Matraquage de masse et résistance

Posté le mars 13, 2004, 12:00
7 mins

Certains courriers reçus ces dernières semaines après publication de mes articles me laissent pensif et perplexe. Ceux qui m’écrivent, pour la plupart, ne semblent pas faire de différence entre une opinion et un fait… S’il est désormais devenu impossible en France de faire ce genre de différence, cela veut dire que nous ne sommes plus en démocratie, que nous nous rapprochons du tiers-monde.

Une opinion est un avis subjectif. Un fait est une donnée prélevée sur la réalité. Si je parle de la faiblesse et du déclin de la France, ce n’est pas une opinion : c’est un fait, même si ce fait m’attriste et me consterne. Si je parle d’opposition planétaire entre islam militant et Occident, c’est sur la base du constat de faits là encore, même si ces faits n’ont rien pour me plaire.

Par ailleurs et dans la même lignée, je n’ai pas d’opinion du tout concernant l’administration Bush, je n’ai que des explications basées sur des faits. Toutes les opinions du monde ne feront pas disparaître les faits. Et les faits montrent que la France s’est fourvoyée et que Bush a été efficace et a gagné. Une attitude logique devrait consister à partir des faits et non des fantasmes de tel ou tel.

Je n’ai pas d’opinion concernant Saddam Hussein : il a été un dictateur pratiquant le meurtre de masse, il a cherché à se doter d’armes de destruction massive, il a eu des liens avec des groupes terroristes. Ce sont des faits, et j’aimerais que ceux qui me répondent se basent eux aussi sur des faits, et non sur leurs opinions. Quiconque est prêt à me montrer, faits à l’appui, que Saddam était un pacifiste et a apporté le bonheur, la prospérité et la liberté à son peuple, recevra mes remerciements chaleureux. Quiconque esquivera les faits pour asséner ses opinions me paraîtra dépourvu du minimum de sérieux nécessaire.

Je n’ai pas d’opinion non plus concernant Israël. Je sais seulement, là encore, à la différence de nombre de Français, la différence entre démocratie et totalitarisme, je sais ce qu’est le terrorisme, je sais ce qu’a été la Shoah, je connais l’islam et l’islamisme, je connais les moyens d’agitation-propagande mis au point dans la défunte Union Soviétique. Je connais dans le détail la façon dont le « peuple palestinien » a été inventé. Je suis prêt à parler à qui connaît l’histoire, pas à qui a des « opinions », car, je le répète, moi, je n’ai pas d’opinion. Je n’ai plus d’opinion sur rien depuis longtemps.

Nous vivons en France, de facto, et plus généralement une époque inquiétante et pré-totalitaire où l’opinion prime sur la connaissance, et où un footballeur qui utilise ses jambes et a placé sa tête aux abonnés absents, ou bien un présentateur de télévision qui a tout investi chez son dentiste, et rien dans la constitution de sa bibliothèque, peuvent faire un triomphe face à un vrai détenteur de savoir. Nous vivons une époque où les rédacteurs en chef de grands journaux peuvent, à la lecture de mes articles me dire qu’ils ont beaucoup appris : ce qui n’empêchera pas les mêmes articles d’être impitoyablement censurés, précisément parce qu’ils disent une vérité que désormais nul ne doit dire.

Karl Popper, peu de temps avant de mourir avait publié un petit essai intitulé « La télévision, un danger pour la démocratie ». Peu de gens, à l’époque l’ont pris au sérieux. La France montre à quel point Karl Popper avait raison : la télévision est devenue le moyen majeur d’information de millions de gens. Elle place sur le même plan le discours de mon ex-concierge et celui d’un spécialiste, et est même prête à confier le poste de spécialiste à de vils propagandistes. Elle distribue des simulacres de connaissance dissoute dans l’opinion et un mélange savant d’abrutissement médiocre (« Qui sera la nouvelle star ? ») et de propagande pernicieuse (répétez vingt fois par jour que Bush est un abruti et que les États-Unis s’enlisent en Irak, ajoutez que l’armée israélienne est cruelle, et vous verrez des milliers de chiens de Pavlov répéter les phrases bien apprises).

Internet, et une presse dissidente, dont « Les 4 Vérités » font partie, existent mais ne suffisent pas à contrebalancer le matraquage de masse.

