La coupe (du monde) déborde

Posté le mai 23, 2010, 12:00
3 mins

Le Football m’em… !

Il est temps que je m’épanche car ma coupe est pleine. Je ne suis pas un supporter, le sport-TV ne m’attire pas le moins du monde, je hais le sportivement correct qui pousse les hommes politiques dans des tribunes où ils risquent les escarres de la démagogie.

Je réfute la priorité donnée au sport dès le début du Week-end sur les chaînes de télévision. Je ne supporte pas la mine de la présentatrice qui passe de la sobriété grave au sourire niais dès qu’elle ouvre le chapitre des compétitions sportives. Comme si elle y prenait soudain du plaisir…

Je ne m’associe pas à l’enthousiasme populaire pour des zébulons qui courent derrière un ballon rond et qui deviennent des héros dès lors qu’ils ont réussi à le pousser dans une fenêtre si large que le malheureux préposé à sa défense n’a guère de chance de lui faire obstacle. L’ego tricolore flatté par des corners, ce n’est pas ma tasse de thé.

Je n’arrive pas à partager le délire infantile des foules quand survient le succès. Les termes techniques employés par les commentateurs sont pour moi des barbarismes ou des mystères. J’entends parler de poule, on célèbre le coq, mascotte arrogante des défis, les matchs sont soit "avancés" soit "retardés", on évoque un manoir où je ne vois que des gradins…

Je m’étonne de la magnanimité des supporters à l’égard des joueurs, de leurs traitements et parfois de leur comportements. A-t-on jamais vu un smicard s’indigner des salaires pharamineux des footballeurs, ou la CGT manifester devant le Parc des Princes-de-la- F(P)rime? Qui s’indigne que des sélectionnés reçoivent les honneurs et les récompenses nationales et délocalisent leur salaires? Entendre la Marseillaise, à défaut de la chanter, et abreuver les paradis fiscaux plutôt que les sillons de la solidarité?

Ce qui me heurte le plus c’est la complaisance générale et complice à l’égard de cette ultra-minoritéqui sert de miroir-aux-alouettes aux jeunes en quête de célébrité et de gros revenus à portée de pieds !

Le Foot je m’en fous ! Que ceux qui partagent mon opinion sortent des bois.

H.Gizardin

18 réponses à l'article : La coupe (du monde) déborde

  1. de Jesse

    14/06/2010

    je ne vous comprend pas ,
     si vous n’aimez pas , pourquoi regardez-vous?
    je n’ai plus de TV depuis que j’ai quitté le foyer familial,
    je vous assure on vit beaucoup mieux et plus détendu .
     l’on ne passe plus de temps à ruminer ce genre d’ennuis puisqu’ils sont sortis de votre vie !

    Répondre
  2. Philippe

    09/06/2010

    [email protected] : excellent commentaire !

    C’est vrai qu’en plus d’être devenue une nouvelle religion de remplacement pour nombre d’attardés du cerveau, le "foute" et ses particularités sont d’une débilité quant on y réfléchit !

    A savoir, ces joueurs qui, lorsqu’ils marquent un but, dansent la "samba" sur le terrain, ou enlèvent leur maillot, ou encore se "frottent" contre leurs coéquipiers en se roulant par terre ou en sautillant comme des cabris…

    Si vous voulez retrouver un peu de liberté d’esprit : éteignez votre télé ou vendez-la !

    Répondre
  3. mag

    04/06/2010

    J’adore aussi cet article !!!

    Répondre
  4. Nemesis

    02/06/2010

    Enfin ! Un qui a le mot pour rire : Mohammed. Le site auquel il doit s’adresser c’est : Elysée.fr ou Matignon,con ou encore [email protected]PeSte

    J’imagine tous ceux qui travaillent, quel que soit leur spécialité, manifester leur joie chaque fois qu’ils ont fait le boulot pour lequel ils sont (mal) payés, en se jetant et en se roulant sur le sol de leur entreprise.
     Une infirmière se lancer à travers les couloirs de l’hôpital en faisant des signes de croix (ça changerait de Ribery) et en hurlant parce qu’elle a réussi à faire son injection !

