Les bonnes consciences et Marine Le Pen

Posté le décembre 15, 2010, 12:00
9 mins

Depuis quelques jours, les gazettes bruissent du nouveau « scandale » à la mode. Marine Le Pen a déclaré lors d’une visite à Lyon, à propos des prières de rue des musulmans : « C’est une occupation de pans du territoire, des quartiers dans lesquels la loi religieuse s’applique, c’est une occupation. Certes, il n’y a pas de blindés, il n’y a pas de soldats, mais c’est une occupation tout de même et elle pèse sur les habitants. »

Aussitôt, le chœur des vierges effarouchées y est allé de son couplet scandalisé.
Parmi les réactions, ma préférée reste celle de Martine Aubry : « Je suis très choquée, quand on sait qu’elle appartient à un parti qui n’a pas eu, pendant cette période dont elle parle, l’attitude républicaine et de défense de la France. ». Mme Aubry a parfaitement raison : le FN n’a pas eu pendant l’Occupation allemande une « attitude républicaine »… pour la simple et bonne raison qu’il n’existait pas !

À la place de Mme Aubry, cependant, je ne parlerais pas trop de l’Occu­pation. Si mes souvenirs sont exacts, Marcel Déat n’était pas exactement un maurrassien, mais bien un des cadres de la SFIO. Si l’on veut faire les comptes, on trouvera beaucoup de résistants qui n’étaient pas franchement de gauche ; et on trouvera beaucoup de collaborateurs qui, eux, étaient carrément de gauche. Pour ne rien dire du Parti communiste, allié de l’Allemagne nazie jusqu’en 1941.

Sur le fond, je ne vois pas comment on pourrait ignorer que les prières de rue pèsent effectivement sur les riverains. Et je ne vois comment on pourrait ignorer qu’il s’agit d’une « occupation » des rues concernées.

Chacun sait que, dans bien des « quartiers », les jeunes filles ont le choix entre porter le voile ou être violées (au prétexte qu’elles auraient « provoqué » les hommes). N’est-ce pas l’application implacable d’une loi religieuse étrangère ?
Plutôt que de faire mine d’être scandalisées, les bonnes consciences feraient bien de s’atteler à répondre à cet état de fait. Tant que la police française ne protégera pas les musulmans convertis au christianisme des fatwas de leurs anciens coreligionnaires, la critique de Marine Le Pen sur ce thème sera sans effet.

Et, en particulier, sans effet sur les intentions de vote.

Mais parlons un peu de politique. Que le PS hurle au « fascisme », c’est après tout logique. Mais que l’UMP se joigne au chœur des « bien-pensants », voilà qui est incompréhensible. Ne comprenez-vous donc pas que l’immense majorité du peuple français pense de l’immigration-invasion bien pire que ce qu’en a dit Marine Le Pen ? Ne comprenez-vous pas que le « populisme » a du succès parce qu’il répond aux attentes du peuple ? Arrêtez donc de jouer aux démocrates si vous avez une telle haine, un tel mépris du peuple !

En tout cas, en réagissant comme ils l’ont fait, les dirigeants de l’UMP donnent raison à l’argumentaire du FN selon lequel l’UMP ne diffère en rien du PS. Croient-ils que c’est ainsi qu’ils gagneront en 2012 ?

Je sais bien qu’ils craignent le fameux « 21 avril à l’envers ». Qui, soit dit en passant, aurait beaucoup plus de conséquences que celui de 2002, car il forcerait la droite française à se recomposer – ce qui ne serait pas du luxe ! Mais la seule façon de l’éviter, ce n’est pas de hurler avec la gauche. C’est d’appliquer une politique de droite, en matière de sécurité, de libertés économiques… et d’immigration. Coupez donc l’herbe sous le pied du FN ! Abrogez le droit du sol, imposez un moratoire sur le regroupement familial, cessez de subventionner une immigration d’assistanat par l’impôt des Français et vous gagnerez en 2012. Et j’applaudirais volontiers !

En tout cas, pour le moment, ils font tout à l’envers et s’étonnent de perdre l’assentiment du peuple !

Naturellement, il faudrait aussi parler de la « petite phrase » de Marine Le Pen dans le contexte de la campagne interne au FN. Elle montre évidemment que la stratégie de « dédiabolisation » a d’étroites limites. Et elle montre aussi que les divergences entre Bruno Gollnisch et Marine Le Pen ne sont pas aussi « massives » que veulent bien le dire les commentateurs. Personnellement, je n’ai jamais cru qu’en cas de victoire de Bruno Gollnisch, le FN deviendrait groupusculaire. Pas davantage que je n’ai cru qu’en cas de victoire de Marine Le Pen, le FN serait « normalisé ».

Ils sont au moins d’accord sur un point qui, pour moi qui ne suis pas adhérent, mais simplement électeur occasionnel, du FN, est le plus important : il faut en finir avec les politiques de démission et rappeler aux étrangers que les lois françaises n’ont pas encore été remplacées par la charia !…

Article suivant

Vu sur le net

46 réponses à l'article : Les bonnes consciences et Marine Le Pen

  1. Anonyme

    10/01/2011

    Mr Pierre Baudouin, bravo pour vos articles.

    A bientôt de vous lire merci encore.

    Répondre
  2. francois

    09/01/2011

    jaures,

     encore une remarque d’une profondeur hallucinante !!!!

    vs n’avez pas remarqué que la population musulmane presente sur notre sol est arrivée depuis peu et possede pour un bon nombre un mode de vie tres different. ils imposent ce dernier PARTOUT ou ils sont majoritaires

    cela aurait il echappé à votre cerveau superieur??? pouvez vous me donner les nombreux lieux de cultes reservés aux juifs et aux chretiens en terre d’islam????

    d’autre part jaures je vs en prie allez proposer aux musulmans de rentrer ds un lieu de culte chretien ou juif !

    vos leçons de tolerance sont ridicules.vs devriez allez en terre d’islam et proclamer votre bonne parole de tolerance …. au moins on devrait avoir bcp moins de vos nouvelles  !!!!

    Répondre
  3. José CASTANO

    07/01/2011

    LA LIBERTE QUI CAPITULE « La liberté qui capitule, ou le pouvoir qui se dégrade, n’obtient point merci de ses ennemis » (Chateaubriand – « Mémoires d’outre-tombe ») Rien ne saurait mieux actualiser la situation à laquelle nous sommes désormais confrontés, que ces mots de Chateaubriand. Il a fallu que Marine LE PEN soit crédité de 27% d’opinions favorables, que 17% des électeurs déclarent vouloir voter pour elle au premier tour de la présidentielle de 2012, et une émission télévisée « A vous de juger » dont elle est sortie grandie en dépit de journalistes déstabilisants… pour qu’un consensus virtuel de diabolisation de l’intéressée s’établisse aussitôt au sein de la nomenklatura politico-médiatique française. Il a fallu, trois jours plus tard, vendredi 10 décembre, une phrase sortie d’un discours d’une heure trente, pour que du virtuel l’on passe au concret et que, de Martine Aubry à JF Copé, en passant par le MRAP, la Ligue des Droits de l’Homme, le Collectif Contre l’Islamophobie en France (qui ont porté plainte pour « incitation à la haine raciale », rien que ça !) et les associations prétendues humanitaires, s’instaure une polémique parfaitement réfléchie consistant à condamner et fustiger sans la moindre retenue le « vrai visage » de Marine Le Pen. Quelle était cette phrase : «Il y a quinze ans on a eu le voile, il y avait de plus en plus de voiles. Puis il y a eu la burqa, il y a eu de plus en plus de burqa. Et puis il y a eu des prières sur la voie publique (…) maintenant il y a dix ou quinze endroits où de manière régulière un certain nombre de personnes viennent pour accaparer les territoires. Je sui désolée, mais pour ceux qui aiment beaucoup parler de la Seconde Guerre mondiale, s’il s’agit d’en parler, on pourrait en parler… Certes, y a pas de blindés, y a pas de soldats, mais c’est une occupation tout de même… « Si nous ne pouvons plus rien pour les morts d’hier, nous pouvons encore empêcher les souffrances demain, et c’est notre rôle ». Et c’est ce mot « occupation » qui a déclenché un raz de marée politico-médiatique… ce seul mot qui a permit à nos « élites » de crier « haro sur l’extrême droite ! » et de se lancer à l’assaut du processus de « dédiabolisation » entrepris par le FN, que le politologue, Dominique Reynié, analyse de la sorte : « Les Français ne perçoivent plus seulement le FN comme un parti d’extrême droite mais comme un parti populiste et populaire transcendant la droite et la gauche ». Dès lors, récriminations, amalgames, délation, médisance et démagogie ont pris le pas sur toute autre considération. L’occasion était trop belle de porter un coup « fatal » à « l’extrême droite » et de réfréner l’ardeur des électeurs tentés par le vote FN… Et, en quelques heures, une levée de boucliers que l’on croyait révolue envahit les ondes, les journaux et enrichit les commentaires… Pensez-donc ! « La « bête immonde » est revenue ! »… « C’est bien la fille de son père ! »… et voilà que les « moralistes » s’en donnent à cœur joie… Pour le Parti socialiste, Marine Le Pen montre le « vrai visage de l’extrême droite française ». Ses déclarations « relèvent de la haine et de l’ignorance ». Il s’agit d’une « provocation de plus destinée à attiser la haine », s’est indigné le secrétaire national Patrick Mennucci. Harlem Désir, député PS européen, issu du trotskisme et Pierre Moscovici, député du Doubs, ont estimé que les propos de Marine Le Pen pourraient relever des tribunaux. « On ne peut pas transiger sur les valeurs avec le Front national », a déclaré ce dernier en marge de la convention du PS sur « l’égalité réelle », dans le XIIIe arrondissement de Paris. « Marine Le Pen, parfois certains la présentent comme le visage humain du Front national ou une simple droite républicaine un peu plus radicale : ce dérapage rappelle que le Front national fonctionne à la provocation et que c’est un parti dont le patrimoine génétique n’est pas inscrit dans les valeurs républicaines », a expliqué Moscovici. Pour l’ancien ministre des Affaires européennes, Marine Le Pen, par ses propos sur les musulmans, « a rappelé qu’elle était porteuse d’une logique profondément discriminatoire et donc pour moi anti-républicaine ». Martine Aubry s’est dite « choquée » par ces déclarations. Interrogée par l’AFP en marge de la convention sur « l’égalité réelle », la patronne du PS a déclaré : « Marine Le Pen reprend les accents de son père dans des buts purement clientélistes et en renvoyant aux marges de notre République des hommes et des femmes qui ont toute leur place et qui ont le droit de croire comme on a le droit de ne pas croire ou d’avoir une autre religion ». Dans un communiqué commun, Kader Arif, Stéphane Le Foll, Bruno Le Roux, membres du Bureau national, et Faouzi Lamdaoui, membre du Conseil national du Parti socialiste, estiment que la vice-présidente du FN a « dépassé le racisme primaire et l’islamophobie populiste »… « Marine Le Pen sort l’oriflamme fasciste, elle déborde son père sur le terrain de l’extrémisme. Le lepenisme jette le masque et montre, au grand jour, le visage hideux qu’il veut donner à notre pays », ajoutent-ils. Que de haine dans ces propos ! Arnaud Montebourg a évoqué samedi 11 décembre 2010 la mémoire de son grand-père, un « Arabe d’Algérie qui aimait et servait la France ». Le député socialiste répondait à « l’injure » de Marine Le Pen en ces termes : « Je veux répondre à Mme Le Pen en évoquant la mémoire de mon grand-père, un Arabe d’Algérie qui a combattu l’armée d’occupation nazie parce qu’il servait et aimait la France »… « Cette déclaration est une injure à ceux qui, arabes, africains, musulmans ou non, sont morts pour la France, ceux-là même qui ont libéré le territoire national pendant que votre père, madame le Pen, trouvait des circonstances atténuantes à l’occupation nazie ». Pour votre gouverne, Monsieur Montebourg, sachez que le père du signataire de ce texte, après avoir été démobilisé en 40 suite à la victoire éclair allemande, s’est engagé en 42 au sein de l’Armée d’Afrique dans les Tabors marocains, ces mêmes hommes qui ont conquis de haute lutte Monte-Cassino. De novembre 1942 à mai 1945, la France métropolitaine a fourni 580 000 hommes (1,7% de la population) aux armées de la libération, contre 134 000 Algériens (1,2% de la population indigène) et 120 000 Pieds-noirs (12% de la population française d’Algérie). Le taux de mobilisation des Français d’Algérie fut donc dix fois supérieur à celui des indigènes. Quant aux pertes par rapport aux effectifs, elles furent de 8% chez les Pieds-noirs et de 5% chez les Algériens. Ce sont les Français d’Algérie (que vous méprisez par ailleurs) qui ont payé de très loin le plus lourd impôt du sang pour la libération de la France. N’oubliez jamais cela et revoyez votre copie Monsieur le candidat aux Primaires socialistes ! Quant au Parti Communiste, le secrétaire national Pierre Laurent déclare : « Le PCF demande la condamnation des propos injurieux et racistes » de Marine Le Pen… « Le Front national est une formation politique xénophobe dont le discours fascisant, raciste et négationniste a été de nombreuses fois condamné par la justice », ajoute-t-il. Il considère également que « le service public audiovisuel ne doit pas se déshonorer en faisant la promotion d’un discours raciste et xénophobe qui fait honte à notre pays »… « En comparant les prières de rue des musulmans à l’Occupation pendant la seconde guerre mondiale, continue le responsable communiste, Marine Le Pen déplace les frontières de l’ignoble. Ses déclarations soulèvent le cœur »… « Le Pen père et fille sont prêts à toutes les provocations, surtout les plus répugnantes pour assouvir leur soif de pouvoir », estime-il. « Ils ont pour seul mot d’ordre la haine de l’autre, ce qui n’est jamais que la haine de l’Homme ». Belle leçon de morale d’un parti que l’on surnomme « le parti aux 100 millions de morts » ! Ce même jour, Marine Le Pen a précisé à Reuters, qu’elle n’avait pas fait référence spécifiquement à l’occupation allemande pendant la Seconde guerre mondiale mais à toute forme d’occupation. « Mes propos ne constituent en aucune manière un dérapage mais bien une analyse tout à fait réfléchie basée sur une banale constatation d’une réalité physique et juridique »…« J’aurais pu aussi parler de l’occupation par les Anglais à l’époque de Jeanne d’Arc », a-t-elle déclaré. « Ce que j’ai dit, c’est que ceux qui pratiquent les prières sur la voie publique se comportent comme des occupant », a-t-elle encore précisé. Accordant un entretien à l’AFP dans lequel elle enfonce un clou déjà bien planté. « S’agissant du terme « Occupation », je persiste et je signe mais ceux qui ont cru pouvoir déformer cette hyperbole, en indiquant que j’aurais comparé les musulmans aux nazis sont des menteurs et des manipulateurs »… « Oui, il y a occupation et il y a occupation illégale », estime-t-elle. « Je réitère qu’un certain nombre de territoires, de plus en plus nombreux, sont soumis à des lois religieuses qui se substituent aux lois de la République ». « J’ai bien dit qu’il ne s’agissait pas d’une occupation militaire (…) « Il n’y a dans la constatation d’une occupation ni atteinte à la liberté de culte », « ni islamophobie », « ni discrimination (…) J’ai voulu glorifier l’esprit de résistance qui fait qu’on doit s’opposer à l’occupation du territoire. Cela a été le cas dans toute notre histoire », ajoute-t-elle avant de se placer en gardienne de la tolérance : « J’entends de plus en plus de témoignages sur le fait que dans certains quartiers, il ne fait pas bon être femme, ni homosexuel, ni juif, ni même français ou blanc ». Et la raison de cette profusion de déclarations haineuses, c’est le secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé qui, le 11 décembre lors du conseil national de son parti, nous la donne en déclarant : « Nous sommes en danger du point de vue électoral. Le FN connait incontestablement une montée régulière depuis ces derniers mois. »… Voilà l’aveu flagrant qui a déclenché cette tempête médiatique ! Ne soyons, dès lors, guère surpris de l’attitude de ce dirigeant qui, redoutant qu’un 21 avril 2002 à l’envers se reproduise, a clairement défini la nouvelle stratégie inspirée par la nature du danger immédiat que représente le FN… stratégie également mise en œuvre par les partis de gauche dans l’attente d’une nouvelle « union sacrée »… ce qui rend vivante la déclaration de ce grand Français que fut le Bachaga Boualam : « En France on punit ceux qui sonnent le tocsin et on laisse en liberté ceux qui allument l’incendie ». Cependant, les uns et les autres devraient s’inspirer de la conduite et des déclarations du ministre algérien des Affaires religieuses et des Wakfs, Bouabdallah Ghlamallah, qui vient de relancer l’interdiction de pratiquer la prière, celle du vendredi notamment, en des endroits publics, situés, pour être plus précis, à proximité des mosquées. Il arrive, en effet, que pendant la prière hebdomadaire du vendredi, plusieurs dizaines de fidèles s’agglutinent à l’extérieur des mosquées pour accomplir leur devoir religieux à même les trottoirs. Ce genre de constat est visible notamment dans les mégapoles du pays, à l’instar d’Alger où les mosquées ne désemplissent pas chaque vendredi. « Seulement, ce n’est pas là une raison, insiste le ministre des Affaires religieuses, pour tolérer les rassemblements des fidèles au niveau des endroits environnants aux lieux de culte. » Il a indiqué : « Seul l’intérieur des mosquées est fait pour les prières et si celui-ci est rempli de pratiquants, les autres fidèles n’ont qu’à prier chez eux et non pas dehors ». Faut-il juste rappeler que le fait de prier en des lieux publics a toujours été une pratique interdite, en Algérie, par la loi en vigueur. Néanmoins, les autorités ont jusque-là fait preuve de souplesse vis-à-vis de l’application de cette loi. Ghlamallah semble désormais décidé à en finir avec cette souplesse, en faisant valoir l’application de la loi dans toute sa rigueur. C’est du moins ce qu’il a soutenu, le 19 juillet 2010, lors d’un point de presse qu’il a animé à Dar El Imam de Mohammadia (El Harrach) où il a présidé la cérémonie de clôture de deux journées d’étude organisées à l’intention des nouveaux imams et morchidate. (Source : quotidien francophone « Le Temps »). Et pendant que les islamo-collabos continuent de déverser leur trop plein de haine et de lyncher Marine Le Pen, les rues de certaines villes françaises sont condamnées à l’heure de la prière, sans autorisation préfectorale ; la circulation est effectuée par des individus qui subtilisent les fonctions des agents de la circulation, en mettant en travers de la chaussée leur propre véhicule. Il est interdit à ce moment à toute personne, non musulmane, de passer à pied dans cette zone sous peine d’insultes et d’agressions. Et pendant ce temps… les islamistes montent au créneau et montrent leur vrai visage : celui du fascisme politico-religieux, sans que les « bonnes consciences » que nous venons d’entendre, ne réagissent ou s’émeuvent le moins du monde… Sur leur site, ils laissent passer les commentaires les plus extrémistes, comme celui-ci, qui prend toute sa saveur, après le premier attentat suicide commis sur un pays européen, en Suède « Si ils cautionnent le clash, on va la jouer comme du temps du prophète (saws) ! Envoyons leur des hommes qui aiment la mort plus que eux n’aiment la vie. » En conclusion, si le FN ne cesse de grimper dans les sondages, ne doit-on pas voir là le désaveu du peuple français envers la politique de Nicolas Sarkozy ? N’est-ce pas le signe d’un échec contre sa politique aggravant le chômage, l’immigration et l’insécurité ? En réalité, les électeurs ne sont-ils pas lassés de ces hommes politiques qui se partagent régulièrement le pouvoir et qui, inexorablement, enfoncent la France dans un abîme de calamités ? Et ces matamores devraient s’inspirer de cette mise en garde de Chateaubriand où l’on pourrait bien attribuer le rôle de l’innocent à Marine Le Pen : « Ce n’est pas de tuer l’innocent comme innocent qui perd la société, c’est de le tuer comme coupable ». A méditer… José CASTANO e-mail : [email protected] « Ce n’est pas parce que nous avons peur que nous n’osons pas ; c’est parce que nous n’osons pas que nous avons peur »… « …le péril s’évanouit quand on ose le regarder. » (Chateaubriand)

    Répondre
  4. serge

    30/12/2010

    Pour compléter ce que dit Homère, je propose un regard réaliste sur l’histoire d’aujourd’hui où l’on voit que les pays qui ne respectent pas les droits de l’homme sont ; la Chine, Cuba, La Corée du Nord et j’en passe… Ces pays ne sont-ils pas socialo-communistes ? Comment une gauche ou un communisme quel qu’il soit peut-il donner des leçons ? Hitler n’était-t-il pas National-Socialiste ? La Russie n’était-elle pas communiste ? Combien de morts ? Staline et aute Mussolini ?

    Comment ce peut-il que les médiats soient toujours deu leur côté ? Achetés ? Eduqués ?

    Le travail de sape s’est fait à la base, dès l’école,  et le peuple français en fait les frais.

    Ces partis collaborent encore avec l’ennemi, qui s’il ne porte pas carrément ce nom, ce comporte carément comme lui .

    Force est de constater que nous sommes envahis et quand j’entends la presse tonirtruer que la France est le seul pays d’Europe qui connaît une natalité galopante, j’ai peur de voir le visage de la femme qui vient d’accoucher, d’un furtur électeur ?…

    La question qui se pose est celle de savoir si nous voulons rester français.

    Si oui, de grâce, faisons davantage de bruit permanent que la presse collaboratrice !  

    Répondre
  5. sas

    29/12/2010

    Aux manches a couilles qui nous ruinent et faillissent methodiquement…

    TIENS DES IDEES POUR LA FRANCE ET LES DOM TOM;et avoir du rendement et de l efficacité

    Monde
    Pagaille dans les aéroports: Poutine sucre les vacances des fonctionnaires
     
    Le Premier ministre russe, Vladimir Poutine, a interdit mercredi aux fonctionnaires de partir en vacances tant que n’aura pas cessé le chaos dans les aéroports lié à la neige et aux pluies verglaçantes.

    arf,arf EXCELLENT

    cqfd

    sas

    Répondre
  6. sas

    20/12/2010

    Tiens MARINE pour parfaire ta modeste connaissance de l occupation illicite de l espace publique….a PARIS comme A NICE…..et le respect de la laicité et de la lois de 1905 sur le financement publique des activites religieuses….

    Célébrations de « Hanoukka »

    Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de Nice Côte d’Azur, a participé aux célébrations de « Hanoukka », la fête juive portant aussi le nom de « Fête des Lumières », en présence du Rabbin Pinson.

    A cette occasion, a été allumé l’hanoukkia, le chandelier spécial à 8 branches, perpétuant ainsi la pratique liée au miracle de la fiole d’huile.

    Hanoukka est une fête juive d’institution rabbinique, commémorant la consécration de l’autel des offrandes dans le second Temple de Jérusalem, lors de son retour au culte judaïque, trois ans après son interdiction par Antiochus IV des Séleucides

    Elle marque une importante victoire militaire des Maccabées et symbolise la résistance spirituelle du judaïsme à l’hellénisation forcée.

    Selon la tradition rabbinique, au cours de cette consécration se produit le miracle de la fiole d’huile, permettant aux prêtres du Temple de faire brûler pendant huit jours une quantité d’huile à peine suffisante pour une journée.

     

    ca te parle MARINE ,,,,??????

    sas

    Répondre
  7. Philippe

    19/12/2010

    Le gauchiste irresponsable (pléonasme) Joresse, bien plus fanatique dans sa propre idéologie foireuse que ceux qu’il dénonce habituellement, veut donner des lieux de culte chrétiens aux défenseurs de la charia directement appliquée dans la rue.

    Ces lieux lui appartiennent-ils pour proposer une stupidité pareille? A-t-il demander "l’autorisation" aux légitimes propriétaires? Bien sûr que non. En tant que bon socialo-marxiste, il faut toujours faire payer par les autres (directement ou par le biais de l’Etat ou de la collectivité) ses propres erreurs et trahisons (comme l’immigration-invasion voulue, encouragée, vénérée, idôlatrée…mais dont les conséquences sont niées ou falsifiées en "chance pour la France").

    Comme notre clown est évidemment incurable, je propose qu’il accueille directement chez lui ces pauvres mahométans "obligés" de prier dans la rue. Lorsque son logement sera devenu mosquée, son discours sera enfin un peu plus crédible…

    Répondre
  8. veritas veritatis

    19/12/2010

    @Gato

    L’immigration invasion

    Quel est le CERVEAU qui met cette infâmie en place?

    Mais vous avez la réponse sous les yeux. Il n’y a qu’un cerveau en Europe aux connections neuronales suffisamment performantes, aux amis politiques suffisamment agissants, aux moyens généraux suffisamment puissants, pour pouvoir se consacrer 24 h/24 à la destruction européenne depuis le clavier de son petit ordinateur: c’est JAURES, parfois désigné sous le nom de code Joresse ou aussi Jojo. C’est lui Mister BIG. Eradiquez Jojo et l’Europe est en 5 ans, à nouveau un jardin riant en grand surplus budgétaire, aux Eglises pleines, sans une seule mosquée, à l’armée puissante et aux monnaies nationales restaurées.   

    Répondre
  9. Anonyme

    19/12/2010

    @ Watson-Corsica : Il n’y a que les gauchites branchés, collabos et autres bobos idiots utiles qui ont été du côté des musulmans Kosovar et Albanais.  Bref, les gens qui ne savent rien de l’histoire de l’Europe, particulièrement de l’Europe de l’Est.

    Répondre
  10. IOSA

    18/12/2010

    Le vendeur de bible fait du copié/collé…..

    pfffffttt!!!!

    IOSA

    Répondre
  11. Anonyme

    18/12/2010

    Lavandin : "  Ouvrir les portes des églises aux musulmans : ils le font très bien tout seuls "
    –      J’ignorais que les portes de églises chrétiennes étaient fermées a certains croyants.
    Sur ce sujet, je répondais a notre ami Mohamed, il y a qqs mois : " (..) une religion, comme une civilisation et comme une race, prend sa naissance dans un lieu donné, grâce a l’échange entre l’homme et la terre en ce lieu donné, pour répondre a des besoins humains de spiritualité. Elle est issue de moeurs et de connaissances humaines et locales, et Dieu n’a probablement pas grand chose a faire la dedans (au moins directement). (..) un Croyant intelligent qui change d’habitat, par respect pour le peuple qui vit dans sa nouvelle destination, ne devrait pas avoir de problèmes a honorer son Dieu, ou l’image qu’il s’en fait, dans la ou les religions des hommes du LIEU ou il a choisit de vivre."

    Best,

    Mancney

    Répondre
  12. Anonyme

    18/12/2010

    Lavandin : " Et moi, je "guess" qu’il y a infiniment plus de films français adaptés par Hollywood que l’inverse …"
    –      J’ignorais que les portes de églises chrétiennes étaient fermées a certains croyants. 
    Sur ce sujet, je répondais a notre ami Mohamed, il y a qqs mois : " (..) une religion, comme une civilisation et comme une race, prend sa naissance dans un lieu donné, grâce a l’échange entre l’homme et la terre en ce lieu donné, pour répondre a des besoins humains de spiritualité. Elle est issue de moeurs et de connaissances humaines et locales, et Dieu n’a probablement pas grand chose a faire la dedans (au moins directement). (..) un Croyant intelligent qui change d’habitat, par respect pour le peuple qui vit dans sa nouvelle destination, ne devrait pas avoir de problèmes a honorer son Dieu, ou l’image qu’il s’en fait, dans la ou les religions des hommes du LIEU ou il a choisit de vivre."

    Best,

    Mancney

    Répondre
  13. WatsonCorsica

    18/12/2010

    L’OTAN commence à s’avouer qu’ils auraient dû se placer du côté Serbe et que les musulmans l’ont mis bien profond aux intellos d’occident qui voulaient jouer les "défenseurs des faibles & opprimés" en appuyant les musulmans et en croyant en leur sincérité.  Ainsi, nous avons la rancune de nos amis Serbes qui ont toujours été, depuis 1914, de notre côté.  Quelle honte pour la France !

    Je rappelle ici que les Corses ont toujours été du côté des Serbes. je me suis toujours exprimé ici dans ce sens !

    En Corse, on n’en a rien à foutre de la valorisation systématique du présumé faible sur le fort. Cela est considéré comme une "féminisation" généralisée de l’esprit qui à la longue se révèle suicidaire. Rien à voir avec le machisme…

    Répondre
  14. françois

    18/12/2010

      Existe-t-il UNE concession faite aux musulmans qui ne les ait pas encouragés à en exiger d’autres?
      Existe-t-il UNE concession faite par les musulmans vis à vis des autres?
      Existe-t-il UNE chose donnée aux musulmans que nous ayons pu reprendre pacifiquement?
      Existe-t-il UNE chose donnée aux musulmans qui nous ait amené leur reconnaissance?

    Répondre
  15. lavandin

    17/12/2010

    Ouvrir les portes des églises aux musulmans : ils le font très bien tout seuls, meme qu’ils massacrent les occupants,  s’ils les trouvent occupées . Des fois, ils y mettent le feu….. mais dans ce cas ils ne pourront plus les utiliser  pour leurs parties de cul en l’air      Voila la réalité mon cher Jaures, du moins dans les pays ou ils sont majoritaires

    Répondre
  16. ozone

    17/12/2010

    Venu d’un temps ou il restait encore des gens sensés au RPR,hélas pas pour longtemps,nous avons eu encore une preuve ce jour méme a Bruxelles

     

    Il est des heures graves dans l’histoire d’un peuple où sa sauvegarde tient toute dans sa capacité de discerner les menaces qu’on lui cache.

    L’Europe que nous attendions et désirions, dans laquelle pourrait s’épanouir une France digne et forte, cette Europe, nous savons depuis hier qu’on ne veut pas la faire.

    Tout nous conduit à penser que, derrière le masque des mots et le jargon des technocrates, on prépare l’inféodation de la France, on consent à l’idée de son abaissement.

    En ce qui nous concerne nous devons dire NON.

    En clair, de quoi s’agit-il ? Les faits sont simples, même si certains ont cru gagner à les obscurcir.

    L’élection prochaine de l’Assemblée européenne au suffrage universel direct ne saurait intervenir sans que le peuple français soit directement éclairé sur la portée de son vote. Elle constituera un piège si les électeurs sont induits à croire qu’ils vont simplement entériner quelques principes généraux, d’ailleurs à peu près incontestés quant à la nécessité de l’organisation européenne, alors que les suffrages ainsi captés vont servir à légitimer tout ensemble les débordements futurs et les carences actuelles, au préjudice des intérêts nationaux.

    1. Le gouvernement français soutient que les attributions de l’Assemblée resteront fixées par le traité de Rome et ne seront pas modifiées en conséquence du nouveau mode d’élection. Mais la plupart de nos partenaires énoncent l’opinion opposée presque comme allant de soi et aucune assurance n’a été obtenue à l’encontre de l’offensive ainsi annoncée, tranquillement, à l’avance. Or le président de la République reconnaissait, à juste raison, dans une conférence de presse récente, qu’une Europe fédérale ne manquerait pas d’être dominée par les intérêts américains. C’est dire que les votes de majorité, au sein des institutions européennes, en paralysant la volonté de la France, ne serviront ni les intérêts français, bien entendu, ni les intérêts européens. En d’autres termes, les votes des 81 représentants français pèseront bien peu à l’encontre des 329 représentants de pays eux-mêmes excessivement sensibles aux influences d’outre-Atlantique.

    Telle est bien la menace dont l’opinion publique doit être consciente. Cette menace n’est pas lointaine et théorique : elle est ouverte, certaine et proche. Comment nos gouvernants pourront-ils y résister demain s’ils n’ont pas été capables de la faire écarter dans les déclarations d’intention ?

    2. L’approbation de la politique européenne du gouvernement supposerait que celle-ci fût clairement affirmée à l’égard des errements actuels de la Communauté économique européenne. Il est de fait que cette Communauté – en dehors d’une politique agricole commune, d’ailleurs menacée – tend à n’être, aujourd’hui, guère plus qu’une zone de libre-échange favorable peut-être aux intérêts étrangers les plus puissants, mais qui voue au démantèlement des pans entiers de notre industrie laissée sans protection contre des concurrences inégales, sauvages ou qui se gardent de nous accorder la réciprocité. On ne saurait demander aux Français de souscrire ainsi à leur asservissement économique, au marasme et au chômage. Dans la mesure où la politique économique propre au gouvernement français contribue pour sa part aux mêmes résultats, on ne saurait davantage lui obtenir l’approbation sous le couvert d’un vote relatif à l’Europe.

    3. L’admission de l’Espagne et du Portugal dans la Communauté soulève, tant pour nos intérêts agricoles que pour le fonctionnement des institutions communes, de très sérieuses difficultés qui doivent être préalablement résolues, sous peine d’aggraver une situation déjà fort peu satisfaisante. Jusque-là, il serait d’une grande légèreté, pour en tirer quelque avantage politique plus ou moins illusoire, d’annoncer cette admission comme virtuellement acquise.

    4. La politique européenne du gouvernement ne peut, en aucun cas, dispenser la France d’une politique étrangère qui lui soit propre. L’Europe ne peut servir à camoufler l’effacement d’une France qui n’aurait plus, sur le plan mondial, ni autorité, ni idée, ni message, ni visage. Nous récusons une politique étrangère qui cesse de répondre à la vocation d’une grande puissance, membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies et investie de ce fait de responsabilités particulières dans l’ordre international.

    C’est pourquoi nous disons NON.
    NON à la politique de la supranationalité.
    NON à l’asservissement économique.
    NON à l’effacement international de la France.

    Favorables à l’organisation européenne, oui, nous le sommes pleinement. Nous voulons, autant que d’autres, que se fasse l’Europe. Mais une Europe européenne, où la France conduise son destin de grande nation. Nous disons non à une France vassale dans un empire de marchands, non à une France qui démissionne aujourd’hui pour s’effacer demain.

    Puisqu’il s’agit de la France, de son indépendance et de l’avenir, puis qu’il s’agit de l’Europe, de sa cohésion et de sa volonté, nous ne transigerons pas. Nous lutterons de toutes nos forces pour qu’après tant de sacrifices, tant d’épreuves et tant d’exemples, notre génération ne signe pas, dans l’ignorance, le déclin de la patrie.

    Comme toujours quand il s’agit de l’abaissement de la France, le parti de l’étranger est à l’œuvre avec sa voix paisible et rassurante. Français, ne l’écoutez pas. C’est l’engourdissement qui précède la paix de la mort.

    Mais comme toujours quand il s’agit de l’honneur de la France, partout des hommes vont se lever pour combattre les partisans du renoncement et les auxiliaires de la décadence.

    Avec gravité et résolution, je vous appelle dans un grand rassemblement de l’espérance, à un nouveau combat, celui pour la France de toujours et l’Europe de demain.

    Répondre
  17. françois

    17/12/2010

       Merci à Shadok pour ses précisions. Je peux rajouter un point: De l’aveu même du recteur de la grande mosquée de Paris, au moment où se pressent les fidèles dans la rue Myrha, la grande mosquée située à 7 minutes de métro de là est quasi vide!…
      Et on nous expliquera ensuite que ces gens veulent simplement prier en paix…

    Répondre
  18. Anonyme

    17/12/2010

    Joresse : "Où étaient les combattants islamistes néo-nazis ? Dans la division Charlemagne ?"

    Non, la 13ème division SS "Handschar" qui a horriblement sévi en Yougoslavie (Bosniaques) et fut même entraînée dans le massif central en France la dernière année de la guerre.  Pour les ignorants (n’est-ce pas ?) :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/13e_division_de_montagne_de_la_Waffen_SS_Handschar

    Le récent aveu de l’existence de trafic d’organes par les musulmans de Bosnie, du kosovo et d’Albanie sur des soldats prisonniers Serbes chrétiens est le prolongement de cette tradition nazislamiste.  C’est beau l’angélisme, n’est-ce pas Joresse ?  C’est beau le romantisme socialiste !  La mauvaise foi, ça donne le cancer …du foie.

    L’OTAN commence à s’avouer qu’ils auraient dû se placer du côté Serbe et que les musulmans l’ont mis bien profond aux intellos d’occident qui voulaient jouer les "défenseurs des faibles & opprimés" en appuyant les musulmans et en croyant en leur sincérité.  Ainsi, nous avons la rancune de nos amis Serbes qui ont toujours été, depuis 1914, de notre côté.  Quelle honte pour la France !

    Répondre

  19. HOMERE

    17/12/2010

    Notre collègue Jaurès fait semblant de ne pas comprendre,ce qui serait en soi une anomalie sectaire ou pis une évitation coupable.

    Les musulmans ne sont en effet,pas plus que les autres,responsable des crises économiques,sociales ou autres….ils sont coupables par nature de leur religion et des préceptes de celle ci.Ainsi être musulman n’est pas seulement être religieux au sens sacré des écrits mais aussi répondre aux textes coraniques qui fondent exclusivement la primauté de l’islam à toute autre par le prosélytisme mais aussi par la destruction physique des infidèles…..voilà la différence ! ajouté au fait que,également aucune loi édictée par les hommes ne peut être considérée supérieure à la loi divine,et ainsi,cette dernière doit être respectée avant la première.Bien sûr,cette situation disqualifie définitivement les musulmans pour être considérés comme républicains et démocrates.De ces faits,ils s’excluent eux mêmes de la nationalité donnée en respect des valeurs démocratiques.

    C’est simple,mais les sourds ne voient pas et les aveugles n’écoutent pas…..

    Répondre
  20. Pierre

    17/12/2010

    Force est de constater que sur tous les sujets qui engagent le devenir de notre pays (islamisation, discrimination ‘positive’, immigration incontrolee, racket fiscal, insecurite, faillite de notre systeme de protection sociale, …), le syndicat* caviar de la faillite UMP-PS-PC-MODEM-VERTS est en plein accord, nous prend pour des imbeciles et nous fait les poches. 

    A nous de dire assez, votons FN aux prochaines elections, signons la petition pour un referendum sur l’arret de l’immigration de peuplement, participons a tous les forums online et offline pour faire entendre la voix du bon sens et de la raison.

     

    * Un syndicat soi-disant ‘elitiste’ ( et tres souvent corrompu) qui vit a des annees lumieres des preoccupations legitimes de nos compatriotes.

    Répondre
  21. R. Ed.

    17/12/2010

    Religion et nationalité ?

    80 % si pas plus de ceux qui nous envahissent (plus de 5% d’immigrés dans un pays séculaire, c’est de trop) sont de religion musulmane.

    Alors, pour faire simple, arrêtons leur invasion et refluons ceux qui ne veulent pas s’assimiler.

    La diversité, non merci, surtout qu’à terme si cela continue, il n’y aura plus de diversité, il n’y aura plus que des musulmans, les autres seront des dhimmis pour utiliser un mot de la novlangue.

    C’est d’ailleurs le maître mot des pratiquants de cette secte : le monde entier doit devenir musulman.

    Accepter et nourrir chez nous des gens avec ces principes, c’est à terme détruire notre culture.

    NON MERCI et tous ceux qui promeuvent cela sont mes ennemis.

    Les nouvelles générations ne savent plus se battre, vu qu’elles n’ont plus connu l’armée, on le voit quand il y a des braquages, ils tirent n’importe comment.

    Par contre, le bijoutier braqué à Tubize, âgé de 68 ans, donc ayant fait son service comme on dit, lui il a mit dans le mille au premier coup.

    Il ne faudra pas trop compter sur elles si cela tourne mal.

    Répondre
  22. Zorro

    17/12/2010

    Evidemment votre article est trés bon mais il faut y mettre une critique. Vous demandez à l’UMP de réagir et de couper l’herbe sous les pieds du FN. Mas je crois que vous n’avez pas bien compris que si l’UMP ne fait rien c’est qu’il NE VEUT RIEN FAIRE.

     Lavolonté de nos dirigeants affiché dans leurs discour n’est que de l’enfumage . ILS FONT EN CACHETTE L NVERSE DE CE QU IL DISENT TOUT HAUT. Ceux sont des pions asservis au grand capital et au mondialisme qui etrangle les honnetes cioyens

    seul Marie LE PEN et le FN peut redresser la barre. Ce sera trés difficile mais il va faloir que les Français réapprennent le mot COURAGE.

    Je viens d’adhérer au FN car Sarkozy m’a terriblement deçu et depuis son election j’ai enfin ouvert les yeux

    VIVE MARINE LE PEN PRESIDENTE 2012

    Répondre
  23. Anonyme

    16/12/2010

    Paul Cordier : " L’histoire des premiers temps de la civilisation islamique est une histoire de la conquête de l’Arabie, de la Syrie et de la Mésopotamie par la force des armes."

    –       Les Arabes, vers le IIeme siecle, deja, émigraient vers l’Asie de l’Ouest, vers l’Empire Sassanide (Perse) et ceux d’entre eux qui étaient chrétiens (Ghassanides, Lakhmides, etc…) s’installaient deja au Levant, en Mésopotamie (Iraq) et en Syrie ; il y eut des conquetes également en Arabie Heureuse (Yemen actuel) et meme en Ethiopie, par ces Arabes qui étaient tout sauf musulman; de nombreux de pays faisaient appel a eux, justement pour leurs qualités guerrieres, et de nombreux Arabes ont ainsi atteint de hautes responsabilités dans les Pays alentours…. Tout cela, bien avant l’Islam.
    C’est la monté en puissance des Arabes, apres leur installation dans les villes ou ils surent s’enrichir, associée a leur aptitudes guerrières, qui sont les moteurs de leur expansion, et qui leur a rendu indispensable l’adoption d’une religion "moderne" c-a-d monothéiste;  c’est pourquoi leur prophète a commencé a approcher les Juifs, puis les Chrétiens, tant il souhaitaient rejoindre le tronc commun des Ecritures ( Juifs et Chretiens), tant il voulait faire partie du Club, et c’est pour cela qu’il s’est appuyé sur l’Ancien Testament.
    Si vous deviez construire une Religion pour un peuple, qui pour le moment passe pour un con (les Arabes étaient déjà regardé de haut… voyez jusqu’où remonte la frustration!) parce qu’il n’a pas encore de religion monothéiste, et que ce peuple a des qualités offensives reconnus, qu’est-ce que vous allez mettre dans votre Book? Make Love not War? World Peace? Les Petites Filles Modeles?
    C’est le peuple arabe, qui a construit l’Islam sur ses valeurs et sur ses moeurs, et non le contraire.

    By the way, dans le paragraphe "On est Chrétien par "expérience", vous écrivez :  " (..) dans cette religion (Chrétienne), (..), on ne doit ni ne peut juger de la qualité de la foi de l’autre.."
    Ceci est intéressant, car justement, j’avais cru lire parfois qqs jugements portés par certains sur la "qualité de la foi musulmane"… Vous n’avez pas vu cela? C’est pratiquement sur toutes les pages du forum… En fait, on entend beaucoup plus mugir contre la foi musulmane que contre la foi chrétienne, alors que justement, vous écrivez : "(Dans le christianisme), le jugement de l’autre est interdit. Ce n’est pas le cas de l’Islam"… Surprenant, n’est ce pas?

    Best,

    Mancney
     

    Répondre
  24. Jaures

    16/12/2010

    Curieusement, cher R.Ed, vous liez la religion à la nationalité. Vous considérez donc une religion comme un simple aspect d’une culture locale ? Que penser alors des prêtres africains qui viennent en France pallier au manque de vocations ?
    Quant aux burqas, qui ne concernent que quelques centaines de femmes, je me suis toujours prononcé pour son interdiction.

    "Lors de la deuxieme guerre mondiale les regimes fascistes se sont allie avec les islamistes contre leur ennemi imaginaire les juifs."dit l’anonyme. Sur les 260 000 soldats débarquant en Provence pour délivrer la France, 90% venaient d’Afrique du Nord et la moitié était d’origine maghrébine.
    Où étaient les combattants islamistes néo-nazis ? Dans la division Charlemagne ?

    Cher P.Cordier, je suis d’accord avec votre conclusion. Je pense que toute religion, comme toute idéologie prétendant détenir la Vérité ultime, tend naturellement au prosélytisme. C’est pourquoi il est effectivement nécessaire de leur opposer une laïcité sans failles, comme les droits de l’homme doivent être opposés aux idéologies totalitaires.
    Mais de même que je ne sacrifierai pas la liberté de penser au nom du risque stalinien ou fasciste, je ne sacrifierai pas la liberté de culte au nom d’un risque islamiste ou intégriste.
    Il y a dans la haine que portent certains intervenants à l’encontre des musulmans le dépit de voir leur propre religion délaissée. Je pense, pour côtoyer quotidiennement des musulmans, que ceux-ci ne souhaitent vivre leur religion que paisiblement. La plupart, d’une génération à l’autre, tendent à se séculariser: il n’y a qu’à voir les sorties de collèges ou de lycées.

    Le problème est réel dans les cités délaissées par la République où l’on a laissé le champ libre aux trafiquants de drogue et aux islamistes par mépris et lâcheté. Mais, religion ou pas, dés que l’on délaisse des parts du territoire où des populations cumulent les problèmes, les mafias s’organisent: en Russie, au Brésil, aux Etats-Unis, les gangs font la loi dans les quartiers pauvres.
    Vous pouvez en exclure les musulmans, si vous laissez la gangrène sociale y proliférer, vous vous retrouverez face à des problèmes analogues.
    Ailleurs, dans les associations, les entreprises, les quartiers paisibles, les musulmans participent normalement à la vie sociale.

    Ne nous y trompons pas: la sortie de M Le Pen avait avant tout un but interne: Golnisch se fait pressant auprès des militants.
    Les musulmans ne sont cause ni de la crise, ni du chômage. Sinon, les pays où ils ne sont pas présents prospèreraient. La présence des musulmans est en France le résultat de notre Histoire depuis la colonisation jusqu’aux émigrations organisées en passant par les 2 guerres mondiales.
    Il est inutile de nier cette Histoire mais d’organiser la présence de cette population, majoritairement française, dans le cadre de notre république laïque par le moyen de l’éducation.

    Ceux qui préconisent la coercition sont des frileux qui ne font confiance ni en la République, ni en leur Nation, ni en leurs valeurs.

    Répondre
  25. françois

    16/12/2010

      " Pourquoi ne pas leur ouvrir les églises"?…
     En gros, cela revient à dire: " ce qui est aux musulmans leur appartient, ce qui est à nous est négociable".
     Si le capitaliste est près à vendre la corde qui le pendra, le socialiste est apparemment près à vendre son pays contre des coups de pieds au cul!…

    Répondre
  26. Gato

    16/12/2010

    Tous les articles des 4V qui tournent autour de l’immigration africaine récoltent une foison de commantaires. On déplore, on s’insurge, on ne comprend pas la gauche ni la droite qui ne fait pas  ….

    L’individu pas certain de manger à sa faim dans son radieux pays ensoleillé aux mains d’une racaille à abattre, s’entend dire qu’en Europe tout est différent et splendide n’hésite pas. Que feriez-vous à sa place? La même chose. Il n’est pas à blâmer.

    Le peuple européen élit des repréentant se choisit un chef et attend de tous ces brillants cerveaux un bonheur relatif, l’emploi, la croissance économique, la sécurité sous toutes ses formes etc…

    Ces gouvernants devraient tout mettre en oeuvre pour assurer la protection de leurs ouailles, interdire les invasions (comme aurait dit Giscard) indésirables et conserver au pays ses meilleures chances. Non seulement ils ne s’en préoccupent nullement, mais font mettre en place des batteries de brimades et d’interdictions pour favoriser les vagues hétérogènes et étouffer toute réaction de leurs administrés.

    Ceci se passe de façon synchronisée dans tous les pays de l’UE quelque soit la couleur du gouvernement. Surprenant non?

