Contre les litanies pacifistes, défaitistes et dirigistes

Posté le février 13, 2008, 12:00
9 mins

Certains m’ont remercié pour mon « courage ». D’autres se sont étonnés que j’accepte une position très minoritaire.
Les uns et les autres parlaient de ma récente participation à l’émission de Frédéric Taddei sur France 3. Je répondrai aux premiers que je n’ai eu à faire preuve de strictement aucun courage.

On m’invite, je viens, et je parle. C’est très simple. J’ajouterai que Frédéric Taddei et les gens de son équipe sont charmants et ouverts et que, dans le cadre de la télévision française telle qu’elle est aujourd’hui et de l’opinion française telle qu’elle est aussi, « Ce soir ou jamais » est, à mes yeux, la meilleure émission de débats à exister sur une grande chaîne, et de très loin.

C’est même la seule émission où la notion de débat signifie encore quelque chose et où on n’a pas l’impression d’écouter s’écouler un robinet d’eau tiède.
Je l’ai dit à Taddeï, je l’ai dit à son équipe. Je les respecte. Ils ont créé un réel espace de pluralisme.

Je répondrai maintenant aux seconds : oui, j’accepte une position minoritaire, j’accepte tout espace qui s’offre.
Ma position de minoritaire reflète l’état de l’opinion en France où, à gauche, on en est resté à ce qu’était la gauche dans d’autres pays d’Europe il y a une trentaine d’années au moins, et où, à droite, le courant libéral a été laminé par les discours gaullistes et nationalistes jusqu’à en devenir presque inexistant.
Même avec un ministre du gouvernement actuel (à une ou deux exceptions près), je serais dans l’opposition.
Face à des gens de gauche ou d’extrême gauche, je serais dans l’opposition.
Face à des représentants de l’extrême droite, je serais dans l’opposition. J’accepte, oui.

Je pourrais dire comme le faisait un présentateur de talk shows conservateur aux États-Unis voici quelques années :
je suis l’opposition. Je suis libéral en économie et en termes de défense du droit naturel et de la liberté de parole, et nous ne sommes plus très nombreux.
J’articule mes positions libérales à des positions néo-conservatrices en politique étrangère, et là, je sais que nous sommes encore moins nombreux.

La vérité à mes yeux ne dépend pas du nombre. Non seulement, je peux expliquer, mais je peux fonder mes explications dans la pensée et dans l’histoire. Je n’ai, dès lors, guère à craindre si on me donne la parole et qu’on ne place pas sur ma bouche le bâillon avec lequel on étouffe les dissidents.

J’ai, sur les télévisions suisses et belges, débattu sur le « réchauffement » face à quatre ou cinq « experts » du GIEC, et j’ai mis en pièce leurs « raisonnements » : tout simplement parce que ceux-ci n’étaient pas fondés.

En Suisse encore, j’ai dû faire face à Jean Ziegler et Emmanuel Todd, et cela s’est passé de la même façon : la solidité et la cohérence intellectuelle ne peuvent se feindre, surtout en public, et en direct.

Si certains, comme le fait un archiviste myope sur l’espace dialogue du site de ce magazine ressortent mes textes anciens et croient me prendre en défaut, je leur ferai une rapide explication de texte : il m’arrive d’en faire à mes étudiants à l’université.
Je préfère avoir le temps de la conférence ou l’espace du livre pour être précis, mais je puis accepter d’être bref.

Si j’en viens à l’émission elle-même: je savais qui j’aurais face à moi, et je n’avais pas grand mérite.

Tout comme la gauche française ne brille pas par sa créativité, la gauche américaine gît dans sa propre stérilité.
Je savais quelles litanies pacifistes, défaitistes et dirigistes j’allais entendre. Il me suffisait de me situer un cran au-dessus, ce que j’ai tenté de faire.

Les seuls risques étaient que je prenne trop la parole, ce qui était une possibilité puisque j’étais seul contre cinq, ou que je paraisse trop vindicatif face à des gens qui peuvent, parfois, débiter des horreurs absolues d’une voix faussement douce.
Je crains d’être apparu un peu vindicatif. Je crains aussi d’avoir trop parlé. L’avenir me dira si mes craintes étaient fondées.

Sur le blog de l’émission, des ramollis du bulbe ont semblé ne pas comprendre la différence entre un libéral et un nazi et, ne comprenant pas qu’il n’y a rien, strictement rien de plus éloigné d’un nazi qu’un libéral, m’ont traité de « nazillon ».

Je les plains : avoir la tête si vide et écrire sans savoir le sens des mots, c’est d’une indigence pathétique. Ce serait risible si ce n’était, aussi et surtout, inquiétant.

Partager cet article sur Facebook

Recommander cet article sur les sites de syndication d’information :

45 réponses à l'article : Contre les litanies pacifistes, défaitistes et dirigistes

  1. Anonyme

    11 mars 2008

    Mélina : " Je vous ai lu attentivement. Je ne suis simplement pas convaincue par votre manière taoïste de comprendre le réel."

    –   Fine. No problem, juste, please, expliquez POURQUOI.  Pour votre information, mon sentiment repose plus sur l’étude d’un avion qui vole et de l’observation d’un enfant qui marche sur une planche, que sur l’étude approfondie de Lao Tseu. Disons qu’on est arrivé sensiblement au meme endroit par des chemins différents, le mien étant tres simpliste et sans prétention. 

    Mélina : " À la récréation, je jouais avec filles et garçons"

    –   Je sais tres bien que vous jouiez avec les garcons, mais je ne dirais rien a personne.

    Mélina : " j’ai connu beaucoup de garçons que la bagarre rebutait – non qu’ils s’y refusaient à tout prix – mais ils s’y résignaient lorsque la situation l’exigeait, pour contrer des agressions ou défendre des plus faibles.’

    –   Oui, c’était moi. Exactement.

    Mélina : " Les comportements compétitifs, agressifs, les dynamiques/rapports de domination, les jeux de pouvoir de manière générale, qui ne sont pas le propre des mâles humains, mais qui sont davantage présents et encouragés chez eux, me paraissent des réalités à dépasser pour le bien de tous-tes.’

    –   Fine. Dites ca aux Arabes qui posent des bombes depuis plus de 40 ans et qui éduquent leurs momes on sait comment : Ils commencent, on suit.

    Mélina : " Ces diverses sociétés humaines ne se sont pas édifiées en vase clos"

    –   Heureusement. Mais tout mélanger a coup de Boeing et de millions de pax par jours, ca va faire une sacré foire. Vous ne pouvez pas l’imaginer un peu, non? L’enfer est un monde peuplé d’une race unique avec une civilisation unique; on n’est pas obligé de s’en rapprocher.

    Mélina : " Je crains que nous soyons en partie d’accord… Je ne pense pas révolutionner le monde – comment le pourrais-je de toute façon – je ne sème que des graines."

    –   Ouf, enfin d’accord.  Et sur l’Ordre des choses, en plus. Joliment exprimé, tks.

    Mélina : " Les insultes ne sont pas des arguments, que de puériles tentatives pour blesser, dénigrer autrui.’

    –  Je ne suis pas concerné. Je n’ai pas besoin d’insulter. J’essaie d’exprimer juste des "facts":  Un lache est un lache.

    Mélina : " Oui, les guerres ça fait mal, même très mal, et c’est une raison suffisante pour les remettre en cause."

    –   Ben voyons : Il faudrait un monde sans douleur, maintenant!  En attendant, pendant que certains braillent et s’agitent, d’autres essaient de diminuer le nombre de guerres, et si possible, d’en atténuer la violence. Discrétement, sans bruit, a l’abri des gesticulations des inutiles.

    Mélina : " les droits des femmes sont d’apparition très récente en Occident"

    –  C’est vrai que AVANT, (c’était PAS bien "avant", je vous dis!), les femmes étaient toutes tellement c..s qu’elles étaient incapables d’avoir une vie heureuse : Pas tres sympa pour vos meres et vos grands meres, tout ca; c’est meme insultant a leur égard de penser cela. Mais qu’est ce qui vous est donc arrivé pour avoir si peu de respect pour le "passé" et les hommes qui le vécurent et qui nous ont tout laissé?  En attendant, ici, aux USA, ces dames n’ont vraiment pas l’air de se plaindre. Encore une fois, attendez l’avénement de l’Islam, il est en route, et VOUS en serez témoin, et VOUS vous offrirez a lui comme une femme s’offre au vainqueur. 

    All the best,  Mélina.

    Mancney

    Répondre
  2. Mélina

    9 mars 2008

    FF : Finkelstein me paraît un individu honnête, courageux, instruit de bien des choses; j’espère toutefois qu’il ne se laissera pas « abattre », vu ce qu’il a traversé…

    Cesar : Une auguste autorité en matière de traduction latine… Ce serait quand même chouette que vous exprimiez le fond de votre pensée en français.

    No.second.to : Une autre arnaque « scientifique » de démonter grâce à votre fumeuse et liquoreuse enquête. Bravo et merci de vous être donné cette peine pour la plus grande gloire de la vérité! In vino veritas!

    Mancney : La cerise sur le sundae, c’est Mancney!

    « vous donnez l’impression de ne pas avoir tenu compte le moins du monde du long commentaire que je vous ai posté plus haut : c’est exactement comme si je n’avais rien écrit…  Pas encourageant pour recommencer, n’est ce pas, ma chérie? Qui a dit que de toute facon, les nanas n’écoutent jamais ce qui disent les mecs? Well, dans le domaine de la bagarre, elles devraient les écouter, car ils sont tombés dans la marmite quand ils étaient petits : on ne jouait pas a la poupée a la récréation. »

    Vous vous trompez cher Mancney, et sur plusieurs points.

    Je vous ai lu attentivement. Je ne suis simplement pas convaincue par votre manière taoïste de comprendre le réel.

    À la récréation, je jouais avec filles et garçons, au ballon ou à d’autres jeux, les classes étaient mixtes. Bien des garçons jouaient avec des G.I. Jo, et beaucoup de filles avec des Barbie (je n’y ai pas échappé), mais pas dans les cours d’école.

    En ce qui concerne la violence physique – ou la bagarre comme vous dites –  on ne peut dire qu’elle soit l’exclusive du sexe « fort », mais c’est vrai qu’elle prédomine chez celui-ci. Est-elle aussi intrinsèque aux mecs que vous le laissez ici entendre? Je ne le pense pas, j’ai connu beaucoup de garçons que la bagarre rebutait – non qu’ils s’y refusaient à tout prix – mais ils s’y résignaient lorsque la situation l’exigeait, pour contrer des agressions ou défendre des plus faibles. Moi-même me suis retrouvée dans de telles situations.

    Les comportements compétitifs, agressifs, les dynamiques/rapports de domination, les jeux de pouvoir de manière générale, qui ne sont pas le propre des mâles humains, mais qui sont davantage présents et encouragés chez eux, me paraissent des réalités à dépasser pour le bien de tous-tes. Je ne dis pas que cela peut se faire du jour au lendemain, ni que cela peut se faire parfaitement, je dis seulement que ce serait préférable, bénéfique pour l’ensemble des humain-e-s et même au-delà d’eux-elles, qu’il en soit ainsi. Je dis qu’il faut œuvrer, continuer à œuvrer plutôt (d’autres nous ont précédé, ont défriché ces sentiers), dans le sens de la coopération de chacun-e au bien-être de tous-tes malgré toutes les difficultés que cela comporte, à cause notamment des diverses sociétés humaines, chacune traversée et modelée peu ou prou par des courants idéologiques (économique, politique, philosophique, religieux).