Les lecteurs des « 4 Vérités » doivent le savoir : il est impossible de dire certaines choses dans les grands médias, même si d’épais dossiers de preuves existent. J’espère que les lecteurs des « 4 Vérités », dans leur immense majorité, ne sont pas dupes, savent séparer le bon grain de l’ivraie, et lisent la presse dissidente parce qu’ils savent qu’ils peuvent y trouver ce qui est censuré par les semi-totalitaires qui nous gouvernent. Et j’espère qu’ils ne se choquent pas de voir qu’ils y trouvent des faits dont ils n’ont pas entendu parler pendant la grande séance d’hypnose collective qu’est le journal télévisé.

Article précédent

Stallone et les Guignols

32 réponses à l'article : Matraquage de masse et résistance

  1. enitria

    4 avril 2004

    Je me demande si la dictature du prolétariat n’est pas juste en train de commencer. En effet, on donne de plus en plus souvent la parole a des individus qui analysent les grands évenements (faits) mondiaux à la lueur d’un savoir trop faible et d’une intelligence trop réduite. A part ARTE et des émissions tardives sur d’autres chaînes hertziennes, il n’y a pas de réelles investigations, puis d’analyses et de conclusions. Et il faut bien reconnaître que le peuple (dans ce qu’il a de plus péjoratif) adore ne pas réflêchir et regarder des ‘conneries à la télé’. A force, ce même peuple s’autoinfluence en redemandant la même boullie et ce jusque dans les journaux d’information.

    Répondre
  2. Jean-Luc

    30 mars 2004

    Monsieur, Je me garderais bien d’entrer dans une polémique stérile sur les idées que vous développez dans votre article mais concernant votre affirmation de n’avoir aucune opinion et de ne relater que des faits, laissez moi vous dire ceci. Vous vous trompez vous-même en prétendant une chose, somme toute impossible à réaliser, et je vais tenter de le démontrer en prenant quelques exemples que vous proposez au lecteur. Dans le cas où Bush aurait été efficace et aurait gagné, vous faites, je pense notament allusion au fait qu’il a gagné la seconde guerre du Golfe et celà est effectivement un fait indéniable. Cependant, a t-il gagné la paix en Irak? A t-il trouvé ces fameuses armes de destructions massive? A t-il amélioré la sécurité de son pays? A t-il prouvé que l’attentat du 11 septembre avait quelque chose à voir avec Saddam? L’Irak deviendra t-elle une “démocratie”? L’effet domino aura t-il lieu dans la région? Losque vous pourrez répondre oui à ces questions à la lumière de faits irréfutables, je dirais avec vous que Bush a gagné. D’ici là permettez moi de considérer votre affirmation péremptoire comme étant VOTRE opinion, se basant sur VOTRE analyse que j’estime bien superficielle. Quant à Saddam Hussein, le fait qu’il ait été un dictateur est une évidence, mais sur quels faits vous basez vous pour dire qu’il pratiquait le “meurtre de masse”? Si vous faites référence au gazage de villages Kurdes il y a plus de quinze ans, savez vous exactement comment celà s’est produit et pour quelles raisons? Pour ma part, j’ai lu que ces villages frontaliers avec l’Iran laissaient s’infiltrer des troupes Iraniennes qui prenaient à revers les soldats Irakiens lors de guerre Iran/Irak et que ses habitants avaient été sommés de quitter les lieux sans succès avant le gazage proprement dit. Je ne dis pas que se sont des faits, remarquez, mais pourquoi devrais-je croire davantage une autre version? Considèrez-vous qu’une dépêche laconique d’une agence de presse, qu’une déclaration des menteurs professionnels que sont les hommes d’Etats ou mieux encore, des services secrets, par définition manipulateurs, soient des FAITS indiscutables et totalement véridiques? N’avez vous rien appris du triste spectacle des soi-disant preuves d’armes de destructions massives en Irak sans parler des centaines de cas prouvés, souvent très longtemps après les faits, de mensonges éhontés des médias et des gouvernants? Quant à moi, je reste plus prudent que vous avant de marteler que certains événements sont des FAITS, car se faire tromper est chose beaucoup plus aisée que vous ne semblez le croire. Je ferais les mêmes réserves concernant les ADM que Saddam aurait cherché à obtenir après 1992 et les liens avec des groupes terroristes menaçant les U.S.A. Que je sache, celà n’a jamais été prouvé et cette histoire manque singulièrement de FAITS concrets. Par contre, si vous me dites qu’il soutenait les Palestiniens, y compris militairement, voilà un FAIT certain puisqu’il ne le cachait nullement et que les intéressés l’on confirmé. Cependant, faire l’amalgame du terrorisme d’Al Quaïda et des Palestiniens et la preuve que vous pouvez énoncer un FAIT réel mais lui donner un sens subtilement pervers pour amener de l’eau à votre moulin en diabolisant encore davantage ce tyran, afin de justifier l’intervention Américaine. Saddam était une menace pour l’Etat d’Israël, mais certainement pas des Etas-Unis ni du reste du monde car si des preuves existaient, je ne pense pas que Bush ou Blair se priveraient de nous en faire part. Ca c’est un FAIT ! Je ne voudrais pas trop allonger mon propos malgré les exemples nombreux que je pourrais extraire de votre écrit grandiloquent et prétencieux, mais je vous retourne simplement votre phrase que vous prendrez, je l’espère pour vous-même. Je cite:”Quiconque esquivera les faits pour asséner ses opinions me paraîtra dépourvu du minimum de sérieux nécessaire.” Et bien pardonnez-moi de vous le dire, mais vous n’êtes pas très sérieux cher Monsieur, car si quelqu’un sur cette terre a des opinions, c’est bien vous, vos opinions transpirent dans chacunes de vos paroles. Les faits dont vous parlez ne sont qu’une petite partie, souvent déformée, de la VERITE que personne ne peut connaître dans sa globalité. C’est un point de vue parmis six milliards d’autres, rien de plus! Prétendre ne pas avoir d’opinion s’est s’ériger soi-même en Grand Prêtre de la Vérité Absolue, alors que ce n’est que le state ultime d’une opinion obtue, intransigente et aveugle. Vous fustigez avec raison le journal télévisé et les médias Français qui ne donnent que des semblants d’informations prémachées et censurées de diverses façons, mais vous défendez les thèses des médias Américains pro-gouvernementaux totalement manipulés, comme d’ailleurs pratiquement tous les médias du monde entier. Comme vous semblez nous dire que vous connaissez à peu près tout sur tout, celà signifie que Foxnews ou CNN, par exemple, seraient donc dans le vrai avec vous. Descendez de votre piédestal et reconnaissez que comme tout le monde vous avez une opinion sur les choses et les gens. Elle est tributaire de votre milieu, religion, culture, sexe, âge, expérience, nationalité, ect… Les soit-disants faits sont souvent trompeurs pour toutes sortes de raisons volontaires ou involontaires, alors essayons d’être prudents et modestes. Amicalement vôtre!