    Est-ce à dire, et ceci n’est jamais développé dans les articles et commentaires des 4V (il faudrait donc ajouter une 5èmeV), que les individus au pouvoir sont (au-delà des partis G/D) pilotés par des forces bien au-dessus des politiques et qui leur dictent ce qu’ils ont à faire. En très bons pleutres ils obeissent.

    Les peuples européens sont les bêlants à sacrifier, les hordes envahissantes sont le moyen de les exterminer, les politiques sont les larbins chargés de faire en sorte que cette mauvaise action puisse se mettre en place. Quel est le CERVEAU qui met cette infâmie en place? J’attends qu’un brillant analyste nous expose cela en un ou plusieurs articles. D’avance merci et bonne année quand même!

    Répondre
  27. WatsonCorsica

    16/12/2010

    Pourquoi n’ouvrons-nous pas les églises pour les musulmans lors de la prière du vendredi ? Nous pourrons ainsi circuler aisément et la religion restera dans des lieux de culte.

    Superbe idée Jaurès, viens la proposer en Corse !

    …. Mais si tu viens ici avec de telles idées, un aller simple suffit…

    Blagues à part, si c’est de la provoc amusante, pas de problèmes, on a nous aussi le sens de l’humour.

    Répondre
  28. Jaures

    16/12/2010

    "si j’étais Français, je tenterais ce coup de poker désespéré." Facile à dire quand on est pas Français.

    Moi si j’étais Américain, je tenterai le coup de poker désespéré de la dictature du prolétariat.

    Répondre
  29. Shadok

    16/12/2010

    Sur le site "mosquee.free".

    Il y a en tout 72 mosquées à Paris, en voici la liste par arrondissement:
    10° : 3
    11°: 12
    12° : 5
    13° : 10
    14° : 7
    15° : 5
    17° : 2
    18° : 5
    19° : 11
    20° : 12
    Le besoin n’est-il pas couvert ? Ceux qui disent qu’il n’y a pas assez de mosquées ont-ils seulement pris la peine de vérifier ?

    Charles de gaulle et son premier exil.

    Charles de Gaulle fait une partie de ses études primaires à l’école des Frères des écoles chrétiennes de la paroisse Saint Thomas d’Aquin. Lors de la crise politico-religieuse résultant des lois de 1901 et 1904, Charles de Gaulle est amené à poursuivre ses études chez les Jésuites français en exil en Belgique au collège du Sacré-Cœur près de Tournai.

    Aujourd’hui, ce sont les héritiers des anticléricaux qui ont chassé des pères jésuites de France qui veulent construire des moquées, mais cela semble être dans l’ordre des choses idélogiques des socialo-communistes puisque le camarade Aragon disait  " nous sommes ceux-là qui toujours tenderont la main à l’énnemi ".

    Répondre
  30. Cédric

    16/12/2010

    Amusant tout de même de dire en gros que si l’UMP faisait tout ce que demande le FN vous applaudiriez des deux mains !!

    L’UMP ne parle-t-elle pas comme le FN pour justement l’empêcher d’appliquer son programme !!??

    C’est une grosse ficelle bien usée qui avait déjà fonctionné en 2007 avec Sarko. Ca ne marchera plus me concernant. Mon vote n’ira plus désormais qu’au FN pas à ceux qui le plagient pour l’écarter du pouvoir.

    Répondre
  31. Paul Cordier

    16/12/2010

    Jaurès, je m’adresse à vous!

    Nous européens, devons nous remettre en cause!

    Il nous faut lire les comportements islamiques ,autant que possible, avec les lunettes du musulman. Dans cette perspective, on verrait que l’Islam s’accompagne d’un esprit de conquête. L’histoire des premiers temps de la civilisation islamique est une histoire de la conquête de l’Arabie, de la Syrie et de la Mésopotamie par la force des armes.

    Partant de ce hypothèse, la prière à l’extérieur des mosquées ne correspond pas nécessairement à l’expression d’un désespoir de n’avoir pas de lieux de culte., elle est très probablement pour un très grand nombre de "fidèles", une manière de montrer  que  le musulman prie, et de cette manière parvient-il quelque peu à imposer la prière à ceux qui ne la pratiquent pas, c’est à dire les "païens "dont notre pays regorge car c’est envers le paganisme que l’Islam est plus agressif. Il l’est moins envers les religions du livre (christianisme, judaïsme).

    Il y a dans la pratique musulmane le besoin de rappeler à l’autre qui ne prie pas, qu’il est un infidèle. Dans l’histoire, en pays musulmans, ces derniers affublaient les non-musulmans de signes distinctifs. En France, comme l’Islam est encore minoritaire, l’imposition de tels signes  est impossible; l’exhibition est en revanche une façon d’établir la distinction. Longtemps, l’Islam français a vécu sans lieux de prière. Pourquoi subitement, les musulmans en ont-ils un besoin urgent ? Comment se fait-il que la situation antérieure est devenue intenable ?

    Personnellement, je suis sûr que lorsque les musulmans auront des mosqués, en France, ils demanderont le Muezzin. Pourquoi alors ne pas leur accorder le muezzin ? En pays musulman, cela fait partie de l’expression de leur foi. Le leur refuserez vous ? Etes-vous islamophobes ? Puis après le Muezzin, Il faudra que la hauteur des minarêts soit supérieure à celle des églises et des synagogues.  C’est normal! Pour eux, les  "clochers des infidèles" ne doivent pas être supérieurs au "minarêts des croyants". Pour avoir bien voyagé au Moyen-Orient, dans les pays qui abritent encore quelques  dizaines de milliers de chrétiens, je vous dirais qu’il n’y a quasiment pas d’Eglises dans des quartiers mixtes, qui n’aient en face d’elle une mosquée au minarêt plus élevé que le clocher de l’Eglise. (ce que je vous dis n’est pas de la manipulation…vous pouvez le vérifier de vos yeux).

    Après la hauteur du minarêt, il faudra étendre l’usage de la langue arabe car cette langue est sacrée puisqu’elle est celle du Coran (la lecture ou la récitation du Coran n’est acceptable qu’en arabe). Seriez-vous alors en mesure  de leur refuser l’usage de la langue arabe parlée et écrite ?  Pourquoi ? Seriez-vous par hasard islamphobe ? etc. etc. etc…

    Oui! C’est ce qui nous attend…et je ne dis pas cela en haine des musulmans mais en victime passée…et probablement si nous continuons à rester faible, en victime future.

    L’Islam n’est ni le Christianisme, ni le judaïsme bien que, par la pratique, la religion du prophète se rapproche plus de la seconde que de la première.

    En quoi ces trois religions se distinguent-elles ? Permettez-moi de dire :

    On ne devient musulman que par "existence". Le simple fait d’exister ,fait de vous un musulman; si vous ne proclamez pas la shahda (vous ne témoigner pas que Dieu est Dieu et Mohammed est son prophète) vous êtes un infidèle. En Islam, il y a deux catégories de personnes : les croyants et les infidèles. C’est tout! Il ne vous reste plus qu’à lire le Coran (en arabe obligatoirement) pour savoir quel est le sort réservé aux infidèles.

    On est Chrétien par "expérience". Il s’agit de l’expérience d’une rencontre personnelle avec Dieu qui va et vient et qui laisse place au péché, qui n’est rien d’autre que la rupture de la fidélité. Dans le christianisme, le chrétien baptisé est infidèle lorsqu’il pèche…Dans cette religion, à moins d’une déviation de la doctrine ecclésiale, on ne doit ni ne peut juger de la qualité de la foi de l’autre.. Le jugement de l’autre est interdit. Ce n’est pas le cas de l’Islam.

    On est Juif par "essence". Il faut que la mère soit juive pour le devenir car il faut faire partie de l’essence du peuple juif. Cela donne des caractéristiques propres au peuple juif.

    Ces quelques considérations pour vous dire, qu’en France, sans entretenir de fanatisme nous devons rester très ferme vis à vis de l’évolution de l’Islam  et de ses revandications, car progressivement, l’Islam erradique autour de lui tout ce qui ne se proclame pas musulman.

    Paul Cordier

    Répondre
  32. serge

    16/12/2010

    Hitler n’at-il pas créé le parti "national socialiste", Mussolini, Staline, étaient-ils de droite ? Fidel Castro, Paul Pot, la Chine de Mao…

    Je pense que nos journalistes devraient retourner à l’école. Les communismes et socialismes de tous bord quand ils ont le pouvoir , oppressent, réduisent exterminent… Voilà la vérité.

    En ne le voyant pas ils deviennent complices.

    La Gauche fricote avec l’extrême gauche (les brigades rouges, des morts…).

    La CGT qui bloque tout en ne représentant que 1% de ceux qu’elle représente, veut-elle vraiment le bien des ouvriers ? Ou s’en sert-elle de prétexte.

    Tous ceux qui en font l’appologie en font le lit et sont contre le bonheur de notre pays.

    Que l’on ne compte pas sur moi pour m’élever contre Marine le Pen, elle a le réel mérite de défendre la France et les français et ceux qui la dénigrent devraient prendre exemple.

    Répondre
  33. Daniel

    16/12/2010

    Watson

    "Les Français continentaux sont-ils devenus gâteux ?

    Plus ou moins. Ils veulent être en sécurité sans assumer les choix nécessaires pour créer les conditions de ce qui leur est cher. Prôner le pacifisme est infiniment plus agréable que devoir envisager de faire la guerre aux ennemis de la liberté. Au point qu’ils ont fait du pacifisme une valeur négative parce qu’ils ne veulent pas assumer leur choix du pacifisme. Normal, il faut du courage, de la lucidité et des c…illes pour ETRE un vrai pacifiste.   

