Bayrou ou pas, le clivage droite-gauche reprendra ses droits

Posté le 07 mars , 2007, 12:00
4 mins

À la stupéfaction générale, François Bayrou a bondi sur l’avant-scène en quelques sondages, s’imposant comme le « troisième homme » à la place de Jean-Marie Le Pen – qui pourrait ne pas obtenir ses 500 signatures. Bayrou se croit présidentiable. En 2006, il se situait au-dessous de 10 %, souvent autour de 6-7 % : à l’UMP, on ne le prenait pas au sérieux. Mais de début janvier à fin février 2007, il a grimpé de 6 à 17 % dans les sondages du CSA, de 10 à 18 % dans ceux d’Ipsos et de 12 à 19 % à l’Ifop.

Bayrou exploite le besoin de changement d’électeurs ayant tout essayé et ayant toujours été déçus. Désespérant des autres candidats, ils convergent vers lui. Comme sous la IVe République – que pour la plupart ils n’ont pas connue – ils essaient toutes les combinaisons, même les moins crédibles. Et la combinaison Bayrou l’est très peu. Son discours est contradictoire et inconsistant. Il prétend réformer la France alors qu’il s’est montré incapable de réformer l’Éducation nationale, dont il fut ministre. S’ingéniant à brouiller les cartes il ne se situe « ni à gauche ni à droite », mais « ailleurs ». Il professe que la réponse au malaise des Français, ce n’est pas le clivage droite gauche, mais l’ouverture et la diversité. Il focalise le débat sur les grands médias en les accusant sans relâche de privilégier le tandem Ségolène Royal-Nicolas Sarkozy.

Une présidentielle se joue dans les trois dernières semaines. Selon un sondage Ifop-Paris Match du 26 février, 62 % des électeurs de Bayrou déclarent « pouvoir encore changer d’avis », une proportion beaucoup plus importante que pour Royal (47 %) ou Sarkozy (41 %).

La percée de Bayrou déporte Sarkozy plus à droite qu’il ne le voudrait, contrariant la volonté d’ouverture exprimée dans son discours d’investiture à l’UMP, le 14 janvier dernier.

Si Bayrou envoie des signes de connivence à la gauche, comme la promesse de nommer un Premier ministre socialiste modéré, ses propositions sont ancrées au centre-droit. Son électorat est un peu plus issu de la droite et du centre que de la gauche. Il essuie de sévères critiques de la part du PS comme de l’UMP, de nature à faire douter de sa capacité à imposer une convergence entre droite et gauche modérées. En fin de parcours, le clivage droite gauche reprendra ses droits. Bayrou devra choisir son camp et se prononcer ensuite sur les reports de voix au second tour. Le fond s’imposera : l’UDF est plus proche de l’UMP que du PS.

sites&blogs

Recommander cet article sur les sites de syndication d’information :

46 Commentaires sur : Bayrou ou pas, le clivage droite-gauche reprendra ses droits

  1. SAS

    3 avril 2007

    SAS TROUVE SES SOURCES là où l’intelligence et la vérité fourmillent…..avec ou sans fautes de grammaires ou de syntaxe…..t ‘ plus à l’école man……seul le fond a de l’importance pour le panache et le theatrale , sas te renvoit à nos manches à couilles de galouzeau villepinistes ou les trois quart de nos jeunes des banlieux et d’ailleurs……qui sont à plein dans le paraitre et le rutilant……

    des clients pour la star ac en somme…..

    POUR LE RESTE EFFECTIVEMENT……avec ta copine rose après "les choux"…les patates….

    sas te salutante

    Répondre
  2. SAS

    3 avril 2007

    SAS TROUVE SES SOURCES là où l’intelligence et la vérité fourmillent…..avec ou sans fautes de grammaires ou de syntaxe…..t ‘ plus à l’école man……seul le fond a de l’importance pour le panache et le theatrale , sas te renvoit à nos manches à couilles de galouzeau villepinistes ou les trois quart de nos jeunes des banlieux et d’ailleurs……qui sont à plein dans le paraitre et le rutilant……

    des clients pour la star ac en somme…..

    POUR LE RESTE EFFECTIVEMENT……avec ta copine rose après "les choux"…les patates….

    sas te salutante

    Répondre
  3. take five

    1 avril 2007

    Censuré, pas censuré le Take five? on tente le coup , des fois que le Kapo du net dorme un peu…

    à SAS et consorts

    quand on veut citer et parodier Destouche, on utilise un français correct, une grammaire et une syntaxe idoines et surtout on ne fait pas croire que le divin Céline se serait mouillé à gloser dans un chat pour fachos timorés qui veulent s’amuser à se faire peur en jouant les politologues de comptoir.
    Je me marre et vous laisse avec vos aigreurs de loosers.
    Jaurès viens avec moi, on  retourne aux patates!

    Répondre
  4. LESTORET

    13 mars 2007

    Je crois fermement que les chiffres publiés récemment par les instituts de sondages concernant la popularité de François Bayrou ne correspondent pas à un sentiment réel qui se serait soudain répandu dans le corps électoral. Le dernier chiffre publié Samedi 3 Mars 2007 est sauf erreur 18,50 %; il représente une hausse considérable de la popularité de l’intéressé sans qu’il soit possible de dire avec certitude d’où lui viennent ces voix qui lui apportent leur renfort. Sont-elles grapillées dans l’électorat de Ségolène Royal ou dans celui de Nicolas Sarkozy ? Ce n’est pas très important. Mon opinion est que les sondés n’expriment qu’une opinion que je qualifierai de provisoire car ils ne sont pas encore — et même ils en sont assez loin — en situation de déposer leur bulletin de vote dans l’urne. Ils sont pour l’instant sensibles à une bulle médiatique, créée par un choeur de journalistes amoureux du changement, une bulle qui ne va pas tarder à crever.

    On assiste ici très exactement à un phénomène identique à celui qui a profité au début de sa candidature à Mme Ségolène Royal. Rappelons nous: il n’y a pas si longtemps elle crevait les plafonds et caracolait en tête de tous les sondages. On invoquait son nom et ce phénomène dans tous les journaux, dans toutes les radios et toutes les chaînes de télévision. Même à l’étranger. Elle était devenue la Madone destinée sans coup férir à occuper le siège très convoité du Président de la République; son sourire radieux, sa denture lumineuse et ses tailleurs d’un blanc immaculé, associés au mystère qu’elle laissait planer sur son programme, complétaient la vision que les journalistes en choeur nous présentaient avec un ensemble presque parfait. A tel point qu’elle avait cru pouvoir laisser les anciennes figures de proue du Parti Socialiste qu’on appelait les éléphants, à l’écurie.

    Et puis, les médias se sont essouflés, la bulle a cessé de grossir et même a entamé une légère mais certaine décrue qui l’a forcée à appeler au secours ces mêmes vieux éléphants. Elle a perdu la tête de la course et il semble bien que tous ses efforts ne lui ont pas encore permis de remonter dans les sondages. Il est vrai qu’elle a cessé d’être l’enfant chéri des journalistes faiseurs d’opinion.

    Cet enfant chéri pour l’instant, c’est François Bayrou; il semble bien qu’il en soit le premier surpris (avec d’autres bien sûr). Il nage en pleine illusion. Dans un rêve qu’il n’a sans doute jamais rêvé, porté qu’il est depuis quelques jours par la même dynamique dont avait bénéficié Ségolène Royal, dynamique qui lui est extérieure comme elle l’était à Ségolène, mais qui néanmoins influence très visiblement les futurs électeurs. Les journalistes sont des bêtes politiques au moins aussi — sinon plus — intelligentes que les politiciens eux-mêmes et ils sont moins obstinés qu’eux. Ils sentent le vent, rarement à l’avance, mais suffisamment à temps pour l’épouser dès qu’il devient sensible: ils n’ignorent pas qu’ils sont très souvent à l’origine de bulles médiatiques mais leur attachement à ces bulles n’est pas leur premièr souci. Ils n’hésitent pas à les abandonner dès qu’ils sentent leur volume diminuer. Ils le font sans états d’âme, avec le même empressement qu’ils ont mis à les créer.

