La France régie par un parti unique

Posté le 20 juin , 2017, 10:58
6 mins

Qui aurait imaginé, voici deux ans, que la France serait dans la situation qui est la sienne aujourd’hui ?
François Hollande était un Président impopulaire et discrédité.

Une alternance semblait inéluctable.

Le candidat de droite, quel qu’il soit, semblait susceptible de gagner l’élection présidentielle.

Quand la candidature Macron a pris forme, nombre de commentateurs pensaient que ce ne serait qu’un feu de paille.

Je n’en faisais pas partie, car je voyais la fabrication d’un produit de grande consommation prendre forme.

On voit ce qui est advenu.

François Fillon, piètre candidat, a été éliminé, pour partie par des méthodes dignes d’un pays totalitaire, pour partie par sa propre médiocrité.

Marine Le Pen n’a jamais eu aucune chance.

Emmanuel Macron a été élu par défaut, parce qu’il était le dernier candidat encore debout, face à une femme utilisée pour jouer le rôle d’épouvantail.

Il est porté, depuis, par des médias idolâtres qui se comportent comme la presse d’un pays d’Europe centrale se comportait, voici trente ans, vis-à-vis du dictateur choisi par le parti unique pour occuper le fauteuil de Président.

Les résultats prévus par la presse et les sondages pour le mouvement macronien ont conduit un très grand nombre d’électeurs découragés à ne pas même se rendre aux urnes pour les élections législatives et à choisir un mélange d’acceptation et de résignation.

Le résultat est une assemblée nationale aux mains d’une sorte de parti unique, flanqué des vestiges de partis à l’agonie et en voie de disparition.

Les nouveaux députés sont, pour partie, des hommes et des femmes d’appareil venus du parti socialiste défunt, des mouvements centristes ou des Républicains.

Ils sont accompagnés d’une quantité consternante de gens médiocres qui n’ont aucun passé politique et aucune conviction vraiment précise.

Comme certains l’ont dit, La République en marche aurait présenté des ânes ou des vaches dans plusieurs circonscriptions, les ânes et les vaches auraient été élus triomphalement.

Ce qui s’est passé n’a pas été un renouvellement de la vie et du personnel politique, mais une éviction de l’essentiel de ceux qui avaient structuré la vie politique française et leur remplacement, non pas par de nouveaux venus, mais par des gens aux ordres ou infiniment malléables.

Ce résultat est un effondrement de la démocratie, sans précédent depuis longtemps dans un pays occidental.
C’est le fruit d’années de sclérose et de lavage de cerveau.

C’est un processus qui montre qu’en s’appuyant sur une hégémonie médiatique et culturelle, on peut aussi mettre en place une hégémonie politique.

Emmanuel Macron et son gouvernement vont avoir les mains libres et pouvoir prendre les décisions qu’ils entendent prendre en disposant d’un parlement qui sera une simple chambre d’enregistrement, et au sein duquel il n’y aura quasiment plus aucune voix d’opposition.

Si le mélange d’acceptation et de résignation tient dans la durée, la France ressemblera à une sorte de « meilleur des mondes » façon Aldous Huxley.

Il y aura toujours des pauvres, des chômeurs et des zones de non-droit, mais les médias et les dirigeants du pays feront comme si tout cela n’existait pas.

Il y aura peut-être des attentats, mais il suffira de fleurs, de pleurs et de bougies pour que ceux-ci soient vite oubliés.

Il y aura un changement de population et une islamisation du pays qui sera censée rendre les choses irréversibles.
Les discours ressembleront à celui tenu par Emmanuel Macron à Oradour-sur-Glane le 10 juin : le choix sera entre l’anesthésie façon Macron ou des cataclysmes flous décrits comme menaçants.

Ce qui se produira sera une euthanasie en pente douce.

Si le mélange d’acceptation et de résignation se fissure – et il peut tout à fait se fissurer, dès lors que plus de la moitié des électeurs ont renoncé à voter –, d’autres scénarios, plus sombres et plus violents, peuvent se dessiner.

Quand l’alternance démocratique n’existe plus, il reste l’émeute comme seul recours, et le chaos peut aisément suivre.

En analysant l’hégémonie, il y a quelques années, je disais qu’elle conduisait souvent à l’anomie. Je continue à penser que l’anomie, perte de tous les repères permettant à une société de fonctionner, est très envisageable.

