Quelle réforme pour l’Armée

Posté le 30 juillet , 2008, 12:00
8 mins

Nombreux sont ceux qui reprochent à Nicolas Sarkozy de trop parler et de s’exprimer à tout bout de champ sur tous les sujets. Eh bien ! moi, j’ai envie de lui faire le reproche inverse, car je le trouve étrangement silencieux en ce qui concerne la réforme de l’Armée.

Que l’Armée française ait besoin d’être réformée (pas au sens où l’étaient jadis les conscrits trop chétifs !), on n’en saurait douter. La France étant malheureusement aujourd’hui la nation la plus sclérosée d’Europe, il n’y a pas lieu de s’étonner que toutes ses institutions aient besoin d’un grand coup de « tornade blanche ».

Encore faudrait-il que cette tornade, que Nicolas Sarkozy semble avoir vocation à propulser, ne se contente pas de secouer les cocotiers et les badernes, mais soit vraiment le point de départ d’un renouveau empreint de dynamisme et d’efficacité.

Pour le moment, son principal résultat est de perturber gravement la vie de plusieurs villes françaises, dont les maires inquiets ne reçoivent guère d’explications sur les motifs des décisions prises.
Tout au plus leur promet-on des compensations financières. Mais je vois mal comment celles-ci pourraient compenser ce qui est, dans les cas les plus graves, une véritable destruction du tissu social.
Les seules compensations efficaces ne pourraient être que l’implantation rapide d’autres services de l’État ou encore d’entreprises privées incitées fiscalement. Ce qui aurait dû faire l’objet d’un véritable plan d’accompagnement établi à l’avance en concertation avec les élus des régions concernées.

Autant que je sache, rien de tel n’a été prévu. Certes, François Fillon a raison lorsqu’il nous dit que le rôle de l’Armée est d’assurer la défense du pays et non l’aménagement du territoire.
Mais, justement, pourquoi les responsables de l’Aménagement du territoire n’ont-ils pas été associés dès le début à ce grand bouleversement militaire, afin d’en prévoir toutes les conséquences et d’en atténuer les dégâts collatéraux ?

Car, même si ce n’est pas leur mission, il est évident que les militaires, qu’on le veuille ou non, participent pleinement, avec leurs familles, à la vie économique et sociale des villes de garnison. C’est une réalité historique que personne ne peut supprimer d’un coup de gomme. La réforme de l’Armée s’inscrit dans le programme de la « Révision générale des politiques publiques » (RGPP) lancée le 12 décembre 2007 par le Président Sarkozy. Nul n’ignore que la France doit impérativement réduire les dépenses de l’État, sous peine de prolonger et d’aggraver l’affaiblissement de notre économie nationale.

L’Armée, outre son indispensable adaptation aux nouvelles réalités mondiales, ne pouvait pas échapper à cette nécessaire cure d’amaigrissement de l’État.
Celle-ci va se solder par la disparition de 53 implantations nationales et de 45 000 emplois, avec 109 sites militaires allégés et 51 densifiés. Une paille !

Les travaux de la Commission RGPP-Défense, qui compte 36 membres, ont été dirigés par le préfet François Lépine, qui fut directeur de cabinet de François Léotard lorsque celui-ci était ministre de la Défense, et par le contrôleur général des armées Dominique Conort.

Il fallut rapprocher, non sans peine, les points de vue de l’état-major et ceux des contrôleurs des armées. Car, si le Chef de l’État donne les impulsions et fixe les objectifs, ce n’est évidemment pas lui qui met les mains dans le cambouis, car le plus souvent il ne connaît pas grand-chose à la mécanique en réfection, et il lui faut bien s’en remettre aux spécialistes pour mener les réformes à leur terme.

En revanche, c’est à lui qu’il appartient de justifier auprès des Français la nécessité du changement et d’en expliquer ses modalités.
Aussi j’espère que le Président Sarkozy va bientôt communiquer clairement sur la question et rassurer nos concitoyens, qu’ils soient militaires ou civils.