    Répondre
  5. sas

    13 mars 2007

    A JEAN CLAUDE…….je ne suis pas sure que la citation de confusius sur le viol , soit la plus philosophique de ses pensées……

    ceci dit jean claude avec tes idée de droiture, de rigueur et d’ordre (que je partage aussi evidamment)…..tu ne peux être un véritable latin…..

    tu es forcement un celte ou un aryen……mais pas un sud un vinasseux ,congressiste ,vénérable ou politique ce que le sud de la france produit de mieux…..

    car tu sais que le sud c’est l’orient et l’orient c’est déjà en loge….

    nopus sommes donc latin que par accident…!!!

    et le bearne c’est plein le sud….

    dr destouche

    sas

    Répondre
  6. Pierre

    13 mars 2007

    Gerard Pierre nous en remet une couche avec l’escroquerie Bayrou! ce dernier, depute-ministre, n’est en rien different de Royale et Sarkosy, et est aussi responsable de la situation dans lequel notre pays se trouve helas!  Cessons de prendre nos compatriotes pour des idiots!

     

    Cordialement

     

    Répondre
  7. sas

    13 mars 2007

    a grand pas…….excellent ….simplet faisant ses courses sans blanche neige…….!!!

    blanche neige c’est la libellule du poitoux ????

    sas

    Répondre
  8. Jaures

    12 mars 2007

    O.K Mancney, suivons votre logique: vous ètes pour la précarité uniquement pour vous et votre famille. Pareillement, vous souhaitez que seuls vous et votre famille aille faire la guerre en Irak, renonce à la sécurité sociale, aux services publiques, etc …De même, vous n’appliquez qu’à votre famille votre refus de l’avortement et qu’à vos enfants la prison pour les mineurs (on trouvera bien quelque chose à leur reprocher). Bref, inutile d’intervenir sur ce site, puisque vos idées, vous ne les appliquerez qu’à vous et votre famille, elles ne nous concernent pas.

    Répondre
  9. Gérard Pierre

    12 mars 2007

       Mes post sur cet article ont décidément beaucoup de mal à passer. Et bien tant pis ! ……  je vais tout de même persister à manier la plume, …… plume qui, curieusement, présente une morphologie de type AZERTY.

       Dire que, Bayrou ou pas, le clivage droite-gauche reprendra ses droits m’étonne de la part de Jean Rouxel. Ma perception des réactions de mes contemporains m’invite plutôt à une analyse un peu différente.

       Tout d’abord, faisons un constat : aprés l’expérience désastreuse des alternances répétées depuis un quart de siècle, de moins en moins nombreux sont encore les citoyennes et les citoyens qui croient sincèrement que la solution des problèmes de la France est détenue par l’un ou l’autre des grands partis actuels, partis qui, au passage, s’autoproclament " républicains " …… ce qui n’est pas fortuit. Les françaises et les français essayent de sortir de ce dualisme droite-gauche, ce n’est donc pas dans la perspective d’y retourner. Quant à dire que ce système binaire reprendra ses droits, …… de quels droits parle-t-on ?…… de quel droit aurait-il d’ailleurs des droits ?

       Dans les semaines à venir, la voie ouverte par François Bayrou constituera sans doute, pour un nombre d’électeurs de plus en plus important, la dernière possibilité de régler les problèmes du pays sans entrer dans les transes de l’aventure. Le scenario d’arrivée que présente EIFF est, à cet égard, loin d’être irréaliste. S’il advient que François Bayrou et Jean-Marie Le Pen soient les deux protagonistes en lice pour le second tour, le résultat final est aisément prévisible.

       Quid alors de 2012 ? ……. aprés avoir vainement tenté de refaire du neuf avec des acteurs plus ou moins rassemblés des échecs précédents ? Ce n’est pas en renumérotant la république qu’on la sauvera ?…… le système républicain est arrivé au terme de ses capacités. Il va falloir songer sérieusement à sa succession, …… en espérant qu’elle résultera d’un constat lucide et maîtrisable.

       Vu sous cet angle, 2007 ne présente déja plus qu’un intérêt relatif.

    Répondre
  10. sas

    12 mars 2007

    A jean claude……si tu veux un exemple concret de la capacité du normalien bayrou……

    pris en otage par les syndicats subversiffs de cayenne(guyanne)…….par peur,lacheté et facilité ,il fut contraint de créer 3 rectorat pour gerer l’education nationnale aux antilles……

    -BIEN SURE SANS BUDGET

    -bien sure dans lla précipitation

    -bien sure pouir ne pas contrarier lla bande d’allumés locaux moitié indépendantistes,moitié maçonniques

    …RESULTAT CONCRET: depuis 5 ans c’est un merdier monstre…..ce sont les syndicat qui acceptent ou pas les chef d’etablissement,ils ne veulent plus les mutations nationnales suite aux concours nationneaux……et tous les vacataires doivent être titularisés sous les risques de grèves immédiates…

    amen et merci bayrou

    sas

    Répondre
  11. Jean-Claude THIALET

    12 mars 2007

    12/03/07    – "Les 4-Vérités"

    JAURES. Parmi les graves maux dont souffrent la FRANCE et les FRANCAIS qui vont avec, la question de l’avortement, de la peine de mort et de la prison pour les mineurs" (1) sont …. mineures. Et Jean-Marie LE PEN l’a reconnu…

    Par contre, ce qui ne l’est pas, notamment, c’est la question des immigrés. Ceux-ci, selon vous, "contineront à vouloir entrer en France". Alors cessez de réclamer moins d’horaires de travail et de meilleurs salaires, des logements pour tous, etc. à un pays couvert de dettes qui n’a manifestement plus les moyens (ne vous en déplaise !) d’accueilir toute la misère du monde. Acceptez le nivellement par le bas que, tôt ou tard, nous imposera cette déferlante migratoire.

    Surtout, rappelez-vous ce mot de CONFUCIUS : "Quand le viol est inévitable, couche-toi et apprête-toi à en jouir !". Couché ? vous l’êtes déjà, comme une majorité de gens dans ce pays. Alors, attendez-vous au pire… ou au mieux selon votre façon de voir certaines choses ! La FRANCE, grâce à vous, n’est-elle pas devenue la maison de la "permissivité", en quelque sorte une immense maison de tolérance, qui n’a rien de "close" car elle, elle est oiverte à tous vents? Dont le "vent de l’Histoire", me direz-vous.

    Vous êtes contre la peine de mort, pour l’avortement, contre la prison pour les mineurs, moi, je suis pour que les honnêtes gens puissent travailler, vivre et prospérer en paix. Je suis aussi pour le respect des libertés individuelles, et non pour celles imposées par la permissivité qui, en définitive, asservissent l’homme. Je suis contre les (beaux) discours (ceux que tiennen les gens qui se prétendent "de progrès") qui associent "charity business et tops models, discours moral et séduction sexuelle." J’espère que, quand, avec des millions d’autruches, vous vous déciderez à ouvrir les yeux et les oreilles sur le spectacle de la FRANCE réelle, vous comprendez que tous les policiticiens que vous défendez – avec ou sans faucille, avec ou sans marteau –  vous ont trompé(s). J’espère surtout qu’il ne sera pas trop tard pour le "FRANCE-TITANIC" !

         Cordialement, Jean-Claude THIALET

    (1) il y avait autrefois des "maisons de correction" pour cela ! Comme il y avait aussi des maisons de tolérance qui faisaient bien leur office pour tous les pervers qui courent aujourd’hui impunément nos villes et nos campagnes.²

    Répondre
  12. Pierre

    12 mars 2007

    Adieu la France avec Bayrou, Royale et Sarkosy!

     

    Cordialement

     

     

    vendredi 09 mars 2007
    François Bayrou et l’identité nationale

    Communiqué de presse de Jean-Marie LE PEN

    Nicolas Sarkozy, faisant une petite opération de racolage sur les terres du Front national, promet un « ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale ».

    François Bayrou, en compagnie de SOS Racisme et de la Ligue des droits de l’homme, s’insurge contre un tel intitulé.

    Selon François Bayrou, qui tout-à-coup retrouve l’intérêt des frontières, mais seulement quand elles sont idéologiques, ce serait franchir une intangible frontière que d’associer immigration et identité nationale.

    Autrement dit il serait interdit de penser que l’immigration puisse porter atteinte à l’identité nationale, alors que l’histoire et l’actualité nous montrent qu’il s’agit d’une terrible réalité. Et il serait interdit de penser que le devoir des immigrés est de se fondre dans l’identité nationale.

    Les citoyens français se souviendront que François Bayrou est hostile à la souveraineté de la France au point de passer son identité par profits et pertes.

    Répondre
  13. alf007

    12 mars 2007

    le grand perdant risque être sarko, cet autoproclamé, ne tiens rien de ce qu’il propose, un seul but etre prèsident après on verra.

    Bayrou il a les mêmes engouements que Ségo au début, sa proposition si elle devait marcher,  serait un bagarre interne perpetuelle, style la quatrième république.

    Le pen , il est toujours sous estimé, personne ne tient a le voir, on préfère le style Beyrou  BCNG, imaginons Le pen élu au second tour, mais Chirac ne le permettra jamais au nom du risque d’affrontement les immigrés et les jeunes, dans la rue style CPE.

    Alors mais c’est l’inconnu, le suspense avec encore des surprises a la clé, et des francais qui risq. Aprés on verrauent une fois de plus de voter le pen

    Répondre
  14. Anonyme

    12 mars 2007

    Je viens d’ écouter le triste sire de Bayrou,il ratisse large l’ animal.On dirait Simplet faisant ses courses sans Blanche Neige.Affligeant,demain on rase gratis,en gros voila son programme,je comprends de mieux en mieux que les socialistes s’ inquiétent de la montée du crétin des Pyrénnées .Il fait encore plus Papa Noël que "Sourire figée" en gros il est " Royal " .

    Labiche Cyril

    J’ espére que vous n’ êtes pas sérieux pour la "Madonne des Liftings".Elle n’ a aucun courage peut être de la bravitude et encore seulement sur la muraille de Chine mais pas pour poser les questions qui chagrinent les dirigeants de ce pays.

    Votre post m’ aura fait rire pas à gorge déployée mais de depit .

    Jaures

    Vous ne nous apprenez rien en confirmant ce que nous savons déjà que vous êtes contre la peine de mort et tout le erste en bon "Rose Bonbon",le contraire m’ aurait étonné.

    Grandpas

    Répondre
  15. Marc

    11 mars 2007

    A  Framboise.  Faire des études, n’a jamais été synonyme d’intelligence, beaucoup de crétins sont très instruits, mais ils sont passés à coté le jour de la distribution de l’intelligence ! Quand on voit la Royal,  Aubry, Guigou, Cresson, Hollande, Fabius, etc… Tous énarques, mais cons comme des balais, on est en droit de se poser des questions quand à leur intelligence ! Je regarde le jeu présenté par Nagui sur la 2 à midi, où viennent de nombreux enseignants, le niveau de connaissances de certains, ne dépasse pas le niveau élémentaire des années 50 ! Vendredi midi 9 Mars, l’un d’entre eux, qui avait spécifié à Nagui, " professeur des écoles ", Nagui ayant dit instituteur, quelle injure !  Et bien ce professeur des écoles, à la question de patronage, dans quel fleuve se jette l’Eure, après mûre réflection, répondit dans la Loire ! Pour moi, Bayrou, c’est du pareil au même. Il ne faut pas avoir grand chose dans la cervelle, pour faire ce qu’il fait, car pour moi, il est en train de détruire son parti ! Car jamais il ne ne récupérera les voix de droite, en tout cas pas la mienne, de plus il n’aura plus un seul député !  Les électeurs de droite, ne lui pardonnerons pas !

    Répondre
  16. Jean-Claude THIALET

    11 mars 2007

    11/03/07    – "Les 4-Vérités" –

    Pour ceux (dans ce "ceux", je n’oublie pas "celles" !) qui s’imaginent que François BAYROU est, avec sa "troisième voie", la "solution", il faut qu’ils s’imaginent vraîment que la gouvernance "droite-centre-gauche"  (une sorte de triumvirat à la sauce du XXIème siècle, en sorte) est possible entre des pôiticiens qui, depuis leur premier mandat,  n’ayant en tête que leur carrière politique, si l’on pensent, d’abord d’abord à leur élections (ou réélection) avant de penser aux affaires de la France, surtout quand on sait que, dans leur tête, ils sont perpetuellement en campagne électorale..

    Pour que nos politiciens admettent l’ "UNION SACREE", il faudrait assurément que, les uns et les autres conviennent que la situation du pays est telle qu’il faut l’union sacrée. Ce besoin de "gouvernement de SALUT PUBLIC", on ne le retrouve chez aucun des gens qui mènent le "FRANCE-TITANIC" au naufage. D’autant qu’il faudrait d’abord qu’ils admettent leurs responsabilutés, et celles de leur parti, dans ce désastre. Au risque de provoquer une vrai révolution dans leur électorat…

    Et, en admettant que certains d’entre eux, sinon publquement, du moins dans leur fo intérieur, aient pris véritablement conscience de la situation, il faut vraîment être naïf, ou obnubilés par les sondages, pour s’imaginer qu’ils choisiront François BAYROU comme capitaine.

    Car, s’il y a des millions d’électeurs qui, si l’on en croit les sondages, pensent que "BAYROU EST LA SOLUTION", les politiciens de droite comme de gauche, quant à eux,  savent à qui s’en tenir sur le Béarnais. Ils l’ont vu à l’oeuvre, pendant quatre ans, au Ministère de l’EDUCATION NATIONALE, de 1993 à 1997, où, après avoir co-géré son Ministrère avec les syndicats, il n’a eu comme bilan que d’avoir gonflé démesurément les crédits accordés à un Budget qui pèse de plus en plus lourd sur les finances de la Nation. Avec les piètres résultats que l’on constate, des résultats qui ne cessent de se dégrader, (comme la sécurité dans les banlieues, comme le chômage, comme la dette, comme les déficits, etc.) et dont, avec ses prédécesseurs et ses successeurs, de "droite" comme de gauche, François BAYROU porte une lourdre responsabilité.

    Et pour qui douterat de l’immobliisme dépensier de François BAYROU, il n’y a qu’à regarder que, parmi les enseignants (dont les syndicats  – élus par eux  – sont les champons de l’immobilisme et de l’archaïsme), ils ne sont que 17% à craindre son accession à la présidence, face aux 36 % qu’nquiètent fortement Marie-Ségolène ROYAL et 60% Nicolas SARKÖZY….

