Paroles malheureuses, paroles scandaleuses

Posté le 08 septembre , 2010, 12:00
13 mins

La légitime et très légale sévérité à l’égard des immigrés tsiganes, dont fait enfin preuve le gouvernement, a suscité un grand nombre de réactions d’origines diverses.

Je retiendrai celles de quelques personnalités de l’actuelle majorité. Un député UMP a qualifié ces mesures d’« ignobles ». Des mi­nistres se sont mis aussi de la partie, dont le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, qui a déclaré avoir pensé à démissionner, mais qui n’a pas démissionné. Hervé Morin, ministre de la Défense, s’est quant à lui interrogé. Il est vrai qu’il est, parmi d’autres, candidat à la présidence en 2012. Fadela Amara, issue de la « diversité », s’est dite, en substance, opposée à ce qui pourrait gêner l’immigration, ce qui, de sa part, est logique. Tout ceci rappelle la formule de Chevène­ment : « Un ministre, ça ferme sa gueule et, s’il veut l’ouvrir, ça démissionne. » Mais, bien sûr, personne n’a démissionné. On conserve ses privilèges !

Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre et vice-président de l’UMP, a fait, lui aussi, entendre sa petite musique. Mais le grand air de l’opéra a été chanté par Dominique de Villepin, qui cependant se dit appartenir à la majorité, déclarant que les mesures pourtant limitées prises contre les Roms constituaient une tache sur le drapeau français. Pas moins ! Ainsi, une nouvelle fois, l’ancien Premier ministre a prouvé qu’il était excessif. Des taches sur le drapeau français, nous en connaissons tous : la tache de la défaite lamentable de 1940 due à l’anti-militarisme des socialo-communistes au pouvoir dans les années trente, la tache qui s’élargit chaque jour faite par l’invasion immigrationniste africano-orientale et islamiste, qui a la charia pour loi et guide de vie, avec le voile intégral, l’excision et la lapidation… Mais l’expulsion des Roms vers les pays dont ils sont partis n’est pas une tache ; c’est une péripétie, mais une péripétie instrumentalisée par la gauche, quelques autres politiciens et évidemment la presse. Et ne parlons pas des rivalités entre les principales personnalités de l’UMP, François Fillon, Jean-François Copé, Xavier Bertrand…
Toujours est-il que ces prises de position publiques divergentes – on se croirait au PS ! – donnent une mauvaise image de la majorité et rappellent que « tout royaume divisé contre lui-même sera dévasté et s’écroulera maison sur maison » (évangile selon Luc, XI, 17). Le bon sens dit la même chose.

Faut-il rappeler une nouvelle fois que ces « Roumains », dont on parle franchement un peu trop ces temps-ci, sont originaires de l’Inde, d’où ils ont émigré voici un millénaire. Très nombreux en Roumanie, en Bulgarie et en Hongrie, ils n’ont jamais voulu se sédentariser, travailler normalement et s’assimiler dans les pays de leur résidence. Même la dictature de Ceaucescu, qui a pris à leur encontre des mesures très coercitives pour les fixer, n’y est pas parvenue. Ce sont, dit-on, des nomades. Non, c’est faux. Les nomades nomadisent pour assurer la nourriture de leurs troupeaux qui constituent leur patrimoine et une partie de leur alimentation. Les Roms, eux, ne sont pas des nomades ; ce sont des prédateurs, dont l’errance a trop souvent pour finalité le vol, la mendicité, la prostitution… Ils sont de surcroît fréquemment en infraction, sans pièces d’identité, sans permis de conduire, sans assurance, sans hygiène, interdisant de facto toute instruction à leurs enfants condamnés à l’analphabétisme. Le ministre de l’Inté­rieur, cédant à la pression médiatique, a fini par publier ce qui était tenu jusqu’ici secret, à savoir qu’à Paris, la délinquance des Roms a augmenté de 259 % dans les 18 derniers mois. 20 % de la totalité des vols enregistrés y sont commis par les Tsiganes !

