Hommage aux caricutaristes de droite

Posté le 10 février , 2009, 12:00
6 mins

sarkomedieDepuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, il est entendu que l’expression « intellectuel de gauche » est un pléonasme. Il n’est d’intelligence que « progressiste », c’est bien connu !

Je doute que cela ait été vrai dans les années 1950. Certes, Sartre était d’un autre niveau que les brillants bobos de notre pitoyable époque. Mais, enfin, un philosophe qui se trompe aussi magistralement sur la réalité et son interprétation est-il vraiment un bon philosophe ? En tout cas, je ne crois pas qu’il vaille mieux, comme on le disait alors, avoir tort avec Sartre qu’avoir raison avec Aron. D’ailleurs, je ne comprends pas comment il pourrait être préférable d’avoir tort que raison, quelle que soit la compagnie !

Bref, l’intelligence n’était sûrement pas aussi évidemment à gauche à l’époque. Mais que dire aujourd’hui ? En dehors de quelques penseurs de talent à l’extrême gauche, on ne voit que des chroniqueurs mondains, façon BHL. « Intellectuel de gauche » devient de plus en plus un oxymore et non un pléonasme !

Mais il est un domaine où la supériorité de la droite est écrasante : celui de l’humour. Il faut dire qu’être de gauche ne doit pas beaucoup stimuler l’esprit critique, ni fatiguer les zygomatiques. Il faut être sérieux sur tout, avec tout et tout le monde. On a beau être « libérés » de tous les préjugés par la grâce des Lumières et du Progrès, les tabous sont nombreux !

À droite, comme nous avons été éloignés du pouvoir culturel depuis bien longtemps, nous avons appris à nous moquer du monde et d’abord de nous-mêmes. Face aux poncifs, comiques à force de bêtise, des grands « génies » de l’art moderne, nos dessinateurs, et tout spécialement nos caricaturistes, apportent deux choses. Tout d’abord, le sens du ridicule qui manque cruellement à nos « élites » autoproclamées. Et ensuite, le sens de l’humour qui permet de supporter la dureté des temps.

Deux parutions viennent coup sur coup confirmer le remarquable talent des caricaturistes de droite. Tout d’abord, « La Sarkomédie (de moins en moins) française » de notre ami Pinatel. De calembours vaseux et hilarants en coups de crayon vengeurs, le dessinateur moque admirablement les travers de la classe politico-médiatique.
Dans le même temps, nos amis de Contribuables Associés viennent de publier un album intitulé « Impôt-pourri », regroupant une centaine de dessins de Trez, Miège et Innocent sur l’impôt.
Dans les deux cas, c’est évidemment une façon de rire pour éviter de pleurer. Mais on ne peut s’empêcher en feuilletant ces deux albums d’admirer le génie de ces quatre dessinateurs qui, en quelques coups de crayon, disent plus qu’une longue chronique. Et l’on ne peut s’empêcher de trouver ahurissant l’ostracisme qui frappe nos amis, alors que, de toute évidence, ils sont du même niveau que les meilleurs caricaturistes de la presse de gauche du « Monde » au « Canard enchaîné », en passant par « Libération ».

Mais, après tout, si les bobos n’en veulent pas, ce n’est pas une raison pour s’en priver. Au contraire ! Et, comme un dessin vaut mieux qu’un long discours, profitez déjà de ces quelques extraits. Je n’aurai qu’un mot à ajouter : courez acheter ces albums, feuilletez-les, offrez-les ! Le rire étant le dernier luxe à ne pas être taxé, profitons-en !

ACHETER La Sarkomédie (de moins en moins) française

ACHETER Impôt-pourri

Voir aussi :

les dessins de Miege dans les 4 Vérités Hebdo
les dessins de Miege, Trez, Innocent dans le Cri du Contribuable
-Le site web de Pinatel

