L’Europe au crépuscule

Posté le janvier 18, 2012, 12:00
7 mins

Bien des sujets seront abordés dans la campagne présidentielle qui commence.
Il en est un qui sera, pourtant, laissé de côté. Il concerne toute l’Europe, et à des degrés plus importants que la France, mais il touche aussi la France. Profon­dément. Ce sujet est le vieillissement et le changement de la population. Les Européens, dont les Français, vivent de plus en plus vieux. Ils ont moins d’enfants, et pas un seul pays européen, France comprise, n’atteint le seuil de renouvellement des générations.

En supplément, les populations se transforment. S’opère ce que j’ai appelé autrefois un processus de migration complexe : une bonne part des jeunes Euro­péens les plus entreprenants quittent le pays, et, en parallèle, des migrants arrivent des pays du Sud de la Méditerranée, de Turquie, du Pakistan. Ceux qui s’en vont sont porteurs de capital intellectuel et humain important. Ceux qui arrivent ont un capital intellectuel et humain plus faible, parfois quasiment nul. On peut ajouter que ceux qui s’en vont étaient de culture occidentale, et que ceux qui arrivent sont, le plus souvent, de culture musulmane.

Ce phénomène d’ensemble joue un rôle très important dans la faillite des États-providence, dans les taux d’endettement atteints par les pays d’Europe, dans l’asthénie générale de la croissance, dans la dégradation de la note de la dette des pays européens par les agences de notation. Il joue un rôle dans le délitement social qui s’observe partout en Europe et qui voit des clivages se dessiner et s’accentuer entre des populations de souche qui, avançant en âge, se crispent sur leurs acquis, adoptent un regard plus myope, se ferment, et en face d’elles des populations migrantes plus jeunes, frustrées, ne parvenant pas à se faire une place, ghettoïsées, et tournées dès lors souvent vers des trafics parallèles, voire vers la radicalisation. À une extrémité montent les mouvements populistes ; à l’autre extrémité se cristallisent les banlieues de l’islam.

Les gouvernements, en ce contexte, naviguent à vue, dans une atmosphère de pénurie croissante, entre les coups de menton autoritaires qui satisfont les premiers et les gestes d’apaisement qui calment passagèrement les seconds.

Il est difficile de voir une issue autre que tragique. C’est pour cela qu’on n’en parle pas. Il est, de surcroît difficile d’en parler, car une police de la pensée veille et empêche les analyses.

Un livre est paru au Royaume Uni sur le sujet voici un peu plus d’un an. Son auteur est un grand journaliste américain, Christopher Calwell. J’avais traité ici du livre dans sa version anglaise lors de sa parution. Le livre est aujourd’hui disponible en France. Il s’appelle : « Une révolution sous nos yeux : comment l’islam va transformer la France et l’Europe ». C’est un livre indispensable pour ceux qui veulent ne pas s’aveugler.

Un autre livre a été publié récemment par un écrivain français, Re­naud Camus. Le livre s’appelle « Le grand remplacement ».
C’est là encore un livre indispensable.
Renaud Camus y parle de la « perte de la puissance intégrative des identités » et y souligne que la culture française, comme les autres cultures européennes est moribonde, vidée de sens et de substance.

Pour désigner le phénomène analysé par Christopher Cald­well, il parle de « remplacisme ». Pendant que les cultures européennes meurent, une autre culture les remplace sans que nul soit autorisé à se demander ce que sont les implications de ce remplacement.
Renaud Camus s’interroge sur ce qui peut expliquer que tant de gens se résignent à ce qui vient. Il y voit des séquelles de la Deuxième Guerre Mondiale qui a, effectivement, été une immense défaite pour toutes les civilisations européennes et les a souillées d’une honte que rien n’est venu laver. Renaud Camus termine en demandant ce que peut encore être une pensée libre. Sa conclusion est qu’une pensée libre ne peut pas exister aujourd’hui. Sans partager toutes les positions de Renaud Camus, je dis qu’il a raison sur ce point comme sur l’essentiel des autres points qui composent son livre. Hélas !

