Lu pour vous : Il faut restaurer la morale, garante de l’harmonie sociale

Posté le février 21, 2007, 12:00
3 mins

Moralement correct jean sévilliaJournaliste au « Figaro », historien et essayiste, Jean Sévillia multiplie les best-sellers dénonçant avec brio la pensée unique. Après « Le Terrorisme intellectuel » et « Historiquement correct », il vient de publier, aux éditions Perrin, « Moralement correct. Recherche valeurs désespérément ».
L’ouvrage, qui s’arrache déjà, dénonce l’individualisme dominant qui, depuis mai 1968, a dissous toute morale commune, désagrégeant la société. Celle-ci, autrefois, était cimentée par des valeurs partagées par la France de gauche et la France de droite, la France laïque et la France chrétienne. La morale de l’instituteur ressemblait à celle du curé, elle définissait le bien et le mal.

À partir des années 1970, tout cela a été volatilisé par les bouleversements sociaux et idéologiques. Chacun choisit ses propres critères de comportement. Conséquence : les règles collectives s’évanouissent au profit de l’intérêt personnel, dans une société fracassée en mille morceaux. Le « moralement correct » s’est cristallisé, qui exalte l’individu, le plaisir, la différence, la tolérance, la transgression des traditions, la relativité des conventions.

Ce délitement moral mène au chaos. Tous les secteurs de la société ont été précipités dans une crise aiguë : les banlieues, l’école, la famille, l’État, le travail, la culture. Sans valeurs partagées, la vie sociale finit par devenir un enfer. Pour en sortir, il faudra réinventer des codes communs et restaurer la morale élémentaire qui fut, pendant des siècles, garante de l’harmonie sociale. Cette réappropriation de la morale concerne, certes, les enfants, mais au premier chef, leurs parents, qui doivent la leur inculquer.
L.A.P

Jean Sévillia
http://www.jeansevillia.com/

Moralement correct
Recherche valeurs désespérément

Éditions Perrin
228 pages – 18 euros

ACHETER AVEC AMAZON

http://www.amazon.fr/o/ASIN/226202412X/les4verite-21/

16 réponses à l'article : Lu pour vous : Il faut restaurer la morale, garante de l’harmonie sociale

  1. pier33

    14/11/2009

    Je suis que trop d’accord avec les idées de Mr Jean Sévilla . Mais je pense qu’il est déja tard pour redresser la barre . Ce n’est pas etre raçiste de constater qu’il manque un dialogue entre des parents ne comprenant pas , et ne lisant pas le Français  , et leur progéniture qui passe leur soirée dans la rue . Et plus personne ne semble s’en offusquer Quand un pays vit 60 ans sans soucis et dans la paix , l’individualisme balaye toute solidarité . Seules les situations dramatiques crée la solidarité entre les humains.

    Répondre
  2. Anonyme

    15/07/2007

        "La société, autrefois, était cimentée par des valeurs partagées par la France de gauche et la France de droite, la France laïque et la France chrétienne. La morale de l’instituteur ressemblait à celle du curé, elle définissait le bien et le mal." dites-vous, Jean Rouxel.

        Pour moi le rejet de la morale traditionnelle a sa racine la plus profonde dans cette aberration que vous aimez: la foi chrétienne et la foi patriotique se confondaient. Et quand je lis les livres de morale d’avant 1914, je comprends mieux que des peuples dit "chrétiens" aient fait l’enfer sur terre afin de vaincre le "pays ennemi".

        Je ne vois guère, profondément parlant, que Jésus Christ soit rejeté dans notre société, mais que cette aberration devient évidente aux yeux de tous.
        Et l’église catholique qui a dû son développement essentiellement à cette confusion contre nature n’est pas près de s’en remettre.

        La patrie n’est qu’une convention humaine dont le nom indique bien qu’elle veut remplacer Dieu le Père. La France va disparaître, comme toutes les conventions, la culture et la langue française vont continuer à évoluer, et se fondre dans les autres.
        Chaque individu ne perd pas son identité pour autant dans l’avancée de l’histoire: ceux qui sont enfants de la Patrie véritable ne peuvent pas être abandonnés de leur Père. Ceux qui se fient à des mythes, comme la morale humaine, ont là l’occasion de se tourner vers Lui.

