La sélection naturelle des lecteurs

Posté le novembre 28, 2004, 12:00
7 mins

J’avoue avoir ressenti une intense jubilation en lisant notre précédent numéro, dans lequel quelques injures étaient jetées sur la dépouille d’Arafat. J’ai constaté ainsi que j’avais été bien inspiré de rendre justice au vieux lion.
Je ne suis pas peu fier d’avoir sur ce sujet sauvé l’honneur de notre journal, et les quelques lettres de reproches reçues après cette publication m’ont fortifié dans le sentiment du devoir accompli. Certes, Yasser Arafat était sans doute loin de la perfection et il avait, surtout dans sa jeunesse, commis des actes dont il aurait pu se dispenser. Mais la plupart des leaders politiques de fort caractère placés dans les mêmes circonstances auraient fait à peu près la même chose, car la guerre est une chose terrible qui rend les hommes impitoyables.
Quoi qu’il en soit, il est un fait incontestable : cet homme a échappé à de multiples tentatives d’assassinat, perpétrées tantôt par ses ennemis, tantôt par des fanatiques de son propre camp et, malgré cela, il n’a jamais plié. Il avait donc par avance fait don de sa vie à son peuple, et cela méritait un salut. Je plains ceux qui ne savent pas rendre les honneurs à l’ennemi tombé.
À cause d’articles de ce genre, certains lecteurs écrivent parfois à notre directeur que je « n’ai pas ma place dans ce journal » ou que je « trahis les idées de droite ». Alain Dumait a beau s’escrimer périodiquement à expliquer que notre hebdomadaire accueille dans ses colonnes « toutes les droites sans exclusive », ils n’en veulent pas démordre.
Pourquoi ? Parce qu’ils sont eux-mêmes des exclusifs et qu’ils ne veulent entendre que le son de leur propre cloche. En réalité, ces gens ne sont pas de droite. Ils sont d’extrême-droite, mais ils s’imaginent naïvement que la droite, c’est eux. Or il est très facile de démontrer que c’est faux. Les électeurs de droite, toutes familles confondues, représentent environ 55 % du corps électoral français. Et il n’y en a guère plus de 5 % qui peuvent être classés à l’extrême-droite. Ce qui prouve du même coup que la plupart des électeurs du Front National ne sont pas d’extrême-droite, quoi que prétendent la gauche flasque et la droite molle. Ce sont dans l’ensemble de braves républicains qui cherchent seulement un moyen de s’extraire de la chienlit. Et, si Jean-Marie Le Pen n’avait pas commis l’énorme bourde de construire la base originelle du FN sur un petit noyau d’extrême-droite, offrant ainsi les verges pour se faire battre, il y a longtemps qu’il serait Président de la République.

De la diversité
des droites
En fondant ce journal, Alain Dumait, esprit authentiquement libéral et républicain, a pris le risque courageux, dans son désir intelligent d’unir toutes les forces de l’anti-gauche, de ne pas en exclure les partisans, conscients ou non, de l’extrême-droite.
Malgré le danger qu’il y a à ne pas exclure les exclusifs, j’ai approuvé cette démarche. Car moi non plus je ne veux diaboliser personne, même si d’aucuns ne se privent pas de me diaboliser. Malheureusement, les extrême-droitistes en ont plus ou moins déduit que ce journal était à eux. Formidable erreur et poison pernicieux ! Il fallait un antidote. Et c’est pour tenir ce rôle que, de lecteur fidèle et rédacteur occasionnel que j’étais jusqu’alors, je suis devenu un collaborateur régulier des « 4 Vérités ». Et puis, peu à peu, et sans le faire exprès, je suis devenu plus qu’un antidote.
Je crois que je suis ici, maintenant, un véritable « sélectionneur ». Si j’avais reçu pour mission – ce qui n’est pas le cas – de faire fuir les bigots, les sectaires et les imbéciles, je n’aurais pas mieux réussi. Figurez-vous que certains lecteurs résilient leur abonnement en disant qu’« ils apprécient en général les autres articles, mais qu’ils ne peuvent pas supporter de lire ceux de Pierre Lance ». N’est-ce pas merveilleux ? Se rendent-ils compte à quel point ils me flattent ? Et à quel point ils révèlent ingénument la fragilité de leurs convictions et la faiblesse de leur caractère ? Rien ne les oblige à lire mes trois petites colonnes (à peine 10 % de la surface publiée), à moins qu’elles ne les fascinent, ce qui n’est pas exclu. Mais ils préfèrent prendre le large. Eh bien, bon vent !
Ainsi, la qualité intellectuelle et psychologique de notre lectorat, en termes de tolérance, d’ouverture d’esprit, de sens critique et de capacité à examiner sereinement des opinions contraires, ne cesse de progresser, ce qui ne peut qu’accroître notre influence. Non, non, ne me remerciez pas ! Tout le plaisir est pour moi !

61 réponses à l'article : La sélection naturelle des lecteurs

  1. Minus

    4 décembre 2004

    Bravo Florent! La plupart des intervenants sur ce forum ont renoncé à penser français à réfléchir en fonction de l’intérêt national français. Notre culture, notre langue, notre identité ils sont prêts à les brader pour la sous-culture marchande du grand souk mondialiste. Telle puissance domine? Et ils se prostèrnent, se vautrent dans la fange collaborationiste trouvant même un sens quasi Biblique dans l’action d’un Président qui n’est jamais qu’un sous-Chirac élevé au Texas… La France est en danger de mort, nous le savons. Qu’importe! Plutôt crever français qu’islamisé ou américanisé. Et rassurez vous, nous ne comptons pas sur vous pour nous relever…

    Répondre
  2. Jean-Claude Lahitte

    4 décembre 2004

    59 commentaires (moins un, le sien) contre 25 à son “voisin de pallier”, chapeau à Pierre Lance qui sait très bien que, sur deux points fondamentaux (pour moi) je ne suis pas d’accord avec lui, ce qui n’empêche ni l’estime ni la sympathie que je lui porte. Et quant à ceux qui, sans prendre la peine de lire attentivementles gens qui ne pensent pas 100% comme eux (des apprentis-dictateurs, sans doute !), je leur laisse le soin de méditer cette phrase d’Edouard NABE (in “J’enfonce le clou”): “A force de voir l’antisémitisme là où il n’y en a pas, on finira par ne plus le voir où il y en a” (Nota: on peut changer le mot “antisémitisme” par “raciste”, “fasciste”, etc., au choix, ou cette autre de Brasillach: “Je n’aime pas non plus les abrutis et les sectaires…”. Que tous les vertueux qui traquent l’antisionisme, l'”antipalestinionisme” (qu’on me pardonne ce néologisme très approximatif) et bien entendu l’antisémitisme, l’antiracisme (à sens unique, etc.) continuent à injurier ceux qui ne pensent pas (tout-à-fait) comme eux en se trompant d’adversaires. Mais réfléchissent (si leur sectarisme débordant de haine, et leur manichéïsme de beni-oui-oui le leur permettent) au pourquoi y a-t-il, en Israël même, des gens qui ne sont pas d’accord avec Sharon (qui ont le courage de le dire, et peuvent le dire librement sans pour autant se faire traiter d’antisioniste, d’antisémite, etc.) alors qu’en France cela n’est pas possible. N’est-ce pas parce qu’en Israël, il y a une véritable démocratie (même si elle est du genre “musclé”, ce que l’on devrait avoir le droit de lui reprocher PARTOUT!) alors qu’en France nous sommes déjà dans la prédictature celle, notamment, imposée par la Loi Gayssot/Lellouche and co ! C’est sans doute ce qui a fait dire à une réalisatrice israëlienne primée à Cannes, récemment sur France 3, “En Israël, je peux parler librement, ici, je…” en esquissant avec les doigts le geste de se fermer la bouche. Histoire à méditer. Bon week-end (de réflexions pour tous ceux qui en sont encore capables !) à toutes et à tous. Jean-Claude Lahitte

    Répondre
  3. Florent Morlan

    4 décembre 2004

    Vous êtes de bonne volonté Ryan, malheureusement la vérité est toute autre que ce que vous imaginez, et j’ai remarqué que nombre d’adeptes de ce site, pour lesquels la nécessité de cracher sur la France n’apparait pas comme une nécessité première, font preuve du même angélisme que vous. Je n’ai rien contre le fait que des pays partageant la même philosophie s’allient pour combattre un péril commun. L’Europe chrétienne du Moyen-Age a fourni une magnifique illustration de ce type d’alliance, en luttant pied-à-pied contre l’empire ottoman. Malheureusement le discours bushiste teinté d’anti-islamisme s’il peut faire illusion au texan de base ne peut duper un européen plus averti. Les états-unis se sont toujours soucié comme d’une guigne des intérêts des autres nations que la leur. Dans les balkans, ils ont pris sans vergogne le parti du monde musulman contre les peuples chrétiens. Les états-unis sont les fidèles alliés de l’arabie saoudite, l’état le plus islamiste du monde. La famille Bush est l’amie de la famille Ben Laden. Bush s’est prononcé pour l’intégration de la Turquie dans l’Europe car il sait très bien que l’islamisme dévore les nations européennes (déjà au plus bas) et les rend ainsi plus malléables à l’hégémonie américaine. Bush s’est offusqué de ce que la France interdise le port du voile à l’école. L’islamisme est le détergent corrosif qu’emploie Bush pour détruire les identités nationales qui subsistent encore dans le monde avant de repeindre celui-ci au couleurs caca-colesques de son empire. Bush se sert de l’islamisme pour faire peur à son électorat, il choie les terroristes qui l’ont porté au pouvoir, il évacue les membres de la famille Ben Laden des etats-unis pour que ceux-ci ne soient pas inquiétés par la justice américaine. Bush sait que sous son keffieh, l’islamiste porte le pantalon des vachers américains, boit du coca-cola, n’est pas hostile au mac-do pour peu qu’il soit hallal. L’islamisme peut être un allié de l’empire américain car il ne menace pas son économie. L’islamisme sert de précieux épouvantail à l’empire qui veut coloniser le monde. steph, vous qui me méprisez et me tutoyez de façon insultante. Je sais que mon pays est sur le point de disparaitre. Je sais que ses dirigeants le mènent à sa perte. Je sais que notre influence sur le monde ne cesse de décroitre, que nous n’avons plus notre monnaie, que notre armée est faible et impuissante, que nous allons perdre notre langue, notre constitution, notre drapeau, notre unité nationale dans l’europe mondialiste. Je sais que notre population est déjà américanisée, écoute de la musique américaine, regarde des films américains (comme s’en vantait Sarkozy dans un discours à l’université de Columbia), qu’elle vit, mange, s’habille comme des américains. Et alors ? Est-ce pour autant que je dois rejoindre le troupeau des moutons et des traitres ? J’aime assez mon pays pour ne pas considérer qu’il vale moins que mon humble personne. J’aime mon pays et d’autres que moi l’aiment encore. Notre parti conspué, sali, souillé, hai, raillé, méprisé, honni, aborré, vomi, rassemble encore les français qui aiment leur pays et ne veulent pas cesser le combat. Jeanne d’Arc n’a pas déposé les armes. De Gaulle n’a pas déposé les armes. Grace à eux la France a pu continuer d’exister. Notre combat serait perdu qu’il vaudrait quand même d’être mené. Et il n’est pas de fatalité en histoire. Quoiqu’en disent les traitres.

