La France s’enfonce dans l’anomie…

Posté le 21 février , 2017, 2:04
6 mins

Je vis désormais à dix mille kilomètres de la France, dans l’Ouest américain. C’est un choix personnel. Je me suis longtemps battu pour que la France vive et soit libre. J’ai pensé à ma propre vie et à celle de ma famille.

Je n’oublie pour autant pas que je suis né en France et que ma langue maternelle est la langue française. J’écris en anglais, mais je n’aurai jamais à la langue anglaise le rapport que j’ai avec la langue française.

Et quand je vois l’évolution du pays dans lequel j’ai mes racines, j’ai le cœur serré.

Quand je pense à tous les Français qui ne peuvent pas partir ou qui, simplement, ne le veulent pas, parce que leur attachement à la France est charnel, j’ai le cœur plus serré encore.

Tout en continuant à penser que l’hypothèse Macron que j’évoquais la semaine dernière est une hypothèse sérieuse, j’ai très envie de me tromper, et je serais heureux si les faits montrent que je me trompe.

La déliquescence que connaît la France est effroyable, pathétique.

Des humoristes ironisent sur François Fillon, et ils ont raison. François Fillon incarne, en effet, la fin de parcours d’un fonctionnement politique à bout de souffle, où tout devient apparences, faux semblants, jeux de miroirs, coups montés, scandales grotesques, et où plus aucun dirigeant n’est digne ni crédible.

Des humoristes ironisent sur Macron. Ils ont, là aussi, raison, autant que lorsqu’ils ironisent sur Fillon, voire plus raison encore. Dans le cas de Macron, ils devraient d’ailleurs aller bien plus loin dans l’ironie.

Macron est vide, ignorant, et il peut se révéler ignoble et répugnant, comme on l’a vu voici peu lorsqu’il a incriminé le caractère « criminel » de la colonisation française en Algérie.

Les humoristes devraient ironiser aussi sur Jean-Luc Mélenchon et sur Benoît Hamon, incarnations grotesques d’une gauche suicidaire et destructrice.

Je ne crois pas aux chances, cette fois, de Marine Le Pen, et je n’apprécie ni la présence d‘antisémites encore au sein du Front National, ni le programme de Marine Le Pen, qu’il s’agisse de politique économique ou de politique étrangère.

Je ne voterai pas pour elle et j’ai dit que je ne voterai pour personne.

Je ne me déplacerai pas de Las Vegas où je vis, pour me rendre jusqu’au consulat de Los Angeles et déposer un bulletin dans l’urne.

J’ai mieux à faire quand je me rends à Los Angeles.

Mais, quand bien même je ne voterai pour personne, j’apprécierais, je le dis, de voir le chambardement créé par une élection de Marine Le Pen.

Je l’apprécierais parce que c’est la seule alternative que je vois à l’hypothèse Macron. Parce que ce serait un séisme plus important encore que le Brexit au Royaume-Uni et que l’élection de Donald Trump aux États-Unis.

Ce serait, au cœur de l’Europe, le signe du désespoir et de la colère d’un peuple décidant de renverser la table, de dire non à toute une classe politique sans qualité et sans substance, au sein de laquelle les hommes de qualité peuvent se compter sur les doigts d’une seule main et n’ont aucune chance d’accéder aux plus hautes fonctions.

Ce serait le début d’une période chaotique où tous les grands médias entreraient en guerre contre le suffrage universel, et se conduiraient de manière fasciste au nom de « l’antifascisme ».

Ce serait le début d’une phase d’émeutes qui feraient apparaître celles qui viennent d’avoir lieu à Aulnay-sous-Bois et dans d’autres villes françaises comme un simple échantillon.

Ce serait peut-être le début d’une insurrection que seule l’armée parviendrait à mater. Peut-être, et je le dis sans joie, et sans le souhaiter, faudra-t-il en passer par là.

J’apprécierais l’élection de Marine Le Pen, non pas pour ce que Marine Le Pen pourrait faire au gouvernement, car elle ne pourrait sans doute pas gouverner, mais parce qu’elle serait un tremblement de terre de l’ampleur du grand tremblement de terre que les sismologues prévoient depuis longtemps en Californie du Sud.

Après le grand le tremblement de terre, il deviendrait possible de rebâtir, à condition que rien ne reste debout d’un système corrompu, corrupteur, asphyxiant, mortifère.

Je ne crois pas que le grand tremblement de terre aura lieu. J’ai noté dans un livre, il y a un peu plus d’un an, que l’hégémonie de la gauche conduisait à l’anomie, c’est-à-dire à une société sans ordre ni structure.