    Quant on sait que parmi les problèmes que devra résoudre en priorité le prochain président et le gouvernemnt qu’il nommera, figure celui de la réforme nécessaire de l’EDUCATION NATIONALE qui forme des générations l’illettrés, de cancres et de chômeurs….On connaît d’avance la solution "sof"du Pyrénéen, l’homme du "consensus mou" :

         – pas toucher au Mammouth, mais augmenter encore le nombre des enseignants et le budget de l’EDUCATION NATIONALE. Il ne le crie pas sur les toîts, mais c’est écrit dans ses gênes d’ancien professeur….

    Précision : je pense qu’il n’est pas nécessaire de préciser que je ne roule ni pour Marie-Ségolène ROYAL ni pour  Nicolas SARKÖZY. Mais que l’on me permette de terminer ce "post" par une citation empruntée à Augusta FOSS HEINDEL, un grande penseuse ésotérique du début du sècle dernier :

        "DE NOS JOURS, UNE HONNÊTE HOMME PEUT A PEINE ÊTRE ELU, ET, S’IL VIENT A L’ÊTRE, A MOINS DE VENDRE SON ÊME A SANTAN ET DE CONFORMER AUX DESIRS DES POLITICIENS, IL EST LÂCHEMENT REVOQUE". (Remarque personnelle : en plus de trois-quart de siècle, la situation a empiré !)

    Précision, ce texte a été écrit au début des années "30" du siècle dernier. Il figurait dans une lettre dont le thème   – qui n’avait rien de politique – était "NOËL ET SON MESSAGE A L’HUMANITE". Je laisse à chacune et à chacun le soin de savoir à quoi et à qui je pense après cette citation. Sans doute pas à François BAYROU. Même s’il s’efforce  –    depuis qu’il fait semblant de n’être pour rien dans la situation désastreuse de la FRANCE (et surtout pas dans celle de l’EDUCATION NATIONALE !)  – de jouer au PARFAIT HONNÊTE HOMME. En prenant le plus possible un faux air benêt digne du maquignon qui sommeille dans ce soi-disant  "éleveur de chevaux"(1) !  Celui qui plaît aux "autruches" que le moindre mot "dérapant" (surtout quand il est amplifié par les médias !)  effarouche.

               Cordialement, Jean-Claude THIALET

    (1) "posture" qui me fait penser à un soi-disant  "éleveur" sur le LARZAC !

    Répondre
  17. Cyril Labiche

    11 mars 2007

    Bien entendu que le clivage droite-gauche reprendra . C’est la Jeanne d’Arc moderne qui sera Présidente .

    Espérons pour elle qu’elle ne connaîtra pas le sort de sa précédente . La France est un pays d’hommes sans courage et sans honneur . Seules les femmes ont du courage , et montent aux créneaux .

    Bien entendu tout le monde sera contre elle .

    La droite : profession : politiciens , de pére en fils .

    Elle ne connaîtra pas le sort de Jeanne d’Arc . Pas sûr . En tous cas elle aura à ses trousses toute cette ultra-gauche  ,qui pense que tout " tombe rôti".

    Messieurs ,ne vous en faites pas , la lâcheté ne tue pas , quoique…

    Ségoléne nous t’aimons pour ton courage  , montre leur que tu en as ( des seins ) , à ses hommes qui n’en ont pas … je ne suis pas socialiste , loin s’en faut , mais je te souhaite bon courage .

     

    Répondre
  18. Anonyme

    11 mars 2007

    Jaures : " Je suis contre la peine de mort"
    Non, Jaures, c’est un peu trop facile. Vous etes contre la peine de mort pour les crimes commis contre vous et votre famille;  vous n’avez AUCUN droit d’etre contre la peine de mort pour les crimes commis contre MA famille et ceux qui me sont chers.
    Quand on n’a pas de noblesse personnelle, il est pratique de se fabriquer une g
    énérosité populiste qui attendrit le coeur des femmes.
    Quelle bouffonnerie.
    Mancney.

    Répondre
  19. sas

    11 mars 2007

    Ainsi vont les choses….tant va la cruche à l’eau qu’eelle finit par casser…… en s’arcboutant dans un pacte contre nature et miserable contre jean marie et la france……les voyous de la 5 eme ripoublique signe leur mise au rencart…..

    a quand un audit précis et  une evaluation précise de la gabgie……et mieux a quand une récupération des métaux mals acquit……

    sas

    nb) au commissaire politique et son copain à l’insue de son plein gré … et autre troufions fonctionnaires….. vous pouvez mettre en ligne ces commentaires….donner mes adresses e mail au mépris de la règle de la confidentialité…faire des liens….je vous emmerde, et j’en ai autant pour les rg……la vérité reste la vérite que tout homme normalement constitué se doit de rendre public et le plus large possible…

    Répondre
  20. Matrix3

    10 mars 2007

    Bayrou est une bulle prete a eclater… les sondages collaborateurs du systeme le mettent en avant afin d’influencer les francais sur un vote "utile" (a savoir UMP, PS ou UDF) et leur faire croire que le FN est insignifiant.  L’essentiel c’est d’eviter a tout prix Le Pen d’arriver au premier tour. Tous les Francs-macons, tous les politiques issus du systeme et les esprits embriguades du systeme y mettent du leur pour eviter un second avril 2002. Bref TOUS les partis sont unis contre Le Pen. Le fait que Chirac ait fait 82% au deuxieme tour la derniere fois est bien la preuve que le mot d’ordre est : "tous unis contre Le Pen". Bayrou ne fait que profiter de cette situation pour devenir le President-de-la-Republique-de-la-France. Il n’a rien d’autre a faire et ca ferait plaisir a sa maman.

    Si le peuple francais decide de mettre Jean-Marie Le Pen a la tete de l’Etat ce serait la remise en question totale du nouvel ordre europeen et mondial que veulent nous imposer les puissances financieres. Ce serait une revolution, mais une revolution par les urnes. Vox Populi…. Vox Dei.

    Alors, etes-vous tous prets pour la Verite ?

    Il n’est jamais trop tard pour bien faire.

    Répondre
  21. Jaures

    10 mars 2007

    Cher J.C.Thialet, pourquoi voterai-je Le Pen: Je suis contre la peine de mort, contre la prison pour les mineurs, pour le droit à l’avortement et je ne pense pas un instant que les immigrés, qui, quoi qu’il advienne, continueront à vouloir entrer en France tant qu’ils créveront de faim chez eux, soient responsables des maux de la France, mais au contraire, victimes comme nous. Concevez simplement que l’on puisse avoir une autre vision de la France que celle que vous proposez. La démocratie fera le reste.

    Répondre
  22. EIFF

    10 mars 2007

    VOS PRÉSIDENTS VIRTUELS

    ÉLECTION ÉLU BATTU  VOTES   BLANC   1er tour 
    #57
     du 26/02/07 
    au 04/03/07
    François
    BAYROU

    57,06%
    Nicolas
    SARKOZY

    42,94%
    18013 3102
     
    #56
     du 19/02/07 
    au 25/02/07
    François
    BAYROU

    56,8%
    Nicolas
    SARKOZY

    43,2%
    19275 3477

     

    Vu sur http://www.votez2007.com

    Répondre
  23. Sed

    10 mars 2007

    «Comment expliquer qu’un incompétent notoire, quitté par ses proches (comme Mariani) et marginalisé, puisse du jour au lendemain occuper les devants de la scène politique ?»