    Ils savent que leurs concitoyens du FN sont moins dangereux que les islamistes. Ces roquets et perroquets préfèrent aboyer contre le FN,  ça leur l’illusion d’un début de courage. Et c’est gratuit; et ils ne sont pas seuls ; et ils ne risquent rien…  Jusqu’à ce qu’ils comprennent que le vent tourne; comme l’ont compris les résistants de la dernière heure, collabos pendant les 23 heures qui précédaient. 

    Ce ne que sont des consommateurs. Des ventres qui rêvent qu’ils pensent.

    La "bonté" revendiquée est un placebo pour ceux qui ne la pratiquent pas.     

    Ils comptent sur des "méchants" (flics, pére, patrons…) pour assurer leur sécurité  à leur place de manière à n’avoir pas à rougir d’un choix qu’ils ne font pas… et ainsi se réservent de critiquer ces catègories qui se mouillent à leur place. Ils renforcent ainsi l’image de "bonté" qu’ils entretiennent autour de leur nombril. Ils ne veulent surtout pas comprendre  que le non choix (de la dignité ) est aussi un choix qui implique une responsabilité. Elle se dessine.


    Répondre
  34. Anonyme

    16/12/2010

    On me fait parvenir le post suivant que je répercute. Les informations sont faciles à vérifier.

    Mademoiselle DELORS  

    On sait qu’elle porte le nom de son ex- mari
    Le 20 mars 2004, divorcée de Xavier Aubry dont elle a gardé le nom, elle épouse en secondes noces l’avocat lillois Jean-Louis Brochen, salafiste et avocat musulman.

     Mais on ne sait pas tout !


     
    Voici le portrait de son époux !

     

      Jean-Louis Brochen. Il est inscrit au barreau de Lille depuis 1969, spécialiste en droit pénal et en droit social. 
     En 1971, à la mort de son père, il reprend son cabinet. 
     Il est bâtonnier du barreau de Lille en 1992 et 1993, comme celui-ci l’avait été avant lui.
    Son fils cadet aussi est avocat, associé au cabinet familial.

        En 1993, il défend les 17 lycéennes voilées exclues par le lycée Faidherbe   En 2001, aux assises de Douai, il défend l’un des trois membres du gang de Roubaix.

       Ajoutons qu’il a aussi défendu le sinistre groupe de Rap "Sniper" ouvertement raciste (anti-blanc bien sûr !) de passage à  Lille en 2003….

        Il épouse Martine Aubry, maire de Lille le 20 mars 2004.

        Il est l’avocat de la ville de Tourcoing et de personnalités de la municipalité de Lille (of course !!!)

        Il participe à  la rédaction d’un livre, l’Acharnement (Chronique de la répression des 7 postiers de Lille Lezennes), et aux tournages d’un épisode de Justice en France de Daniel Carlin et Tony Lainé et d’un documentaire pour France-3 à« Roubaix commissariat central Â» (un film de Mosco Boucault) en tant que conseiller juridique.

     

        Il est surnommé « l’avocat des islamistes »  

       

            Il faut que tous les Français sachent à  quoi ils devront s’attendre si Martine Aubry arrivait un jour par malheur au pouvoir…
       
    Nous entrerons de plain-pied dans l’islam comme cela est déjà  le cas à  Lille. Il suffit de voir que depuis qu’elle dirige sa ville, il y a une demande de différenciation de la nourriture dans les cantines scolaires !! On comprend mieux maintenant 
       
    –  le nombre d’employés musulmans à la mairie de Lille
       –  la piscine réservée aux musulmanes 
       –  la cuisine différenciée dans les écoles
       –  les banques musulmanes
       –  les écoles islamiques
       –  les cinémas, les restaurants, les salles de spectacles séparées pour chaque sexe
     

     

    Le socialisme français est pris en otage par les islamistes. Le socialisme est devenu le cheval de Troie dhimmi des islamistes.

     

    Répondre
  35. Anonyme

    16/12/2010

    "Sous Néron, les chrétiens priaient dans les grottes. Souhaitez-vous qu’il en soit de même pour les musulmans ?"

    Comment font les chretiens pour priez en Arabie Saoudite?  Ca va bien pour dans des pays majoritairement musulman?    Ca va bien pour les juif?   Pour les athees et autres hedonistes amateurs du soleil, alcool, et plus si amities?

    Les islamistes imposent leur loi en France, et avec la dynamique demographique que vous avez, et etant donne l’accueuil bienveillant que la gauche donne a cette transformation en cours, les islamistes transformeront belle et bien la France en francarabie dans peu de decennies.    Ca sera un fait accomplis bien avant qu’ils soit la majorite, merci au jeux entre partis pour obtenir le pouvoir.    Votre parti socialiste, a mon avis, est celui qui profite de la vote etrangere actuellement, et elle compte gangner du pouvoir par cette dynamique demographique quelle encourage.   En finalite par contre, le PS perdra toute entiere a la plupart de ses propres buts et perdra la France au meme temps, mechaniquement.  

    Par aillieurs, Martine Aubry n’est tres different des fascistes auxquelle elle fait reference.    Le socialisme nationaliste et le socialisme internationaliste ne different en rien de tres important, car ils sont tout les deux des etatismes tout-a-l’etat, qui ecrase l’humain.   Nuance par contre:   Lors de la deuxieme guerre mondiale les regimes fascistes se sont allie avec les islamistes contre leur ennemi imaginaire les juifs.  Aujourdhui les socialistes internationalistes telle Martine Aubry s’allient avec les islamistes contre leur ennemi commun qui sont les francais qui veulent une France libre, fort, et francais.   

    La question est, quand est ce les europeens vont sauter, une fois de plus dans l’histoire, de positions et agitations gauchistes internationalistes pour reprendre, le moment que la crise devient suffisamment grave, leur passions d’etatisme alors tres nationaliste et assez raciste?      Je suppose que Le Pen, en pointant du doigt le danger dans le futur de tout les francais, est le plus responable et humaniste de tous dans l’affaire, car elle appelle a stopper ca maintenant, bien avant que ca devient violent comme les europeens savent si bien faire.

    Répondre
  36. R. Ed.

    16/12/2010

    C’est un abruti ou quoi ?

    La France, la Belgique, l’Espagne, l’Italie, etc… sont des pays EUROPEENS, qui sont en Europe.

    Je ne veux pas et je ne suis pas le seul de mahométans chez NOUS.

    Un Belge au Congo n’a jamais été un Africain, un Africain en Belgique ne sera jamais un Belge, à part peut-être sur un bout de papier appelé carte d’identité, et pour un Africain, ce ne sera jamais qu’une carte d’identité belge mais en aucun cas DE Belge.

    La plupart des Africains chez nous sont mahométans, raison supplémentaires pour ne pas les acceuillir .

    Cela va si loin, qu’un Belge ne doit même plus aller au Maroc en vacances, il lui suffit d’aller à Bruxelles, il s’y croira.

    A part un petit jeune boutonneux qui voudrait refaire le monde, je ne comprend pas l’aveuglement de mes con (c’est le bon mot) citoyens à vouloir à tout prix intégrer à notre civilisation la lie des autres qu’on ne veut plus chez eux.

    La preuve, c’est qu’il est pratiquement impossible de renvoyer les clandestins chez eux, leur gouvernants n’en veulent pas, sauf à les payer largement.

    Les femmes " françaises " obligées de se déguiser en Belphégor dans de nombreuses cités – sensibles -,pour ne pas être agressées,  cela ne te dérange pas, Monsieur Joresse ?

    Répondre
  37. HOMERE

    16/12/2010

    Cette idée d’ouvrir les églises aux musulmans a été reprise par Michel GODET mais elle vaut peanuts à la remarque que nos églises sont emplies d’icones et représentations divines que renient les muslims de même que la sainte croix qui leur rappellent de mauvais souvenirs.Non je crois qu’ils doivent pratiquer sur leurs terres sacrées d’islam près de leurs frères.Leur politico/religion doit être pratiquée hors des frontières des incroyants qui justement ne sont pas leurs frères mais ennemis intimes comme disait l’autre.Si on commence à mélanger les religions,on va voir des boudistes,des israelites, des protestants,des orthodoxes…dans les églises catholiques ce qui devrait constituer un spectacle unique.Mais peut être faudrait il ouvrir aussi toutes les églises et cathédrales situées dans les empires ottomans,perses,arabes….pour que les derniers chrétiens encore vivants puissent pratiquer leur religion ?

    Vous savez moi je prie chez moi et çà me va très bien…je n’emmerde personne….Dieu est partout et pas seulement dans les mosquées…..

    Répondre
  38. Jaures

    16/12/2010

    "Ceci étant les prosternés de la Mecque vont exiger des mosquées pour leurs lamentations hebdromadaires……." dit Homère.

    Sous Néron, les chrétiens priaient dans les grottes. Souhaitez-vous qu’il en soit de même pour les musulmans ?
    Rappelons que l’Empire Romain, à terme, n’en a guère tiré profit.

    Il y a 40 000 églises pour 5 à 6 millions de pratiquants catholiques et 2000 lieux de prières pour les 3 à 4 millions de pratiquants musulmans. Pourquoi n’ouvrons-nous pas les églises pour les musulmans lors de la prière du vendredi ? Nous pourrons ainsi circuler aisément et la religion restera dans des lieux de culte.

    Répondre
  39. Laudance

    16/12/2010

    Vu de l’étranger, il y aurait de quoi rire à en perdre haleine devant les gesticulations exécutées et les cris d’orfraie poussés par les rigolos du Mrap et autres zigotos du monde médiatico-politique se croyant obligés d’étaler leur indignation hypocrite à la suite des propos réalistes et sensés tenus par Marine Le Pen, la pestiférée, qui a osé exprimer tout haut ce que les Français normalement constitués ne peuvent que constater tout bas.

