Lu pour vous : La langue de ma mère

Posté le janvier 14, 2009, 12:00
2 mins

la langue de ma mèreRené Chambon est un ingénieur retraité, qui s’est notamment distingué, voici peu, en reproduisant l’exploit technique des Romains qui étaient capables de déployer des auvents de toile au-dessus de leurs amphithéâtres, prouesse que personne n’avait plus réalisée depuis.

Mais ce n’est pas de technique qu’il nous entretient dans « La langue de ma mère ». C’est de mémoire et d’enracinement. Ces vertus si souvent vantées aujourd’hui et si méprisées dans la pratique par nos « élites ».

Sous la plume de l’auteur revit une France rurale où l’on aimait le travail bien fait, où l’on n’avait pas besoin de télé-réalité pour se divertir.

À la lecture de l’ouvrage, on a quelque peine à croire que cela existait chez nous, voici soixante ans seulement. Et l’on mesure l’écrasante responsabilité de la classe politico-médiatique calamiteuse qui a réussi à faire en quelques décennies d’un pays riche et fier de ses racines un conglomérat multiethnique, qui s’appauvrit chaque jour, et ne cesse de cracher sur son passé…

Acheter avec Amazon

6 réponses à l'article : Lu pour vous : La langue de ma mère

  1. Luc SEMBOUR

    17 janvier 2009

     

      Le reniement des racines renforce le PPU, Parti de la Pensée Unique.

      En effet au nom de "Liberté EGALITE, Fraternité", la France doit être peuplée d’égaux. Or le passé des immigrés en France est souvent peu reluisant et/ou mal documenté: que faisaient les Algériens il y a 300 ans? les Africains il y a 500 ans?

       De plus la grosse majorité de nos immigrés récents renient en bonne partie leur passé, puisque justement ils ont quitté leurs racines pour émigrer et ne sont pas très admiratifs de leurs civilisations d’origine, puisqu’ils y souffraient. D’autre part ils ne faisaient pas partie de l’élite de leur pays d’origine puisqu’ils y étaient en trop, et la connaissent mal puisqu’ils y étaient analphabètes.

       De plus les français ne se sentent pas tous obligés de feindre ouvrir grands les bras aux étrangers imposés par une politique qu’ils refusent et ne comprennent pas, ce qui pour les étrangers ne contribue pas à rendre plus accueillante la culture locale où ils ont été parachutés à coups de subventions prélevées sur les souchiens et sur leurs prédécesseurs. 

       Enfin, il est beaucoup plus difficile pour un nouveau venu, de faire sienne une culture qui n’est pas sa culture d’origine. Cela nécessite un réel effort personnel, et beaucoup d’argent public.

       Bref, par souci d’égalité et d’économie, il est important que les "souchiens" français aient les mêmes caractéristiques que les immigrés vis à vis de leur passé. Le "souchien" doit être un immigré en France, et le plus inculte possible, sans que ça ne se voie trop, sera finalement le mieux.

       LS

    Répondre
  2. Clovis Brunehaut

    16 janvier 2009

    Je suis entièrement d’accord avec vous ! Mais comment peut-il en être autrement?

    Lorsque les politiciens sont élus par une majorité de crétins ,ils ne peuvent qu’être des cons !Et ces cons nous ménent  aux désastres économiques, intellectuels et identitaires.

    Nous sommes formatés à la pensée unique pour mieux digérer les conneries de cette pégre ruinant notre pays en se goinfrant de notre argent!

    En étant apathiques, peut-être méritons-nous ce qui nous arrive ! Réveillons-nous!

    Pour en lire plus, RV sur le site : Le balai à chiottes d’Erostrate

     

    Répondre
  3. HansImSchnoggeLoch

    16 janvier 2009

    Vitruve, là je vous retrouve, moi aussi je regarde la TV allemande sur Astra et pas seulement les chaînes folkloriques, de très bonnes chaînes culturelles existent aussi (N24, Bayer-Alpha, Phoenix, N-TV etc…). L’allemand étant ma langue, je suis chez-moi. Les Allemands n’ont pas honte d’exhiber leur folklore et personne ne s’en plaint. En France cela serait certainement interdit par la Halde pour provocation et ostracisé par la bien-pensance pour ringardise.

    Avec une autre antenne Astra dirigée vers 29 degrés Est, j’ai accès au monde entier (anglais, arabe, hindou, paki, chinois, russe etc..).

    En tout à peu près 400 chaînes, comparé à la vingtaine de chaînes françaises. D’ailleurs les chaînes françaises ne m”intéressent pas. Trop pensée unique!

    Avec Valium.

    Répondre
  4. VITRUVE

    15 janvier 2009

    AVE

    Il m’arrive trés souvent de regarder la TV allemande en particulier SWR Rhein Pfalz et la chaîne bavaroise. Egalement le dimanche midi la RAI Uno pour y retrouver des émissions de terroirs qui présentent les spécificités d’une région , ses richesses culturelles et gastronomiques, son folklore et son histoire . On y voit régulièrement des gens qui portent le costume régional et qui sont fiers de leur particularisme.

    Pour ces fêtes de fin d’année , en particulier chez nos voisins allemands, que d’émissions où l’on entendait des chants de Noël , des contes pour enfants et où l’on concoctait des recettes traditionnelles .

    Sans prôner le port des "lederhosen" ou du "dirndle" ni celui de la coiffe bretonne (quoique!), j’en suis quand même à me lamenter sur nos chaînes "françaises" qui ont distillé durant cette saison , ad nauseam, les éternels vedettes du show-bizz, les sempiternels Drucker, Djamel , Gad, Boon, et autres évadés du sentier ou du bled.. j’en passe et des meilleurs, sans parler de ces lamentables bêtisiers en boucle sur fond de dessins animés débiles. 

    C’est vrai que nous sommes en République laïque, mais de là à nous punir et à renier nos trésors culturels régionaux , au bénéfice d’un Jeff Koons et de son homar dans les appartements royaux, jamais !

     

    ,  

    Répondre
  5. IOSA

    14 janvier 2009

    Simple comme bonjour…..les enfants crachent sur leurs parents, mais en fait c’est le contraire…..La France a toujours crachée sur ses enfants  et elle n’a que le juste retour de bâton tant qu’elle perdure dans cette voie.

    Pas assez blanc pour être français, mais juste ce qu’il faut pour faire de la chair à canon.

    Répondre
  6. HansImSchnoggeLoch

    14 janvier 2009

    Qui crache sur son passé, ne mérite qu’un avenir de médiocrité.

    Si les plantes se comportaient comme les natifs de ce pays, elles s’arracheraient leur racines pour mourir dans les heures qui suivent.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)