« Le Point » consacrait sa dernière couverture à une photo de Nicolas Sarkozy ironiquement surnommé « l’omniprésident », avec en gros titre : « L’homme qui veut tout faire ».  Eh bien, quant à moi, je préfère ce président qui veut tout faire, même s’il commet quelques erreurs, à ses deux prédécesseurs qui, craignant sans doute de trop en faire, laissèrent la France aller à vau-l’eau…

26 Commentaires sur : Quelle réforme pour l’Armée

  1. grepon le texan

    22 août 2008

    "Cela ressemble à une ligne Maginot à peu près comme un concombre ressemble à une machine à écrire. Vous ne pourriez pas réfléchir un tout petit peu avant de nous en servir de ce calibre ?"

    Nous avons du souffir les meme sortes de conneries a propos de barrieres divers qui sont proposes pour nos frontieres sud et parfois nords.  On ne manque pas de rappeler le Mur de Berlin, qui justement etais la pour empecher evasions, et non pas invasions.   Il y a des gens sans loqique partout, et surtout a gauche (et a l’extreme droite, qui ressemble beaucoup a la gauche).

    Répondre
  2. sas

    16 août 2008

    A vitruve……ne te déplaise…la MHD n’est pas un excusif sujet de scénario hollywoodien…..ce sont des technologies d armement qui existe et son parfaitement et contemporaine et au point……

    il serait largemnt le temps de se sortir les doigts du cul et de cogiter…..va sur le site du papa français de la MHD jean pierre petit.org…..

    tu auras les détails….

    sas

    Répondre
  3. sas

    15 août 2008

    Que ce soit en serbie, au kossovo en albanie…..tous ces partages et ces morcellement de région respecte une seule règle : les fiefs maffieux…

    Lisez le très bon livre de jean francois gayraud LE MONDE DES MAFIAS géopolitique du crime organisé

    sas

    Répondre
  4. ozone

    13 août 2008

    "ils risquent de s’y enliser comme ils le firent en Afghanistan, "

     

    Une différence,le Camarade et bienveillant petit pére des peuples Staline n’était pas né en Afghanistan mais en Georgie,ça crée des liens,surtout que beaucoups déchantent de la démocratie a la sauce Occidentale,crise et corruption sont leur quotidien,si Chakasvili a fait le coup c’est a des buts de politique intérieure,comme les généraux Grecs en 1994;ceux d’Argentine en 1982 et bien d’autres,quand ça va mal on tente l’aventure militaire,un grand classique en somme.

    La Georgie sera fagocité de l’intérieur par les nostalgiques de l’URSS,ils ont tout le temps pour eux.

    Répondre
  5. EIFF

    13 août 2008

    Pierre Lance "Si les Russes occupent toute la Géorgie – et il semble bien qu’ils aient envie de le faire -, ils risquent de s’y enliser"   Les Russes ne sont pas idiots, contrairement à la Tchétchénie, la Georgie ne fait pas partie de la fédération russe et il m’étonnerait que les Russes rentrent dans ce piège, cela ferait trop plaisir aux forces occultes mondialistes.

    Ce qui est frappant dans cette affaire, c’est encore une fois le deux poids deux mesures des américains, alors qu’ils viennent d’offrir sur un plateau le Kosovo aux dirigeants de l’UCK ils refusent que l’Ossétie et que l’Abkhazie accèdent à l’indépendance. La politique droit-de-lhommiste de l’Occident franchit là le mur du son de l’hypocrisie et du cynisme.

    Il faut remercier les Russes qui ont stopper les délires de cette pourriture géorgienne Saakachvili et de sa clique corrompue qui ont tenté d’annexer des territoires sous admnistration internationale et qui ont faillit déclencher une nouvelle guerre mondiale. Il faut remercier aussi Sarkozy qui a bien agit jusqu’à maintenant.

    A moins que l’opération géorgienne, instrumentalisée par l’admnistration américaine et israelienne, ne soit qu’un contre-feux pour attaquer l’Iran et neutraliser la Russie.

