Compagnon, compagnes et campagne législative 2012

Posté le 25 juin , 2012, 12:00
3 mins

En janvier 2007, Arnaud Montebourg avait trouvé spirituel d’affirmer : « Ségolène Royal n’a qu’un seul défaut, c’est son compagnon. » Il faisait allusion à François Hollande, qui partageait alors la vie de la dite dame présidentiable.

En juin 2012, au vu de faits largement médiatisés s’apparentant plus au vaudeville qu’à la politique, on ne peut s’empêcher de paraphraser : « Ségolène Royal n’a qu’un seul défaut ,c’est la compagne de son ex-compagnon. » Car la « girl-friend » de notre Président de la République a fait savoir de manière inattendue et plutôt fracassante, qu’elle n’apprécie pas du tout que celui-ci se soit porté au secours de son ex-compagne, candidate aux législatives à La Rochelle.

Un bel acte de solidarité politique, qui montre en outre qu’il n’est pas rancunier pour deux sous, le président, à l’égard d’une Ségolène pourtant vacharde lorsqu’elle déclarait il y a quelque temps : « Le point faible de François Hollande, c’est l’inaction. »

La politique est vraiment un « univers impitoya-able, Dallas, Dallas… », et la présence des femmes ne semble pas en avoir adouci les mœurs.

Ségolène n’a pas su conquérir le cœur et surtout les voix des électeurs rochelais qui lui auraient permis de grimper au perchoir de l’Assemblée Nationale, comme cela semblait être son ambition forcenée. Valérie n’a pas su se montrer magnanime. Et François n’a pas su ramener le calme dans la famille?

C’est ce qu’ont mis en évidence, le dimanche 17 juin, les résultats de la campagne législative à La Rochelle, en point final d’un épisode politico-familial:

Si Ségolène rit,Valérie pleurera!

Si Ségolène pleure,Valérie rira!

A suivre…

Françoise Moulin-Lerat

Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

3 Commentaires sur : Compagnon, compagnes et campagne législative 2012

  1. R. Ed.

    25 juin 2012

    Non, je veux que la femme du président ( celle qui porte la culotte ) s’en aille et son mari aussi.

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    25 juin 2012

    si les " 4V2 " pouvait nous épargner sa chronique semi-mondaine ….
    supprimons également les " yankeesismes" et au lieu et place de "girl-friend " parlons plutôt  de favorite  cela donnera un " air de cour " à ce vaudeville petit-bourgeois !

    Répondre
  3. F

    25 juin 2012

       Moins d’un an après l’élection de Clinton, j’ai vu une photo montrant un quidam partant une pancarte où était écrit:
       " I want the president to go off… And her husband too"
     
       Pour nous ce serait: "Je veux que le président s’en aille… Et son amant aussi!"

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)