    Ces diverses sociétés humaines ne se sont pas édifiées en vase clos, elles se sont mutuellement fécondées au cours de l’histoire, et à notre époque, ce phénomène est très accentué. Je préfère de loin voir s’édifier (pas s’imposer par la force) au fil du temps une seule civilisation si cela permet aux individus une vie meilleure, exempte de guerres et d’injustices criantes. Je ne tiens donc pas à préserver à n’importe lequel prix « ma » civilisation, d’autant qu’elle me paraît à beaucoup d’égards faire fausse route. En fait, je me sens solidaire avant tout de la communauté vivante et plus particulièrement de la communauté animale (ce qui inclut les humains bien sûr). J’ai donc un point de vue biocentrique davantage qu’antropocentrique, et a fortiori qu’occidentalocentrique. C’est la vie que j’essaie de respecter, c’est l’éthique de la « reverence for life » (développée par Albert Schweitzer suite à un questionnement intense initié par le déclenchement de la Première Guerre mondiale) qui me paraît l’horizon le plus universel pour juger et agir. Une telle éthique se répandant parmi les humains serait une bénédiction. C’est à répandre des idées qui se rapprochent de cette éthique que je me voue, c’est cette éthique que j’essaie d’appliquer dans ma propre existence.

    « Please, Mélina, arretez de vouloir "changer", arretez d’etre betement prétentieuse, et relisez doucement mon post plus haut. On ne peut pas changer, mais on peut "améliorer", doucement, tout doucement, a la vitesse de l’herbe qui pousse. Et c’est bien ce qui se passe depuis dix mille ans, avec des hauts et des bas, mais sur une courbe positive. »

    Je crains que nous soyons en partie d’accord… Je ne pense pas révolutionner le monde – comment le pourrais-je de toute façon – je ne sème que des graines.

    Toutefois, étant donné les divers périls actuels qui planent non seulement sur l’humanité mais également sur la vie dans son ensemble – et cela à cause de l’humanité qui a évolué sur certains plans (scientifique et technique) trop vite par rapport à d’autres (éthique et politique) – je ne sais si nous avons encore beaucoup de temps devant nous pour redresser la barre.

    « L’origine de votre phrase conclusive est :  "Igitur qui desiderat pacem, praeparet bellum."
    "No second To" vous l’a citée en raccourci, et elle est tirée de "Epitoma Rei Militaris," écrit par Vegetius. 
    »

    Merci pour l’information.

    « Bon, évidemment, ce n’est pas tout a fait le sens que les pacifistes, belants et laches voudraient entendre. Mais c’est bien connu, les Anciens étaient tous des c..s, n’est-ce-pas, et nous, aujourd’hui, on va arreter les guerres, na! Comme ca! Juste parce que ca fait mal. Na! Et on va faire ca en défilant dans la rue comme ils font a Paris, pendant que les arabo-musulmans les envahissent. Ca fait chic, Paris, de toute facon. Vous allez voir les droits de la nana dans trente ans en France pacifiste (et au Canada kif kif, ma chérie, apprenez la danse du ventre et retenez une place au harem). »

    Les insultes ne sont pas des arguments, que de puériles tentatives pour blesser, dénigrer autrui.

    Oui, les guerres ça fait mal, même très mal, et c’est une raison suffisante pour les remettre en cause.

    Les droits des femmes sont d’apparition très récente en Occident… L’oppression de la femme est répandue dans quasi toutes les cultures, et pourtant, malgré l’universalité du phénomène, cela ne semble pas l’ordre des choses puisque les choses changent dans le bon sens.

    J’ai déjà un peu appris le baladi il y a plusieurs années, cette danse, la grâce et la sensualité qui peuvent en émaner, la musique arabe, me plaisent beaucoup. Je suis donc déjà un peu préparée à la sombre perspective que vous évoquez. Et en outre, mon bien-aimé, par ses gènes, est mi-arabe/mi-blanc (aucune allégeance religieuse toutefois)…

    « Derniere question, Mélina : Vous etes-vous demandé ce que serait une vie sur Terre sans guerre ni conflit? »

    A better life!

    Mélina 

    Répondre
  3. no.second.to

    8 mars 2008

    Cher Melina

    Ma réponse a tardé mais la voici

     Après  quelques jours en Afrique plus exactement Saint Afrique afin d’enquêter sur les mœurs et le coutumes des Bonobos,je reviens avec un reportage qui me semble être  d’ une qualité exceptionnelle .

    J’ai pu rencontré un représentant de cette ethnie grâce au conseil d’un de mes amis un   grand chasseur (Fréderic Selous) qui malgré est un écologiste avant l’heure un vrai pas une de ces hélicologistes qui se font du pognon avec la naïveté des gogos en leurs fourgant des photos vues du ciel  que tout le monde est capable de faire.

     Je suis arrivé tard le soir vers 22 heures dans le seul bar du coin toujours  ouvert à cette heure tardive .L’ atmosphère  était enfumée non pas à cause des cigarettes ou des « Churchills » de chez « Cohibas »  depuis l’interdiction de fumer mais à cause de diverses grillades au dessus du feu de la grande cheminées trônant au milieu de la grande salle voûtée sortant tout droit d’une auberge du moyen- âge .Il y avait un calme pesant,un clam de chimpanzés ;des Higlanders,je les ai reconnus à la couleur de leurs tartans Sang et Or, fêtaient leur victoire sur une tribu de babouins venant des Lowland  qui furent sauvés de l’ anéantissement total par l’ arrivée d’ une compagnie de Boërbulls du Roi Assibonanga. Le décor enfin planté, j’ en arrive à l’ affaire qui m’ amena en ces lieux de fêtes paillardes où ils ne manquaient que quelques ribaudes  pour en parfaire le côté dantesque.

      Je demandais à la serveuse une charmante Springbock de m’amener à la table des bonobos, relation de mon ami Fred Ils étaient au nombre de quatre,tous jeunes pour la plupart,la soirée était déjà bien entamée quelques bouteilles de « Blanche de Brugges » traînées sur leur tables,je leurs offris quelque  chose de plus soutenus en palais ,une tournée de « Vapeur Cochonne » bière très ambrée de  9° ,déliant  plus facilement les langues tout en faisant passer un agréable breuvage dans le gosier.

     Après quelques bouteilles(75 cl),je posais ma première et seule question :

     « Qu’en était il  réellement de  leurs mœurs citées en exemple par tous les pacifistes, végétariens,végétaliens et autres écologistes du monde en entier surtout depuis qu’ elles étaient étudiées par les plus grand sociologues de la planète philosophique. »

     Ce fut le plus grand éclat de rire que j’ ai entendu depuis ma plus tendre enfance. Ils en étaient tout encore émoustillés de la grande farce que leurs grands pères et grands mères avaient jouées aux scientifiques qui les avaient découverts. Ils me racontèrent, que leurs aïeuls ayant perdus leur travail d’ éclaireurs auprès des clans chimpanzés suite à l’ armistice signée avec les babouins sous la férule du Roi de l’ époque le grand  Bonengoumendela.

     Se trouvant sans moyen de subsistance, ils en furent réduits à ne manger que des végétaux et aussi se faire oublier des tributs babouins leurs plus proches voisins qui ne leurs avaient pas pardonné leur alliance passée avec les clans higlanders .Ce fut dans cette situation que les chercheurs  les «  blancasses* » les trouvèrent. Voyant que ces derniers,les nourrissaient de fruits de légumes et autres végétaux gratuitement, ils s’ appliquèrent avec enthousiasme .

    Les « blancasses » emmenèrent plusieurs de leurs anciens et protégèrent les autres des agressions des babouins  devenus forts et belliqueux. Quand la guerre repris entre les clans chimpanzés et babouins, ils se remirent immédiatement au service des guerriers du Nord.

    Malgré tout certains de leurs congénères habitués préfèrent continuer dans la voie scientifique en tant que laborantins, entre eux ils nomment les « Bosance No ». Certains reviennent d’ ailleurs quand l’ heure de la retraite sonne et se font bâtir de belles villas coloniales.

    Fin de l’histoire !

     La  plus belle arnaque scientifique depuis que des marchands chinois avaient passées une femelle Lamentin pour une sirène.

     Après une dernière tournée de « Quelque chose », la nuit se faisait froide,ils m’invitèrent à passer le reste de cette nuitée avec leurs compagnons d’armes et me présentèrent à des « doubles soldes » qui me montrèrent comment magner une double épée. Mais c’est une autre histoire.

     Vous n’ êtes pas obligé de me croire mais je peux vous assurer n’ avoir consommé aucune substance hallucinogène sauf peut être le jus de houblon et cela pour la plus grande gloire de Gambrinus

    * Pourquoi " Blancasse" simplemnt parce qu’ ils étaient tous casqués et roses ,des blans casqués ,des blancassés.

    Répondre
  4. grepon le texan

    6 mars 2008

    Croyez-vous que des écrits(comme ceux de Mancney) de la même force mais visant les US laisseraient la NSA indifférente?

    Grepon reponds:  Oui.   Ce sont des gens serieux.   Leur profil de "no such agency" et leur budget, celui qui n’est black.  Non, ils s’occupent beaucoup plus de ceux qui n’ecrivent pas leur intentions, pour ne par parler de leur opinions, sur des sites web publique, sans aucune encryption.   Au moins je l’espere tres fort.   Le CIA et le FBI laissent a desirer quand meme.  Peut-etre que les meillieurs sont chez le NSA quand il ne sont pas chez l’elite vraie, les Defense Intellligence agences  du DoD.

    D’aillieurs, vous avez vu sur youtube les videos de AC-130 en action?   Ca me quelque-chose.

    Répondre
  5. cesar

    5 mars 2008

    voila , c’est traduit en latin :

    Ubi solitudidem faciunt, pacem appellant

    Répondre
  6. FF

    3 mars 2008

    J’ai hâte de voir un débât Millière-Finkelstein. Je ne donne pas cher de votre peau Mr Millière tant cet historien juif américain est foudroyant et ne sort jamais un mot sans qu’il ne soit possible de vérifier le sources. En politique étrangère, il est une mine d’informations précieuses. Redoutable. Rien à voir avec vos pseudo "experts" auxquels vous vous confrontez.

    Alors Mr Millière, si sûr de pouvoir mettre en pièces n’importe quel "expert", êtes-vous en mesure de défier Norman Finkelstein? si vous êtes réellement courageux, faites-le. Même si vous vous faites ridiculiser, je vous respecterai car il n’est pas facile de se confronter à tel homme.

     

    Répondre
  7. Anonyme

    3 mars 2008

    Chere Melina,
    Sorry d’avoir tardé  a vous répondre. Eventually, "No Second to" vous a écrit qqs interessantes infos, et, curieusement, dans la réponse, que vous lui faites, vous donnez l’impression de ne pas avoir tenu compte le moins du monde du long commentaire que je vous ai posté plus haut : c’est exactement comme si je n’avais rien écrit…  Pas encourageant pour recommencer, n’est ce pas, ma chérie? Qui a dit que de toute facon, les nanas n’écoutent jamais ce qui disent les mecs? Well, dans le domaine de la bagarre, elles devraient les écouter, car on ils sont tombés dans la marmite quand ils étaient petits : on ne jouait pas a la poupée a la récréation.
    Vous écrivez : " Se faire des câlins, des caresses, se prodiguer de l’affection, de la tendresse, quel que soit le sexe, ne me paraît pas immoral. Je vois une immense différence, si ce n’est un fossé infranchissable, entre ce genre de comportement et la torture ou le meurtre"
    Voila un bel exemple, car dans mon post je vous parlais d’équilibre, et suggerait une complémentarité, une indissociabilité entre, pour faire court, le bien et le mal…. Cela n’est pas passé dans le mignon et brillant petit cerveau de la belle Mélina.
    Un peu décu, Mancney, d’avoir tant écrit pour rien, car je vous croyais réceptive. Mais ceci n’est pas grave, car il nous reste notre sortie, d’autant plus que vous proposez d’aller croquer la pomme, je vous promets que je suis amateur de … pommes, et meme mon computer est une Pomme, avec un bout qui manque.
    Et en plus, Melina, en plus, cette pomme que l’on croque a deux, et qui nous plait tant, elle aussi appartient a l’Ordre des Choses, comme tout le reste, absolument tout le reste.
    Please, Mélina, arretez de vouloir "changer", arretez d’etre betement prétentieuse, et relisez doucement mon post plus haut. On ne peut pas changer, mais on peut "améliorer", doucement, tout doucement, a la vitesse de l’herbe qui pousse. Et c’est bien ce qui se passe depuis dix mille ans, avec des hauts et des bas, mais sur une courbe positive.