La France me semble, hélas, être désormais dans l’anomie.

18 Commentaires sur : La France s’enfonce dans l’anomie…

  1. quinctius cincinnatus

    1 mars 2017

    cette nuit dans les quartiers nord de Marseille encore une  » jeune  » victime des  » violences policières  » et comme le faisait remarquer avec un humour noir un blogueur :

     » à Marseille il y a plus de baptêmes *** que de mariages car il y est plus facile d’ y trouver des parrains que des témoins  »

    *** j’ ajoute baptêmes du feu

    c’ est une ville dans laquelle Jauresse ne demanderait qu’ à être muté ( attention pas buté , muté avec un  » m » )

    Répondre
  2. Drakkar

    25 février 2017

    Avant le scandale théo à 670000 euros, il y avait çà :
    Le supposé emploi fictif de Pénelope Fillon fait les gros titres de la presse depuis plus d’un mois.

    Selon le Canard enchaîné, l’épouse du candidat des Républicains aurait perçu 831 440 euros brut de rémunération sur neuf ans et demi.

    Il faut donc enlever à cette somme certaines charges et les impôts payés sur cette rémunération pour chiffrer exactement le coût payé par les contribuables.

    Passons maintenant à Julie Gayet qui avait fait les gros titres de la presse après les révélations sur les visites nocturnes à scooter de François Hollande qui lui rendait visite secrètement dans un appartement prêté rue du Cirque dans le 8e arrondissement de Paris.

    Si l’histoire prête à sourire, la maîtresse du Président a coûté une véritable fortune aux contribuables.

    Ainsi, celle-ci bénéficie d’une protection policière digne d’une première Dame.

    Coût minimum: 400.000€ par an.

    Et c’est l’estimation très basse puisqu’il faut ajouter à cela le paiement des déplacements des agents chargés de sa protection dès qu’elle part en tournage ou en vacances.

    Entre le coût des véhicules, les chambres d’hôtels, des repas… la facture grimpe très vite.

    De plus, pendant les visites de François Hollande, des agents étaient mobilisés pour assurer leur sécurité… et même acheter des croissants.

    Si sa protection doit être assurée par rapport au contexte, il aurait été raisonnable qu’elle participe aux frais et ne garde que deux agents au lieu des huit affectés aujourd’hui.

    En trois ans, Julie Gayet a donc coûté au moins 1.200.000 euros aux contribuables français alors qu’elle n’a aucun titre officiel.

    Pauvre mamy Fillon, cœur de cible, mauvaise place.

    Répondre
    • Jaures

      26 février 2017

      C’est vrai ! On devrait même devant cette brillante démonstration exonérer Cahuzac avec ses ridicules 600 000€ placés en Suisse !

      Répondre
  3. Drakkar

    24 février 2017

    M. De Thieulloy, il faudrait remettre ELIZA-Joresse en maintenance, j’ai l’impression qu’il y a un bug, rappelez votre ingénieur PROLOG.
    Elle répond sur le passé à un sujet sur le futur proche.
    Oh, ce n’est pas grand’chose mais les branchement sur Wikipédia sont hors sujet, çà fait désordre sur votre forum.
    En attendant, je retourne sur Dreuz et Minurne, c’est plus intéressant … et moins pollué.

    Répondre
    • Jaures

      24 février 2017

      Exact Drakkar: pour affirmer sans risque d’être contredit et réfuté il faut payer ! Versez donc votre obole à Dreuz et dormez tranquille.

      Répondre
      • Drakkar

        25 février 2017

        AH oui, c’est vrai que Jean Patrick Grumberg vous a botté le cul !

        Répondre
        • Jaures

          26 février 2017

          Ah bon ? Quand vous refusez de payer pour un service qui n’en vaut pas la peine, vous estimez qu’on vous a « botté le cul » ?

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            26 février 2017

            ? ? ? ? ? etc …

          • Jaures

            26 février 2017

            Demandez quand vous ne savez pas. Le forum de Dreuz n’est plus accessible aux non abonnés. C’est une conception du débat libre.