    Répondre
  4. Christophoros.

    4 décembre 2004

    Si. Il est possible d’être chrétien sans accepter l’héritage juif. Cette voie a déjà été explorée par Marcion en 167 après J.C. Quoiqu’en dise l’Eglise catholique romaine Marcion n’est pas un hérétique puisque son point de vue a été exprimée avant la formation définitive du canon chrétienne par le deuxième concile de Nicée…..Il n’est donc pas un hérétique c’est à dire étymologiquement quelqu’un qui a une “opinion” différente de celle de l’Eglise, il s’agit peut être d’un “précurseur” dans le sens du qualificatif attribué à Saint Jean le Baptiste…..

    Répondre
  5. Bryan Travis

    3 décembre 2004

    Florent Morlan a ecrit: “Je voudrais terminer ce message en saluant Pierre Lance qui prend la peine de descendre dans notre arène pour nous répondre.” Bryan Travis: Et on dit les elites francais prennent les francais pour des moutons… Dans un sens Florent, nous sommes tous les deux d’accord: Pierre Lance, a juger par ses contributions, n’est pas a l’hauteur ce ce journal et surtout de ses electeurs. Pour vous Florent, Pierre LANCE est au dessus des deux. D’apres moi, il est bien en dessous du journal, et se croit seulement etre au dessus de ses lecteurs. C’est peut-etre une particularite culturelle. Etant texan cinqieme generation, ce serait contre nature de reagir autrement a une telle arrogance. Par contre, Florent, dans la phrase de conclusion de botre dernier poste, vous prennez vous meme, et par dessus du marche nous autres aussi, comme des inferieures. Ce n’est pas en pensant ainsi qu’un journal du type “les 4 Verites” deviendrait aussi influent qu’un “Nation Review” un “Weekly Standard” ou un “Human Events” dans la transformation positive d’un pays aussi a la derive que la France d’aujourdhui.

    Répondre
  6. Isabelle

    3 décembre 2004

    Cher Eric: En effet, je realise de plus en plus la dimension de l’antisemitisme/antisionisme en France et je suis tout a fait d’accord avec vous qu’ils vont de pair. Mais bravo, vous n’avez pas l’air de perdre courage Eric, et moi non plus. Comme je l’ai dit avant, l’histoire nous donnera raison. Parmi les commentaires que je viens de lire ici, j’ai ete particulierement amusee (sinon attristee) par l’argument absurde de Gilles. Il nous apporte Godefroy de Bouillon comme premier “vrai” roi de Jerusalem et cherche a defendre le caractere chretien de la terre d’Israel tout en essayant de delegitimiser son caractere avant tout juif. Ne realise-t-il pas que ce caractere chretien n’aurait pas pu exister sans son caractere avant tout Juif et que son Godefroy de Bouillon ne serait jamais alle a Jerusalem si les vrais rois David et Salomon n’avaient pas justement fait partie de la tradition religieuse qui inspirait Godefroy? Gilles remet en question la legitimite de l’aspect juif de la terre d’Israel. Ne sait-il pas que celui qui est a la base de la religion chretienne, Jesus, etait non seulement juif, a vecu en tant que juif et est mort en tant que juif et que, d’apres la Bible (que Gilles accepte je suppose/en tout cas il devrait savoir que son Godefroy l’acceptait), Jesus etait un descendant directe du roi David du cote de son pere adoptif Joseph ainsi que de sa mere Marie. Donc, si Gilles se dit chretien et revendique l’importance d’une presence chretienne en terre d’Israel, il devrait savoir que son Dieu chretien lui-meme s’est en partie legitimise par sa lignee juive royale remontant a ces rois auxquels il ne semble pas croire. Gilles: vous devriez relire la Bible car, theologiquement, vous ne pouvez pas vous dire chretien et accepter le Christ sans accepter David et Salomon (ses ancetres) et la tradition religieuse juive comme vous dites. Votre argument est donc absurde.

    Répondre
  7. Ryan

    3 décembre 2004

    Bonjour Florent, Je comprends un peu mieux vos diverses positions par la phrase : “la haine que vous avez pu voir dans mes écrits […] est tout entière dirigée vers les “français qui veulent abdiquer toute la fierté et la grandeur de notre pays pour le soumettre à l’hégémonie américaine. Je pense que le problème est là : vous voyez de la fierté et de la grandeur au sein de notre pays alors que vos adversaires y voient soumission à l’Islam et décadence, tant sociale, politique qu’économique. Peut-être que si la France avait d’autres positions, certains seraient un peu moins atlantistes qu’ils ne le sont aujourd’hui. En outre, l’atlantisme ne veut pas forcément dire soumission aux Etats-Unis. Il peut y avoir une coopération très constructive, c’est la voie du milieu entre la haine des Etats-Unis et la soumission dont vous avez peur. Enfin, concernant la menace grave qui pèserait sur l’existence de la France, vous pronez l’alliance des différents courants du FN dans un élan patriotique. En faisant une analogie au niveau mondial, pourquoi ne pas imaginer, face à la menace du totalitarisme islamiste qui met en péril l’existence de l’Occident, une alliance entre les différents représentants de l’Occident, même si des divergences existent ? Peut-être devrions nous réfléchir et voir où se trouve notre intérêt plutôt que de se laisser guider par nos sentiments (comme la haine par exemple). Cordialement,

    Répondre
  8. Florent Morlan

    3 décembre 2004

    M. Thierry Orlowsky, soyez assuré que je ne nourris aucune haine particulière envers les états-unis. En vérité c’est un pays qui m’indiffère assez, dont ni la culture, ni l’histoire (très réçente), ni rien de ce qu’il peut receler, ne suscite en moi un intérêt particulier. Non M. Orlowsky, la haine que vous avez pu voir dans mes écrits, et qui s’y trouve effectivement (je vous l’avoue fort contrit car c’est un bien vilain sentiment que celui-ci), et tout entière dirigée vers les “français” qui veulent abdiquer toute la fierté et la grandeur de notre pays pour le soumettre à l’hégémonie américaine. Comme Olivier Tréhard, et contrairement à vous et à Stéphane, je pense qu’il ne faut pas se soumettre à la novlangue imposée par la pensée unique, et se plier à ses insidieuses tournures et circonlocutions. Je pense au contraire qu’il faut adopter un langage de vérité, même si celui-ci peut se révêler parfois abrupte et choquant vis-à-vis de la fadeur du prêt-à-penser. C’est la meilleur manière de mettre en échec le système et son langage de mensonge. “La Vérité vous rendra libre” Pour répondre à Stéphane qui dit que le Front National rassemble des personnes de sensibilités très différentes, je souscris entièrement à cet avis. Les idées anti-nationales se sont à ce point développé qu’elles ont gangrené tout l’espace politique, stigmatisant et forçant à se regrouper dans un seul parti (de facto diabolisé par le système anti-français) tous ceux qui se refusent à renier leur pays, quelque puissent être leurs opinions par ailleurs. Mais je tiens, à l’heure où l’existence de la France est menacée comme jamais, que la seule conviction patriotique devient le plus ferme des ciments, et que face à une telle menace, les différences de sensibilité ne peuvent que passer à un plan secondaire. Je voudrais terminer ce message en saluant Pierre Lance qui prend la peine de descendre dans notre arène pour nous répondre. Je ne crois pas qu’un seul autre rédacteur de ce site ait déjà fait cela.

    Répondre
  9. Minus

    3 décembre 2004

    Je ne comprend pas trop les anathèmes lancés ici sur le caractère nationaliste du sionisme. Il est clairement revendiqué par Hertzl dans son livre l’Etat juif: “La question juive n’est pour moi ni une question sociale, ni une question religieuse, c’est une question nationale.” Plus j’étudie cette question, plus je me rend compte qu’il existe des malentendus dû à une certaine ignorance. Pour discuter, relisons les textes fondateurs!

    Répondre
  10. Tramboule

    3 décembre 2004

    Monsieur LANCE, Pour faire suite à mon précédent message, sachez que les lecteurs des 4 vérités ne sont pas des moutons victimes de la pensée unique (et que certains comme moi aimerai que certains de vos articles soient plus nuancer et moins insultant,) sinon nous lirions comme le reste du troupeau les quotidiens classiques que tout le monde connaît ou encore nous pourrions nous abrutir devant la télé. Mais non nous avons fait l’effort (parce que c’était un besoin vital) de trouver un journal qui réponde à nos attente et corresponde à nos idées. Si je désire voire les idées que vous écrivez il me suffit de lire des journaux (torchons) de gauche(que je ne citerai pas non plus); et Dieu sait qu’ils sont nombreux. C’est pourquoi s’il vous plait Monsieur LANCE, arrêtez de prendre les lecteurs des 4 Vérités pour des C… Encore merci de votre attention. Tramboule

    Répondre
  11. Bryan Travis

    3 décembre 2004

    Du haut Pierre LANCE commence: “Etant submergé de travail, j’ai rarement le temps d’aller consulter le site des “4 Vérités” ” Bryan Travis repond: Justement, j’ai fortement l’impression que, n’ayant pas le temps, vous torchez chaque semaine un truc au dernier minute, tout en se foutant royalement de ce que ca donne pour le journal, et bien sur, ses lecteurs eventuels. Si telle semaine vous n’avez pas le temps d’ecrire quelque chose de consequent, ayez du respect pour les buts de ce journal: ne rien ecrivez serait mieux pour le journal qu’une contribution idiote(les phares…) ou une position aussi peu interessant que l’article sur Arafat. Pour celui-la, vous n’aviez que a nous dire tout court que tous sont sur le meme plan morale. Nous connaissons tous deja ce point de vue par les fruits des ses adherents. Inutile de developper un argumentaire d’un qualite digne d’un collegien moyen sur l’equivalence morale entre un Arafat et n’importe quel autre figure historique. Cheers, Bryan Travis

