les 4 vérités


La guerre civile aura-t-elle lieu ?

13 juillet 2016 par Lambert Christian dans Politique avec 60 commentaires

Plusieurs analystes, et non des moindres, assurent que la France n’échappera pas à la guerre civile. Ivan Rioufol, journaliste connu du « Figaro », vient ainsi de publier un livre sur « La guerre civile qui vient ».

Pour ma part, je pense que la question ne se pose pas de cette façon.

Le problème n’est pas de savoir si la guerre civile aura lieu. Le problème est de savoir qui va la gagner car, de toute évidence, la guerre civile a commencé en France et sur deux fronts.
Comment peut-on dire que la France est un pays où règne la paix, alors qu’un brave Français a été égorgé à Moirans dans l’Isère, sa tête accrochée à la grille de son entreprise, entourée de drapeaux islamiques, et qu’une jeune femme, fonctionnaire de police, Jessica Schneider, a été, elle aussi, égorgée par un Maghrébin se réclamant de l’État islamique, par qui il a été félicité pour avoir assassiné une Française non musulmane ?

Comment peut-on dire que la France est en paix, alors que les forces de l’ordre, police et armée, sont mobilisées jour et nuit pour éviter le pire ?

Comment peut-on dire que la France est à l’abri de la guerre civile, lorsque des milliers de « jeunes » radicalisés, le plus souvent Maghrébins, ont été formés en Syrie à la guérilla urbaine et à l’assassinat et sont, de retour en France, pratiquement protégés dans des localités entièrement peuplées par la « diversité », qu’on appelle des « zones de non-droit » ?

Comment peut-on dire que la France est un pays en paix, alors qu’un deuxième front a été ouvert par ces formations d’extrême gauche que l’on appelle syndicats, bien qu’elles regroupent, ensemble, moins de 10 % de salariés, avec en tête la CGT, annexe du Parti communiste (toutes ces formations étant suralimentées par l’impôt que distribue chaque année la gouvernance, de gauche comme de droite) ?

Comment peut-on dire que la France est un pays paisible, alors que des groupes d’émeutiers que l’on appelle « casseurs », parfaitement organisés, cherchent à chaque manifestation à tuer et à blesser les agents des forces de l’ordre, à briser les vitrines des magasins pour les piller, à détruire le mobilier urbain, à incendier des véhicules, et – c’est un comble ! – à vandaliser un hôpital pour enfants ? Heureusement, ils n’ont pas pénétré dans les blocs opératoires, mais enfants et chirurgiens se sont parfaitement rendu compte qu’ils étaient menacés par ces « syndiqués », dont ils entendaient les vociférations et le bruit des glaces volant en éclat.

Les Français, dans leur grande majorité, sont exaspérés par ces crimes et délits, agrémentés maintenant par la guerre à laquelle se livrent les syndicats entre eux. On ne peut donc pas exclure qu’un beau jour, les forces de l’ordre mettent fin à cette guerre civile. Ce qui pourrait être fait en 48 heures. On serait enfin soulagés, oui, mais pas pour longtemps.

Les syndicats, bien qu’ils ne représentent que très peu de salariés, ont cependant derrière eux de nombreux « prolétaires » qui, dans l’hypothèse que je viens d’évoquer, n’hésiteraient pas à prendre les armes.

En très peu de temps, la France connaîtrait alors ce qu’a connu l’Espagne en 1936 ou ce que connaît actuellement la Syrie. Le pays serait à feu et à sang. Les émeutiers, anarchistes, communistes, etc., recevraient aussitôt l’appui de l’immigration, qui compte notamment 6 à 8 millions de musulmans, venus d’outre-mer et qui pratiquement occupent des localités entières, notamment dans l’est de la région parisienne.

« 100 milliards d’euros ont été attribués à la politique de la ville (entendre les cités de l’immigration) en 30 ans, plus 2 milliards d’euros consacrés chaque année à la politique de l’asile, plus un milliard d’euros par an affecté à l’aide médicale d’État qui assure la santé gratuite aux immigrés clandestins », écrit Ivan Rioufol dans son dernier ouvrage (p. 67). En cas de troubles graves, ces populations allogènes pourraient très rapidement se rendre maîtresses de territoires devenus autonomes et aussitôt recevraient financement, armement, voire effectifs, des « pays frères ».
En Espagne, le général Franco a fini par gagner la guerre et à quel prix ? Parce qu’il a reçu l’aide de l’Italie et de l’Allema­gne, et certainement pas de la France socialo-communiste qui, elle, a envoyé aux communistes espagnols de l’armement et, pour la décoration, l’aviateur André Malraux.