6 Commentaires sur : La France régie par un parti unique

  1. HOMERE

    22 juin 2017

    Ramenons à raison les résultats de l’élection de Macron qui,au 1er tour obtenait 18,19% des inscrits……au second tour,avec une abstention de 25,44% et 11,52% de bulletins blancs ou nuls,soit 37%,il obtenait 66,10% alors que Le Pen obtenait 33,90% c’est à dire que 70,46% des français n’ont pas choisis Macron……quand même !!! çà fait du monde….
    Les commentaires de Vozuti ne sont pas faux pour ce que les français sont,et sont aussi manipulés par les forces politico médiatiques.
    Quand à l’UMPS (qui à fait les beaux jours du FN avec le résultat que l’on connaît) nous avons maintenant le LREMPSLR ui aura également un résultat identique, c’est à dire queue d’alle,que du vent pour gogos qui sont rejetés depuis 40 ans par les français….beau résultat !!

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    21 juin 2017

    La France est principalement ” régie ” par son Oligarchie de la Haute Administration ( et de la Politique ) pour l’ essentiel issue de … l’ E.N.A. !

    entendre, par exemple, dans un débat sur L.C.I. les ” commentateurs ” affirmer que je ne sais plus quelle ministre est une ” nouveauté ” issue de la Société Civile alors qu’ elle a été directrice de l’ E.N.A. est d’ un effet grotesque que je pensais qu’ ils ne feraient plus

    Répondre
  3. vozuti

    20 juin 2017

    Il y a une certaine logique dans ce résultat.
    Pendant des décennies, les français jamais contents ont voté une fois pour le ps,une fois pour l’ump,sans que personne ne puisse discerner une différence de politique entre l’ump et le ps.
    Finalement,ils ont décidé de voter pour l’umps de macron.
    L’umps a réalisé son lifting et il a abandonné son pseudo-clivage interne (ump versus ps) qui ne trompait plus personne après 40 ans d’une politique identique.
    Les français sont un peu désorientés,mais ils savent de manière déterminée qu’ils ne veulent pas rester français,car ils sont à la mode ,ils sont donc près à payer le prix fort (financièrement et physiquement) pour devenir arabo-africains,comme leur poste de télé leur a demandé.
    Les français sont capable de se mobiliser fortement,pour le seul objectif qui leur tient à cœur: faire barrage au fn,pour prouver qu’ils sont des anges anti-racistes, amoureux de l’Arabie, et dignes de la confiance que leur poste de télé a placé en eux.
    Pendant ce temps,les invités en provenance du sud de la méditerranée regardent avec amusement ces étranges gogos bobos français grassouillets qui payent les impôts les plus élevés au monde dans le seul but de loger et nourrir une population qui ne les aime pas et qui vient en masse pour les remplacer.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      21 juin 2017

      voir, ci dessous, le conseil que je donne à l’ ineffable; l’ inoxydable, l’ ineffaçable sarkozyste qu ‘ a longtemps été @Homère

      Répondre
  4. HOMERE

    20 juin 2017

    Les français sont entrés en atonie,pays plat d’où rien ne dépasse et tout trépasse…ils ne croient plus aux histrions auto proclamés dirigeants dont ils savent qu’ils ne dirigent plus rien que leur carrière.
    La colère ?……oui certes
    La révolte?……beh…peut être…..pas si sûr ! le point de rupture,qui intervient après la limite élastique,n’est pas atteint….les évènements qui le détermine ne sont pas encore produits….tant que nos concitoyens préféreront le soleil et les fanfreluches en plastique,le temps ne sera pas venu…nos dirigeants le savent bien….l’endettement et le paraître (qui vont de pair) sont les meilleurs alliés des responsables politiques de tous bords.
    Par exemple ….. l’islamisation de la France provoque t elle des révoltes ? n’oublions pas la célèbre parabole de mai 68 “plutôt rouges que morts”…les français n’ont plus envie de mourir pour leur propre culture,pour leur propre sécurité,pour leur propre famille,pour leur propre religion,pour leur propre avenir…..ils veulent vivre…jouir…..glander…..voyager….gagner du pognon pour tout celà …..nous sommes de plein pied dans la civilisation du glandage généralisé…à l’ombre de Ubu Glandu.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      21 juin 2017

      Si vous n’ avez pas su entretenir votre forme , commencez dès aujourd’ hui l’ entraînement !

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)