    Répondre
  12. eric

    3 décembre 2004

    A Isabelle, Nous sommes bien seul sur ce site chere Isabelle, mais c est bien pour vous d ecrire ici, cela vous donne une idee de l antisemitisme et antisionisme de presque tous ces francais. Pour essayer d un peu nettoyer leur ignorance et betise crasse voici ce que j ai a dire : Vous n avez rien a dire sur la guerre qu Israel fait pour ses frontieres vous avez fait la guerre de 1914-1918 pour L Alsace Lorraine, pourquoi ne pas l avoir donnee aux Allemands? Alors arretez votre hypocrisie. La verite c est que cela vous rend malade pour la plupart qu Israel est un Etat Juif, fort, independant avec une economie developpee et la meilleure armee du monde. Votre armee francaise n est qu une joyeuse bande de scouts qui a part quelques regiments d elite est incapable de mener une guerre moderne. Ce qui vous met le plus en rage c est que nous, nous luttons et ne voulons pas nous laisser soumettre a L Islam extremiste alors que vous…..no comment mais ce qui m etonne c est que vous parler encore francais. Ensuite oui le judaisme et le sionisme vont de pair, car cette terre nous a ete donnee par D… pour ceux qui savent lire la Bible la lire. Les prophetes hebreux ont meme prophetise il y a 2000 ans que les Juifs allaient etre disperses puis allaient revenir sur leur terre, ce qui se passe aujourd hui ce qui demontre que le catholicisme s est plante, ce dernier disant que les Juifs seraient disperses pour toujours car nous n avons pas reconnu votre prophete et ne le reconnaitront jamais. Alors rengainez votre frustration, il est fini le temps ou le Juif ne pouvait pas se defendre, et se taisait, nous sommes libres et affranchis de l antisemitisme des Nations car nous resterons pour toujours sur notre terre, libres, forts et tete droite avec l aide de l Eternel qui nous l a promis. Maintenant les antisemites, vous n avez pas fini de pleurer et d etre amers car tandis que votre Nation n a plus la volonte de lutter pour son identite, nous nous avons cette volonte, alors restez avec vos amis arabes, nous avons nos amis americains.

    Répondre
  13. Thierry

    2 décembre 2004

    Cher Monsieur Lance, Loin de moi de remttre en cause votre talent, votre écriture ou votre sincérité. je suis convaincu que vous êtes épris de liberté et que cet amour est sincere. Mais comprenez-moi bien: beaucoup de journalistes du Figaro, de libération ou du monde partage aussi cette amour de la liberté…Mais pour écrire dans les 4 vérités, il faut être de droite….réellememnt de droite.. Vous dites que vous êtes au-dela des classifications politiques ? c’est peut-être la le probleme… Vous n’êtes pas de droite Mr. Lance… Ce n’est pas un mal d’être de centre droite, ce n’est pas un mal d’être a droite de temps en temps et a gauche a d’autres moments: chacun est libre d’avoir ses opinions… Mais pas dans les pages des 4 vérités Dans cet océans de culture gauchiste, gauchisante et gauchisé que sont les médias Francais,cet espace est parmi les derniers dont dispose les gens qui sont vraiment de droite. Chaque page des 4 verités est précieuse. En tous cas, elle est précieuse pour moi. Chacun a son parcours…Il y a des moments dans la vie ou l’on est plus a droite qu’a d’autres. Nous seront heureux de vous avoir parmi nous lorsque vous serez prêt Mr. Lance, mais en ce moment précis ce n’est pas le cas. Merci donc de vous retirer en douceur, afin qu’un auteur qui ait un talent plus axé vers notre mouvement politique puisse prendre cet espace. En toute sincérité, Cordialement, Thierry Orlowski

    Répondre
  14. steph

    2 décembre 2004

    Ben moi Pierre Lance je l’aime bien 🙂 Et les réactions outrées qu’il suscite me font bien rire!!! “Cette droite là est nationale, elle défend la France et les intérêts de la France.” Bravo Floran Morlan, tu m’épates. Tu es gaulliste à retardement. Continue à croire que le monde se résume à soixante millions de petits couillons comme toi, pendant que tu rêves de fermer à double tour ton petit pays, les chinois s’ouvrent au monde. Et eux ils sont plus que 2 fois toute la population européenne réunie. Le nationalisme, quel archaïsme!! Un vestige nostalgique de l’époque où le monde, c’était l’Europe. “La vraie droite en France est nationale et populaire, c’est la droite incarnée par le Front National” C’est vrai que JMLP dans son château de 17 pièces avec grand parc et dobermanns, est très “populaire”. Je comprends que les articles de Pierre Lance te déplaisent, mais toi tu n’es vraiment pas une référence non plus hein!

    Répondre
  15. A.Jacquemart

    2 décembre 2004

    Mr Lance. Quoi que vous pensiez , vous avez fait une faute , politique j’entends , car votre talent et votre érudition n’étant bien entendu , pas en cause. Mme Leïla Shabid(shahid=témoin pl shuhud ),porte-parole de l’Autorité palestinienne a déclaré sur Europe 1 et à LCI :”Ce n’est pas parce que les analyses n’ont rien montré que Yasser Arafat n’a pas été empoisonné.Cela reste mon intime conviction,et cela restera attaché à sa légende”.Il faut savoir que pour les Musulmans les Prophétes quels qu’ils soient sont toujours victorieux et irréprochables à l’instar de Mahomet.Moïse ne s’est pas arrêté au Jourdain (il l’a franchi).David, l’ami de Dieu , n’a jamais pêché.Jésus n’est pas mort en croix car il est impossible que Dieu l’abandonne (un autre a pris sa place).Le Prophéte Mahomet, comme Moïse , est un Prophéte législateur et vainqueur , et la victoire est le signe de la faveur de Dieu . Toute victoire ( ou défaite) a pour les musulmans une dimension métaphysique.Jésus, a été reçu en milieu Grec parcequ’il était le prototype , comme Achille ou Hercule malheureux , du héros déchu.Jacqueline de Romilly (“Pourquoi la Grèce?” montre qu’en Grèce la conception du héros est celle du héros malheureux. Ce qui intéresse les poétes, c’est Achille ou Hercule malheureux, le héros déchu , ou encore Antigone face au pouvoir.C’est lui ou elle qui porte la véritable morale , et le sens véritable du monde , de la politique des dieux.Ainsi le Christ , comme Socrate , scellant de sa mort la véracité de ses dires , a une affinité certaine avec l’esprit grec.

    Répondre
  16. Pierre LANCE

    2 décembre 2004

    Etant submergé de travail, j’ai rarement le temps d’aller consulter le site des “4 Vérités” (dont le titre si clair semble avoir été complètement oublié par ceux qui veulent ne connaître qu’une seule vérité). Mais un de nos lecteurs m’ayant signalé que mes derniers articles, notamment sur Arafat, avaient suscité de nombreux commentaires, j’ai pensé que la courtoisie la plus élémentaire envers ceux qui me lisent, qu’ils me critiquent ou m’approuvent, me faisait un devoir de prendre connaissance de ces textes. Je constate que certains lecteurs ne comprennent stictement rien à ce que j’écris, mais, fort heureusement, il en est quelques autres qui s’efforcent de leur faire comprendre à ma place et je les en remercie. Je ne donnerai ici que quelques précisions, qui, je l’espère, ouvriront les yeux de certains (bien qu’il n’y ait pas de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir). D’abord, j’écris ce que je crois juste et vrai avec une totale sincérité (assumant, bien entendu, le risque de me tromper) et en me moquant éperduement de ce que peuvent dire sur le sujet les médias, le pouvoir, l’opposition, la gauche, la droite, le centre et les extrêmes. Il est donc ridiculement puéril de vouloir me coller des étiquettes ou d’imaginer je ne sais quel “glissement opportuniste” de quelque nature qu’il soit. Je ne brigue aucun mandat et ne me soucie pas d’être populaire. Je ne me fie, à mes risques et périls, qu’à ma conscience et à mon jugement. J’ai réglé ma vie depuis 50 ans sur quelques fortes maximes, dont notamment celle-ci, de Nietzsche : “Se rendre indifférent à l’éloge et au blâme, recette pour se faire.” Certes, je comprends que les personnes habituées depuis toujours à raisonner en termes de clan, de chapelle, de parti, d’idéologie, de religion, de courant, de tendance, etc. éprouvent un grande difficulté à analyser les idées d’un homme libre qui prétend penser par lui-même, mais je crois qu’elles devraient faire un effort dans ce sens si elles veulent tenter de s’élever au-dessus des marécages de la langue de bois. Certes, je suis véhément, passionné et je pratique volontiers la langue de fer. Je comprends que cela puisse irriter. Mais lorsque je vois certaines réactions, je me demande si beaucoup de ceux qui rejettent ostensiblement la langue de bois en méritent une autre. Je remercie les lecteurs qui, sans être nécessairement d’accord avec moi, ont admis l’utilité de mes opinions à l’écart de tous les conformismes et de la nourriture qu’elles pouvaient offrir à leur réflexion critique. Quant aux autres, je présume qu’ils ont un problème dans leur tête, mais ce n’est pas le mien. Très cordialement à tous. Pierre LANCE

    Répondre
  17. Tramboule

    2 décembre 2004

    Monsieur LANCE, Je lis régulièrement vos articles et c’est souvent pour moi la consternation et non l’admiration. Arrêtez donc ces articles mesquins et sans intérêts(votre article sur la loi du code la route et la futur obligation de rouler en feux de croisements était, pour exemple, sans intérets et d’un ennui mortel). Tout le monde est au courant que vous êtes en marge de ce Journal et il m’apparaît évident que c’est pour cela que vous en faites encore parti (cela permet de nuancer les propos qui mis à par vous sont unilatéraux). Sachez que “certains” de vos articles sont pour moi d’un grand intérêts justement parce que vous abordez les problèmes d’un point de vue différent. Mais vous gagneriez grandement en modérant vos propos qui vous donne des airs de révolutionnaire anarchiste (ce que vous êtes peut être???) et en évitant d’insulter les lecteurs de ce journal. Enfin après avoir rendu hommages à ARAFAT rendrez-vous hommages à d’autres ennemis comme HITLER ou BEN LADEN… Une fois encore votre provocation est agaçante. Bien à Vous

    Répondre
  18. Olivier Tréhard

    2 décembre 2004

    Cher Pierre Lance, La première démarche de l’intelligence c’est de définir ce dont on parle. Les mots du type “Extrême Droite” sont ambigus et utilisés de façon systématique par la gauche pour déconsidérer tout ce qui à droite s’oppose à son magistère avec un peu d’énergie. Comme les mots “intégristes”, “réactionnaires”, il faut éviter de tomber dans la sémantique de l’ennemi, sinon mécaniquement vous retomberez dans la droite “caramel mou”, dont vous souffrez par ailleurs de l’inconsistance. Les fusillés de la Terreur de 1793 se sont vus affublés du terme “d’outrancièrement fanatique”, y compris les malheureuses personnes pieuses du fin fond de nos provinces. La Révolution procède par Terrorisme Intellectuel et guerre des mots. Personne n’est “extrême” dans le courage, l’intelligence ou la science, beaucoup sont outranciers. Le même mot peut être péjoratif ou laudatif suivant le contexte employé. Je me moque des frontières artificielles, je veux bien être à droite et même à droite de l’extrême droite si vous verrouillez le contenu.