    Répondre
  6. VITRUVE

    13 août 2008

    AVE
    mon cher Pierre Lance:
    Mourir pour le sieur Saakachvili?
    Vous croyez que les Géorgiens sont prêts à celà?
    Oui, ce Brummel a fait ses études au states et a été placé là par les states, ( comme par hasard comme tous les chefs d’état qui contrôlent un passage de pipe-line ou un pays producteur, exceptés Lulla et Chavez qui vont bien finir par être assassinés!
    Annoncer cela n’est pas faire oeuvre d’opposition USA /reste du monde, c’est simplement reprendre les conclusions d’un des plus fins analystes et géographes de notre temps , j’ai nommé Jean Christophe VICTOR ( vous connaissez bien sûr ces émissions sur ARTE)
    Allez, Pierre, dites-moi qu’il est nul et qu’il a tout faux!
    VALE

    Répondre
  7. Pierre LANCE

    13 août 2008

    À Vitruve : Les Russes ont écrasé les Géorgiens exactement comme les Américains ont écrasé les Irakiens. Il en résulte que l’affaire de Géorgie n’est pas plus réglée que celle d’Irak. Si les Russes occupent toute la Géorgie – et il semble bien qu’ils aient envie de le faire -, ils risquent de s’y enliser comme ils le firent en Afghanistan, où les Occidentaux s’enlisent à leur tour. (Et les Russes sont toujours enlisés en Tchétchénie). On avait prévenu Bush que s’il envahissait l’Irak, il risquait de se retrouver avec un nouveau Viet-Nam sur les bras. Ce qui l’avait fait rigoler. Il y a déjà un moment qu’il ne rigole plus. Dans toute l’histoire du monde, personne n’a jamais vaincu une guérilla, personne n’a jamais vaincu un peuple qui veut résister. Les armées les plus puissantes, les plus grands stratèges militaires s’y sont cassé les dents, comme Napoléon en Espagne, pour ne citer que l’exemple le plus fameux. Gagner une première bataille est relativement facile si l’on est bien armé. Gagner une guerre est une tout autre affaire. Et je citerai à ce propos notre grand fabuliste, psychologue ô combien génial : La Fortune se plaît à faire de ces coups; Tout vainqueur insolent à sa perte travaille. Défions-nous du sort, et prenons garde à nous Après le gain d’une bataille. Jean de La Fontaine (Les deux coqs)

    Répondre
  8. VITRUVE

    12 août 2008

    Hello SAS
    La MHD, pour la propulsion des sous-marins, (700 à 200km/h) c’est le triangle des bermudes excepté chez nos amis russes avec la torpille KSCHVAL qui a coulé le Koursk
    "Octobre rouge" était un beau film de propagande, hélas pas réaliste pour 2 ronds..
    Dans le même genre j’ai lu aussi que le B2 volait à mach 10 sans escale autour de la terre
    et que le GI était le meilleur soldat sur terre…
    RESTONS SERIEUX

    à ce propos, remarquer en Georgie que les russes ont rétablit la situation en 2 coups les gros
    quand on pense qu’ils se sont enlisés en Afghanistan, ceal ne présage rien de bon pour les "bras cassés"
    qu’on y envoie( n’en déplaise à P.Lance)

    Répondre
  9. ozone

    12 août 2008

    Avec les Ruskoi qui ont décidé d’avancer leurs pions cette "réforme" sera caduque avant d’entrer en vigueur

    Répondre
  10. christophe

    11 août 2008

    Il faut bien admettre qu’au cours de notre histoire,les gouvernements :monarchie,empire républiques,n’ont jamais voulu s’intérresser sérieusement à la chose militaire. Nous avons toujours eus une inclinaison maladive à incorporer dans nos armées des étrangers, ce qui démontre qu’il y a eu des problèmes d’effectifs.

    Dans le domaine militaire,nous rechignions à nous donner les moyens d’avoir les moyens!

     

     

    Répondre
  11. Pierre LANCE

    9 août 2008

    À SAS : Le mur de Berlin contre les communistes ??? Cela donne une idée de l’étendue de vos connaissances, à partir desquelles vous émettez des jugements catégoriques parfaitement risibles. Je vous rappelle que le mur de Berlin a été édifié PAR les communistes, et non pas contre une éventuelle invasion, mais pour empêcher les ÉVASIONS de leur territoire d’Allemagne de l’Est. Cela ressemble à une ligne Maginot à peu près comme un concombre ressemble à une machine à écrire. Vous ne pourriez pas réfléchir un tout petit peu avant de nous en servir de ce calibre ?

    Répondre
  12. sas

    7 août 2008

    A vitruve: ne te laisse pas enturbanner…..la ligne maginot en son temps n’etait pas totalement stupide……tout comme la grande muraille de chine contre les mongoles…….le mur de berlin contre les communistes et plus près le mur de la honte contre les palestiniens……il y a une jurisprudence constante.

    Pour la modernisation de nos armées et particulièrement de notre marine…….c’est une duperie : notre porte avion dont les helices sont fabriquées au usa et nos sous marin atomiques……repérables dans la minute suivant le tir d un missile……nonobstant que les yankys et les coco maitrise la mhd (magnétohydrodinamique)…..ce qui fait de leurs plates formes avec des vitesses de 700 a 2000 km heures sous l eau……les maitres des mers en cas de conflits….(si il y a conflit avec l iran : tu aura certenement l occasion de constater les dégats chez les américains dans le detroit d ormuz : ce sera pas un rêve…et il aura encore des cons pour discutailler…)L aviation est sous financée et dépend des couvertures aériene awaks americaines et sattelitaires……l armée de terre et nos chars dépecée et en solde…..

    Question: qui va t-on envoyer sur le terrain en cas de conflit ????

    nos zivas et autres technocrates spécialistes en footing et transpôrt de riz ?????

    Il n y aura personne et c’est largement voulu……vu qu’on dépendra ainsi de l otan et du bon vouloir des enclumes qui planifient le prochain conflit en europe…

    sas et vive la réalité….

     

    Répondre
  13. Pierre LANCE

    7 août 2008

    À Vitruve : Je ne vois pas d’équipe de bras cassés au gouvernement. Je vois au contraire des gens, y compris ceux que vous nommez, qui font le maximum et s’y prennent assez bien pour réaliser le programme présidentiel, ce qui n’est pas de la tarte. Mais, bien entendu, tout le monde n’est pas compétent dans tous les domaines. et il n’a jamais été question de demander à tous les ministres de mettre leur grain de sel dans les problèmes militaires. Cela dit, vos remarques sur le manque de moyens de transport de notre armée sont tout-à-fait pertinentes. Mais il faut espérer que la réduction des effectifs et des garnisons permettra de dégager le budget nécessaire à cette modernisation souhaitable. Cordialement.

    Répondre
  14. vitruve

    6 août 2008

    AVE
    d’accord avec P.Lance sur le sujet de la ligne Maginot:
    nous étions en retard d’une guerre comme d’habitude, ainsi ce souvenir de vieux amis de METZ quand l’occupant est entré sans coup férir dans la cité fin 39 " quand les allemands ont défilé rue Serpenoise, on pouvait sentir le cuir neuf le lendemain encore…"
    c’est sûr que chez les nôtres, le temps de passer les bandes moletières, ça sentait plutôt les pieds…

    Aujourd’hui, bien que nous ayons fait des progrès indéniables dans la tenue et l’équipement du soldat, persistent encore des incohérences  qui font que ces derniers, équipés de missiles antichars de la dernière génération, avec des systèmes de communication dernier cri, une électronique de pointe, nous sommes incapables de transporter ces hommes et matériels sur une longue distance, faute de vecteurs et d’avions à capacité suffisante ( merci les Antonov ukrainiens loués à grands frais),voir aussi le reliquat lamentable et hétéroclite de nos hélicoptères,  les camions d’un autre âge, le manque cruel d’un véhicule léger tout terrain digne de ce nom, j’en passe et des meilleures
    Mais j’aurais tendance à faire confiance à ceux qui depuis de années, veulent remettre le niveau de nos forces dans une logique de modernité que nous avons déjà réussi à donner à notre flottile sous-marine…
    Si le locataire de l’Elysee y parvenait, je lui tirerai mon chapeau, mais les fonds seront-ils là?
    Quand à l’équipe de bras cassés qui le seconde… vous imaginez une seconde une réunion d’état major avec Fadela, Rachida, Roselyne, Koukouche, et tous les grands méchants mous du gouvernement actuel?
    L’ennemi doit être terrorisé!
    VALE

