Et les droits de l’homme de Néanderthal, alors ?

Posté le 05 mars , 2014, 2:39
7 mins
 
neandertal-wilma
 
 
De plus en plus, le grand mouvement de résurgence islamique, qui est le phénomène majeur de l’ère post-coloniale, pousse les descendants des occupants musulmans, arabes ou berbères de la péninsule ibérique, expulsés après sept siècles de résistance puis de reconquête chrétienne, à revendiquer sans vergogne un droit au retour en « al Andalous ».
 Ils affirment vouloir récupérer aujourd’hui leurs propriétés conquises du VII° au X° siècle entre Gibraltar et Saint-Jacques de Compostelle.
 
Simultanément, bien des juifs sépharades habitant principalement en Israël, dont certains parlent encore le « ladino », (idiome hébraïco-hispanique), de même que des minorités de juifs « ashkénazes » s’expriment toujours en yiddish (idiome hébraïco-slavo-germanique) aspirent à reprendre possession de leurs propriétés du temps jadis acquises, il y a plus ou moins vingt siècles, par leur diaspora dans le sillage des Phéniciens venus en Espagne via Carthage.
 
Et voici d’ailleurs, qu’abondant dans leur sens, le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoyentend faire bénéficier de la nationalité espagnole tous ceux de ces juifs qui le souhaitent. 
 
Mariano Rajoy ne fait ainsi que reprendre et étendre la mesure généreuse et salvatrice du général Franco qui sauva pendant la guerre des dizaines de milliers de juifs « ladinos » de l’extermination nazie en leur faisant délivrer par ses ambassades des cartes d’identité espagnoles. L’écrivain et journaliste Annie Kriegel a souvent rappelé ce fait, évoquant notamment l’émouvante cérémonie d’hommage et de gratitude célébrée après la mort du Caudillo dans la grande synagogue de Brooklyn à New York.
 
Selon les statistiques israéliennes de la population sépharade, il se pourrait que ce soit une population de trois à quatre millions de personnes qui pourraient être séduites par ce retour à l’hispanité. Comme beaucoup d’entre elles possèdent déjà, outre l’israélienne, la nationalité américaine, on voit se dessiner par cette esquisse de multinationalité la réalisation de l’utopie déjà ancienne d’une république universelle.
 
Mais en attendant, on peut aisément penser que le peuple à forte expansion démographique des expulsés palestiniens de l’État d’Israël, de l’ordre aussi de trois à quatre millions, certains en Australie ou en Amérique, mais la plupart habitant encore dans les fourmilières humaines des camps des pays arabes frontaliers, n’est pas prêt non plus de renoncer à son droit au retour.
 
Outre ces deux cas, L’Institut Auvergnat Alexandre Vialatte de Politologie et d’Étude des Réveils Identitaires (IAAP-PERI) qui travaille avec l’Institut du Pays Libre, a identifié dans le monde pas moins de 2713 revendications de récupération de terres et biens immobiliers. Sans se prononcer, précisons-le, sur celle semble-t-il plus ou moins discutable des descendants des anciens monégasques…
 
Aujourd’hui, ces 2713 exigences de restitution sont celles de la myriade de peuples, allant des peuples indigènes d’Amérique et autres aborigènes d’Australie et des grandes îles du Pacifique mais aussi ceux de l’Afrique du Sud avant les Xossas et les Zoulous, jusqu’à celles des tribus Celtes occupant jadis presque toute l’Europe centrale et danubienne, etc…
 
Mais si toutes les expressions des désirs de retrouvaille des anciens voire très antiques possessions sont respectables, on pèse cependant le lourd potentiel de conflit qu’elles recèlent entre les successives strates d’occupants. D’autant plus que l’exercice de la repentance réciproque demeure hélas encore très inégalement perçu par la plupart comme une nécessité morale.
 
N’y aurait-il pas tout de même un moyen de les unir en leur proposant justement une commune repentance : celle d’une extermination perpétrée par ce grand conquérant qu’a été notre ancêtre à tous, « l’homo sapiens », éradicateur de cet excellent bipède qu’était pourtant «  l’homme de Néanderthal » ?
 
Oui, nous en sommes persuadés, en communiant dans la même honte et la même repentance, les peuples descendant de l’homo sapiens n’auraient-ils pas enfin la révélation de leur profonde unité à ne pas briser sans cesse par la considération de facteurs de différenciation accidentels somme toute très secondaires ?
 

De tous les néanderthaliens de la terre d’aujourd’hui, que monte donc la demande de pardon à l’homo sapiens ! 

 
Peut-on trouver un plus sûr fondement à une commune conscience morale et de fraternité humaine ? Que très vite en soit organisée la cérémonie mondiale d’expression, plus bellement encore que celles des JO de Sotchi !
 
Et nul doute qu’alors les hommes, tous repentants, ne risqueront plus de s’entre-décimer pour Jérusalem, L’Andalousie ou la Crimée… Il n’est que temps pour notre humanité enfin adulte d’ériger le plus grand mémorial de tous les temps, celui de la repentance de Caïn l’homo sapiens à l’égard de son grand frère Abel, l’homme de Néanderthal. 
 
 
 

17 Commentaires sur : Et les droits de l’homme de Néanderthal, alors ?

  1. 6 mars 2014

    En abrogeant la notion de délai de prescription pour certains crimes parmi d’autres, ils ont ouvert la boite de Pandor….. les plus malins ont bien vu la faille si nos législateur d’occasion ne l’ont pas subodorée!