    Répondre
  3. m c jean

    24/04/2007

    j’ai raté Sevilla chez  FOG samedi, maisje ne peux me retenir de faire quelques remarques .

    Il ya longtemps que les Français admirent Aron, face a la gauche .. selon lui , pour un socialiste, le communiste est un cousin qui a mal tourné et le FN ?et notre cher candidat qui dit qu’on nait padophile, homo, delinquant, l’essence, les gênes….il est né gagnant….Jesus défendait il que les gagants ? relisons le sermon sur la montagne et les beatitudes !!!!!!  les agressions politiques ne sont pas des opinions, elles attaquent l’etre…et puis les mêmes qui mettent l’orde en avant; s’insurgent quand ils doivent le supporter, pour eux et leurs enfants qui doivent redoubler et qui se font virer, ou qui se droguent, l’autorité c’est toujours pour les autres …Anatrelle conseiller du pape dit que la France sst dépriméé a cause des homos qui se portent en modele, quelle foutaise, je peux vous donner les exemples en province , de jeunes gens virés de leur famille, j’ai eu des confidences, dans des groupes de réflexion de formation…

    plus de nation ??? il n’y a pas plus chauvin que le francais avec ses cousinades, ses recherches sur l’histoire du village, ses collections de cartes postales, ses vide greniers sortez, j’ai eu un metier mobile, je sais que ce n’est as la region mais la micro region : la champagne pouilleuse, le marais, le bocage

    quant à l’algarie, j’ai vecu en AFN, si le regime avait été si juste , nous serions restes, nous vivions a coté, et le parti colonial aempeché les reformes de PMFrance qui est tombé a cause des rois du vin, de l’alfa et diu blé relisez votre histoire

    68 a dénigré la consommation et le vietnam, le capitalisme c’est la cosommation , alors sachez voter ; il ya une troisieme voie

    Répondre
  4. Bois-Guisbert

    27/02/2007

    Il est vraiment regrettable que la discussion ne soit pas plus fournie.

    On oublie que le monde de demain sera ce que l’éducation des enfants d’aujourd’hui en fera.

    Répondre
  5. Gérard Pierre

    26/02/2007

    Merci SAS pour l’adoubement.

       J’avais déja l’honneur d’être chevalier depuis bientôt sept ans. ( comme je n’ai pas pu avoir TASTEVIN, j’ai accepté ONM. )

       C’est aussi ça le réalisme: ……. savoir revoir ses rêves à la baisse .

     

    Répondre
  6. Stephane de Saint Albin

    26/02/2007

    SAS, le vote Le Pen est sterile. JM ne fera pas mieux au second tour en 2007 qu’en 2002. Ni meme contre la pire des taches (je ne designe personne en particulier…). Il faut donc miser sur un autre candidat de la vraie droite. Quelqu’un qui a des valeurs claires, un homme de conviction, quelqu’un qui a la trempe necessaire pour bousculer le systeme, et obtenir des resultats…

    SSA
    http://france-demain.blogspot.com/

     

    Répondre
  7. sas

    26/02/2007

    excellent gérad pierre……tu m’as bien fait rire

    toi au moins ne vie plus dans de pathétiques rêves inatégnables…..mais tu as bien les 2 pieds ancré sur terre…….le syndrome du réalisme…..

    CONSEIL de sas……impose à ton rejeton l’inscription d’office à la star académie…..ou incite le à pousser un ballon……de plus il sera addulé par la foule en liesse(armée sur les stades mais en liesse) et de plus il aura acces aux plateaux télévisé…en tant que haute autorité….

    sas qui t’adoube…

    Répondre
  8. Gérard Pierre

    25/02/2007

       J’ai eu l’opportunité de lire " LE TERRORISME INTELLECTUEL " de Jean Sévilla et j’ai apprécié les affinités que j’ai ressenties avec cet auteur. En revanche, je n’ai pas encore eu l’occasion de lire " MORALEMENT CORRECT "

       La restauration de la morale passera inéluctablement par la destruction d’une certaine vision de la modernité d’une part et la requalification de l’autorité d’autre part.

       Qu’est-ce que la modernité ?

