Un vrai programme de droite pour 2012

Posté le 09 novembre , 2011, 12:00
5 mins

Les douze propositions du collectif Audace 2012 que nous a présentées Guillaume de Thieulloy dans le n° 814 seraient susceptibles de recueillir l’approbation de 95 % des Français, ce qui indique qu’il s’agit plus d’une liste de bonnes intentions que d’un vrai programme politique. La seule idée concrète à en retenir est l’interdiction des déficits, car on ne peut prétendre réduire la dette en… l’augmentant tous les ans d’un montant égal à 3 % du PIB.

La droite française est multiple et les « 4 Vérités » reflètent bien cette diversité
. D’incontestables différences existent entre un croyant souverainiste et protectionniste et un athée libéral, libre-échangiste et fédéraliste. Et, pourtant, je suis convaincu, comme sans doute la majorité des lecteurs de ce journal, que ce qui nous unit est plus déterminant que ce qui nous divise, car nos différences me paraissent plus de l’ordre du spirituel ou du philosophique, alors que ce qui nous rassemble est plus du domaine politique, économique et social. De sorte que l’élaboration d’un programme commun de gouvernement de la droite chrétienne, de la droite nationale et de la droite libérale me semblerait tout à fait réalisable, si elles en avaient la volonté. Voici, en survol, quel­ques pistes envisageables.

La suppression du déficit serait rendue possible non par une augmentation des impôts, qu’il faut, au contraire, baisser (sauf la TVA), pour donner du pouvoir d’achat et d’épargne, mais par la réduction des dépenses publiques : diminuer le nombre de fonctionnaires, fusionner le Sénat et le Conseil économique et social, garder le cumul des mandats mais interdire celui des indemnités, supprimer les subventions aux syndicats et autres associations nuisibles…

Il faut ralentir l’immigration par des mesures concrètes, notamment réserver aux seuls Eu­ropéens tous les avantages qui attisent les flux migratoires en notre direction.

Il faut instaurer une TVA sociale pour réduire les charges des entreprises et leur rendre leur compétitivité.
Il faut une perpétuité réelle pour les criminels les plus dangereux, et rétablir la « double peine » pour les délinquants étrangers (voilà qui va très vite vider les prisons et donc permettre de substantielles économies).

On pourrait obliger les chômeurs indemnisés et les titulaires du RSA à quelques heures hebdomadaires de travail d’intérêt collectif.

Il faut changer le mode de scrutin et instaurer un vrai référendum d’initiative populaire.

Il faut faire la paix avec notre Histoire et en finir avec la politique du repentir.

Quand la situation intérieure se serait considérablement améliorée, grâce à l’application de ce programme, sur le plan sécuritaire et sur le plan économique, les velléités de repli sur soi, de rétablissement des frontières ou de retour à une monnaie nationale seraient bien moins grandes, j’en suis convaincu.

Michel Lacourt

Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

5 Commentaires sur : Un vrai programme de droite pour 2012

  1. La flèche

    21 novembre 2011

    Pourquoi ne parlez-vous pas d’instituer la "flat taxe" qui remplacerait l’impôt sur le revenu.

    Pour cela, il suffirait d’ajouer les deux CSG augmentés de 1à 2 points et vider une bonne partie de BERCY.

    Répondre
  2. Philippe Landeux

    14 novembre 2011

    Les promesses de Sarkozy et de l’UMP en général n’engagent que ceux qui y croient…

    Les leçons de pipeau, on a déjà donné !

    Répondre
  3. Philippe Landeux

    13 novembre 2011

    Les promesses de Sarkozy et de l’UMP en général n’engagent que ceux qui y croient…

    Les leçons de pipeau, on a déjà donné !

    Répondre
  4. dissident

    10 novembre 2011

    droitesliberales et nationales ? ce serait souhaitable, vital meme pour notre pays, helas je n y crois guere, souvenons nous en 1997, l udf rpr se suicide electoralement, refuse tout retrait au 2eme tour des legislatives face a la gauche impose donc les triangulaires et la minorite socialo communiste devient majoritaire election municipale partielle a Henin dans le nord en 2008, l ump appelle a voter a gauche contre le fn, la representante de la droite financiere et apatride l innefable Lagarde etant meme prete a faire campagne sur le terrain, dommage qu elle n ait pas tenu parole d ailleurs sans doute le fn serait alors passe qui a entame le cycle des repentances? CHIRAC qui a supprime la double peine en faveur des etrangers criminels? SARKOZY

    Répondre
  5. yvonne

    10 novembre 2011

    C’est amusant, d’entendre le traitement des parlementaires qualifié d’ « indemnité ». Pourquoi pas « dédommagement » « dommage et intérêts » ou encore « consolation » ? On se fout vraiment du monde.

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)