de l’armée et du gouvernement, ou se rendirent à Hanoï en pleins bombardements (comme Jane Fonda) pour, au contraire, conforter le moral des Vietnamiens.

      Répondre
  6. Jean Meslier

    23 février 2017

    1. La prédation française sur l’Algérie a mis 42 ans à s’opérer. En 1830, le pays comptait environ 3 millions d’habitants. En 1872, il y en avait 875 000 de moins, soit en proportion, à peu près trois fois plus que ce qu’a perdu l’URSS durant la Seconde Guerre mondiale.

    2. Il faut, à cet égard, faire litière de l’argutie selon laquelle la colonisation française aurait fait du bien, démographiquement, à l’Algérie puisque celle-ci, qui avait 3 millions d’habitants en 1830, en avait 9 millions en 1962. Cet « argument » (avec beaucoup de guillemets) est aussi malhonnête, aussi idiot que celui qui dirait que la France a bien profité du 20e siècle, puisqu’elle avait 42 millions d’habitants en 1914 et 67 millions en 2017… en oubliant les pertes de la Première et de la Seconde Guerre mondiale !

    3. En Algérie, les Algériens musulmans ont vécu sous le régime du Code de l’indigénat, et non sous celui de la pleine citoyenneté. Ce régime, dérogatoire au droit commun, était une monstruosité juridique, qui en faisait des serfs sur leurs propres terres. Ils étaient aussi astreints au travail forcé, qui ne fut aboli qu’en 1946…

    – Ce ne sont là que de tous petits extraits du Livre noir de la colonisation, qui dégage bien d’autres aspects – que je me ferais un plaisir de vous faire connaître – et qui atteste qu’Emmanuel Macron était très en deçà de la vérité sur les abominations de la colonisations…

    Répondre
    • Le Ket

      23 février 2017

      Et si, dans le futur, Macron se rendait aux USA, aurait-il aussi le culot de déclarer que les « colons » venant d’Europe et partant à la conquête de l’Ouest, auraient exterminé les peuples indiens, réel génocide du 19ème siècle et en permanence effacé du devoir de mémoire ?

      Répondre
  7. vozuti

    22 février 2017

    Si macron était intelligent,il aurait tiré les leçons de la mésaventure d’ali juppé en novembre dernier,et de celle de mélenchon à l’élection de 2012, qui avait plongé dans les sondages après avoir déclaré que les arabes étaient l’avenir de la france.
    Le lèchage de babouches ne paye plus,la baudruche macron s’est crevée toute seule,il y a peu de chances que les médias arrivent à lui faire reprendre de l’altitude.
    Le systeme s’est tiré une balle dans le pied en affaiblissant fillon,dans sa folle tentative de remettre juppé en course.
    On va désormais assister dans les médias à une panique générale,et tous les coups seront permis pour empêcher l’election de marine le pen.

    Répondre
    • Jaures

      22 février 2017

      Vous ne nous avez toujours pas expliqué pourquoi « le système » aurait joué Juppé plutôt que Fillon, les deux ayant en gros le même programme (Fillon édulcorant en plus le sien chaque jour).
      Ce n’est pas « le système » qui a embauché la femme et les enfants de Fillon. Si en plus « le système » avait voulu la peau de Mme Le Pen, une fois Fillon désigné, c’eût été sur elle qu’il se serait acharné et Fillon qu’il aurait favorisé.
      Votre délire complotiste est si irrationnel que si Mme Le Pen était élue vous diriez que « le système » a gagné.

      Répondre
      • vozuti

        22 février 2017

        Alors que fillon était sommé de se retirer après la cabale juridico-médiatique,sarkosy était renvoyé en correctionnelle (pour etre certain qu’il ne puisse pas prendre la place de juppé) ,et juppé le condamné pour corruption était unanimement présenté comme le recours.
        Au meme moment,les médias s’acharnaient évidemment aussi sur le FN,tout en se plaignant que leur venin soit sans effets sur les scores de marine lepen.les juges viennent de refaire une perquisition au siege du FN,perquisition qu’ils avaient déja effectuée il y a 1 an,mais il fallait refaire une mise en scene pour donner du grain à moudre aux médias.
        Tout ceci est très rationnel,jaurès,et n’importe qui peut comprendre la logique à l’oeuvre derriere toute cette agitation des juges et des journalistes.
        pour le reste,on ne saura jamais pourquoi un réseau d’influence a choisit juppé comme président,et a tout tenté pour y parvenir…en vain,heureusement.

