Lu pour vous : Enquête sur la démocratie

Posté le avril 02, 2008, 12:00
3 mins

Enquête sur la démocratiePierre Manent, ancien collaborateur de Raymond Aron, et directeur à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, est l’un des meilleurs spécialistes français de cette curieuse discipline que l’on appelle « philosophie politique ».

Un signe qui ne trompe pas, d’ailleurs, sur la qualité de ses travaux, c’est qu’ils sont plus lus et plus commentés par des universitaires américains, comme l’excellent Daniel Mahoney, Harvey Mansfield et bien d’autres, de Boston à Chicago…

Mais, si Manent est l’auteur de quelques maîtres livres (« Naissance du libéralisme », « Cours familier de philosophie politique », « La cité de l’homme »…), il est aussi un remarquable chroniqueur, capable de saisir en un court article un trait fondamental de notre société contemporaine et de le restituer au lecteur, comme si celui-ci l’avait toujours connu. En un mot, il fait partie de ces fils de Socrate, de ces philosophes, qui vous rendent intelligents !

Le problème des articles, c’est qu’ils s’envolent plus vite que les livres ! Aussi faut-il applaudir un étudiant de Pierre Manent, Jean-Vincent Holeindre, d’avoir pris l’excellente initiative de réunir dans un des volumes de la collection Tel, chez Gallimard, quelques-uns des articles les plus représentatifs de son professeur.

On découvre alors un Normalien de la grande tradition: excellent critique littéraire (aussi à l’aise pour parler de Céline que de Péguy), historien de la pensée, grand lecteur des classiques et des contemporains… et aussi philosophe, presque par surcroît !
Mais, quelle philosophie ! De Machiavel à Leo Strauss, de Marx à Kojève, d’Aron à Bodin, Manent semble avoir tout lu, et surtout tout compris. En pédagogue de talent, il nous fait comprendre une partie de ce qu’il a compris, et c’est un enchantement !

<[email protected]>

ACHETER AVEC AMAZON

2 réponses à l'article : Lu pour vous : Enquête sur la démocratie

  1. Gérard Pierre

    06/04/2008

       A défaut de savoir effectivement, comme le fait remarquer à juste titre Railtenzes, quelle est la pensée de Pierre Manent sur la démocratie, je me permets d’asséner aux commentateurs de ce site celle qui est la mienne.  

     La démocratie est un système politique, une forme de gouvernement dans lequel la souveraineté émanerait du peuple. Le mythe de la démocratie est né d’une expérience localisée à Athènes du 6ème au 4ème siècle avant Jésus-Christ et qui concerna au maximum six mille citoyens.
     
       L’hellénisme ayant constitué durant de nombreux siècles l’un des fleurons de la culture française, nombreux furent les philanthropes et les utopistes qui fantasmèrent sur ce type de gouvernement. Dans leurs rêveries d’idéalistes, ils n’oublièrent que quelques réalités :
     
    Ø      les citoyens athéniens étaient tous descendants de pères préalablement athéniens
     
    Ø      ils ne recevaient le titre de citoyens qu’après avoir suivi l’éphébie, formation civique et militaire, de seize à dix-huit ans.
     
     
    Ø      Les étrangers, très rares, accédant au titre de citoyen devaient d’abord avoir accompli de hauts faits pour la cité. Alors seulement, ils étaient autorisés à payer très cher l’acquisition de ce titre.
     
    Ø      Les agriculteurs, les pécheurs, les esclaves, les femmes et les métèques (ainsi qualifiait on l’étranger non barbare) étaient exclus de la communauté politique.
     
       Cette référence est donc ESSENTIELLEMENT fondée sur le DROIT  DU  SANG et non sur celui du sol. Elle exige que l’on satisfasse à une formation ; je crois me souvenir que l’instruction civique n’est plus très en cour dans les écoles de la raie publique, quant au service militaire ……. n’épiloguons plus. Aujourd’hui, on naturalise à tour de bras, y compris de curieux citoyens ne possédant même pas les rudiments de notre langue. Pire, ils obtiennent la nationalité en prônant leur refus de s’intégrer dans la communauté nationale………. et les jours d’élections, certains candidats peu scrupuleux n’hésitent pas à ratisser les fonds d’hospice pour tenir la main à certains électeurs un peu oublieux.
     
       La démocratie est, par nature, un type de gouvernement fragile. Pour être viable elle requièrerait donc des citoyens au caractère trempé, désintéressé, des esprits bien faits, sachant discerner l’intérêt général et faire fi des intérêts particuliers. Est-ce bien le sens dans lequel les innombrables ministres de l’éducation nationale ont entrepris d’engager l’école ? Est-ce bien le soucis fondamental de l’école nationale d’administration qui semble bien produire autant de "démocrates" que l’ Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr fabrique de puéricultrices ?
     
        Quant au DROIT DU SOL, ce n’est qu’un PRINCIPE IMBECILE qui prétend qu’une renarde mettant bas par hasard dans un poulailler donnerait ipso facto naissance à des poussins ……… ! ! ! ……… repassez quelques mois plus tard, et vous verrez ce que les poussins du sol devenus grands auront fait des poussins du sang !
     
         La démocratie a vécu, …………… peu de temps, ……… il y a longtemps, ……… en Grèce ! ……… ne confondons pas aujourd’hui le mythe avec son travestissement de masse : LA MEDIOCRATIE .
     
         …………… Ou alors continuez à crier : «  VIVE LA RAIE PUBLIQUE ! » ……… mais dans ce cas , cessez de geindre !
    Répondre
  2. Railtenzes

    02/04/2008

    Il n’y a rien dans  ce tract publicitaire  qui nous permette  de juger par nous-mêmes  de la pensée de Pierre Manent. 

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)