On peut être chrétien et contre l’immigration-invasion

Posté le 12 mai , 2009, 12:00
8 mins

Dans le n° 690 (Traîtres sans le savoir), Pierre Lance revient sur l’un des plus graves problèmes rencontré par notre pays : l’immigration incontrôlée. Mais, selon lui, la responsabilité de ce mal réside pour l’essentiel dans le fait que la France compte un trop grand nombre de chrétiens et de socialistes et que ces derniers s’unissent dans des « idéologies universalistes » hostiles à la nation.
En un mot, les pouvoirs publics font ce qu’ils peuvent ; mais ils ne peuvent pas grand-chose avec tous ces « christo-socialistes » !

Le raisonnement me semble cependant étrangement déconnecté de la réalité et des principes. De la réalité, d’abord. Comment Pierre Lance explique-t-il que le seul quotidien français à se battre explicitement contre l’immigration-invasion soit un quotidien explicitement chrétien, à savoir notre confrère « Présent ». Ostracisé par le clergé français, le voici désormais – comme moi-même – traître à la nation, parce que chrétien !

Quant à la réalité chiffrée, la voici dans toute sa brutalité. D’après les chiffres officiels, l’année dernière a vu l’expulsion de 29 796 immigrés clandestins, quand la plupart des estimations évoquent une centaine de milliers d’entrées clandestines par an sur le territoire. Et encore, dans ces 29 796 expulsions, beaucoup étaient rémunérées :  environ un tiers des reconduites seraient « volontaires », selon un rapport du sénateur Pierre Bernard-Reymond (soit sous la forme d’une « aide au retour humanitaire », qui comprend une aide de 300 euros par adulte et de 100 euros par enfant ; soit sous la forme d’une « aide au retour volontaire », qui comprend une contribution de 2 000 euros pour un adulte seul, 3 500 euros par couple, 1 000 euros par enfant mineur jusqu’au 3e, 500 euros à partir du 4e…).
Bref, je ne vois aucun motif raisonnable de se féliciter de l’action publique en matière de lutte contre l’immigration.

Au plan des principes, cette entité « christo-socialiste » n’a qu’une existence fantasmatique. En réalité, plus un chrétien est pratiquant, en France, plus il vote à droite !

Il est vrai que les chrétiens se pensent appelés à « l’amour universel », mais dans l’ordre : c’est-à-dire en commençant par leur famille, leur pays… Faute de quoi cet amour universel n’est qu’un humanitarisme vague, sans le moindre rapport avec les préceptes évangéliques.

Il est d’ailleurs comique que notre ami nous accuse plus ou moins d’étendre le droit de vivre aux insectes, au détriment de l’humanité, quand lui-même est, précisément pour préserver l’équilibre écologique, un théoricien engagé de la décroissance démographique musclée (je crois me souvenir qu’il estime que 3 ou 4 milliards d’êtres humains sont en trop sur notre belle planète !).
Mon principe – et celui de la plupart des chrétiens de droite – est très simple : oui, je suis pour le respect de toutes les créatures, mais dans l’ordre (c’est-à-dire l’être humain en premier) ; oui, je suis pour le respect de tous les êtres humains, mais dans l’ordre (notre prochain avant notre lointain).

Il est vrai que beaucoup d’évêques et de clercs français croient que l’amour du prochain est un précepte du Front national. Pour moi, je le trouve dans l’Évangile et je considère que l’amour du lointain, s’il n’est pas enraciné dans un amour préalable du prochain n’est rien d’autre que de la bonne conscience à bon compte.

Mais revenons plutôt à la vraie cause des problèmes migratoires. Je la vois personnellement dans le fait que l’État- providence maintient une pompe aspirante attirant toute la misère du monde. Quelle que soit l’éventuelle volonté des pouvoirs publics de réguler les flux migratoires, quelle que soit l’action du mythique lobby « christo socialiste », tant que cette pompe aspirante fonctionnera, il sera utopique de prétendre lutter contre l’immigration.

Il y aurait une décision politique très simple – mais apparemment difficile à prendre, même pour un gouvernement de droite ! –, décisive pour la lutte contre l’immigration- invasion : réserver les prestations sociales aux nationaux. Nous en sommes loin…

Mais ce petit débat me donne aussi l’occasion de préciser pour nos nouveaux lecteurs ce que signifie pour nous la liberté d’expression. Vous aurez compris que Pierre Lance et moi-même sommes idéologiquement assez éloignés l’un de l’autre. Je crois que notre ami est un adepte de la nouvelle droite ; je dois faire partie de la droite la plus « archaïque » !

Cependant, ces débats entre nos différentes tendances me semblent indispensables pour lutter efficacement contre la chape de plomb du « politiquement correct ». Si les « 4 Vérités » permettent ces débats, elles remplissent leur mission

47 Commentaires sur : On peut être chrétien et contre l’immigration-invasion

  1. LanceRevient!

    10 novembre 2009

    Avec beaucoup de retard, je tombe sur cet article et ses réactions , ensemble où il est aussi question de Pierre Lance. D’abord je dois dire que je déplore l’absence de P.L. depuis quelques temps, ayant très largement apprécié la qualité de ses interventions. Meme de celles qui pourraient me choquer en tant que croyant et chrétien (mais pas crétin – du moins je le crois-). Quel domage d’etre privé d’un tel talent.

    Pour en revenir au fond de l’affaire, je suis bien d’accord qu’en France au moins, le clergé chrétien est une vraie calamité pour les chrétiens et les athées de ce pays, pret qu’il est à servir la soupe à l’islam et à tout ce qui vient f..tre la m..de dans notre pays. Ces utopistes naifs se font balader et veulent nous balader aussi. Ils iraient meme jusqu’à ne montrer de générosité que pour ce qui n’est pas de leur monde. En tant que croyant catholique, je les dénonce et voudrais les faire dégager. C’est bien simple.  Quand on sait  l’exigence actuelle du clergé pour un mariage a l’Eglise dans certains cas de personnes simplement baptisées, alors que certains évèques appellent à aller souhaiter bon ramadan aux musulmans, on croit rèver. Ces imbéciles n’ont qu’à se convertir à l’islam, devenir imams et nous foutre la paix.

    Répondre
  2. Anonyme

    23 mai 2009

    Bien d’accord avec Iosa sur ce coup là…

    Répondre
  3. IOSA

    23 mai 2009

    Chrétien celà veut aussi dire charitable…..

    Et quand je constate la censure contre P.Lance cette semaine, je suis en droit de me demander si le droit de réponse est assuré aux 4V…….

    IOSA

    Répondre
  4. IOSA

    20 mai 2009

    [email protected]

    Vous êtes exactement le reflet de cette pensée cachée pour beaucoup, qui prétendent que seuls les enfants de souche ont un droit sur les autres.

    Faut il encore, être certain de sa lignée ou même de ses ancêtres après le passage des sarrasins…….

    IOSA

    Répondre
  5. Anonyme

    20 mai 2009

    Merci pour votre approbation, Nathaniel. Content que nous ayons le meme sentiment sur cette dramatique question.

    All the best,

    Mancney

    Répondre
  6. TOM

    20 mai 2009

    Si les geus à la Jaures qui s’encensent d’avoir découvert l’alphabet n’avaient pas pris la place des seigneurs, nous n’en serions pas à débattre aridement de l’avenir de nos enfants de souche Occidentale. Comme le souligne MAGNE, la note va être salée, et pour tout le monde, et particuliérement les terroristes qui bénissent la destruction de l’Occident, car souvenez-vous que dans l’antiquité les Romains envoyaient au front les propriétaires terriens ayant plus à défendre, patrie, famille et enfants que les geus, simples parasites et profiteurs d’un système, n’ayant rien à défendre, autres que des idées infondées. La note sera donc effectivement salée pour les imposteurs, et ne comptaient pas sur vos esclaves venu d’Afrique pour vous défendre …..

    Répondre
  7. Anonyme

    20 mai 2009

    Mancney:

    Vis aspirations sont justes et légitimes. Quel mal y a t il a souhaiter demeurer entre personnes semblables? Quel mal y a t il a vouloir vivre avec des gens partageant les mêmes valeurs que nous?

    C’est un reflexe naturel que les tenants de l’hypocrite "mélange universel" tentent de museler.

    Il est pourtant normal de préferer les siens aux autres sans pour autant chercher à dominer, massacrer ou discriminer.

    La beauté de l’humanité est sa diversité, pourquoi chercher à la supprimer en faisant tout le monde se mélanger?

    D’accord avec vous, Mancney

    Répondre
  8. Anonyme

    19 mai 2009

    Magne : " Mais vous avez raison , la note va être " salée " et plus que vous pouvez l’imaginer"

    –  Non, pas plus que "ce que je peux l’imaginer" et merci de ne pas mettre en doute mes capacités d’imagination, car elles valent certainement les votres. Je vois de quoi demain est fait, enfin, je vois une "tendance", et c’est bien ce qui me chagrine. Ce n’est hélas pas le cas de tout le monde, comme vous pouvez le lire dans les differents posts…. Pendant que j’y pense, cela fait des années que je reppete ces memes propos sur ce forum, et nous n’étions pas nombreux, dans le temps, a utiliser le terme "Invasion". Justement, a ce sujet, le prochain terme a apprendre, c’est le nom de la personne qui vous envahit; souvent, on l’appelle un "Envahisseur", et en tout cas, c’est un "Ennemi". Quelqu’un qui envahit votre patrie, par le sabre ou par le penis, est votre "ennemi"!
    Aujourd’hui, je regrette presque de ne pas etre muslim, car cela doit etre beaucoup, beaucoup, beaucoup plus satisfaisant que d’etre Francais a notre époque. Enfin, si on accepte l’Islam et son totalitarisme. Remarquez, il y en a bien qui preche le Socialisme, qui, tout comme l’Islam, regle tout les problemes de l’Homme pour son plus grand bien-etre.

    By the way, quelle est cette "époque d’esclavage" dont vous parlez? Parce que d’apres mes modestes connaissances, tout le monde a des ancetres esclaves et l’esclavage a toujours existé, jusqu’a ce que les Occidentaux y mettent fin en Occident, et aujourd’hui il continue tranquillement en Islamland, et fait partie des moeurs muslims et ce n’est pas un probleme pour moi : Chaque Sol a son Peuple et chaque Peuple a ses lois et coutumes.

    J’aimerais simplement que l’Occident continue a etre peuplé d’Occidentaux et que ceux-ci continuent a vivre avec des Moeurs Occidentales. Cela ne vous pose de probleme, j’espere?

    Mancney

    Répondre
  9. MAGNE

    19 mai 2009

     

    Mancey .

    Quand on essaie d’expliquer : " N’apportez pas a votre porte ce qui appartient a l’horizon", et que l’on lit dans les commentaires : "Un étranger paye ses impôts et financièrement contribue à la richesse de la France", on se demande si on est sur le meme forum, on se demande si on joue dans la meme cour.

    L’époque de l’esclavage est finie , ce n’est pas bien entendu l’immigré qui dénature le pays , mais celui qui le laisse entrer .

    Pour quelles raisons irais- je me battre pour attaquer l’immigré qui mange mon pain .

    Mais vous avez raison , la note va être " salée " et plus que vous pouvez l’imaginer ,

    Répondre
  10. Anonyme

    19 mai 2009

    Il est bien joli de dire MAINTENANT ce qu’il faudrait faire en terme d’immigration, mais j ai bien peur que l’heure ne soit plus à la décision mais plutôt à la constatation des degats.

    Le résultats global de l’immigration de ces 40 dernières années est désastreux, et il faut en tirer les conséquences, au lieu de débattre comme s’il n’avait pas encore eu lieu.

    On a en effet accueilli tous les miséreux qui fuyaient leur pays, ceci est un fait louable, mais le flux à été incontrolé est la qualification "persecuté dans son pays" a été définie de façon trop large (un peu comme si tous les socialistes de France émigraient en Espagne sous pretexte que Sarkozy a été élu, ils s’auto qualifieraient de "persecutés" et les espagnols ne chercheraient même pas à remettre en question leurs plainte).

    On le voit de plus en plus, certains (un grand nombre d’ailleurs, peut être la majorité) immigrés ne s’intégrent pas car ne le veulent pas, tout en affirmant que c’est l’Etat qui n’en fait pas assez (il faut être arrogant pour critiquer ainsi le pays qui vous a accueilli). Cette affirmation (l’Etat n’en fait pas assez) est primo fausse (car avec toutes les aides au logement, allocation etc etc, il en fait peut être même trop), secundo n’a pas lieu d’être (car ce n’est pas vraiement à l’Etat de s’occuper ainsi des immigrants) et tertio est dangereux (car créé un climat de solidarité excessive voire de compassion immoderée, comme vu récemment dans l’affaire de la "Jungle").

    Si notre civilisation est en danger, il faut prendre des mesures drastiques, même si un pourcentage peut se sentir discriminé. A problème extreme, solution extreme. Le fait est que nous somme trop axés sur la défense de l’individu, ce qui a pour conséquence notre incapacité à prendre des dispositions à l’échelle civilisationelle (si on dit, par exemple, que l’immigration doit être fortement regulée, il se trouvera des "braves gens" pour nous rappeler le cas des deux ou trois "subsahariens" persecutés dans leurs pays). Dans ces conditions, inutile de critiquer l’immigration-invasion car le travail doit d’abord avoir lieu dans nos têtes formatées par les Droits de l’Homme et l’hyper-démocratie.

    Répondre
  11. Magny

    19 mai 2009

    Rigoureusement exact Mancney : mélange destructeur seulement lorsqu’il est excessif , car aucune nation ne peut devenir imperméable aux translations humaines , et d’ailleurs ce n’est absolument pas souhaitable car seuls les systèmes ouverts s’adaptent et dominent les plus fermés .

    De la même façon la charité chrétienne ne saurait être inconditionnelle et infinie à l’échelle humaine ( et même des nations ) , car la charité bien ordonnée commence par soi-même et s’étend de proche en proche , comme des ronds à la surface du milieu social ( si bien que du donné initial il ne reste très rapidement plus rien pour les lointains ) .

    Le problème avec les profiteurs c’est qu’ils se mettent en avant systématiquement , qu’ils provoquent la culpabilité ( surtout chez ceux qui s’inquiètent de ne pas mériter ce qu’ils ont ) , et qu’ils cherchent à perenniser et officialiser leurs détournements de fonds qui au début n’étaient que des aides temporaires . Bref comme le lierre autour du chêne ils font joli mais pompent un peu les ressources et cachent beaucoup l’horizon …

    Répondre
  12. IOSA

    19 mai 2009

    Les gens se mélangent avec qui bon leur semble……..celà s’appelle le libre arbitre, que le résultat soit  mauvais pour d’autres soucieux du devenir d’une élite blanche parce que nés blanc, me fait bien de rire.

    Va t’on bientôt voir à l’horizon, une nouvelle loi interdisant le mariage mixte et même plus fort…..une loi interdisant la reproduction entre gens de civilisations différentes, pour ne pas dire coloré ?

    Et pourquoi pas une loi sur l’enfant unique comme en Chine ?

    Tous les immigrés ne sont pas des envahisseurs au sens propre du terme, pour beaucoup, ils ont fuit le régime de leur pays d’origine…… à ceux là, il est normal de les acceuillir pour un temps donné, sans pour autant leur accorder tous les privilèges.

    En ce qui concerne les autres qui aimeraient que la France soit une extension de leur pays, il faut dire non et les refouler en dehors de nos frontières.

    Le titre de cet article prête à confusion en soulignant que certains chrétiens seraient contre l’immigration/invasion, tandis que d’autres en seraient complices.

    Ce qui est totalement erroné puisqu’en réalité ce n’est pas au nom d’une foi chrétienne que certains sont contre l’immigration, mais bel et bien au nom de la sauvegarde de l’ identité française & européenne qu’ils sont contre l’invasion et l’anéantissement de la culture de leurs ancêtres et rien d’autre que celà.

    IOSA

    ps: [email protected],  excellents commentaires de votre part. 

     

    Répondre
  13. Anonyme

    18 mai 2009

    Magny : " Le problème n’est pas le mélange mais qui intègre qui."

    –  Si, le probleme EST le mélange destructeur quand excessif, mais vous n’etes pas obligé de le voir.

    Mancney

    Répondre
  14. Magny

    18 mai 2009

    Bien vu tontonlong : les revenus pétroliens de l’IRAN remplissent la mangeoire de tous ceux qui acceptent de se boucher le nez .

    A votre avis à quoi ça sert de resservir pour la énième fois que les chambres à gaz furent des détails de la seconde guerre mondiale sinon pour complaire aux contributeurs antisionistes ?

    Bien vu aussi Mancney sur le dernier commentaire : quel dommage que les amérindiens n’aient pas appliqué plus rapidement et radicalement cette philosophie contre les immigrés européens qui débarquaient chez eux …

    Evidemment cela n’aurait pas changé grand chose vu leur infériorité technologique et la motivation des envahisseurs .

    Le problème n’est pas le mélange mais qui intègre qui . Qui sera l’actionnaire majoritaire à la fin .

    That is the question .

    Répondre
  15. Frédéric Bastiat

    18 mai 2009

    <<<Si les Français d’origine étrangère votent à gauche, c’est qu’ils sont majoritairement ouvriers ou employés, classes sociales qui votent traditionnellement à gauche. Gageons qu’un patron d’origine étrangère (il y en a) trouvera plus son compte à l’U.M.P.>>>

    Et la marmotte elle met le chocolat dans le papier alu?

    Répondre
  16. siniq

    18 mai 2009

    Jaures

    Vos raisonnements simplistes nous manqueraient si vous décidiez ne plus venir nous enrichir de vos idées si lumineuses.

    Répondre
  17. Jaures

    18 mai 2009

    Cher Fred Bastiat, vous nous portez des stratégies bien sophistiquées. En effet, il nous faudrait favoriser l’entrée  d’étrangers, puis leur obtenir des papiers (ce qui n’est pas aisé) et enfin les naturaliser, ce qui est long, en se disant que, peut-être, sans doute, ils voteront à gauche, voire même socialiste. Ridicule.

    Si les Français d’origine étrangère votent à gauche, c’est qu’ils sont majoritairement ouvriers ou employés, classes sociales qui votent traditionnellement à gauche. Gageons qu’un patron d’origine étrangère (il y en a) trouvera plus son compte à l’U.M.P.

     

    Répondre
  18. Anonyme

    18 mai 2009

      Bonjour

    Je n’ai hélas pas pu lire tous les commentaires de cet article mais j’aimerai tout de même signaler que les deux auteurs (Lance et Thieulloy) ont raison.

    Avez vous vu la réaction du Vatican face aux récentes actions de Berlusconi en Italie?  La décision de pénaliser la clandestinité a provoqué un tôlé de la part des responsables religieux italiens. Ils se sont rangé contre Berlusconi dans sa lutte contre l’immigration clandestine.

    Sinon je connais beaucoup de catholiques (évitons de parler de Chrétiens car c’est différent) qui sont contre l’immigration-invasion mais aussi beaucoup de catholiques qui sont plutôt pour la solidarité envers tout le monde, quelqu’en soit la situation.

    Ces visions sont toutes les deux véhiculées par l’Eglise (l’une étant officielle —> la solidarité générale et l’autre officieuse  (quoique pas toujours respectée)—> la conservation de la civilisation). Je dois dire aussi que la version "solidarité" est beaucoup plus répandue que l’autre. C’est à dire que dans leur majorité, les catholiques (en eux mêmes, car il y a des catholiques dans tous les partis de France) sont plutôt tolérants envers les clandestins.

    Mais comme le faisait justement remarquer un commentaire, plus on est catholique, moins on soutient l’immigration (et encore ca reste mitigé).

    Finalement, la position de l’Eglise Catholique est trop dispersée est imprécise, ce qui laisse aux fidèles le choix de leurs opinions (d’une certaine manière). Il ne faut donc pas s’étonner de voir deux catholiques se disputer sur la justesse ou non de l’immigration et chacun avec ses propres arguments construits et pertinents.

     

    Quant au débat Thieulloy-Lance, je le trouve très intéressant et constructif. Il faudrait organiser un débat/duel parrainé par les 4 vérités et consacrer un numéro à ce débat.

    Si le FN n’est plus capable d’assurer la volonté conservatrice des Français, que reste t il? LE MPF de de Villiers? Il nous faut des représentants fiables et viables.

    Répondre
  19. Anonyme

    17 mai 2009

    Quand on essaie d’expliquer : " N’apportez pas a votre porte ce qui appartient a l’horizon", et que l’on lit dans les commentaires : "Un étranger paye ses impôts et financièrement contribue à la richesse de la France", on se demande si on est sur le meme forum, on se demande si on joue dans la meme cour.

    Alors, je voudrais féliciter tous ces mecs en faveur de l’immigration, et ipso facto des mélanges humains et culturels en tout genre et en un lieu, car, aussi  bien ceux qui encouragent que ceux qui acceptent, sont ensemble les moteurs d’un beau bordel en préparation.

    All the best,

    Mancney

    Répondre
  20. tontonlong

    17 mai 2009

    Pauvres frêres chrétiens !

    Vous pensez naivement que le FN vous protège et représente un terreau authentique d’une pensée politique susceptible de revivifier la nation !

    Dommage que vous ne remarquiez pas à quel point ce FN est gangréné de réseaux pro-iraniens et panrabiques, il suffit de voir les courbettes d’un le Pen au centre zahra venu l’interviewer, les journalistes étant toutes des femmes en tchador !

    Il suffit de voir également le degré de cocufiage auquel vous vous prétez en acceptant un ex-trotskyste comme alain Soral que vous avez failli propulser n°2 du FN sous pretexte qu’il serait un "intellectuel" et qu’il aurait viré sa cuti !

    En fait, il a juste séduit au FN par son antisémitisme, et ensuite il est parti avec les tenants de l’anti-france comme Dieudonné et autres chiittes organisés en bandes reformer un "parti", avec pour seul programme la haine paroxystique et obsessionnelle du droit du peuple juif à organiser le seul pays qu’ils possèdent au monde.

    J’imagine si Megret jadis avait voulu dire "je vire de bord", si il aurait été accueilli à bras ouverts et propulsé quasiment n°2 par robert Hue !

    Le FN, désolé de l’affirmer, est vraiment un parti très très  con, et finalement plus antisémite qu’anti -immigrationniste  ! !

    Aucune profondeur tactique ou stratégique, aucun talent culturel pour séduire dans ses rangs….

    Evidemment, si l’alternative à ceci est l’équipe gauchiste de Mgr Gaillot, je plains sincèrement les français qui cherchent un redressement national, car le parti qui pourrait les sauver n’existe PAS !

    Répondre
  21. richa83

    17 mai 2009

    """"""""""""
    "sans -papiers : les éveques solidaires "
    """""""""""

    En forçant un peu on arrivera bien à en mettre quelques milliers au Vatican….

    Répondre
  22. Frédéric Bastiat

    17 mai 2009

    Aux élections présidentielles de 2002, 40% des voix des Français dépourvus d’ascendance étrangère ont voté à gauche. Chez les Français issus d’une immigration européenne, ils étaient 52%, et chez les Français issus d’une immigration maghrébine ou turque, près de 70% !
    Fin 2006, d’après le baromètre politique du CEVIPOF, se disent proches des partis de gauche la moitié des sondés sans ascendance étrangère, un peu plus de la moitié d’entre eux ayant au moins un ascendant d’origine étrangère européenne (près de 60%), et presque 70% ayant au moins un ascendant d’origine étrangère maghrébine ou africaine.

    Voilà, très cher (au sens propre) Jaurès des faits patents, bien connus de vos stratèges. Voilà donc la vraie raison de la promotion de l’immigration par la gauche : un vil calcul politicien.

    A rapprocher des théories libérales (Public choïce) : « la politique est expliquée à l’aide des outils développés par la microéconomie. Les hommes politiques et fonctionnaires se comportent de la même façon que les consommateurs et producteurs de la théorie économique, tout en sachant que l’argent en jeu n’est pas le leur (problème principal-agent). La motivation principale d’une partie du personnel politique est ainsi de maximiser son propre intérêt plutôt que de rechercher l’intérêt collectif. Ainsi, les décideurs ne sont pas libres de leurs choix mais ils sont en fait tributaires de groupes d’intérêt, ces derniers cherchant à bénéficier de la tendance redistributive de l’État qui justifie la fonction et l’existence même des premiers »

    Source Wiki Libéral

    Répondre
  23. ozone

    17 mai 2009

    Ne rien faire c’est se resigner au désastre supréme,la guerre civile,en plus des fermetures d’entreprises,des délocalisations,les plans sociaux,du chomage,etc.

    S’ils veulent pour beaucoups aller en Angleterre de preference c’est tout simplement parce que des familiers sont déja sur place,ce qui facilite l’installation dans le pays,plus il y en a et plus il y en aura.

    Pour qu’un développement durable ou pas puisse se produire un minimun de discipline collective est indispensable,aucun pays ne l’a fait sans cela,les premiers indisciplinés sont les dirigents certes,mais c’est une trame de fond,a leur décharge le fait que leur organisation sociale fut détruite par la colonisation.

    Sans parler du déséquilibre démographique que l’on retrouve deja dans nos "cités populaires"

    Répondre
  24. IOSA

    16 mai 2009

    [email protected]

    "Un étranger paye ses impôts et financièrement contribue à la richesse de la France . Leur interdire les prestations sociales , pourquoi pas l’entrée dans les écoles pour leurs enfants , et lorsqu’ils sont malades l’hospitalisation ou le médecin référent ."

    Il n’est nullement nécessaire d’aller à cet extrême, mais il est aussi vrai que les prestations sociales sont une manne providentiel pour beaucoup et c’est dans ce sens qu’ils viennent en france.

    Si venir travailler en France donne les mêmes droits que n’importe lequel citoyen français…….à quoi celà sert il d’être français ?

    Amicalement.

    IOSA

     

    Répondre
  25. Jaures

    16 mai 2009

    Cher Ozone, la gauche n’est pas POUR l’immigration. Cela n’a aucun sens. Ce que dit la gauche c’est que les immigrés quittent leur pays non pas pour aller chercher une allocation (d’ailleurs, la plupart rêvent d’aller en Angleterre ou aux USA qui ne sont pas les meilleurs pourvoyeurs d’allocations ) mais parcequ’ils n’ont pas le choix: rester, c’est mourir de faim, de maladie, être massacré par les milices armées ou crever dans les geôles du dictateur local. Ce que dit la gauche c’est qu’aucun mur, aucune repression n’empêchera des gens désespérés de tenter, au péril de leur vie de rejoindre un monde dont les images qu’ils reçoivent sont celles des pubs, des séries télés et des magazines glamour.

    C’est donc sur les pays d’origine qu’il faut agir par la solidarité avec les peuples en aidant à un développement durable, en stoppant la corruption des dirigeants (notamment par les multinationales), en cessant les livraisons d’armes (en luttant contre le traffic). Mais Sarkozy, et son ami Bolloré au Cameroun, fait tout le contraire. Il faut s’attendre à de nouvelles embarcations sur la Méditerranée.

    Aujourd’hui, cette image du bouc émissaire fait long-feu. Les salariés comprennent que les immigrés ne sont pour rien dans les plans sociaux. Et les travailleurs s’organisent pour faire pression sur les dirigeants et les actionnaires, pas pour expulser 20 ou 30 000 immigrés de plus, ce qui n’empêcherait ni les fermetures d’entreprises, ni les délocalisations, ni les parachutes dorés.

    Même si quelques Thieulloy essaient encore d’agiter le chiffon rouge. 

    Répondre
  26. Anonyme

    16 mai 2009

    Florin : " (…) on osait encore NOMMER le Mal, et surtout le COMBATTRE. Tout commence par la pose du (bon) diagnostic …"

    –    Hé, hé, hé…. C’est presque chaud. Ca approche….

    Mancney

    Répondre
  27. ozone

    16 mai 2009

    "Mais on connaît la chanson. Mettre tout sur le dos des immigrés est confortable"

    "Et si les coupables du marasme étaient à chercher ailleurs ?"

    Raisonement simpliste,cher Jaures,en fait,tout est lié,les coupables du marasme profitent de l’immigration,laquelle par son implication dans la délinquence permet aux sarkozys et autres d’arriver et de se maintenir au pouvoir et ainsi continuer de favoriser les coupables du marasme.

    Mais quand la gauche comprendra a la fin que l’immigration est l’arme la plus efficace pour leurs opposants……….

     

    Répondre
  28. Jaures

    16 mai 2009

    Thieulloy est tout-à-fait cohérent.

    ll est vrai, je peux en témoigner, que de nombreux militants du Secours Catholique donnent un sérieux coup de main aux restos du coeur. Ils ont un point commun avec les militant laïcs dont je suis: ils sont issus des milieux populaires. Ils sont travailleurs, chômeurs, parfois handicapés. Pour eux, le nécessiteux, celui qui souffre est leur semblable, qu’il soit noir, blanc, musulman, chrétien ou juif.

    Les disciples de Thieulloy ne voit aucun inconvénient à ce que les dictateurs corrompus achètent des villas en France. Les enfants de ces chefs d’état, les familles des riches ambassadeurs sont très bien accueillis dans les beaux quartiers de Neuilly.

    Quand Thieulloy dit "d’abord moi, ma famille, mes voisins,…", il s’agit surtout d’une position de classe. D’abord mes biens, mes profits, mes stock-options…Et qu’il soit Chrétien ou pas ne change rien à l’affaire. Je suis sûr que les paiens de la jet set ont plus de points communs avec Thieulloy que  l’ouvrier catholique licencié.

    Enfin, fonctionnant sur le mode de la croyance, Thieulloy peut avancer les chiffres qu’il veut: 100 000 clandestins par an ? Pourquoi pas 200 000 ? 500 000 ? Puisqu’aucun chiffre ne  résulte d’étude sérieuse, on peut dire n’importe quoi. Il suffit, comme le reste, d’y croire.

    Remarquons cependant que pour expulser les 30 000 clandestins promis, le Pouvoir a dû payer des roms, raffler aux sorties d’écoles, mettre des enfants (jusqu’à un bébé de 6 mois !) en centre de rétention, traquer des familles en provoquant parfois des tentatives de suicide (dont 3 ont abouti). C’est que le vivier n’est peut-être pas si fourni. Et, pour rassurer Thieulloy, je rappelle que sur les 4 à 500 SDF retrouvés morts chaque année dans la rue, la moitié sont des étrangers.

    Mais on connaît la chanson. Mettre tout sur le dos des immigrés est confortable. Pourtant, les pays les plus en faillite, comme l’Irlande ou l’Islande n’ont pas eu à accueillir des milliers de sans-papiers. Et si les coupables du marasme étaient à chercher ailleurs ?

    Répondre
  29. Magny

    15 mai 2009

    Tout pays prospère agit comme une pompe aspirante , de la même façon qu’un pays pauvre qui gémit sous une dictature fonctionne comme une fontaine qui arrose de ses malheureux tous les autres pays . Ainsi les allemands de l’Est fuyaient le "paradis" communiste au péril de leur vie , comme d’autres préfèrent risquer de se noyer que de regarder leur famille sombrer dans les nombreuses fosses profondes de misère qui sévissent au sud de Gibraltar . 

    Evidemment l’Etat providence met un turbo à ces mouvements migratoires , et surtout entraîne tout le monde vers le fond , au lieu de stimuler la portance générale de la société . Ainsi nous devenons ce que l’humanité cherche à fuir : une société à l’avenir bouché où les riches deviennent toujours plus riches , les pauvres restent immanquablement pauvres , et les classes moyennes … disparaissent .  Tout cela maintenu vaille que vaille par une police qui devient l’arbitre suprême d’une situation ingérable , pour le pire plus que pour le meilleur … 

     

    Répondre
  30. ozone

    15 mai 2009

    Les miséreux sont indispensables pour atteindre le salut par l’aumone……

    Répondre
  31. Barthélémy

    15 mai 2009
    La nouvelle droite et les catholiques.
     
    L’histoire et la pensée de la nouvelle droite est certainement une des plus riches et des plus fascinantes du XXème siècle. Mais qu’en est-il aujourd’hui? D’abord considéré comme un indésirable et un infréquentable, Alain de Benoist est invité aujourd’hui chez Taddéi. Est-ce une stratégie?Mais on peut penser que son discours s’est considérablement édulcoré. Tiens, j’ai failli dire édulcuré.
     
    Je me suis souvent demandé, bien que d’une extraordianire complexité, ce qui réellement et fondamentalement pouvait distinguer la nouvelle droite des catholiques traditionalistes? Ce que j’appréciais particulièrement dans la N.D. c’était, mais est-ce toujours le cas sa stratégie métapolitique doublée d’un entrisme à tout niveau mais surtout à haut niveau . Un peu comme l’Opus Déi du coté catholique ou trotskiste du côté gauchiste. Il semblerait que jusqu’à présent les trotskistes aient toujours, hélas, une longueur idéologique d’influence d’avance dans l’intelligentia universitaire.
     
    " Les ennemis, ce sont toutes les doctrines, toutes les praxis qui représentent et incarnent une forme d’égalitarisme. Au premier rang d’entre elles, bien sûr, le marxisme, qui constitue la forme la plus extrême et la plus terroriste…L’influence considérable du marxisme dans les esprits d’aujourd’hui est l’une des causes fondamentales de la crise actuelle ",  ecrivait Jean-Claude Valla du G.R.E.C.E. 
     
    Des penseurs et philosophes catholiques avaient exactement dit la même chose plus de cinquante années plus tôt ,et dont certains étaient les héritiers de Maurras. En fait, finalement ce que la nouvelle droite reproche à la tradition Judéo-chrétienne c’est son impérialisme culturel.  On constate pourtant aujourd’hui une espèce de pacte de non agression, pour ne pas dire une certaine collusion entre la nouvelle droite et les catholiques traditionalistes. Traditionaliste veut dire pour moi catholique de toujours. J’ai même rencontré des catholiques de la fraternité Saint Pie X dans des conférences débats avec la N.D.
     
    On peut trouver chez de grands penseurs catholiques la même critique de l’égalistarisme que dans la N.D. La même critique du capitalisme, la même critique et la même méfiance envers la démocratie,  le même éloge de l’élitisme, la même condamnation du collectivime et de la massification, la même méfiance vis à vis de la société technicienne, même critique de la société du spectacle. Et finalement, on peut remarquer que la nouvelle droite eut à subir les mêmes types d’attaques ad hominem et de reductio ad hitlerum de la part  des progressistes, de la gauche et des freudo-marxistes que les catholiques traditionalistes.
     
    Actuellement, le Pape est le bouc émissaire parfaitement révélateur. Aujourd’hui comme hier, on continue à appeller raciste, nazi ou fasciste n’importe qui ou n’importe quoi comme autrefois on appelait sorciers tous les gens qu’on voulait brûler et le plus souvent avec l’enthousiasme du peuple.
     

    " Mes positions sont celles de ce que l’on peut appeler la nouvelle droité "( Louis Pauwels). Pour que l’Europe retrouve, avec son authenticité, son rayonnement, il conviendrait selon Louis Pauwels, quelle retrouve ses racines culturelles profondes qu’il énumère: le Théatre Grec, l’épopée romaine, les poèmes celtes, les légendes germaniques. 
     
    Qu’en est-il du christianisme? Bien que cela ne soit pas explicite, il faut faire sauter le vernis imposé par deux mille ans de judéo-christianisme dont le marxisme ne serait que la " théodicée laïcisée".
     
    Pauwels et Jean Cau pourtant proches de la nouvelle droite à une époque ,ont affrmé un peu plus tard " Moins vous aurez de Curés, plus vous aurez de policiers " ( Jean cau ) et Pauwels  " Je suis incoyant, pas athée ni agnostique. Mais je respecte infiniment l’imbrication du message évangélique et de l’Eglise comme institution et histoire. Une bonne part de notre grandeur vient de cette représentation de Dieu qui a duré vingt siècles. …Et je m’interroge sur la suite, parce que je pense que les peuples qui n’ont plus de dieux en général disparaissent. "
     
    Voilà, c’est exactement ce  que je pense, comme catholique hétérodoxe, une nation, un peuple qui abandonne sa religion est appelé à disparaître et sera englouti par l’internationale sera le genre humain socialiste et immigrationiste.
     
     
    Répondre
  32. Anonyme

    15 mai 2009

    With all due respect, ce n’est pas en cherchant au milieu des chrétiens de Droite ni parmi les cocus de gauche que vous trouverez une solution satisfaisante en réponse a l’invasion de l’Occident par un ennemi non combattant. Pour pouvoir nous défendre et faire notre devoir, il nous faut un "core" de valeurs et dela un objectif défini et reconnu, et non pas des blablatiements.
    Exactement comme nous le faisions en sechant devant un pb de maths dans le temps, il convient de relire l’énnoncé et de revenir a la case départ : Il y a une Planete, et sur cette planete, il y a des "lieux" différents en latitude et en longitude, en géologie et en climat. Ces lieux différents ont, heureusement, modelé des hommes différents, ou differentes races, et ont crée des cultures différentes. Ils ont meme directement influé sur les religions, et les Druides de la Clairiere des Carnutes ne coupaient pas des noix de cocos.
    Les races sont le résultat de siecles d’échange avec le sol, et leur diversité (c’est ca, la diversité et non pas tout le monde au meme endroit au meme moment) et la diversité de ces races, donc, est la richesse de notre planete; toutes les races sont admirables et constituent ensemble notre espece, et a l’instar des baleines bleues, ils faut les conserver, et ne pas trop les déraciner, ne pas trop les mélanger. Bien sur il doit y avoir du métissage, et ceci est impératif et souhaitable, mais raisonnablement. (Il est difficile d’etre métis, mais rendre tout le monde métis pour qu’il se sente mieux dans sa peau n’est pas la bonne réponse, de meme que Halle Berry sortant du lagon a Cuba en roulant des hanches dans le film "Die another Day" n’est pas supposée promouvoir la fabrication par mélange d’une nouvelle et unique race humaine)
    Les civilisations, aussi, sont évidemment le résultat de siecles d’échange avec le sol. Elles sont l’accumulation des vies de milliards d’humains qui ont faconné notre way of life, qui ont construit notre présent, qui sont la base de nos existences. Elles comportent tous les grands noms de nos Anciens, elles comportent la somme des efforts faits par les homme pendant des millénaires, la somme des connaissances immenses et modestes acquises par les hommes : elles sont des Trésors.
    Enfin les Religions, qui prirent naissance partout sur la planete, directement liées au sol, et qui ont accompagné toutes les civilisations, ne méritent pas, apres des milliers d’années, d’etre mise a la trappe par quelques zozos prétentieux et snobs, qui n’ont meme pas réalisé la limite de leur réflexion. Quelque soit l’existence de Dieu, les religions tirent leur légimité de la foi des hommes, et, a ce titre, sont toutes "respectables", et chacune correspond aux besoins du peuple qui l’a construite… pas forcément a ceux d’un autre.

    Tout cela est simple et évident, mais quand on a accepté de le voir, quand on a reconnu le lien Homme/Sol, on percoit bien mieux la situation… et les possibles réponses au probleme.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  33. WULFGAR

    15 mai 2009

    Le 15.09  sur flash actu LE FIGARO :
    "sans -papiers : les éveques solidaires "
    ils citent le message de Jean Paul II à l’occasion de la  journée des migrants et des réfugiés en janvier 97:
    l’Eglise se sent le devoir d’etre  proche, comme le bon samaritain, du clandestin et du  réfugié …

    Répondre
  34. Barthélémy

    15 mai 2009

     

    Monsieur De Thieulloy.
    Le Pape Benoît XVI n’est-il pas le bouc émissaire révélateur du christo-socialisme?
     
    Le christo-socialisme existe. Nnon seulement je l’ai rencontré, mais il se rencontre hélàs de plus en plus souvent. Le problème qui se pose est un peu comme celui de l’origine de la poule ou de l’oeuf. Qui a commencé ? Pour Monsieur Lance, le christianisme ne pouvait qu’engendrer le socialisme " On reconnait l’arbre à ses fruits " dit P. Lance.
     
