Obama, du rêve à la réalité

Posté le novembre 11, 2008, 12:00
13 mins

L’engouement extraordinaire en faveur d’Obama qui confine à la fascination en Europe et surtout en France (87 % d’opinion favorable à Obama, 53 % aux États-Unis !), est un phénomène rare qui relève autant de la psychologie des foules que de la politique. Or, malgré les innombrables commentaires auxquels a donné lieu l’élection américaine, cet étrange phénomène a certes été constaté et célébré, mais peu analysé. Je vais donc me risquer à le faire en sachant que les lignes qui vont suivre ne plairont sans doute pas à tout le monde, mais la vérité n’est pas toujours plaisante.

Vive Obama parce qu’il est noir ! La presse en extase écrit sous la plume du président du directoire du Monde le 6 novembre : « Obama a fait coïncider l’espoir avec le noir ! » (sic) Ce sentiment s’inscrit dans la repentance occidentale, à gauche comme à droite. Le noir a été victime des blancs passibles de toutes les turpitudes. Le noir est bon. Il faut lui demander pardon et l’aider. Si Obama d’origine kenyane par son père descendait d’esclave, ce qui n’est pas le cas, ce serait mieux encore.
Mais sa femme, elle, est une afro-américaine et elle ne l’a pas oublié… Ce que l’on sait moins, c’est que le père, africain et musulman, du président Obama après avoir abandonné son épouse blanche et son fils s’en est retourné dans sa tribu au Kenya, où il a laissé de nombreux enfants, demi-frères et demi-sœurs d’Obama. Tous se réjouissent bien sûr de l’élection du grand frère, dont on espère qu’il enverra à la famille une aide substantielle.

Ce que l’on ignore généralement aussi, c’est qu’Obama appartient à l’ethnie Luo, très hostile à l’ethnie Kikouyou. Président des États-Unis et un peu président d’honneur du Kenya, qui a décrété après la miraculeuse élection du 4 novembre, un jour férié de liesse et d’action de grâces, espérons que le grand homme de l’Amérique ne partira pas en guerre contre les Kikouyous. Reconnaissons que tout cela est un peu étrange chez le président de la plus grande et la plus puissante démocratie du monde.

La deuxième raison de l’amour délirant nourri pour Obama tient à la détestation de son prédécesseur, George W. Bush, responsable de la guerre en Irak. Ce que l’on paraît avoir complètement oublié, c’est que l’opération irakienne n’aurait jamais eu lieu si les États-Unis n’avaient pas été attaqués par Al Qaïda, c’est-à-dire l’islam extrémiste, le 11 septembre 2001 (près de 3000 morts à New York). Lorsque les Japonais ont attaqué les États-Unis à Pearl Harbour, le 7 décembre 1941, le président Roosevelt et le Congrès ont immédiatement déclaré la guerre au Japon et en Amérique même, les nombreux résidents japonais ont aussitôt été placés en camps de concentration et sans ménagement.

Je n’ai pas entendu dire qu’il y eût alors des protestations contre la légitime défense des États-Unis. Aurait-il été préférable de ne rien faire en attendant d’autres coups ? Tout ceci démontre et de façon surprenante que l’islam radical dont le but est d’anéantir le juif, le chrétien et le mécréant et de supprimer toute trace artistique de la civilisation comme on l’a vu en Afghanistan avec la destruction du musée de Kaboul et des bouddhas géants de Bamyan, ne suscite guère d’indignation en Occident, preuve irréfutable d’une pathologie suicidaire.

La troisième raison de l’obamamania tient à l’assimilation mentale entre noir et pauvreté. « Black is beautiful », la pauvreté pour beaucoup dans le monde occidental est sinon souhaitable, du moins éminemment recommandable. Ce sentiment né de l’héritage catholique et de la vulgate marxiste impose peu à peu l’idée que les « malheureux noirs spoliés et exploités par les blancs avides et sans pitié » devraient tous être indemnisés. C’est l’aide au développement – des milliards de dollars – dont le bilan est nul en raison de la corruption et les milliards d’euros dépensés en France dans les quartiers « sensibles » dont le bilan est nul, lui aussi.