    Quand on s’est choisi un échappé de justice pour prince par un OUI franc et massif (à 82% excusez du peu!) n’importe quoi et autre chose ne sauraient être que des améliorations. Que ce soit un arriviste retors, une psychopathe malfaisante, ou une nullité sortie de la cuisse de Juppé ter. Comme on fait son lit on se couche.

    Répondre
  24. framboise

    9 mars 2007

    François Bayrou plait aux français parce qu’il est cohérent donc intelligent.

    Les deux principaux candidats ont fait des alliances contre nature, ils sont prêts à toutes les compromissions. Qu’ils arrêtent de critiquer François Bayrou. Lui, au moins, il cherche à rassembler, il fait appel aux compétences, au courage de personnes de divers horizons pour travailler ensemble pour redresser le pays, c’est tout de même plus louable que des ambitions uniquement personnelles. 

    Son programme est pragmatique, il ne prétend pas qu’avec lui on va raser gratis ! Il ne fait pas de promesses démagogiques.

    Il est le seul à dire comment il va financer ses projets. Il s’intéresse sérieusement au problème de la dette et il est européen. Sa compétence est reconnue en France mais aussi à l’étranger, il n’a pas besoin de faire des gesticulations et de jouer les vedettes à l’extérieur ! Quand il rencontre des responsables étrangers, il ne fait pas honte à la France, il ne parle pas à tort et travers de dossiers qu’il ne connaît pas…

    J’ai choisi François Bayrou et je me sens confortée quand je vois que certains, qui ne sont pas des génies l’ont lâché, tels : de Robien, le Ministre de l’Education qui donne des leçons de pédagogie alors qu’il n’a pas fait d’études ! Douste Bla Bla celui qui n’a pas inventé le calgut et Santini dont le cigare pèse plus lourd que le cerveau,

    Je ne vois donc que François Bayrou pour conduire le pays et lui redonner la place qu’il n’aurait jamais du quitter. Pour moi, ce sera Bayrou ou "blanc".

     

    Répondre
  25. pintor

    9 mars 2007

    Bon ! bon ! bon ,

    je suis dans une circonscription  commander par un "UDF"

    dans un canton rural ou tous les maires son les amis de Mr bayrou ou apparenter ,dommage que je ne peux pas vous citez le non du canton vous jugeriez de l’incompétence de ces élus !

    je suis désoler de pensé que leur Présidentiable  Mr bayrou  soit aussi compétent qu’eux !!!!

    cela serai un désastre pour la FRANCE 

    Répondre
  26. EIFF

    9 mars 2007

    Le Pen trop haut pour avoir ses signatures.

    (…) Pour le système, l’absence de Jean-Marie Le Pen à la présidentielle a l’autre avantage – en plus d’éviter le choc d’un 21 avril bis – de casser une potentielle spirale ascendante du FN aux législatives. Un Le Pen au delà de 20% c’est un FN a plus de 30% sur la moitié Est de la France (zone où il y a le plus grand nombre d’immigrés et, coïncidence, zone où les scores du FN sont de 10% supérieurs à sa moyenne nationale). Si le FN faisait plus de 30% à l’Est, cela voudrait dire l’obligation d’une « entente républicaine » entre l’UMP et le PS pour faire barrage aux candidats du FN. Ce serait avaliser la stratégie de François Bayrou d’un gouvernement d’Union Nationale. Le FN deviendrait alors la seule opposition. Le système UMPS, de pseudos alternances entre les technocrates de centre-gauche et les technocrates de gauche, serait alors démasqué et fragilisé. Cela semble un bien grand risque pour le système.

     http://lerevolutionnairebleu.blogspot.com/

    Répondre
  27. Jean-Claude THIALET

    9 mars 2007

    09/03/07    – "Les-Vérités" –

    Oussalami bentallé : merci de vous faire l’écho de la légende selon laquelle l’élection n’a jamais été l’objectif de Jean-Marie LE PEN. Sans doute se contentera-t-il ne précher dans le désert… Mais votre propos me paraît de même nature que celui d’un certain vicomte qui se répand auprès de "signataires" potentiels pour leur faire croire que celui dont il espère prendre la succession un jour a déjà fait le plein des cinq-cents signatures ! Slama !

    JAURES. Si je comprends bien votre propos, vous avez fait partie des 82% de cocus qui, en mai 2002, ont ramené sur le trône élyséen "un homme jeune, nouveau, honnête et respectueux de ses promesses" et s’apprêtent à en amené un, un peu plus jeune, certes, en la personne du "consensuel mou" qu’est assurément BAYROU. Sans même vous demander ce que cet enfonceur de ports ouvertes sera capable de faire pour sauver le "FRANCE-TITANIC" qui se tropuve à quelques encâblures du désatres. Selon vous, et les millions d’autruches qui peuple le pays, tout plutôt que le seul homme qui n’étant en rien responsable de la dette publique, pas plus que des déficits budgétaires, ou de l’incurie de l’EDUCATION NATIONALE (qu’implicitement, la semaine dernière, voius coinstatiez en réclamant de la formation), ou des fermetures d’entreprises, pas plus que des délocalisations, du chômage, de l’immpigrations incontrôlée, de l’incurité. Tout, plutôt que le "raciste", l’ "antisémite", le "fascisto-nazi" LE PEN qui, avec une constance remarquable, dénonce l’incurie des gens qui nous gouvernent, ceux du P.S., de l’UMP, de l’UDF, du P.C."F" (mais oui !) ou des Verts, ainsi que la nocivité des syndicats. Car, vous et vos complices des "partis gouvernementaux" outre que vous tenez à vos avantages, vos privilèges, voire même vos prébendes, il y a une chose que vous craingez par dessus tout, c’est de voir s’étaler au grand jour vos "méfaits". Vous ne vous sentez bien qu’entre gens de l’Etablissement, qu’ils soient prétendûment de "droite" ou de gauche, même si vous faites semblant d’être adversaires.

    Et, avant de déniger le programme du FRONT NATIONAL, commencez donc par le lire. Pas avec les lunettes du syndicaliste, ni avec les préjugés ou présupposés que l’on vous a inculqués tant à l’EDUCATION (prétendue) NATIONALE que dans les sections du P.S. ou de la CGT, mais simplement avec les yeux d’un Français soucieux de voir son pays se tirer de l’ornière où l’ont enfoncé de mauvais charretiers ! Je vous conseille d’ailleurs de commencer par le programme social, celui que Jean-Marie LE PEN a développé lors du récent Congrès de LILLE. Vous le trouverez en ligne. Vous constaterez que, dans ce discours, Jean-Marie LE PEN, loin des attitudes compassonnelles aussi grotesques que médiatisées, d’une ROYAL, d’un SARKÖZY ou d’un BAYROU (comme le dit l’excellent Dominique VENNER, in "La Nouvelle Revue d’Histoire", mar-avril, nous sommes en "République compassionnelle"), Jean-Marie LE PEN se penche sur les causes de l’appauvrissement des Français, au lieu de les coinstater la larme à l’oeil comme le font tous ses concurrents qui en sont responsables. Comme un vrai "medecin de famille" (encore une bonne chose qu’ont tué les technocrates qui nous gouvernent) au lieu d’annoncer la potion magique, il établit le diagnostic pour supprimer les causes du mal, sachant très bien que les remèdes appliqués jusque là par les docteurs-tant pis/tant-mieux ne seront que cautères sur une jambe de bois, tant que l’on aura pas attaqué le mal, les maux, à la racine. Et lui, il a le courage, ne vous en déplaise, de de dénoncer l’un de ces maux : l’immigration. Non pour stipendier les immigrés (excpté ceux qui abusent de notre hospitalité) aux misères desquels il compâtit mais dont son resônsables leurs propres dirigeants), mais pour dire que, tant que l’on continuera à accepter chez nous une immigration que l’on est incapable d’acceuillir en lui offrant des emplois, des logements (pas gratuitement pour autant), une instruction capable d’en faire de véritables français, tant qu’on ne sera pas capable d”ASSIMILER la FRANCE croûlera sous le poids de charges que son budget déastreux ne lui permett pas, ne lui permet plus de supporter.