II est tout de même stupéfiant que la loi oblige (les lois Besson de 1990 et 2000) les communes de France à mettre à la disposition de ces immigrés errants des aires d’accueil avec eau, électricité, toilettes et enlèvement des ordures ménagères dont les factures s’inscrivent dans les impôts locaux, plus les indemnités versées à ces « Rou­mains », pour qu’ils acceptent de rentrer chez eux (toujours aux frais du contribuable français qui, par-dessus le marché, prend à sa charge le transport aérien). Tout ceci faisant déjà, à ma connaissance, une facture de 50 millions d’euros, dont 24 millions de pécule de départ. Et ce n’est pas tout. Une fois rentrés chez eux, les Roms qui en font la demande peuvent obtenir de la France une aide de 3 600 euros par foyer pour créer une entreprise. Un comble ! Et on court après les niches fiscales… Commençons donc par supprimer ces dépenses aussi démagogiques qu’inefficaces !

Ceci étant, aussi extravagant et stupide que cela paraisse, ces errements n’ont pas une réelle gravité. Ce qui sera bien plus grave, c’est ce qui va se passer en 2014, où la libre circulation de ces gens sera totale dans l’Union européenne. Or, selon Pierre Lellouche, secrétaire d’État aux Affaires européennes, les Roms seraient dans l’UE au nombre de 9 millions (2 millions en Roumanie, 750 000 en Bulgarie, 700 000 en Hongrie, 460 000 en Slovaquie…). Le laxisme immigrationniste de Bruxelles fera ainsi que ces populations pourront déferler en Europe de l’Ouest, achetant éventuellement au passage des armes dans l’ex-Yougoslavie où elles ne sont pas chères – la kalachnikov y est, je crois, à moins de 100 euros. Ils iront grossir les rangs des immigrés qui, comme on le sait, qu’ils soient français ou non, sont déjà au nombre de quelque 10 millions dans l’Hexagone. Ce jour-là, la marche vers la guerre civile ethnique désormais inévitable aura fait un grand pas. Tous les Français devraient savoir qu’en 2009, en France, 24 policiers et gendarmes ont été tués et 13 200 blessés dans cette guerre qui a déjà commencé avec pertes humaines et destructions. Cette année, nous déplorons autant de tués en France qu’en Afghanistan !

Quant aux ecclésiastiques, notamment ca­tholiques, qui prennent le parti de ces immigrés, ils appellent une double réflexion. La première est que, quel que soit leur rang dans la hiérarchie catholique, qu’ils soient vicaire de paroisse ou pape à Rome, ils doivent respecter l’un des fondements du christianisme : la charité et l’amour du prochain. Mais il est inacceptable que certains d’entre eux agissent contre l’application de la loi et refusent la réalité. Il est plus inacceptable encore qu’un prêtre catholique ait souhaité publiquement la mort de Nicolas Sarkozy dont la politique lui déplaît. Si ces paroles étaient avérées, ce prêtre aurait renié sa mission ; il serait totalement discrédité.

Enfin, je rappelle à toutes ces bonnes âmes tsiganophiles, qui n’ont que le mot « démocratie » à la bouche, qu’il n’est pas de démocratie sans respect des lois votées par les élus du peuple.


NB : Dans mon dernier article « affaires et rumeurs » (n° 756), une erreur de frappe a fait écrire que la trésorière du RPR était engluée « dans 40 ans de procédure ». En fait, il s’agit de 14 ans, ce qui déjà n’est pas mal !

15 Commentaires sur : Paroles malheureuses, paroles scandaleuses

  1. Jean-Pierre

    12 septembre 2010

     

    Mais oui bien sûr pour le jojo, c’est la faute aux salauds qui ne rakkkkent pas assez d’impôts malgré la gestapo fiscale de notre dictature de ponctionnaires (N°1 in the world) qu’est devenue la France.

     J’ai comme une impression que sa générosité est à la solidarité ce qu’une tournante est à l’amour.

     Mais c’est sans doute son attachement à ces nouvelles traditions venues d’ailleurs qui me font penser à cette comparaison.