        Répondre
        • Jaures

          23 février 2017

          En somme, « le système » a choisi Juppé, a ourdi contre Fillon (sans succès: le système est bien faible !) mais vous ne savez pas pourquoi et on ne le saura jamais. Voilà une thèse tout à fait rationnelle.
          Quant aux affaires qui concernent le FN, il y en a eu dans le passé, des élus et dirigeants FN ont été condamnés. Pourquoi quand un socialiste ou un Républicain est mis en examen c’est la preuve que le système est corrompu et quand c’est un membre du FN c’est la preuve que le système harcèle le FN ?
          Si « le système » en voulait au FN, seuls ses membres seraient judiciairement inquiétés. Si la presse en voulait au FN elle ne dénoncerait pas les turpitudes des autres partis.

          Répondre
          • vozuti

            23 février 2017

            Tout le monde sait(à part les bisounours) qu’en france tous les marchés publics sont truqués et font l’objet de pots de vin,meme les syndics d’immeubles demandent leur backchich lorsqu’ils font refaire les peintures.
            Mais les juges et les journalistes préfèrent s’acharner sur une assistante parlementaire FN,qui ne travaille pas assez,selon martin shulz(le gars qui se fait payer des jets privés à 20000 euros de l’heure!).
            Les électeurs FN ne veulent plus du pouvoir actuel pour de bonnes raisons,ils ne risquent donc pas de se laisser impressionner par des affaires bidons montées de toutes pieces.
            En ce qui concerne la tentative avortée de remplacement de fillon par juppé ,si vous trouvez que l’appel insistant des médias pour remplacer un suspecté par un condamné était rationnel,alors on n’a pas la meme définition de la rationnalité!

          • Jaures

            23 février 2017

            Pouvez-vous me citer un seul média qui aurait explicitement demandé le retrait de Fillon pour Juppé ? Les seules personnes que j’ai vu s’exprimer pour le retrait de Fillon sont des membres de LR (ou les Français à 65% selon un sondage).
            Ensuite, vous confondez tout. Les marchés conclus par l’intermédiaire de syndics (avec vote majoritaire obligatoire en AG de propriétaires) ne sont pas publics mais privés.
            Connaissez-vous la procédure d’attribution des marchés publics ? Si oui, expliquez-moi comment, ceux-ci sont systématiquement truqués. Avec des exemples précis, je vous prie.
            Enfin, rétribuer un permanent d’un parti avec de l’argent public est un délit. Curieusement, vous faites preuve de mansuétude pour le FN alors que vous êtes intransigeant avec Juppé qui a été condamné pour le même motif (rétribution de permanents du RPR avec le budget de la mairie de Paris).
            Vous avez une éthique sélective.

          • vozuti

            23 février 2017

            juppé a crée des postes de fonctionnaires fictifs et a donc alourdi le budget de la ville de paris.
            Par contre le FN n’a pas crée aucune dépense supplémentaire,tous les parlementaires ont droit à un budget identique pour leurs assistants parlementaires et aucune règle ne stipule le nombre d’heures de travail à effectuer.les assistants parlementaires de tous les autres partis ont donc le droit de ne rien foutre si ça leur chante,mais cette règle ne s’applique pas à ceux du FN,puisqu’ils sont les seuls à qui l’on demande de prouver leurs heures de travail.
            on est donc face à une instrumentalisation de la justice par un individu (martin shulz) qui, entre autres, s’est fait financer des jets privé à 20000 euros de l’heure.
            il ne faut s’étonner que ce genre de manipulation grossiere ne fonctionne pas.

          • Jaures

            23 février 2017

            Juppé n’a pas créé de « postes de fonctionnaires fictifs » mais fait travailler pour le RPR des employés municipaux. Mme Le Pen a fait travailler pour le FN des employés payés par le parlement européen. C’est illégal.
            Il semble que si Mme Le Pen massacrait à la tronçonneuse dix personnes âgées vous ne verriez là rien à redire.