Mais aucune aide ne serait apportée aux forces de l’ordre. Bruxelles exigerait des élections démocratiques. Washington et New York proclameraient que les factieux doivent rentrer dans leurs casernes. L’Allemagne, si elle était elle-même, pourrait, dans une telle situation, aider la France, mais, sous la direction de la chancelière Merkel, elle est en passe de devenir une puissance musulmane au cœur de l’Europe chrétienne. « C’est une humiliation pour l’Europe de se laisser manipuler par la Turquie. La levée de l’obligation de visa est une folie, dans le contexte migratoire et sécuritaire que nous connaissons », vient de déclarer, à juste titre, Nicolas Sar­kozy.

L’Allemagne ne bougera pas.

C’est toujours Rioufol qui, dans son livre, écrit : « Chacun devine que ni Hollande, ni Sarkozy, ni Juppé, ni Fillon, ni Le Maire, ni tout autre, ne feront une politique fondamentalement différente de celle qu’ils ont déjà menée ou soutenue (p. 153). »

Il n’y aura donc pas de guerre civile en France, comme en Espagne. Il y a et il y aura une guerre civile larvée avec simplement, si j’ose dire, attentats, crimes divers et destructions, l’impunité des agresseurs étant le plus souvent assurée.

Ceci dit, il faut reconnaître que le service après-crime est bien organisé. Aussitôt après un attentat, le président de la république le condamne et assure qu’il ne se reproduira plus. Le Premier ministre ajoute : « Les fascistes ne passeront pas. » Dépôt de fleurs et de bougies, remise de la Légion d’honneur à titre posthume dans la cour des Invalides… et on attend le prochain attentat et la prochaine fusillade.

Après tout, c’est peut-être cela le moindre mal. La grande guerre civile qu’a connue la France a été la guerre menée par les armées républicaines contre les Français de Vendée parce que catholiques et royalistes. La République naissante s’est alors distinguée en jetant femmes et enfants dans les églises pour les brûler vifs, en tuant, pillant, et violant. Au total, 160 000 Français de Vendée ont été massacrés par les colonnes républicaines dites « infernales » qui, ainsi, inauguraient la liberté, les droits de l’homme, et « l’identité heureuse » renforcée par les « valeurs républicaines » !

Alors, restons-en à une guerre civile limitée, démontrant l’impuissance du régime, en espérant éviter la mise en examen pour avoir contrevenu aux nombreuses lois limitant la liberté d’expression !

Ancien Ambassadeur de France

60 Comments

  1. BRENUS20 juillet 2016 à 0 h 16 minRépondre

    L’iman JOJO a le culot d’appeler cette racaille afghane assasine un « réfugié ». Cela confirme une fois de plus ce que je pense : si ce pays ne veut pas se faire égorger en masse il faudra, dès le début de notre rébellion ostratiser tous ces lècheurs de zobi a babouches, tels jojo. A défaut de quoi ils trouveront encore le moyen de vous faire des enfants dans le dos. Les temps viennent d’un mouvement de sursaut pour simplement survivre et dans ces cas là, il ne faut pas faire de détails avec ceux qui veulent votre peau. Les professeurs de déni gaucho-islamistes n’ont qu’a aller sucer du zan : c’es bon pour la gorge.

    • quinctius cincinnatus20 juillet 2016 à 7 h 34 minRépondre

      mais Brenus il s’ agit bien d’ un  » réfugié  » … qui a fuit la guerre … pour nous la servir chez nous

      vous ne me semblez pas comprendre l’ Essentiel *** : ce  » jeune homme  » a été traumatisé, il n’ a connu que la violence

      une fois cela ( péniblement ) admis, vous serez devenu vous aussi un parfait catho-socialo type Vatican II

      *** qui vient, comme vous le savez de  » essence « 

  2. vozuti19 juillet 2016 à 16 h 23 minRépondre

    Dans les Hautes-Alpes,un marocain de la région parisienne a poignardé des vacanciers, une femme et ses 3 filles.la petite de 8 ans est entre la vie et la mort avec un poumon perforé.
    Les attaques deviennent quotidiennes.