      Selon l’Encyclopédie Universelle Larousse, « moderne » vient du bas latin modernus, du latin classique modo « récemment ». Ce terme signifierait donc : « qui appartient au temps présent ou à une époque relativement récente »    
        
       La modernité ne serait-elle pas, tous comptes faits, qu’une simple prothèse permettant aux âmes superficielles de traverser une époque sans se poser de questions récurrentes ? Ne serait-elle pas qu’un onguent de l’esprit, parfumant une raison déviante ou léthargique?
     
       Qui disait : « Il n’est pire folie que de vouloir être le seul sage au milieu des fous » ? Sans doute quelqu’un qui, en bon philosophe, avait déjà perçu le caractère inéluctable de la modernité !
       ….. et Dieu sait que la morale ne passe pas, de nos jours, pour un concept moderne ! ! ! …… il y a du boulot en perspective.
       Quant à l’autorité ! …… " elle a foutu l’camp en 1968 ", … virée par les anarchistes reconvertis écolo. Pour preuve: Mon fils est blond. Ses yeux sont clairs. Il porte le prénom d’un saint local et un nom du terroir, le mien. Bachelier de l’enseignement général et diplômé de l’enseignement supérieur, il est depuis plus de deux ans en recherche d’emploi.
     
       Il passe son temps devant son ordinateur à rédiger d’inutiles curriculum vitae qu’il envoie ensuite dans toutes les directions, pour un résultat plutôt mitigé. Lorsqu’il sort, c’est pour se rendre à des entretiens professionnels au cours desquels on lui explique pourquoi il est dommage qu’il n’ait pas suivi un cursus différent. Parallèlement à ces gesticulations sans effets il prépare, à tout hasard, des concours administratifs. C’est ainsi que pour un poste de délivreur de cartes grises qui sera probablement mis au concours dans une sous-préfecture de notre département en 2008, il apprend par cœur un certain nombre d’éléments indispensables comme la densité du plomb , la date de promulgation de la loi Evin, la hauteur du ballon d’Alsace et les techniques d’emballage de la sardine à Concarneau.
     
       Après trente mois d’inefficacité chronique, je me suis permis de lui suggérer :
     
    «  Bouges toi un peu ! …………. Ne restes pas devant ton écran ! …………. Vas lancer des pierres sur un camion de pompiers, tires sur un véhicule des forces de l’ordre, brûles des voitures, une école, un gymnase ou que sais-je encore, tu n’as que l’embarras du choix ! ………… vas crier que Dieu est grand ! …………………… BREF, CHERCHES DU TRAVAIL ! »
     
       Eh bien vous savez quoi ? ……………… il m’a ri au nez.
     
       Les parents n’ont décidément plus d’autorité sur les enfants !

     
    Répondre
  9. SAS

    25/02/2007

    FONCTIONNAIRE……non…….communiste OUI…….pour annika , c’est ca yalta…POST 44

    sas

    Répondre
  10. Anonyme

    25/02/2007

    Annika, Si vous avez un autre moyen, réellement efficace, pour contraindre les parents démissionnaires à reprendre leurs petits voyous en main, et pas dans dix ans, mais dès demain matin, je suis preneur.

    Maintenant, j’attire aussi votre attention sur mon optimiste conclusion : "On peut donc continuer sans la moindre difficulté…"

    L’aspect optimiste est donc lié à l’absence de difficultés. Comme la politique du chien crevé au fil de l’eau…

    Répondre
  11. Annika

    24/02/2007

    A Bois-Guisbert:  "On ne parviendra à réinculquer le respect aux enfants qu’en rendant les parents pénalement responsables des incivilités de leurs rejetons. (…) C’est tout simplement impossible, désormais, sans l’"aide pressante" de l’Etat. Qui pourrait aller jusqu’à retirer les enfants aux parents qui s’avèrent incapables d’en faire façon…"

    Boy oh Boy ! L’Etat avec une GRANDE majuscule, une entité qui serait non seulement ce qu’elle est aujourd’hui – c’est à dire roi, juge, exécuteur, gestionnaire des caisses, garde du patrimoine, administrateur des lois et des biens, policier, pourvoyeur social, petit (très petit) militaire de passage, re-policier, diplomate raffiné qui chante cocorico sur des tas de fumier, etc.…  Mais il serait EN PLUS, un ingénieur social (social engineering en anglais) et rendrait ‘les parents pénalement responsables des incivilités de leurs rejetons’…  Afin d’appliquer ces nouvelles législations et de les faire respecter, l’Etat se devrait d’augmenter les rangs des employés de la fonction publique … Voici notre problème de chômage résolu… la France entière est devenue fonctionnaire !  

