les 4 vérités


France Terre d’Asile

16 août 2016 par les4v dans Politique avec 2 commentaires

Le site du Salon beige signale qu’un Afghan, suspecté de vouloir commettre un attentat, a été arrêté dans les locaux de l’association France terre d’asile à Paris.

Cette association, largement subventionnée par l’État et diverses collectivités locales, porte un beau nom, mais un nom trompeur.

Son objet et son activité n’ont pas pour objectif de venir en aide aux personnes qui, étant en danger dans leur pays et n’ayant pu trouver de refuge à proximité, arrivent en France pour y demander l’asile, mais de favoriser l’arrivée massive d’étrangers sur notre territoire, quelle que soit leur motivation, sans se soucier de savoir si celle-ci n’est pas purement économique ou si elle n’est pas la constitution de bandes criminelles (trafic de drogue et d’êtres humains) ou, pire encore, de cellules dormantes des groupes musulmans qui visent à dominer notre pays par la terreur.

Aux yeux des responsables et militants de cette association, toute personne qui arrive sur notre sol est destinée à y demeurer définitivement et, si elle n’a pas de moyens de subsistance et ne veut pas ou ne peut pas s’en procurer par le travail, c’est à ceux qui travaillent pour gagner leur pain quotidien de partager celui-ci avec elle.

Selon ces responsables et ces militants, l’accueil de l’étranger doit être la priorité de nos gouvernants, avant le bien-être des habitants dont ils ont la charge et avant la situation économique de la France.

Elle doit être aussi la priorité des habitants de notre pays, Français et étrangers en situation régulière.

Ceux-ci ne doivent pas se plaindre de la réduction de leur niveau de vie, ni des dangers encourus, qui leur sont pourtant imposés sans qu’on leur ait demandé leur avis. En revanche, l’association estime qu’il serait incongru et inadmissible qu’on demande aux migrants clandestins de consentir le moindre effort au bénéfice du pays d’accueil.

Cette conception de « l’asile » est, bien entendu, en totale contradiction avec nos lois et nos mœurs.

Elle est donc illégale et il est paradoxal qu’une telle association (et bien d’autres qui ont les mêmes principes et le même genre d’activités) vive essentiellement des subventions publiques, c’est-à-dire de l’argent des contribuables.

Une suppression des subventions publiques et des avantages fiscaux concédés aux associations d’aide aux réfugiés s’impose donc, dès lors qu’elles ne respectent pas la loi.

Dans les cas les plus graves, ces associations devraient être dissoutes.

Anne Merlin-Chazelas
Saint-Zacharie (83)

2 Comments

  1. quinctius cincinnatus20 août 2016 à 13 h 29 minRépondre

    la France terre d’ asiles … d’ aliénés ?

  2. BRENUS16 août 2016 à 17 h 01 minRépondre

    Fermez le robinet des subventions aux assos bidons et vous aurez règlé 90 % des problèmes. Car ce ne sont pas tous ces beaux-parleurs hypocrites qui risquent de mettre la main à LEUR portefeuille. Tant s’en faut. Quant aux chrétiens-crétins, comme les lapins éponymes, ce sont des tartuifes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

4Vérités Abonnement
Connexion
Rester connecté
Le dessin de la semaine
DVD
Partenaires
En Bref
Pétitions