          • vozuti

            24 février 2017

            si les employés municipaux fictifs de juppé avaient fait leurs 35 h au service de la ville,il n’y aurait pas eu de surcout pour la municipalité et juppé n’aurait pas été condamné.
            si lepen n’a pas pu été condamnée par la justice,ce n’est pas parce que les juges font du favoritisme à son égard,mais parce que le travail des assistants parlementaires n’est encadré par aucune règle.la meme somme est allouée à tous les parlementaires quelque soit le travail effectué.le travail des assistants parlementaires des autres partis n’a jamais été controlé,mais martin shultz a considéré dans sa petite tete que c’était une bonne idée de soumettre les parlementaires FN à des règles plus strictes que pour les autres.

  8. Oxydent75

    22 février 2017

    Macron, baudruche gonflée à l’Hélium de son parti socialiste ectoplasmique, plutôt que de chercher à établir des liens avec des partenaires européens s’en va au bled pour caresser dans le sens du poil les Algériens (Il est du genre à se commettre avec n’importe qui pour être élu) . Ces mêmes Algériens que l’on n’a cessé, depuis 1962, d’élever dans la haine du Français et qui, au constat de leur incapacité à faire décoller leur pays ne rêvent tous que de venir entretenir leur paresse ancestrale aux frais des généreuses aides de leur « colonisateur ». Leur seul valeur sur notre sol, deux générations après leur indépendance réside, pour les gauchistes indécrottables(du type Jaurès) dans leur bulletin de vote. Il n’est qu’à se rappeler les drapeaux maghrébins plus nombreux que ceux français, lors de l’élection du fantoche Hollande. Peu importe les dégâts immenses de cette invasion haineuse, Macron, plan B du parti socialiste, le produit marketing qui avance sans programme et déguisé en « ni droite, ni gauche » va chercher ses électeurs de banlieues islamisées à la source.
    Il lui a fallu pour cela, dans la coutumière méthode d’enfumage de la gauche (n’est-ce pas M. Jaurès ?), salir la mémoire d’une France qui a fondé l’Algérie (selon les mots de Ferhat Abbas). Hélas pour lui, il n’abuse personne. Le « bon vieux peuple » de France, après avoir tendu l’oreille vers queqlues uns de ses sketches, a perçu la vacuité et l’opportunisme du clown candidat et ses meetings foireux qui fait plus penser à un Stéphane Guillon ou à un Bedos qu’à un homme politique.
    Et c’est en ce type de girouette que l’on voit à quel point la Gauche agonisante et sans vergogne, soutenue par des médias propagandistes et une instiution judiciaire partisane, est prête à toutes les compromissions pour conserver un pouvoir perdu depuis longtemps.
    Mais on ne peut mentir à tout le monde, tout le temps. La dernière phrase de l’article de Guillaume de Thieulloy résume parfaitement la cas Macron : « Un homme capable d’insulter son pays, à l’étranger, pour une poignée de votes, est indigne de gouverner la France ! »

    Répondre
  9. Gérard Pierre

    22 février 2017

    …… et alors ?

    Ça autorise leurs descendants, … jusqu’à la 99ème génération (pourquoi pas ?) …… à geindre sur les ‘’malheurs‘’, … réels ou supposés, … de leurs ancêtres ? …… et surtout à culpabiliser les 99 générations de ‘’descendants de colonisateurs‘’ suivantes ?

    Les Japonais ont pris deux bombes atomiques sur le portrait en 1945 ! … Elles ont fait plus de morts en une seule journée que toute la ‘’colonisation‘’ en 132 années ! …… Sont-ils encore en train de chialer ? …… NON ! …… Ils se sont tirés les doigts de l’endroit de leurs personnes où le bas du dos perd son nom et ils ont rebâti ! …… Aujourd’hui, ils entretiennent de bons rapports avec les descendants de leurs atomiseurs d’hier !

    C’est précisément ça, …… L’INTELLIGENCE D’UN PEUPLE OU D’UNE CIVILISATION !