    Répondre
  2. CM732

    6 mars 2014

    Quand on est pauvre et vivant dans un pays déshérité, il est bien facile de revendiquer la terre de celui qui vit dans un pays riche, c’est jamais réciproque…
    Les andalous-arabo-musulmans ont envahi au VII siècle cette Espagne wisigoth (eux même venant de l’Est de l’Europe). Ils venaient de l’Afrique du Nord par le Détroit de Gibraltar, ils le reconnaissent dans leur revendication comme une conquête. Cette invasion s’est faite par le massacre des populations locales. Ne devrions pas parler aussi de génocide? Personne ne leur dit ?

    Répondre
  3. zézé

    6 mars 2014

    Bravo à @philiberte !!!!

    Répondre
  4. CM732

    6 mars 2014

    Jusqu’où faut-il aller pour retrouver la trace de l’habitant qui à précédé l’autre ?
    Toute l’histoire de l’humanité n’a pas été toute écrite. Il y a donc quelqu’un qui a habité ici ou là dans telle et telle région avant un autre à des époques très lointaines; en a t-il été chassé ou bien est-il parti de lui même ? Si on voulait tendre l’oreille à toutes les revendications les plus folles, on n’a pas fini de gratter la terre pour retrouver la trace de tel ou tel squelette et chercher de quelle origine il est. Des moyens d’analyse fiables existent…
    On connait des personnes blondes aux yeux bleus, sur toutes les côtes et des iles de la Méditerranée, doivent-ils revendiquer leur origine viking, et demander à retourner en Norvège, Suède ou Danemark, après l’étude de leurs gènes ? Si on suit cette logique stupide, tous ceux qui ne sont pas d’origine européenne devraient retourner dans leur chère patrie maternelle. Certains s’en frotteraient les mains. Les humanistes sont devenus fou !

    Répondre
  5. Riche

    6 mars 2014

    Est-ce moi qui comprend mal ou faut-il dire :

    “De tous les homo sapiens de la terre d’aujourd’hui, que monte donc la demande de pardon aux néanderthaliens ! “

    Répondre
  6. 5 mars 2014

    Puisqu’on m’y fait penser ,Je demande la restitution du Paradis , vu que mon ancêtre ADAM l’avait reçu en cadeau de Dieu et que Dieu aurait dû seulement condamner EVE toute seule à l’exil puisque c’est Eve qui a désobéi . Pas Adam , le pauvre … ,il n’y était pour rien !. Donc , en droit , moi , lointain mais véritable héritier d’ADAM , je demande au nom de tous les miens que le Paradis me soit rendu . Point barre .

    Répondre
    • Jaures

      6 mars 2014

      Désolé, maispadutout, mais le jugement divin a été prononcé et on est pas près d’avoir une révision du procès: tous coupables. Point barre.

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        6 mars 2014

        Les vacances sont terminées, les grands tétras alias coqs de bruyère sont tous comptés, il est de nouveau là.
        Point barre!

        Répondre
        • Jaures

          6 mars 2014

          Pour votre gouverne, j’avais versé une contribution la semaine passée laquelle semble être restée dans les tuyaux. De plus, les mises à jour du site ne sont plus aussi performantes qu’autrefois. Tout se perd.

          Répondre
          • CM732

            7 mars 2014

            Tout n’est pas publié parce qu’il y une censure. On peut écrire tout ce que l’on veut pourvu que ce soit dans l’idée du médiateur !

    • Patrick coppens

      6 mars 2014

      D’Adam, il ne nous reste que la pomme!

      Répondre
  7. 5 mars 2014

    OUI mais , les Iberes là , les Wisigoths en 1450 et quelques ,ils n’ont fait que reprendre aux Arabes ce que ceux-ci leur avaient pris en 711. Donc , match nul Game over . Quant aux Sépharades , aux Askénases , il faut voir s’ils étaient en Espagne avant ou après les Ibères et les Wisigoths . Si c’est avant il faut discuter et peut-être restituer , si c’est après , c’est GAME OVER .Point barre … t

    Répondre
  8. Jaures

    5 mars 2014

    Généreux propos. L’intérêt d’une commune contrition à l’égard de l’Homme de Néanderthal est que cette espèce a disparu. Donc, pas de terres à restituer ni de dédommagements à payer.

    Répondre
    • 6 mars 2014

      croyez vous que Néanderthal ait disparu? j’en connais pourtant de nombreux exemplaires!!! :-)))

      sans aller aussi loin que la Préhistoire, je pensais à demander aux Anglais leur repentance pour Jehanne, et aux Italiens pour Vercingétorix!

      Répondre
      • Jaures

        6 mars 2014

        Il est également temps que l’Australie soit rendue aux aborigènes, les Etats-Unis aux amérindiens, le Mexique aux Aztèques, l’Argentine aux Tehuelches, l’Angleterre aux Celtes,…

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          9 mars 2014

          tenez, moi qui suis un ( très ) lointain descendant de ” maures ” et dont un de mes patronymes signifie en arabe ” le victorieux ” je vais demander mon retour en Andalous … avec des indemnités payées par l’Etat Français pour avoir retenu les miens sur son sol accueillant pendant des siècles et des siècles … amen
          quant à l’Homme de Néanderthal ( beaucoup plus intelligent qu’on ne le pense populairement ) sa dernière ” réserve ” fut un refuge dans les grottes de … Gibraltar …et @ Philiberte , si elle est ” européenne ” comme ( un peu ) moi même porte encore # un peu moins de 5 % du patrimoine génétique de cette” brute épaisse ” qui … inventa la musique et la sculpture

          Répondre
          • 10 mars 2014

            savez-vous que l’Espagne pense sérieusement à indemniser les spoliés de la Reconquista?

Répondre

  • (pas publié)