Ajoutons en passant que cette façon de penser, parfaitement contraire à la réalité, ignore qu’Obama est un privilégié de la société politique américaine, tout comme sa femme dont le salaire s’élève à 317 000 dollars, soit 242 082 euros, soit 20 950 euros par mois. Comme victime de la ségrégation, il y a pire !

Je précise, par ailleurs, que la campagne électorale du nouveau président américain a coûté 640 millions de dollars, affichant de nombreux points communs avec les campagnes publicitaires de Coca cola et Tomato ketchup. C’est ce qu’on appelle le marketing…

En même temps, et de façon un peu contradictoire, on relève cette idée vague mais forte que l’homme le plus puissant du monde va, parce qu’il est noir, répandre sur terre l’opulence, la justice, la bonté, bref qu’il est un nouveau roi-mage distributeur universel de la myrrhe, de l’or et de l’encens. Et, bien sûr, nouveau messie, il va mettre fin à la grave crise qui frappe aujourd’hui toute la planète.

Il va sans dire que ces rêves, qui témoignent d’une grande immaturité, vont être hélas rapidement démentis. Il faut savoir en effet qu’une excellente campagne électorale peut être suivie par une très décevante gestion. On l’a bien vu en 1981 avec un Mitterrand qui, comme Obama, promettait le changement. C’était, d’ailleurs, aussi à l’époque le mot-clé. On a vu ce que cela a donné !

Ce qui est sûr en tout cas, c’est qu’aux États-Unis où les finances publiques sont dans un état catastrophique comme en France, les impôts vont augmenter. Toute gouvernance de nature socialiste augmente et la fiscalité et finalement la pauvreté.

Plus grave : le racisme anti-blanc va prendre une nouvelle vigueur, en Europe et surtout en France, où l’élection d’un noir comme président des États-Unis marque pour beaucoup le commencement de la revanche. Je rappelle, à ce propos, que la France a connu ces douze derniers mois cinq émeutes jugées très inquiétantes par les pouvoirs publics et au cours desquelles 185 policiers ont été blessés par des « jeunes », dont certains par balles, sans parler du sabotage systématique des voies ferrées, sûrement pas par des vieux…

Enfin, le retrait progressif annoncé des forces américaines d’Irak est vu par l’islam radical comme la promesse d’une victoire assurée (Cf. mon article dans les « 4 Vérités » du 20 juin : Barack Hussein Obama). On se souvient de ce qu’il en a été du retrait de l’armée américaine au Vietnam en 1973. Mais au Moyen Orient, ça pourrait être beaucoup plus grave.

En guise de conclusion, je dirai qu’il y a quelque chose de pitoyable et de pathétique chez tous ces peuples en désarroi, Français compris, qui, parce qu’ils sont mal dirigés, mettent tant d’espoir dans un homme parce qu’il est noir. Que d’illusions !

Ancien Ambassadeur de France

14 réponses à l'article : Obama, du rêve à la réalité

  1. Anonyme

    18/11/2008

    Mr Romuald, Je pense que votre commentaire reléve de l’ironie et que vous n’avez jamais consulté votre neveu. Ci c’est le cas, je constate que vous n’êtes pas plus avancé que ceux que vous critiquez….

    Vous avez bien le droit d’avoir vos opinions mais les exposer ainsi sans fourir de justifications ni d’arguments fait de vous quelqu’un du même degré intellectuel que votre éventuel neveu, dont la legitimité à donner un avis sur un article de cette envergure me parait fort contestable…

    Répondre
  2. Monneuil

    14/11/2008

    Cependant,je pense que le dialogue et la communication sont les clefs de voute d’un meilleur avenir.

    Bon sang, mais il y en a encore qui y croient !