    Répondre
    • Jaures

      22 février 2017

      La différence déterminante, Gérard, c’est que ce sont les Japonais qui ont attaqué les Etats-Unis. Il serait dés lors malvenu qu’ils se plaignent. Les Allemands ne se plaignent pas plus des malheurs causés par Hitler, par contre, ils ont mis leur crise économique de l’entre deux guerres sur le dos du Traité de Versailles.

      Répondre
      • Gérard Pierre

        22 février 2017

        Bla, bla bla ♫ ♪ ♫ ♪
        Ble, bla bla, ♪ ♫ ♪ ♫

        Quand vous réagissez dans les 24 heures, …… vous êtes d’une prévisibilité quasiment météorologique !

        Répondre
        • Oeildevraicon

          22 février 2017

          GERARD PIERRE.

          Pour ne pas vous fatiguer, je vous suggère le lien ci-après.
          https://www.youtube.com/watch?v=oIlporX0pok
          Usez en à chaque fois que vous voudrez poster une réponse au troll (comme certain le surnomme sur ce site).

          PS : J’aime bien les têtes de bois comme vous.

          Répondre
  10. BRENUS

    21 février 2017

    Ceux qui veulent s’appeler les algériens, s’ils ont un minimum d’honneteté intellectuelle – ce dont je doute – devraient savoir que ce qu’ils appellent « l’algérie » de toujours n’existait pas avant 1830. Le nom a été donné pour des raisons de commodité et par référence à une ville al-djezair. Ce territoire sous domination turque n’avait aucune réalité de structure contrairement a l’avis actuel des zozos . De plus, leur population, en état de tuberculose permanente, pratiquait à outrance, au moins pour la cote la piratage et les razzias sur les navires et cotes européennes. Elle prenait les européens en ESCLAVAGE, après les avoir émasculés pour les hommes et vendus comme des putes pour les femmes. Les jaurès et autres sacs a merde lecheurs de babouches peuvent raconter tout de qu’ils veulent à l’image de ce peigne cul de Stora qui a quitté son bled à 10 ans : la réalité est là. De sorte que nous « souchiens » comme nous appelle la morue déguisée des pseudos indigènes, nous les emmerdons et leurs disons que nous n’avons rien a foutre de leur opinion. Au fait, si nous sommes « souchiens », comme appeler cette morue? Une « soumerde », peut être.

    Répondre
    • Jaures

      21 février 2017

      Souchien ici, mais pas en Algérie. La plupart des pays d’Afrique et du Moyen-Orient n’existaient pas avant la colonisation. Ils ont été créés de toutes pièces selon les conquêtes et les partages entre colons. On trouve toujours un prétexte avant de soumettre une population. Les pirates ont toutes origines. Barbe Noire ou Charles Vane étaient Anglais, pourquoi n’a-t-on pas soumis l’Angleterre ? Il y a eu de même des pirates espagnols, hollandais, chinois,… Pourquoi seule l’Algérie a-t-elle été punie pour des actions de pirates d’ailleurs ottomans ?
      Inutile de chercher de fausses raisons: les européens ont souhaité étendre leurs territoires et soumettre des populations indigènes conçues comme inférieures. C’est d’ailleurs ce qu’ils ont fait.

      Répondre
  11. Gérard Pierre

    21 février 2017

    La macronite ambiante a déclenché chez moi un prurit qui m’amène à rédiger ce qu’il me grattait depuis longtemps d’écrire:

    TÉMOIGNAGE PERSONNEL :

    Les pleurnicheries virant au trouble obsessionnel compulsif et pratiquées ad nauseam par des ‘’anciens colonisés‘’, …… dont les trois quarts sont nés après l’indépendance de l’Algérie, …… m’insupportent et me donnent envie de leur claquer le beignet en leur rappelant un ‘’détail de l’Histoire‘’ :

    « Nous, Alsaciens-Mosellans, sommes également des ‘’anciens colonisés‘’ pour les plus anciens d’entre nous, et des descendants de colonisés, … COMME EUX, … pour la plupart d’entre nous ! »

    Voici une manière inhabituelle de répondre aux psittacidés de la culpabilisation ‘’historicisée‘’ ! … N’est-il pas ?

    En 1871, nous avons été vendus à l’Allemagne, … contre une remise sur « la dette Or » par Bismarck exigée, … par la république naissante de l’immonde Adolphe Thiers !