    Répondre
  12. Anonyme

    22/02/2007

    Dernier Tract Socialiste : " Etre Moral, c’est etre Ecologiste"
    En plus, ca marche dans les deux sens.
    Best,
    Mancney

    Répondre
  13. SAS

    22/02/2007

    uN sevilla tout comme un briguelhi…….ont une analyse exhaustive des faits et de l histoire qui devraient assurément faire partie du programme scolaire obligatoire en france…..notamment sur les méfaits du communisme…….

    mais jamais au grand jamais un mot sur le cancer qui nous ronge nous et nos institution ……la maçonnerie et son rôle létale…..donc trop p’évité dans cette quête de vérité poyur que ce ne soit pas une anomalie…..

    sas conseille: politiquement incorrecte : historiquement correcte et moralement correcte et bien sur l’ecole des crétins…

    bon puis après….

    SAS

    Répondre
  14. Anonyme

    21/02/2007

    Jean Rouxel : " L’ouvrage, qui s’arrache déjà, dénonce l’individualisme dominant qui, depuis mai 1968, a dissous toute morale commune, désagrégeant la société."
    C’est plus qu’évident et ce n’est pas nouveau, mais c’est bien de le signaler. Et si Son Altesse a raison (ca lui arrive parfois), pourquoi avoir tant tardé a parler de ce livre? Enfin mieux vaut tard, n’est ce pas?
    La chaine cablée Foxnews fait un tabac aux USA, et dans le Monde (En France? Comment? Mais non, voyons!) essentiellement parce qu’elle traite de VALEURS et de Common sens. Elle donne des reperes, elle encourage la décence.  (vous vous souvenez de ces mots?)
    Allez, il faut acheter ce bouquin de Jean Sévillia; on n’y apprendra rien, mais au moins on va "encourager", et envoyer un "message", et c’est important.
    Pour les futures élections, vous allez voir, ils vont nous ressortir le curé et l’instit …  Tiens, je vois d’ici les Socialos : " Et puis surtout, on ne fait pas de misere aux émigrés, hein, ce n’est pas moral".  Allez Jaures, allez imprimer votre tract.
    Best,
    Mancney

    Répondre
  15. Anonyme

    21/02/2007

    Jean Sevillia a entièrement raison, mais…

    Et le MAIS est gros…

    On ne parviendra à réinculquer le respect aux enfants qu’en rendant les parents pénalement responsables des incivilités de leurs rejetons.

    Comment espérer que des parents qui ont abdiqué depuis des années, reprennent – si tant est qu’ils en aient envie – leur progéniture en main du jour au lendemain ?

    C’est tout simplement impossible, désormais, sans l’"aide pressante" de l’Etat. Qui pourrait aller jusqu’à retirer les enfants aux parents qui s’avèrent incapables d’en faire façon…

    Mais on peut bien sûr rester dans l’incantatoire. Après tout, ça fait vingt ans et plus, que j’entends des colloques, débats, conférences, congrès, séminaires, consacrés aux problèmes croissants d’éducation, s’achever sur la formule rituelle : Il faut que les parents

    Et ça fait vingt ans et plus que, bien évidemment, les parents ne "fautent" rien du tout, que dalle, nib de nib, nada, nichts, niente, nothing… On peut donc continuer sans la moindre difficulté…

    Répondre
  16. sas

    21/02/2007

    A rouxel……..tu viens de sortir d ton armoire ?????ca fait plus d’un an que ce livre est diffusé,lu et enfin compris……mais quid de l’attitude du petit peuple aux elections……

    SEUL LE VOTE MASSIF LEPEN PEUT SIFFLER LA RECREATION…….et la tache de contrerévolution est telle……que sas se demande qui se collera à la reprise en main et comment on la fera…….le seul outiml que l’on avait vient de nous etre confisqué en INTERDISANT DE REVENIR SUR LA PEINE DE MORT……même en temps de guerre c’est vous dire leur débilitées…

    sas

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)