    Le dialogue, c’est drôlement important : ça permet, par exemple, de laisser une dizaine d’étudiants boutonneux refaire le monde à la "Brasserie de l’Université" devant des cafés refroidis….

    Mais ça permet aussi de laisser l’Iran faire tranquillement sa bombe, et de pouvoir dire après que l’on a tout fait pour l’empêcher…
    Décodage : "On a vraiment tout fait pour qu’ils aient eu tout le temps de la faire".

    C’est vraiment avec ce genre de stupidité que l’on perd son temps, sa liberté, ses valeurs et … son pognon…

    Enfin, il y a tellement de naïfs sur terre que les natures peu indulgentes ne résistent pas à l’aubaine d’en profiter…

    Répondre
  3. Anonyme

    13/11/2008

    Mon Dieu,j’ose à peine imaginé dans quel état vous seriez si le nouveau président français était d’origine africaine!En plus de lire des commentaires hors sujet,je constate en vous lisant qu’il ya de la haine dans votre esprit,à l’égard de certaines communautés.Quand je pense que vous etiez ambassadeur!quelle classe!En tout cas,je constate avec regret qu’il y a beaucoup de travail à effectuer pour changer les mentalités.Non pas qu’il faudrait rallier tout le monde à une meme cause(sauf peut-etre pour éviter les conflits).Tout le monde à un avis différent sur des thèmes tous auusi divers.Cependant,je pense que le dialogue et la communication sont les clefs de voute d’un meilleur avenir.Je m’éloigne peut-etre un peu du sujet en revant à tout cela,mais voila ce que je veux dire pour conclure "monsieur l’ambassadeur":pour parler d’un sujet tel que l’élection d’obama et arriver à glisser des commentaires à propos de "telle communuaté  qui a fait ceci à telle autre communauté"en distinguant,selon vos critères,qui est bon et qui est mauvais,je trouve cela scandaleux ,surtout de la part d’un homme comme vous!

    En tout cas,vous lire dans un tel état m’amuse vraiment…

    Répondre
  4. lassina toure

    13/11/2008

    Merci monsieur l’ambassadeur pour vos commentaires tendancieux. Le monde change et ceci est perceptible un peu partout. Vous etes encore accroche a une certaine vision du monde qui fait de la civilisation judeo chretienne, l’exemple a suivre, toute opinion contraire a cette facon de voir est traitee d’obsolete. Embarquez-vous dans cette mouvance generale de changement que de vous cantonner dans un paternalisme d’une autre epoque.

    Répondre
  5. Luc SEMBOUR

    12/11/2008

    Un excellent article de plus signé Christian LAMBERT. Un vrai plaisir…

    LS

    Répondre
  6. Monneuil

    12/11/2008

    Autre  conséquence de l’élection du messie :

    J’ai simplement remarqué, et ce sur plusieurs sites, que des nouveaux pseudos apparaissent en abondance. Il faut dire aussi que souvent, les trouvailles en la matière, ne laissent guère de doutes sur les identités des posteurs… Et le niveau de culture y afférent, confirme…
    Effectivement, ce vote américain à dénoué des inhibitions, c’est très net. Une certaine catégorie de personnes se sont reconnues et estiment que l’heure est venue pour elles de se présenter à la grande distribution, celle où l’on va tuer les riches, le capitalisme, le marché, les américains, les juifs, les catholiques, que les bons musulmans vont devenir doux comme des montons qu’on égorge, et que les mauvais islamistes vont mettre leurs roquettes ou leurs explosifs dans des entrepôts fermés à clef, et jeter les clefs à la mer…. Bref,comme disait Candide : "Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes"….

