Nous sommes en guerre !

Posté le mars 23, 2004, 12:00
5 mins

Les attentats effroyables commis à Madrid voici quelques jours m’ont choqué, comme tout un chacun. Ils m’ont incité aussi, hélas, à me poser des questions.

Pourquoi les actes commis ont-ils été décrits comme barbares au degré où ils l’ont été, pourquoi ont-ils fait l’objet d’une réprobation si unanime alors que des actes du même ordre n’ont cessé d’être commis contre des hommes, des femmes et des enfants israéliens au cours des trois dernières années ? Je ne puis croire que c’est parce que les hommes, les femmes et les enfants tués en Israël étaient juifs. Il semble pourtant qu’attaquer des juifs ou des espagnols ne soit pas la même chose dans l’Europe d’aujourd’hui…

Par ailleurs, l’empressement des autorités espagnoles à incriminer le terrorisme basque m’a, d’emblée, semblé suspecte. Les méthodes employées, la volonté de tuer le plus grand nombre de gens possible, la simultanéité des explosions, le désir de détruire un bâtiment et de tuer les secouristes m’ont paru dès les premières minutes la marque de l’islamisme. Le gouvernement espagnol a, je pense, incriminé l’ETA car il était au moment de l’attentat, confronté à des échéances électorales. Le fait qu’un des rares gouvernements européens courageux doive faire son possible pour éviter d’incriminer les terroristes islamiques sous peine de perdre le soutien de son opinion publique et de risquer de courir à la déroute dans les urnes est inquiétant. Les journalistes de divers pays d’Europe se sont, de fait, empressés de dire que si c’était l’ETA les attentats étaient injustifiables, mais que si c’étaient des islamistes, ce serait la « facture présentée à Aznar » pour son soutien « aveugle » à la lutte anti-terroriste de l’administration Bush. Faut-il en déduire que, pour les journalistes européens en général, la lutte de l’administration Bush contre le terrorisme est inadmissible et odieuse ? Faut-il en déduire que pour les mêmes journalistes, Aznar s’est comporté en aveugle en rejoignant le combat planétaire de Bush ? Cela voudrait-il dire que, pour les mêmes journalistes encore, le gouvernement français s’est comporté de façon beaucoup plus sage en pratiquant la politique du renoncement ? Si c’est là non seulement l’avis de journalistes, mais le sentiment dominant en Europe, on peut craindre le pire…

La réalité est celle-ci : l’Espagne a été frappée par le terrorisme islamique parce qu’elle est un allié clair des États-Unis d’Amérique. La réalité est que la population espagnole a, dans un premier temps, manifesté sa réprobation du terrorisme parce qu’elle n’en connaissait pas les auteurs. Plus les auteurs seront connus et identifiés clairement comme islamistes, plus la population espagnole tournera sa colère non contre les islamistes, mais contre son gouvernement et contre les États-Unis…

La réalité est que le terrorisme islamique peut tuer des Américains sans tuer la détermination du peuple américain, bien au contraire, mais que le terrorisme islamique peut tuer des Européens et les inciter à la soumission. Je me demandais après le 11 septembre 2001 ce qu’aurait été la réaction d’Européens à un crime aussi barbare. Je pensais tristement que les Européens réagiraient comme les terroristes pourraient l’espérer. La réalité confirme mes pires craintes. Il est vrai que les manifestations de courtisans de Ben Laden et de Saddam dans les grandes villes européennes au printemps 2003 constituaient, déjà, une forme de confirmation,.

Les peuples européens peuvent-ils survivre ? Maintenant que l’Europe est frappée par le terrorisme islamique de masse, nous aurons bientôt la réponse. Les peuples européens ne survivront en tout cas, s’ils survivent, qu’en regardant en face, et avec détermination, le nouveau danger totalitaire qu’est l’islamisme. Face aux totalitaires, les discours ne servent à rien. Quand une guerre est déclarée, il faut la mener. vjournal télévisé.

30 réponses à l'article : Nous sommes en guerre !

  1. Didier

    30/03/2004

    Les Espagnols n’ont pas été frappés principalement pour ce qu’ils ont fait (soutien aux USA…) mais pour ce qu’ils sont, c-à-d des « infidèles », des « croisés », des « roumis »,… La guerre entre l’Occident et l’Islam remonte tout simplement à la fondation même de cette « religion de paix, d’amour et de tolérance ». « Quand vous rencontrez des infidèles, tuez-les au point d’en faire un grand carnage… »(Coran sourate XLVII,4).