    Répondre
  3. Daniel

    23 mars 2004

    Et les faits montrent que la France s’est fourvoyée et que Bush a été efficace et a gagné. Pas d’accord, ça c’est une opinion. Mon opinion à moi, c’est que Bush s’est fourvoyé et qu’il est en train de perdre. Amicalement

    Répondre
  4. Adolphos

    23 mars 2004

    “civils innocents ” ??? Ou avez vous vu que les civiles étaient innocents ??? Ne produissent ils pas les armes ? Ne participent-ils pas à l’effort de guerre ? Ne le soutient ils pas ? Ne deviennent-ils pas des soldats ? Comment ca, des “civils innocents” ? Est-ce de l’humour ? Et inversement en quoi les militaire (civile habillé en kaki) seraient ils coupable ? Quel différence entre leur balancer un bombe et en balancer une sur des civiles ? Vous vous imaginez peut être que le kaka permet de resister aux bombes ?? Ensuite, si les USA ont eu des comportements que la morale populaire condamne pour écraser le Nazisme et le Communisme ils valent de toute façons mieux que ce qui “à eut lieu et ce qui aurait eu lieu” si ces deux régimes étaient parvenu à leur fin. De toute façon contre le Nazisme Rouge ou brun tout les moyens sont bon, et un bon communiste est un communiste mort. Quand à la morale populaire, tout le monde s’en tape. Car ce n’est jamais qu’une morale personnel et individuel, au lieu de quoi les affaires de l’Etat implique une collectivité et la défense de ses interets. Ca n’a donc aucun rapport. De plus on ne peut pas se prétendre morale tout en poursuivant des interets, c’est contradictoire -ou hypocrite.

    Répondre
  5. Michaël

    23 mars 2004

    Monsieur Millière, votre courage me réjouit :il faut en effet une bonne dose de courage pour affirmer de telles opinions et proposer une analyse aussi fine, lorqu’on enseigne à l’Université Paris 8 Saint-Denis! votre dernier livre est un outil indispensable face au prêt-à-penser, et à la peur bien réelle que suscite l’islam et ses sbires qui profitent de la démocratie pour mieux la conquérir. Avez vous assisté à la “Journée de la Terre” , organisée par les étudiants arabes de Paris 8 ? Il y à 10 ans, j’ai failli y être lynché par des dizaines de personnes, car j’ai osé dénoncer les accusations mensongères en public ( auschwitz= palestine, sharon= hitler, sionisme=nazisme). Un ami parlant parfaitement l’arabe m’a sauvé en me faisant passer pour un fou…. Ma question est donc, comment faites vous monsieur Millière pour y rester sain et sauf ?

    Répondre
  6. français tout court

    23 mars 2004

    Merci à François Martel d’apporter un peu de bon sens, j’attends toujours qu’on m’explique pourquoi les USA ont donné le Liban et la Serbie aux musulmans, et aussi pourquoi le Carlyle group qui réunit les intérêts des familles Bush et Bin Laden est toujours occulté des débats. Y en a marre de votre francophobie Français tout court

    Répondre
  7. francois martel

    21 mars 2004

    Vous écrivez au sujet de Sadam Hussein: “il a eu des liens avec des groupes terroristes. Ce sont des faits” Les Etats-Unis ont eu (et ont probablement encore, cela on l’apprendra seulement dans quelques années lorsque d’autres documents seront déclassifiés) des liens avec des groupes terroristes que ce soit avec Bin Laden lui-même durant la guerre d’Aphganistan, avec les dictatures d’Amerique Latine, etc. C’est un fait. Que les USA ont eux-même le record en terme d’acte terroriste avec 250,000 de civils innocents assassinés à Hiroshima et Nagasaki, c’est un fait. Que les USA sont le plus grand producteur mondial d’armes de destruction massive et qu’ils s’en sont servis dans le passé alors qu’un an de recherche intensive en Iraq n’a rien révélé. C’est un fait. Si par contre vous voulez dire que Saddam Hussein et Bin Laden complotait ensemble, alors vous vous fourvoyez complètement. Richard Clarke dans son livre “Against all ennemies” qui connait sûrement plus les faits que vous (puisqu’il était haut conseiller à la Maison Blanche pour le terrorisme et participait aux discussions sur le sujet avec les interessés) affirme que le CIA, le FBI et M. Bush lui-même croyait qu’aucun lien n’existait entre Al-Quaïda et Saddam Hussein. C’est un fait. Je vous suggère de vous assurer que vos “faits” sont exacts, mais plus encore, de ne pas faire une sélection partisane des faits qui vous confortent dans votre idéologie en oubliant habilement les autres faits tout aussi réel qui donnent une vision plus balancée de la réalité. Néanmoins je vous félicite de votre effort pour créér des débats qui sont toujours productifs pour tous.

    Répondre
  8. LAYANI

    20 mars 2004

    Monsieur Millière, vous avez tout à fait raison de vouloir séparer les faits de l’opinion, mais vous ne pourrez éviter que l’opinion se forge sur des faits. Tout votre article le démontre. Ce que vous ne dites pas (mais je suis sûr que vous le pensez) c’est comment les faits peuvent être présentés avec leurs lumières et leurs zones d’ombre, forgeant ainsi de par la volonté délibérée du présentateur des opinions totalement fausses. Je ne crois pas que la télévision française fasse exception dans ce domaine. Il faut reconnaître que la télé de tous les pays du monde est un merveilleux outil de fabrication de l’opinion et parfois même de “fabrication” de faits. Ceci dit, il est important que des gens comme vous parlent même s’ils ne peuvent contrebalancer le “matraquage de masse”. Ces gens qui parlent vont devenir me semble-t-il de plus en plus nombreux — mieux vaut tard que jamais — et les événements d’Espagne du 11 Mars leur ont ouvert une porte qui n’est pas près d’être fermée.

    Répondre
  9. LAYANI

    20 mars 2004

    Monsieur Millière, vous avez tout à fait raison de vouloir séparer les faits de l’opinion, mais vous ne pourrez éviter que l’opinion se forge sur des faits. Tout votre article le démontre. Ce que vous ne dites pas (mais je suis sûr que vous le pensez) c’est comment les faits peuvent être présentés avec leurs lumières et leurs zones d’ombre, forgeant ainsi de par la volonté délibérée du présentateur des opinions totalement fausses. Je ne crois pas que la télévision française fasse exception dans ce domaine. Il faut reconnaître que la télé de tous les pays du monde est un merveilleux outil de fabrication de l’opinion et parfois même de “fabrication” de faits. Ceci dit, il est important que des gens comme vous parlent même s’ils ne peuvent contrebalancer le “matraquage de masse”. Ces gens qui parlent vont devenir me semble-t-il de plus en plus nombreux — mieux vaut tard que jamais — et les événements d’Espagne du 11 Mars leur ont ouvert une porte qui n’est pas près d’être fermée.

    Répondre
  10. goldmann

    20 mars 2004

    Je veux tout simplement remercier Guy Millière pour sa lucidité et son courage. Courage en effet de dénoncer les contre-vérités que l’on peut lire depuis de nombreuses années dans les médias. Ce qui m’inquiète le plus, c’est que ces mensonges sont relayés par la majorité des intellectuels français, de edgar Morin à Edwin Plenel en passant par Rony Brauman. La lecture des écrits de Mr Millière me laisse encore un peu d’espoir quant à l’avenir. Cependant les résultats des votes en Espagne, applaudis par la plupart des français, laissent entrevoir le pire.

    Répondre
  11. Michel

    20 mars 2004

    J’ai visionné une video recemment sur le conflit Israelo-palestinien ou des leaders du Fatah s’exprimment et disent qu’ il n’y aura aucun besoin de frontières entre le futur état palestinien et la Jordanie ainsi qu’entre les autres états voisins.N’est ce pas l’aveu même de la non identité?quel difference y as t il d’un point de vue culturel entre le Syrien, le Jordanien et le Palestinien. Rien ou bien peu, pour avoir vecu au moyen orient plusieurs années.Ce peuple a été largement utilisé pendand la guerre froide entre les blocs communiste et occidental, il est aujourd’hui utilisé par les islamistes qui veulent a nouveau allumer un feu entre l’orient et l’occident.Ceux qui paient la facture sont toujours les mêmes, les palestiniens eux mêmes, accrochés à un rêve qui n’a jamais existé et qui risque de ne jamais exister. Michel

    Répondre
  12. brotherbig

    19 mars 2004

    Certains d’entre vous s’inquietent de la censure qui sevit sur les forums gaucho-marxo-verts des medias officiels, mais ceci n’est rien, vraiment rien a côté de ce qui nous attends d’ici 4 ou 5 ans quand la derniere mouture de windows (longhorn) se sera repandue sur tous les ordinateurs de la planète. renseignez vous sur les termes suivants : tcpa, tcg, palladium,NGSCB etant un professionnel de l’informatique, je vous assure que l’univers que microsoft nous prepare est bien pire que tous vos cauchemards, meme si certains d’entre vous pensent que les articles et informations qu’ils vont lire sur ce sujets sont exagérées, fantaisistes, delirantes … il n’en est rien, tout cela est possible avec les technologies actuelles et quand ce système equipera la majorité des ordinateurs de la planete plus personne ne pourra l’arrêter. je suis pourtant un defenseur du liberalisme mais le cas unique au monde “microsoft” montre les limites du système. renseignez vous par vous meme et faites vous une opinion … commencez ici par exemple : http://www.lebars.org/sec/tcpa-faq.fr.html

    Répondre
  13. MARTINE

    17 mars 2004

    Qui ne sait pas ce que c’est que le conformisme bien pensant, l’évitement des vrais problèmes, le poids pesant du “politiquement correct”, peut se rendre sur le site du Figaro (rubrique “Forum”) et constater quels sont les thèmes qui ont été sélectionnés et quels sont ceux qui n’y figurent pas (ex : antisémitisme, immigration, corruption, etc.) Il y a manifestement des sujets dont on ne doit pas parler. Et, dans les rubriques admises, la censure veille. J’ai fait quelques tests (ex : origine historique du “peuple” palestinien) : mon message, pourtant exprimé en termes très modérés, a été tout simplement “rejeté” (sans explication). Cette chappe de plomb qui pèse sur les échanges intellectuels, et qui est toujours orientée dans le même sens (contre Bush (qui bénéficie pour lui tout seul d’un “Forum” où chacun est invité à déverser sa haine), les Etats-Unis, Israel, l’identité nationale, etc., mais pour l’immigration, le métissage, le droit au logement (sic), etc.) finit par empêcher la circulation des idées, en dépit d’Internet et des technologies modernes de communication.

    Répondre
  14. Adolphos

    16 mars 2004

    Mathieu, je connais ce site Marxiste. Leur critique sont purement idéologique. Acmedias par contre critique la violation de la vérité, pas leur interprétation. Par ailleur ils ne sont pas sionistes. Simplement c’est dans ce conflit la que regne la plus grande désinformation. D’ailleurs tu peux toi aussi leur écrire pour dénoncer des falsification de faits (des faits uniquement, pas que machin n’a pas vomi sur les patron alors qu’il aurait du..). Alors ne te prive pas.

    Répondre
  15. Adolphos

    16 mars 2004

    Pancrace, la France n’est pas une démocratie, et elle ne le prétend pas. Nous sommes bel et bien en République -la démocratie, j’ai peur que ca ne fonctionne tout simplement pas. Mais cela ne change rien au fait que “dissident” est un terme inaproprié. Car qui vous empéche de voter LCR ou FN ? Ou pire : Vert ! 😉 Maintenant que le terrorisme intellectuel sévice (c’est le cas de le dire !), on le sait bien. Mais ce n’est pas le fait du systéme Républicain mais du noyotage par des Marxistes des média…

    Répondre
  16. Bensoussan Madeleine

    15 mars 2004

    j`étais en train d’écrire mon commentaire et je l’ai envoyé par mégarde sans avoir eu le temps de le terminer!

    Répondre
  17. bensoussan

    15 mars 2004

    Sur la question palestinienne Les islamistes ont une pensée totalitaire mais se servent du langage de la démocratie pour leur propagande. Ainsi afin de démoniser Israel, on accuse ce tout petit pays de tous les maux de la terre, un discours absolument parallèle à celui d’Hitler tout en accusant Israel d’être un état nazi. Cette démagogie du langage est typique du monde arabe. Il serait intéressant à ce sujet d’écrire un article sur tout ce qui se dit sur Israel, de faire un contrendu des mensonges qui se sont accumulés sur ce pays et de regrouper les caricatures racistes qui ont été propagées chez les palestinniens et dans le monde arabe. Ainsi en Egypte, une série télévisée très populaire utilise les pires archétypes racistes. Quant à la Syrie, dans une de ses emissions télévisées, des juifs versent le sang arabe pour la Paques. Quant aux lavages de cerveau que subissent les palestiniens depuis leur plus jeune âge, à l’école, à la mosquée, dans les universités, à la télé et à la radio, celà exigerait un livre entier. Vous dîtes ‘Je connais dans le détail la façon dont le « peuple palestinien » a été inventé’. La réussite de la propagande arabe est basée sur 3 éléments: 1. la complicité des gouvernement en place pour supporter cette propagande. Celà a été le cas du gouvernement Chirac. 2. La complicité des médias et ceci est relié au point 1. 3. mais surtout l’ignorance des peuples. Si on vous dit qu’un chat est noir alors qu’il est blanc, vous le croyez. Si j’entendais à la télé qu’en Inde 10 000 musulmans ont été massacrés, je le croirais sans peine. La grande victoire de la propagande arabe est due à l’ignorance: L’ignorance des médias et l’ignorance des masses. 4. C’est là qu’il faudrait intervenir (si les gouvernements le permettent) en préparant des documentaires historiques, dans ce cas-ci sur l’histoire d’Israel, en se servant d’historiens et de spécialistes de la question moyen-orientale. La rectification des faits doit absolument se faire avec l’aide des tribunaux s’il le faut. Enfin, si j’ai bien compris, en Europe aujourd’hui, les enfants qu’on pousse à se suicider sont des héros. Je dirais aux européens, votre partisanisme dans la question d’Israel, encourage le terrorisme islamiste. Des milliers de jeunes arabes s’associent à la cause palestinienne et sont prêts ou seront prêts à se faire sauter, Ainsi ces sacrifices d’enfants, de vieilles personnes et d’adultes feront leur apparition partout dans le monde. Ce sera le tour de chacun.

    Répondre
  18. SIRIUS

    15 mars 2004

    Nous vivons dans un climat de terreur idéologique et bien pensante. Il n’y a qu’à voir les réactions de haine délirantes auxquelles donne lieu l’article de Pierre LANCE dans ce même numéro des “Quatre vérités”. La régression intellectuelle de tout un peuple est très inquiétante quand elle est poussée à ce point. Il a va de même pour la régression morale : voyez ces pauvres Espagnols, jouets des terroristes : il suffit d’un attentat sur leur sol pour inverser les résultats des élections. Quand on pense que les Londoniens épargnés par les bombes félicitaient Churchill et lui demandaient de tenir! Quelle différence ! Quelle honte ! Quelle lâcheté ! Quel aveuglement ! Ces gens croient, 65 ans après Munich, qu’il suffit de vouloir la paix pour l’obtenir. Ils n’ont rien appris ni rien compris. Le réveil risque d’être terrible.