    Répondre
  2. Jaures

    10 septembre 2010

    J’ai du mal à vous suivre, cher Watson, qui passez sans coup férir des Roms (qui sont chrétiens, souvent évangéliques) aux Arabes qui, en France, sont tous sédentaires.
    Les gens du voyage français (500 000 pour moins de 15000 Roms) sont également très majoritairement chrétiens.

    Inutile donc de me réciter le Coran par coeur, vous êtes hors sujet. Il est par ailleurs normal que nous ne fréquentions pas les mêmes comptoirs puisque je n’en fréquente aucun.

    Chère Chalème, je ne sais pas quel serait le coût d’un traitement humain des Roms mais que serait-il au regard des 25 milliards d’évasion fiscale évalués par la Cour des Compte ?

    La stratégie de diversion fait des ravages chez les esprits simples.

    Répondre
  3. WatsonCorsica

    9 septembre 2010

    Les lieux communs ont au moins le mérite de faire rentrer certaines réalités dans le petit crâne des gauchistes. Tout dépend qui les utilise et à quelle fin !

    Si notre ami connaissait un tout petit peu l’histoire des Arabes et de l’Islam, il comprendrait que vivre dans un désert sans être un prédateur, revient à s’exposer à une mort certaine. C’est précisément le rôle que s’est donné l’Islam : fédérer toutes les tribus de bédouins nomades afin que la prédation ne s’exerce plus de tribu à tribu – mais à l’encontre des peuples sédentaires qui étaient riches et qui avaient fondé des villes.

    En relisant le Coran, la sourate VIII s’appelle Al Anfal, mot arabe qui signifie le butin. Cette sourate codifie la prédation à l’égard des non-musulmans et des infidèles désignés ici comme ennemis. Le verset 70 est très explicite "  Nourrissez-vous des biens licites enlevés aux ennemis… ". Toute la sourate invite les musulmans à tuer les infidèles et à s’emparer de leurs biens avec la bénédiction d’Allah le miséricordieux ( verset 17, verset 57 ) etc…

    Et pan sur le bec ! Visiblement, nous ne fréquentons pas les mêmes comptoirs…

    Répondre
  4. ozone

    9 septembre 2010

    sas à bien raison,faut sortir vite de l’urope,ce qui s’est passé ce jour en est une preuve flagrante,les roumains ont raison,ils sont en accord avec l’UE et c’est ça qui est grave,ils peuvent maintenir a niveau gouvernementale que les roms sont des "transnationaux" sans que les ploucs de parlementaires uropéens s’en émeuvent,ça fait des millions de gonzs qui peuvent venir chez nous,ceux qui sont déja ici ne sont que l’avant garde de ce qui nous attend.

    Répondre
  5. Chalème

    9 septembre 2010

    Merci Monsieur LAMBERT, pour nous avoir rappelé ces "plus "de 4 vérités, que le lavage de cerveau auquel nous soumettent les médias, tend à nous faire oublier.

    Comme le dit Jean-Pierre, que les bonnes âmes de France subventionnent et acceuillent les roms…Et qu’ils en assument également le coût économique et social… Mais bien sur, ils préfèrent nous en imposer la charge…Quelle générosité…!!!!

    Répondre
  6. Jean-Pierre

    9 septembre 2010

    Mais le kamrade ssyndikaliste jojo,  dans sa trés grande générosité,  va héberger chez lui une de ces familles à qui les nombreux sans papiers muslims qui y sont déjà devront laisser un peu de place.

    Répondre
  7. Jaures

    9 septembre 2010

    "Tous les nomades sont des prédateurs" dit Watson grand amateur de lieux communs qui doit connaître ceux qui courent sur les Corses: tous des fainéants et des assistés.

    On peut continuer comme ça avec les Arabes qui sont des voleurs, les Juifs avares et arrogants, les Noirs bons qu’à danser et à courir le 100 m, les asiatiques souriants mais sournois,…

    Au moins avec Watson, l’ethnologie est à la portée de n’importe quel pilier de comptoir.

    R.Ed, lisez James Ellroy, vous comprendrez les "K".

