Hollande : une France rassemblée… mais surtout à gauche

Hollande : une France rassemblée… mais surtout à gauche

Oui, vraiment, le changement s’est opéré ! La France diverse, humaine, morale, est rassemblée autour du Premier ministre.

Le changement, ce n’est pas, pour débuter, le gouvernement resserré que le candidat avait annoncé. L’urgence de ce bouleversement impose une large équipe car le travail est considérable ! 34 ministres, un chiffre symbole pour Jean-Marc Ayrault, dit-on à Montpellier..

Le changement, c’est d’abord une parité exemplaire. Certes, les postes régaliens sont en majorité attribués à des hommes, mais Christiane Taubira à la Justice fait à elle-seule justice de cette disparité apparente !

Le changement, c’est aussi une horde de jeunes loups (rupture provisoire de la filiation pachydermique ?), mais rompus à la politique, la plupart acteurs quasi professionnels de l’administration publique. Certes, ils furent rétribués par le budget de l’Etat, donc par tous les pauvres puisque les riches se planquaient dans les niches fiscales. C’est précisément pourquoi ils veulent le changement.

Outre leurs qualités d’innovation et de dynamisme, ces apprentis-ministres vont développer une nouvelle approche, pragmatique mais modeste, de la gouvernance. Rémunérés 30% de moins que leurs prédécesseurs et sans cumul*, ils bénéficieront cependant de RTT (Repos pour travail tendu) pour compenser une activité primordiale et intense pour le pays, mais désormais légère aux contribuables.

Une règle, pour être crédible, impose une exception. C’est Laurent Fabius qui l’illustre parfaitement. Expérience ministérielle reconnue, conviction de gauche très affirmée, modestie des comportements publics (rappelons-nous sa 2CV), connaissance du monde lucide et pointue : cet éléphant-là va se comporter avec toute l’agilité et la subtilité nécessaires dans le magasin de porcelaine qu’est la diplomatie, en ces temps agités et incertains, en particulier au Moyen-orient !

Le changement, c’est enfin, ne pas aller braconner dans les réserves de l’opposition sous prétexte d’ouverture. Outre que c’est une forfaiture pour le recruté transfuge, cet exercice, fait au nom du rassemblement, s’est avéré un échec pour son initiateur et une profonde déception pour son électorat, qui le lui a rappelé crûment le 6 mai dernier.

La leçon a été apprise par son successeur, qui a constitué un cabinet « normal », c’est-à-dire uniquement avec sa bande de sympathisants, dont certains des vrais amis. Les faux sont restés en dehors du cercle.

Ce président-de-tous-les-Français, n’en doutons pas, va veiller à assumer ce compromis politique qui est sa marque, comme démontré dans ses responsabilités antérieures, et qui fera de lui un candidat sérieux à la postérité républicaine.

Et pour l’aider au mieux durant son quinquennat, en faisant un petit contre-poids à son clan que le temps du jeûne a rendu particulièrement intransigeant, voire même sectaire, envoyons à l’Assemblée nationale des députés rassemblés dans une autre majorité, que le peuple de droite pourrait lui offrir ! …

Henri Gizardin

* Ce qui, par conséquent, va augmenter le nombre d’élus, mais ceci est une autre affaire !

Partager cette publication

(4) Commentaires

  • quinctius cincinnatus Répondre

    la caricature , se moquer , parfois même médire de l’adversaire n’est en rien un programme puisqu’on peut en dire tout autant de " nos champions " ( sic ) … c’est pourtant ce que font  journalistes et lecteurs du journal …  ne pas avoir compris qu’une feuille d’information doit également INSTRUIRE son lectorat est une faute grave et récurrente dans la presse qu’on dit de droite … et qui conduit à l’échec et réjouit  @ Jaurès … marre de lire des articles comme celui-ci

    22/05/2012 à 19 h 05 min
  • Anonyme Répondre

    comment peut-ton parler d’une équipe humaine et morale ,alors que l’on nomme ministre de la justice une femme condamnée pour avoir spolié son employée !
    comment peut-on parler d’une équipe humaine et morale ,alors que l’on nomme ministre une personne responsable (mais pas coupable) de milliers de gens contaminé par du sang infecté !
    comment peut t-on parlé d’une équipe humaine et morale ,alors que l’on nomme une personne 1er ministre alors qu’il a eu des démeles avec la justice !
    de qui se moque t-on de nous parler d’humanisme et de moralité ?

    22/05/2012 à 17 h 51 min
  • Blanc Répondre

    La droite ligotte, bâillonne et paralyse son peuple pour que vivent les autres. La gauche, elle, va plus loin. Elle pousse la philanthropie jusqu’à le tuer. Marre de marre de ces deux partis de FOUS ! Les peuples ne sont pas égaux: http://www.legaulois.info/2010/11/histoire-un-oubli-repare.html#more Mondialiser c’est égaliser… c’est à dire abaisser les grands peuples. Ras le bol de se mettre à genoux… LES NATIONALISTES REFUSENT !

    22/05/2012 à 15 h 18 min
  • seniorenforme Répondre

    Bonjour, La gauche est la reine de la communication, on dirait que François Hollande depuis le début de son quinquennat ne fait que des merveilles. Les journaux et les commentateurs sont unanimes. Quand donc va-t-on redescendre sur terre ? Qu’en pensez-vous ? Bien à vous Seniorenforme http://blog.seniorenforme.com/

    22/05/2012 à 12 h 17 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *