L’apocalypse occidentale et la nécessaire réaction française

Posté le août 19, 2011, 12:00
9 mins

Ainsi, parce que tu es tiède et que tu n’es ni froid ni bouillant, je vais te vomir de ma bouche.

Apocalypse ; 3, 16.

L’apocalypse occidentale, sur fond d’effondrement wagnérien des bourses et des monnaies, n’est pas pour me surprendre : je l’ai décrit dans ces chroniques et dans ma lettre ouverte à la vieille race blanche, qui croit pouvoir payer ses guerres, ses festivals, ses centaines de millions de retraités à crédit, sans coup férir.

L’effondrement des valeurs familiales, nationales, chrétiennes, du monde de l’art, des bonnes manières aussi, reflète cette extension de la dette immonde, ce plongeon de l’éthique de l’homme blanc, celui qui n’a plus voulu de son fardeau et a laissé un africain incompétent et naïf le faire à sa place. Les implications de ce désastre américain et européen sont inouïes et je ne sais quand elles vont vraiment nous frapper, comme je ne sais si je pourrais dans six mois payer mon pain avec un euro ou régler une facture de gaz. Je réapprends d’ailleurs à m’intéresser à la culture du jardin potager avec ma femme ukrainienne qui a appris tout cela de son éducation post-soviétique. Je vous invite à faire de même.

L’apocalypse occidentale n’a eu besoin ni de la Chine maoïste, ni de l’URSS. Elle s’est faite toute seule, avec des socialistes de marché, des Tapie, des Lagarde, des DSK, avec la montée de l’idéologie des usuriers et des marchés financiers aujourd’hui à la dérive. Et elle est aussi la résultante de l’ingénierie sociale née elle aussi dans les pays anglo-saxons, adorateurs de Keynes, de la dette immonde, ingénierie qui culmine avec une jeunesse analphabète qui se jette dans les bras de Morphée du satanique Harry Potter. Le monde anglo-saxon qui domine et paralyse notre civilisation depuis deux siècles a toujours consacré l’image de Satan dans sa littérature, de Milton à Byron, De Poe à Lovecraft. Satan doit se frotter les mains, avec Goldman Sachs et ses agences de notation…

Il est bon d’avoir toujours raison quand on prévoit les catastrophes qui se profilent, mais que proposer alors ?

Ma première réaction est bien sûr pessimiste, car j’ai toujours raison quand je suis pessimiste. On va tenter de nous endetter un peu plus pour affamer les Grecs et les tenir dans l’enclos de l’euro, on va affamer les Italiens, les Espagnols et tout le reste ; on peut réélire Sarkozy en 2012, un autre Bush pour faire la guerre au pape cette fois, un autre Blair, on va se régaler des frasques d’un nouveau Berlusconi ou d’un bon adepte franchouillard du satanisme sexuel. Les occidentaux, a dit Soljenitsyne en sortant du Goulag, ne savent plus s’ils sont vivants. C’était avant la dette, avant le politiquement correct, avant l’internet ou la télé réalité. Depuis nous avons plongé plus bas encore dans ces enfers miltoniens.

Mais voyons le versant optimiste.

L’Allemagne en a marre de payer pour les cancres. J’ai déjà annoncé un rapprochement total entre la Russie et l’Allemagne, lors de la fin de la zone euro. Il appartiendra aux dirigeants français d’alors de rompre leurs attaches atlantiques et atlantidéennes : le far west, ça suffit, il y a des cinémas pour cela. Peu avant sa mort, Serge de Beketch, mort il y a quatre ans, alors que le président néocon français avait déjà donné toute sa mesure en Libye, m’a tenu ces propos presque joyeux : les gens bougent quand ils ont plus peur que mal. La nature nous ramènerait dans le droit chemin après la culture tortionnaire de ces dernières décennies. C’était l’idée de Claude Reichman, dans sa révolution des termites, celle aussi de Lao Tseu il ya deux mille ans. Ce fut le sujet de ma première chronique publiée dans les 4 vérités il y a maintenant dix-sept ans. Nous pourrions alors balayer et juger même, comme aujourd’hui en Ukraine, les responsables bancaires et politiques qui nous ont amenés où nous en sommes (DSK, Lagarde, Trichet avaient tous des casseroles depuis longtemps, de qui se moque-t-on ?)

La réalité, c’est que l’occident torture comme l’Océanie orwellienne ses propres peuples et qu’il les torture mentalement pour qu’ils se laissent faire. Tant qu’il reste un os à ronger, une miette à ramasser, nous acceptons cette logique qui impose l’islamisme et le fiscalisme partout, l’immigration et les fonctions publiques exponentielles, le remplacement des populations et le conditionnement génétique et scientifique de l’humanité, la liquidation et le recyclage de nos cultures. Nous acceptons cette logique et cette culture de mort parce que nous sommes intoxiqués, mais aussi parce que nous sommes lâches.

Le fantasme est occidental. Et la réalité c’est que le financier oriental trouve que la note du bourreau occidental est trop salée. Le fascisme coûte trop cher, dit Guy Debord, au capitalisme, et il a raison ; je dirais, moi, que l’Europe coûte trop cher à la France, et l’Amérique aussi, avec ses armées innombrables et incapables. Il faut donc un réveil français, une saine réaction populaire comme disait le grand Pie XII, et il faut que les gens arrêtent de se comporter comme des zombies, tout heureux de se mordre pour devenir des vivants aussi morts que des morts.

2012 sera l’année de la présidentielle. On espère que ce sera l’année de la revanche de Jeanne d’Arc sur Lara Croft et la bien-pensance démocratique, vraie machine à tuer les peuples. Et j’espère que la sainte protectrice de la nation française viendra inspirer l’électeur.

17 réponses à l'article : L’apocalypse occidentale et la nécessaire réaction française

  1. Sagesse et Raison

    23 août 2011

    à SMALL,

    Monsieur, vous comparez des époques non-comparables, et des idéologies prises dans des environnements différents, donc je ne crois pas que votre analyse soit pertinente.

    De plus, encore une fois, il faut être lucide : le choix est entre d’un côté les partis de gauche (PS, UMP, PC, Front de Gauche, Les verts, etc.), et de l’autre le seul parti de droite (le FN).

    Votre Sarkozy est IDENTIQUE ET TOUT AUSSI NOCIF QUE LE PS, en ce qui concerne les sujets vitaux pour la France.

    Le programme du FN n’a rien d’"extrème" : il est raisonnable, et le même que celui du RPR il y a vingt/trente ans. La vérité est que le FN est resté à droite, quand l’UMP glissait vers la gauche. Ce n’est pas le FN qui est allé vers l’extrème, comme on dit. Le FN n’est donc pas extrème dans l’absolu. Mais à la rigueur peut-il être vu comme ça dans le relatif.

    Mais à la vérité, l’UMP n’a RIEN d’un parti de droite : aucune conviction, aucun courage, aucune rigueur, aucune honnèteté.

    Alors, Monsieur SMALL, je vous en prie, sentez-vous libre, allez-y, votez pour "Sarkozy-le-gauchiste-qui-veut-faire-croire-qu’il-est-de-droite", si vous le voulez. Vous aurez juste été une victime de plus de cet imposteur.

    Rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul, hélas…

     

     

    Répondre
  2. SMALL BARTHOLDI

    21 août 2011

    A Sagesse & Raison,

    Si je suis votre raisonnement, vous préférez ce qui est cohérent : M. Hollande président, à ce qui est malhonnête, soit M. Sarkozy et sa belle Carla pour une 2ème mandat. C’est une façon de voir les choses. Car au final, n’ayez aucune crainte : le FN est à la droite ce que la PCF fut à la gauche. La droite ne s’est jamais aussi bien portée que lorsque le PCF était fort et influent, soit 1 électeur sur 4 en pleine Guerre Froide, excusez du peu.

    Un FN, qui réunirait 1 électeur sur 5, en pleine renaissance de l’islamisme ? Les résultats seront exactement inverses à ceux que vous imaginez. Jean-Marie était le Georges Marchais de droite, et Marine pourrait être la Marie-George Buffet, soit le fossoyeur de la Belle Aventure. Celle qui ferait un score bien + décevant que vous ne l’imaginez, avec son obsession gauchiste de l’euro et de la laïcité.

    A HOMERE, merci de votre coup de chapeau : Ulysse a toujours été mon héros préféré, et de loin.

     

    Répondre
  3. Sagesse et raison

    21 août 2011

    La vérité est simple : La France et sa belle culture millénaire va disparaître, à cause des traîtres de l’UMPS.

    Alors, d’accord, Marine Le Pen n’est pas parfaite, mais elle est la meilleure (ou la moins mauvaise, si vous voulez), de très loin, pour sauver ce qui peut encore l’être.

    Parler comme SMALL est un discours faux et hypocrite, surtout de mauvaise foi : accuser le FN de faire gagner la gauche est une tactique misérable de l’UMP depuis longtemps, un discours idiot pour essayer que les électeurs votent pour l’UMP (parti de gauche), plutôt que pour le FN (seul parti de droite).

    Mais ne nous laisson pas détourner.

    Disons NON à l’UMP. Car si le PS, parti déclaré de gauche, fait une politique de gauche (c’est au moins cohérent), l’UMP, parti déclaré de droite, fait une politique de gauche aussi (c’est malhonnète).

    Si une majorité de Français votent pour Marine, alors NON, le PS ne gagnera pas, mais le FN gagnera ! C’est simple, c’est évident, et l’hypocrisie du discours UMP n’y changera rien.

    Seule Marine peut nous sauver maintenant (et c’est un admirateur de Bruno Gollnisch qui dit ça).

     

     

     

    Répondre
  4. Emmanuel

    21 août 2011

    Un peux d’histoire au ras des pâquerettes :

    Il n’y à pas grand chose à changer dans notre pays sur le plan institutionnel, la France n’est pas sous-administrée.
    Quand j’analyse, la période 1981-2007 nous avons donc, les deux septennats de Mitterrand avec des dépenses abyssales, et rien de concret sur le plan économique,
    Mitterrand à fait vivre la France à crédit sans se soucier du lendemain, il est aussi le fondateur de la cohabitation politique très néfaste pour l’économie Française, qui prouve aussi que les Français à l’époque n’étaient pas du tout satisfait du régime socialiste, rien de moins !
    Quand je compare le septennat de Mr. Valéry Giscard D’estaing 1974-1981 sur le plan purement économique, les décisions on été prises, pour contrer le deuxième choc pétrolier de l’époque, ainsi que l’inflation.

    Il y’a eut un plan austérité avec blocage des prix, pour éviter l’inflation et la dévaluation monétaire, avec Mr. Raymond Barre premier ministre, après l’éviction de Chirac qui a réuni toutes les conditions d’immobilisme politique, à cette époque pour ses deux mandats Élyséen. Pour moi, sous Mr. Valéry Giscard D’estaing j’étais sur que la maison France était bien tenue, il est vrai que les amis politique de VGE tenaient dans une cabine téléphonique ! Ce qui lui a permis de prendre les décisions d’interet général pré-citée, qui on fait en sorte qu’en Mai 1981 la France n’était endettée que de 61 M€.
    La question qui se pose actuellement, qui sera capable de stopper la spéculation qui s’abat notamment sur l’Europe ? En instaurant les Eurobonds qui consiste à mettre en commun les dettes des pays de la zone Euro, l’Allemagne est contre à juste titre, car n’oublions pas qu’elle a du financer sa réunification et malgré tout c’est la meilleure nation en matière économique de la zone Euro.

    Qui sera capable de pérenniser les emplois du secteur privée de notre pays, en préservant les acquis sociaux ?
    Aubry préconise moins 20% sur l’impôt des sociétés qui ré-investissent, on pourrait parler d’une marge de liquidités pour les PME Françaises, sans re-investissement car le temps de passé l’hyper volatilités des marchés boursiers,
    qui pèse sur la solidités des banques, dont les PME ont grandement besoin car les PME Françaises sont cassiement toutes sous perfusion bancaire et les marchés actuels sont poussif, voir mauvais dans beaucoup de secteurs.  Néanmoins il demeure impératif de pérenniser prioritairement les 80% d’activités salariales privées du pays, généré par nos PME, cela permettrait peux-être de préserver la croissance positive pour la France, bain de jouvence pour Bercy !

    Le 19/08/2011
    Villemur Sur Tarn
    Emmanuel Pointu

    Répondre
  5. HansImSchnoggeLoch

    21 août 2011

    <<L’Allemagne en a marre de payer pour les cancres. >>

    Vous avez raison Mr.Bonal: "die Deutschen haben wohl die Schnauze voll."
    Je ne vois pas pourquoi certains qui essaient de se comporter correctement devaient payer pour d’autres qui dans une insouciance éhontée oublient de penser aux conséquences de leurs actes.
    L’automne qui vient est prometteur, toutes celles et ceux qui se sont dorés la pillule cet été à crédit vont venir hurler leur indignation sur les pavés.
    L’état français sans sous, leur promettra ensuite le ciel sur terre uniquement pour avoir la paix sociale. Amen!

    Répondre
  6. vozuti

    21 août 2011

    small bartholdi, la droite c’est le FN et la gauche c’est l’UMP et le PS.   personne de sérieux n’a encore discerné une différence visible entre le PS et l’UMP.si vous arrivez à placer l’un à gauche et l’autre à droite c’est que soit vous avez une vue extraordinairement perçante soit vous avez les yeux qui se croisent.

    Répondre
  7. HOMERE

    21 août 2011

    Bon on m’a squizzé mes posts….grrr ! seraient ils subversifs ? monsieur le censeur de mes 4…?

    Je disais donc que les messages de Small Bartholdi sont,de loin,les plus judicieux et les plus réalistes.Le dernier sus visé est l’étonnante vérité sur notre pays malade de ses enflures culturelles sous dimensionnées.

    Je m’étais épuisé à répéter que Marine Le Pen,et le FN, étaient la garantie la meilleure pour la gauche,c’est de plus en plus vrai eu égard aux positions ultra gauchistes de MLP.Son électorat va lui faire payer cash ses dérapages inniques.Plutôt Hollande que Sarkozy,plutôt Aubry que Sarkozy,plutôt Mélanchon que Sarkozy,plutôt n’importe qui que Sarkozy….voilà le crédo des Frontistes bêlants derrière les manips de leur égérie.

    Les gesticulations stériles sont la grande spécialité du FN…depuis 40 ans comme le dit si bien Small !!

    Mon Dieu !!

    Répondre
  8. edmond 98

    20 août 2011

    D’accord avec Small Bartholdi.
    100% de cocus en 2012.

    Répondre
  9. lasserre

    20 août 2011

    les peuples en europe trahis par leurs élites se livreront aux actes les pires lorsque il seront acculés à comprendre ou on les a mené, mais qui sera responsable ,ceux là qui commettront ces choses ou ceux qui auront crées les conditions pour en arriver là. Laval en 42 paradait avec les nazis et en 1945 il était fusillé pour trahison et sans doute ses trahisons au regard de la très grande histoire (celle qui engage une nation sur le très long terme pour ne pas dire pour l’éternité ) étaient ‘elles bien moindres que celles de certains politiciens (politiciennes) d’aujourd’hui. A bas bruit ,dans les têtes , le processus est engagé.Peut être que le plus tôt sera le mieux car plus ce sera contenu , plus ça sera violent. Pauvre de nous et de nos enfants.

    Répondre
  10. MINUX75

    20 août 2011

    Bonjour Ne soyons pas naïf. la courbe des nations suit une sinusoïde. Celle de la France a connu un bas pendant la seconde guerre mondiale, elle a progressé pendant les trente glorieuses, aujourd’hui, nous sommes sur un sommet descendant. Je situe le point le plus haut de la sinusoïde vers l’an 2000 et aujourd’hui nous descendons un peu comme les montagnes russes, normalement, cela devrait descendre très fort dans les années 2015…2035 avec une guerre civile à la clé comme l’a rappelé marine LEPEN et pronostiqué l’ancien ministre de l’intérieur. L’exemple de la Grèce est instructif car cette nation nous précède dans la déconfiture, il est probable que le plan de rigueur que l’on applique dans ce pays soit le même que celui qui va être appliqué à la France dans les années à venir. Notre capacité à sortir de l’impasse est faible, il faudrait la capacité de baisser sérieusement les dépenses de l’état ce que nous sommes incapables de faire donc il y aura pendant longtemps baisse de la croissance, normalement pendant les 20 ans à venir, nous aurons une croissance entre 0 et -6%, dans un premier temps, il y aura hausse des prélèvements obligatoire mais les arbres ne montent pas jusqu’au ciel, très vite se posera la question de sortir de l’euro ce que nous ferons après l’Espagne, l’Italie etc… Bien sûr, après être sorti de l’euro, il y aura une forte inflation que l’on ne pourra pas juguler par une hausse du chômage mais contrairement aux années 60, cette hausse de l’inflation ne sera pas accompagné d’une hausse de la croissance en clair, les prix augmenteront et les salaires baisseront.

    Répondre
  11. Florin

    20 août 2011

    Pourquoi Breivik le Norvégien, qui haïssait, paraît-il, les musulmans et les politiques, a-t-il finalement décidé d’abattre les siens, des citoyens lambda du coin ?

    Il y a une logique derrière cela : les immigrés, on les a laissé venir, les politiques, dans un Etat de droit, on les a élus – donc, ils ne sont pas coupables, ni les uns ni les autres. Le seul coupable, et le seul puni (de par la vie qu’il mène) c’est l’homme de la rue, NOUS TOUS !

    La crise, ça a du bon, en cela que chaque CON comprendra qu’on lui ment depuis toujours. Si, après avoir compris, il est maso et élit les mêmes, il ne mérite ni pitié ni compassion, juste du mépris.

    Vivement 2012 !

    Répondre
  12. Jean-Pierre

    20 août 2011

     

    Il n’y aura pas de miracle, la france agonisante est entrée en phase terminale, accordons lui le droit de mourir dans la dignité, la seule solution est l’euthanasie, en espérant une renaissance, autrement.

    Répondre
  13. Guillermo

    20 août 2011

    Article bien inspiré.  Jusqu’au final d’une nouvelle Jeanne d’Arc.

    Là je me demande si M. Bonnal parle au second degré ou s’il est à ce point naïf. 

    Enfin personnellement j’aurais bien crû en Gollnish s’il avait été porté par la même vague médiatique que MLP.  Marine j’y crois pas, j’y crois encore moins que j’ai crû à son père.

    Répondre
  14. Georges Labre

    20 août 2011

    Les jeux de l’été Testez votre mémoire ! Voici une phrase : La théorie de l’évolution est une fable entretenue par des esprits dévoyés. Seriez-vous capable de la dire exactement de mémoire demain ? … pas si facile, vous allez voir !

    Répondre
  15. SMALL BARTHOLDI

    19 août 2011

    Dans ce nouveau Moyen Age qui avance plus vite que prévu, nous cherchons les nouvelles incarnations de Jeanne d’Arc. En France, je n’en ai vu aucune, ni de près ni de loin.

    J’ai visité le musée Jeanne d’Arc à Rouen. Sur la place où fut brûlée la sainte, des bandes de clandestins terrorisent la population vieillissante de la ville. La police ne fait rien, car que voulez-vous faire avec ces gens si pauvres, mon bon monsieur?

    Encore une fois, vous sous-estimez la capacité d’acceptation et de résignation des Français qui en ont vu d’autres. La réalité migratoire est mieux acceptée qu’on ne l’imagine, ne serait-ce que pour des raisons de moeurs et d’inculture généralisée.

    Quant à Marine, puisque c’est d’elle dont il s’agit, elle ne sauvera pas grand chose. Elle fera élire la gauche en 2012 et nous aurons le Bourgeois Gentilhomme comme président pendant 5 ans. C’est la stratégie du FN depuis 40 ans : faire élire la gauche. Et c’est pour cela que la gauche ne parle que de cela, le FN, le FN, le FN… Comme d’une drogue dont on ne peut se passer. Jean-Marie raffolait de Mitterrand, qui le lui rendait bien.

    Et si ce cher M. Hollande est élu jusqu’en 2017, des Jeanne d’Arc, vous n’en verrez plus aucune à l’horizon. Au pays de Molière, les cocus se ramassent à la pelle.

    Répondre
  16. ozone

    19 août 2011

    2012 sera aussi le centiéme anniversaire du naufrage du Titanic,en Avril,tiens donc.

    Aux chaloupes….Les femmes et les laches d’abord….

    Répondre
  17. maury

    19 août 2011

    Cette crise est sans doute salutaire pour faire tomber les écailles de nos yeux "éblouis" par la désinformation et les mensonges perpétrés par l’engeance politico médiatique!!Il faut remercier internet qui nous donne accès à la vraie information (que celui qui cherche trouve!)

    Les événements actuels montrent que tout fout le camp!que les valeurs sont inversés et que les destructeurs sont à pied d’oeuvre!!Nous sommes menacés par la pire idéologie après le communisme et le nazisme:l’islamisme!! avec la complicité des médias et des politiques  de l’umps!2012 va  être le moment où il faudra choisir son camp!moi c’est fait!!!!!!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)