     

    Mais cela fait quelques années déjà que les dhimmis, les pratiquants du déni et les collaborateurs qui creusent le lit des ennemis de l’Occident ne me font plus rire, car ils sont bien plus inquiétants que le FN, bouc émissaire à qui l’on attribue tous les dangers de la terre. En effet, malgré tous les efforts consentis par les "islamolucides" dans leur croisade contre  la bien-pensance,  la pensée unique et le politiquement correct, ceux-ci demeurent profondément enracinés.

     

    C’est ainsi que de l’extrême gauche à l’UMP en passant par l’incontournable PS, autant de fleurons de la bassesse et de la trahison, auxquels il faut ajouter la plupart des médias et associations chargées de l’éducation des Français égarés sur les chemins de leurs propres réflexions, tout ce beau monde, issu du même moule, tient toujours le haut du pavé et campe devant les caméras braquées et les micros tendus par d’autres vendus. Pour les déloger, il n’y a donc pas d’autre solution (pour rester pacifique et gentil) qu’un énorme coup de pied au cul.

     

    Toutefois, au point désormais atteint, je ne crois pas ou plus qu’il serait suffisant pour remettre les têtes à l’endroit, cette remise en état ne pouvant plus, à mon humble avis et ma grande crainte, échapper à quelques réactions… tranchées, ni faire l’économie d’événements violents. Certes, j’aimerais me tromper, mais le système en vigueur étant tellement monopolisé, bloqué, paralysé, qu’il est difficile d’imaginer un sursaut engendré à l’intérieur des partis sclérosés qui, depuis des décennies, oeuvrent au déclin de leur pays où la fausse droite a toujours traîné des Borloo comme autant de godillots.

     

    En attendant, il ne reste plus qu’une seule piste à explorer par les électeurs : celle de Marine Le Pen et du FN. C’est, en tout cas, ce que je ferais si je pouvais voter en France. Pourtant, pour des raisons personnelles qui tiennent notamment aux USA, à la shoah et à mon attachement à Israël, il ne m’était jamais venu à l’idée que je puisse un jour envisager de me montrer ainsi et aussi rebelle, jusqu’à occulter, ne fût-ce qu’un instant, l’idéologie de toute une vie. Mais l’urgence me semble devenue telle dans l’Hexagone que, si j’étais Français, je tenterais ce coup de poker désespéré.

     

    En effet, mon opinion est plus nuancée que celle qui s’en prend au programme économique de Marine Le Pen dont il est de bon ton de dénoncer la légèreté. Je fais moins de cas de celle-ci, étant donné que la France n’a plus beaucoup à craindre et à perdre dans ce domaine, elle qui n’a pas été pillée par le FN, mais bien par les « experts » de l’ENA via l’UMPS. Quand on a échoué à ce point et endetté une société pour des générations, on n’a plus qu’un seul droit : celui de se taire. Et surtout de pas la ramener en voulant donner des leçons de gestion !

     

    Faible le programme économique de Marine Le Pen ? Oui. Mais je préfère encore celui-ci à celui du PS qui n’existe pas, à moins de considérer une liste d’utopies comme un programme, voire même à celui de l’UMP truffé de tromperies, car il ne suffit pas de promettre mais de réaliser et, surtout, d’écouter les électeurs au lieu, dès le scrutin fini, de ne jamais tenir compte de leurs avis. Le premier enjeu est d’ailleurs politique et consiste à remettre la France dans le bon sens et cela commence par sa défense, ce dont l’UMPS n’a pas la capacité ni, peut-être, la volonté.

     

    Face à l’avènement de la Françarabie au sein de l’Eurabia, que risqueraient donc les Français ? De se faire rouler dans la farine par Marine ? Pour cette dernière, ce serait une première. Eux, par contre, en ont l’habitude avec le PS et l’UMP dont l’expertise ressort davantage de l’escroquerie que de l’économie. Alors, pourquoi ne pas donner sa chance à une néophyte qui n’a encore trempé dans aucune affaire, contrairement à plusieurs parmi ses adversaires, et à un parti diabolisé par tous apôtres de la capitulation face à une « religion » ? Marine au secours de Marianne ? Pourquoi pas quand tous les autres ont failli ou baissé les bras ?      

     

    Répondre
  40. Jean-Pierre

    15/12/2010

    Ils n’ont pas d’uniformes militaires mais ce sont bien des soldats,  des soldats ennemis dont le "heil hitler" a été remplacé par des "allha akbar" .

    Répondre
  41. Florin

    15/12/2010

    Le vent tourne … il souffle un air frais de vérité, de liberté, et les Français ne sont pas dupes.

    Les thèmes des JT sont, en filigrane, les thèmes du Front : l’immigration, certes, l’insécurité, bien évidemment, mais aussi, le protectionnisme, l’euro, l’Europe fédérale, le mondialisme …

    La voix du FN est couverte par les voix des autres … qui disent la même chose !!!

    et lorsque j’entends Copé vouloir lutter contre le FN … je me marre !!! Ce serait bien la première fois que l’on voit quelqu’un lutter … en copiant son adversaire !!!!

    Je compte les jours jusqu’en avril 2012 !!!!! Si, entre temps, l’euro venait à s’écrouler, même les aveugles verraient à nouveau clairement …

    Répondre
  42. Anonyme

    15/12/2010

    Madame Aubry a vraiment peu de connaissances de l’histoire contemporaine, malgrè son passage à l’ENA .  En 1940 , nombre de militants de la SFIO etaient plutot du cote des facistes et nazis,et s’étaient engagés dans la collaboration avec l’occupant, pour ne citer que Déat, Doriot, Drieu de la Rochelle, Laval, ……et  Tonton  fut pas le seul président de la 5eme République a etre décoré de l’ordre de la françisque. Enfin cette polémique a au moins le mérite d’avoir porté à la connaissance du pays l’occupation (excusez moi pour le mot ) de rues

    Répondre
  43. HOMERE

    15/12/2010

    Les propos de MLP sont tellement justifiés que même, et y compris, Hamon Râ le fossile de la gauche dure a convenu qu’il fallait mettre un terme aux prières des culs levés…c’est dire !

    Ceci étant les prosternés de la Mecque vont exiger des mosquées pour leurs lamentations hebdromadaires…….

    Pour le reste,je suis navré d’entendre Fillon plus lamentable que toujours, dire qu’il faut rejeter le FN comme étant une maladie incurable.Non seulement ce n’est pas mon avis,mais encore le choix qu’il fait de se rapprocher du centre est une absurdité politique dont j’éspère que Sarko ne fera pas sienne…les centristes sont des eaux de boudin qui tournent aux premières chaleurs….

    Répondre
  44. Anonyme

    15/12/2010

    Bravo "Pierre Baudouin" ; A part le fait que c’était ainsi que Charles Peguy signait ses livres, mon commentaire vise à vous féliciter pour votre article. Il est même excellent….

    Je me permettrais seulement d’ajouter que ce ne sont pas seulement des pans de rues qui sont occasionnellement occupés par des "exhibitionistes" de la religion, (chez les chrétiens, la vraie prière se fait dans le secret)  mais des parts de notre pensée qui sont atrophiées par des lois anti…phobes.

    Ainsi progressivement, la dictature prend place dans les esprits, grâce aux lois anti…phobes qui

    visent à « museler pour faire passer… ». Dans ce contexte, pourquoi ne pas adhérer au FN que certains accusent, abusivement, de prôner le « retour au fascisme ».

    En quoi le FN ferait-il peur ? Or le musellement progressif, des citoyens, par des lois républicaines, l’insaisissable évolution des politiques dominantes, les revendications croissantes d’un islam, importé et accueilli, ne constituent-ils pas tous trois un risque au moins aussi grand de tyrannie à venir, que les intentions dont on accuse le FN ?

     La réalité est que le FN fait de moins en moins peur particulièrement face à l’inquiétude aggravée par un écart flagrant constaté entre le discours des officiels et la réalité visible sur le terrain.

    Paul Cordier

    Répondre
  45. Anonyme

    15/12/2010

    Bravo "Pierre Baudouin" ; A part le fait que c’était ainsi que Charles Peguy signait ses livres, mon commentaire vise à vous féliciter pour votre article. Il est même excellent….

    Je me permettrais seulement d’ajouter que ce ne sont pas seulement des pans de rues qui sont occasionnellement occupés par des "exhibitionistes" de la religion, (chez les chrétiens, la vraie prière se fait dans le secret)  mais des parts de notre pensée qui sont atrophiées par des lois anti…phobes.

    Ainsi progressivement, la dictature prend place dans les esprits, grâce aux lois anti…phobes qui

    visent à « museler pour faire passer… ». Dans ce contexte, pourquoi ne pas adhérer au FN que certains accusent, abusivement, de prôner le « retour au fascisme ».

    En quoi le FN ferait-il peur ? Or le musellement progressif, des citoyens, par des lois républicaines, l’insaisissable évolution des politiques dominantes, les revendications croissantes d’un islam, importé et accueilli, ne constituent-ils pas tous trois un risque au moins aussi grand de tyrannie à venir, que les intentions dont on accuse le FN ?

     La réalité est que le FN fait de moins en moins peur particulièrement face à l’inquiétude aggravée par un écart flagrant constaté entre le discours des officiels et la réalité visible sur le terrain.

    Paul Cordier

    Répondre
  46. WatsonCorsica

    15/12/2010

    je que j’ai trouvé particulièrement sordide dans les médias français, c’est le débat tronqué sur les propos de marine le pen entre les anti-marines LP…. et les pro-musulmans.

    Où est la pluralité ?

    des fois je me demande si on n’est pas en train de vivre une période exceptionnelle de l’histoire de France marquée par un phénomène rare er exceptionnel d’hallucination collective sous fond de hypertolérance, droitdelom et autres maladie incurable qui détruit les défenses de tout individu…

    Les Français continentaux sont-ils devenus gâteux ?

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)