          • quinctius cincinnatus

            28 février 2017

            comme si je ne le savais pas ! les ? ? ? été adressés aussi bien à vous qu’ a Drakkar ! pour moi Dreuz, d’ après ce que j’ en connais, c’ est tout simplement de la propagande … sioniste , mais c’ est aussi leur droit

  4. Drakkar

    23 février 2017

    Ce n’est ni Marine Le Pen ni Fançois Fillon qui vont créer le chaos en France, ce sont les socialistes qui vont en installer toutes les conditions.
    Les socialistes se considèrent comme propriétaires de la démocratie et de la république. Comme leur pouvoir s’écroule, il leur est absolument nécessaire de faire en sorte que leur éviction implique le chaos.
    L’agitation dans les cités arabo-musulmanes n’est que l’entraînement aux futures émeutes. Se rejoindront les antifas, les black-blocks et autres fascistes gauchaillons déguisés an anti-fascistes selon la vielle méthode mainte fois éprouvée. On verra les trafiquants maghrébins aux côtés des gentils syndicalistes de la CGT et de SUD venus défendre la liberté, l’égalité et la fraternité …
    Tout ce beau monde détruira méthodiquement le « mobilier urbain », brulera les voitures, cognera les passants blancs, détruira les magasins et les bureaux … sauf ceux de la CAF bien sûr !
    Le chaos est prévu dans le plan de sortie aussi certainement que la destruction des documents compromettants. L’administration Le Pen ou Fillon ne doivent trouver que des cendres et le pays à feu et à sang.
    L’un ou l’autre aura-t-il la capacité et la volonté de résister ?

    Répondre
    • Jaures

      23 février 2017

      Pour mémoire, Drakkar, quand les socialistes ont quitté le pouvoir en 2002 après 5 années, le chômage avait baissé de 3 points, le commerce extérieur était excédentaire, la croissance moyenne était de 3% et pour la première fois la dette/PIB avait reculé.
      Qu’a fait la droite de ces « cendres » durant les 10 années qui ont suivi ?

      Répondre
      • Raoul Villain

        23 février 2017

        Quand les socialistes quitteront le pouvoir en 2017, le chômage aura explosé, le commerce extérieur sera en berne, la croissance sera la plus faible d’Europe et la dette aura atteint 100% du PIB malgré l’assomoir fiscal. Le Phoenix rose renaîtra de ses cendres mais je n’aime pas les oiseaux.

        Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    22 février 2017

     » Suave, mari magno turbantibus aequora ventis e terra magnum alterius spectare laborem  »

    Lucrèce : de natura rerum ( manuscrit trouvé à Fudda par Le Pogge )

    Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    21 février 2017

    les états d’ âme de Monsieur Millière sont sans intérêts pour nous autres Français qui voulons vivre libres sur notre sol

    les jugements moraux ( Las Vegas ! ) du Sieur Jaurès sont quant à eux du plus profond ridicule

    Répondre
    • Jaures

      21 février 2017

      Las Vegas est là où vit Millière. Ce n’est pas sur son lieu de résidence que se porte mon jugement mais sur la perversion de souhaiter le pire aux autres en se récitant suave, mari magno… sachant que ce sont toujours les plus fragiles qui paient la note à l’arrivée, pas les profs de fac à la retraite.

      Répondre
  7. Janvier

    21 février 2017

    Cher Milliere, je comprends votre désespoir. Lors des primaires LR, un pote me dit : je vais faire campagne pour Juppé pour que la révolution vienne vite.
    Je l’engageai à se suicider dans son coin sans faire sauter tout l’immeuble. 😄

    En gros, vous aspirez à l’avènement de MLP mais surtout sans y participer.
    Et vous attendez avec gourmandise la Révolution salvatrice.

    Après moult déboires pour vous et votre famille, vous êtes maintenant tous libres et en paix aux States depuis l’avènement de Trump
    Nous n’avons pas votre chance
    Nous n’avons pas non plus subi comme vous
    Vous aimez la France
    Bonne chance à vous

    Répondre
  8. Jaures

    21 février 2017

    En venir à souhaiter l’accession au pouvoir d’une personne non parce qu’on partage ses convictions, bien au contraire puisque le programme de Mme Le Pen est à l’opposé de tout ce que défend Millière depuis 40 ans, mais uniquement pour la joie que procurerait un chaos émaillé de violences montre à quel point de rancoeur maladive en est aujourd’hui Guy Millière.
    D’où vous vient donc M.Millière ce goût du sang ? Que vous a donc fait la France de si terrible pour que vous lui souhaitiez ainsi les 7 plaies d’Egypte rien que pour le plaisir de vous en repaitre d’un hôtel cossu de Las Vegas ?
    Il faut pour en arriver là afficher une longue liste d’échecs personnels que seule peut soulager la douleur des autres, comme l’ivrogne se calme de sa déchéance en cognant sur son chien le soir dans son taudis.

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)