    On a un parfait exemple de christo-socialisme miltitant avec la .revue "Golias, l’empêcheur de croire en rond " de Monsieur Terras farouchement anti-Benoît XVI. qui demande même la démission du Pape Benoît XVI pour ( méfait ) fait de conservatisme car à notre époque " il n’y a plus qu’un seul crime, c’est de ne pas être aboslument moderne " ( Philippe Muray ).
     
    Moi, j’ai un avis plus nuancé. Je pense que le christianisme et le socialisme se sont infuencés à différentes époques et selon des circonstances historiques bien particulières qu’il serait beaucoup trop long de développer ici. Ceci dit, il me semble évident que le socialisme collectiviste et étatique pervertit tout ce qu’il touche (les vieilles solidarités familiales, la culture, l’identité, les peuples, l’héritage spirituel et par-là même la religion ). Pour le socialiste, l’homme de civilisation, de culture, de religion d’identité, attaché à sa patrie et à sa famille est obsolète. Il ne reconnaît " l ‘homme " que comme espèce faisant partie de l’espèce humaine comme on dit espèce animale, et pour celà,  il ne peut être qu’immigrationiste.
     
    Des chrétiens désurnaturalisés, car le christo-socialiste n’est autre qu’un chrétien désurnaturalisé ont vu dans le socialisme une espérance collective, l’avenir promis et radieu, comme pour les communistes d’un paradis sur terre. 
     
    Le christianisme est LA religion de la responsabilité personnelle, la compassion, la pitié ne peut être qu’une vertu personnelle et non pas collective. Mais notre époque est collectiviste " Le philosophe aime les Tartares pour se dispenser d’aimer son voisin " ( Rousseau)
     
    Comment en est-on arrivé là ? Par la sécularisation du christianisme qui, une fois amputé de sa fin surnaturelle ultime, érige infailliblement l’individu en fin." Le christianisme désurnaturalisé, est le plus puissant facteur de destruction de la nature de l’homme et de la société".( Marcel De Corte) Il n’est d’ailleurs pas un article du credo socialo-communiste qui ne soit la transposition de l’Ancien et du Nouveau Testament en language apparemment profane.
    Aujourd’hui, le surnaturel se naturalise alors que cela doit être le surnaturel qui doit féconder le naturel comme l’ont génialement montré dans toutes leurs réalisations nos ancêtres.

     
    Ce sont des traditionalistes qui ont appelé Vatican II, qui a porté le "coup de grâce " à la déspiritualisation de l’Eglise catholique, " le gang des Pères conciliaires " ( Marcel De Corte, ami de Jean Madiran du journal Présent, encore lui ).
     
    Monsieur Lance dit "Ces gens sont incapables de discerner que le christianisme a engendré le socialisme ("A père avare, fils prodigue") ainsi que tous les dérèglements du monde moderne. En obturant les voies de la spiritualité authentique, le christianisme historique a ouvert lui-même les vannes du matérialisme déshumanisant, qu’il condamne mais qu’il nourrit. C’est pourquoi j’emploie fréquemment le terme de christo-socialisme."  Mais,ce que Monsieur Lance ne sait pas ou fait semblant de ne pas savoir, c’est qu’il existe aussi une magnifique spiritualité dans le christianisme catholique.
     
    Cette magnifique spiritualité authentique, on la trouve entre autres chez Saint Augustin, Pascal, Saint Jean De La Croix, François de Sales, Ruysbroeck l’Admirable, Hildegaard de Bingen, des pères de l’Eglise, mais qui peut encore le savoir à notre époque de déchristianisation massive et militante voulue par le socialisme collectiviste ? Et là, on peut accuser nos christo-socialistes de Münichois et même d’être atteints du syndrôme de Stockholm. 

     
    Mais je pense que  le Pape Benoît XVI, qui est un très grand théologien, donc un très grand philosophe parce que très grand théologien, a parfaitement compris tout cela et c’est pourquoi il a levé l’excommunication contre les traditionalistes. Mais le pauvre homme est bien seul et en même temps il est un formidable révélateur  par les réactions qu’il suscite, surtout auprès des christo-socialistes, de l’incroyable dérive de type totalitaire de nos "dissociétés". Ce n’est pas Benoît XVI qui est effrayant, mais ce sont ses contempteurs.
     
    Le " nouveau clergé progressiste " ne se charge plus depuis longtemps de relier les hommes à la transcendance, mais à leur propre immanence envahie par les constructions utopiques de l’imagination. C’est ce que Dietrich von Hildebrand appelait " Le Cheval de Troie dans la Cité de Dieu " ( ED. Beauchesne )

    Répondre
  35. La bête blonde Teuton

    15 mai 2009

    Je maîtrise le Genki-Dama.

    Répondre
  36. Pierre LANCE

    15 mai 2009

    Cher Guillaume, J’ai oublié de relever une grosse erreur dans votre article. Vous écrivez : ” Je crois que notre ami est un adepte de la nouvelle droite ; je dois faire partie de la droite la plus « archaïque » !” Je n’ai jamais été un adepte de la nouvelle droite, avec laquelle j’ai rompu tout contact dès ses débuts (fin des années 60). Notre seul point commun était l’athéisme. Mais la nouvelle droite était (et elle est toujours, je présume) beaucoup trop germanophile à mon goût, avec des relents à peine voilés de “race germanique supérieure” de sinistre mémoire. Et sa lecture de Nietzsche est fort éloignée de la mienne. J’avais d’ailleurs marqué fermement mes distances avec ce mouvement dans un article intitulé “Anatomie de la nouvelle droite” dès le premier numéro de ma revue “L’Ere nouvelle” (décembre 1980). Je n’ai d’ailleurs jamais été “adepte” de quelque mouvement, chapelle ou parti que ce soit et j’ai toujours mis un point d’honneur à être “inétiquetable”. Je suis un athée spiritualiste, un patriote libertaire, un gaulliste conditionnel, un anarchiste de droite, un libéral écologiste… Ce qui fait dire aux imbéciles que je suis “contradictoire”. Mais c’est seulement parce qu’ils sont irrités de ne pouvoir utiliser à mon égard leurs petites étiquettes et leurs petits casiers. Cordialement. Pierre Lance

    Répondre
  37. Luc SEMBOUR

    14 mai 2009

    Je constate avec plaisir que pour une fois, tout le monde est à peu près d’accord sur les ravages de la charité chrétienne dévoyée (plus encore que mal ordonnée).

    Pour la bonne forme, je résumerai donc mon précédent commentaire par:

    "Il fallait remplacer le « prochain » trop proche, bien de chez nous, qui, passé de mode, ne satisfaisait plus au cahier des charges, n’avait plus l’heur de plaire, avait perdu son droit de figurer au casting, par un « prochain-OGM » exotique, d’un modèle plus conforme aux nouvelles tendances idéologico-cosmétiques.

    Le « prochain » d’importation a peu de défauts : il est gratuit, disponible en quantité illimitée, assume TOUJOURS lui-même et dans tous les cas de figure ses frais de transport-aller, mais JAMAIS ceux de retour.

    Seul un saint pourrait résister à une pareille aubaine. L’abbé Pierre, qui a succombé à la tentation, en passant de la défense légitime du français mal logé de 1954 au statut de vulgaire sous-traitant de la pompe aspirante pour immigrés « sans » ceci ou « sans » cela, ne sera donc jamais canonisé ni béatifié pour cette seule raison.   

    Par rapport à l’ancien article disponible sur le marché de la charité étatisée, le « prochain » importé est en outre  d’un modèle nettement plus malléable, plus formatable aux diverses marottes gauchistes, krypto-islamistes, christo-socialistes, laïcistes, destinées à masquer le conservatisme profond de la pensée unique, à occulter la constance parfaite dans l’erreur, en droite ligne de l’ornière du Diable…"

    LS

    Répondre
  38. MAGNE

    14 mai 2009

     

     

     

    Monsieur . Je ne défendrai pas M. Lance que je considère comme un écrivain et penseur hors pair , peut –être en avance ou hors du temps . Il est bien seul . Bref , parlons immigration et églises .

     

    Pour les églises , immigrer est un droit naturel . L’immigrant ne devant le faire qu’en dernier recours . Le pays d’accueil devant  accueillir décemment l’immigrant qui le fait à son corps défendant . Les églises demandant aux immigrants de respecter le pays d’accueil .