    Seulement voilà, ça ne se passe(ra) par forcément comme ça…
    Les pauvres (financièrement / intellectuellement – et ça va souvent de pair) ont toujours eu l’illusion qu’ils étaient aussi brillants que les autres, et l’illusion est manifestement bien entrenue au niveau légal par des lois liberticides qui condamnent tous choix, toutes préférences, tout jugement, surtout s’il est sensé. Dans ce contexte, les pauvres misent comme ils ont l’habitude de le faire, que ce soit au PMU ou au Loto :  Ils s’imaginent déjà qu’ils ont gagné le gros lot, et telle Perrette et son historique pot au lait, ils commencent déjà à dilapider un énorme capital … qu’ils ne recevront jamais, naturellement…
    Alors, ils causent, ils causent, et comme ils ont aussi de l’instruction, ils écrivent, ils écrivent, mais ils écrivent, …  comme ils causent….
    Malheureusement pour eux, même leur pot par terre et en morceaux, ils n’arriveront à comprendre que beaucoup plus tard que le lait du pot est  irrémédiablement perdu….

    Voilà qui n’est pas sans rappeler un excellent film : Dîner de con….

    Répondre
  7. Scipion

    12/11/2008

    Plus grave : le racisme anti-blanc va prendre une nouvelle vigueur, en Europe et surtout en France, où l’élection d’un noir comme président des États-Unis marque pour beaucoup le commencement de la revanche.

    Si cela pouvait contribuer au réveil de bon nombre des Français, ce ne serait pas si grave que cela, et surtout très positif.

    P.S. – Alors que les 4 vérités m’apparaissent,  globalement, comme un site de bonne tenue, je suis atterré par la médiocrité de commentaires témoignant d’une ignorance crasse de l’orthographe et de la syntaxe, en même temps que d’une dramatique pauvreté du vocabulaire !

     

    Répondre
  8. Scipion

    12/11/2008

    Plus grave : le racisme anti-blanc va prendre une nouvelle vigueur, en Europe et surtout en France, où l’élection d’un noir comme président des États-Unis marque pour beaucoup le commencement de la revanche.

    Si cela pouvait contribuer au réveil de bon nombre des Français, ce ne serait pas si grave que cela, et surtout très positif.

    P.S. – Alors que les 4 vérités m’apparaissent,  globalement, comme un site de bonne tenue, je suis atterré par la médiocrité de commentaires témoignant d’une ignorance crasse de l’orthographe et de la syntaxe, en même temps que d’une dramatique pauvreté du vocabulaire !

     

    Répondre
  9. HEFF

    12/11/2008

    Sarkozy va céder la place à un président issu de la diversité

    C’est une véritable nuit du 4 août qui vient de se déclencher en plein mois de novembre. Soucieux de ne pas perdre de terrain sur Barack Obama dans le classement mondial de la célébrité, Nicolas Sarkozy vient de décider d’abandonner la présidence de la République au profit d’un homme issu de la diversité. L’actuel président a été d’autant plus encouragé à le faire qu’il s’aperçoit bien de la déception des Français face à une rupture qui ne vient décidément pas ……………la suite avec l’excellent Claude Reichman :

    http://www.claudereichman.com/

    Répondre
  10. R. Ed.

    12/11/2008

    Monsieur Lambert, ne vous êtes vous pas fourvoyé lorque vous nous annoncez 87 % d’opinions favorable pour Jésus Amabo ?

    Ne serait-ce pas plutôt 100 % ?

    Cela laisse présager qu’un de ces jours il y aura un président  " des Français " également issu de la diversité, quoique pour ma part j’estime que ce soit déjà le cas.

    Governator, alias Schwartsie, gouverneur de Californie, soit en  " grade " juste avant  président  ne pouvait pas être élu président, pas encore assez américain selon les lois en vigueur, mais sa descendance, elle, oui.

    La question, le nouveau messie du nouveau monde respecte-t-il la loi de la deuxième génération pour être élu ?

    Ou bien a-t-elle été abrogée subito presto ?