    Répondre
  19. Stéphane

    2 décembre 2004

    A Florent Morlan et à tous ceux qui aiment la liberté. Les « atlantistes libéraux » doivent davantage s’affirmer en France. Ils ont déjà remporté une victoire avec la réélection de Bush : la victoire de la liberté dans le seul pays pouvant la défendre, est une victoire contre tous les fascismes, quels qu’ils soient. Ils gagneront la France pour son plus grand bien, comme Thatcher en 1979 et Reagan en 1981. Ils représentent une relève crédible au socialisme actuel et un espoir pour les populistes pestiférés. Pour les premiers, on n’a pas besoin de faire de dessin. Pour les pestiférés, ils n’ont ni le monopole de la droite, ni les clés du pouvoir. Votre énumération de magazines démontre que la partition de la droite extrême est… extrême ! Quoi de commun entre l’Action Française (royaliste) et National Hebdo (populiste) ? Entre les paganistes (Nouvelle Ecole, Eléments) que vous avez oubliés, et les catholiques (Présent) ? Etc. On peut encore trouver des divisions dans le même camp (MNR/FN)… A ce propos la stratégie de Le Pen « seul contre tous », est une stratégie qui frise la martyrologie. Ses mots choisis entre les deux tours à propos des réfugiés de Sangatte (proposant de les acheminer dans des « camps d’internement » par « train spécial ») effrayant les électeurs modérés (qui écoutent davantage France-Info que Radio Courtoisie), ont malheureusement prouvé que Le Pen ne voulait pas être élu à la présidence. Comment dans ces conditions défendre les intérêts de la France autrement que dans des (vains) discours ? On l’a bien vu, même si le FN totalise 20% des votants, il n’aura aucun député à l’Assemblée nationale. La coalition UMP-PS explique cette injustice. Ce n’est pas Le Pen qui la brisera. 2007 ne peut que rééditer 2002. Il faut donc d’autres hommes incarnant des valeurs néo-libérales (économiques) et conservatrices (politiques et morales) pour séduire un électorat composite mais qui se reconnaît dans les valeurs de la droite. Celles-ci peuvent être résumées ainsi : autonomie individuelle, sens du contrat, propriété, esprit d’équipe et goût du défit, transcendances (famille, patrie, Dieu). La liberté est la première valeur de la droite. Il n’y a pas de liberté sans responsabilité. De même, il faut être libre pour croire en Dieu (le christianisme est fondé sur le libre-arbitre, à la différence de l’islam). C’est malheureux à dire, mais ces valeurs qui fondent l’Occident, ne sont maintenant défendues qu’aux Etats-Unis. Il ne s’agit pas de faire du “reaganisme”, mais de prendre dans notre histoire ce dont nous avons besoin aujourd’hui. Faire un retour aux sources. Qui peut prétendre faire triompher ces valeurs ? Je vous concède que le courant néo-libéral est minoritaire dans l’Assemblée. Aucun des représentants patentés n’est dangereux pour l’UMPS. Par exemple, Madelin n’incarne que la moitié (économique) de ces valeurs et il s’alignera toujours du côté de Chirac dans les moments décisifs. Mais est-ce que Le Pen représente un quelconque danger pour cet Establishment ? On a vu qu’il pouvait, tout au plus, servir de rabatteur de voies pour Chirac. De surcroît, les électeurs de Le Pen ne lui appartiennent pas : on peut avoir voté Le Pen en 2002 et être pro-Bush en 2004. En fait, en France, il ne faut pas confondre le pays légal avec le pays réel. C’est de ce côté que la solution viendra, car le pays légal est sclérosé. Comme une révolution conservatrice a déjà eu lieu dans l’Amérique profonde, il n’y a pas de raison qu’une telle révolution ne touche pas la France. La construction européenne (autre collectivisme des temps futurs car il y aura un super-Etat centralisé), a pourtant dans un premier temps des effets bénéfiques. Le démantèlement des barrières nationales, avant celui des Etats, leur impose une vraie économie de marché. La France devra se défendre contre les empiétements de l’empire germanique (cf. Traité de Nice) et ne pourra rester longtemps socialiste (cf. la fin du monopole de la sécurité sociale). La coalition UMPS est condamnée à terme. Les électeurs devront choisir entre les hommes du passé et une nouvelle génération d’hommes, sachant entraîner aussi bien des entrepreneurs que des nationalistes. S’il y a une autre solution, j’aimerais la connaître.

    Répondre
  20. Bryan Travis

    1 décembre 2004

    Voila Florent Morlan qui suggere (admet?) qu’il y a differentes sortes de nationalisme. En Israel il y a enormement de citoyens(qu’ils soient juifs pratiquants ou pas, arabes musulmans ou pas, athees, chretiens, bahias, druzes) patriotiques dans le sens qu’il sont loyaux au repupublique, sans etre nationalistes dans le sens de superiorite instrinseque des races, nations, et ethnies. Vivant a cote d’eux sont certainement une pourcentage de nationalistes ayant des visions de race/ethnie/nation superieure ou “choisi” tres concretement par dieu etc. Mais il y a des fous partout. Il n y a pas a douter qu’il y autant de gens vivant dans un monde X-files ou sectaire en France ou n’importe quel autre pays democratique et riche qu’en Israel. Si vous voulez gober des histoires a la X-files sur l’attachement des sioniostes pour les nazis etc c’est votre probleme. Cheers, Bryan

    Répondre
  21. G. LAYANI

    1 décembre 2004

    Vous discutez tous de grandes idézes: judaïsme, islam,sionisme, gauche, droite et bien d’autres choses encore, alors qu’en fait le problème est toujours le même, à savoir le conflit israélo-palestinien. Pour simplifier, disons que les Arabes, après les Grecs et les Romains, ont pris ces territoires par la force, que les Juifs, toujours par la force et avec l’aide de l’ONU ont repris ces territoires et même davantage et s’y sont maintenus et que si la force était un jour contraire à Israel,c’est à dire si par malheur Israel était battu, il cesserait à l’instant même d’exister. Personne ne saurait l’ignorer et dans une telle hypothèse personne ne viendrait à son aide. Tout le r este n’est que bla-bla.

    Répondre
  22. G. LAYANI

    1 décembre 2004

    Vous discutez tous de grandes idézes: judaïsme, islam,sionisme, gauche, droite et bien d’autres choses encore, alors qu’en fait le problème est toujours le même, à savoir le conflit israélo-palestinien. Pour simplifier, disons que les Arabes, après les Grecs et les Romains, ont pris ces territoires par la force, que les Juifs, toujours par la force et avec l’aide de l’ONU ont repris ces territoires et même davantage et s’y sont maintenus et que si la force était un jour contraire à Israel,c’est à dire si par malheur Israel était battu, il cesserait à l’instant même d’exister. Personne ne saurait l’ignorer et dans une telle hypothèse personne ne viendrait à son aide. Tout le r este n’est que bla-bla.

    Répondre
  23. G. LAYANI

    1 décembre 2004

    Vous discutez tous de grandes idézes: judaïsme, islam,sionisme, gauche, droite et bien d’autres choses encore, alors qu’en fait le problème est toujours le même, à savoir le conflit israélo-palestinien. Pour simplifier, disons que les Arabes, après les Grecs et les Romains, ont pris ces territoires par la force, que les Juifs, toujours par la force et avec l’aide de l’ONU ont repris ces territoires et même davantage et s’y sont maintenus et que si la force était un jour contraire à Israel,c’est à dire si par malheur Israel était battu, il cesserait à l’instant même d’exister. Personne ne saurait l’ignorer et dans une telle hypothèse personne ne viendrait à son aide. Tout le r este n’est que bla-bla.

    Répondre
  24. G. LAYANI

    1 décembre 2004

    Vous discutez tous de grandes idézes: judaïsme, islam,sionisme, gauche, droite et bien d’autres choses encore, alors qu’en fait le problème est toujours le même, à savoir le conflit israélo-palestinien. Pour simplifier, disons que les Arabes, après les Grecs et les Romains, ont pris ces territoires par la force, que les Juifs, toujours par la force et avec l’aide de l’ONU ont repris ces territoires et même davantage et s’y sont maintenus et que si la force était un jour contraire à Israel,c’est à dire si par malheur Israel était battu, il cesserait à l’instant même d’exister. Personne ne saurait l’ignorer et dans une telle hypothèse personne ne viendrait à son aide. Tout le r este n’est que bla-bla.