    L’origine de votre phrase conclusive est :  "Igitur qui desiderat pacem, praeparet bellum."
    "No second To" vous l’a citée en raccourci, et elle est tirée de "Epitoma Rei Militaris," écrit par Vegetius.
    Bon, évidemment, ce n’est pas tout a fait le sens que les pacifistes, belants et laches voudraient entendre. Mais c’est bien connu, les Anciens étaient tous des c..s, n’est-ce-pas, et nous, aujourd’hui, on va arreter les guerres, na! Comme ca! Juste parce que ca fait mal. Na! Et on va faire ca en défilant dans la rue comme ils font a Paris, pendant que les arabo-musulmans les envahissent. Ca fait chic, Paris, de toute facon. Vous allez voir les droits de la nana dans trente ans en France pacifiste (et au Canada kif kif, ma chérie, apprenez la danse du ventre et retenez une place au harem).

    Derniere question, Mélina : Vous etes-vous demandé ce que serait une vie sur Terre sans guerre ni conflit?

    Dans l’attente de nos pommes croquées, all the best,

    Mancney

    Répondre
  8. Mélina

    2 mars 2008

    Bonjour no.second.to,

    Je ne m’illusionne pas, ou alors pas beaucoup, sur les bonobos ni sur une quelconque autre espèce vivante sur notre planète. Mais il y a des différences qu’il est bon de rappeler, et qui ne vont pas nécessairement dans le sens d’une glorification de l’Homme, de l’anthropolâtrie. Les bonobos ne font pas la guerre et sont des végévores. Pas mal mieux, à mes yeux, que les primates humains sur les plans de la résolution des conflits intra-spécifiques et sur celui du type d’alimentation.

    À ce que je sache, mais détrompez-moi si vous le pouvez, les végétaux sont certainement des êtres vivants, mais ils diffèrent néanmoins, de manière du moins des plus apparentes pour nous, des animaux, non? Avez-vous déjà vu une carotte tenter de s’enfuir, exprimer sa détresse, pleurer? Moi, pas. Je suis un animal, et j’ai moi aussi ce genre de réactions que je peux aisément interpréter donc, et j’en tiens compte dans la conduite de mon existence parce que je suis un être délibérant, qui éprouve en outre de l’empathie, mais je constate que cette dernière capacité est très variable chez les humains (voire inexistante chez certains, comme chez les narcissiques maladifs et les socio/psychopathes), à ma grande désolation et aussi au grand dam de l’humanité et de l’animalité.

    Bien qu’on puisse constater qu’il y a effectivement conflits entre les individus/espèces pour subsister, il ne faut pas, ce faisant, occulter les diverses coopérations/harmonies qui s’y font aussi jour, qui peuvent être encouragées ou découragées, du moins dans notre espèce. Le « darwinisme social », par exemple, idéologie fondée sur une interprétation erronée ou du moins partiale des hypothèses évolutionnistes en biologie – idéologie prisée par « les plus forts » – encourage la compétition, la concurrence, au détriment des attitudes pacifistes et coopératives. Moi, quand j’étais enfant, je ne me sentais pas en compétition avec qui que ce soit. Arrivée à l’école cependant, j’ai été dressée à « réussir », à trouver « normal » de vouloir être « la meilleure ». Et, parce que les enfants sont des plus malléables, j’ai, innocemment, participé à ce jeu social jusqu’à ce que j’en perçoive les effets douloureux pour les « perdants », parce que dans ce système élitiste, il faut des perdants. Qu’est-ce qu’un maître sans esclave, n’est-ce pas? Je conseille la lecture de la dialectique du maître et de l’esclave de Hegel, très éclairant à ce sujet.

    Se faire des câlins, des caresses, se prodiguer de l’affection, de la tendresse, quel que soit le sexe, ne me paraît pas immoral. Je vois une immense différence, si ce n’est un fossé infranchissable, entre ce genre de comportement et la torture ou le meurtre, par exemple. Ne la voyez-vous pas?

    Si tu veux la paix, oeuvre à la paix. Qui veut traduire en latin?

    Mélina

    Répondre
  9. no.second.to

    1 mars 2008

    Chérs Melina et Mancney

    Permettez moi de m’ introduire dans votre dialogue

    1)   Les bonobos, que bien des humains considèrent comme des êtres inférieurs, comme les autres animaux peuplant notre planète d’ailleurs, résolvent leurs conflits d’une manière assurément plus civilisée.

     

    Si vous appelez manière civilisé le fait de se faire des mamours quelque soit le sexe du partenaire pour éviter un conflit,permettez moi de ne pas souscrire à cette vision sociale du monde .Et puis qui ne vous dit qu’ une fois les caméras et autres appareils photographiques rangés,vos adorables singes ne se transforment pas Mister Hide. Qui vous dit que ces doux végétariens ne vont pas à la gargotte du coin se taper une petite saucisse grillée avec un Blend de 12 ans d’ âge pour faire descendre le tout et ensuite mâchonner une pastille de menthe pour faire partit l’ odeur avant de faire des sourires « dents blanches » devant des écolos béats.

     

    2)       Mais pourquoi les humains s’entretuent-ils ainsi?

    Vaste question qui ne se résoudra jamais en quelques mots ou ne idées humanistes. Avez-vous eu l’ occasion de voir des enfants dans une crèche ;la loi du plus fort règne et pourtant tous ces enfants ont le même âge même dans les petites sections dés qu’ ils savent marcher .La compétition est dans la nature, quelque soit le règne animal ou végétal. Eh, oui ! Vos douces petits feuilles et fleurs utilisent tous les moyens pour massacrer son voisin ou sa voisine. Il y même des plantes carnivores qui se font des ventrées d’ insectes qui se laissent surprendre par les stratagèmes de jolies fleurs. Donc l’ être humain ne fait que reproduire avec un peu plus de moyen ce que font les animaux. Il y  a chez les insectes des esclavagistes,certains types de fourmis et bien d’ autres trait que l’on ne croit être présent que chez les hommes.

    3)      Et peut-on dire que tous les humains sont favorables à la guerre?

    A part quelques décérèbres, aucun homme vivant ne le souhaite mais parfois la parole ne suffit pas, une explication un peu plus  musclée s’ impose et sans se prendre pour un John Rambo ni Terminator : « I come back ».Mais le vieil adage romain « Si vice pacem parabellum » est toujours d’ actualité.

         4 ) Faire des enfants dans un monde aussi tordu et impitoyable est, selon moi, irresponsable, voire criminel.

    Nos parents et nos grands parents ont vécu des périodes plus sombres que le môtre mais pourtant, cela ne les pas empêchés d’ avoir confiance en l’ avenir comme je l’ ai en regardant mes quatre « Cavaliers de l’ Apocalypse » et je ne pense pas que mon épouse te moi-même sommes irresponsables et si quatre cela vous semble démesuré, je crois que non .

    5) Ce serait, par exemple, choisir de ne manger que des végétaux (vous savez que des dizaines de milliards d’animaux sont massacrés chaque année à des fins alimentaires?).

    Qui vous dit que les plantes ne sont pas êtres vivant après tout, elles éclosent, ont une descendance  et meurent, cela ne ressemble t il pas à la vie ! Mais il est vrai qu’elles ne nous ressemblent pas donc que certaines personnes ne peuvent s’identifier à elles sur un plan purement physiologique voir génétique.

     6) pas de pesticide ou herbicide, ni engrais chimiques, production locale,

    Même dans les exploitations soit disantes bio, ils utilisent quelques petites compositions pas très bios. Pour la pluie, je ne pense que les agriculteurs  la  filtrent avant qu’ elle ne tombe en trombe sur leurs légumes chéris.

     

    Pour terminer, la toile du net nous permet d’être chacun l’acteur de son théâtre personnel ,un de mes amis s’ est amusé pendant quelques mois à faire vivre deux personnages pas très sympathiques, seul Mancney s’est douté de cette supercherie .Derrière un écran, nous sommes celui ou celle que nous aurions aimés être.

     

    Oncques ne faillit

     

     

    Répondre
  10. Mélina

    29 février 2008

    Mancney,

    Vous m’avez fait rire, c’est un bon point!

    Par où commencer? Hum…

    La guerre, je le maintiens, est une pratique humaine absolument abominable. Les bonobos, que bien des humains considèrent comme des êtres inférieurs, comme les autres animaux peuplant notre planète d’ailleurs, résolvent leurs conflits d’une manière assurément plus civilisée.

    1) Mais pourquoi les humains s’entretuent-ils ainsi?

    2) Et peut-on dire que tous les humains sont favorables à la guerre?

    1) Pour répondre à la première question, il faut distinguer les agresseurs des agressés. Il est légitime de défendre sa vie, de recourir à la violence pour ce faire s’il le faut. Mais qu’est-ce qui motive l’agresseur? Ne serait-ce pas, généralement, le désir de s’approprier ce qui se trouve entre les mains de l’agressé, sous sa garde (territoire, biens de tous ordres)? Le contrôle de l’approvisionnement en pétrole, par exemple, n’est-il pas le mobile le plus apparent de la guerre en Irak? Les « coalisés » « défendent » leurs intérêts, certainement pas ceux de l’Irak qu’ils agressent, envahissent.  Vous voulez que chacun reste chez soi Mancney, soit, mais alors pourquoi allez chez les autres peuples, qui plus est, pour les attaquer, les voler? Mais je pense que ce qui est en jeu va au-delà des états/nations/peuples. Je pense que ceux qui ont le plus de pouvoir se servent de la façade, de l’appareil étatique, ainsi que des médias et autres moyens de propagande, pour « ordonner » le monde selon leurs vues/intérêts; ils s’y essaient du moins, et cela, peu importe les victimes colatérales de leurs grands desseins. Faire des enfants dans un monde aussi tordu et impitoyable est, selon moi, irresponsable, voire criminel. Le monde n’est pas seulement infernal à cause des guerres qui n’ont de cesse. D’autres formes de violence pourrissent également nos existences. Si certains s’accommodent de cet état de choses, il est loin d’être assuré que cette attitude soit saine ou aimante.

    2) Non, tous les humains ne sont pas favorables à la guerre, j’oserais dire que beaucoup d’entre eux, voire une majorité, s’ils étaient informés au sujet de toutes les manipulations qu’on leur fait subir pour attirer leur suffrage, sont opposés à la guerre d’agression/de prévention (du pareil au même, cette dernière expression étant délibérément trompeuse). Pas par lâcheté, mais parce qu’ils ne sont pas dépourvus d’empathie, d’un certain sens de la justice. Ils choisiraient en outre probablement, si le choix leur était offert de manière authentique, la coopération entre les individus et les groupes, plutôt que la compétition, dont la forme la plus dévastatrice est la guerre justement. Mais comment pouvez-vous choisir un autre mode de coexister quand, dès que vous mettez le pied dans ce monde, vous devez vous conformer, en partie du moins, à ce qui existe, au risque de grandement souffrir, voire de périr? Comment voulez-vous que certaines choses changent en ce monde, dont les conflits meurtriers, quand une puissante minorité y trouve son compte?

    Vous voudriez que soit préservée la diversité humaine, animale et végétale, et  je suis aussi d’avis que ce serait une bonne chose. Mais avec les armes que nous avons conçues, avec notre mode de vie consumériste, notre exploitation effrénée du vivant et du non-vivant, l’expansion de nos populations, etc., nous nous dirigeons en sens contraire. Il faudrait, si nous étions davantage capables d’amour, diminuer notre empreinte écologique et augmenter notre empreinte éthique.

    Augmenter l’empreinte éthique, c’est une expression que j’ai calquée sur celle d’empreinte écologique, qui est en vogue. Je veux dire par là que les humains devraient étendre le champ de la considération morale. Ce serait, par exemple, choisir de ne manger que des végétaux (vous savez que des dizaines de milliards d’animaux sont massacrés chaque année à des fins alimentaires?).