    Répondre
  19. Mathieu

    15 mars 2004

    Pour Adolphos, voilà un autre site qui dénonce de nombreuses formes de servilité médiatique : http://www.acrimed.org Je précise tout de même que ce dernier n’est lui pas ouvertement sioniste : nobody’s perfect !

    Répondre
  20. Pancrace

    15 mars 2004

    Réponse à Adolphos : Je trouve que l’expression “dissident” employée par M. Millière pour caracériser tous ceux qui à des degrés divers refusent le calibrage sidérant des cerveaux auquel nous assistons en Hexagonie actuellement, sur tous les sujets , de la culture à l’environnement en passant par l’histoire , la science ,l’économie, la morale, etc. est tout à fait pertinente. La France est certes une République, certainement pas une démocratie, il faut être naïf ou de mauvaise foi pour ne pas le réaliser… Quant à la soi-disant “oppression espagnole sur les Basques”, ignorez vous ou faites vous semblant d’ignorer que le Pays Basque espagnol (Euzkadi) bénéficie d’une large autonomie dont ne peuvent que rêver les Basques français ou les Corses ou les Bretons…

    Répondre
  21. berny

    14 mars 2004

    Il est bon de voir que tout n’est pas vraiment perdu, que nous pouvons en esperer par le biais d’internet de dire la vérité. Je vous propose le petit texte d’un message que j’ai adressé au rédacteur du Nouvel Observateur, mais vont ils le laisser passer sur leur site. Le titre de votre article sur les attentats en Espagne est une véritable honte, vous écrivez, L’Espagne paie sa collaboration. Nous savons que les autorités Françaises ont fait monté le niveau de vigie pirate. Si par malheur demain nous avions des attentats similaires, quel sera le titre. Les morts de l’attentat de Bali que payaient-ils. Ce qui est grave, c’est que vous justifiez le terrorisme, que ce soit par idéologie politique ou par recherche de lectorat, c’est une honte.

    Répondre
  22. alain

    14 mars 2004

    je viens de découvrir cette presse “dissidente” en recherchant des opinions diffèrentes de celles des médias conventionnels. Je remarque que je ne suis pas le seul à avoir les yeux ouverts et le cerveaux en activité. continuez

    Répondre
  23. gigi

    14 mars 2004

    BRAVO! Une belle preuve de courage et de franchise à une époque où tout le monde n’ose dire ce qu’il pense vraiment par crainte d’être catalogué…. Une juste démonstration que de nos jours , beaucoup pensent plus avec leur coeur et leurs rancoeurs plutôt qu’avec leur cervelle!!!!! ENCORE Bravo et merci pour ceux qui bien souvent doivent se taire!

    Répondre
  24. theodore

    14 mars 2004

    La manipulation a de beaux jours devant elle… / dixit absolument d’accord avec vous untel, et c’est bien la le drame de nos sociétés “intelligentes”.

    Répondre
  25. untel

    14 mars 2004

    “Un fait est une donnée prélevée sur la réalité” Bien sur, mais celui qui relate le fait en toute honnêteté utilise ses mots, son language et aussi son cerveau pour raconter ce fait. C’est la bouteille à moitié vide ou à moitié pleine. Où est la vérité ? Existe t il une ou plusieurs vérités ? La manipilation est très facile. Le niveau culturel et le niveau d’intelligence de chaque individu étants par principe différents, la lecture et la compréhension d’une phrase relatant un fait sera logiquement elle aussi différente. La manipulation a de beaux jours devant elle.

    Répondre
  26. Pierre

    14 mars 2004

    Bravo, pour votre article, Guy. Nous ne sommes plus en effet dans un etat libre. Les medias racontent souvent n’importe quoi et roulent pour le compte de la gauche (PS-PC-Verts-MDC) et de la nouvelle gauche (UMP-UDF)et leur reve de fonder une deuxieme Algerie en France. Amities

    Répondre
  27. leo.desk

    13 mars 2004

    votre approche sur le matraquage de masse et résistance,ainsi que sur les faits et opinions intéréssant a déveloper sur la France qui serais pré-totalitaire?? quand a internet ,je suis en plein accord avec vous!!! sur la presse dissidente,elle contrebalance la presse et les médias étatiques(genre AFP ,lmonde ,libé,a2,fr3!!!!!) qu’elle honte pour l’a2 d’avoir étais pris en flagrand délis de mensonge avec”l’affaire Juppé”. sur le confli Israelo-arabe votre approche m’intéresse,j’aimerais plus de détail a ce sujet et votre point de vue sur la façon dont a été inventé le< < peuple paléstinien>> serais intéréssante a connaitre!!! merci…. votre analyse sur l’anti-américanisme ,anti-israelisme et anti-sémitisme mon troublé tellement c’étais d’une forte réalité….. leo.desk