    Répondre
  25. Christophoros

    1 décembre 2004

    Chère Isabelle. Pour reprendre une expression d’un de vos posts précédents. Vous me décevez doublement faire semblant de ne pas comprendre la différence entre sionisme et judaisme et qualifier cette distinction d’ “d’élucubration”. J’aurais envie de dire, pour paraphraser Cyrano ” c’est un peu court, jeune fille !”. On aurait pu dire tant de choses en somme, pourquoi pas “billevesée” ou coquecigrue ( j’ai un faible pour coquecigrue, c’est un mot qu’on pourrait retrouver chez Marcel Aymé dans les contes du Chat Perché, par exemple ). Il est vrai que beaucoup de véritables antisémites sanguinaires “brouillent les cartes” en assimilant les deux notions. Mais doit-on refuser de faire la différence à cause d’eux ? Et, il me semble que s’il n’y avait pas de distinction possible alors les imbéciles d’origine maghrébine qui agressent les juifs en France y trouveraient la justification de leurs turpitudes… Au risque de provoquer votre ire, je persiste à penser que le sionisme est un nationalisme. On pourrait même soutenir à la limite qu’il peut être plus dangereux qu’un autre partiellement fondé sur l’Ancien Testament alors que beaucoup de nationalismes se sont échinés à se trouver eux-mêmes leur propre justification en “s’inventant” une mythologie ( type nationalisme allemand avec Odin et tout ce genre de mythologie vaseuse ). Par ailleurs l’histoire du sionisme antérieur à WW2 est très troublant et les mouvements sionistes n’apparaissent pas “blanc de blanc” ex cet extrait du livre cité dans mon post précédent : ( qui va dans le sens du post de Florent Morlan, une fois n’est pas coutume….. ) ” Dans ses mémoires, le Juif allemand Julius Posener, qui deviendra officier de l’armée britannique pour combattre le nazisme, décrit ainsi la Palestine en 1939 : ” Revenu en Israel, je trouvai le pays, ou plutôt le yichouv, c’est le nom hébreux du peuplement juif, plein d’enthousiasme. La guerre était devenue inévitable, sa date seule était encore incertaine. On pourrait ainsi en découdre finalement avec Hitler. J’attirai l’attention de ceux qui s’exprimaient ainsi sur le fait que Hitler envahirait à coup sûr la Pologne, où vivaient trois millions de Juifs. Personne ne semblait sérieusement s’en préoccuper. La guerre éclata, la Pologne fut envahie. Cela ne semblait toujours pas faire grande impression. Il s’ajoutait à cela quelque chose qui me troubla: une admiration croissante pour Hitler parmi les Jeckes ( surnom méprisant donné aux Juifs allemands ). On pouvait entendre de la part de gens intelligents des remarques telles que : Napoléon n’avait été qu’un incapable à côté de lui. On organisa des cours de formation pour volontaires; mais ceux-ci ne se prenaient pas eux-mêmes très au sérieux. Nous avions en Palestine notre propre conflit avec les Anglais…” Bien cordialement.

    Répondre
  26. Thierry

    1 décembre 2004

    Cher Mr.Morlan, A lire vos propos sur l’amérique, on croirait entendre les propos de haine d’un mollah sur l’amérique…(relisez-vous avant de poster ce genre de commentaire!!!) Laissez-moi vous dire que si aujourd’hui le front national n’est PAS a l’élysée, c’est précisément a cause de ce genre de discours!! Pourtant vous avez raison : les magazines et journeaux que vous citez sont de droite, et de de vraie droite. De plus, je pense qu’en France, on a de bonnes raisons d’être en colère. Mais tant que perdureront des discours de haine et d’injures, quelle qu’en soit la cible, on devra subire les Chirac, Sarkosy ou pire….des socialistes. Car ce sont les discours haineux et grossier qui font passer les sympatisans du front national pour des extremistes et qui font perdre des electeurs… Le programme du Front national d’aujourd’hui est similaire a celui du parti conservateur Francais des années 30: D’un point de vue strictement politique, il devrait être le premier parti de France!! Mais il faut cesser d’avoir des propos haineux et injurieux sans quoi le FN ne gagnera jamais d’elections majeurs. être un parti politique digne de ce nom passe par la respectabilité: la haine, en politique, decrididibilise aux yeux de l’opinion et la haine de l’amérique fait le jeu des Islamo-marxistes, Chirac en tête… Merci de tenir compte de ceci. Cordialement, Thierry Orlowski

    Répondre
  27. Florent Morlan

    1 décembre 2004

    Chère Isabelle, Je ne vois pas pourquoi vous dites que le sionisme “n’est pas seulement une question de nationalisme plus ou moins superficiel”, laissant supposer que le nationalisme des autres pays est lui plus ou moins superficiel et que le sionisme serait un nationalisme plus légitime que les autres. Pour ma part je trouve que le sionisme est un nationalisme éminemment discutable et suspect. Quand on sait qu’avant-guerre les milices sionistes du Bétar défilaient le bras tendu et en chemise brune (ils avaient préféré celles-ci aux chemises noires que leur avait offert Mussolini), que Eichmann avait été invité dans les premiers kibboutz en Israel, et que Goebbels avait fait frappé une médaille avec au recto une croix gammée et au verso une étoile de David, on ne peut qu’être méfiant vis-à-vis de l’idéologie sioniste. Tous ces détails historiques vérifiés peuvent étonner le non-initié, mais aucun historien n’ignore qu’avant que les persécutions nazies à l’égard des juifs ne se fassent trop sentir, le sionisme faisait les yeux doux au nazisme. Rien d’étonnant à cela quand on sait que le nazisme comme le judaisme sont fondés sur le concept de pureté raciale (thème omniprésent dans le talmud). Toutes ces vérités ne sont pas bonnes à dire par les temps qui courent (le directeur de RFI a été viré pour avoir rappelé la dernière que j’ai évoqué), mais je ne doute pas qu’elles aient toute leur place dans ce journal des 4 vérités.

    Répondre
  28. Jean-Claude Lahitte

    1 décembre 2004

    A Jacques. Reçu votre avis 5/5. C’est, selon moi, la “supériorité” du Christianisme sur d’autres religions: chaque homme est responsable de ses propres actes (et même de ses paroles, de ses écrits … et des ses pensées) et il n’y a pas de “responsabilité collective” qui entraîne des haines ancestrales sans fin, d’oeil pour oeil, dent pour dent ! Encore faudrait-il que les hommes et les femmes s’accordent pour respecter cette règle “non-écrite” ! Cordialement, Jean-Claude Lahitte

    Répondre
  29. Isabelle

    1 décembre 2004

    Cher Christophoros: Je n’ai pas compris votre reponse. Vous me dites que ma question est juste mais vous continuez avec une elucubration (excusez-moi) sur une soi-disante difference entre le sionisme et le judaisme alors que ma reponse mettait en evidence la responsabilite des leaders “palestiniens”, arabes et musulmans en general quand a la misere de ce peuple dit palestinien. Je ne vois pas ce que le sionisme/judaisme a a faire avec cela. Je disais justement qu’Israel n’etait pas responsable de cette misere/faiblesse mais que celle-ci etait le resultat de la cupidite, mensonge et corruption des leaders arabes. Dans mon experience, ceux qui insistent a faire une difference entre le judaisme et le sionisme generalement cherchent a cacher une hostilite envers les Juifs du genre le judaisme est Ok mais le sionisme est mauvais (comme il a souvent ete dit, l’anti-sionisme et le dernier refuge de l’anti-semite). Il n’est pas juste de comparer le sionisme au nationalisme voire chauvinisme de n’importe quelle autre nation. Premierement, je pense que le patriotisme de la part de n’importe quelle nation n’est pas forcement negatif. Nous somme tres patriotes aux Etats-Unis, un trait de caractere dont nous sommes tres fiers. Mais, pour les Juifs, le sionisme n’est pas seulement une question de nationalisme plus ou moins superficiel, c’est une question du droit a son identite d’un peuple et principalement de sa survie sur une terre qui est sienne depuis la nuit des temps. Desolee Christophoros mais Je n’ai pas du tout compris votre reponse.

    Répondre
  30. Gilles

    30 novembre 2004

    Je trouve malheureux que personne ne prenne la peine d’avancer qu’avant d’etre musulmane ou juive, la terre palestinienne est chretienne. Godefroid de Bouillon, premier roi de Jerusalem, etait un chretien, venu de Belgique pour delivrer cette terre chretienne des musulmans ou autres membres de religions orientalisantes. Ses predecesseurs sur ce trone (Herode, Salomon ou David) ne sont que des personnages issus de traditions religieuses, mentionnes dans aucuns textes historiques, qu’ils soient egyptien, grec ou romain. Qui rendra Jerusalem a nous, chretiens?

    Répondre
  31. Florent Morlan

    30 novembre 2004

    A tous les atlantistes libéraux que se prévalent de représenter la droite. Rabaissez un peu votre caquet. La vraie droite en France est nationale et populaire, c’est la droite incarnée par le Front National, le deuxième parti politique français si on s’en tient aux résultats des dernières élections présidentielles. Ainsi, le seul magazine de droite n’est pas Valeurs Actuelles comme le dit Thierry. Il y a également National Hebdo, Minute, Rivarol, l’Action Française, Présent,… Cette droite là est la vraie droite et c’est pour cela qu’elle est vouée aux gémonies par l’Etablissement noyauté par les rouges. Cette droite là est nationale, elle défend la France et les intérêts de la France. Rien à voir avec votre courant minoritaire de larbins serviles des amerlocs. Vous n’avez aucune représentation politique crédible (Madelin ? Lelouch ? Goasguen?). A moins que nous n’emboitiez le pas au très américanophile Sarkozy et également grand organisateur de l’islamisation de la France. Quiqu’il en soit, vous seriez bien inspiré de ne plus vous réclamer de la droite. Pourquoi ne pas vous appeler “Bushistes” ? “kapos yankees” ? ou vous revendiquer de la branche française des “néo-cons”, ce qui vous irez très bien ? Je vous laisse réfléchir, mais par pitié ne déshonorez plus un terme qui ne vous correspond en rien.