     

    Ne parlons pas des 600000 Algériens qui arrivèrent en 1967 sous de Gaulle . Ils devaient enrichir le pays et s’enrichir eux – mêmes pour retourner dans leur pays .

     

    En 1994 M.Pasqua délivrait 100000 visas à des Algériens , et en 1988 800000 visas étaient délivrés .

     

    Qeulle a été la réaction de l’église dont le rôle principal est d’évangéliser les gens . J’attends votre réponse .

     

    Cette immigration a plusieurs effets :

     

    1 – La plus grave à mon sens c’est de vider l’Algérie de ces élites . En effet , comment voulez – vous qu’un pays de 35000000 d’habitants résiste à une telle saignée qui peut s’apparenter à la saignée des Français de 1914 – 1918 . Elites parceque jeunes gens ou hommes dans la force de l’âge qui ont la force de s’éloigner de leur Patrie .

     

    2 – Désaffectation croissante des jeunes Français de souche pour la notion de Patrie qu’ils voient octroyer à tous .

    Contrairement à vous , je ne vois pas , et cela me révolte , que les prestations sociales ne soient donnés qu’aux nationaux .

     

    Un étranger paye ses impôts et financièrement contribue à la richesse de la France . Leur interdire les prestations sociales , pourquoi pas l’entrée dans les écoles pour leurs enfants , et lorsqu’ils sont malades l’hospitalisation ou le médecin référent .

     

    M. Fourcade , à l’époque , était tout content de voir des familles de marocains qui arrivaient avec 6 enfants tous prêts à travailler et à payer les retraites . Du délire .

    Franco – marocain , mexicain , brésilien , congolais , algériens , tunisiens etc … relève – t il du droit de leur pays ou de la France .

     

    Pour les Franco – marocains le Code de la famille ( La Moudawana ) est claire . Ils dépendent du Code de la famille marocaine et restent sujets marocains .Et les autres . Al’époque du service militaire 80 % des jeunes Franco – algériens choisissaient la France , ayant lechoix de le faire ( le service militaire ) en France ou en Algérie .

     

    Que faire . Aider sérieusement ces pays qui regorgent de richesses humaines et matérielles , demander aux descendants de Franco – Algériens , Marocains etc … dechoisir une ou l’autre natiobnalité , ceux ayant déjà ladouble nationalité devant la garder , n’étant absolument pas pour des lois rétroactives  .

     

    Les personnes désirant s’assimiler , s’assimileront , les autres iront ailleurs , où obtiendront  un statut d’étrangers comme dans tous les pays .

    En Suisse , comme dans beaucoup d’autres pays ( il faudrait  avoir le Code des étrangers et de naturalisation de tous les pays pour pouvoir discuter ) , on vous invite à disparaître dés que l’on a plus besoin de vous , que  vous soyez Français , ou autres .

    Respectueuses salutations . MAGNE

    Répondre
  39. IOSA

    14 mai 2009

    L’attente sera t’elle longue ( la réponse de M.lance) à cette attaque directe à sa personne ( et contraire aux règles édictées par le webmaster) ?

    Mais M. le Big Boss vous avez raison sur un point, il faut réserver les prestations familiales aux Français et non les donner en priorité aux étrangers.

    Désolé pour ceux là, mais quand il n’y a plus de quoi faire vivre sa famille dans la dignité et dans son propre pays, il faut bien commencer par faire des économies budgétaires.

    Donc, merci d’avoir relevé ce que j’ avais souligné précédemment dans l’article de M.lance.

    En ce qui concerne le flux migratoire, il suffirait de plus arrêter les "candidats migrants et sans papiers" en partance pour l’Angleterre,  car dans le nombre de reconduites à la frontière ‘alias retour au pays d’origine", nombreux sont ceux qui voulaient gagner ce pays de prédilection.

    Pour le reste…….Il n’est nul besoin d’être chétien, croyant ou même athée  pour se "foutre sur la gueule", il suffit de ne pas être en phase avec l’autre pour dénigrer systématiquement les idées qui ne sont pas les notres, même si elles sont bien meilleures (sic).

    [email protected]…… la repentance est entretenue par la foi chrétienne et en rapport direct avec la cruxification du Christ (  le Christ a donner sa vie pour que les hommes se repentent de leurs péchés).

    Dès lors et après deux millénaires de repentance (base de la foi chrétienne), il ne faut pas s’étonner que cette "idée pour gogos" soit reprise par d’autres à des fins personnelles.

    En ce concerne le rapport de force avec les barbares, celà va être difficile puisque la repentance est aussi le dada de notre président et que les excuses du Pape aux croyants du Coran vont dans le sens du " courage fuyons ".

    IOSA  

    Répondre
  40. Pierre LANCE

    14 mai 2009

    Mon Cher Guillaume, Puisque vous me faites l’honneur de commenter mon article, vous auriez pu au moins reconnaître que j’avais raison sur le fond, même si vous voulez tenter de dédouaner les “christo-socialistes” (que certains appellent “chrétiens de gauche”, et qui existent, vous le savez bien). Vous savez également aussi bien que moi combien les associations chrétiennes sont actives dans le soutien aux immigrés clandestins, sans parler de certains évêques ou cardinaux qui sont en pointe dans ce domaine. Vous vous désolidarisez d’eux, et je vous en félicite, mais vous retournez votre accusation contre moi, ce qui n’est pas cohérent. Inutile que je m’étende, puisque nos amis “vox populi” et Luc Sembour vous ont très bien répondu et mis les choses au point avec une lucidité exemplaire. Oui, il y a des chrétiens qui sont traîtres à la Nation (pas tous, bien sûr) et ce n’est pas la première fois dans notre histoire. Et puisque, fort heureusement, vous n’êtes pas des leurs, vous devriez les dénoncer avec moi. Dans cette affaire, je n’ai nullement accusé les chrétiens en bloc. En revanche, vous tentez de les innocenter en bloc, et à tort. Et je vous rappelle que le seul but de mon article, comme je l’ai explicitement formulé, était d’ouvrir les yeux à ceux qui sont “traîtres sans le savoir”, ce qui était plutôt indulgent. Amicalement. Pierre Lance

    Répondre
  41. Daniel

    13 mai 2009

    Merci à Guillaume De Thieulloy de faire rebondir ce sujet essentiel lancé par Pierre Lance, sujet dont l’aboutissement est autrement plus important que les étiquettes réductrices collées sur le socialisme ou la religion chrétienne, accouplés pour le confort de "l’accuseur".

    J’en profite pour proposer un autre point de vue sur la "repentance", mot fréquemment utilisé pour exprimer le ras le bol d’une culpabilité à sens unique.  

     On peut pour le moins reconnaitre que la repentance des plus civilisés est l’expression même de leur niveau de civilisation.  Un barbare est fier de ses crimes et ne s’embarrasse pas de repentance. Le barbare ne le sera plus quand il sera capable d’analyser et reconnaitre ses erreurs.  C’est bien le chemin que refusent d’emprunter ceux qui voient dans la repentance exprimée par la France une occasion de dominer, capacité qu’ils sont bien incapables d’obtenir par leurs propres mérites. Pour accéder à une véritable pensée civilisée, leur repentance devra porter non seulement sur leur barbarie passée mais aussi sur les crimes qu’ils entretiennent et justifient actuellement…  plus la bêtise dont ils font preuve en croyant salir une main tendue.   Finalement, que notre culture chrétienne et laïque débouche sur une période de repentance provisoirement  désagréable est une chance. Nous pouvons en mesurer l’étendue en observant les piteux mensonges reçus dés la petite enfance par ceux qui ont eu la malchance de naitre là-bas.

    Alors, à nous de comprendre que la dissuasion est l’outil que doivent manipuler avec la bonne mesure les plus intelligents, qui doivent rester les plus forts physiquement dans la mesure où c’est le seul code compris par le barbare. 

     

    Répondre
  42. Luc SEMBOUR

    13 mai 2009

    Excellent article de Guillaume de Thieulloy.

    Les mauvais chrétiens n’aiment pas leurs prochains.

    Ils ont donc un excellent moyen de les emm…sérieusement et à très bon compte, tout en blanchissant à la javel pure, au risque d’y faire des trous, leurs âmes noircies par de toujours plus sordides pensées.