    Alors, Mancney, j’accepte volontiers une sortie au restaurant avec vous, en autant que ce restaurant ne serve que des mets d’origine végétale, et que ces végétaux soient cultivés dans le respect de l’environnement (pas de pesticide ou herbicide, ni engrais chimiques, production locale, etc.). Un peu exigeante la Mélina, non? Alors, le plus facile serait peut-être d’aller, bras dessus bras dessous, cueillir quelques pommes prodiguées par Mère Nature. Le temps presse cependant, cher Mancney, car les abeilles se meurent aussi… Je crains que si les humains ne changent leur rapport au Vivant, de simples bonheurs comme celui-là disparaissent à jamais.

    Mélina (qui en sait trop ou pas assez)

    Répondre
  11. Anonyme

    28 février 2008

    Hello Melina,

    Merci pour votre réponse. Tres mignone.

    Vous écrivez : " sachez que les bonobos (à Bonoboland comme vous dites, qui sonne comme Disneyland) se meurent, s’éteignent, victimes des brutales, meurtrières et expansionnistes moeurs humaines. "
    –  Et bien j’en suis profond
    ément désolé, et ce peuple, probablement affaibli ou inadapté, devrait absolument etre protégé et défendu, car il fait partie de notre planete. Sa disparition serait une catastrophe, et j’espere tres sincerement qu’elle n’aura pas lieu. J’ai déja écrit plusieurs fois combien tous les peuples, toutes les races étaient importantes, comme les cultures, car riches du passé et de leur échange avec la terre.

    Melina : " De plus, peut-être serez-vous déçu – et consolé à la fois – d’apprendre que je suis déjà une « métissée » (peau noire, peau blanche et peau rouge)."
    –  J’ai
    écrit recemment : " Alors rappellons, encore une fois, que le métissage est normal, souhaitable, et naturel, tant qu’il demeure limité, tel que l’a voulu Mother Nature."
    Vous avez remarqu
    é le mot "souhaitable" ? Merci.  Mes propos ne sont pas du tout supposés etre "raciste" (au contraire!!) ni désobligeants, et je vous emmene diner au restaurant anytime pour vous prouver le contraire et vous montrer le plaisir d’etre en votre compagnie.
    C’est plutot vous qui risquez d’etre d
    écue par la compagnie d’un macho-guerrier-rambo mec qui ne songe qu’a montrer ses c….s! (peut etre pas au resto).  Bon, je ferai un effort pour ressembler a un Humano-Pacifico-Socialiste tel que vous les aimez; je prendrai meme l’air intello pour vous plaire; pas facile.
    Et puis vous ne savez pas si je ne suis pas moi-meme m
    étissé.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  12. Mélina

    28 février 2008

    Mancney,

    Avant que je ne puisse vous répondre adéquatement – le temps me manquant trop souvent – sachez que les bonobos (à Bonoboland comme vous dites, qui sonne comme Disneyland) se meurent, s’éteignent, victimes des brutales, meurtrières et expansionnistes moeurs humaines.

    Notre rendez-vous doux risque d’être fort compromis du coup.

    De plus, peut-être serez-vous déçu – et consolé à la fois – d’apprendre que je suis déjà une « métissée » (peau noire, peau blanche et peau rouge).

    Mélina 

    Répondre
  13. Anonyme

    27 février 2008

    Hello Melina,

    Parcourant les commentaires a la recherche de notre rendez-vous pour notre départ prochain pour Bonoboland, je découvre avec surprise que ma belle m’ignore désormais, et pour bien faire, arrose copieusement mon jardin de ses petits caillous, en s’appuyant sur les commentaires de Tucroy, comme si elle avait besoin d’un coup de pouce. Je ne lis plus les posts de Tucroy, car il m’a fallu un moment pour comprendre le bonhomme, mais je vais quand-meme tacher de ramasser quelques unes de vos pierres que peut etre, je ne mérite pas completement.

    Melina : " Et comme beaucoup semblent apprécier la guerre (…), ou la considèrent comme un mal nécessaire"
    –  Ok, Melina, je suis clairement visé, au moins dans l’option II "le mal necessaire".  Merci de ne pas insister sur le coté  "aime la guerre", car seul un malade mental peut "aimer la guerre".  Maintenant, il n’est pas impossible que, apres avoir bien étudié un peu les Hommes, dans beaucoup de pays, avoir longuement réfléchi, et tenté d’acquérir un petit peu de "tellement de connaissances qui nous échappent", certain puisse considérer la guerre non pas comme "un mal nécessaire", mais plutot un mal "induit" et endémique, ce qui n’est pas forcément contradictoire.  Certain peut aussi avoir réalisé l’existence d’un "ordre des choses" sur notre planete, et d’avoir compris que le beau est le moche en font partie, comme l’amour et la haine, la tendresse et la violence, le courage et la lacheté, la guerre et la paix, et que tout ceci forme un équilibre, je répete, un équilibre, qui nous balance a son rythme. Autrement dit, si vous supprimez la haine, vous supprimez aussi l’amour, etc…
    Ceci étant compris et admis, ils existent des gens qui croient en un Paradis Terrestre sur terre, qui militent pour la non-violence, etc… tout le monde heureux, et c’est gratuit, en plus : on connait.  A coté du reve éveillé, certainement porté par une tres bonne volonté, il y a chez eux une formidable prétention, dans la seule volonté de "vouloir changer l’ordre des choses". Qui serait capable de changer l’homme? Pensez-vous que si demain 6 Milliards d’Hommes décrétaient que "la guerre c’est fini", cela serait suffisant? Ok, et 3 milliards de nanas seront toutes des épouses fideles aussi, c’est ca?
    Autre point intéressant. Qu’est ce qui peut faire penser a ces Peace Lovers, ces Pacifistes ou whatever que vous voulez les appeler, que EUX, ont compris la guerre et la paix, alors que les autres hommes, depuis 10,000 + ans n’auraient PAS compris?  Pourquoi nos anciens n’auraient-ils pas été capable d’arreter les guerres et les violences? Mais quelle est cette stupide prétention qui tendrait a faire croire que nos anciens étaient des monstres et nous étaient "inférieurs" , alors que "nous", aujourd’hui, "vous allez voir ce que vous allez voir". Ca, c’est vraiment ce que j’appellerais "Vouloir avoir raison".

    Melina : " (…)prétendument pour défendre des valeurs « supérieures »(…)"
    –  Non, ma chérie, juste sa culture, sa civilisation, son héritage, le respect de ceux qui ont vecus et construit avant nous, son passé, son futur, sa famille, son sang, sa collection de CD de Schubert, etc… Rien de "supérieur" a cela, rien que l’ordre des choses, rien que du normal, et n’importe quel Kangourou ou Hippopotame fait de meme (sauf les CD du pere Franz).

    Melina : " (…)leitmotiv pourtant archi connu, qui a légitimé et légitime encore des horreurs(…)"
    –  Non, Melina, il n’y a rien a "légitimer", ni a justifier, il y juste a comprendre, et faire de son mieux pour limiter les conflits, et c’est exactement ce qui se passe. A Munich ils étaient aussi contre la guerre. 

    Melina : " (..)perpétuer en toute bonne conscience les horreurs(…)"
    –  Comment pouvez vous écrire cela? Connaissez vous vraiment les Hommes? Avez vous deja rencontré quelqu’un qui soit sain d’esprit, susceptible de "perpetuer des horreurs en toute bonne conscience" ? En attendant, ces propos sont insultants, Melina; et les insultes, c’est le début de la guerre… Je croyais que vous étiez contre.

    Melina : " paroles échangées ne soient souvent que le reflet de cet attrait pour le combat"
    –  Encore des propos déplaisants : J’ai répondu plus haut a propos de ceux qui "aiment la guerre".  Vous n’avez jamais rien fait quelque chose qui vous déplaisent? Vous ne vous etes jamais forcé vous-meme? Lucky you.

    Melina : " Si nous étions moins assurés de nous-mêmes, moins campés dans nos positions respectives"
    –  Le doute est une chose normale, tout comme les certitudes. On ne peut pas etre tout "certitude" ou tout "doute".  Dans des situations graves, quand il y a le feu, le doute n’est pas la bonne réponse, et ceux qui pronent le doute permanent sont des gens incapables d’action, et c’est grave pour eux. Equilibre, encore une fois.

    Melina, il est normal que les femmes, qui donnent la vie, détestent la guerre; votre ressenti est normal, il est issue de vos entrailles, pas de votre cerveau. C’est dans l’ordre des choses, et on ne voudrait surtout pas que cela change. Le reste non plus. Pour votre propre bien-etre, essayez d’aimer les Hommes et la Planete comme ils sont, tels qu’ils sont, car cela risque de durer encore un peu comme ca, et les Bonobos vous diront que c’est le cerveau, pas le ventre, qui vous expliquera cela.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  14. Mélina

    26 février 2008

    L’art d’avoir toujours raison

    Par Shopenhauer

    http://www.philo5.com/Mes%20lectures/Schopenhauer,%20L'art%20d'avoir%20toujours%20raison.htm

    Oui, Tucroy, la vérité importe souvent moins qu’avoir raison. Il est très difficile dès lors d’échanger constructivement avec autrui, la polémique l’emportant sur le « dialogique ». Et comme beaucoup semblent apprécier la guerre (pour faire la démonstration qu’ils ont des c…, qu’ils sont « puissants », j’imagine), ou la considèrent comme un mal nécessaire, prétendument pour défendre des valeurs « supérieures » (leitmotiv pourtant archi connu, qui a légitimé et légitime encore des horreurs qu’on se plait à évoquer pour les attribuer bien sûr à l’Ennemi, toujours renaissant, et ce faisant, pour perpétuer en toute bonne conscience les horreurs par ailleurs dénoncées), comment s’étonner que les paroles échangées ne soient souvent que le reflet de cet attrait pour le combat? Il s’agit de gagner la bataille des arguments, de s’en donner ou d’en donner l’illusion au moins. Il est très difficile de se rapprocher en commun de la vérité dans un tel contexte.

    Si nous étions moins assurés de nous-mêmes, moins campés dans nos positions respectives, les bonobos auraient peut-être une chance de nous influencer… 😉

    Et puis il existe d’autres facteurs qui rendent ardue une authentique quête du vrai. Il y a en effet tellement de connaissances qui nous échappent à cause notamment de la vastitude et de la complexité du réel, pour ne pas dire son infinité et son opacité.

     Mélina

    Répondre
  15. Anonyme

    19 février 2008

    La seule vraie question dans tout cela est de savoir la mesure dans laquelle les participants à de tels débats ont le souci de la Vérité ; souhaitent réellement contribuer à la synthèse des opinions que chacun représente. Candide objectera que c’est ainsi que se manifeste la confrontation des opinions, de laquelle jaillira la lumière ; que la joute (il est significatif que ce terme qui désigne un jeu soit souvent employé) a justement pour objet le triomphe des idées les meilleures.
    Mais non ! En matière d’idées, il y a belle lurette que le pluriel n’existe plus. Il n’en est qu’une qui soit la meilleure ! La bonne ! C’est celle de chacun des intervenants, qu’il soit d’un bord comme de l’autre. Seul compte le fait de briller pour tous les cabots qu’ils sont, autant les uns que les autres, essentiellement (pour ne pas dire uniquement) préoccupés par le fait d’avoir raison. Peu importe le fond du sujet traité et encore moins la forme, les mots employés, le recours à l’invective, au mensonge, à l’improvisation. Et quand un des protagonistes est seul face à la coalition des autres, c’est le summum !

    Le sort de celui qui écoute ou regarde, avec sa faim de comprendre ? Qu’il se débrouille comme il peut pour se faire une opinion, en dépit de tout ce qui peut la fausser.

    C’est peut-être le premier mérite d’Internet et de forums comme celui-ci, que de tendre à favoriser l’expression anonyme, sans appropriation de l’avant scène par l’un ou par l’autre, même si nombreux sont ceux qui s’expriment sans se soucier le moins du monde des opinions qui diffèrent de la leur.

    Répondre
  16. Netchayev

    19 février 2008

    Pour revenir au sujet qui nous préoccupe et histoire de recentrer le débat, j’aimerai signaler que lors de l’émission d’hier soir consacrée au Kosovo, il y avait ENCORE UNE FOIS, Roland ‘"Mohamed" Dumas parmi les invités de Taddei.