120 pages – 13 € À commander auprès de notre service abonnements
(+ 5 € de port)
4 Vérités-DIP 18 à 24, quai de la Marne 75164 Paris Cedex 19
Egalement en vente SUR AMAZON

21 réponses à l'article : L’Europe au crépuscule

  1. HansImSchnoggeLoch

    23/01/2012

    <<vous êtes vous trouvé une seule fois sous un déluge de bombes … " libératrices " ?  moi si !>>

    Il est vrai que quand on est sous les bombes, le mot "libérateur" prend soudain un autre sens. Né en août 1945, je ne pouvais me trouver sous ces bombes (ma mère peut-être) à moins de naître quelque part dans le Pacifique. Mon père certainement oui, il n’en est d’ailleurs pas revenu. Je ne porte aucune haine aux Britanniques pour les bombardements de Dresde et d’autres villes allemandes certaines de leurs propres villes (Coventry et Londres) ayant subi le même sort. Celui de Dresde avait été scellé par Harry the Bomber, général britannique de la RAF,  à cause de sa "brûlabilité" c.à.d. son aptitude à brûler facilement.
    Lors de sa visite à Dresde, il y a quelques années Elisabeth II, reine d’Angleterre, avait visité la Frauenkirche de Dresde (temple protestant luthérien) et avait été ovationnée par la foule présente. Ainsi vont les choses…

    Répondre
  2. ozone

    22/01/2012

    Pendant les premières minutes du discours de Hollande je me demandais s’il était en campagne dans un pays autre que la France,culminant par le vote des étrangers comme une des premières mesures qu’il prendra.
    "La gauche et la préférence étrangère",voila un livre a consulter par Jaurès;

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    22/01/2012

    @ Jean l’Alsacien

    je croyais me souvenir que la ville de Dresde , un des  joyaux de l’architecture baroque et classique germanique ,avait été RASEE ( avec ses habitants ) par les bombardiers britanniques … sans raison stratégique mais uniquement pour semer la terreur … ( sans doute une "saine" ou "sainte" terreur ! )
    vous êtes vous trouvé une seule fois sous un déluge de bombes … " libératrices " ?  moi si !

    Répondre
  4. WatsonCorsica

    22/01/2012

    D’accord 100% avec Guy Millière…

    Et pour aller plus loin dans la preuve de cette volonté de "remplacisme" :

    Avez-vous remarqué que pour s’auto-métisser de façon industrielle, la France vue à travers ses agences de pub nous présente toujours des couples/duos homme/femme résumés par un black ou un Arabe avec une femme française blanche…

    – jamais le contraire ! –

    comme pour ne pas heurter la sensibilité de ces populations d’importation qui ne supporteraient pas de voir leurs femmes aux mains des vilains petits blancs !

    Et en plus on est en France… Qu’est-ce qu’ils doivent rigoler ceux qui voient la France de l’extérieur !

    Je pense qu’il est temps de ne plus peser avec une balance de précision ce qu’il faut peser avec une bascule. Voyez ce que je veux dire.

    Répondre
  5. grepon

    22/01/2012

    Quoi ? les Américains élisent à leur tête un pro-islamiste un peu niais au comportement de gangster qui s’apprête à commettre une fraude électorale généralisée (peut-être payante, d’après les sondages) et ce serait l’Europe qui serait au crépuscule ?

    L’Europe a pu faire du "sociale" depuis tant de decennies, lors d’une periode qu’il faudra appeler, encore dix siecles d’aujourdhui, le Pax Americana.    Le programe d’Obama( president anti-americain eleve anti-antiamericain, associe toute sa vie a des personalites anti-americains) va mettre fin a la Pax Americana.  

    L’Europe affaibli par tant de decennies de malinvestissment, de paresse, d’illusions, et de manque de fecondite literalement et figurativement, sans une dizaine de flotilles americaines et centaines de bases americaine a travers le monde, ne peut absolument pas defendre ses interets(commerce internationale) pour ne pas parler de maintenir ses vastes et impossibles promesses de retraites et services et protections tutti-frutti chez lui. 

    Ce dernier etat des choses, vos etats providences s’entend, sera insoutenable quoi qu’il arrive sur le plan geopolitique, car vous avez surpasse le point Thatcher ou vous vous retrouvez a court de l’argent d’autrui.  Au fait vous manquez non seulement l’argent d’autrui, mais d’autrui tout court dans la plupart des etats-nations europeens:    Il n y aura personne pour faire tourner la machine, grace a une demographie suicidaire.

    Alors, la re-election d’Obama, et la destruction de l’Amerique par destruction de sa Constitution et sa transformation en civilisation ou prime le gouvernement et ses dependents, vous avez raison, sannoncera belle et bien la crepuscule des EUA.   Au conditionelle voyez.   L’Europe y est deja, tres clairement, depuis une bonne decennie au moins, avec la catastrophe preprogramme que vous pratiquez la bas.  Vous etes vraiment tres au mal malgre un environement international relativement benin pour vous,grace a la Pax Americana.   Alors, avec a demission de votre  protecteur, l’adulte parmi les nations occidentale, l’Europe vivra une tragedie irrecuperable pour bonne quantite de ses nations et peuples.    S’ensuivra, avec 4 ans de plus d’Obama, supposant qu’il garde le Senat de son cote(appointments et traites sont sous le controle du Senat) un siecle bien pire que le vingtieme, dans laquelle une Amerique etatiste.

    Répondre
  6. HansImSchnoggeLoch

    22/01/2012

    <<"mon" pays, "ma" ville, "mon" immeuble,…>>

    Le possesif s’applique à ce que l’on possède réellement, c.à.d. pas grand chose. Je sais que les socialistes pensent que tout leur appartient, même le peuple. De là leur confusion de genre et leur total mépris de ce même peuple. Voir Goulag, Stasi, Kampuchea, prisons maoïstes, etc…
    Il y a des manières plus décentes de s’exprimer. On peut dire le pays, l’immeuble et la ville  dans lequel / laquelle j’habite. La plupart des personnes normales parlent ainsi.

    <<Je n’ai pas, personnellement le sens des affaires ni la volonté de m’enrichir.>>

    Je penche pour la solution de la facilité, c.à.d. plutôt la volonté et la persévérance qui manquent. Il est en effet de loin plus facile de critiquer que de créer ex nihilo. Des personnes qui correspondent à cette description il y a en malheureusement déjà une pléthore au détriment des entrepreneurs.
    Le job de cet intervenant n’existerait sans doute pas si une autre personne ne se levait pas le matin avant lui.

    <<En 1999, Gunter Blobel a fait cadeau du montant de son prix Nobel à la ville de Dresde pour aider à sa reconstruction>>

    Gunter => Günter
    Cela montre bien le degré d’avancement du socialisme en DDR. En 1999 c.à.d. 45 ans après la guerre il fallait encore reconstruire à Dresde alors que l’effort de reconstruction était pratiquement déjà achevé vers 1960 en BRD. La Frauenkirche de Dresde a été reconstruite de ses ruines en partie grâce à des fonds venus d’Angleterre, il faudraut peut-être aussi mentionner cela.
    La DDR a été une belle démonstration de la fumisterie du socialisme. Deux pays adjacents parlant la même langue soumis à des systèmes sociaux différents ont démontré preuve à l’appui la supériorité d’un système sur l’autre. Je pense qu’il est inutile de préciser lequel de ces deux systèmes est resté en vie après la chute du mur.

    Répondre
  7. HansImSchnoggeLoch

    21/01/2012

    a) <<une dette privée sans commune mesure avec la France ou l’Allemagne. >>
    b) <<Qu’il existe un brain drain vers les Etats-Unis est un fait mais qui touche assez peu la France ou l’Allemagne>>
    Mettre la France et l’Allemagne dans le même sac pour les comparer ensuite à d’autres pays est un pari que seul un socialiste peut faire. La différence intrinsèque entre la France et l’Allemagne est déjà tellement énorme que personne de sérieux ne se hasarderait à faire une moyenne des deux avec un écart-type de +/- 50%. Cela équivaudrait à faire la moyenne d’un chat et d’un chien et de comparer ensuite le résultat avec un hérisson.
    Peu d’Allemands ont besoin d’émigrer en ce moment car le taux de chômage est en train de dégringoler et les taux d’imposition  y sont encore supportables. Pour la France c’est juste l’inverse. Voilà pour les faits. Capito?

    Répondre
  8. sas

    21/01/2012

    L EUROPE AU CREPUSCULE……

     

     

    Oui et grâce a qui ???????????????????????

    Répondre
  9. Jaures

    21/01/2012

    Le 1er avril 2010 Millière écrivait: "Carter était un imbécile. Obama n’est pas très intelligent, mais il compense par le cynisme, l’absence totale de scrupules, un comportement qui frôle le gangstérisme, et un entourage d’exécuteurs de basses oeuvres."
    Plus loin, il ajoutait:"J’ai comparé Obama à un orage ou à une tornade. J’ai dit qu’il se comportait en allié des islamistes. Tout cela se révèle de plus en plus exact".
    Et puis ceci: "mais il entend aussi rendre le plus grand nombre d’Américains possible dépendants du gouvernement afin de pouvoir acheter leurs voix selon les règles les plus sordides du marché politique. Et si cela ne suffit pas, il est prêt à créer de nouveaux Américains par centaines de milliers en régularisant à la hâte des immigrants clandestins et en leur donnant le droit de vote."
    Quoi ? les Américains élisent à leur tête un pro-islamiste un peu niais au comportement de gangster qui s’apprête à commettre une fraude électorale généralisée (peut-être payante, d’après les sondages) et ce serait l’Europe qui serait au crépuscule ?

    Hans, l’adjectif possessif exprime également l’appartenance, pas seulement la propriété: vous dîtes bien "mon" pays, "ma" ville, "mon" immeuble,…
    Par ailleurs, l’entreprise n’est pas la seule institution socialement utile, ni le seul chemin à suivre dans la vie. Je n’ai pas, personnellement le sens des affaires ni la volonté de m’enrichir. Fort heureusement, de grands talents choisissent d’autres voies, comme ces chercheurs qui, pour 2 ou 3 mille euros par mois, découvrent de nouvelles planètes ou de nouvelles molécules tendis que le revendeur d’un nouveau parfum ou de jeux vidéos deviendra millionnaire. En 1999, Gunter Blobel a fait cadeau du montant de son prix Nobel à la ville de Dresde pour aider à sa reconstruction. Bien heureusement, la cupidité n’est pas ce qui définie le genre humain mais uniquement un mode de société.

    Quinctius, je ne m’attends pas à trouver sur ce site des intervenants de "mon bord". Mais certains éditorialistes se plaisent à y trouver un intérêt complaisant. Une petite note discordante dans l’opinion arrogante et dogmatique exprimée chaque semaine notamment par M Millière me semble ne pas être inutile.

    Répondre
  10. Anonyme

    20/01/2012

    @ Laudance

    Tout est dans ce que vous  voulez entendre dans le mot "Culture" !
    Quant à "fait pas ton Français" voyez vous JAMAIS on ne me l’a dit  pas même au Québec !
    Issu d’un milieu modeste mais "cultivé" , rassurez vous ,  j’ai très bien réussi intellectuellement aussi bien à l’Etranger ( Afrique , Pays de l’Est , Canada ) qu’en France !
    Dans les Départements des Sciences des grandes universités américaines surtout sur la côte Ouest  la  majorité des étudiants est maintenant d’origine asiatique  qui ont progressivement remplacé les étudiants d’origine juive …ainsi va le Monde qui ne se réduit pas à un système commercial et financier … enfin pour certains et c’est peut être ça…la Culture voyez vous

    @ Jaurès

    auriez vous par hasard votez pour ces deux clowns ( ou clones ) du medialand  ?

    P.S. :  je ne suis certes pas du "même bord" que vous , mais j’apprécie parfois ( ou parfois… rarement !) vos interventions sur ce blog , principalement pour leur humanité

    Répondre
  11. HOMERE

    20/01/2012

    Je ne suis pas certain que la deuxième guerre mondiale soit la cause du déclin de l’Europe et de la France.A celà je préfère la perte des colonies et le poids de la responsabilité organisée par les partis de gauche en actionnant le sentiment de racisme et de xénophobie à l’encontre des nationaux par les actions musclées des Assos auto-désignées censeurs de notre comportement nationaliste.Si la France devient en majorité noire et musulmane,alors nous aurons crée un autre peuple n’ayant rien à voir avec le précédent et dans un pays ne lui appartenant pas.En quelque sorte,une colonisation à l’envers dont il conviendra de lutter contre,jusqu’à la victoire finale comme celà fut le cas en Algérie,par exemple,ou en Indochine.Je crois que les gauchistes appelle celà "la libération nationale des peuples opprimés"……ou quelque chose comme celà !! en fait un FLNF ou un Frenchcong….

