les 4 vérités


On récolte ce qui a été semé…

22 juillet 2015 par admin dans Politique avec 7 commentaires

Imaginons. Un lundi, on apprend qu’un « jeune Français », né en Ile-de-France, a ouvert le feu sur les vacanciers d’une plage du sud-est de la France : 39 morts, 59 blessés. Peu après, une indiscrétion qui a échappé aux autorités révèle le nom et l’origine du jeune « Français », dont les parents, originaires de la rive sud de la Méditerranée, se sont installés en France en vertu du « regroupement familial ». Fidèle de l’une des 90 mosquées salafistes de France, ce jeune « Français » rentrait d’un « stage de kalachnikov » en Syrie.

Aussitôt l’attentat connu, François Hollande, de passage à Paris, de retour d’un séjour chez les Toucouleurs du Fouta sénégalais, a descendu, intrépide, les marches du perron de l’Élysée et a déclaré : « Je condamne cet acte odieux et barbare et je vous donne l’assurance qu’il ne se reproduira pas. »

Le Premier ministre, de son côté, a tenu un discours analogue, assurant que le plan Vigipirate serait renforcé et qu’en tout cas, il ne fallait surtout pas faire d’amalgame, l’islam n’ayant rien à voir avec la religion musulmane.

Le ministre de l’Intérieur, quant à lui, s’est rendu sur les lieux. Une marche blanche a été organisée et la plage a été recouverte de gerbes de fleurs.

Le vendredi suivant, on apprend qu’un « jeune Français », né en Seine St-Denis, a ouvert le feu sur les fidèles de Notre-Dame de Paris : 69 morts et 66 blessés. Peu après, indiscrétion qui a échappé aux autorités, nous apprend le nom et l’origine du jeune « Français », dont les parents, originaires de la rive sud de la Méditerranée, se sont fixés en France en vertu du « regroupement familial ». Fidèle de l’une des 90 mosquées salafistes de France, ce jeune « Français » rentrait d’un « stage de kalachnikov » en Syrie.

Aussitôt l’attentat connu, François Hollande, de passage à Paris, de retour d’un voyage en Algérie où il s’était rendu pour prendre des nouvelles d’Abdelaziz Bouteflika, a descendu, intrépide, les marches du perron de l’Élysée et a déclaré : « Je condamne cet acte odieux et barbare et je vous donne l’assurance qu’il ne se reproduira pas. »

Le Premier ministre, de son côté, a tenu un discours analogue, assurant que le plan Vigi­pirate serait renforcé et qu’en tout cas, il ne fallait surtout pas faire d’amalgame, l’islam n’ayant rien à voir avec la religion musulmane.

Le ministre de l’Intérieur, quant à lui, s’est rendu sur les lieux. Une marche blanche a été organisée et le parvis de Notre-Dame de Paris a été recouvert de gerbes de fleurs.

La semaine suivante, un autre attentat était commis par un « jeune Français »…

Vous pouvez continuer ainsi sans risque de vous tromper, le gouvernement n’étant plus en mesure d’assurer la sécurité des Français.

Comment en est-on arrivé là ? Eh bien, je vais vous le dire.

En 1945, le nombre d’immigrés extra-européens fixés chez nous était infime. Aujourd’hui, ils sont quelque 10 millions, sous des statuts multiples : naturalisés à raison de 100 000 par an, doubles nationaux ou clandestins… Il en arrivera quelque 500 000 nouveaux en 2015, par l’Italie, la Grèce (entrée libre), l’Espagne et surtout par les visas délivrés chaque année au nombre d’environ 3 millions (dont 660 000 pour le seul Maghreb, l’Algérie en tête), des visas de court séjour qui transforment les heureux bénéficiaires en clandestins, nombreux étant évidemment ceux qui ne rentrent pas chez eux.

« On va les expulser », assurent les officiels ; C’est faux. Aucun État ne veut les reprendre. Lorsque la police présente un clandestin malien au consulat du Mali, le consulat répond que le Malien n’est pas Malien.