    Répondre
  2. Leo leo

    29/03/2004

    Bonjour Neuneu je suis de ton avis , mais tu oublies quelque chose . Je crois que la civilisation européenne n’ose plus se défendre , nous sommes devenus des cibles et nous l’acceptons . Aucun espagnole n’a agressé de personnes appartenant à la communauté qui a posé des bombes . Pourtant des indigènes ayant perdu un être cher aurai pu perdre leur contrôle et commettre des actes de violences contre les allogènes . En France des individus appartenant communautés allogènes brûlent des centaines de voitures , personne n’ose se défendre . Nous sommes soumis à une dictature humaniste qui nous a enlevé toutes défenses immunitaires . Salut

    Répondre
  3. NEUNEU

    28/03/2004

    Bonjour, J’ai beaucoup apprécié l’article de M. MILLIERE. Je partage son analyse, je suis simplement plus pessimiste: les européens ne se défendrons pas contre la menace…de qui vous savez (les barbus) Je fais une remarque:après les attentats de Madrid je n’ai vu aucune foule musulmane défiler, ni en France, ni en Espagne, contre le terrorisme islamiste…Bizarre non? Mais dans certains pays « ils » ont manifesté contre « l’élimination » du penseur du Hamas, un certain YASSINE… Je n’ai pas entendu le représentant de la mosquée de Paris protester contre la tuerie de Madrid, une fois annoncée la responsabilité islamiste…Bizarre, non? Ou alors je suis NEUNEU…c’est d’ailleurs mon pseudo… A bientôt ??? NEUNEU

    Répondre
  4. Ryan

    28/03/2004

    Peu importe pourquoi les espagnols ont voté socialistes, par colère contre Aznar, par peur du terrorisme, voire les deux. Le résultat est là : les espagnols ont voté pour des personnes qui vont se coucher devant l’islamisme, pensant sans doute que le fait d’accéder aux demandes de ces êtres immondes (les communiqués indiquaient en effet que la présence de mécréants en Iraq étaient une des causes de leurs attaques) allait arrêter le terrorisme. Quelle lâcheté, quelle naïveté. Monsieur Furlainac, vous accusez Monsieur Millière de faire l’amalgame entre la situation en Iraq et le terrorisme. Mais n’est-ce pas ce qui a été fait par nos médias ? N’a t-on pas entendu et lu aux lendemains des attentats que l’Espagne payait son alliance avec les USA ? N’a t-on pas vu les socialistes français utiliser les attentats comme argument de campagne alors qu’ils fustigeaient il y a peu l’utilisation d’images des attentats du 11 septembre par Bush dans sa campagne ? Vous dîtes également que l’Europe participe à la lutte contre le terrorisme. En paroles oui….mais de façon pragmatique, que fait-on ? L’Europe va accélérer l’adoption de sa constitution…la belle affaire. Mais au niveau sécurité de nos états ? Ah oui, de nombreuses propositions vont être faites par la Commission mais combien de temps faudra t- il attendre pourqu’elles soient mises en place ? Y aura t-il une véritable coopération ? Il n’y a qu’à voir dans les derniers rapports sur Europol comment la non-coopération règne. La Commission souhaite renforcer la prise d’empreintes digitales et la création de fichiers aux frontières. Bien….mais savez-vous que cette mesure a été huée par nos députés socialistes lors des discussions sur la loi Sarkozy relative à l’Immigration ? Enfin! cela serait contraires aux libertés fondamentales, on stigmatiserait certaines populations! Monsieur Millière a raison quand il dit que les attentats du 11 mars ont tué la détermination de l’Europe (à l’inverse des celle des américains après les attentats du 11 septembre). Ce qui m’a le plus choqué, c’est qu’après les attentats du 11 mars, les médias et l’opinion publique ont fustigé Bush et Sharon. Et oui, l’Espagne paye son alliance obscure avec les USA et Israël. Aulieu de se diriger vers nos véritables ennemis, ces immondes islamistes qui mettent le monde à feu et à sang, nous avons accusé tout de suite les américains et Israël. Belle leçon de lâcheté. Pour lutter contre le terrorisme, pourquoi ne pas faire en premier lieu un grand ménage dans nos propres états qui deviennent des bases arrières du terrorisme. Ne faudrait-il pas commencer, en usant si nécessaire de la force, par nettoyer nos villes de tous ces islamistes qui utilisent nos valeurs démocratiques pour faire leur propagande, vomir sur l’occident, et laver le cerveau de notre communauté musulmane ? Est-ce cette direction qui est prise par notre belle Europe ? Non, non, les espagnols votent socialiste, les français votent socialiste et tous en coeur nous condamnons les méchants israëliens qui ont liquidé un terroriste qui commanditait des attentats contre des bus scolaires. Cerise sur le gateau, qui mieux qu’un représentant de la France, pays où l’on hissait bien haut les portraits de Saddam dans les rues, pouvait défendre Saddam Hussein, dictateur qui defenestrait ses maitresses et favorisait l’entrainement des commandos de Ben Laden (« dans l’ombre de Saddam) ? Me Vergès!! C’est sûr, nous sommes sur la bonne voie….

    Répondre
  5. R. Ed.