    C’est la troisième fois en moins d’un mois que cette raclure la ramène en tant qu’ancien Ministre des Affaires Etrangères de François Mitterrand, l’ami de Bousquet…

    Comment se fait-il que ce salopard se pavane sur des plateaux de télévision, alors que sa complice, la putain de la République, est allée en taule, et qu’il a été condamné à 12 mois de prison qu’il n’a jamais purgés ? Bizarre non ?  

    Ouais, dire que la France veut donner des leçons de Droit, de Morale et de Justice à toute la Planète, USA en tête, donne une furieuse envie de rire si ce n’était pas aussi lamentable.

    Oui, Mancney, l’Amérique me fait toujours rêver et nous sommes des millions à travers le monde dans le même cas, n’en déplaise à nos tordus prétentieux aux cerveaux mal irrigués qui sont encore en pâmoison devant Fidel Castro, Hugo Chavez, Putin… ces grands humanistes.

     

    Répondre
  17. VITRUVE

    19 février 2008

    AVE
    cher Grepon,
    ne me faites pas dire ce que je ne dis pas: jamais , je n’ai traité les néocons ou les américains, en règle générale, de racistes…quoi qu’en ce domaine, ou pourrait débattre
    Je reproche seulement à l’omniprésent Mancney ( c’est l’actionnaire principal, ou le beau-frère du modérateur ce type?) de tenir de tels propos qui pourraient être assimilés avec un (best) regard sévère à du racisme:
    relisez ses post , tous archivés et consultables, et comptez les attaques contre les trous du cul , les enturbannés, les Mohamed, les Rachid, les coloureds, bref, tout ce qui est différent de sa vision de la culture occidentale, …c’est un florilège et ceci, merci qui?  en toute impunité, car proférés, enregistrés et archivés dans ce beau pays certes imparfait qu’on appelle la France.
    Croyez-vous que des écrits de la même force mais visant les US laisseraient la NSA indifférente?
    Je comprends l’histoire américaine analysée avec pertinence à l’aune de chacune de ses époques et de ses besoins. Nous aussi , en France trainons quelques casseroles, casseroles qui , en leur temps répondaient à une certaine cohérence ou nécessité.
    La traite de l’ébène en est un exemple flagrant. Sans entrer dans les brumes des années 40…
    Qu’en 1905 , on ait encore suivi l’action du KKK et son rôle dans la civil war, se conçoit , les plaies n’étaient pas refermées, mais qu’aujourd’hui des citoyens américains s’y réfèrent est une absurdité…
    Fan de la 1ère heure de l’ "american way of life", j’ai commencé à douter et à gratter le vernis à partir  l’assassinat de JFK. Le reste est venu tout seul , sorry, le Brice canyon ne me fera pas oublier les conneries accumulées par vos politiques sous la pression des lobbies depuis la fin des 60’s t surtout leurs conséquences au niveau mondial. Le plus beau granit poli des rocheuses et un drapeau impeccablement plié ne rendra jamais un enfant arraché à sa famille …
    Vitruve n’est pas plus compliqué que cela, il ne peut s’empêcher d’y penser chaque fois qu’il passe devant les cimetières militaires que vous avez laissé pour vos boys autour de Verdun..
    VALE

    Répondre
  18. grepon le texan

    18 février 2008

    Vitruve,

    Pour ce qui en est des racismes…a quand un candidat noir ou magrebain au deuxieme tour en France?   Comment va les "youths" chez vous?   

    Le racisme sudiste ici, savez vous que c’etait le parti Democrat qui trainait les pieds pendant l’ere du Civil Rights?  Savez vous que c’etait les Democrates a s’opposer a la fin de  l’esclavagisme?  Entre temps, Jim Crow etc c’etait le fait de Democrates.    Les republicains, c’est le parti politique qui s’oppose au racisme depuis l’epoch du guerre civil.   Aujourdhui, ils s’oppose au racisme qui va sous la banniere de contra-racisme, les "identity politics" qui veulent diviser la populace sur lignes raciale, ethnique, sexuel etc…pour mieux regner.  Leur solution aux problemes qu’ils se mettent a enflammer sont toujours plus de gouvernment, tout comme les fascistes du dernier siecle:  Rien en dehors de l’etat.  

    Les conservateurs ici sont se qu’on appelle des liberaux classique.   Ce qui divisent des =neo= conservateurs des conservateurs est en effet des quelque items qu’ils ont en commun avec les Democrates:   D’abord, l’interventionisme militaire organise autour des causes.   Les democrates ont une longue liste d’interventions militaires a leur actif, avec une propagande poseur sur la moralite et les principes universaliste etc.   Puis, le neo-cons sont tout sauf raciste ou sexiste ou discriminatoire contre homosexuels etc.   Ils sont le plus souvent progressive sur ce genre de problematiques.    Le conservateurs vrai, qu’on appele de "paleo" conservateur parfois, sont tres reserve en ce qui concern interventions militaire, et tout ce qui a affaire a des innovations dans la moralite civic.   Voir: l’avortement, marriage pour homosexuels, etc.

    Allez donc vous eduquez un peu mieux sur ce que c’est qu’un neo con.   C’est un point de vue qui est tout sauf raciste. 

    Répondre
  19. grepon le texan

    18 février 2008

    "Et si nous prenions davantage exemple sur les bonobos, mon chéri, ils n’ont besoin d’aucune arme, et les seuls risques associés à leur manière de vivre, de coexister, consistent en peut-être un excès de plaisir?"

    Helas, nous ne sommes pas tous obsedes du plaisir poilus, vivant dans un environment qui nous fourni tout presque sans intervention.   Les hippies, par contre, oui.   Les fonctionnaires invirables, certes.   MAIS, ils ont besoin d’armes.  Non seulement ils ont besoin d’armes, ils demandent que l’etat ai une monopole sur les armes.   Ainsi, l’etat, avec la police et armes et prisons, l’etat peut voler pour eux a tour de bras de ceux qui investissent et produisent, pour les fournir gratuitement ensuite au si pacifiques hippies et autre parasites charmantes…des "bonobos" si vous voulez.   Au niveau geopolotique, les europeens pris dans leur ensemble sont les bonobos, profitant un max du paix, de la liberte de commerce sur les mers et les airs, garanti par l’armee americaine, sur le dos des imposes americain, depuis des decennies d’affile.   Vous etes les aidees de la planete, totalement dependant des EUA pour votre securite, et vous larguer vos pacquets de merde, comme des singes, sur ceux qui vous protegent.

    Répondre
  20. Anonyme

    18 février 2008

    Mélina : " Et si nous prenions davantage exemple sur les bonobos, mon chéri, ils n’ont besoin d’aucune arme, et les seuls risques associés à leur manière de vivre, de coexister, consistent en peut-être un excès de plaisir?"

    –  Mélina! Je n’avais pas lu votre alléchante proposition. Please, ma chérie, ne me tentez pas! J’adhere tout a fait a la maniere de vivre des Bonobos, (j’ai écrit mille fois combien j’aime et je respecte toutes les races et toutes les cultures, mais pas toutes au meme endroit) et l’exces de plaisir des Bonobos me rappelle celle de la "pursuit of Happiness", (et aussi une bande dessinée de Lauzier), mais je suis simplement conscient qu’éventuellement, hélas, il me faudra aussi me battre, comme un Néocon, pour la conserver (la maniere de vivre, that is).

    Mélina, il convient de vivre comme eux, CHEZ EUX, pas chez nous; il va nous falloir immigrer et se faire accepter, et ne rien vouloir changer a leur lifestyle.

    Mélina, merci, ma chérie, you just made my day! Quand partons nous?

    Tendrement,

    Mancney

    Répondre
  21. Anonyme

    18 février 2008

    Mélina : "  Mancney, ce ne sont pas tous les États-uniens qui sont visés par Vitruve, mais bien les néo-con$$ qui tiennent présentement les rênes du pouvoir aux USA, et qui prônent la guerre – le meurtre de masse -"
    –  Arretez, Mélina, ce n’est pas sérieux, d’écrire cela.
    Mélina " Quels êtres humains psychologiquement sains pourraient faire cela, dites-moi Mancney? Et pourtant vous encouragez, louez, ce genre d’humains"
    –  Justement, c’est ce que je vous dis, "ils" ne font pas "cela". On veut vous le faire croire, mais ce n’est pas vrai. Et la geopolitique est assez complexe. Vous avez quand meme remarqué, dans l’histoire, que les Etats Unis, gouvernés par les Neo ou anciens conservateurs, sont le seul Pays au monde a gagner des conflits et a ne pas envahir les pays vaincus. Les Ricains se battent et rentrent hez eux! Avez-vous remarqué que ces " Néocons" que vous connaissez mal, forment la masse de ce peuple qui a construit la way of life la plus attractive au Monde? La meilleure civilisation pour la femme? (Savez vous le temps d’attente nécessaire pour obtenir une Green Card actuellement?)
    Vous ne pouvez pas leur demander d’etre parfait, quand meme, mais leur lifestyle est bien supérieure a beaucoup d’autres, et si vous l’ignorez, je vous demande de me croire.  Quand a leurs oppositions, l’autre partie des Etats-uniens comme vous dites, les gens de l’A.C.L.U. par exemple, et bien ceux-la, "se battent" pour les "libertés individuelles" aux Etats-Unis!  Rien de moins! Voici tout ce qu’ils ont trouvé comme tartine pour étaler leurs frustrations : se battre pour des libertés … dans le pays le plus libre du Monde!
    Vous avez un peu voyagé, Médina? Maputo, Luanda, Conakry, par exemple? Il est indécent de parler de Libertés aux USA! Juste indécent, quand l’esclavage existe encore en Islamland, quand tant d’hommes sont en prisons en Afrique ou ailleurs pour de simple "délit" d’opinions. Et bien Mélina, ces libertés, déja acquises et garanties aux Américains, sont le cheval de bataille des anti-néocons, sous prétexte d’écoutes des conversations téléphoniques des terroristes. Ca n’a pas de sens, n’est ce pas? Ils ne savent plus quoi inventer pour tenter d’exprimer extérieurement un malheur qui est au fond d’eux meme. Ne faut-il pas mieux etre traditionaliste et fier de sa civilisation, de son lifestyle, de ses accomplissements personnels?  Si vous répondez "Oui", Mélina, alors vous etes une Néocon. Bravo Mélina.

    Vitruve : " l’écume et l’insulte à la bouche"
    – On a vu, Vitruve, tout le forum a bien vu dans quelle bouche se trouve la bave, l’écume et l’insulte, y compris celle de racisme, la plus haut. Bien joué. Vitruve, je regrette quand meme de ne pas pouvoir vous entendre de vive voix, juste devant moi; comme ca, juste pour entendre votre voix.

     Netchayev : "Pour ma part, l’Amérique continue toujours à me faire rêver (…)"
    – Yep, vous avez the "Right Stuff",  Netchayev, je savais ca! Bravo. A bientot.

    Jean : " – Des nouvelles de Mighty Lady sous le soleil ?"
    –  Dear Jean, merci pour votre appréciation. J’avais déja répondu a votre question sur Mighty Lady, et mon post a probablement été égarré; ne pensez pas que vos interventions m’echappent.  M.L. donc, est sur ber a Isla Mujeres, Yucatan, en train de se reposer et de sécher un peu. Nous allons la voir en Avril.

    All the best,

    Mancney

    Répondre
  22. Jean-Claude THIALET

    17 février 2008

    18/02/08    – "les 4-Vérités" –

    L’article ô combien dithyrambique de Guy MILLIERE me fait regretter (et je ne suis sans doute pas le seul !) de n’avoir pas été prévenu qu’il passait à la télévision. Promis, je tâcherai d’être là,  la prochaine fois pour admirer notre Horace du petit écran seul contre tous ces Curiace "vindicatifs" de la presse (inutile de préciser "de gauche" !) acharnés à sa perte. Dommage qu’il ait "trop parlé", et même qu’il se soit montré lui-même "un peu vindicatif", ou encore qu’il ait pris" trop la parole", comme il le reconnaît avec la modestie et l’humilité qui le caractériesent. Mais, jen suis certain, il sera parfait pour sa prochaine joute télévisulle.

