Lu pour vous : Roosevelt, Théodore : le républicain

Posté le août 19, 2009, 12:00
3 mins

Il y a déjà quelques mois, Bernard Martoïa a publié le deuxième tome de sa biographie de Théodore Roosevelt. J’ai déjà rendu compte du premier tome (n° 606). Et je rendrai compte bientôt du troisième, qui, entre-temps, est également sorti.

Au-delà de l’histoire d’un homme, un tel travail nous plonge, comme toujours, dans l’histoire d’une époque, c’est-à-dire les premières années du XXe siècle, aux États-Unis. Et c’est tout à fait passionnant.

On n’est pas obligé d’approuver l’ensemble du bilan de ce grand président, qui arrive à la Maison Blanche le 14 septembre 1901, à la suite de l’assassinat de son prédecesseur McKinley, dont il était le vice-président. En particulier, on peut contester son « impérialisme » vigoureux, qui fit sa gloire à Cuba, et qui le motiva aussi dans le dossier des Philippines…
Mais on est fasciné par l’énergie, la sincérité et le non-conformisme de Teddy. En politique, il ruse, mais défend toujours jusqu’au bout ses convictions. Lesquelles sont sans préjugé, aussi bien à l’égard des Noirs, que des Indiens et des femmes.

Deux traits méritent tout spécialement d’être signalés : 
– C’est à lui qu’on doit le développement considérable des parcs naturels aux État-Unis. Sous sa présidence, la surface des forêts nationales préservées fut multipliée par quatre !
– On est frappé par la modestie du train de vie du président des États-Unis de cette époque. Quand il parcours en calèche les rues de Washington, il le fait avec un conducteur et un seul garde de sécurité ! Mais il est vrai que l’homme dormait toujours avec un revolver chargé sous son oreiller !…

www.dumait.fr

331 pages – 21,90 euros
À commander auprès de
notre service abonnements
(+ 5,50 e de port: soit 37 euros franco)
Service abonnements :
4 Vérités-DIP
18 à 24, quai de la Marne
75164 Paris Cedex 19

2 réponses à l'article : Lu pour vous : Roosevelt, Théodore : le républicain

  1. UN chouka

    21/08/2009

    "Notre meilleur ami bien chargé sous l’oreiller"

    Et oui," ne sommes nous pas si bien sèrvi que par nous meme ?" 

    Répondre
  2. david

    19/08/2009

    J’ai eu la chance de visiter , dans le Vermont, à Shelburne, un musée qui contient une partie des trophées de Roosevelt. Car, si l’homme aimait les parcs naturels, il aimait aussi la chasse !! Un grand président, de toutes façons.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)