8 Commentaires sur : Hommage aux caricutaristes de droite

  1. Anonyme

    18 février 2009

    M. THIALET Point de “désinformation” dans la juste remarque de Siniq. Non seulement Chard, “petit bout de femme”, a bien reçu un prix par l’Iran, mais pas n’importe lequel : le 2ème prix, assorti de la mention honorable et de la coquette somme de 9000$, pour une caricature exposée dans le cadre du concours négationniste de l’Holocauste organisé avec l’aval de Mahmoud Ahmadinejad (celui qui veut “rayer l’entité sioniste de la carte”…). La caricature de Chard dépeint en substance le “mythe” de l’Holocauste mis à terre par Faurisson, la nouvelle trouvaille scénique de Dieudonné ! Le sieur Faurisson était par ailleurs invité d’honneur de la “conférence internationale sur l’Holocauste” à Téhéran, entouré de la fine fleur des négationnistes, de l’extrême droite néo-nazie et de l’islamisme. L’extrême droite et l’islamisme, au nom d’un antisémitisme (pardon : antisionisme !) et d’un négationnisme (pardon : révisionnisme !) pathologiques, se donnent une nouvelle fois la main… Cela n’enlève rien au talent de dessinatrice de Chard, encore moins à son droit d’exercer son art : la liberté d’expression est sacrée, même quand elle est mise au service des causes les plus abjectes. Mais il faut le savoir, et l’assumer, non pas se cacher derrière la trop facile dénégation des faits (“désinformation” disiez-vous…) dès lors qu’ils nous dérangent ! Cordialement, ANOMALIE LE NOUVEAU MONDE INFO http://anomalie.over-blog.com/article-20956164.html

    Répondre
  2. Jean-Claude THIALET

    18 février 2009

    "Les-4-Vérités"   – 18 02 09

    @Siniq : désolé, j’avais adressé à votre intention un "post" pour vous présenter mes excuses : j’"y expliquais que, comme vous le notiez, CHARD avait bien reçu un prix (le second) d’un concours de caricatures organisé par le Régime Iranien pour montrer qu’il n’y a pas que les "ayatollahs" à s’offusquer de certaines caricatures. Je précisais que la dessinatrice de "RIVAROL" avait concouru à l’insu de son plein gré pour un dessin qui remontait à qiuelques années. Dessin qui n’avait d’ailleurs pas été publié  – que je sache – dans "RIVAROL". Je vous rappelle que, comme je l’avais écrit précédemment, CHARD, dans ses caricatures, ne ménage pas les enturbannés. Particulièrement les ayatollahs. Ce "post" donc, n’a pas été publié. Sans doute parce que j’y rappelais les positions carrément anti-sémites d’un caricaturiste de … gauche ! Mais, je vous renouvelle mes excuses. Cordialement, Jean-Claude THIALET

    Répondre
  3. Jean-Claude THIALET

    16 février 2009

    "Les-4-Vérités"   – 16 02 09

    @siniq :  d’où sortez-vous votre méprisant, je vous cite  "CHARD, ce personnage qui reçut un prix par l’Iran, SUPER comme promo, j’espère que cette personne c’était costumé" ? (j’ai respecté là votre orthographe certainement apparis à l’Ecole d’une République qui, elle, n’a rien d’iranienne). Ne mériteriez-vous pas, sinon le prix du cynisme, du moins celui de la désinformation ?

                                         Cordialement, Jean-Claude Thialet.

    P.S. je vous signale  – ou vous rappelle  – que CHARD est un petit bout de bonne femme qui, dans ses dessins, n’a jamais ménagé les enturbannés.

    Répondre
  4. siniq

    15 février 2009

    CHARD

    Ce personnage qui reçut un prix par l’ Iran, SUPER comme promo, j’espére que cette personne c’était costumé en conséquence.

    Répondre
  5. UN chouka

    12 février 2009

    Je ne veus surtout pas etre méchant avec quiconque, mais il faut peut etre reconaitre quelques fois ,que" l’humain " immature adore les palabres stériles de ces intélèctuels  venteux qui se fichent souvent du plus grand nombre souvent ignard  ? ( tous ensemble )

    Que les plus avèrtis oublient de l’avouer ,pour se hisser aux  bonnes places de la société,et d’en profiter éhontément,peut cèrtainement expliquer bien des abérations  intélèctuelles ?

    La "vérité" qui n’ a pas besoin de morale et de compation,devrait se résume pourtant en quelques phrases simples ,il me semble ?

    Bon, il faut peut etre arriver a voir le monde avec des yeux "d’animaux"  pour se rendre compte que toutes les sociétés ,sont  une "rigolade grotèsque" a dèstination des petits enfants crédules ?

