Courrier du numero 487

Posté le mars 15, 2005, 12:00
8 mins

Marxisme médiatique

«À propos du malencontreux incident entachant la libération de l’otage italienne, la présentatrice du journal de 20 heures de notre télé publique a pulvérisé les bornes de l’outrecuidance et de la mauvaise foi anti-américaine en osant poser la question : « Est-ce un guet apens ou une bavure ? ».

Qu’un journal communiste fasse son travail de désinformation est une chose, mais que le service public, contrôlé par un CSA, le fasse, en est une autre. Doit-on y voir les relents de l’entrée des journalistes communistes à la télé dans la foulée de l’élection de Mitterrand ? »

Toulon (83)

Césars bien-pensants

«Après l’avatar de la palme du festival de Cannes, voici que le virus politico-social atteint les « César » ! Contre toute attente, et alors qu’un public fervent avait déjà désigné deux films (« Un long dimanche de fiançailles », « Les choristes »), le jury anonyme récompense un film qui s’inscrit fort à propos dans l’air du moment. Le choix appuyé par de multiples récompenses (je n’ai plus compté, tant l’excès m’est apparu suspect !) ressemble fort à une manifestation de cette discrimination positive qui rassure les bonnes consciences à défaut de combler les goûts artistiques. L’intervention syndicaliste par un acteur de talent, les éructations confuses marquées d’altermondialisme d’un lauréat, n’ont pas attiré la moindre manifestation d’un public acquis à la bien-pensance, à moins que ce ne soit à la nouvelle inquisition médiatico-artistique… »

[email protected]

Marseillaise

«La Marseillaise devrait être à nouveau enseignée à l’école primaire. Ainsi en ont décidé les députés. D’aucuns trouvent l’hymne national trop guerrier. Comme tout chant, il se compose de musique et de paroles. Voici quelques années, Valéry Giscard d’Estaing, alors Président, musicien à ses heures, avait entamé un adoucissement de l’air. Devant le tollé populaire, notre hymne a conservé le statu quo. À présent, certains trouvent les paroles inadaptées à notre temps. Ils voudraient qu’elles s’intègrent dans la France actuelle et l’Europe. Prenons garde que notre Marseillaise ne devienne pas, comme certains morceaux de musique classique, « revisitée », de façon telle que Rouget de l’Isle s’en retournerait dans sa tombe… »

Chatou (78)

Prime au crime

«Il fut un temps où, quand on commettait un délit, on était pénalisé. Aujourd’hui, celui qui commet un délit d’entrée illégale en France, non seulement n’est pas puni, mais on lui accorde une prime substantielle sous forme d’allocations familiales. Encouragement évident à ce type de délinquance, et appel d’air en direction de tous ceux qui aspirent à entrer illégalement en France. C’est, paraît-il, l’Europe qui nous l’impose. Tirons-en les conclusions… »

Les Essarts le Roi (78)

L’enfant-roi

«Une institutrice de Châtillon-sur-Chalaronne a corrigé quelques bambins réfractaires ou turbulents. Elle a tiré sur les cheveux de l’un et donné une petite fessée à l’autre. Elle vient d’être condamnée à 18 mois de prison avec sursis et elle sera radiée de l’Éducation nationale pour l’exemple. Ce n’est sûrement pas cette éducatrice qui est « malade », mais notre « éducativement correct » toujours atteint de la perversion idéologique de 1968. Où allons-nous ? Les résultats sont bien là. Abus de psychotropes, drogue, violence, insoumission aux lois, travail minimum et exaltation des manifs. Une conséquence est déjà évidente. L’orientation éducative souhaitée par M. Fillon, passant par la réhabilitation de l’autorité des maîtres et l’acquisition d’un savoir minimum accessible à tous, n’a aucune chance d’aboutir sur le terrain. »

Paris (75)

France d’en bas

«La récente démission de M. Gaymard, m’inspire une réflexion. Ce ministre n’a rien fait d’illégal, il est plutôt brillant… Il doit cependant démissionner et personne ne prendra sa défense. Pourquoi ? Parce qu’il donne l’impression de ne pas comprendre les citoyens qu’il doit servir.