    De même, il dénonce les traités signés par les incompétents qui nous gouvernent, qui ont ouvert largement (sans contre-parties, sans garde-fous !) les portes de la France aux marchandises de pays fabriqués par des salariés payés à des tarifs de misère (1), et aujord’hui aux "cerveaux" souvent fort compétents, mais moins exigeants que les nôtres en matière de rémunération. Pedant ce temps les ROYAL, SARKÖZY, BAYROU, BUFFET, VOYNET, BESANCENOT, BOVé (j’en oublie) se répandent pour constater les dégâts que l’on doit aux partis des cinq premiers cités, et promettent des primes de ceci, des aides de cela, et, bien entendu, des augmentations de salalires, et, surtout, des emplois et des logements POUR TOUS. Sans se soucier de savoir comment ils font créer ou financer ce qu’ils promettent. Car, n’en doutez pas, JAURES, n’en doitez pas, électeurs/électrices qui vous apprêtez à voter pour ces gens, leur seul céritabkle souci n’est pas de savoir comment tirer la FRANCE d’affaire, ni même de savoir s’ils en auront la capacité, leur seul souci est d’ËTRE ELU, en Mai à la Présidence, et dans la foulée, aux législatives.

             Cordialement, Jean-Claude

    Répondre
  28. EIFF

    9 mars 2007

     

    Vu sur http://www.votez2007.com

    VENDREDI 9 MARS 2007
    ARCHIVES DES ÉLECTIONS

    VOS PRÉSIDENTS VIRTUELS

    ÉLECTION ÉLU BATTU  VOTES   BLANC   1er tour 
    #57
     du 26/02/07 
    au 04/03/07
    François
    BAYROU

    57,06%
    Nicolas
    SARKOZY

    42,94%
    18013 3102
     
    #56
     du 19/02/07 
    au 25/02/07
    François
    BAYROU

    56,8%
    Nicolas
    SARKOZY

    43,2%
    19275 3477
     
    #55
     du 12/02/07 
    au 18/02/07
    Nicolas
    SARKOZY

    53,95%
    Ségolène
    ROYAL

    46,05%
    12390 2547
     
    #54
     du 05/02/07 
    au 11/02/07
    Nicolas
    SARKOZY

    52,34%
    Ségolène
    ROYAL

    47,66%
    11680 2478
     
    #53
     du 29/01/07 
    au 04/02/07
    Nicolas
    SARKOZY

    50,96%
    Ségolène
    ROYAL

    49,04%
    10522 2237
    Répondre
  29. sas

    9 mars 2007

    La cohabiatation fut déjà une herésie……..inventée en loge par des gens arrogant et épris de pouvoir detestant par aileur la france et la démocratie…..ce fut le potomac de l’economie(trou d’air en navigation maritime où plus rien ne se passe…..sauf attendre…) la cohabitation avec un centriste sera à le pas douter……l’ultime représentation de la stagnation et de l’immobilisme……la france ne s’en relevera pas.

    SAS

    Répondre
  30. EIFF

    9 mars 2007

    Communiqué de Presse de Jean-Marie Le Pen

    Le ministre britannique de l’Intérieur, le travailliste John Reid, déclare que l’immigration illégale est « injuste », parce qu’elle « sape le droit des travailleurs britanniques, vole l’argent du contribuable en utilisant des allocations, des services publics, fournis par les contribuables britanniques pour les Britanniques ». En conséquence, il veut donc interdire « l’accès aux avantages de la Grande-Bretagne » à ceux qui entrent dans le pays illégalement.

    Nous n’avons pas entendu la « blairiste » Ségolène Royal, ni aucune autre personnalité de droite ou de gauche, dénoncer ces propos, qui sont pourtant stigmatisés comme xénophobes lorsque c’est Le Pen qui les tient.

    J’attire l’attention des Français sur cet accord parfait entre un ministre socialiste britannique et le candidat national à la présidentielle française.

    Il tient au fait qu’il ne s’agit pas d’idéologie, mais simplement de bon sens, de défense de la patrie et du bien commun, qui sont les fondements de l’action politique, mais qui manquent tragiquement à mes concurrents.

    Répondre
  31. Tskaa

    9 mars 2007

    Rien de nouveau sous le soleil. Voter Bayrou c’est voter contre la crapule politique, voter Bayrou, c’est voter le ras-le-bol de ces parasites. Peu importe son programme (en a-t-il seulement un?). Bayrou, cest Le Pen qui sent la rose .  Vous méritez c qui vous pend au nez. Voici maintenant 12 ans que vous avez toléré un échappé de justice. Subissez-en les conséquences. Pas de pitié. Vous avez toléré 12 ans une crapule?
    Ehy bien crevez maintenant..

    Répondre
  32. The Stranger

    8 mars 2007

    Ceux qui croient à la fiabilité des sondages, croient à la possibilité de la présence de Bayrou au second tour. Pourtant, la bulle Bayrou ne peut que se dégonfler, tant le "troisième homme" me paraît surévalué par les sondages, lesquels sont bidonnés par des mafieux. A qui profite le crime ?

    Premier indice : la rapidité de l’explosion Bayrou. Comment expliquer qu’un incompétent notoire, quitté par ses proches (comme Mariani) et marginalisé, puisse du jour au lendemain occuper les devants de la scène politique ? Il est vrai qu’il pourrait occuper le vide creusé par Ségolène dès après la présentation de son "programme". Tout le monde ici connait la vacuité du PS et de la "fée clochette", aussi appelée "Bécassine" par les siens. C’est dire. Mais pour moi, il y a une autre raison à l’explosion Bayrou.

    En effet, majorer un candidat dans les sondages, veut dire minorer un autre… Cela s’est déjà fait en 2002 quand des sondages minoraient ou gommaient la percée de Le Pen. Le but était d’empêcher l’effet d’entraînement qui pourrait être induit par les sondages. En effet, plus un candidat est placé haut dans les sondages, plus les électeurs sont susceptibles de voter pour lui, car il attirera les votes "utiles". Vous me direz, que le cas Jospin infirme cette loi. Oui, mais c’est une exception qui confirme la règle, car il y avait d’autres éléments qui pondéraient son score possible : d’une part, l’émiettement des candidatures de gauche, d’autre part, la percée le Pen qu’on s’efforçait justement de cacher !

    Pour revenir à Bayrou (le dernier sondage de CSA diffusé jeudi le crédite à 24 % des intentions de vote), il me paraît clair qu’on lui attribue les voix qui devraient revenir à le Pen (en plus des siennes bien sûr !) Ce qui corrige les intentions de votes au premier tour ainsi : Bayrou entre 5 et 10%, le Pen 20% + 15 % = 35%. Bien entendu, ce score me semble être le minimum possible pour le Pen. D’ailleurs, pourrait-il être élu dès le premier tour ?

    Répondre
  33. Pierre

    8 mars 2007

    Incongru, soyons honnete, Bayrou (et son parti L’UDF) est l’autre candidat du systeme socialo-immigrationiste avec Royale et Sarkosy.  Il gere avec L’UMP-PS et vote regulierement avec eux dans les assemblees nationales, regionales et generales.  Il faut dire les verites tout haut!  Avec ces 3 candidats, nous aurons plus d’impots, de reglementations, moins de pouvoir d’achat, plus d’immigration, plus d’insecurite, etc.!