    28/03/2004

    Pour Dolf : vous pouvez constater que J.Fur(a)lainac n’a rien compris.C’est sûrement un petit jeune BCBG qui du haut de ses quelques années d’existence croit avoir tout compris.Lorque les Boys sont venus par deux fois sauver lOccident(et les Juifs rescapés également)du joug allemand il nous dira que ces volontaires sont venus mourir sur nos plages de sable fin par intérêt.Pour une petite place dans un joli cimetière,exposé au Sud de préférence!Je me demande même s’il n’a pas une connection directe avec tous les services secrets occidentaux ,accès aux archives y compris.Il voit ce qui se passe et il en tire des conclusions .Américains =terroristes ?Le Pen=Hitler? Même vue de l’esprit ,gauchiste,voire même extrême-gauche,pas un libéral(pour son confort personnel peut-être)

    Répondre
  6. jacques furlainac

    28/03/2004

    Pour dolf. 1) Votre argument résumé en une phrase est que « la fin justifie les moyens ». Et donc si la fin est bonne (se protéger) un acte terroriste (utilisant la définition d’un dictionnaire, ce qui inclut la bombe d’Hiroshima) est moralement acceptable, mais que si la fin est mauvaise (islamisé le monde) un acte terroriste est inacceptable.  » 2) Mais la question débattue était: les Etats-Unis ont-ils commis et participer à des actes terroristes? Et il n’y a qu’une réponse possible: oui. Que la fin justifiait que ces actes terroristes aient été commis ou non, cela n’était pas la question. 3) En ce sens la « guerre au terrorisme » ne fait pas vraiment de sens. On devrait plutôt dire la guerre à tous ceux qui cherchent à imposer leur idées par la force ce qui regroupse ipso factor: eta, islam extemiste, dictateurs, pays colonisateurs, marxistes, etc. 2) »on mesure toute la doctrine gauchisante » Pour votre information je ne crois pas à la distinction gauche ou droite car les termes impliquent que l’on fasse un lien entre porter des armes, s’opposer à l’avortement, être pour la peine de mort, favoriser le libre échange, et aller à l’Eglise, lien qui m’apparaît parfaitement absurde. Ainsi comment peut-on caractérisé en terme simpliste gauche/droite quelqu’un (comme moi) qui est économiquement libéral, accepte la peine de mort seulement pour les crimes prémédités les plus crapuleux, est en faveur de l’avortement, considère que la plupart des religions sont parfaitement ridicules, accepte que l’Etat s’occupe de domaines utiles que le privé ne peut ou ne veut pas s’occuper (typiquement parce que les bénéfices sont trop à long terme ou incertains) et est de tempérament fortement individualiste?

    Répondre
  7. leo.desk

    28/03/2004

    pour dolf, c’est bien envoyer!!!

    Répondre
  8. R. Ed.

    27/03/2004

    L’expression correcte ,c’est « l’Histoire repasse les plats ».Mon ami(je suis marié mais pas avec un homme,faut spécifier à l’heure actuelle) me dit ,oui on est envahi par les Moslims ,mais que faire ? On finira bien par les mettre dehors,peut-être dans quelques siècles .La première fois on a mis huit cents ans pour les virer ,et bien, « ils » sont de nouveau là ,à la différence que maintenant on les soignent,on les nourrit ,on paye leurs curés et on leurs construit de jolies mosquées où ils reçoivent  » la bonne parole  » ,tout cela avec la bénédiction de Chirachmed et (Sark)consorts.

    Répondre
  9. LAYANI

    26/03/2004

    Pour cette fois, cher Mr Millière, je ne suis pas d’accord avec vous. Non, le peuple espagnol n’a pas sanctionné Mr Aznar parcequ’il s’était rangé aux côtés des Etats Unis dans la guerre d’Irak. Le parti de Mr Aznar était donné largement vainqueur avant les attentats du 11 Mars. Mais après le 11 Mars, Mr Aznar a menti effrontément aux espagnols en voulant leur faire croire que ces attentats étaient l’oeuvre de l’ETA alors qu’il savait très bien (du moins je le suppose) qu’ils étaient l’oeuvre des islamistes. Peu importent les motifs qui ont amené Mr Aznar à cette attitude, mais c’est ce mensonge énorme que les espagnols ont sanctionné. Ceci dit, il est vrai que les peuples européens sont très frileux et sont inaptes pour le moment à résister aux “guerriers de l’Islam”. Cette attitude n’est pas inhabituelle. Rappelez vous 1938 quand les peuples anglais et français ovationnaient MM. Chamberlain et Daladier à leur retour de Munich. C’est à cette date qu’on raconte que Daladier en descendant de l’avion et voyant le peuple l’acclamer a murmuré “Quels cons!” et c’est aussi à cette date que dans la même circonstance, Churchill a dit “Vous aviez le choix entre le déshonneur et la guerre; vous avez choisi le déshonneur mais vous aurez quand même la guerre.” On pourrait épiloguer des heures. Comme l’a dit je ne sais plus quel auteur: “L’histoire bouge, elle avance à son rythme, mais elle ne s’en va pas, elle revient sans cesse et juste au moment où nous la congédions soulagés de la voir enfin passée, la voici qui resurgit par l’escalier de service“. Cela s’applique aussi hélas, aux meurtres des juifs appréciés à une autre aune que le meurtre d’européens.