  3. vozuti19 juillet 2016 à 4 h 06 minRépondre

    Alors que la police allemande traque sans relâche ceux qui critiquent les migrants sur internet, un migrant afghan se défoule à coups de hache sur les passagers d’un train,dans le sud de l’Allemagne…si merkel continue de s’obstiner comme un âne,elle risque de finir jugée pour haute trahison.

    • quinctius cincinnatus19 juillet 2016 à 8 h 06 minRépondre

      En Allemagne, comme en France, les Ennemis de la Démocratie et la Civilisation européenne ce sont les  » nationalistes  » et eux seuls … d’ ailleurs c’ est LeMedia qui le dit

      • quinctius cincinnatus19 juillet 2016 à 8 h 13 minRépondre

        maintenant à supposer qu’ un civil ait été autorisé au port d’ arme … permanent, par exemple dans le cadre d’ une Garde Civile Nationale, le  » forcené « , pardon le  » réfugié « , aurait été abattu … nous y viendrons et alors plus besoin de … putsch

        • Jaures19 juillet 2016 à 15 h 08 minRépondre

          Le refugie a ete abattu, cher Quinctius.
          Aux Etats-Unis ou tout le monde ou presque est arme, les tueurs de masse sont dans la quasi totalite des cas abattus par la police ou par eux-meme.
          Par contre, les accidents ou les meprises se comptent chaque annee par milliers.

          • quinctius cincinnatus20 juillet 2016 à 7 h 41 min

            en Israël il aurait été  » abattu  » bien avant la quatrième victime et moi c’ est cela qui m’ importe la sécurité pour les miens

            enfin, si vous me lisiez sans optiques opaques vous auriez pu relever que votre sempiternelle  » justification  » ne s’ applique pas à ce que je dis

            J@urès vos  » vacances  » n’ ont en rien amélioré la vacance de votre  » intelligence « 

          • DESOYER25 juillet 2016 à 13 h 38 min

            Ou peut-être la « vacuité »!

  4. quinctius cincinnatus18 juillet 2016 à 21 h 45 minRépondre

    sur le blog du  » Figaro « , commentant les hués, une certaine Azzala Derzzou ne craint pas d ‘ écrire que  » tous Parisiens ne sont pas heureusement aussi  » SECTAIRES  » que les Nicois  »

    le mouvement citoyen Podega , menacé d’ interdiction par Merkel, se transforme en  » parti politique  » se mettant ainsi sous la protection de la Cour Constitutionnelle

  5. quinctius cincinnatus18 juillet 2016 à 21 h 24 minRépondre

    @ Brenus

    je partage entièrement votre jugement sur le sieur Estrosi … mais ce n’ est pas une raison pour dédouaner Cazeneuve , Valls , Hollande et … Sarkozy

    simplement Estrosi s’ aperçoit, comme le Media affolé, que le F.N. monte , monte, monte et qu’ il faut tendre les filets de pêche au petit et de sécurité pour tous

    j’ ai étudié toutes les  » déclarations  » des politiques et une seule était cohérente et  » en situation  » : celle de M. Le P.

    d’ après ce que je perçois ça chahute sévère dans les partis, et les  » chefs  » ne sont pas à la fête tant on redoute que la match se déroule au second tour entre M. Le P. et Sarkozy avec une possible victoire de la première

    le Media est déboussolé : il est possible que le  » classico  » ( comme P.S.G. / O.M. ! ) ne se reproduise pas cette fois ci : P.S. vs L.R. et il ne vit que de cela , le Media

  6. BRENUS18 juillet 2016 à 20 h 01 minRépondre

    Estrosi qui pleure aujourd’hui n’a pas hésité a s’allier avec la gauche laxiste lors des dernières élections. Promettant même – et le faisant- de garder des postes bien rémunérés à ces cloportes une fois élu. Maintenant il s’affiche de nouveau auprès de Sarko qu’il a encensé en son temps puis traité comme une merde ensuite pour plaire à la chienlit gauchiste. Aussi, serais-je niçois, je serais très prudent avec ce zèbre. Les planches pourries, il vaut mieux ne pas s’appuyer dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

4Vérités Abonnement
Connexion
Rester connecté
Le dessin de la semaine
DVD
Partenaires
En Bref
Pétitions