    J’écris cela, certes, avec une certaine ironie, mais je souhaite sincèrement que Guy MILLERE soit réinvité sur FRANCE 3, mais aussi sur d’autres chaînes de grande écoute où les cerbères du politically correct et de la pensée unique réunis prodiguent trop souvent en exclusivité leurs paroles, leurs pensées et leurs opinions. Trop de journalistes et de politiciens qui monopolidsent ainsi la Télévision parlent à travers la "petite lucarne" comme s’ils parlaient ex-cathedra. Ce sera peut-être aussi le cas de Guy MILLIERE qui donne trop souvent l’impression qu’il détient seul la vérité. Mais cela  devrait faire équilibre sur les plateaux où il est convié.

    Que m’importe si les propos de Guy MILLIERE ne me plaisent que rarement. Dès qu’un homme courageux (il l’est, assurément) décide de "contrer" de pseudo-journalistes(1), JE SUIS PARTANT ! Et que Guy MILLIERE ne s’étonne pas d’être traité de "nazillon", voire même de "nazi", tant par ses interlocuteurs que par des "blogueurs". En France, c’est le lot commun de toutes celles et de tous ceux qui, quel qu’en soit le domaine, refusent la "pensée unique" et le "politically correct", ou même s’indignent contre les contre-vérités qu’on fait ingurgiter au peuple, et de tous les "bobardements" qu’on lui fait subir ! Jean-Marie LE PEN (2) pourrait en parler bien mieux que moi. Mais aussi, Pierre LANCE, sur des sujet hors politique !

       Bonne semaine à toutes et à tous, cordialement, Jean-Claude THIALET

    (1) normalement, un journaniste est là pour INFORMER, et non pour DEFORMER !

    (2) Rappel : "Tous ceux qui voit en lui (Le PEN) un nazi font preuve d’imagination, ou alors, ils ne savent pas ce qu’est un nazi. Mais cela m’étonnerait quand on sait le nimbre de livres qu’ils sortent chaque année sur le nazisme" (Patrick BESSON, in "Le Point")

    Répondre
  23. VITRUVE

    17 février 2008

    AVE
    j’oubliais
    Mancney:
    "il y aura toujours des imbéciles qui accuseront l’outil au lieu de l’homme"
    c’est vrai, c’est pour cela que je n’ai pas osé vous accuser comme "outil bien pratique" dans la besace de Guy Millière…
    Jamais lui, n’oserait tenir vos propos, il y va de sa crédulité d’universitaire. Les nervis sont faits pour cela.
    VALE

    Répondre
  24. Mélina

    17 février 2008

    Mancney, ce ne sont pas tous les États-uniens qui sont visés par Vitruve, mais bien les néo-con$$ qui tiennent présentement les rênes du pouvoir aux USA, et qui prônent la guerre – le meurtre de masse – pour parvenir à des fins qui sont tout sauf nobles. Et je pense que si les fins avaient été réellement nobles, les choses n’auraient jamais pris la forme du meurtre et de la souffrance à grande échelle, voire du génocide et du biocide (conséquences de l’usage d’armes à uranium appauvri). Quels êtres humains psychologiquement sains pourraient faire cela, dites-moi Mancney? Et pourtant vous encouragez, louez, ce genre d’humains… Et si nous prenions davantage exemple sur les bonobos, mon chéri, ils n’ont besoin d’aucune arme, et les seuls risques associés à leur manière de vivre, de coexister, consistent en peut-être un excès de plaisir? Mélina

    Répondre
  25. vitruve

    17 février 2008

    AVE
    Droit de réponse sous forme de rectificatif:
    Ce sont les néocons (pourquoi néo?) qui m’agressent et motivent mes réactions épidermiques,
    aucune insulte envers les américains, la simple consultation du contenu de ma bibliothèque, de ma discothèque , du choix de mes films , des droits d’auteurs que  paie à la Sacem  mon club de jazz etc, TOUT PLAIDE LE CONTRAIRE mon cher Mancney
    par contre, ce que je reproche à de nombreux citoyens de cette grande nation est condensé dans l’étalage sur ce site de vos idées rétrogrades au racisme prothéiforme,  de vos fixations obsessionnelles sur des sites d’armes à feu que vous nous conseillez, l’écume et l’insulte à la bouche dés qu’on est un tant soit peu tolérant envers une manière de vivre ( ne me sortez pas l’excision, je milite contre…idem pour la circoncision…) différente de la vôtre , là est la vraie insulte envers ce peuple américain constitué de gens issus de l’immigration et fiers de l’être. A ce sujet découvrez sa cuisine!
    Que vous continuiez à maintenir sur ce site l’image d’un peuple américain topologiquement borné dans les standards définis dans le film de Griffith "naissance d’une nation", c’est à dire avec le credo du Klu Klux Klan est  vôtre problème, à vous de faire votre chemin de Damas, d’entendre la réalité du discours des petites gens des states, de comprendre leurs aspirations, mais n’insultez pas ceux qui sont déjà, ici comme la-bas, passés à l’étape supérieure, à savoir se considérer comme des citoyens d’un monde certes imparfait mais où chacun, quelque soit sa couleur où ses origines à le droit à la connaissance qui le libèrera de ces chaines culturelles, religieuses et tribales rétrogrades en ce XXI e siècle.
    Vous raisonnez comme un Ostrogoth, c’est respectable certes, mais un peu has-been!
    Quand à l’opinion que vous avez de moi, je m’en bats l’oeil!
    VALE

    Répondre
  26. Jean

    17 février 2008

    HyPNOS:"- Vivant aux Etats-Unis depuis près d’un an, j’avais perdu l’habitude des tartufferies françaises"

    Voilà une bien bonne décision, pleine d’avenir. D’ailleurs je m’apprête à faire la même chose que vous, même endroit, pour début avril !

    Plus une population s’abêti, plus la richesse de ses idées s’étiole, plus son niveau de réflexion s’abaisse, et plus les Français se croient intelligents et subtils. Rien ne sert de discuter avec eux, que chacun suive son destin. Puisqu’apparemment ce type d’évolution de la société convient à cette France molle.

    ……………

    Mancney: "- L’acceptation du risque est une force, quand son refus est une abdication"

    Impérial !… Que voilà une vérité simple et essentielle. Mais combien de gens en France sont encore capable de l’entendre, de la comprendre et d’en tirer les enseignements nécessaires.

    – Des nouvelles de Mighty Lady sous le soleil ? !!

    Répondre
  27. Netchayev

    17 février 2008

    @  Choupette,

    Je vous trouve dur(e) avec notre ami Guy, vous avez apparemment, du mal à comprendre ce que signifie la «CONVICTION».

    Une fois rappelée cette évidence, faut-il reprocher à une personne engagée et convaincue, de défendre ses positions avec fougue, passion avec ses propres arguments ?

    Je préfère de loin, des gens qui s’engagent et mènent des combats au cours desquels ils défendent leurs convictions,  plutôt que de voir des mollassons ou des pleureuses baver des conneries insipides sur des plateaux de télévision…  Enfin, pour tout dire, j’apprécie la conviction et l’ardeur du petit facteur de la LCR, même si je suis horrifié par les théories fascistes, certaines abjections et les raccourcis très réducteurs qu’il défend à longueur de micro.

     

    @ Mancney,

    Je vous remercie pour vos gentils encouragements, je me ferai une joie d’échanger des points de vue pimentés avec tous ceux qui souhaitent dialoguer sur ce site.

    Donc, à très bientôt…  

     

    @ VVITRUVE,

    Votre façon de décrire les évènements ressemble beaucoup à celle utilisée par nos médias bien pensants.

    Concernant le nombre de prisonniers en Chine, ignorez-vous que ce pays bat le record du monde des exécutions capitales, ce qui réduit considérablement le nombre de condamnés qui se retrouvent en prison ?

    Ignorez-vous la cruauté, la violence et la brutalité de la répression policière qui sévit dans ce pays où j’ai vécu durant quelque temps, ce qui a pour effet de beaucoup calmer toute envie de révolte, de revendication, de demande de démocratie ou d’un peu plus de liberté de la part de certains citoyens ?

    Mettre en parallèle deux chiffres qui n’ont rien à avoir avec la situation des USA et de la Chine, relève tout simplement de l’escroquerie intellectuelle tellement en vogue parmi les zélites françaises !

    Pour ma part, l’Amérique continue toujours à me faire rêver, tandis que la Chine me provoque des cauchemars…

    Cela ne m’empêche pas d’aimer passionnément passer un mois à Shanghai ou Hong Kong, et d’écouter du blues, du jazz, du vrai pas celui d’Archie Shepp, Fats Domino, Ray Charles, Solomon Burke ou encore Skip James, eh ouais, la nuance appliquée à nos rêves et nos passions les rendent meilleurs encore…

    @ HyPNOS,

    Bravo pour votre façon de décrire notre démocratie amputée, nos pseudo débats bricolés à l’avance, les habitudes de certains dirigeants à nous prendre pour des cons, rien n’y manque.

    J’avais vu sur CCT9 (Chine) un débat où un «expert» français devait donner son avis sur l’avenir de Taiwan et lorsqu’il a pris la parole, il s’est mis à blablater de façon incohérente sans jamais aborder directement le sujet, à tel point que la présentatrice l’a interrompu et lui a demandé de revenir une autre fois.

    J’aimerai ajouter que lors de la présentation de ce crétin, il a fallu la moitié de l’écran pour indiquer tous les titres pompeux et élogieux qui lui étaient attribués. Le mal français ?

    Répondre
  28. Anonyme

    16 février 2008

    Vitruve : " ces grands gosses obéissants imprégnés du discours des idoles de Mancney , Millière et consorts ont appliqué stricto-sensu et en  prévention la seule attitude préconisée par ces néocons ( pourquoi néo d’ailleurs?), à savoir:  tirer dans le tas!"

    –  Lisez bien, lisez attentivement les salopperies qu’écrit Vitruve, en voulant vous faire croire que des responsables Americains, quelqu’ils soient, aient pu préconiser a des enfants de "tirer dans le tas". Bravo, Vitruve, de vous dévoiler de la sorte; soyez rassuré, tout le Forum a compris.
    Steven Kazmierczak était un malade, comme le furent les précédents tireurs. Quel etre sain pourrait faire cela? Il y a des malades dans toutes les Sociétés Humaines, dans tous les pays, meme chez les Musulmans qui en exportent meme, il y a aussi des imbéciles et des Confini, n’est-ce pas Vitruve. La société Américaine saura répondre avec des mesures appropriées, comme elle l’a toujours faites, pour diminuer au maximum les risques, sans pour autant renoncer a ses principes de droit et de devoir, d’assurer individuellement sa propre défense, celle de sa famille, celle de son pays, celle de sa Civilisation, c-a-d le Second Amendment.
    Il y aura toujours des imbéciles qui accuseront l’outil au lieu de l’homme et, tant ils en sont eux-meme incapables, ils chercheront a vous interdire de prendre le moindre risque. Or le risque, FAIT PARTIE de la vie. Nul part sur notre planete, le risque est absent, ni dans le regne animal, évidemment, ni chez celui des Hommes, et meme chez l’herbe qui pousse, chez la graine qui brise son tégument, monte vertical vers la lumiere avec le RISQUE d’etre brulée par le soleil de plomb, noyée par la pluie, écrasée par le pied du passant.
    L’acceptation du risque est une force, quand son refus est une abdication, et je ne suis pas certain que l’abdication soit l’idée a mettre a la mode par les temps qui courrent, avec ce qui nous attend. Méfions nous bien de ce genre de discours qui, s’adressant non pas a notre intelligence, mais a notre éventuelle sensiblerie, tend a nous démotiver. En plus, on est pris pour des c…s!
    Le commentaire de Vitruve est une insulte tres grave envers les Américains. Merci au modérateur de l’avoir laissé passer, car il nous permet de comprendre la vrai personalité de l’individu.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  29. R. Ed.

    16 février 2008

    En Chine, il n’y a pas beaucoup de prisonniers parce que ce sont des bouches inutiles à nourrir.

    On préfère les exécuter, surtout qu’en plus, c’est la famille qui règle les frais de la cérémonie.