    Répondre
  10. Aude

    26/03/2004

    La seule question qui se pose est la suivante : voulons nous nous soumettre aux islamistes et donc de ce fait devenir musulmans (n’oublions pas que le mot musulman signifie soumis) ou bien combattre ces fous de Dieu et les renvoyer chez eux où ils ont tout à fait le droit de pratiquer leur religion rétrograde tout comme nous avons le droit de pratiquer ou justement de ne PAS pratiquer la notre. Ma réponse est la suivante : COMBATTONS LES ! Car oui, nous sommes en guerre. Mais bon, ce n’est qu’un avis personnel (qui est de plus islamophobe).

    Répondre
  11. R. Ed.

    26/03/2004

    Monsieur le journaliste(de gauche?) ,si j’arrive à passer la censure qui me frappe actuellement(racisme anti-belge ?),c’est 180000 morts et non 250000,sauf à comptabiliser ceux qui en décèdent encore présentement.Un acte terroriste consiste à vouloir tuer un MAXIMUM d’INNOCENTS.Pourquoi les « Amerloques » n’ont’ils donc pas largué leurs bombes sur Tokio et un de ses satellites? Alors là vous auriez pu ajouter deux zéros à votre estimation .Quant à Kamikaze,cela veut dire « avion-suicide » piloté par un volontaire .Le sens du mot s’est déplacé sur la personne.Leurs cibles étaient « militaires »et seulement 3% ont atteint leur but.Les fous d’Allah ,pour moi ,ne méritent pas ce terme honorifique .Un prof’ d’univ’ bien connu pourra vous renseigner mieux que moi .

    Répondre
  12. dolf

    26/03/2004

    jacques furlainac, vous qui comparez les bombes atomiques larguées sur hiroshima aux actes terroristes des islamistes, n’avaient strictement rien compris, a un point que cela en est navrant, desesperant; on sent que vous argumentez uniquement dans le but de vomir votre morgue des usa. Pourtant il ya une difference de taille que votre aveuglement debilitant vous empeche de voir: la raison, le but, la cause de l’acte; les islamistes commettent des actes terroristes pour soumettre l’occident, pour soumettre les blancs, pour soumettre nos femmes, pour imposer la charia, pauvre fou.Enfin non, selon vous ils se batent pour..pour quoi au juste? contre ce salaud d’homme blanc colonialiste et blabla blabla , raciste, anti musulman etc? Oui jacques, on voit ou vous voulez en venir, on mesure toute la doctrine gauchisante qui vous pousse a vous exprimer de facon si biaisée. LEs usa ont utilise la bombe pour stopper une guerre d’une nation qui comme les nazis allemands escomptait envahir tout le pacifique, l’asie, voir la russie. Ils l’ont fait car dans leur bon droit, dans le but de defendre notre bien commun, a nous occidentaux.Pour sauvegarder notre peuple, votre peuple pauvre andouille. Vous comparez ce qui est imcomparable. MAis il est evident que dans votre esprit largement perverti, les valeurs n’existent pas, et tout est dans tout est surtout rien dans rien.Ce genre de philosophie a la petite semaine, cette accumulation de jugements simplistes ne vaut rien. Il vous manque la base, a savoir vous interoger sur les motivations, les buts, qui sous tendent chaque action. Et visiblement la desinformaiton anti americaine marche a merveille sur vous; selon vous les islamistes auraient finalement les meme buts que les americains! Ils ont atomisé des japonais…parceque ce sont des terroristes! mais c’est bien sur!PArcequ’ils voualient envahir le japon et le peupler d’americain, ens ales imperialistes colonisateurs qu’ils sont!Et c’est d’ailleurs ce qu’ils ont fait…! ah non, ce n’est pas ce qu’ils ont fait.Ensuite ils l’ont fait pour stopper une guerre, pas pour en mener une…mais bon tout cela hein, ca doit vous echapper. Toutes facons dans l’huma et au journal a la telé, ils disent tout le temps que els americains veulent envahir le monde non? Voila a quel degre de desinformaiton navrante vous en etes arrives.Vous dites des betises honteuses, vous inversez tout, vous subsituez des mensonges a la réalité.Vous oubliez l’essentiel. Et pourquoi? parceque vous meme, en etes depourvu; vous en pouvez pas comprendre, ce qu’on appelle les valeurs.