    Aussitôt, le Germain imposa sa férule à nos grands-pères et à nos pères qui durent adopter séance tenante la langue de Goethe et abandonner celle de Molière. De 1871 à 1918, ils furent enrôlés dans les armées du Reich wilhelminien, qui, durant le premier conflit mondial, les envoya sur la Vistule combattre les armées russes dans des conditions climatiques extrêmes !

    Beaucoup n’en revinrent jamais, et, nos Monuments aux Morts égrenant la longue liste de leurs patronymes ne mentionnent pas « Morts pour la France » mais, « À nos camarades tombés en guerre », … voire tout simplement « À nos morts ».

    Je galèje, pensera-t-on ? ……

    Alors qu’on lise Maurice Barrès ! …… Oups ! excusez-moi, j’allais oublier que cet écrivain de talent, qui eut droit à des funérailles nationales en décembre 1923, est, depuis, catalogué : « maître à penser de la droite nationaliste de l’entre-deux guerres », …… En d’autres termes, c’est aujourd’hui un auteur à l’index !

    Bon, ben, … qu’on lise « Les Oberlé » de René Bazin ! …… Je n’ai encore une fois pas de chance ! … l’auteur fut toute sa vie Monarchiste et Catholique ! …… par conséquent inaudible dans le monde actuel !

    Tant pis ! … je continue ! …… C’est sans doute mon côté Holzkopf !

    Après un interlude d’une vingtaine d’années, la ‘’colonisation‘’ reprit de plus belle en 1940 et dura plus de quatre longues années ! … Le « Maréchal », qui fit don de sa personne à la France, n’exprima aucun désaveu contre L’ANNEXION AUTORITAIRE ET UNILATÉRALE de nos trois départements de l’Est. Cette recolonisation fut pire que la précédente qui compta pourtant quarante-sept ans !

    Bon nombre de nos anciens connurent la torture, les mauvais traitements, la déportation et les exécutions sommaires. Les civils furent confrontés à la faim, aux humiliations, aux sévices les plus variés.

    134.000 de nos jeunes furent incorporés de force dans les armées du 3ème Reich. 24.000 d’entre eux furent tués au front et 16.000 moururent en captivité soviétique, et ce, sans tenir compte des portés disparus. 30.000 furent blessés, dont 10.000 restèrent invalides ! …… Beaucoup ne rentrèrent de captivité que bien des années après la capitulation allemande.

    Et pourtant !

    Qui entend, de nos jours, un Alsacien-Mosellan invectiver un Allemand de sa génération ?

    Qui entend, de nos jours, un Alsacien-Mosellan demander réparation à un Allemand de sa génération pour les ‘’crimes‘’ commis par ses pères et grands-pères ?

    PERSONNE !

    Pourquoi ? … Tout simplement parce que la pleurnicherie n’appartient pas à la culture de nos pères ni à celle des générations qui les ont précédés sur notre sol ! … et que de ce fait ils ne nous en ont pas transmis la pratique chronique !

    Nous ne gardons que le meilleur de l’héritage de notre lourd passé : le Concordat, l’échevinage, et bien d’autres ‘’singularités‘’ chèrement acquises dont les vautours parisiens voudraient nous priver !

    Qu’ont fait les pleurnichards d’outre Méditerranée de l’héritage que la France leur a laissé en 1962 ? …… Au fil d’un demi-siècle ils l’ont laissé se dégrader et, à ce rythme là, le prochain demi-siècle les rendra à l’état où la France les a trouvés en 1830 !

    La faute à qui ?

    Fermez le ban !

    Répondre
    • Jaures

      21 février 2017

      Gérard, les Algériens ont aussi payé leur tribut à des conflits qui du reste ne les concernaient en rien: 180 000 d’entre-eux ont participé à la 1ère guerre mondiale, 25 000 y ont été tués. 100 000 tirailleurs algériens ont participé au débarquement en Provence en 1944. 40 000 ont été mobilisés en Indochine.
      Les Alsaciens ont également connu leur lot souffrances mais pas le code de l’indigénat.

      Répondre
      • Gérard Pierre

        22 février 2017

        Voir ma réponse en tête.

        Répondre

Répondre

  • (pas publié)