    Répondre
  32. Thierry

    30 novembre 2004

    “La vérité est que la presse française, propriété de la plus haute bourgeoisie, est complètement verrouillée par le patronat.” Cher monsieur Boubaki, Avec le glissement a gauche de la ligne éditorial du « Figaro », il n’y a plus aujourd’hui, en France, de quotidien qui soutient ouvertement le patronat ou la droite. Du coté des magazines, le seul magazine vraiment de droite est : « valeurs actuelles ». Je suis tout à fait d’accord avec vous pour dire que la presse Française est bourgeoise et corrompus, mais elle n’est certainement pas de droite!! C’est cette réflexion qui me pousse, M.Boubaki, a critiquer Mr Lance : A travers ses articles, Mr Lance met en péril l’une des seules revue réellement de droite qui existe encore. Mr Lance n’a pas compris qu’il était, par ses propos, un socialiste de droite. Cordialement Thierry

    Répondre
  33. JPESSIQUE

    30 novembre 2004

    J’aime beaucoup les 4 Vérités auxquelles je consacre un abonnement. Je prends plaisir à lire chaque semaine cette sympathique publication MAIS je ne veux pas voir des articles dignes de Libération encensant un assassin musulman de la pire espèce. Sauf à avoir un démenti me certifiant que cet article et le suivant étaient une erreur qui ne se reproduiront pas, je ne renouvellerai pas mon abonnement et ferai en sorte que ceux à qui j’avais conseillé cette publication y renoncent également. La sélection des lecteurs va vous coûter cher, je le crains… et c’est très dommage

    Répondre
  34. Jean-Claude Lahitte

    30 novembre 2004

    Il y a certains propos qui volent toujours bas: “antisioniste, “antisémite” (la semaine dernière), “pétiniste” (cette semaine…) qui, bien entendu, ne peut que vouloir la “disparition” de l’Israël, cela devient une obssession… A quand un “youpin” (ou yids, comme avait Sharon dans une interview retentissante, à propos des Juifs de N.Y) ou encore “bougnoule”, “ducon-la-joie” (pardon, non, cela n’est pas encore prohibé) “pédé”, etc ? il est vrai que grâce à la loi Gayssot (le chasseur maladroit de bécasses prohibées), aggravée Lelouch (le gendre de l’ancien “gérant de l’immense fortune” de feu ARAFAT, mais oui !), même les accusateurs anonymes sont prudents. Quand donc les lecteurs qui se prétendent tous “démocrates” et “libéraux” comprendront-ils: primo, que les attaques ad hominem (sauf pour les gouvernants ou les hommes publics, et encore faut-il que ce soit à visage découvert) sont odieuses, secundo, que ce n’est pas parce qu’un ou ou un tel ne partage pas (complètement ou non) notre avis, qu’il est un ceci ou un cela ? Ou alors, il n’y aura bientôt plus de place pour un forum de (libre) discussion… Jean-Claude Lahitte

    Répondre
  35. Jacques

    30 novembre 2004

    A Jean-Claude Lahitte : Vous portez, ainsi que chacun, la responsabilité de vos actes et de vos paroles, que vous le vouliez ou non. Même dans la bouche du Christ, ces paroles ne portent aucune matière à jugement, ou à morale, c’est simplement un loi universelle… M. Millière récoltera ce qu’il a semé, M. Lance aussi, mais simplement, vous verrez que M. Lance sera bien plus amer que M. Millière, c’est tout. Nous serons tous très amers, très bientôt, de toute façon, quand la France récoltera ce qu’elle a semé ces dernières décennies… Jacques

    Répondre
  36. F&H

    30 novembre 2004

    Bonjour, Quand on s’appelle Lance Pierre, on ne peut être que du côté palestinien… 😉 Ceci dit, Mr Lance, pourquoi prendre parti dans ce conflit qui ne regarde en aucun cas l’Europe et ses intêrets ? Israël ? Palestine ? Que le meilleur gagne. F&H PS: Cela me fait tout de même sourire quand on dit qu’Arafat était antisémite, ayant été lui-même, comme tous les arabes, d’ailleurs, un sémite…

    Répondre
  37. Bryan Travis

    30 novembre 2004

    Encore cette semaine Pierre Lance n’a rien de passionnant a contribuer, meme sur un sujet qu’il devrait connaitre mieux que n’importe qui: Son sujet cette semaine, devient…lui-meme. Comme d’habitude c’est mal-torche. Mais encore plus que d’habitude, sa contribution nous eclaire autant sur Pierre Lance que sur le decodage du monde. Et puis cette semaine il revendique ici de pas etre d’extreme droite… C’est reconfortant, vue que les partis d’extreme droite style europeens revendiquent un nationalisme aigue couple de penchants tres franchement =socialistes= dans leur programmes actuel et..euh..disons…historiques. Pierre Lance se trouve assez loin du centre en matiere de nationalisme, et il partage la position ignoble de la gauche ET de l’extreme droite (c’est a dire les divers socialistes) sur ce qu’il faut penser d’un Arafat. Sans son article de cette semaine rejetant l’extreme droite, les lecteurs, ou du moins moi-meme, ont pu diviner que les positions de Pierre Lance demontraient un risque de glissement chez lui vers des attitudes d’extreme droite. C’est tellement reconfortant de savoir qu’il se revendique d’un autre droite que celui-la, malgre ce qu’on a pu divine en lisant ses contribitions ici chaque semaine. Peut-etre meme la semaine prochaine Pierre Lance nous compliquera encore la question avec un deuxieme article ne parlant que de sa lutte a lui.

    Répondre
  38. bernard

    29 novembre 2004

    Pour Thierry: Vous dites: “Vos propos sont, dans le meilleur des cas, de centre gauche voire de gauche tout court” Avec ça, vous êtes grillé auprès de M. Lance!! “Extrémiste, lepéniste”, que sais-je encore de quoi il va vous baptiser!! (je conserve ce dernier mot, profitant du fait qu’il ne l’a pas encore fait supprimer du Larousse au nom d’une laïcité “bien” comprise!)

    Répondre
  39. Boubaki

    29 novembre 2004

    “Le cancer gauchiste qui empoisonne toute la presse francaise avait,…” La vérité est que la presse française, propriété de la plus haute bourgeoisie, est complètement verrouillée par le patronat. Quand on peut y lire des propos complaisants pour des dictateurs (Afrique, Irak…), c’est tout simplement parce qu’en agissant autrement, leurs (gros) intérêts seraient menacés ! Mais comment peut-on être aussi aveugle ? Seul un individu d’extrême droite peut penser cela.

    Répondre
  40. Christophoros

    29 novembre 2004

    Chère Isabelle. Merci pour votre réponse. Votre question est juste et il s’agit d’ailleurs d’une question essentiellement, culturellement, spirituellement juive et chrétienne ( et non judéo-chrétienne) A qui la faute ? . La réponse est triste, cruelle et simple : à une certaine fraction ( je souligne ) du mouvement sioniste. Pour s’en persuader, on peut lire un excellent ouvrage que j’ai lu un peu par hasard ( n’étant pas a priori intéressé par la question ) ” Le Sionisme n’est pas le Judaisme” par Jacques Aron, né à Anvers en 1933, architecte publié en Belgique aux éditions “Didier Devillez Editeur”. Il est difficile de résumer un tel livre qui m’a personnellement beaucoup appris. Pour en donner le ton, simplement le prologue : “Qui paie ses dettes s’enrichit ! Je commencerai donc par m’acquitter des miennes. Le titre que j’ai choisi de donner à ce livre n’est pas de moi : “Der Zionismus ist nicht das Judentum. Cette phrase a été écrite par un juif allemand; elle est extraite d’une lettre adressée le 25 septembre 1929 au philosophe Martin Buber par un homme qui lui était très proche et qui venait de consacrer vingt ans de sa vie au sionisme. Il avait pris à ce moment la décision de quitter le mouvement, parce que son orientation lui apparaissait désormais en contradiction avec les raisons de son engagement moral et politique initial : la défense de sa dignité d’homme juif, son pacifisme, son libéralisme, son humanisme, selon ses propres termes. Dans le climat d’intolérance antisémite, s’affirmer Juif est déjà un acte de résistance, qui a pu prendre des formes très diverses dans l’histoire. Par contre, dans un climat de surenchère nationaliste et d’intolérance chauvine, distinguer le judaisme du sionisme relève aussi d’un choix existentiel. Mais il est apparemment difficile de faire comprendre aujourd’hui que le sionisme est la forme juive du nationalisme et que l’on peut être Juif sans être nationaliste, chauvin ou intolérant à l’égard d’autres peuples, comme on peut être Belge, Français, Allemand, etc…, sans être ou s’affirmer être nationaliste. Il serait temps que les patries pour lesquelles on appelle à mourir dans la joie ou dans la foi appartiennent au rayon des antiquités, que les identités meurtrières cèdent le pas à l’administration démocratique et juste des différents pays par les habitants qui y vivent et en assurent la responsabilité.” Cordialement.

    Répondre
  41. Adolphos

    29 novembre 2004

    Je ne vois pas l’interet d’agresser comme cela M.Lance. Je suis (trés) loin d’approuver tout ce qu’il écrit, et certainement nous n’avons pas la même “sensibilité politique”, comme on dit. Reste que M.Lance fait profession d’être de Droite, que je le crois homme de bonne volonté (il voudra bien me pardonner ce jugement qu’on pourrait prendre pour un peu hautain, “Bien heureux les hommes de bonne volonté…”), et que ses articles sont de toutes maniéres enrichissants pour tout le monde. Alors pourquoi autant d’agitation ? Le slogan des 4V n’est-il pas “Pas d’ennemi à Droite !” ?

    Répondre
  42. AxlMan

    29 novembre 2004

    Personnellement M. Lance, je suis de ceux qui prenent le defunt Arafat pour ce qu’il était : un criminel et un terroriste… le fait qu’il s’y soit consacré la majeure partie de sa vie ne fait pas de lui un héros ou un martyre ou je ne sais quoi… Je suis aussi un bushiste convaincu. Je suis convaincu que son action en Irak, même plus ou moins bien gérée par la suite était nécessaire et nous n’en verrons les résultats qu’à long terme. Néanmoins, je lis vos articles avec la plus grande attention et ce n’est pas parce que nous divergeons sur ces 2 sujets que tout le reste ne doit pas être pris en compte. Par exemple, je trouve vos articles dans le domaine de la santé et de la médecine excellents. Tout comme ceux traitant de l’actualité nationale. En tout cas, pro-bush ou anti-bush peu importe, je lis quand même tous vos articles. Je suis pour la diversité à droite, et je trouve contre-productif de se diviser pour quelques sujets. A chaque lecteur de prendre ce qui lui semble bon ou mauvais et de se faire sa propre opinion. L’important est que chacun puisse avoir un maximum de billes en mains avant de prétendre tout savoir sur tout. Je trouve dommage que des lecteurs se désabonnent pour si peu.