    Répondre
  13. mari

    25/03/2004

    Mr Faralainac, je suis très étonnée qu’en bon journaliste, vous ne vous soyez pas interrogé sur le fond du problème espagnole.Oui ce sont les islamistes qui sont responsables de cette horreur, mais ce n’est pas à cause de la participation à la guerre irakienne.En effet depuis le 11 septembre 2001, Aznar a décidé de mener une guerre interne contre les islamistes qui ce sont toujours servis de l’Espagne comme base arrière, et avec pour intention de reconquérir ce pays perdu, jadis conquis par leurs ancetre.L’islam et l’occident sont en guerre, tout comme ils l’étaient il y a bien longtemps.Leur force a été de pouvoir faire basculer les élections tout en faisant croire que s’était pour punir Aznar pour son role jouer en Irak.Et pour ma part, ce fut courrageux car lui n’aura pas baissé son pantalon devant l’agresseur. Toutefois il pouvoir se projeter un peu dans le futur et arreter de regarder le bout de son nez.L’avenir nous le dira,mais peut etre sera il trop tard alors, ne jouons pas à donner des jugements hatifs, car alors les guerres n’auront pas suffit et l’histoire n’aura pas jouer son role qui d’éviter de commettre les memes erreurs.Pour ma part, je dit bravo à Mr Millière, pour son courrage, et sa fine analyse des faits.Continuez comme cela. PS: J’aurai aimé vous entendre plus longtemps lors de votre passage sur RMC info, car j’étaais captivé par votre analyse, et d’ailleurs j’ai acheté votre livre.

    Répondre
  14. Pas Francophobe

    25/03/2004

    L’opposition entre occidentaux et musulmans est une vaste arnaque à neuneu. L’administration US soutient les terroristes musulmans au Pakistan, en Tchétchénie, en Serbie, en Turquie bref quand ça l’arange et n’oublions pas que Kissinger leur a offert le Liban. D’autre part les arabes et les musulmans de diverses populations ne sont pas tous les mêmes et peuvent parfaitement être divisés. C’est faire preuve d’un racisme inouîe que de les mettre dans le même panier de race inférieure. Monsieur Millière : J’en ai marre de vos simplifications et de vos mystifications. Qui vous paye pour ce travail de propagande ? J’en ai marre de votre Francophobie.

    Répondre
  15. Theodore

    25/03/2004

    Monsieur Millière évidemment que nous sommes en guerre ( enfin pour ceux comme vous et moi qui ont conscience de la gravité des faits actuels ) , mais pas depuis le 11 sept 2001 contrairement a ce que beaucoup estime. Nous sommes dans cette guerre étrange, depuis bien plus longtemps que vous le pensez. Je crois sincèrement avec les premiers evenements dans le monde musulman après la seconde guerre mondiale 1953 1954 et la capitulation et l’abandon avec l’Algérie que c’est pratiquement cinquante années ! Nous arrivons simplement maintenant au règlement de compte final et au dénouement , juste avant l’épilogue ! Quand une guerre est déclarée, il faut la mener, et surtout la GAGNER ! ( et pourtant je ne suis pas un va-t’en guerre !) […] entre les hommes il n’existe que deux relations : la logique ou la guerre. Demandez toujours des preuves, la preuve est la politesse élémentaire qu’on se doit. Si l’on refuse, souvenez-vous que vous êtes attaqué et qu’on va vous faire obéir par tous les moyens. Paul Valéry ./ Monsieur Teste

    Répondre
  16. jacques furlainac

    25/03/2004

    Pour R.Ed. C’est effectivement la justification habituelle: il valait mieux sacrifier 250,000 vies maintenant que d’avoir X millions de morts de plus d’ici la fin de la guerre. En acceptant une telle argumentation c’est dire que vous acceptez que le fait d’être en guerre justifie un acte terroriste puisqu’il peut permettre de gagner la guerre plus vite. Qu’Hiroshima est un acte terroriste, cela ne fait aucun doute: le but premier était de terroriser jusqu’à la soumission l’empereur japonais par un coup d’éclat, inattendu et horriblement effroyable C’est presque la définition mot-à-mot de l’acte terroriste dans le dictionnaire. Pire, vous semblez insinuez que les forces alliés n’avaient presque pas le choix d’agir ainsi tant l’usage de la force militaire traditionnelle semblait inadéquate. Par le fait même vous semblez être en accord avec l’idée généralement admise (et à mon avis tout-à-fait exacte) que le terrorisme est l’arme des nations pauvres. Or si vous acceptez qu’une morale doit être par sa nature même universelle,qu’elle doit s’appliquer à tous de la même façon, la conclusion inévitable de votre argumentation est que: 1) Bin Laden est parfaitement justifié d’utiliser le terrorisme puisqu’il est en guerre avec les Etats-Unis et qu’il n’a pas d’autres moyens pour le faire 2) Hamas est parfaitement justifié d’utiliser le terrorisme puisqu’il est en guerre avec Israël sur une question de territoire et qu’il n’a pas d’autre moyens à sa portée. Je pense qu’il faut mieux accepter que le terrorisme envers les populations civiles est moralement lâche qu’il soit causer par les USA, Bin Laden ou Hamas. Si M. Bush voulait nous faire croire en sa sincérité alors il devrait faire arrêter sur le champs les terroristes d’Hiroshima et de l’Amérique latine qui sont présentement sur son territoire. Alors il deviendrait crédible. Votre exemple des Kamikazes montrent bien que contrairement à ce qu’on écrit dans bien des pages récemment, les « islamistes » n’ont rien inventés à ce sujet. Ce sont en fait les « chrétiens » qui ont popularisés la vocation de « martyrs ». On trouve un peu de tout dans cette catégorie: -des gens dévoués à une cause au point de lui sacrifier leur vie -d’autres vengeant un crime contre leur famille ou leur nation, -d’autres défoulant une aggressivité d’origine personnelle psychologique/psychiatrique -d’autres enfin tout simplement victime de lavage de cerveau.

