La revue de presse du 28 novembre 2009

Posté le novembre 29, 2009, 12:00
8 mins

La crise économique n’est pas pour nos ministres

Alors que les politiques et les médias affirment que la reprise économique commence à se faire sentir, un rapport de la Société Générale considère que le pire pourrait rester à venir en raison de l’énormité des dettes des Etats. Pas de quoi troubler nos ministres, dont les cabinets sont plus nombreux que jamais.

Selon ce rapport, intitulé « le pire scénario de la dette », explique Le Figaro.fr du 20 novembre, « les récents plans de sauvetage mis en place par les gouvernements mondiaux ont simplement transféré des passifs du secteur privé au secteur public, créant une nouvelle série de problèmes. Premier d’entre eux, le déficit. "Le niveau de la dette paraît tout à fait insoutenable à long terme. Nous avons pratiquement atteint un point de non retour en ce qui concerne la dette publique", précise le rapport de 68 pages ».

« L’endettement global est beaucoup trop élevé dans la plupart des économies des pays développés, par rapport à leur PIB », poursuit le journaliste du Figaro qui constate que dans deux ans, la dette publique des Etats-Unis s’élèvera à 125 % du PIB, celle du Royaume-Uni à 105 % et celle du Japon à 270 % !

Les conséquences d’une telle situation, aggravées par le vieillissement de la population, pourraient être catastrophiques : « Parmi les pires scénarios envisagés, le rapport évoque une nouvelle chute des marchés, une inflation galopante ainsi qu’une forte chute du dollar. Or quand la crise bat son plein, tout le monde se retourne vers la valeur refuge par excellence, l’or. Dans ce contexte, le prix du métal jaune atteindrait des sommets jamais vus. En plus du métal jaune, le rapport table qu’une autre valeur refuge devrait tirer son épingle du jeu, les denrées alimentaires », vers lesquelles la banque conseille à ses investisseurs de se tourner.

La dette de la France, écrit Marie Visot dans le Figaro du 25 novembre, « n’aura atteint l’an prochain "que" 84% du PIB – un niveau déjà historique. Et dès 2013, elle aura dépassé les 90%. Le sénateur UMP Jean-Pierre Fourcade, membre de la commission des finances du Sénat, a estimé ce mercredi que l’Hexagone se trouvait aujourd’hui en situation de "dette perpétuelle". "La spirale de l’endettement est alimentée par le fait que non seulement il faut payer les charges de la dette mais que les recettes de l’année ne couvrent pas les dépenses", a déclaré le sénateur des Hauts-de-Seine. La charge de la dette est estimée pour 2010 à 42,5 milliards d’euros. Son paiement pourrait devenir le premier poste budgétaire en 2012. »

Les effectifs et rémunérations des cabinets ministériels en forte augmentation

Cette tendance n’inquiète pas outre mesure nos gouvernants, puisque selon Thierry Lévêque, de l’agence Reuters, les « effectifs et salaires des cabinets ministériels » sont « en nette hausse » :

« Les effectifs des cabinets ministériels français ont augmenté de plus de 11% en 2009 et les salaires versés ont progressé dans le même temps de près de 57%, affirme le député socialiste René Dosière. Les primes de cabinet, qui s’ajoutent aux salaires, ont par ailleurs augmenté de 20,6%, dit le parlementaire dans une étude publiée sur son blog.

Le député, connu pour avoir déjà analysé les dépenses de l’Elysée et celles des ministères, explique s’être fondé pour son analyse sur des documents budgétaires officiels remis au Parlement dans le cadre des débats sur le loi de finances.

Le gouvernement n’a pas fait de commentaire dans l’immédiat. Personne n’était disponible à Matignon vendredi en milieu de journée pour commenter l’étude. »

Selon le député socialiste, les effectifs globaux des membres des cabinets gouvernementaux seraient passés de 2 949 à 3 277, et le budget global des rémunérations de 50, 878 à 70,293 millions d’euros.

Jean-Louis Borloo arrive en tête des ministres les mieux pourvus, avec 39 conseillers au sein de son cabinet, suivi par Roselyne Bachelot (34 conseillers), Christine Lagarde (30), Luc Chatel (29), Brice Hortefeux (24). Ce dernier se classe en première position pour l’importance du personnel de service (232 personnes). Côté secrétaires d’Etat, c’est Fadela Amara qui remporte la palme, avec 17 personnes à son cabinet.