    Stoppons l’escroquerie, Bayrou est partie prenante au systeme UMP-PS et est soutenu en partie par des coco-staliniens (example Monsieur Leroy)!

    Cordialement

     

    Répondre
  34. Jaures

    8 mars 2007

    Bayrou président ? Pourquoi pas. Quand en 2002 on demandait aux Français de brosser le portrait du présiden t idéal, ils décrivaient un homme jeune, nouveau, honnète  et respectueux de ses promesses.
    Et ils ont élu Chirac.
    Dès lors pourquoi ne choisiraient-ils pas un homme qui ne propose rien moins que d’institutionnaliser la cohabitation que les Français ont récemment décrié. C’est logique.

    Répondre
  35. Jea,-Claude THIALET

    8 mars 2007

    08/03/07    – "Les 4-Vérités" –

    Pour qui a le sens de l’humopur (et Dieu sait que, dans notre belle "Ripoublique", c’est une chance de survie), il y a quelque chose de plaisant avec la montée "sondagère" de François BAYROU. C’est de voir les deux candidats – le Monsieur SARKÖZY et la Madame ROYAL –  et leurs soutiens prétentieux qui s’arrogent le droit de se disputer le "sprint final" (l’emballage ?), celui du second tour, faire front commun contre le trubliion et se demander gravement : "Comment Bayrou fera–t-il pour gouverner sans majorité ?"

    Car leur prétention à être les seuls à gouverner soit seuls, soit dans la cohabitation, est telle qu’il ne leur viendrait pas à l’idée que le suffrage universel, après ôté à leur candidat respectif le droit à siéger à l’ELYSEE, pourrait aussi leur enlever une majorité UMP ou une majorité P.S. Ce qui revient à dire qu’ils sont persuadés que la gouvernance de la France leur est  réservée…à vie. A la rigueur en alternance. Car le P.S. ou l’UMP, ensemble ou séparément "aux affaires", c’est du pareil au même : le gâchis (1) ! On le constate depuis plus de trente ans. Sauf, ça va de soi,  les "autruches" qui, faute d’une grippe aviaire salutaire, peuplent majoritairement la France.

    Alors, si un "retournement" complet se faisait parmi les millions de voix qui ramènent sans fin tantôt une marée "rose", tantôt une marée "gaullienne", pourquoi pas un véritable tsunami électoral qui changerait totalement la donne électorale ? Non pas au profit d’un BAYROU qui, lui, compte gouverner à "droite" et à "gauche"(1), ce qui risque de mener le "FRANCE-TITANIC" à la catastrophe, à celui du seul homme digne de confiance et de tous les véritable patriotes, ceux de droite, comme ce de gauche, les indigènes comme les allogènes, qui entendent bien ne pas voir le paquebot tricolore sombrer le drapeau bas !

         Cordialement, Jean-Claude THIALET

    (1) en faisant semblant de ne pas voir  – le nez dans le guidon de la course qui le mène au sommet – que les hommes de "gauche" et de "droite" avec lesquels il prétend pouvoir gouverner sont nécessairement les mêmes que ceux qui, dans divers gouvernements, ont mené la France à la situation catastrophique dans laquelle elle se trouve !

     

    Répondre
  36. oussalami ben talle

    8 mars 2007

    JE SUIS DESOLE POUR PIERRE , MAIS LE PEN NE SERA JAMAIS ELU;                                                          il sera le 4eme ou le 5eme homme seulement.   L ELECTION N’A JAMAIS ETE SON OBJECTIF;

    Répondre
  37. incongru

    7 mars 2007

    Pauvre François Bayrou, plus il monte dans les sondages plus il se fait descendre. Il est clair qu’en tant que ministre de l’éducation nationale il n’a pas réussi là où les autres ont échoué. Est-ce une raison pour ne pas mettre au pied du mur une gauche marxiste, collectiviste et anti-libérale jusqu’à la moelle et une droite étatiste et non moins anti-libérale.  La ligne de démarcation n’est pas entre la gauche et la droite, elle est entre les afficionados de l’état-providence qui prend aux uns pour donner aux autres en se servant au passage et les partisans de la liberté responsable (ou de la responsabilité libre mais les deux mots  doivent aller de paire). Franchement, en tant qu’alterlibéral  (c’est nouveau, ça vient de sortir en réponse  au néo-communisme des éleveurs de chèvres du Larzac)  je me trouverai fort dépourvu  quand l’élection sera venue. Si je mets de coté les androïdes crypto-trotskystes et les staliniens nostalgiques d’un coté, une droite extrême dont le fond de commerce repose essentiellement  sur le repli sur soi et (eux aussi) l’anti-libéralisme de l’autre, il ne reste que les trois mères Térésa de la France agonisante. Ségolène et Nicolas dans le rôle (pas encore attribuer) de Zorro va augmenter les impôts et François qui dit : "on est dans la merde mais je débloquerai des crédits pour l’égalité devant les bombes désodorisantes". Je me demande si je ne vais pas rejoindre le premier parti de France, celui des votes nuls, des votes blancs, des j’ai autre chose à faire ce jour-là …  Quoique, Bayrou est un vote protestataire, c’est le moyen de foutre le bordel dans la basse-cour et de faire apparaître la véritable nature de chacun …. Je suis curieux de voir qui des uns et des autres se précipitera le premier à l’abreuvoir car n’en doutez pas, Bayrou élu, il aura sa majorité aux législatives. C’est peut-être un bon moyen de démasquer les opportunistes … (pléonasme avec politiques) … En attendant n’oubliez pas de déclarer haut et fort vos revenus, dans notre beau pays de France, ils ne vous appartiennent guère …

    Répondre
  38. sas

    7 mars 2007

    Mr bayrou ne peut négocier que son potentiel de nuisance…..et c’est pas avec ca qu’il sortira le pays de l’ornière….après avoir racollé pour la droite en echange de quelque poste ministériel…le voilà en  béquille de la gauche…..leurs crétins d’électeurs en ayant marre de se faire berner avec les vraies fausses bonnes idéées marxistes, se jettent dans les bras d’une droite molle et sans conviction…le centre…par ailleur maçonnique à plein……

    Donc voyons si bayrou l’idiot du béarne dfera plus de 10 %…….sas en est pas sure….

    Et pendant ce temps ,la bourse se casse la guelle avec des marché et produits chinois surcoté……qui s’ecroulent à la moindre rumeur……les chinois retirant leurs avoirs au states pour couvrir leurs propres pertes……et les usa qui se retrouve cul à l’air ,malgré toutes les fausses déclarations sur le plein emploi, la croissance et touticanti…….si se mouvement se renforce…..ce sera un crash financier internationnal , laissant 1936 comme une opérette financière….

    donc peut être la 3 eme en perspective….

    nuevo ordo secularum ?????

    sas

    Répondre
  39. Pierre

    7 mars 2007

    On aura compris que les electeurs UDF viennent ici chanter les louanges de Bayrou, qui a le meme bilan et programme socialiste et immigrationiste que Royale et Sarkosy.  Bayrou a un certain toupet et prend les electeurs francais, comme l’UMP et PS, pour des imbeciles!

    Ceci etant dit, on peut prendre les paris, Le Pen arrivera en tete au soir du premier tour.