    Répondre
  17. Martel

    25/03/2004

    Combien de centaines de morts faudra-t-il encore avant que les lâches qui nous gouvernent ne se rendent compte de la nécessité absolue de prendre des mesures radicales de défense? A quand l’évident rétablissement de la peine de mort pour les terroristes? La lâcheté de la fausse droite gouvernante nous conduira directement au chaos. C’est une question de temps.

    Répondre
  18. Adolphos

    25/03/2004

    Les 2 petites bombes A ont sauvé la vie d’environ 3 millions de japonais. Quand aux responsables, ce sont aussi les Japonais : ils n’avaient qu’à se rendre plus tôt.

    Répondre
  19. ryde

    25/03/2004

    Voici donc l’argument massue du gauchisme regnant : Israel colonisateur et les Palestiniens se défendent! Il y aurait une ombre de vérité si quiconque pouvait prouver l’existence dans le passé d’un pays nommé la Palestine qui aurait été établi ne fut ce qu’un seul jour, et si l’un de ces prétendus Palestiniens pouvait exhiber un certificat de naissance en « Palestine ». A contrario, c’est Israel qui peut affirmer que ce sont les Arabes qui occupent sa terre. Il n’y a qu’à ouvrir la Bible pour s’en assurer. Ou même le Coran où il est affirmé que ce pays appartient aux Juifs. Mais je sais : ce ne sont pas là les lectures des gens de gauche.

    Répondre
  20. R. Ed.

    24/03/2004

    Pour J. Furalainac :Hiroshima ,Nagazaki ,il est facile de critiquer « après ».Ce n’est pas vous qui avez dû prendre la « décision ».Les Alliés (dans ce cas les Américains ,les Canadiens et les Australiens)auraient dû se battre contre les Japonais au « finish » ,c’est-à-dire 3 soldats alliés perdus pour un Jap hors de combat.Rappelez-vous les « kamikaze ».Les deux bombes larguées sur le Japon ont mis fin à la guerre dans le Pacifique et depuis lors plus personne n’a utilisé ce type d’arme .Maitenant, ce sont les Mahométants qui courrent après ce type d’armes de destruction ,avec l’intention bien évidente de s’en servir contre nous ,les Occidentaux .

    Répondre
  21. SPARTACUS

    24/03/2004

    Zapatero, en déclarant immédiatement après sa « victoire » qu’il retirerait les troupes espagnoles d’Irak, suite à l’attentat de Madrid, a condamné à mort des milliers d’européens. Cette déclaration était d’une lacheté et d’une imbécillité inouïes. Il faut le dire avec force, car certains d’entre nous – vous, moi, nos enfants – vont mourir d’ici peu à cause de cela.

    Répondre
  22. Leo leo

    24/03/2004

    Mr Guy Millière se trompe , on ne doit pas confondre la situation d’Israël et de l’Europe . Israël est un état colonisateur , les palestiniens se défendent , la guerre c’est pas propre . L’Europe a voulu se mêler de la politique de l’Irak , on paye . L’Europe oublie qu’elle subit une colonisation islamique et de plus elle est complice

    Répondre
  23. obiwan66

    24/03/2004

    Les medias mentent les politiques mentent notre société est tombée dans le règne du mensonge pour calmer un peuple en colère mais muselé par une éducation policée et respectueuse des règles que certains bandits ont établies. le musulman est dangereux comme était les nazis,il est encore possible de les éliminer mais arretons de discuter d’interets économiques et politiques il en va de la sauvegarde de nos enfants Cordialement

    Répondre
  24. jacques furalainac

    24/03/2004

    « Pourquoi les actes commis ont-ils été décrits comme barbares au degré où ils l’ont été, pourquoi ont-ils fait l’objet d’une réprobation si unanime alors que des actes du même ordre n’ont cessé d’être commis contre des hommes, des femmes et des enfants »… … en Amérique centrale, en Amérique latine, à Hiroshima, à Nagasaki par les Etats-Unis, et que les responsables sont dans bien des cas encore vivants et libres. Votre question est excellente. Je n’ai pas encore trouvé la réponse. S’il existe encore un usage pour la chaise électrique ce devrait être pour le criminel no 1 de l’humanité qui a laissé tombé sa bombe à Hiroshima. « Faut-il en déduire que, pour les journalistes européens en général, la lutte de l’administration Bush contre le terrorisme est inadmissible et odieuse ?  » Tenez-vous en au fait s.v.p. En aucun cas les « journalistes européens » s’oppose à la lutte au térrorisme et tous les pays d’Europe y participent. Il faudrait que vous arrêtiez ces propos incendiaires inutiles car ils vous enlèvent beaucoup de crédibilité. J’avais l’intention de lire votre livre mais en lisant de tel propos j’ai tendance à en déduire que votre livre est probablement un simple pamphlet polémique truffé de propos sans fondements, et je ne l’acheterai donc pas. « Faut-il en déduire que pour les mêmes journalistes, Aznar s’est comporté en aveugle en rejoignant le combat planétaire de Bush ? » Non, c’est plutôt Bush qui l’a leurré et abusé de la confiance d’Aznar. Le président de la Pologne a récemment admis avoir été trompé par Bush. Cela prend beaucoup de courage pour dire cela. Aznar soit n’en a pas encore pris conscience, ou encore manque de courage pour admettre qu’il a été leurré ou encore répond à un tordage de bras économique ou autre chantage de la part des Etats-Unis De façon général vous mélangez l’Iraq et la lutte au térorrisme. J’espère que vous écoutez l’enquête du Congrès américain à la TV (diffusée en direct). Cela devrait vous ouvrir grand les yeux.

