2011, année de tous les mensonges

Posté le décembre 30, 2011, 12:00
9 mins

Même Giscard, homme-lige en son temps de la mondialisation et de la Trilatérale, s’est mis à dénoncer la conspiration en direct à la télé, devant bien sûr des journaleux hilares… 2011… Je n’avais pas vu d’année aussi corrompue depuis longtemps, sans doute depuis la fin des années 90, qui virent la formation de la bulle internet, l’émergence du monde des manipulateurs de symboles, les guerres antiserbes et l’avènement de ce que Philippe Muray nommait l’après histoire, et que je me risque à nommer maintenant l’après apocalypse. J’ai donc décidé de ne plus suivre du tout l’actualité, ce qui du reste n’est pas si compliqué. Sortir de la matrice suppose une forme d’abstinence, d’ascèse, de jeûne médiatique dont on se satisfait facilement : on ne perd pas grand-chose à ne pas suivre un journal télé.

Mais cette année 2011 aura été quand même atroce en âneries infécondes. J’en citerai quelques unes, qui auront aussi marqué les lecteurs-commentateurs de l’actualité que nous sommes tous devenus, à coups de sites, de blogs et de réactions furibondes. La machine achève de gober notre attention sur l’écran tandis que le pouvoir achève de nous priver de nos libertés dans la rue.

  • Le coup de la centrale nucléaire : le scandale de l’antinucléaire mérite dix mille pages. La seule source d’énergie moderne est délaissée au profit des plus polluantes qui ne cessent de nourrir des conflits et des… embouteillages. La lâcheté de Merkel dans cette affaire coûtera cher un jour à l’Allemagne. Tous les chiffres du nucléaire ont été faussés à Tchernobyl et puis ailleurs dans l’indifférence hébétée généralisée : il n’y a jamais eu 200 000 morts en Ukraine, ni 20 000, ni 2000, il n’y en a pas eu un au Japon, à comparer aux guerres du pétrole, en Irak ou au Nigéria.

  • Le coup de Strauss-Kahn. Ce qui est grave dans l’affaire Strauss-Kahn, c’est de constater le dérèglement de la société américaine et de sa justice expéditive et à deux vitesses : il est vrai qu’on n’a qu’à revoir tous les John Wayne tournés par Howard Hawks (je préfère un grand film à mille articles). Mais ce qui est surtout grave, c’est que l’oligarque libertin, jongleur de filles et de millions, était le préféré des Français, ou de ceux qui ont pris leur nom et leur place ; et que sans le scandale médiatique, on l’aurait eu comme président cette année.

  • Le sauvetage éternel de l’euro, éternel retour de l’horreur. Je n’ai même plus envie d’en parler. Peut-on préférer une monnaie politicienne à la vie d’un demi-milliard d’êtres humains ? la réponse est oui ! Retrouvez vos prix de l’an 2000, immobilier, alimentation, garagiste, et vous saurez de quoi je parle. L’euro est la plus fantastique extorsion de richesses de l’histoire depuis les famines staliniennes : je sais, il n’y a pas mort d’hommes, il a juste Mordor… Mais que ne fera-ton pas pour satisfaire les copains de Goldman Taxes que l’on a mis au pouvoir en Italie, Grèce et à la BCE ; en Espagne c’est le retour des morts-vivants avec Lehman Brothers ! Dans la société européenne, les zombies embrassent les vampires avant de nous étreindre.

  • Le massacre Breivik : comment un désaxé, si c’est lui qui a fait le coup, peut se procurer une tonne d’explosifs, des armes de guerre, agir à sa guise comme dans un scénario du trop policier roman Millenium et faire accuser les nationalistes alors qu’il trône en tablier blanc de franc-maçon ? Comment en outre peut-il ne pas être écouté, décrété fou et enterré vivant sans une once d’explications ?

  • Le printemps arabe, le printemps russe, etc. C’est le bazar partout, mais avec notre bénédiction ! Il semble que l’occident dirigé par les financiers et les services secrets, incapable de se régénérer moralement ou matériellement, ait décidé de déclencher la troisième guerre mondiale avec la Fondation du Qatar, et ce en se mettant à dos le monde arabe, la Russie, la Turquie, même la Chine et l’Amérique latine. Nos idiots font mine ensuite de s’étonner de la montée de l’islamisme ou du nationalisme turc, scandaleusement provoqué par nos parlementaires fatigués et affamés de pénal : on croit rêver. Je retiendrai longtemps l’image de ces fatmas islamistes, que l’on disait retardées, et qui se prenaient en photo avec leur portable devant le corps de leur ancien patron. Dire que nos impayables tribunaux internationaux recherchaient pour les juger les fils massacrés du dictateur alors qu’ils ont laissé faire un crime de guerre en direct !

2011 a toutefois eu un bon côté : l’année se termine. On verra si 2012 pour les six cents ans de Jeanne d’Arc nous réserve à nous Français une bonne surprise…

7 réponses à l'article : 2011, année de tous les mensonges

  1. Leon

    2 janvier 2012

    Excellent article, je suis vexe de ne pas l’avoir ecrit moi-meme 🙂

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    1 janvier 2012


    Nicolas Sarkozy : une affiche défraichie sur un panneau de bois écaillé et vermoulu appuyé brinquebalant et de guingois sur un mur miné et décrépi …voila comment je vois le candidat à un second mandat et … la Nation …si le menu vous tente encore ? le problème reste le même : QUI  ?   ?   
    J’avais pensé à  N.D.-A. , mais il semble avoir autour de lui une garde rapprochée  pure et dure  du gaullisme qui ne voit que par le dogme et le mythe … ce qui le dessert  incontestablement
    … de sorte que cela tourne de façon assez ridicule à la secte et au gourou par ailleurs sincère sympathique et honnête …

    Répondre
  3. galea

    1 janvier 2012

    Nous allons assister dans les prochaine semaines à un feu d’artifices ténébreux, celui d’un guignol qui estime n’avoir plus rien à perdre et qui est prêt à dire et faire n’importe quoi pour garder une petite chance de n’être pas congédié par tous ceux qu’il fait vomir. Français! Balayons-le !

    Répondre
  4. Kamel

    31 décembre 2011

    Très bel article qui résume pas mal de débilités du monde politique.
    Les instigateur du Nouvel Ordre Mondial, n’ont cure des milliers ou des millions, de mort que provoque les guerres.
    Déjà que leur objectif est de réduire la population de moitié. Tant cet objectf n’est pas atteint, les guerres continuerons. 

    Répondre
  5. Dubucque

    31 décembre 2011

    Tout à fait !

    Mais vous savez que les hommes ont en général la destinée qu’ils méritent !

    Rappelez-vous : 38% / 20% au premuer tour et 80% / 20% au deuxième !

    50 manifestants identitaires et 500 contre manifestants de gauche !

    La valise ou le cercueil en 1962 et 200 000 immigrants en 2010 !

    Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine et Strasbourg championne des minarets !

    Ben Oui !

    Répondre
  6. Garier

    31 décembre 2011

    Il n’y aura pas moins de mensonges en 2012, ajustés par l’agence “Vessies et lanternes”, extrêmement bien rémunérée. C’est Sarkö qu’il faut débarquer, ainsi on échappera à la peste et au choléra. Le prochain président doit être un homme propre.

    Répondre
  7. L' Inedit

    31 décembre 2011

    Nul besoin de longues phrases pour constater que depuis De Gaulle, la France est gouvernee par des gredins, dont le dernier, ou son  rival, le pitre, vont lui assener le coup de grace.

    Tous les partis sont compromis, a l’ exception du Front National, interdit de representation.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)