    Répondre
  43. Thierry

    29 novembre 2004

    Cher Mr Lance, Vous vous dites de droite, mais de mémoire,je ne vous ai pas vu avoir un propos de droite depuis bien longtemps. De fait, je vais aussi me répéter: Vos propos sont, dans le meilleur des cas, de centre gauche voir de gauche tout c ourt. 99% des médias “mainstream” ont les mêmes opinions que vous….Pourquoi ne pas écrire dans ces journeaux? Le cancer gauchiste qui empoisonne toute la presse francaise avait, jusqu’a votre arrivée, épargné les 4 vérités…Ne comprenez-vous pas ? Lizez les articles des autres participants et ouvrez-vous a leurs discours, un jour peut-être vous comprendrez… D’ici-la, pourquoi ne pas écrire ailleurs ? Derniere chose, la plupart des lecteurs des 4 vérités ne sont PAS d’êxtreme droite: Ce sont des gens fatigués des mensonges et de la tromperie dans lesquelles les médias actuelles nous abreuvent. Je suis, comme beaucoup de lecteurs, néo-conservateurs et libéral, merci de laisser les 4 vérités a ceux qui, comme moi, pensent que votre présence y est déplacé. Cordialement, Thierry Orlowski

    Répondre
  44. EUROPE

    29 novembre 2004

    M. Lance, J’ai lu votre dernier article élogieux sur Arafat et j’avoue que je n’ai pas été surpris tellement l’image que vous avez de l’homme est répandue dans la population Française et européenne en général. Cette image est totalement erronée bien sûr car Arafat n’est à mes yeux qu’un fauteur de troubles, un assassin et un irresponsable qui a mené son peuple là où il est aujourd’hui. Mais voilà, vous avez le droit de vous tromper dans ce journal, d’exprimer des opinions divergentes et qui vont à contre-courant des autres partagées sur le sujet. Pour cela , je vous respecte et j’ai réellement du mal à comprendre ces lecteurs qui désirent des articles sur-mesure. Je ne vois pas pourquoi M. Millière pourrait écrire un article aussi truffé d’erreurs que celui relatif à la Côte d’Ivoire tout en bénéficiant des applaudissements de ces “fans” alors que M. lance n’aurait pas le droit d’en écrire un tout aussi erroné mais qui a le mérite de susciter le débât et pas de pauvres compliments du style ” Bravo M. Millière, tout ce que vous dites est vrai, vous êtes infaillible..”. M. Millière et M. Lance: si je lis cette revue aujourd’hui c’est bien parcequ’il est possible d’avoir des opinions aussi divergentes que les vôtres. Merci

    Répondre
  45. Jean-Claude Lahitte

    29 novembre 2004

    A Jacques: vos propos peuvent tout aussi bien s’appliquer à Guy Millière. Et puisque vous avez cité le Christ sans le nommer,permettez-moi – à propos de cette affaire israëlo-palestinienne dont nous risquons de ne jamais voir la fin, d’une part parce que dr chaque côté, c’est la politique du tout ou rien, d’autre part parce que trop de gens “extérieurs” s’en mêlent – de vous citer JC MANIFACIER, professeur à l’Université LANGUEDOC-ROUSSILON: “Je crois que pour un chrétien la compassion, la recherche de la justice et de la vérité sont des valeurs universelles et pas seulement nationales.” (fin de citation). Mais voulà dans un pays presque déchristianisé,dès que l’on manifeste de la compassion pour certaines victimes, ceux qui soutiennent l’autre camp vous tombent dessus en vous traitant d’anti ceci, ou d’anti cela. JC Lahitte

    Répondre
  46. 317eme section

    29 novembre 2004

    Vous êtes ignoble,mûr pour être le porteur de valises des terroristes, vos amis . Je ne vous salue point . Avec tout mon mépris !

    Répondre
  47. bernard

    29 novembre 2004

    M. Lance se rengorge. Il s’établit et se désigne “plus qu’un antidote” au FN! Il en arrive même à s’approprier les lecteurs des “4 Vérités”: “notre lectorat”, qu’il “fascine”, “notre influence” …! Quelle haute idée il a de lui, M. Lance! Après tout, l’illusion c’est son affaire et nul n’est obligé de lire ses textes “fascinants”. Bien sûr, on peut regretter la place qu’ils prennent dans un périodique dont on aimerait qu’il soit plus fourni et qui n’en a donc que trop peu à offrir! Mais je crois qu’il faut laisser M. Lance à ses éructations. Et noter qu’à l’instar de M. Le Pen il ne parvient à faire parler de lui que par l’excès et par l’insulte (Il faut quand même lui reconnaître qu’il parvient à dépasser son modèle par l’intensité de ses injures!)

    Répondre
  48. Florent Morlan

    28 novembre 2004

    Cher Pierre Lance Cessez-donc de maintenir le bandeau sur vos yeux. Vous n’avez rien à faire dans ce journal des 4 vérités. C’est un journal atlantiste, qui a totalement renié la France. Rejoignez l’autre rive au lieu de rester près de vos faux-amis dont la sympathie à votre égard, même si elle a pu être sincère au début, ne pourra que s’aigrir du rejet que vos positions suscitent dans leur lectorat. Il n’y a plus de droite ni de gauche en notre triste époque. Il y a ceux qui continuent d’aimer la France et qui luttent contre son anéantissement et il y a les autres. Des autres vendus à l’internationalisme, ou des autres vendus au mondialisme, vendus à Trotsky ou à l’oncle Sam, des vendus quoiqu’il en soit. Voilà le seul vrai clivage Pierre Lance. Vous avez déjà choisi votre camp, prenez-le maintenant.

    Répondre
  49. Isabelle

    28 novembre 2004

    A Minus et Christophoros: Je prends cette occasion pour repondre a vos questions de la semaine derniere (j’etais en vacances pour Thanksgiving). Cher Minus: Vous voulez du concret. Vous voulez une solution au conflit Israelo-Arabe. C’est une question tres ambitieuse et une tache non moins ambitieuse que d’essayer de vous repondre. Cela fait plusieurs fois que je donne mon avis sur ces forums sur ce conflit et je ne vais pas reecrire tout cela. Je resumerai la situation par une citation de Golda Meir: “Il y aura la paix au moyen orient quand les Arabes aimeront leurs enfants plus qu’ils ne detestent les Juifs”. Vous n’accepterez peut-etre pas ce resume Minus mais je pense vraiment ce c’est au coeur du probleme. Aux parents Arabes, on peut evidemment rajouter toute la societe adulte et surtout les leaders corrompus qui ont interet a continuer a attiser la haine des nouvelles generations. Ryan dans une autre discussion a cite un leader Arabe qui a dit que le probleme c’est l’existence de “l’entite sioniste” (sic). Cela va dans le meme sens exactement. Tant que les jeunes generations arabes continueront a etre elevees et eduquees dans la haine du Juif, aucun traite de paix ne pourra avoir de succes a long terme. Si vous voulez du concret Minus, et bien contactez vos elus et demandez leur de soutenir des initiatives pour insister que l’argent envoye a l’Autorite Palestinienne cesse d’etre utilise pour financer des livres scolaires pleins de venin a l’egard des Juifs. Demandez leur d’insister que la television de l’Autorite Palestinienne cesse de financer des programmes pour les jeunes enfants qui les incitent a la haine et au suicide meurtrier. C’est votre argent qui paye pour tout cela alors vous devriez avoir le droit de controller comment il est depense. Une autre chose qui pourrait aider dans la resolution de ce conflit serait une reforme profonde de l’Islam et ca c’est une autre paire de manche car je ne sais pas si c’est possible, certainement pas a court terme. La raison pour laquelle une telle reforme est necessaire est que les Musulmans du monde entier (dont la plupart ne devraient meme pas se sentir concernes puisqu’ils vivent a des milliers de kilometres de la region) ne sont pas prets d’accepter de des infidels aient un etat sur ce qu’ils considerent comme “terre sacree de l’Islam”. Bien que cette conception de la terre d’Israel est basee sur des mensonges dans la mesure ou, par exemple, le prophete Mohammed n’a jamais mis les pieds a Jerusalem, ils y croient dur comme fer et cela explique par exemple pourquoi la veritable motivation derriere le terrorisme palestinien n’est pas la fin de “l’occupation” des territoires annexes en 1967 mais la destruction d’Israel. Il est difficile pour les Europeens de le comprendre mais c’est une realite. Pour parlez de revenir aux frontieres d’avant 1967 Minus, si cela etait suffisant, pourquoi les Arabes etaient-ils donc opposes a Israel avant 1967? La preuve que ce qui derange est uniquement la presence d’un etat non-musulman (surtout un etat juif) car les soit-disant Palestiniens n’avaient pas l’air d’etre genes lorsque ces territoires etaient occupes par la Jordanie et l’Egypte avant 1967. Tant que l’Islam n’acceptera pas que cette region du monde n’est pas sa propriete exclusive, aucun traite de paix n’aura de chance de durer. Et ca c’est esperer une reforme dans l’Islam de la dimension de la Reforme Protestante dans la religion Chretienne. Autant vous dire que ce ne sera pas demain. Je sais Minus, ce que j’ecris est plutot pessimiste mais j’ai peur que ce ne soit la realite. Pour moi, les 2 causes ci-dessus sont a la base de ce conflit. Donc concretement, 2 choses sont necessaires: 1) une reforme radicale de l’Islam qui aiderait a la deuxieme chose 2) cesser d’endoctriner les jeunes Arabes et autres Musulmans dans le monde dans la haine des Juifs. Cela sera d’autant plus difficile que cette haine longtemps tres active puis plus ou moins latente en occident ne fait que s’accroitre dernierement. A Christophoros: Merci pour vos bon voeux pour Thanksgiving (sans le “quand meme”…desolee d’avoir utilise ce “quand meme” dans le passe). Vous me demandez qui est le plus faible dans le conflit Israelo-Arabe? J’accepte l’idee que le peuple “palestinien” a une certaine faiblesse mais au lieu de jouer le jeu des media et autres commentateurs injustes, je n’opposerai pas la “faiblesse” du peuple “palestinien” a la puissance d’Israel mais plutot a la puissance et corruption des leaders palestiniens et autres leader arabes. Si le peuple “palestinien” est faible et pauvre, ce n’est pas compare a ou a cause d’Israel mais compare a et a cause de leurs propres leaders et allies (plus d’un milliard de musulmans dans le monde qui pratiquement unanimement defendent leur cause et des etats hyper riches comme les etats petroliers du golfe). Honnetement, Christophoros, a part les quelques bougres en guenilles qui sont utilises tres habilement pour essayer de detruire Israel, il n’y a pas beaucoup de faiblesse et de pauvrete parmi leurs instigateurs (Arafat le premier). Qui sont les faibles et qui sont les fort Christophoros? D’un cote un etat minuscule entoure d’une vingtaine d’etats hostiles ou il y aurait suffisemment de territoires et de revenus petroliers pour loger, nourrire et blanchir tous les soit-disant palestiniens y compris tous les soit-disants refugies qui voudraient revenir dans la region (y compris ceux qui n’y ont jamais mis les pieds). Dites le moi Christophoros, qui sont les forts et qui sont les faibles? Vous me direz qu’Israel est soutenu par les Etats-Unis. Encore heureux car c’est son seul allie et, sans ce soutien et malgre le dur travail et le courage des Israeliens, leur etat minuscule aurait depuis longtemps ete oblitere de la carte. Vous avez remarque que je mets le mot palestinien soit entre guillemets ou precede par “soit-disant”, c’est parce que pour toute personne honnete et informee, il est clair que ce “peuple” n’a aucun veritable droit historique bien qu’une campagne mensongere et tres bien orchestree de relations publiques y compris numerables attaques terroristes ont convaincu la majeur partie du monde que ce droit existe et je ne nie pas que les bougres en guenilles qui font le sale travail d’essayer de detruire Israel en sont eux-memes convaincus. D’ailleurs j’ajouterai au palmares de meurtrier d’Arafat, le fait qu’il ait reussi a perpetrer la plus grande fraude de l’histoire (c’est peut-etre a ce titre que Mr. Lance voudrait d’ailleurs qu’on lui rende des honneurs???). Christophoros, vous avez l’air d’une personne de bonne foi. Alors, posez-vous vraiment la question. Qui est faible et qui est fort dans cette histoire? Et si une certaine partie de la population dites “palestinienne” vous apparait “faible” ou “pauvre”, a qui la faute?