    Pour le rèste, la force violente se suffit a elle meme ,il me semble ?

    Répondre
  6. Jean-Claude THIALET

    11 février 2009

    "Les-4-Vérités"   – 11 02 09

    Que Guillaume de THIEULLOY dont j’apprécie l’article largement documnté me permette :

        –  primo : d’ajouter un nom à sa liste de caricaturistes "de droite". Celui se CHARD qui sévit depuis quelques années dans "RIVAROL" ("hebdomadaire de l’opposition nationale et eurpéenne", tout un programme) dont elle illustre avec un talent renouvelé presque toutes les pages. Un de ses "fans" a eu l’idée de mettre sur Internet ses dessins  Vous les troverez à <http:/dessinsdechard.free.fr/ >

        – secundo de donner ci-après un parfait échantillon  (même s’il peut paraître caricatural) de ce qu’est un "intellectuel de gauche" :

              "Vouloir être un juif de nos jours, c’est donc avant de croire à Moïse et aux Prophètes, avoir le droit de penser que la signification d’une oeuvre est plus vraie à partir de la volonté qui l’a voulue, qu’à partir de la totalité où elle est insérée et plus brutalement encore, que la volonté dans sa vie personnelle et subjective n’est pas un rêve dont la mort permettra d’inventorier l’oeuvre et la vérité, mais que le pouvoir vivant de la volonté est indispensable à la vérité et à la compréhension de l’oeuvre." Emmanuel LEVINAS, in "Diificile Liberté, essais sur le Judaïsme, Albin Michel, 1976, page 279

            Commentaire personnel : je savais déjà que le peuple juif est un "peuple compliqué". Mais après avoir lu ce qui précède, il me paraît enciore plus compliqué de "vouloir être juif aujourd’hui". J’ai montré ces lignes à deux amis juifs. Pas plus que moi, ils ne les ont comprises. Il est vrai qu’outre le fait que, sans être abonnés à la kippa quotidienne, ils croient toujours "à Moïse et aux Prophètes". Et que, de surcroît, se sentant naturellement juifs, ils n’aspirent pas à "vouloir" l’être… Mais, surtout, ce texte démontre à l’évidence ce que sont les "intellectuels de gauche" : des gens qui se disent en permanence "pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?". Cela parce que, non contents de se moquer d’être compris du "Peuple" dont ils se prétendent proches, et dont ils se moquent à l’évidence, ils savent que, moins ils en seront compris, plus ils seront adulés des "bobos" et des critiques, de gauche évidemment; Ce qui leur permet de se placer dans l’élite, parmi les gens qui sont supérieurs à tous les autres. Le comble de la jouissance pour des gens qui se prétendent de gauche !

        – tertio de rappeler que, Dieu merci, il existe encore des "intellectuels de droite". Mais comme ils sont réputés de droite, qu’ils s’expriment généralement  avec bon sens et dans un style fluide et avec un vocabulaire compréhensible, en même temps que dans un excellent français, et que de surcroît les "grands médias" sont truffés par des journalistes de gauche (autre pléonasme !), les colonnes des journaux, les studios de Radio et les plateaux de TV leur sont généralement fermés; Sauf quand, à l’instar de Jean-Marie LE PEN qui a sans doute trouvé là un "truc" pour que l’on parle de lui et du FRONT NATIONAL, ils "dérapent" ! Particulièrement sur des sujets "tabous".

    C’est ainsi que, insidieusement, la Presse a présenté les "intellectuels de gauche"  à l’opinion publique qui ne les lit pas, et qui, de surcroît ne les comprendrait pas, comme des gens "de progrès",  proches des problèmes du peuple, des humanistes (généralement pleins aux as, et même  parfois très  très riches, tel "BHL" !) et/ou des humanitaires. Tandis que les "intellectuels de droite", eux, sont rejetés comme "passéïstes" dans l’obscurité de l’anonymat quand on n’en a pas fait des épouvantails infréquentables et "nauséabonds", dignes de la Géhenne !.

                                      Cordialement, Jean-Claude Thialet

     

            

     

    Répondre
  7. chevalier teutonique

    11 février 2009

    Comme penserait TonTon…

    La France c’est de la rigolade !!

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)