     

    Répondre
  12. HansImSchnoggeLoch

    20/01/2012

    Le crépuscule est loin derrière, nous sommes déjà en pleine nuit et sans chandelle. Dans les endroits sombres de la jungle les prédateurs sont à l’affut et s’alimentent sur le gnou local et aucun chasseur n’est là pour limiter leur nombre. Les carottes sont donc cuites…

    <<Allez dans des entreprises d’informatique, vous verrez que nombre d’ingénieurs sont d’origine maghrébine. Dans la mienne, les ingénieurs système s’appelle aussi bien Nabil que Loïc.>>

    Les entreprises informatiques que je connais emploient beaucoup de Kurt, Manfred, Horst, Erwin, Dieter etc….
    <<Dans la mienne>> cet intervenant devrait arrêter de s’approprier les entreprises qui ne lui appartiennent pas et qu’il n’aurait jamais eu le courage de créer. Qu’il en fonde une lui-même et il pourra parler en connaissance de cause. Pour le moment il mange dans la main d’un autre et ses théories délétères sont en train de mettre des centaines d’entreprises au tapis. Bravo beau travail!
    Il ne manque plus que Mr.Hollande arrive pour parachever l’oeuvre destructrice que les 5 ans de Sarko ont provoquée.

    Répondre
  13. Laudance

    20/01/2012

    @ Quinctius cincinnatus Des pays sans civilisation ? Et vous prétendez les connaître et y avoir vécu. Mais qui donc y avez-vous côtoyé et qu’y avez-vous vu ? Ou plutôt que n’avez-vous pas voulu y voir ? Je crois que vous faites partie de ces immigrés qui ont échoué dans leur tentative et qui, au lieu de se remettre en question, préfèrent dénigrer leur pays d’accueil. Selon vous aussi, avec les ressources intellectuelles de leurs propres citoyens ces pays n’iraient pas loin. Comme s’ils avaient attendu après nous et, surtout, après vous pour se développer et former des entités distinctes, certes différentes de l’Europe mais qui n’ont rien à lui envier si ce n’est son passé. Pas son avenir en tout cas. En réalité, vous me semblez être l’illustration parfaite de ces gens remis en place par les « arriérés » du Québec quand ils recourent à l’expression « Fais pas ton Français ». Ces « bouseux » à vos yeux répondent ainsi aux immigrés se croyant à tort supérieurs à leurs hôtes, dégoulinant de prétention, puant de suffisance et généralement venus de France.

    Répondre
  14. grepon

    20/01/2012

    L’Europe est en crise, certes, mais qui ne l’est pas ? Millière parle d’endettement mais les Etats-Unis et le Japon sont bien plus endettés que la plupart des pays européens.

    Le Japon n’a pas d’immigration.   Ce pays doit de l’argent a lui meme.    Les Etats-Unis doit des dollars au reste du monde, certes, du fait que investisseurs ont ete prets a y investir!   Il y une contra partie a chaque transaction, Jaures.   Prenons les deteneurs des dettes du type "mortgage backed securities" qui se trouve en Europe.   Ils ont achete ses actifs au lieu d’investir en Europe..car investissements en Europe ne retourne pas autant, mais aussi parceque il y penurie de placements europeen de taille/quantite, chez vous, en Europe.  

    La raison est DEMOGRAPHIQUE principalement, et que secondairement du aux taxes et reglementations etranglante dont sont fanatique des syndicaleux et utopistes appreciateurs de tyrannie qui pullulent a gauche..   Voila une crise civilisationnelle de taille, et mortifere, que vos epargnants chez vous ne trouvent pas des placements avec retour et en taille capable de fournir revenus pour leurs retraites.  Les retraites d’orees vont etre une pale figure de celles revees, car l’Europe dans son entier bouffe son capital, et surtout manquera de personnel pour la faire fructifier ou CROITRE.

    Si jamais vous parliez surtout des ratios dette publique/PNB, effectivement les Etats-Unis sont pire que la France, aujourdhui, grace a la gauche de chez nous qui a pris controle du Congress en janvier 2007, et a Obama qui les a permis de depenser sans meme etablir un budget.   Imaginez vous que Milliere ne deplore pas cela?

    …. en Angleterre (qu’on ne qualifiera pas d’Etat providence)

    Quoi?   Thatcher est parti depuis longtemps, mais je suppose que dans l’imaginaire gauchiste franchouille se pratiquerait depuis une capitalisme pure, pitoyable, dereglementee, Dickensien.   Et non.  L’angleterre est un etat-providence, fameusement reglemente a mort, en dehors du secteur financier qui ne concerne qu’une infime fraction des travaillieurs.  Je me demande si, etant donne votre eloquence, vous savez tres bien bien que l’Angleterre est tout aussi plombe, sinon plus, de reglementations et impots ecrasantes, sinon PLUS que la France.   Pendant qu’on y est, l’Angleterre est innonde d’une immigration non europeen peu enclin a l’integration tout comme la France, et a une natalite chez les autochones alarmant annoncant la disparition de ce que c’etait, l’Angleterre, depuis maintes siecles.   En France, il est vrai, vous ne prennez pas de stats alarmants, mais partout autour de vous les vieille nations europeenne ont une demographie mortifere.   Voila une veritable crise.