    Répondre
  50. Isabelle

    28 novembre 2004

    Pierre Lance ecrit: “Je plains ceux qui ne savent pas rendre les honneurs à l’ennemi tombé.” Mr. Lance, je n’arrive pas a croire que vous persistiez a considerer Arafat comme un ennemi qui meriterait des honneurs quels qu’ils soient. Ce n’est pas que nous ne puissions rendre les honneurs ou ils sont dus mais que, dans ce cas, aucun honneur n’est du. Le fait que la violence aient pu faire partie de beaucoup d’evenements dans l’histoire y compris des creations d’etats ne signifie pas necessairement que toutes ces violences sont “egales” moralement. Vous semblez ne faire aucune difference morale entre un combattant legitime et un terroriste. Je ne vais pas perdre mon temps ici a vous expliquer cette difference car, etant donne votre haut niveau de culture (je presume), si vous ne la voyez pas c’est que vous ne la verrez jamais et c’est moi qui plains votre vision amorale du monde.

    Répondre
  51. eric

    28 novembre 2004

    Vous etes un Petainiste, un collaborateur a la these arabo-islamiste visant la disparition d Israel puis de l Occident et sa conversion a l Islam par la force. Vous avez droit a tout mon mepris, vous meriteriez d etre passe en jugement avec Benchirak pour haute trahison, ainsi que les gauchos des medias de votre espece. Mais vous vous en moquez bien vieux comme vous etre, ce sont vos enfants et petits enfants qui auront droit a la conversion par la force et pas vous.

    Répondre
  52. Jean-Claude LAHITTE

    28 novembre 2004

    Je retrouve dans ce papier le Pïerre LANCE aussi lucide que provocateur qu’il m’arrive moi-même de critiquer (à nom découvert!). Un terroriste est un terroriste qu’il soit musulman ou pas, quelles que soient ses motivations. Le légitismiste de regret que je suis n’oublie pas que l’on doit aux hommes de Cadoudal (il fut, lui aussi, un homme courageux et de conviction) le tragique attentat de la rue St Nicaise qui coûta la vie à une fillette innocente). Et je rappelle cela sans trahir ma fidélité monarchiste… Il n’y a pas de bon ou de mauvais terrorisme. De bonnes ou de mauvaises guerres. Seul le côté vers lequel on penche leur fait accorder tel ou tel qualificatif… Et il y a à mon goût beaucoup trop de lecteurs (anonymes pour la plupart !) qui penchent toujours du même côté sans se souvenir du passé ! Cordialement à toutes et à tous, JC Lahitte (le “prétentieux”, selon un courageux anonyme !)

    Répondre
  53. eric dugas

    28 novembre 2004

    Mr Lance, j’ai ecris une apologie de Staline et des bienfaits du communisme a son epoque, le tout a partir d’interviews de sympathisants. Vous croyez que j’aurais ma chance pour faire partie de votre equipe, au nom du pluralisme a droite ?

    Répondre
  54. R. Ed.

    28 novembre 2004

    A propos d’Arafat, M. Lance, pourquoi pas un petit mot sur ses malversations ? Plus fort que Chirac ce Monsieur, n’est ce pas? Il a détourné plus d’un milliard d’euro de l’argent destiné à son peuple à son profit et au profit de sa “chère” épouse. On reconnait là le système gauchiste qui consiste à occulter le côté négatif et à faire des comparaisons honteuses du genre Le Pen = Hitler ou Mao = Le grand timmonier et Stalin = Le petit père des peuples.

    Répondre
  55. 28 novembre 2004

    Mr Lance persiste et signe. Ce n’est pas du courage c’est de l’obstination dans une voie condamnée par la grande majorité des Français qui sont non seulement des électeurs mais aussi des lecteurs de journaux et parfois desz censeurs. Laissons Mr Lance parler. Je pense qu’il n’a pas d’avenir.

    Répondre
  56. Christophoros.

    28 novembre 2004

    Encore une fois bravo Pierre Lance ! Le terme jubilation n’est pas trop fort ! Les voilà donc les “esprits forts” ceux qui pleurent à longueur de post sur la “pensée unique”, la “lobotomisation des esprits”; les adeptes du “on nous cache tout, on ne nous dit rien”, du “complot des médias”. Pierre Lance fournit la preuve nécessaire qu’au fond, tous ces révoltés de salon ne valent pas mieux que ceux dont ils dénoncent les turpitudes. En somme le bourgeois de droite supporte très bien la pensée unique à une condition : qu’il s’agisse de la sienne !

    Répondre
  57. Bourbaki

    28 novembre 2004

    Bien que ne partageant pas les convictions politiques de M. Lance, je crois reconnaître en lui un homme de dialogue et je ne comprends absolument pas les critiques que je lis ci-dessus. Plus que l’inertie de nos hommes politiques, c’est la crétinerie d’un certain électorat qui paralyse le pays. Mais il est tellement plus commode d’évacuer ses carences sur d’autres…

    Répondre
  58. Jacques

    28 novembre 2004

    Un Homme, voici fort longtemps, a dit : on reconnait un arbre à ses fruits. M. Pierre Lance, quelque soit vos opinions et vos idées, il faudra que vous ouvriez un jour les yeux et regardiez lucidement et objectivement les fruits des actes et paroles que vous défendez. Et là, vous comprendrez sans doute que vos choix vous font soutenir et aider la haine et la discorde, et non pas la paix et la concorde… Vous êtes dans les faits bien plus extrémiste que ceux que vous dénoncez… Mais vous récolterez ce que vous semez, c’est inéluctable. Ne venez pas vous plaindre ce jour là… Je compatis quand même…

    Répondre
  59. Stéphane

    28 novembre 2004

    La sélection naturelle des journaux. Votre article, M. Lance, démontre encore une fois que vous avez du mal à comprendre votre lectorat, et que le chemin de Damas sera long. Vous vous réjouissez de la « sélection naturelle des lecteurs » par vos articles, mais le mouvement de rejet pourrait se retourner contre vous. Est-ce que les « 4 Vérités » vont s’affadir comme la presse qui jusqu’à présent leur a servi de contre modèle ? Certains journaux ne peuvent pas s’empêcher de se recentrer, car ils croient à tort que la bataille se joue toujours au centre. C’est vrai que le lectorat est supposé être plus nombreux au centre. De plus, en France le 2ème tour des présidentielles se gagne également au centre. Mais ceci est en train de changer. La bouillie politiquement correcte résultant de la convergence des principaux journaux (Le Monde démontre qu’on peut être trotskiste et capitaliste, tandis que le Figaro a gauchi sa ligne éditoriale), est maintenant contournée par Internet où l’offre d’information ne cesse de croître. Et vous le savez aussi bien que moi, M. Lance, c’est l’offre qui crée la demande et non le contraire… Cette croissance est autant quantitative que qualitative. Le décalage est tel que même l’AFP, Pravda du gouvernement, et source officielle de la presse non moins officielle, n’est plus sûre de son exclusivité en matière d’information. Chose inédite, des sites comme http://www.acmedias.org/ critiquent l’AFP. Défendre Arafat, comme vous l’avez fait, en propagandiste de la Vérité officielle, c’est rejoindre les perdants. D’un point de vue économique aussi, Internet est déjà plus rentable que les versions papiers des journaux. Les coûts de diffusion sont moindres. Mais il y a plus. Un journal papier est généralement écrit d’une façon unilatérale : l’équipe rédactionnelle autorise d’une façon résiduelle le « courrier des lecteurs ». L’interactivité avec les lecteurs est quasi-nulle. C’est tout le contraire sur Internet, où leurs interventions sont mesurées par les annonceurs, sous forme de financements ad hoc. L’ADSL s’impose en France et vient changer les règles du jeu. L’interactivité est l’un des moteurs d’Internet. La presse en ligne est sous le contrôle des lecteurs qui peuvent intervenir quand un article ne leur convient pas. Quand un journaliste ne leur convient pas… Politiquement, l’élection de Bush a démontré que la bataille ne se joue plus au centre. Cette règle si elle a pu se vérifier est devenue caduque. L’UMP devrait en prendre de la graine. A fortiori les « 4 Vérités » aussi. Il est temps de se rendre à l’évidence : réunir toutes les droites est contre-productif, il faut choisir on camp. Qu’est-ce qu’on demande à ce journal ? Si j’ai bien compris, on souhaiterait qu’il soit libéral (au sens français) et conservateur. Qu’il soit en fait dans la mouvance Thatcher-Reagan. On pourrait donc éliminer 2 tendances nuisibles à la droite française : la droite molle social-démocrate et l’extrême-droite étatique. De surcroît, le FN est pro palestinien et anti-américain. Etes-vous aussi anti-américain ?

    Répondre
  60. marie01

    28 novembre 2004

    Certains lecteurs résilient leur abonnement..d’autres ont la confirmation qu’ils ont bien fait de ne pas s’abonner.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)