    Aux Etats-Unis, ils sont peut-être nombreux en tôle, mais par principe on n’y met que les délinquants.

    En France et dans quelques autres pays, on préfère les laisser dehors, y pas de place en prison …

     

    Anecdote: la semaine passée, hold-up avec armes dans un bistrot !!! Arrestation des auteurs… Il y en avait un qui venait d”être condamné à 5 ans de prison dont un an "ferme".

    La condamnation datait de mi novembre "2007"

    On se demande ce qu’il faisait dehors ? Aux States, cela ne risque pas d’arriver.

    Répondre
  30. no second to

    16 février 2008

    Vitruve

    En Chine,le pouvoir élimine les indésirables ou s’ en sert comme banque d’ oragne  pour  les transplantations et vous n’ avez que les chiffres officiels de cette organisation.Il lui est certainement plus facile d’ obtenir ces chiffres au x Etats Unis que dans un pays sous une clohe de plomb.

    La faiblesse d’ une démocratie est la libre circulation ?-(  de l’ information,les dictatures ( de droite ou de gauche) la filtrent mais en ce beau pays qu’ est la France, on a trouvé mieux,laisser croire au peuple qu’ on lui dit tout , surtout si le produit est dans la lignée du politiquement correct..

    Dans votre liste, vous avez oublié , Colt, Boïeng-Vertol, les marchand d’ armes suédois, suisses, autrichiens ect…………

    oncques ne faillit

    Répondre
  31. Anonyme

    16 février 2008

    Vivant aux Etats-Unis depuis près d’un an, j’avais perdu l’habitude des tartufferies françaises. J’avoue que même habitué, il est encore stupéfiant d’entendre des propos aussi déformés et éloignés de la réalité.
    Les invités sont curieusement tous du même bord (à l’exception de Guy Millière qui fait figure d’unique opposant) de façon à laisser croire que la pensée dominante est celle des invités majoritaires sur le plateau. Cette méthode est largement utilisée dans les pays où les médias sont contrôlés pour servir une propagande. Les reportages images, diffusés à intervalles réguliers, vont dans le même sens (notamment celui qui à un moment vient étayer les propos sur le racisme tenus par Archie Shepp) et montrent à quel point la production de France 3 a soigneusement choisi son camps et décidé à l’avance de l’orientation du sens qu’elle voulait donner à cette émission.

    Les américains présents sur le plateau, sont curieusement tous démocrates et tous "exilés" selon leurs propres termes. Pourquoi n’y a t il pas de journaliste américain de tendance républicaine ? A cela on rajoute un "expert" en sciences sociales et politiques issu du sérail gauchiste et le tour est joué. Voilà avec quoi on fabrique un débat sur la télévision français. Quant à la présence de la "littéraire" algérienne qui n’a visiblement jamais mis les pieds aux usa ou rencontré un américain, que vient elle faire sur ce plateau, si ce n’est étaler sa stupidité abyssale?

    Je plains les étudiants d’IEP qui doivent avaler les balivernes de M. Lacorne qui, malgré le temps qu’il a passé aux USA, est capable de délivrer des âneries telles, que même une enfant de 5th grade américain serait en mesure de ne pas faire. Je pense notamment à ses propos sur Thomas Jefferson, prétendument laïque.. Je lui conseille de relire les écrits des pères fondateurs et notamment la constitution américaine pour voir que dieu est présent dans la constitution. C’est avec des pseudo-érudits de ce genre que notre pays fabrique des cohortes d’étudiants attardés et incompétents destinés à la fonction publique du futur.

    Bref, comme prévu cette émission était encore destinée à déverser une bile anti-américaine (et surtout anti-capitaliste) plutôt que de tenter de savoir qui serait élu en 2008.

    J’ai quand même de l’admiration pour Guy Millière d’avoir eu le courage d’aller débattre dans de telle conditions.

    Je n’ai aucune sympathie pour France 3  et ses journalistes anarcho-gauchistes engraissés par l’état français.

    Répondre
  32. VITRUVE

    15 février 2008

    AVE

    pour la 6e fois depuis le début de l’année, un riot-gun a parlé dans une école des states…
    à mon avis , comme la vérité sort de la bouche des enfants, ces grands gosses obéissants imprégnés du discours des idoles de Mancney , Millière et consorts ont appliqué stricto-sensu et en  prévention la seule attitude préconisée par ces néocons ( pourquoi néo d’ailleurs?), à savoir:  tirer dans le tas!
    La chicano de service essuiera les taches de sang , les experts agiteront leurs fioles et en route vers de nouvelles aventures et de nouveaux carnages!
    On est bien avancé avec cela, pas vrai les actionnaires de Raytheon, de Lockheed-Martin et Smith & Wesson?
    Rappelons des chiffres vérifiables( amnesty) : CHINE: 1,2 milliards d’habitants= 1, 5 millions de prisonniers
    USA: 300 millions habitants :2,5 millions de prisonniers + 5millions de probatoires suivis par un flic.
    Bonjour le rêve américain!
    A côté de cela , j’aime toujours Chuck Berry, le Bourbon du Kentucky et le bruit du V8
    Va comprendre Charles!
    VALE

    Répondre
  33. Anonyme

    15 février 2008

    Netchayev : " Comme c’est la première fois que je viens sur ce blog (…)"

    Netchayev, you are just welcome sur le forum des 4 V,  mon vieux, n’hésitez pas a écrire, so far, vous avez un excellent style.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  34. Anonyme

    15 février 2008

    Grepon : " Faire dans le pacifisme autour de ce conflit ancien se ressemble, quant au niveau de serieux que ca reflete, a joindre telle groupe de proteste d’etudiants parce que c’est cool, que ca baise, et que ca fument.  Ce n’est pas une attitude d’etre mature. "

    Grepon, j’ai RAREMENT lu une si belle et si juste description! Kudos. Merci pour votre lucidité, et votre maniere d’en faire profiter les autres. 

    Best,

    Mancney

    Répondre
  35. Choupette

    15 février 2008

    Bravo à Jaurès pour ses commentaires sur Millière. Effectivement le principal problème que rencontre cet universitaire est qu’il ne donne pas l’impression de douter de lui-même plus qu’un militant de la LCR.

    Ses thèses, erronnées ou non, il est juste et légitime qu’il puisse les défendre à la télévision, toutefois il s’exprime à la manière d’un fanatique semblant de détenir LA vérité en toute chose et en tout lieu. Or plusieurs fois comme Jaurès le rappelle, il s’est trompé lourdement. Il manque de nuances, de remises en questions, ce qui l’empêche d’être convaincant.

    Dommage!

    Répondre
  36. Anonyme

    14 février 2008

    Ne craignez rien Guy Milliere, vous avez été comme d’habitude, très bon.

    J’essaie de décortiquer cette émission, et j’avoue que j’ai du mal à la situer, mais comme vous y avez participé de l’intérieur, je pense que votre opinion est correcte quant à l’honnêteté de Taddei et de son équipe, avec une réserve toutefois, sur le choix de certains de ses invités.

    Que venait faire Archie Shepp, invité pour la deuxième fois, dans cette émission, où à part ses jérémiades sur le racisme américain et le prétendu ‘génocide’ (sic) des arabes de Palestine, je me demande encore, quel était l’intérêt d’inviter un tel ‘débateur’ doublé d’un piètre saxophoniste ?

    Au cas où vous le rencontriez une autre fois sur ce plateau, dites-lui que le racisme américain, est quand même moins dur qu’il ne l’était il y a quelques dizaines d’années, au point qu’un candidat noir se présente à la présidence des USA; et surtout, surtout, signalez-lui que la population palestinienne a augmenté de 30% en vingt ans, ce qui est un beau score pour un peuple ‘génocidé’ et qu’il fait mieux vivre à Gaza qu’en Europe à l’époque nazie, même s’il est de bon ton de traiter de ‘nazisionistes’ de jeunes soldats qui ne font que se défendre contre des barbares qu’il faudrait traiter plus durement.

    Concernant cette émission, certainement un rare espace de débat, il est tout de même étrange d’y voir invité à plusieurs reprises Roland ‘Mohamed’ Dumas qui s’est retrouvé d’un seul coup, guilleret, arrogant, gominé, pomponné, bien sapé, lui qu’on voyait trainer la patte sur sa canne, les cheveux en bataille, l’air pitoyable, pour échapper à ses juges, c’est dire la qualité du bonhomme.

    Enfin, lors d’un débat organisé par Taddei, Robert Fisk le falsificateur professionnel, a refusé de débattre avec Jacques Tarnero et a menacé de ne pas venir à l’émission au cas où…

    Bien entendu, Jacques Tarnero n’est pas venu et Robert Fisk a pu balancer sa propagande calomnieuse tranquillement, et pour cause, il était SEUL sur le plateau, pour un drôle de débat !!! 

    Comme c’est la première fois que je viens sur ce blog, j’ai remarqué qu’un certain myope vous envie de participer à des débats, et c’est ce qui semble apparemment lui poser problème, alors pourquoi ne pas le proposer lors d’une prochaine invitation, je suis persuadé qu’il pourra remonter les bretelles de plusieurs intervenants qui ont perdu leur froc et qui ne l’ont pas encore remarqué.

    Bonne route, Guy, vous tenez le bon bout, mais Dieu, que la route est longue et parsemée de prétentieux arrogants et de menteurs professionnels déguisés pour les besoins, en ‘experts’ qu’on a plus que marre de voir blablater en se caressant le nombril, convaincus qu’ils sont d’être les porteurs de la Bonne Parole et de la Vérité Vraie.

     

    Répondre
  37. grepon le texan

    14 février 2008

    La relation conservateurs / idiots sur le programme de Bill Maher aux Etats-Unis n’est pas tres different:   1 contre 4 d’habitude.   C’est le moyen d’assurer qu’il y a differences significatives entre les invitees (et/ou avec le "talkshow host").   Enlevez le conservateur/libertarien et le debat se reduit a des differences de detail sur l’execution des solutions etatiste. 

    Pour le M. du tres longue poste plus haut, excellent point sur le probleme du combien de medecins il sont license et pratiquant aux etats unis(ou n’importe ou).    "L’offre et le demande" est un outil qu’on peut sortir sur tellement de sujets.   Probleme:  Il ya la question de qualite.   En France, ou la vie des medecins est devenu chiante et de moins en moins bien remunere, il y aura un probleme de qualite de plus en plus severe.  Les meillieurs ne veulent pas y entrer.  Aux Etats-Unis, la paie le prestige et le lifestyle possible attire les meillieurs.  Le menace de de proces pour dommages, le cout de l’assurance, et la paperassie sans fin qui resultent des deux les repoussent.   A mon avis il faut se focaliser sur la reduction des risques et chieries dans la vie des medecins pour assurer le "l’offre" de medecins.   Se focaliser sur le monopole de licenses au niveau des etats se reduit a se focaliser sur l’hauteur du barre.   (metaphor du saut dans d’athletisme, soit du limbo)    Si vous rendez la le titre de medecin (oui toute autre titre des professionnelles de sante) moins difficile a obtenir, c’est certe un moyen d’accroitre la quantite de medecins certe, mais au meme temps la qualite globale des medecins qui s’en sorte va soufffrir.

    Pour vos idioties sur nagasaki/hiroshima, well.   A l’epoch c’etait universellement compris que cette action a sauver beaucoup de vies des deux cotes du conflit.   Toute analyse de la question reviens sur cette conclusion.   Faire dans le pacifisme autour de ce conflit ancien se ressemble, quant au niveau de seriex que ca reflete, a joindre telle groupe de proteste d’etudiants parceque c’est cool, que ca baise, et que ca fument.  Ce n’est pas une attitude d’etre mature.     On peut differer sur le moyen de faire arreter Saddam Hussein.   Perso je pense que sans les iditiotes de Villepin et Chirac qui ont laisser Saddam imagine qu’il s’en sortirait, il n y aurait pas eu de guerre.   Mais ils imaginait preserver les revenus de la dette de Saddam envers la France, et ils imaginaient voir fructifier les efforts de vendre des projets de ventes d’infrastructure et armamement(comme au bon vieux temps).   Ils ont mise mal contre Bush, un jouer de poker tres repute.  Il fallait pas donner l’impression, comme seule puissance militaire occidentale un peu serieux, que c’etait du bluff.   Comme quoi le fausse pacificisme est parfois quelque chose de tres malsain, pas seulement un facon de se faire estime et desire par ses paires du sexe oppose.