    Répondre
  28. maryse

    13 mars 2004

    Monsieur Je vous trouve très courageux de prndre de tels “positions” , car je me rend compte aujourd’hui que si l’on n’adhère pas à la pensée unique, on risque gros. Cependant j’aimerai savoir ou je pourrai me renseigner sur le fameux mythe du peuple palestinien, car malheureusement, à chaque fois que j’entends ce discours dans les différents médias, notamment à la radio, le journaliste coupe tout de suite la discussion sous prétexte d’intolérence. Je vous remercie.

    Répondre
  29. Adolphos

    13 mars 2004

    Pour revenir au sujet, Guy Millière à évidement raison. Tout ca est le résultat de la contre-culture de Mai 68… “Dis moi “d’ou” tu enseignes…” 30 ans plus tard ca nous donne ca : http://linuxfr.org/comments/367521.html “Je voudrais juste rappeller que ces gens la sont en guerre! Est ce qu’il viendrait à l’esprit d’une seul personne ici de dire que les gens qui était dans la resistance pendant la guerre en 39/45 etait des connards d’assassins sans pitiés? Non, parce que mon grand pere a du sang sur les mains et je pense que ca lui ferait plaisir d’entendre ca… Certain me diront, c’est pas pareil, on est pas en guerre avec la corse et le pays basque. Parce que l’on était en guerre avec l’allemagne? Il ne me semble pas! Je ne sais pas si beaucoup de gens savent de quelle maniere la france s’est enparé de la corse apres l’avoir racheté. Attention, je ne dis pas que ce genre d’attentat est normal(meme si aucun lien n’a été fait avec l’ETA), je pense meme qu’il faut etre profondément débile pour perpétrer un attentat contre le peuple(qui est responsable de la politique de son gouvernement uniquement pas le biais des éléctions, ce qui est si peu). Par contre, quand c’est un policier ou un militaire qui meurt, c’est certe dommage d’en arriver la mais cette personne a choisi son camps. Heureusement, la majorité des attentats sont des attentats contre l’Etat et non contre le peuple. Attention, je ne dis pas non plus qu’il faut tuer les flics, ils ne sont que les marionnettes sanglantes de l’Etat espagnol(ou francais). Par contre, il faut savoir aussi la facon dont la guardia civil se comporte avec le peuple basque, les violences policière sont fréquentes. Attention aussi, pour etre allé à bilbao, les basques sont dans leur grande majorité indépendantiste, pas tous d’accord avec les attentats mais tous pour leur indépendance! Et il sont coinssés entre une france qui a trop a faire avec la corse et une espagne donc la repression est devenu le seul moyen d’expression. ” Consternant…

    Répondre
  30. Adolphos

    13 mars 2004

    Je n’aime pas l’expression de “la presse dissidente”. Un comuniste pur et dur m’a affirmé -sans rire- qu’il était un dissident. Mais je ne vois pas comment dans une démocratie on peut être dissident : c’est un non sens absolut. Par ailleur il me semble qu’il existe un site web affreusement gauchiste nommé samizdat (?), du nom des écris que, justement, faisaient circuler les dissidents des pays communistes. Et l’on sais que circule allégrement les expression “Mur de la Honte” contre Israel. Bref, ce petit mot de rien du tout cherche à placer à égalité la république et le totalitarisme, comme ca, l’air de rien, dans une de ces manipulation intellectuel dont les coco ont le secret. Il permet aussi de s’exonérer de devoir de mémoire. Des dissident en URSS ? Mais mon bon monsieur, moi aussi je suis un disident ! Ca prouve bien que la démoratie est en fait totalitaire et blablbla -“totalitarisme libéral” que ca se nomme. Bref, une expression qui, à mon humble avis, doit être proscrite quand on parle d’une démocratie. Car la France, malgrés évidement ses défauts et ses failles, reste tout de même une démocratie. En tous cas, on n’est pas chez Staline, hein ? 😉 Maintenant comment appeler cette presse libre, je ne sais pas trop. Complémentaire ? Citoyenne ? Ouverte ?

    Répondre
  31. theodore

    13 mars 2004

    Quels pédagogues nous étions, quand nous n’avions pas le souci de la pédagogie! Daniel Pennac (Comme un roman )

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)