    Le seul endroit où l’on peut entendre chanter la Marseillaise c’est un stade, où on peut l’entendre siffler aussi. Mais ne vous amusez pas à planter un drapeau tricolore sur votre balcon si vous ne voulez pas passer pour un affreux facho.

    Répondre
  5. pierre42

    28/05/2010

    Entièrement d’accord à 200% pour cet article . Je n’ai jamais compris qu’un salarié au SMIG puisse accèpter de balancer 50 ou 70 euros à ces prétentieux de joueurs de ballon qui se moquent bien de ceux qui payent , et qui délocalisent leurs salaires et patrimoines à l’étranger sans aucun égard pour la France qui les engraissent .

    Répondre
  6. Dagny

    28/05/2010

    Moi aussi je sors du bois!

    D’ailleurs en ce moment, je n’ai plus accès à la TV (ma région vient de passer au numérique et je n’ai pas encore acheté de décodeur/adaptateur) et ça ne me manque pas du tout.

    Mais franchement, les Français ont-ils encore quelque chose dans la tête? Tout s’effondre autour d’eux et tout ce qui les passionne c’est des gars qui courent après un ballon. C’est peut-être une fuite face à la réalité…

    Et pourtant j’aime le sport, mais quand c’est moi qui le pratique: j’essaye d’être en parfaite condition physique malgré mon âge (59 ans). Mais les gens qui suivent passionnément le sport à la TV (quelque soit le sport d’ailleurs), sont rarement des sportifs eux mêmes.

    Répondre
  7. LEBLANC Paulette

    27/05/2010

    Comme vous, je me moque du foot, et je suis autant scandalisée que vous!

    Répondre
  8. MOHAMED

    25/05/2010

    Allons  allons   il y a pire que le foot dans la vie… Restons raisonnables…

    Je cherche des financements pour développer une pépinière de jeune talents (orphelins) du foot au Maroc… (Club et orphelinat avec école Française, de 6 à 14 ans)… Très grand potentiel, mais pas d’argent pour les chaussures…

    Vous souhaiteriez investir dans les futurs très grands du foot… Bienvenue à tous…

    Vous connaissez mon adresse mail…

    Bien cordialement,

    Abdel MOHAMED – Casablanca

    Répondre
  9. Jaures

    24/05/2010

    O.K ! Je sors du bois !
    Mais que peut-on faire face à l’irrationnel ?

    Répondre
  10. MAGNE

    24/05/2010

    je vois de qui vous voulez parler quant à la présentatice . C’est exact qu’elle a le chic pour taper sur les nerfs …

    Répondre
  11. bidulon13

    24/05/2010

    Oui, le football me débecte aussi.

    Le petit peuple se noie dans la bière, dans l’idolâtrie d’une couleur de maillot, devient hystérique et tachycardiaque devant un tir au but, rêve de massacrer un arbitre qui aura "saqué leur équipe", veut en découdre avec les supporters d’en face…

    Bien sûr, me dira t’on, tous les passionnés ne sont pas comme ça, et les excités ne sont qu’une minorité…

    Je déteste cette ambiance de jeux du cirque qui auréole chaque grande rencontre, je ne comprend pas cette passion irrationnelle pour des tapeurs de ballons insolemment surpayés, et davantage motivés par les flots d’argent que par la noblesse du sport.

    Je déteste cette haine qui s’empare de nombreux supporters, cette identité de groupe qui se forge dans les tribunes, cette violence gratuite qui entoure la plupart des rencontres, même autour de modestes équipes.

    Et par dessus tout, je déteste cette fausse marée de liesse servie par les médias lorsque l’on s’approche d’une coupe du monde.

    Peut t’on se réjouir simplement de voir courir onze galapians nationaux derrière un balle à la télé, lorsque l’on sait que notre civillisation, notre modèle sociétal, notre souveraineté, notre avenir tout entier est lourdement en péril?