    Répondre
  38. Jaures

    14 février 2008

    Comme archiviste personnel (quoique myope) de l’éminent professeur Millière, je tiens à mettre à la disposition des lecteurs des 4V les extraits de 2 articles parus en 2003 et qui, parmi d’autres précedemment cités, montrent la lucidité et la pertinence de ses clairvoyantes analyses qui devraient lui ouvrir un peu plus souvent les ondes du service public.

    "G.Bush voudrait livrer la guerre au peuple irakien disent-ils… Discernent-ils qu’ils disaient la même chose avant l’intervention en Afghanistan. La guerre qu’ils voulaient empêcher a eu lieu, et six semaines plus tard, les Afghans et les Afghanes fêtaient leur libération dans les rues de Kaboul…Discernent-ils qu’il se passera la même chose en Irak après la chute de Saddam Hussein" (25/01/2003)

    "95% du territoire irakien est sous contrôle et ne présente pas le moindre problème. Au contraire, la vie s’y organise. Les commerces sont approvisionnés comme ils ne l’ont pas été depuis des années. Le système de santé fait son travail et ne connait plus les pénuries de médicaments organisées savamment sous l’ancien régime. La sécurité est assurée. L’école et l’université ont repris leur activité. Des policiers irakiens ont été formés et commencent à être opérationnels… Quelques semaines, quelques mois au plus et tout sera fini." (24/08/2003)

    Pour ceux qui, à la lecture de ces lignes, demeureraient perplexes je dis: "Ne craignez rien, Millière vous expliquera tout dans un prochain livre." 

    Répondre
  39. D.J

    13 février 2008

    Cher Guy,

    malgré vos talents et vos connaissances, pas besoin d’avoir fait l’ uni pour démolir Jean Ziegler (président de l’association suisse des amis des dictateurs), même un trisomique en serait capable.

    Quant à Emmanuel Todd, celui qui se croit seul au monde d’avoir prédit la chute de l’union soviétique alors que n’importe quel économiste ayant un brin de bon sens économique savait ce système faillible, maintenant il nous sort tous les clichés de la décadence de l’empire américain.

    Quant au débat sur FR3 où vous étiez très bon, une fois de plus les médias ont préférés inviter une majorité de ceux qui soutiennent les démocrates.

    D.J

     

     

     

    Répondre
  40. George de Boston

    13 février 2008

    Lettre ouverte a Monsieur le President de la Republique,

    Monsieur le President,

    Je me permets d’attirer votre attention sur M.Guy Milliere, emminent professeur, auteur d’ouvrages et de textes ou il parle surtout des qualites de sa personne et se declare "pret a accepter tout espace qui s’offre" et certainement dans votre ministere, ou il serait, a mon avis, tout a fait a sa place.

    M.Milliere, d’apres lui, "peut fonder ses explications dans la pensee et dans l’histoire". Grace a "sa solidite et a sa coherence intellectuelle" il a pu mettre dernierement, en piece les raisonnements de quatre ou cinq "experts" du CIEC. Il craint, toutefois, de prendre trop la parole, surtout pour ne rien dire. Crainte injustifiee, il ne serait que dans le ton des hommes politiques.

    Monsieur le President, n’oubliez pas M.Milliere, vous avez la un collaborateur de choix.

    Avec ma tres haute consideration. 

     

    Répondre
  41. Nyco

    13 février 2008

    Avec surprise j’ai vu Guy Millere sur France 3. M. Milliere dit beaucoup de bien de cette emission. Qu’il ai passé un bon moment, je le conçois. En ce qui me concerne, il s’agit d’une émisson de plus que l’on peut qualifier d’Officine-de-la-gauche-et-du-politiquement-correct.Guy reconnais qu’il était seul contre 5 (et je confirme), ce qui est nouveau car d’habitude il n’y a pas de "contradicteur" serieux… que du faux débat qui cherche à démolir la Droite Républicaine et les valeurs de l’Occident, un antre de la pensée uniK.

    J’invite toutes les bonnes âmes à venir en aide à notre cher allier Guy Milliere sur le Forum de "ce soir ou jamais", car en effet, Guy se fait "laminer".

    Répondre
  42. un type

    13 février 2008

    Millière : " il n’y a rien, strictement rien de plus éloigné d’un nazi qu’un libéral "

    Rectificatif. Il n’y a rien de plus éloigné d’un nazi qu’un anarchiste.

    Répondre
  43. Jaures

    13 février 2008

    En fait, pour être la meilleure émission de débat de l’audio-visuel, il suffit d’y inviter Millière.

    Il y a quelque chose de risible et d’attendrissant à lire comment Millière relate ses interventions, la façon dont selon lui, il a pourfendu les spécialistes de tout poil de sa verve omnisciente. Que Millière ne s’engage-t-il en politique ! Sa force de persuasion aurait tôt fait de rallier les Français à la cause néo-conservatrice.

    Je prends pour moi le qualificatif "d’archiviste myope" (ce n’est pas le pire, il en traite d’autres de "ravagés du bulbe", ce qui donne un éclairage sur la teneur de ses cours à la fac). Myope ou pas, les discours contradictoires que je rappelle sur ce site sont exacts et l’injure n’a jamais été un argument convaincant. Que Millière s’explique. Il n’y a pas de honte à écrire que l’on s’est trompé. On y gagne même en crédibilité. C’est l’entêtement qui déconsidère.

    Et puisque, apparemment, il nous fait l’honneur de parcourir ce forum, quand donc nous expliquera-t-il ce qui le fit, au début des années 80, passer du relativisme de gauche au libéralisme néo-conservateur ? Le cheminement d’une pensée m’a toujours plus intéressé que son crépuscule.

    Répondre
  44. Anonyme

    13 février 2008

    Guy Milliere : " On m’invite, je viens, et je parle."

    Tres bien. Bravo. D’ailleurs, ca fait tres : "Veni vidi vici".
    Anyway, merci a Guy Miliere d’apporter un peu de bon sens aux Francais. Juste, qu’il n’insiste pas trop sur la Turquie…Tks.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  45. jacques

    13 février 2008

    Voici votre évaluation pour votre prestation sur France3

     Rambo, McCain et Bush

    Il était amusant de vous voir défendre McCain alors que McCain a toujours été l’un des plus féroces critiques de Bush (incluant pour la torture) et vous le plus grand défenseur de Bush, qui semblerait être votre héro. Une belle virevolte de votre part digne des plus belles de Sarkozy. Susan George et Denis Lacorne gagne ce débat en exprimant parfaitement bien  ce qu’on doit penser du film.

     Immigration

    Vous gagnez le débat ici haut-la-main avec votre défense du libre échange. Il a été bénéfique pour les mexicains, pour les canadiens et pour les américains. Il est la meilleure façon de permettre aux mexicains de vivre riches chez eux et donc de n’avoir moins envie d’immigrer. Les autres participants ont étaler une ignorance économique stupéfiante mais typique en France. En économie,vous demeurez une des rares lanternes qui illumine en France.

     
    Système de santé

     Ici votre bilan est mitigé.Votre description du système de Santé canadien est exacte. Y vivant moi-même, je puis confirmé qu’il y faut entre 3 et 6 mois pour avoir un simple rendez-vous avec un dermatologue pour examiner un naevus suspect, soit suffisamment de temps pour qu’unmélanome se généralise (si on n’est pas encore mort d’inquiétude dans l’interval…)

    A comparer avec les soins dans un pays comme l’Uruguay où le temps d’attente pour un spécialiste varie entre 1 jour (ce n’est pas une erreur de frappe!) et 1 semaine! Temps d’attente typique dans certaines urgences de Montréal: 4-6 heures pour une douleur abdominale!

    Bref, Moore aurait pu choisir un autre pays: le Canada est un pays où tout marche bien… SAUF les soins de santé (… le seul secteur 100% socialisé!). Vous avez rétabli ici les faits et clairement expliqué la cause. Bien joué. Je suis sûr toutefois que les invités n’ont rien compris à l’explication (encore moins les télé-spectateurs)

    Par contre votre défense du système américain vous plombe.

    En effet, la concurrence y est bafouée. Vous avez complêtement manqué le fait qu’il existe un monopole d’organismes étatales (state licensure bodies) (comme dans presque tous les pays d’ailleurs) décidant qui a le droit d’exercer ce qui contribue à une pénurie artificielle de médecin entrainant ainsi leur coût vraissemblablement excessifs (quoique cela soit impossible à savoir tant qu’un libre marché ne s’y soit établit).

    Idem, sur les coût des poursuites médicales: le monopole d’état du droit médical applicable entraine des coûts de médecine défensive vraisemblablement trop élevés(encore une fois impossible de le savoir sans qu’un libre marché ne se soit établi).

    De même vous oubliez que les coûts d’une assurance-santé de base universelle (incluant soins préventifs) qui assurerait des citoyens productifs et en santé sont sans commune mesure avec les bénéfices (INCLUANT économiques) engendrés. Un des investissements les plus rentables qu’un état puisse faire!

    Bref la réponse qu’il fallait donner était:

    1) système d’assurance universelle de base accessible et abordable pour tous
    2) cette assurance peut être subventionnée (jusqu´à 100% dans certains cas) par l´état lorsque nécessaire
    3) les soins sont rendus par les pourvoyeurs de santé privés mis en concurrences. Système d’offre ouvert à tous lorsque l’état paie l’assurance.
    4) la licence de pratique  des travailleurs en santé peut être réalisés par des organismes privés (et même un gouvernemental) suivant les critères que chaque organisme détermine et juge appropriés. La marque de commerce de ce "sceau de qualité" d’un exercice de soins devient partie d’un système de libre marché. On assistera à toutes sortes de nouveaux types de travailleurs de santé avec différents "niveaux de qualité" répondant à des besoins spéficiques à des coût concurrentiel et très efficients.
    5) bien entendu, chacun peut aussi choisir des assurances-privées plus élaborées et adaptés aux goûts de chacun


    Guerre en Irak

    C’est votre point faible.
    Vous restez avec une position timorée: vous avez "peur" et cela vous entraine dans une réaction défensive instinctive primaire et non réfléchie.
    Vous manquez d’imagination.
    Votre cerveau semble avoir été totalement lessivé par les formules creuses des mantras politique des néo-conservateurs. Vous devez ici réfléchir beaucoup plus et explorer des voies nouvelles.
    Votre modèle (simplifié, mais pas beaucoup): bang bang bang, eux les méchants, nous les bons, nous la cause juste, on peut torturer, détruire hiroshima et nagasaki avec des bombes nucléaires, on peut brûler vifs des villages entiers de vietnamiens, on peut renverser des régimes démocratiques en Iran (1953) (et dans trop d’autres pays pour que j’aie de la place pour tous les écrire)… car NOUS sommes BONS nouse avons une cause JUSTE (quelle qu’elle soit) (démocratie, nazisme, communisme, islamisme, etc)! C’est de la bêtise humaine à l’état pur.
    On esperera un jour que vous réaliserez le brain washing que l’on vous a fait.

    Voici des faits que vous pourrez considérez lors de votre réflexion:

    – tôt ou tard les pays perdent toujours les guerres immorales, et gagne presque toujours les autres. Mais ces guerres inutiles tuent des millions d’innocents.
    – tuez des civils par milliers EST immoral. C’est une barbarie.
    – brûler la maison de son voisin parce qu’il a cassé une de nos vitres EST un geste démesuré
    – on peut CREER des ennemis en renversant leur dirigeants élus démocratiquement, en attaquant et envahissant des pays, en détruisant leurs infrastructures… Cela n’a RIEN à voir avec des propos aussi idiots que: "parce qu’ils nous envient"
    – le Vietnam est devenu capitaliste par lui-même récemment  PARCE QU’IL a vu PAR L’EXEMPLE de d’autre que cela marchait bien, PAS en le bombardait de napalm…
    – etc…

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)