    Répondre
  11. jean michel puybouffat

    12/11/2008

    merci Monsieur L Ambassadeur

    votre article contient l essence du drame qui se joue. Barak Obama  est sans doute un homme avec des vues nouvelles pour le monde apres la triste periode Bush.  L usage de l image noire est outranciere , c est un homme de l elite americaine , de culture americaine c est a dire  business  mais peu etre  a vue tres courte , alors qu il faut des grands projets concernant la vie de la planete. L echec economique americain , la liberalisation forcee a conduit a la destruction des structures sociales , la transformation de tout en produit marchand au dela de la connaissance des couts  a detruit les valeurs essentiels necessaires au progres de l individu par exemple l education remplace aisement par formation.

     Face a l absence d une pensee  respetueuse de l homme face a la valorisation par l argent , l explosion des religions , l explosion de l irrationnel , sectes ou gourou des techniques de management , conduit par de nouveaux dictateurs proposant des jours heureux , le monde prepare la guerre , assasinats de chretiens par des mulsulmans  qui justifierons  les solutions extremes . Les revoltes des banlieues ne sont que les fremissements de cette preparation,  la culture des masses , grands concerts , stades de football  feront  la suite et l embrigadement  suivra .  A cela on peut ajouter  les effets de la drogue outils de l aneantissement final du libre arbitre.

    Monsieur L Ambassadeur vous avez vu juste , l obamania est le reflet de la pensee perdue .  

      

    Répondre
  12. romuald

    12/11/2008

    Votre texte va dans tous les sens et entremêle des questions sans rapport. Si je devais le corriger je dirai que ce texte est HORS SUJET.
    Et mon neveu de CM2 a senti une amertune, de la jalousie, de la haine, de l’hypocrisie et du racisme dans ce texte qui selon lui est soporifique.
    Bref c’est ce qu’il a contasté. Alors monsieur l’ambassadeur mon neveu n’est pas mais vraiment pas fier de vous. vos vérités

    Répondre
  13. amal

    12/11/2008

    je n’ai lue que du mepris pourquoi tant de rage monsieur l’Ancien Ambassadeur de France

    pourquoi cela vous énerve tant ,moi je jubille,je suis heureuse de votre colére dieu est grand

    Répondre
  14. skoul

    12/11/2008

    Malheureux français !!!!!!

    Tout le monde sait  que les français ne comptent sur obama par ce qu’il est noir , mais par ce que son programme est mieux comparativement à mccain.

    "obama a fait une campagne sans faute et il a eté le seul" c’est ce dont tous les journaux amercains sont d’accord.     Il fallait etre raciste anti-noir ou anti-parti democrate  et ne jamais regarder les journaux qui parlent de bourses , pour voter mccain. Ce pas forcement parce que obama est très bon en economie , mais par ce qu’il  a toujours eté convaincant . Mccain n’a rien foutu pendant 3 grand debat de 90mn chacun malgré sa soit-disante experience.      Obama n’a utilisé sa couleur de peau pendant sa campagne . 

    En ce qui concerne vos histoires noir-blanc , les français sont vraiment en retard.  J’ai l’impression que l’histoire africaine etudié en france ne parle que de l’esclavage des noirs par les blancs et de la colonisation des noirs par les blancs .  Certains pensent meme que colonié=esclave . ça ignore toute existance d’empires et de royaumes dans la savane, et ça ne parle pas des milliers morts(coté français) pendant les guerres de colonisation , par exemple les 17 ans (1881-1898) de guerre contre les sofas de l’empire mandingue de samory touré. Pendant les temps de l’empire on n’etait pas bloqué par les querelles ethniques qui minent dans frontieres actuelles créées par la conference de berlin en 1985.

    Les français sont vraiment malheureux de voir la  super-mega puissance mondiale depasser les mentalités bidon de noir-blanc comme c’est le cas en france et que cela ne vient que de prendre de l’ampleur grace à une presse qui n’a du plaisir à filmé l’afrique que quand il s’agit des hipitaux , de la famine ou de guerre .

    Pour la colonisation : l’afrique n’a eté que pendant 60 ans alors que les usa l’ont eté pendant 3 siecles , comme les regions les plus peuplés de l’asie et du monde.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)