    Quand aux hispaniques venant aux Etats-Unis, ils sont culturellement assez conservateur, catholiques mais travaillieur, et largement eleve enfants qui s’integrent et parlent anglais comme le  reste des americains.   Il y en a qui ne font pas, bien sur, les illegaux les plus problematiques, et les millions qui pesent sur nos genereux hopitaux et divers services publiques(qui existe, si!).  Nous n’avons pas, pourtant, beaucoup de cites entiers cedes aux valeurs tyranniques et misogyne au possible des musulmans, mis ensembles dans blocs de conception socialiste, alimente par le travail et epargne d’autrui, pourissant et grondant de haine pour les autochones.   Ca c’est une crise, avoir une deuxieme et troisieme generation d’immigres, en quantites serieuse, sous employee, qui utilisent le mot "francais" comme un insulte, qui vivent dans batiments recouvert de paraboles tournees vers les chaines televisees du monde arabe.   Pour voir un peu ce que ca donne, il est utile de lire les traduction de MEMRI.    Vos constats particulier sur les issus d’immigration reussi que vous rencontrer sur votre chemin tout perso etant a classer comme anecdotes particuliers.   Les chiffres ne vont pas dans ce sens.

    Quand aux previsions de Milliere en 99, il a eu raison.    Ce n’est pas une crise passagere pour l’Europe, c’est le declin contenu d’un regime en voie d’auto destruction, prenant toute une civilisation avec, des nations entieres.  

    Répondre
  15. R. Ed.

    19/01/2012

    Et moi, je suis aussi Sénégalais, je suis blanc mais je suis né à Dakar.

    Et toi, jojo, toi y en a aussi Sénégalais ? Toi y en a Tananarive ou Tanatave ?

    Répondre
  16. Jaures

    19/01/2012

    "L’échec est déjà dans l’atmosphère : l’Europe est vécue comme un leurre, une structure inutile ou une entrave. Entre la nation, chargée de l’histoire des peuples, et la planète entière, à laquelle ouvrent des moyens de transport de plus en plus efficaces et des réseaux informatiques accessibles à tous,il n’y a guère de place pour ce qui ressemble chaque jour davantage à un artifice coûteux et déjà obsolète" écrivait déjà Millière…en mars 1999. Le discours de Millière, sur ce thème également, est redondant. Comme l’est celui de ceux qui, depuis des décennies parlent de la fin de l’Empire américain.
    L’Europe est en crise, certes, mais qui ne l’est pas ? Millière parle d’endettement mais les Etats-Unis et le Japon sont bien plus endettés que la plupart des pays européens. A la dette publique s’ajoute aux Etats-Unis et en Angleterre (qu’on ne qualifiera pas d’Etat providence) une dette privée sans commune mesure avec la France ou l’Allemagne. Bien des faits nous montrent une Amérique bien mal en point. Ainsi, l’espérance de vie y est en baisse, ce qui est singulier chez les pays industrialisés. Plus de 30% des adultes américains sont obèses et l’on en attend 40% en 2035.
    Quant à l’immigration, celle venue du Mexique est telle aux Etats-Unis que les latinos seront probablement majoritaires en 2050. Nous fera-t-on croire que ceux qui traversent la frontière au péril de leur vie sont tous Bac+5 ?
    Qu’il existe un brain drain vers les Etats-Unis est un fait mais qui touche assez peu la France ou l’Allemagne. C’est le Royaume-Uni encore une fois dont les cadres s’expatrient le plus.
    C’est pourquoi, cher Laudance, votre commentaire est nourri d’a priori. Allez dans des entreprises d’informatique, vous verrez que nombre d’ingénieurs sont d’origine maghrébine. Dans la mienne, les ingénieurs système s’appelle aussi bien Nabil que Loïc. Dans les Grandes Ecoles, 30% sont des boursiers venus des banlieues et de toutes origines. Dire qu’un français noir est Noir avant d’être Français est d’autant plus ridicule que les couleurs sont aujourd’hui tellement mélangées depuis des générations qu’il est bien hasardeux de définir tel ou tel comme Noir ou Blanc.
    Qui sont les deux Français les plus populaires ? Yannick Noah, un mulâtre et Omar Sy, fils de Sénégalais.