    Peut t’on raisonnablement friser la crise cardiaque pour un but manqué, alors que les chinois investissent la planète aussi vite que notre vieux continent s’écroule?

    Peut t’on réellement avoir des envies de passage à tabac sur l’arbitre pour un penalty non accordé, lorsque dans nos rues des bandes de gamins de quatorze ans font la loi et agressent en toute impunité?

    Gens de France et d’ailleurs, cessez de vous murger avec vos abrutis de potes en beuglant des insanités derrière vos écrans géants à l’adresse de joueurs millionaires qui n’ont plus envie de courir depuis bien longtemps, et réagissez plutôt a toutes les absurdités qui rognent votre quotidien, sortez dans les rues défendre votre bout de trottoir, lutter contre l’oppression mondialiste, la barbarie islamiste, les prix élevés, la violence des jeunes, etc…

    Répondre
  12. leto

    24/05/2010

    Pourquoi s’indigner, mes braves, de la footomanie? Cela répond parfaitement au besoin d’encornichonner le gugus pour mieux le posséder.

    Si la présentatrice fait des mines au moment d’amener son plat sur l’écran et que ça ne vous plaise pas, il vous reste une solution que j’ai adoptée depuis plus de 10 ans : tenez-vous à l’écart de tout écran allumé!

    Pourquoi les programmes télocheux ne devraient être en phase qu’avec vos aspirations? Le mironton qui paie sa redevance traitreusement pompée sur sa taxe d’habitation comme s’il était tout à fait naturel, voire obligatoire qu’il soit encombré d’un truc video, a tout autant le droit qu’un autre d’être diverti dans le domaine qui titille son hypophyse.

    Répondre
  13. sas

    24/05/2010

    CIRCENSES  ET PANEM…….le foot deborde tellement qu en afrique du sud pour la 1/2 final de la coupe du monde de ……DURBAN

    les autorités…..RAFFLENT LES ENFANTS ET AUTRES SDF…..afin que les rues soient propres pour recevoir les débiles mentaux occidentaux footeux…..

    Pauvre humanité..

    sas

    Répondre
  14. claude

    24/05/2010

    « Panem et circenses » comme le disaient si bien en leur temps les Romains: « Nihil nuove sub sole », rien n’a changé hélas sauf le nombre de cons qui probablement ne cesse de grossir en pourcentage… Attention je ne dis pas que tous les cons sont supporters de foot mais seulement que beaucoup de cons le sont

    Répondre
  15. Rosanov

    24/05/2010

    Ah que j’adore cet article.  Entre autres je suis moi aussi toujours super agacé par la présentatrice qui après avoir parlé de la bourse ou du dernier attentat, passe en une seconde de l’air le plus pathétique, à l’extatique si un malheureux but vient d’être marqué par les <Bleus>.
    A propos, j’en suis d’ailleurs presque venu à détester la couleur bleue.

    Quant-au salaire des joueurs, ce qui me scandalise bien plus que leurs montants pharamineux, c’est quand les municipalités -souvent endettées jusqu’au cou- viennent renflouer les clubs proches du dépôt de bilan.

    Répondre
  16. Scipion

    23/05/2010

    Quand on découvre que Tocqueville annonçait tout cela dès 1840, on renvoie Nostradamus à ses confitures  :

    « …je vois une foule innombrable d’hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d’eux, retiré à l’écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres : ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l’espèce humaine ; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d’eux, mais il ne les voit pas ; il les touche et ne les sent point ; il n’existe qu’en lui-même et pour lui seul, et s’il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu’il n’a plus de patrie. »

    Répondre
  17. Clément

    23/05/2010

     

    Et bien cher monsieur, depuis mon enfance j’ai perçu le temps passé dans les gradins à la suitre de mon père comme du temps perdu et je préférai regardaer le’s vols d’étourneau que le vol du ballon!

    Mais c’est ainsi, le monde est perdu parce que médiocre et inculte, et surtout, ce qui était un délassement dans les années 60 encore est devenu une idolâtrerie utilisée à des fins politiques.

     

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)