    Cordialement

     

     

     

    Répondre
  40. Jean-Claude THIALET

    7 mars 2007

    07/03/07      –  "LES-4-VERITES"

    Pauvre France, si, comme il est permis de le penser Jean ROUXEL, et  commecertains sondages de "Second Tour" l’avancent,  les autruches qui la peuplent envoient sièger à l’Elysée le lénifiant huluberlu qu’est François BAYROU …

    Il faut que les Français, et je ne me lasserai pas de le répéter  "post" après "post" comprennent que celui qui aura été un des plus calamiteux (après Lionel JOSPIN !) Ministre de l’Education (prétendue) NATIONALE ne pourra être qu’un piètre Président de la République. L’homme qui se croit plus malin que ses concurrents parce qu’il manipule habilement les électeurs/électrices (avec la complicité des médias !) en leur faisant croire qu’il sauvera le pays grâce à  un consensus entre les caciques de la DROITE et de la GAUCHE, trompe les Français, sinon lui-même.

    François BAYROU a montré, précisément à l’EDUCATION NATIONALE, que le "consensus" n’était que l’immobilisme. Celui des gens qui exercent réellement le pouvoir en FRANCE (politiciens et syndicalistes) et qui, parce qu’ils y trouvent leur compte (et tant qu’ils continueront à le trouver) ne souhaitent pas que cela change. Ainsi, à l’EDUCATION NATIONALE, dans un esprit de "consensus", il a dirigé avec, et par les syndicats aussi archaÎques qu’anti-réformistes. On en a vu les résultats qui perdurent (car ses successeurs, de "droite", comme de" gauche", les mêmes que ceux avec lesquels il veut nous faire croire que si demain il devenait président, IL SAUVERA LA FRANCE, n’ont pas fait mieux !)  : de plus en plus d’enfants qui passent en sixième sans savoir lire, écrire ou compter, ou même maîtriser le français dont ils connaissent à peine deux-cent mots, des élèves qui sortent du Lycée, de la Fac ou de l’Université sans avoir la moindre formation à un véritable métier, ou en ayant été formés à des spécialités et dans des branches débouchant automatiquement sur le chômage, etc.

    Et voilà l’homme qui, faisant don de sa personne à la France, est aujourd’hui en position de devenir le premier Magistrat. Quand les autruches se décideront-elles enfin à ouvrir enfin les yeux et les oreilles ? Aussi bien sur les hommes qui aspirent à la gouverner (et sur les partis "ouvernementaux" auxquels on doit la situation de la France) que sur les véritables problèmes à résoudre : la dette, les déficits, le chômage, l’Education nationale, la Décurité Sociale, l’insécurité, l’immigration, etc. 

           Cordialement, Jean-Claude THIALET

    P.S. Il me paraît utile de rappeler que je ne pense pas mieux d’une Marie-Ségolène ROYAL ou d’un Nicolas SARKÖZY qui ont déjà montré, surtout le second, les limites de leurs compétences à des postes moins importants que la Présidence de la république !  

    Répondre
  41. Marc

    7 mars 2007

    Bayrou est un fumiste ! Seuls les gogos peuvent voter pour lui ! La bulle se dégonflera, ce type est une nullité sur le plan économique, comme tout  bon fonctionnaire, il ne pense que par l’Etat ! Même s’il est de droite, il ne vaut pas mieux que la Royal ! L’Etat, il y en a marre ! C’est la LIBERTE que nous voulons ! Que ceux qui veulent travailler puissent le faire, quand ils le veulent ! Que les entreprises puissent embaucher quand elles ont du travail, et débaucher quand il n’y en a plus ! Que l’on cesse de payer une armée pléthorique d’inutiles, une armée de fainéants, dont l’un se vante même de cette fainéantise en écrivant un livre ! Fier de dire qu’il n’a travaillé que quelques mois en une trentaine d’années, le reste étant payé par ceux qui travaillent, belle mentalité ! Ce n’est pas avec son programme que l’on réduira la dette, bien au contraire ! De toutes façons, il n’aura aucune majorité derrière lui, car la droite lui ferait payer l’addition aux législatives, tous ses députés n’étant élus que grâce aux voix de droite !

    Répondre
  42. Louis XI

    7 mars 2007

    – Monsieur François BAYROU se veut le " chantre " d’un changement  " radical " de gouvernance politique, du fait de l’incurie avérée de nos gouvernements successifs de droite et de gauche qui se sont succédés depuis 1981. Ainsi celui – ci se présente presque comme un homme " neuf  " voulant rompre avec les méthodes politiques passées, et de surcroît  avoir les solutions adéquates pour redresser notre pauvre pays !!

    – Ou François BAYROU nous prend pour des imbéciles, soit il a quelque peu la mémoire courte… et a sa part de responsabilité des erreurs politiques commises par ces différents gouvernements. Il fut Ministre de l’Education Nationale durant 4 années !!! Et pour quel résultat : RIEN ! Aucune réforme de fond digne de ce nom, sinon que gérer ce Ministère par une politique de consensus mou, lui évitant ainsi tout problème avec les syndicats !

    Et cet homme voudrait être Président de la République……..

    Louis XI

    Répondre
  43. Anonyme

    7 mars 2007

    Jean Rouxel, votre article est très partial et frise les limites de la mauvaise foi.
    Non, il n’y a pas de "stupéfaction générale".
     Cet étonnement ne concerne que ceux, comme vous, qui sont restés bloqués au dernier millénaire sur cette  curieuse conception binaire de la politique, imposée et artificielle, qui consiste à ce qu’un seul des deux partis PS ou UMP, ne recueillant pas le quart des électeurs à lui seul, monopolisent tous les pouvoirs en prenant soin de détruire si possible ce qu’a mis en place l’autre camp.
    Et cela dure depuis 26 ans avec les résultats déplorables que l’on connait.
    Il se fait que le PS et l’UMP, englués dans leurs convictions, leurs contradictions, leurs mauvais bilans respectifs, leurs conservatisme égoïstes, continuent de défendre des privilèges vieillisants dont les français ne veulent plus.
    Comment peut-on encore faire semblant de croire que toutes "les valeurs de gauche", comme toutes les "valeurs de droite" seraient arbitrairement séparées sans nuance aucune, et attribuées en bloc l’un au PS, l’autre à lUMP !..
    Chacun a pu constater au gré des alternances qui n’en n’était rien dans les faits.
    Ce serait trop long à vous démontrer ici, mais ce qu’envisage François Bayrou est loin de correspondre à la situation de la IVème République, son action a l’Éducation nationale a été positive, sa position sur les médias est justifié et approuvée par le CSA, François Bayrou ne s’est pas engagé à prendre un Premier ministre de gauche, et enfin son électorat potentiel est en forte progression dans l’électorat dit "populaire".
    Vérifiez vos sources, Jean Rouxel.
    Enfin, demandez donc à Ségolène Royale et à Nicolas Sarkozy pour qui ils envisagent de se désister au second tour de l’élection présidentiel.

    Répondre
  44. alain

    7 mars 2007

    ecoutez donc les gens autour de vous et …ecrivez vos articles ensuite!  bayrou est beaucoup plus haut que les sondages , c’est une évidence

    Répondre
  45. rené

    7 mars 2007

    Je ne crois pas du tout au fait que son explosion actuelle provienne du fait que ses nouveaux admirateurs sont ‘des electeurs ayant tout éssayé’.Non,François Bayrou plait aux Français,par sa façon de parler,de démontrer,de convaincre,par son intéligence,son parlé franc,son coté nature,pres des gens,du terroir.Les Français ont besoin d’un homme comme ça ,voila pourquoi il plait.,et le phénomène ne pourra que s’emplifier au fil des jours et semaines.

    Répondre
  46. Cecile

    7 mars 2007

    Je ne suis pas pour lui mais je pense que Bayrou va gagner et tous ceux qui le critique ne font que le renforcer

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)