    Répondre
  17. Troubadour

    19/01/2012

    Guy Millière écrit « Il est difficile de voir une issue autre que tragique. C’est pour cela qu’on n’en parle pas. Il est, de surcroît difficile d’en parler, car une police de la pensée veille et empêche les analyses. » Dieu se rit de ceux qui chérissent les causes dont ils déplorent les conséquences. Qui a encouragé l’immigration sans limite en France? Quelles sont les amitiés affichées par Guy Millière avec une absence totale de pondération? Les artisans de la catastrophe pleurnichent sur les conséquences inattendues de leurs inconséquences. Nous n’avions pas voulu cela….

    Répondre
  18. quinctius cincinnatus

    19/01/2012

    @ Laudance

    il est vrais que si les deux  pays que vous citez en exemple comptaient essentiellement sur les ressources intellectuelles leurs propres citoyens … ils n’iraient pas très loin !
    Ce sont des Pays SANS  CIVILISATION  dont la devise commune pourrait être :
    "Vous serez heureux si vous CONSOMMEZ ce que nous vous DISONS de CONSOMMER "
    …et c’est ici qu’est la source  leur dégénérescence que l’on peut dire "physiologique" (et  qu’ils veulent nous imposer par  media *  interposés )
    à chacun son idée qu’il peut se faire de la "barbarie" …
    P.S.  : j’ai vécu dans un des pays que vous citez et connait bien le second !

    * toujours sans S et sans é  : chez moi c’est génétiquement culturel  !  !   !

    Répondre
  19. quinctius cincinnatus

    19/01/2012

    @ Laudance

    il est vrais que si les deux  pays que vous citez en exemple comptaient essentiellement sur les ressources intellectuelles leurs propres citoyens … ils n’iraient pas très loin !
    Ce sont des Pays SANS  CIVILISATION  dont la devise commune pourrait être :
    "Vous serez heureux si vous CONSOMMEZ ce que nous vous DISONS de CONSOMMER "
    …et c’est ici qu’est la source  leur dégénérescence que l’on peut dire "physiologique" (et  qu’ils veulent nous imposer par  media *  interposés )
    à chacun son idée qu’il peut se faire de la "barbarie" …
    P.S.  : j’ai vécu dans un des pays que vous citez et connait bien le second !

    * toujours sans S et sans é  : chez moi c’est génétiquement culturel  !  !   !

    Répondre
  20. ozone

    18/01/2012

    Vaste débat ou tous les coupables ne peuvent étre denoncés sous peine d’étre écrabouillé par les foudres de la loi

    Répondre
  21. Laudance

    18/01/2012

    Les propos de Guy Millière donnent du crédit à tous ceux qui, sous la forme d’une boutade qui n’en est hélas pas une, affirment que la France exporte des bacs+5 et importent des bacs-5, ce qui me semble encore supérier à la réalité en ce qui concerne ces derniers. Ayant acquis une expérience de l’étranger où toute ma famille a trouvé refuge, je ne peux, par comparaison, qu’abonder dans ce sens. En effet, pour ne citer qu’elle, la qualité de l’immigration en Amérique du Nord n’est en rien semblable à celle pratiquée sur le Vieux Continent. Son niveau est largement supérieur, ce dont je peux témoigner, moi qui, avant de découvrir le Canada et les USA de l’intérieur, ai côtoyé en Belgique et en France les nouveaux Belges et Français qui n’ont plus rien de commun avec les anciens immigrés européens. Il est vrai qu’aux Etats-Unis, par exemple, les Afro-américains, comme on les désigne aujourd’hui, sont d’abord Américains avant d’être Noirs, tandis qu’en France les Noirs, même ceux issus des départements français d’outre-mer, sont d’abord Noirs avant tout le reste. Quant aux arrivants actuels en provenance des pays arabes, ils n’ont nullement l’intention de s’intégrer dans la démocratie (?) d’accueil. Au contraire, ils agissent de manière à ce que ce soient leurs hôtes qui doivent se plier à leur religion et mode de vie. Or, loin de réagir, car devenue incapable de se faire respecter à l’étranger et par ses « invités », l’Europe n’est plus redoutée que par sa population d’origine soumise à sa bureaucratie totalitaire qui ressemble de plus en plus à celle de l’URSS transférée à l’ouest.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)