Des socialistes « irréprochables »

Posté le 15 février , 2017, 8:30
4 mins

Je voudrais proposer 3 sujets de réflexion à notre nouveau ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux :

1) Voici quelques jours, un militaire a tiré sur un Égyptien furieux. Je dois féliciter notre ministre pour sa réaction : pour une fois, ce pauvre militaire n’a pas été mis d’emblée en examen ! Dois-je en conclure que M. Le Roux a enfin compris que le FAMAS ou le P38 sont les meilleures réponses aux couteaux, machettes et kalachnikov utilisés régulièrement par ces barbares déguisés en touristes, réfugiés ou migrants ? Continuez dans cette voie et vous aurez l’appui d’une majorité de la population française !

2) Il paraît qu’un rapport de la Cour des Comptes épingle 3 ministres pour des « irrégularités budgétaires » d’un montant de 300 millions d’euros. Il s’agit de Mme Royal, de M. Cazeneuve et de M. Le Drian. S’agissant de ministres socialistes, irréprochables et intègres comme chacun sait, il doit s’agir plutôt « d’erreurs comptables » et non d’irrégularités. C’est comme le nombre de votants à la primaire de la gauche, où l’on a trouvé 352 200 bulletins en trop sur 1,6 million – ce qui fait quand même 22 % d’erreur. Ou, tout récemment, le chiffre de la croissance de la France à 1,1 %, alors que M. Sapin l’avait prévu à 1,5 %. Là encore, 27 % d’erreur. Je crois que, si les socialistes ne savent pas compter, il serait préférable que Mme Vallaud-Belkacem instaure des séances de rattrapage en maths, plutôt que de développer la théorie du genre à l’école.

Pour en revenir à nos 300 millions, le « Canard enchaîné » a dû contracter la grippe aviaire, ce qui l’empêche de remplir sa mission d’information. En effet, une délibération doit avoir lieu le 20 février, pour savoir si les 3 ministres doivent comparaître devant la Cour de Justice Budgétaire. Il est curieux qu’une affaire de cette ampleur, qui va être évidemment à la charge des contribuables, ne fasse pas la une de tous les médias (qui ne cessent, dans le même temps, de jubiler à l’idée qu’une dame aurait touché quelques dizaines de milliers d’euros qui proviennent des dotations parlementaires de son mari). Vous conviendrez qu’on est loin des 300 millions que ces ministres vont laisser à la charge de tous les contribuables français, s’ils sont reconnus coupables.

3) Depuis quelque temps, pas mal de jeunes enfants de ministres ou dignitaires socialistes ont trouvé du boulot. Tant mieux pour eux, mais ce qui me choque un peu, c’est que ces emplois sont tous des emplois publics, comme si travailler dans le privé était « bon pour les autres ». Voyons-en quelques-uns : Jérémie Martin est chargé de mission au Conseil régional Midi-Pyrénées. Salomé Peillon est chargée de mission à l’ambassade d’Israël en France. Thomas Le Drian a un job à la SNI (Société Nationale Immobilière, qui gère des logements sociaux). Clémentine Aubry est administratrice à l’auditorium du Musée du Louvre. Mazarine Pingeot (qui a déjà passé toute sa jeunesse aux crochets de la République) est à la Bibliothèque Nationale. Voilà donc une brochette de jeunes socialistes, sur les activités professionnelles desquels je ne porte aucun jugement, mais qui sont à la charge des contribuables. Je ne peux m’empêcher de faire un rapprochement avec 2 jeunes étudiants avocats qui ont été récemment rémunérés grâce aux dotations parlementaires de leur père, et qui, de ce fait, ne doivent rien aux contribuables…

4 Commentaires sur : Des socialistes « irréprochables »

  1. BRENUS

    19 février 2017

    Ne pas oublier dans la liste des comparatifs de profiteurs droite-gauche : l’évelévage, la formation, l’entretien, la sinécure de la fille mazarin qui, pour une fois ressemble a son père physiquement et c’est dommage. Sa moman. Les maitrsses et concubines diverses de MOIJE dont les moutards sont encore entrenus par l’Elysée, comme si nous avions voté pour eux. La prise en charge du bordel champètre de la république (la lanterne) avec personnel dédié, plus équipe de l’Elysée, dans lequel un rejeton invite à nos frais ses copains et leurs poufs à faire la bringue, sous l’oeil soumis des domestiques (bien payés par ailleurs) et le figaro personnel. A ces gens donneurs de conseils d’honneteté, pourquoi ne pas répondre comme les antiques au mauvais médecin : médecin, guerris toi toi-même.

    Répondre
  2. Gérard Pierre

    15 février 2017

    Monsieur Jean-ebles D’Ussel.

    Merci pour ce rappel intervenant fort à propos !

    Tout le monde ne consultant pas le site « Les 4 Vérités » je me suis permis de diffuser à 55 personnes de ma connaissance votre texte contrebalançant savoureusement le grave déséquilibre constitué par le lynchage, … loin d’être ‘’innocent‘’, … que constitue «L’affaire Fillon », à un moment où le volatile s’en prend à l’organisateur des primaires de la droite, … en attendant d’autres proies pad’gôche !

    Répondre
    • Drakkar

      21 février 2017

      Il y a une intervention de 15 minutes de Xavier Raufer sur TV Libertés qui en dresse une liste beaucoup plus complète.
      Le silence assourdissant des médias « aux ordres » comparé aux « inédits fracassants » quotidiens sur Fillon est tout à fait révélateur.

      Répondre
      • Gérard Pierre

        21 février 2017

        Xavier Raufer, une perle dont je déguste littéralement les interventions les rares fois où il est ‘’autorisé de plateau‘’ à la télévision !

        Répondre

Répondre

  • (pas publié)