    Répondre
  25. hd

    24/03/2004

    Monsieur Millière, Vous écrivez : « Il semble pourtant qu’attaquer des juifs ou des espagnols ne soit pas la même chose dans l’Europe d’aujourd’hui… » suggérant que les peuples européens sont encore taraudés par un antisémitisme à bas bruit (je fais la différence entre les peuples autochtones, que je crois désormais guéris de leur antisémitisme atavique, et les populations rapportées, chez qui l’antisémitisme est en effet déclaré, culturel et virulent). Il me semble que la réalité est plus triviale et tient en ce que les Anglais appellent « le réflexe NIMBY ». NIMBY est l’acronyme de « Not In My Back Yard », ce que l’on peut traduire par « Pas De Ça Chez Moi ». Le réflexe NIMBY a un corollaire qui peut s’énoncer de la manière suivante : « Ailleurs, Tant Qu’Ils Veulent ». Quand j’étais (jeune) militant antinucléaire (nobody’s perfect, et c’était il y a trente ans, bien avant que les verts ne virent au rouge et au noir…) il m’est arrivé de passer de ferme en ferme dans ma province avec la carte montrant le tracé de tel ou tel projet de ligne à très haute tension. Quand les gens allaient se retrouver sous la ligne, ils signaient la pétition des deux mains. Mais les braves villageois du bourg d’à côté me déclaraient, goguenards : « Oh ben ça ira, ça passe encore loin de cheu nous ! ». Si demain, un arrondissement entier de Paris est rasé sous les coups des fous d’Allah, peut-être qu’à Lyon ou à Bordeaux, on s’inquiétera. Mais pas à Saint-Pourçain sur Sioule. Et vous entendrez sans doute dire, à Marseille ou à Roubaix : « Ici, heureusement, ça ne peut pas nous arriver, parce qu’il y a beaucoup de musulmans. Ils s’amuseraient quand même pas à s’étriper entre eux… » La crainte des attentats va-t-elle devenir l’argument-massu pour ouvrir définitivement et sans aucune retenue les vannes de l’immigration de peuplement ? Tout à fait d’accord quand vous écrivez : « Les journalistes de divers pays d’Europe se sont, de fait, empressés de dire que si c’était l’ETA les attentats étaient injustifiables, mais que si c’étaient des islamistes, ce serait la « facture présentée à Aznar » pour son soutien « aveugle » à la lutte anti-terroriste de l’administration Bush. » Le problème de l’ETA, c’est que ses dirigeants et ses militants sont de vulgaires Européens de souche. Si l’ETA veut gagner en respectabilité et en crédibilité auprès de l’opinion publique – espagnole et européenne – il faut dorénavant qu’elle soit dirigée par des fous d’Allah se revendiquant comme tels, et que ses poseurs de bombes soient de bons immigrés maghrébins. Le terrorisme doit enfin s’ouvrir à la discrimination positive. « Plus les auteurs seront connus et identifiés clairement comme islamistes, dites-vous, et plus la population espagnole tournera sa colère non contre les islamistes, mais contre son gouvernement et contre les États-Unis… » D’accord, hélas, avec vous sur ce point. Mais je serai en revanche moins optimiste que vous quand vous écrivez : « La réalité est que le terrorisme islamique peut tuer des Américains sans tuer la détermination du peuple américain, bien au contraire, […] » Vous avez certes raison sur le court terme : 57% des Américains approuvent encore la politique extérieure de George Bush. Mais sur le long terme, il faudra attendre les prochaines élections américaines, dans 10 mois. D’ici là, les déboires américains en Irak et l’explosion (sans mauvais jeu de mot) du terrorisme islamique, peuvent avoir raison de la détermination de nos alliés américains. « Je me demandais après le 11 septembre 2001 ce qu’aurait été la réaction d’Européens à un crime aussi barbare. Je pensais tristement que les Européens réagiraient comme les terroristes pourraient l’espérer. La réalité confirme mes pires craintes. » Triste constat, mais comment ne pas y souscrire ? Peut-être faut-il remonter aux boucheries monstrueuses de la première guerre mondiale et à l’énorme traumatisme qu’elles ont provoqué chez les peuples européens pour expliquer que le pacifisme bêlant et inconditionnel soit devenu notre seconde nature. Le lent suicide européen a commencé en 1914. « Les peuples européens ne survivront en tout cas, s’ils survivent, qu’en regardant en face, et avec détermination, le nouveau danger totalitaire qu’est l’islamisme. Face aux totalitaires, les discours ne servent à rien. Quand une guerre est déclarée, il faut la mener. » La réponse au terrorisme sera-t-elle toujours une réponse d’État ? Ne verra-t-on un jour des ONG – si j’ose dire – adopter les mêmes méthodes que l’ennemi, et porter le feu, la destruction et la mort sur son territoire ? Certes les moyens optimaux d’information, d’interception, d’infiltration, etc. sont détenus par les États, de même que les moyens optimaux de destruction des réseaux et États terroristes. Mais que faire quand les États européens renoncent, au nom du politiquement correct et d’un mondialisme à sens unique, à défendre les Nations dont ils sont les expressions institutionnelles, accentuant ainsi le tropisme nihiliste des peuples ? hd