Si l’homme politique ne se met pas tant soit peu à la place de ses compatriotes, comment peut-il prétendre régenter leur vie dans un pays où l’État est considéré comme tout-puissant ? Bien souvent, le politique balaie du revers de la main une conception qui n’est pas la sienne. Il ne saisit pas l’ampleur du problème, comme M. Gaymard n’a pas saisi l’ampleur du problème de logement en France. Il régente, de droit, d’après son seul point de vue. Et cela, le citoyen ne le pardonne pas. M. Gaymard ne sera donc défendu par personne ! »

[email protected]

Socialistes

«Depuis quelque temps, nous revoyons caracoler les socialistes dans les médias. Cette situation m’a rappelé le thème que je développais peu avant les présidentielles : « Il serait souhaitable que Jospin l’emporte, il nous mettrait en faillite et de vingt ans nous n’entendrions plus parler d’eux » ! »

[email protected]

Spectacles civilisés

«Notre ami canadien propose l’interdiction de la boxe professionnelle. Je suis bien de son avis, mais elle est, hélas ! pratiquée dans le monde entier. Plus près de nous, réjouissons-nous que Tony Blair soit parvenu à rendre illégale dans son pays, la détestable chasse à courre. Aussitôt, le maire socialiste de Pau s’empresse de solliciter des subventions européennes pour rétablir ce « divertissement populaire » dans sa ville. À Barcelone et dans une douzaine de villes catalanes, la corrida est hors la loi. Une organisation touristique canadienne a rayé de son itinéraire en France les villes qui pratiquent ces mises à mort. La France sera-t-elle le seul pays d’Europe à pratiquer ces horreurs indignes d’un pays civilisé ? »

Avignon (84)

Dictature de la rue

«À peine arrivé au pouvoir, M. Mitterrand a purgé l’ORTF. Depuis, l’audiovisuel est devenu le second bastion du socialisme, juste après l’Éducation nationale. La méthode est celle d’un journaliste socialiste allemand, Joseph Goebbels. Elle consiste à utiliser la rue, et à amplifier les manifestations. Quel que soit le gouvernement, c’est la rue manipulée qui dirige le pays. Nous sommes bel et bien dans une dictature idéologique ! »

Paris (75)

8 réponses à l'article : Courrier du numero 487

  1. sas

    24/03/2005

    A R.Ed…TU VEUX CERTAINEMENT DIRE SARKOZEVITCH….membre du GO….grand ami du vénérable BAUEUR (ex vénérable du Grand orient de france)…et propulsé directeur des statistiques nationales sur la délinquance….cqfd nb)qu’on lui crache à la gueule , pour lui,cela me parait relever de circonstances atténuantes….le gnome…le traitre…l’ambitieux opportuniste…ENFIN BREF UN AVOCAT QUOI… sas

    Répondre
  2. R. Ed.

    23/03/2005

    @ SAS : Chirac-Sarkosy même combat ( Sarkosy, lui, c’est au Val Fourré qu’il s’est fait mettre)

    Répondre
  3. SAS

    21/03/2005

    Qui pourrait défendre la marseillaise ???pas le président de la rippoublique française… ….il y a quelque temps , FRANCE/ALGERIE au stade de france…pendant la MARSEILLAISE les « invités » appuyés par les partisans de la chance pour la france…sifflent notre hymne nationnale…celui pour lequel des français sont tombés au champs d’honneur…et qui part du stade de FRANCE ??? les « siffleurs » ? néni c’est chirac qui se barre sas

    Répondre
  4. marc

    20/03/2005

    et allez… l’instit maintenant : contrairement à ce qui est affirmé , cette dame était dépressive ( certificat médical produit par elle à l’audience ) et elle a affirmé qu’elle ne supportait plus l’agitation des enfants…donc pour continuer à être instit…. de plus l’EN lui a proposé un emploi administratif et il n’a jamais été question de la renvoyer de la fonction publique..

    Répondre
  5. marc

    20/03/2005

    allez , on continue… la corrida n’est pas interdite à Barcelone , le conseil municipal a simplement voté son opposition a cette pratique mais il n’a pas les moyens de l’interdire

    Répondre
  6. marc

    20/03/2005

    Aprés la Marseillaise , la chasse à courre …mr dumait parle de choses qu’il ne connait pas Ainsi la chasse à courre à Pau est pratiquée depuis 1930 derrière un leurre … et continuera à l’être , et les anglais le savent à qui le tour pour démontrer que mr dumait dit beaucoup de bêtises, on devrait organiser un concours !

    Répondre
  7. R. Ed.

    20/03/2005

    Il n’y a plus guerre que quelques nationalistes qui osent encore chanter la Marseillaise. En plus, c’est dangeureux de chanter cela en public ! On risque un gros contrôle fiscal, en attendant une condamnation pour « patriotisme ».

    Répondre
  8. david Martin

    20/03/2005

    A propos de la Marseillaise, sachez que nous la chantons tous les ans avec nos deux classes (de la maternelle au CM2) le 11 novembre en compagnie du maire et des anciens combattants de la 2eme GM de notre village (Ambacourt). Je l’apprends donc régulièrement aux enfants et elle fait partie du programme d’éducation civique. Vouloir la rétablir n’a donc pas de sens puisqu’elle n’a jamais été déprogrammée. Mais cela , les médias se gardent bien de vous le dire

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)