« Pendant qu’il réduit les moyens humains et matériels de ses administrations, le gouvernement ne cesse d’augmenter son train de vie : les emplois d’intendance (cuisiniers, hôtellerie) augmentent de 17,8% et on compte un chauffeur pour deux collaborateurs de cabinet », observe encore Thierry Lévêque. Ainsi le cabinet de Jean-Louis Borloo dispose-t-il de 48 chauffeurs, celui de Bernard Kouchner de 25, celui de Xavier Darcos de 19…

Rappelons que ce dernier est ministre du Travail. On peut douter que l’emploi de si nombreux personnels par les ministères constitue la meilleure façon de lutter contre le chômage qui frappe une proportion toujours plus importante de nos concitoyens…

Pierre Menou

2 réponses à l'article : La revue de presse du 28 novembre 2009

  1. GELI DU SSOLBIE

    01/12/2009

    bonjour cher monsieur MENOU

    je suis attérée mais non étonnée des perspectives que vous annoncez!!et !que les économistes les plus chevronnés n ‘ont  pas même pu prévoir sur 100 ans de dégradation économique entre les pays dits riches et les pauvres qui tentaient d ‘avoir leur part du gâteau!!!!

    En outre,  je crois pourvoir ou devoir vous signaler que cette crise invisible dans notre consommation courante de loisirs et de luxe dans tous les domaines que les pauvres  ne peuvent s "offrir!!!perdure depuis 100ans!!!!eh oui depuis l ‘invention et la dévotion économique vouée au pétroleum!!!

    Ainsi depuis 1OO ans  les prix ont toujours dérapé pis explosé sur la consomateur  final autant en matière alimentaire basique vestimentaire de loisirs ou autres: ils  ne trouvent pas seulement  dans la cause du réchauffement climatique  comme on veut nous le faire croire!!l’origine de ces dérapages voire leurs explosions à retadement       

    mais la situation actuelle devenue mondialement explosive trouve sa cause surtout dans les conséquences des spéculations de quelques gros cabinets de commeciaux de haute volée spéculative sur les marchés mondiaux de la bouffe de la mal bouffe du vynil allergisant des colorants et autres puanteurs chimiques et plastiques de remèdes pipo de vaccins approximatifs de virus initiés par des labo peu srupuleux sauf pour leurs comptes en banques ou dans les paradis fiscaux!!!

    Et malheureusement   tout le reste  en découle!!avec les cortèges de cancéreux ou de millions de cancéreux ( le cancer aurait pu être très bien combattu dès le début de son apparition qu ‘on a mis 100 ans à peu près pour en comprendre les causes multifactorielles!!!!pipo!!!)et ceux des malades déjà condamnés en perspective de nouvelles maladies liées au laxisme et à la débandade économique voire capitalistique!

    Sans omettre que les  ‘hôpitaux mal équipés ou suréquipés faute de gestion drastique sont voués à devenir des hâvres comme  CALCUTTA pour  de pauvres en croissance exponnentielle et plus rapidement encore dans les pays dits à forte croissance industrielle en combat déclarés avec les pays jadis pauvres qui émergent dans la bataille inégale où tous les coups sont permis sans foi ni lois de la part de ceux qui se prétendent élus de peuples dont ils ne recherchent surtout et avant tout  le statut de privilégiés de la démocratie!!!!!

    mon cher monsieur, combien de drames allons-nous vivre encore aux échelons étriqués nationaux pour piger que la plus grande économie mondiale serait de  monter sur pied justement  une économie mondiale de la santé de tous les pays avec mise de fonds communs régulés par tous et non par quelque caciques locaux aux gestions trop douteuses et incontrôlables saturés de fonctionnaires inutiles et en doublon mais aussi  de la bonne bouffe ou du moins meilleure bouffe pour tous sur terre  et de l ‘eau à boire pour tous ???????????etc!!

    PLus les institutions pulullent plus grande est l ‘inertie de ceux qui se prétendent corriger la faim et la santé du monde !!!!

    quand allons-nous comprendre qu’en FRANCE déjà il faut éliminer 4 milions de fonctionaires en doublon et les reconvertir en les envoyant  en Afrique en Chine ou Asie voir comment on y crève encore de faim et de travail!!non rémunéré!!!!!

    Cela réduirait passablement le niveau explosif des impôts en FRANCE et permettrait probablement à des dizaines de millions de pauvres retraités de manger!!!!

    sans évoquer la suite qui en effet face à ce monstre d ‘inertie administrative qui nous gouverne me térrifie !!!!!!!!!!!!!!!

     

    fort courtoisement et pardonnez moi mes fautes de frappes et de syntaxe!!

     

     

    Répondre
  2. DECALLONNE

    01/12/2009

    monsieur Juppé, parlant d’une grande entreprise française "ça ne vaut rien ce ne sont que des dettes"

    Les états sont devenus la même chose; l’invasion islamique  et jaune, ce n’est pas seulement des bipèdes, c’est aussi les fonds souverains qui nous rachèterons; A nous de tout faire pour rembourser nos dettes avant la grande braderie qui s’annonce

    rembourser la dette publique, seule priorité qui vaille encore qu’on se bouge

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)