    Ainsi, en militant activement dans la liste infinie des associations pro-immigration, de lutte contre la pauvreté, contre les discriminations, à EMMAÜS, etc., ils :

        – passent pour de belles âmes attentives à réduire, autant que faire se peut, les scandaleusement épouvantables souffrances de la planète.

        – se font de nouveaux amis toujours plus bronzés qui ont pour eux une passagère «  reconnaissance du ventre », et sont délicieusement dépendants car ils ne comprennent rien ou pas complètement, à « comment va la musique ».

        – ne dépensent rien de notable (ou sont rémunérés), puisque le contribuable est là pour honorer les factures.

        – trouvent souvent l’occasion rêvée de se « mélanger » avec des humains nettement plus jeunes qu’eux, chose beaucoup plus difficile avec les autochtones gaulois ou trop intégrés, hors des cadres habituels très (trop) réglementés que sont l’enseignement, les sports, les activités culturelles, etc…

        – trouvent une excellente occasion d’éviter de pratiquer leur religion, en se rendant «plus utiles » à la permanence sociale pour les « plus démunis ».

        – sont très « tendance », « in », branchés. Organiser le festival des « sans » (sans papiers, sans-le-sou, sans foi ni loi, sans-culotte, etc.), est un « plus » social d’autant plus appréciable qu’on avance en âge, surtout si on est un « has been », ou mieux un « has never been ».

    Ces faux chrétiens SAVENT fort bien et beaucoup mieux qu’on ne l’imagine qu’en fait, ILS SONT PAR EUX-MEMES les véritables acteurs constitutifs du problème qu’ils déplorent. Ils se savent indispensables au plein rendement de la « pompe aspirante », tout en faisant semblant d’en combattre énergiquement les effets.

    Aussi faux-culs que les célèbres pharisiens, jamais ils n’admettront devant des tiers qu’ils CREENT de toutes pièces la pauvreté qui constitue leur fond de commerce. En effet, dans l’immense majorité des cas, un africain peut fort bien survivre correctement en Afrique avec quelques dollars par mois, selon ses habitudes millénaires, (pas en achetant une Bugatti à crédit), alors qu’il ne le peut pas une fois arrivé en France, ni y utiliser, de façon économiquement viable, son bagage intellectuel ou corporel, sauf à inclure sa force physique pure et/ou son aptitude à la prostitution.

    De plus le coût ahurissant de cette pauvreté greffée, parfaitement allogène, a l’immense avantage de créer dans les populations françaises autochtones, qui croyaient être sorties de la pauvreté depuis trop longtemps pour ne pas mériter de voir rabaisser leur caquet, une nouvelle pauvreté de bon aloi, immensément gratifiante et tellement plaisante à encadrer.

    Le rêve du docteur Knock était de mettre toute la ville au lit. Celui des TROP bonnes âmes associatives se formule par : « Ah mais ! Nous aurons bientôt les moyens de vous faire subir à TOUS notre aide charitable et indispensable, vous verrez ».

    Ainsi, la haine larvée du prochain est merveilleusement remplacée par l’amour plus ou moins glauque du lointain. L’argent magique du contribuable a été dévoyé pour déraciner le lointain et en faire un prochain synthétique, nouveau, artificiel, fabriqué de toutes pièces, poupée gonflable associative, chair à canon de la machine de guerre gaucho-sociale, proies plus faciles des envies plus ou moins inavouables.

    Il fallait remplacer le prochain trop proche, qui n’avait pas l’heur de plaire…

    Amen.

    LS

     

    Répondre
  43. Drakkar

    13 mai 2009

    Pierre Lance, lui, participe aux débats du forum sur ces articles.

    Répondre
  44. HansImSchnoggeloch

    13 mai 2009

    <<Cependant, ces débats entre nos différentes tendances me semblent indispensables pour lutter efficacement contre la chape de plomb du « politiquement correct ». Si les « 4 Vérités » permettent ces débats, elles remplissent leur mission>>

    Les débats des intervenants des 4V devrait suivre ce même principe. Des personnes orientées à Droite débatant entre elles pour dégager des éléments de réponse aux problèmes sociétaux. Pour les problèmes de la gauche, il y a assez de canards qui les décrivent en long et en large dans ce pays.

    Répondre
  45. vox populi

    13 mai 2009

    Monsieur De Thieulloy.

    Bravo pour votre article plein de justes considérations. Et merci pour la Liberté de débat offerte par "les 4 Vérités".

    Petite remarque cependant. Dans votre contestation de l’avis de Pierre Lance, lequel est en résumé : les chrétiens, de même que les socialistes, avec les idéologies universalistes dont  tous sont imprégnés, participent à l’empêchement de prendre les mesures qui seraient propres à régler les problèmes générés par l’immigration invasive, vous prenez argument du journal chrétien "Présent" en indiquant : "Le raisonnement me semble cependant étrangement déconnecté de la réalité et des principes. De la réalité, d’abord. Comment Pierre Lance explique-t-il que le seul quotidien français à se battre explicitement contre l’immigration-invasion soit un quotidien explicitement chrétien, à savoir notre confrère « Présent ». Ostracisé par le clergé français, le voici désormais – comme moi-même – traître à la nation, parce que chrétien !"

    Si le journal chrétien "Présent", seul quotidien français à se battre explicitement contre l’immigration-invasion, est ostracisé par le clergé français, il est donc l’exception qui confirme la règle. Ce constat démontre alors que les chrétiens dans leur ensemble, clergé en tête, sont prisonniers de leurs dogmes, complètement paralysés devant une situation qui nécessite pourtant et depuis longtemps la mise en place de réponses appropriées, de mesures logiques, qui n’ont rien d’inhumain ni de révoltant et qui sont de plus faciles à mettre en oeuvre (vous les évoquez).  Plutôt que de "traîtres sans le savoir", peut-être faudrait-il parler à leur endroit de "victimes de leur quête d’élévation".

    Or, rien n’est gravé pour toujours dans le marbre. Comme toute idée, un dogme peut et doit toujours être examiné à l’aune du temps que l’on est en train de vivre, de la situation du moment. Admirable dans son principe, il peut, dans un contexte donné, devenir  l’arme de destruction de soi (et, comme vous le dites vous-même : de sa famille, ses enfants, son pays…). C’est ce qui est en train de se passer en France et plus largement en Occident où les "bons" sentiments, dictés par les dogmes universalistes et renforcés par un prétendu devoir de repentance, très à la mode,  font une oeuvre de destruction. Etre lucide et savoir s’en affranchir à bon escient est une force salutaire. C’est aussi une liberté, cette liberté que, bien légitimement, vous défendez bec et ongles. Les chrétiens qui animent le journal "Présent", eux, en ont été capables : ils participent ainsi à la prévention des drames contenus en germe dans l’immigration-invasion incontrôlée. En croyant bien faire, les autres…croyants nous conduisent vers ces drames redoutables qui risquent bien de survenir un jour. Ce jour-là, seront-ils en paix avec leur conscience ?

    Répondre
  46. La bête blonde Teuton

    13 mai 2009

    Les bons chrétiens et les dyonisiaques français ne sont pas traîtres à la Nation. Doutez donc des mots de ceux qui veulent encore vous faire accroire le contraire !!

    Répondre
  47. Anonyme

    13 mai 2009

    Interessant. Apres avoir évoqué Pierre Lance, les Chrétiens de Droite, ceux qui pratiquent, les éveques et les clercs, l’amour des autres et le F.N., vous finissez quand meme par mentionner que : " l’État-providence maintient une pompe aspirante attirant toute la misère du monde."  Bravo.

    A part cela, évidemment, il n’y a pas de volonté délibérée chez certains de submergement du peuple francais par le nombre, ni de revanche contre l’Occident, ni de projet de prise de richesses occidentales par des peuples étrangers… Non. Bien sur. Il n’y a pas de Jihad, non plus.

    Mes compliments, Guillaume de Thieulloy, car a mon avis, vous etes un enfant sage, et, heureusement ou hélas, vous n’etes pas le seul, mais il faut des voyous pour comprendre le jeu des voyous.

    Best,

    Mancney

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)