Par ailleurs, pour expulser 500 000 clandestins dans de brefs délais, il faudrait 5 000 airbus A380 et un million de gendarmes escorteurs, à raison de 2 gendarmes par clandestin. Soyons francs. Il n’y aura aucune expulsion significative d’immigrés.

La cour des comptes, dans un rapport récent, l’a reconnu : « Malgré l’obligation de quitter le territoire français qui leur est notifiée, seuls 1 % des déboutés [du droit d’asile] sont effectivement éloignés… »

Les candidats à l’émigration en Europe sont parfaitement informés. Ils ne vont pas en Roumanie, ni en Lettonie. Ils continuent d’affluer là où « ça paie ». Et, pour les prochains attentats, inutiles d’aller chercher les explosifs en Algérie ou au Qatar, on les a trouvés dans un dépôt de l’armée française à Miramas.

Les conséquences démographiques, financières et sécuritaires de cette invasion seront désastreuses.

60 % des immigrés sont musulmans et déjà 15 % des effectifs de l’armée. Le seul droit d’asile coûte au contribuable français 2 milliards d’euros par an. À terme, cette situation qui ne pourra que s’aggraver transformera peu à peu les grandes villes en d’immenses bidonvilles. On en a déjà de sérieux aperçus à Paris notamment. Les Français de souche que les immigrés africains appellent des « Souchiens » essaieront de se maintenir dans des sortes de forteresses protégées par des milices privées et dotées de groupes électrogènes, parce qu’ailleurs, l’électricité sera intermittente.

La guerre ethnique ravagera l’Europe démocratique et socialiste qui récoltera ce qui a été semé depuis des décennies, c’est-à-dire le chaos.

Le chaos, on sait ce que c’est en Libye, en Tunisie, en Égypte, au Sahel africain, en Somalie, en Érythrée, au Soudan, en Centrafrique, au Congo, au Rwanda, au Burundi, au Nigéria (où Boko Haram déborde maintenant sur le Cameroun, le Tchad et le Niger), en Syrie, en Irak, au Koweït, en Af­ghanistan, au Pakistan – sans oublier d’autres pays d’émigration comme la Chine, l’Inde, le Bangladesh ou l’Amérique latine…

Tous les hommes sont égaux, n’est-ce pas ? Il n’y a pas de peuple supérieur et inférieur. Mais il y a des gens honnêtes et estimables, qui se font exploiter par l’administration, au profit de tous ceux qui n’ont que des droits, sans autre devoir que de réclamer, souvent en menaçant, chaque jour davantage.

Quant à la comédie grecque qui a pris naissance voici une quarantaine d’années, c’est un révélateur d’une absence totale de dignité des membres de l’Union européenne, exception faite de l’Allemagne et de la Finlande, des pays sérieux. C’est aussi un révélateur de la malhonnêteté systématique des tricheurs et maîtres-chanteurs de la gauche grecque, guidés par François Hollande, grand protecteur des filous, dans l’espoir obsessionnel de rallier l’extrême-gauche et ainsi d’être réélu en 2017. En réalité, entre la France et la Grèce, il n’y a qu’une différence de degré et non de nature. La France et la Grèce ont un dénominateur commun : la gauche, c’est-à-dire l’échec assuré. Le contribuable paiera !

Un mot pour terminer : Yassin Salhi a égorgé et décapité le 26 juin un brave chrétien du nom d’Hervé Cornara, en prenant soin d’encadrer la tête de ce Français de deux bannières ornées de la profession de foi musulmane. Ce crime est déjà complètement oublié. Attendons ceux qui vont suivre… n

 

 

7 Comments

  1. lavandin28 juillet 2015 à 17 h 36 minRépondre

    en juillet 1962, en Algérie, la formule algérienne du vivre ensemble était : « la valise ou le cercueil »

  2. gilda28 juillet 2015 à 15 h 27 minRépondre

    Prophéties de La Fraudais

    I,236 :
    La fille aînée de l’Eglise sera divisée, partagée, déshonorée, souillée de crimes.

