Pourquoi Juppé ne peut pas être la solution

Posté le 19 octobre , 2016, 3:51
2 mins

Faisons un peu de politique-fiction (d’anticipation ?). Nous sommes le 8 mai 2017. La double page Sarkozy-Hollande est définitivement tournée.

Aveuglés par leur mégalomanie et par leur désir indéfectible d’un match retour de 2012, dont ils s’imaginaient qu’il pût intéresser les Français, ils ne se sont pas rendu compte à quel point ils étaient rejetés par le peuple, sans doute pour des raisons très différentes, mais également insurmontables.

Alain Juppé, qui a nettement battu Marine Le Pen hier, est le nouveau Président de la République. Dès demain, il va s’attaquer au chômage, au déficit, à la dette, aux inégalités, aux privilèges, à l’insécurité, à l’immigration sauvage… Pour cela, il va diminuer certains effectifs de la fonction publique, reculer l’âge de départ à la retraite et supprimer les régimes spéciaux, restreindre et raccourcir les indemnités de chômage, libéraliser la durée du travail, revoir les conditions d’attribution de certaines prestations familiales, accélérer le rythme des reconduites à la frontière, légiférer pour combattre efficacement la délinquance et le terrorisme ou, tout simplement, faire appliquer les lois existantes…

Après-demain (au plus tard), les lobbies, corporations, médias, syndicats, associations, partis d’opposition (systématique) seront vent debout contre l’action gouvernementale, descendront dans la rue et bloqueront le pays.

Que croyez-vous qu’il se passera ? Les projets seront édulcorés jusqu’à l’inopérance ou purement et simplement retirés. Sans doute Juppé, conscient des difficultés et déjà échaudé, ne se risquera-t-il pas à présenter des réformes significatives et passera-t-il tout de suite à la version soft.
Les conditions de ce scénario sont, si on veut bien écouter les analystes et sondeurs de tout poil, assez envisageables. Une chose est sûre : ce n’est pas le remède qu’il faut à la France qui a besoin d’un bouleversement et non de réformes homéopathiques et consensuelles !

8 Commentaires sur : Pourquoi Juppé ne peut pas être la solution

  1. quinctius cincinnatus

    24 octobre 2016

    non, Juppé ne peut pas être la solution, mais il reste … le problème !

    votez Fillon !

    Répondre
  2. BRENUS

    20 octobre 2016

    Du fait qu’une bonne partie de la gauche (qui ne se fait guère d’illusions sur ses chances de poursuivre le squatage de l’état) à les yeux de Chimène pour ce grand prétencelard, il ne fait aucun doute que ce dernier va bien la brosser dans le sens du poil et lui renvoyer l’ascenseur. Aux crétins qui se feraient des idées sur le changement radical avec juputte : bon courage. Par contre il saura vous tondre jusqu’au derme. ( Notez que je n’ai pas écris l’épiderme). Avec ce triste sire, ça va saigner, mais pas pour ceux qu_e l’on croit.

    Répondre
  3. Dupont

    20 octobre 2016

    N;oublions pas que c’est Juppé qui a conseillé à Chirac de dissoudre la Chambre « pour avoir une majorité plus forte » et qui nous a amené ainsi les 5 ans de socialisme de Jospin… Très inspiré ,Juppé !!

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      22 octobre 2016

      dans la ( triste ) réalité, celle qui était la plus élaborée de la bêtise de droite, Juppé n’ avait pas de majorité; celle ci était détenue par les … Balladuriens ! c’ est pour cette raison qu’ il voulut une majorité qui lui soit personnelle avec le résultat calamiteux que l’ on sait …

      Répondre
  4. vozuti

    20 octobre 2016

    oubliez la liste de réformes du prospectus publicitaire qu’on appelle « programme ».
    si juppé est élu,il devra remercier l’oligarchie qui l’aura fait élire grâce aux médias,et remercier les musulmans qui auront presque tous voté pour lui.
    remercier l’oligarchie,cela signifie augmenter encore la corruption et les gaspillages sans fin qui vont avec…juppé a prouvé qu’il sait faire.
    remercier les musulmans(au sens large),cela signifie construire des mosquées,distribuer des subventions et des allocations à sa clientèle invitée…cela aussi,juppé a prouvé qu’il sait faire.
    voter pour un repris de justice islamophile ,c’est le suicide réussit des français.

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    19 octobre 2016

    comme chez les petits hommes ( et femmes ) vert(e)s ,…  » dézinguez  » les sondages !

    Duflot grande favorite des  » sondeurs  » en passe d’ être éliminée dès le premier tour

    vous avez vous aussi la responsabilité morale de barrer la route à Juppé ( le favori des … sondeurs )

    Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    19 octobre 2016

    reconstitution du gang Chirac :

     » je ne suis pas contre Fillon, je suis pour Juppé  »

    profession de foi du  » parrain  » Jean Tiberi

    Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    19 octobre 2016

     » encore une minute Monsieur le bourreau « 

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)