    Répondre
  8. sas

    9 septembre 2010

    HAHAHAHAHAHA;…………excellent l emission investigation de canal  + sur les rom en roumanie et le roi des rom……

    …..2 bagnoleS le gazier et un palais………………UNE BENTLEY A 400 000 EUROS ET UNE PETITE BMW X5 EN SECOUR……. une couronne en or de 2 kg d or avec pierres et un trône….

    ……et en france on les assiste et ils nous pillent…..

    au profit de qui réeellement ????? …….camp parisien humano/socialiste 1 millions d euos d investissement et 300 000 euros de frais de fonctionnement…..

     

    je rêve…..et le conseil de europe qui  donne injonction a la merdouillocratie francaise d arrêter les expulsions….

    Vite , vite sortons de cette europe pendant qu il est encore temps…..car après ce sera trop tard…

     

    sas

    Répondre
  9. HOMERE

    9 septembre 2010

    La perlouze d’une élue de gauche de Saint Denis (et Montjoie) :

    "Les Roms sont français comme tous les français, même s’il ne le sont pas….."

    Quel aveu de la braderie(de Lille) qui se prépare sous nos yeux exhorbités

    Répondre
  10. R. Ed.

    8 septembre 2010

    Hé voila notre joresse qui croit qu’il écrit en allemand parce qu’il met des "  k  " partout, quel gamin

     

    A la fin , il devient énervant, le joresse.

    Répondre
  11. Jaures

    8 septembre 2010

    Voilà un arKtikle dans la veine Konnue de Khristian Lambert.

    Toujours là pour défendre les justes Kauses.

    Répondre
  12. WatsonCorsica

    8 septembre 2010

    Les Roms, eux, ne sont pas des nomades ; ce sont des prédateurs,

    Tous les nomades sont des prédateurs, c’est dans leurs gênes, sinon comment assurer la survie !

    Je rappelle à notre auteur que les Arabes – aussi – sont des nomades…

    J’attends de notre auteur qu’il en tire les mêmes conclusions !

    Répondre
  13. françois

    8 septembre 2010

     Saint-Tex, 100% d’accord avec votre intervention. 6 phrases, 6 vérités.

    Répondre
  14. Anonyme

    8 septembre 2010

    En 1940, les socialo-communistes n’étaient pas anti-militaristes mais liberticides ou anti-libertaires car ils ont servi deux dictateurs (Hitler et Staline), et en 1942, ils ont servi leur dictateur (Staline) contre Hitler.  En aucun cas, ces salopards et traîtres n’ont défendu la liberté des Français.

    Les Roms sont des chrétiens.  On appréciera la célérité à régler les problèmes qu’ils suscitent en comparaison avec celui des délinquants musulmans de France multirécidivistes.

    Si les Roms respectaient la loi et arrêtaient de piller, voler ou agresser les Français qui les acueillent sur le territoire, ils seraient tolérés.  Le fait patent est qu’il y a de très nombreux délinquants traditionnels et professionnels chez eux.

    Dans quelques années, ils seront forcément concernés par un clash contre les musulmans, en tant que chrétiens, sauf à faire allégeance.

    Expulser les Roms, c’est aussi supprimer les bidons-ville qui se reconstituent en France, montrant ainsi la décadence économique de ce pays et sa régression.

    Quant aux déclarations de De Villepin, elles ne sont destinées qu’à contrarier ou flageller Sarko.  Et les autres ministres ou députés-parasites ont une grande gueule mais gardent bien leurs avantages perso de nantis.

     

    Répondre
  15. Lepetit

    8 septembre 2010

    "à mettre à la disposition de ces immigrés" ???

    La loi oblige les communes (à partir d’une certaine taille seulement) à mettre une aire équipée à la disposition des gens du voyage.

    Seriez-vous en train de faire l’amalgame entre les gens du voyage en général (citoyens français ou non) et les Roms (vraisemblablement pas citoyens français). Dans ce cas, vous êtes en retard d’un train : un tel amalgame a déjà été fait par le Président des jeunes UMP, suite à l’incident de Saint-Aignan (qui a impliqué des citoyens français, et non des Roms).

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)