    I,163 :
    Le peuple français va descendre aux dernières limites de la honte et du mal.

    II,105 :
    Ils ont déjà la corde à la main, ceux qui vont conduire des milliers de Français à la mort la plus affreuse. La France devient le repaire d’un grand nombre d’étrangers qui écoute si l’horloge de la sentence ne va pas bientôt sonner. Oui, elle va bien bientôt sonner et le jour va bientôt entrer dans son déclin.

    III,67 :
    France, tu ne pourras renvoyer ces étrangers.

    III, 117 :
    Les gardiens de la paix seront interdits d’entrée et de circulation dans les villes. Ce sera le dernier moyen de laisser tout livrer, en liberté, au terrible pillage.

    III,118 :
    La guerre civile sera terrible.

    III, 56 :
    Lors de la mortelle crise révolutionnaire, les étrangers, dont le désir est rempli d’une violence qui ne se possède pas, les étrangers seront maîtres en France.

    révélé à
    Marie-Julie Jahenny
    à la fin du XIXème siècle
    (Ed. Résiac)

    Note : La Fraudais est un hameau breton

  3. Dupont23 juillet 2015 à 12 h 08 minRépondre

    question de volonté politique : lorsque l’Arabie Séoudite a décidé d’expulser 200.000 travailleurs palestiniens (qu’elle avait fait venir…) ,elle leur a simplement annoncé que leurs permis de travail et de séjour étaient annulés ,et qu’ils avaient UN mois pour quitter le pays ( à leurs frais…) ,qu’au bout de ce mois ils seraient considérés comme violant la Loi séoudienne ( pas tendre…),et que ,dores et déjà tous leurs revenus (salaires ,aides, etc.) étaient bloqués.
    Un mois plus tard ,les 200.000 palestiniens étaient rentrés chez eux…

    • quinctius cincinnatus23 juillet 2015 à 12 h 31 minRépondre

      sans doute mais : …

      – ces Palestiniens n’ avaient certainement pas la nationalité saoudienne !

      – leurs passeports devaient leur avoir été confisqué sitôt qu’ils avaient posé leur première sandale sur le sol  » sacrée  » de cette grande démocratie alliée de l’ Occident contre … Assad !

    • lavandin23 juillet 2015 à 17 h 40 minRépondre

      de même, Khadafi avait , au début des années 90, expulsé 2000000 d’etrangers du sol Libyen ….

  4. maispasdutout22 juillet 2015 à 21 h 20 minRépondre

    Bien vu Admin , et sauf sursaut énergique et donc armé des Européens , des USA , des Chinois etc ..,ces gens d’ailleurs s’ajoutant aux gens d’ailleurs d’ici, MATHEMATIQUEMENT seront sous peu SUPERIEURS EN NOMBRE et grâce à la force des burnes ,des urnes ou du glaive , ils prendront partout le pouvoir .
    Ils commenceront alors par éliminer tous ceux qui ne sont pas ou mal musulmans ( peu importe la couleur politique ou de peau ), puis ils chasseront ( pan pan couic couic ) ceux -la mêmes qui les auront aidés à prendre le pouvoir
    Et ensuite ,ils se battront entre eux parce que  » Plus musulman que moi ,tu meurs  » et il y aura bien un alias de AMIN DADA pour jeter le premier une bombe atomique sur les autres qui riposteront .

    La planète TERRE sera alors planète morte ou pulvérisée .
    Les yeux d’ALLAH et de DIEU en tomberont !
    On se demande si l’UNIVERS s’en remettra ?

  5. quinctius cincinnatus22 juillet 2015 à 19 h 57 minRépondre

    non , Walls n’ aurait jamais dit cela mais ceci :  » il faut apprendre à vivre avec le terrorisme « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

4Vérités Abonnement
Connexion
Rester connecté
Le dessin de la semaine
DVD
Partenaires
En Bref
Pétitions