    Répondre
  26. HyPNOS

    24/03/2004

    Vous avez raison Guy. Tristement raison. Je voudrais juste rappeler ce que j’écrivais le 27 février 2004 à Pierre Lance ici-même : => « Nous allons payer en lettres de sang notre alliance avec les dictatures algérienne, marocaine, syrienne, Tunisienne, Russe ou encore chinoise qui n’auront d’ailleurs que faire de la chute d’une démocratie lorsque notre beau pays sombrera dans la guerre civile. Qui nous tendra la main ? Les talibans ? Les ayatollah ? Les russes ? les chinois ? Qui ?  » Je ne suis donc pas étonné de ce qui s’est passé ni même de la réaction scandaleuse des médias ou de l’ensemble de la classe politique. Le processus est trop avancé maintenant pour pouvoir le freiner. La manipulation des consciences est réalisée à grande échelle et même l’évidence ne se voit plus (preuve d’un mal profond et irrémédiable). Ainsi brandit-on des banderoles avec les visages de Bush-Blair-Aznar-Sharon estampillés « ASSASSINS ». Le monde à l’envers… La folie furieuse… Le mensonge éhonté… On aurait pu s’attendre à voir les visages de Ben Laden- Ayman Al zawahiri – Yasser Arafat – Saddam Hussein – Ahmad Yassine. Mais non. Au contraire on incrimine ceux qui combattent ces ignobles bouchers, ces criminels de l’humanité… Alors croyez vous encore Guy que la réversion du processus soit possible ? Je vous l’ai dit, il est temps de s’exiler et de lutter avec ceux qui osent encore dire les choses telles qu’elles sont et qui ont pris les armes contre les totalitarismes que notre histoire a connu (nazisme – communisme – islamisme).

    Répondre
  27. isocrate

    24/03/2004

    « Les querelles ne dureraient pas longtemps si le tort n’était que d’un côté. » (La Rochefoucauld) Maxime remarquée par A. Gide à la fin de sa vie (voir les dernières pages de son Journal, 1949). Comme elle s’applique bien au monde d’aujourd’hui, Monsieur Millières!

    Répondre
  28. Adolphos

    24/03/2004

    Ce qui est stupéfient c’est tout de même entendre nos média qui nous avaient répété à longueur de journée qu’il n’y avait pas de lien entre Al-Quaida et l’Irak nous expliquer maintenant exactement le contraire. Car si l’Espagne paye pour l’Irak, c’est donc bien qu’Al-Qaida y à quelques interets…. Quand à l’ETA nos expert eux même ont longtemps soutenue cette thése. Donc… En fait cette histoire de mensonge est une façon pour les electeurs de se déculpabiliser de baisser leur froc, tout le monde (façon de parler ;o) ) l’a bien compris. Pour ma part j’ai découvers stupéfier que les Français ne se sentaient pas concerné pas le 11 septembre (!). Le seront ils maintenant ? Rien n’est moins sur.

    Répondre
  29. Bruguiere

    23/03/2004

    Guy Millière est lucide mais nous sommes bien peu nombreux dans ce cas, à moins que beaucoups soient trop lâches pour regarder la vérité en face. Cet acte ressemble à un nouveau Munich: poue éviter la guerre, chassons Aznard; hélas nous connaissons tous la suite!

    Répondre
  30. OMvaincra

    23/03/2004

    ne trouvez vous pas que la situation ressemble énormémént à la veille de la seconde guerre mondiale? un groupuscule qui s’impose par la violence une opinion publique manipulée et aveuglement pacifiste un antisémitisme qui resurgit une montée des extremes un début de crise économique et moral La premiere guerre mondiale fut celle des patries la seconde guerre mondiale dut celle des idéologies la troisième guerre mondiale est celle des civilisations

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)