    Répondre
  15. vitruve

    6 août 2008

    AVE
    d’accord avec P.Lance sur le sujet de la ligne Maginot:
    nous étions en retard d’une guerre comme d’habitude, ainsi ce souvenir de vieux amis de METZ quand l’occupant est entré sans coup férir dans la cité fin 39 " quand les allemands ont défilé rue Serpenoise, on pouvait sentir le cuir neuf le lendemain encore…"
    c’est sûr que chez les nôtres, le temps de passer les bandes moletières, ça sentait plutôt les pieds…

    Aujourd’hui, bien que nous ayons fait des progrès indéniables dans la tenue et l’équipement du soldat, persistent encore des incohérences  qui font que ces derniers, équipés de missiles antichars de la dernière génération, avec des systèmes de communication dernier cri, une électronique de pointe, nous sommes incapables de transporter ces hommes et matériels sur une longue distance, faute de vecteurs et d’avions à capacité suffisante ( merci les Antonov ukrainiens loués à grands frais),voir aussi le reliquat lamentable et hétéroclite de nos hélicoptères,  les camions d’un autre âge, le manque cruel d’un véhicule léger tout terrain digne de ce nom, j’en passe et des meilleures
    Mais j’aurais tendance à faire confiance à ceux qui depuis de années, veulent remettre le niveau de nos forces dans une logique de modernité que nous avons déjà réussi à donner à notre flottile sous-marine…
    Si le locataire de l’Elysee y parvenait, je lui tirerai mon chapeau, mais les fonds seront-ils là?
    Quand à l’équipe de bras cassés qui le seconde… vous imaginez une seconde une réunion d’état major avec Fadela, Rachida, Roselyne, Koukouche, et tous les grands méchants mous du gouvernement actuel?
    L’ennemi doit être terrorisé!
    VALE

    Répondre
  16. Daniel

    5 août 2008

    Florin 

    "Dans ce pays qui est le nôtre, TRES PEU de gens, et c’est dommage, sont rémunérés au mérite"…

    Que se passe-t-il, Florin vous avez changé de cheval? gare à l’emballement surtout en cas de demi tour comme vous le faites!

    "allez vous finir par comprendre…"

    Or voilà  que vous avez fini par comprendre que c’est effectivement dommage que le mérite ne soit pas liè à chaque fois que possible  et dans la mesure du possible (évidemment) à la rémunération. 

    Mais bizarement le  vendeur de voitures payé au mérite, quelques lignes auparavant dans votre même post,  est "vulgaire"… Mon cher Florin, voyez vous la contradiction? Qui dans l’histoire est vulgaire? vous ou lui?

     " Vous êtes dans la confusion totale: on n’attend pas d’un dirigeant d’être intelligent mais qu’il agisse avec intelligence" …

    et une de plus qui mériterait un développement  intéressant:   pour vous, un responsable politique qui n’agit pas avec intelligence peut être considéré comme intelligent. Mais si l’intelligence est réduite à un potentiel non actif précisément dans le rôle professionnel qui a des conséquences graves pour autrui, qu’est -ce qu’on en a à faire de son potentiel?  pourquoi faudrait -il que la collectivité reconnaisse cette intelligence morte et la rémunère? Et le mérite en question,  il est où dans ce cas? A part aux propres yeux de l’irresponsable qui se prend pour un responsable!.  

    Vos posts sont bourrés de contradictions et sur un ton qui se veut agressif. C’est ça le réel "dont vous nous rebattez les oreilles"?  Eviter donc de vous emballer pour jouer les gros bras et relisez bien vos posts car vous dites rarement ce que vous pensez vraiment.  

    Répondre
  17. Pierre LANCE

    5 août 2008

    À guy marquais : Mais qui vous parle d’une ” Armée préparée pour sa future mission” ? Je n’ai jamais dit une telle sottise dans mon article, car il est évident qu’aucune mission militaire ne peut être fixée à l’avance. J’ai parlé d’une “indispensable adaptation aux nouvelles réalités mondiales”, ce qui n’a rien à voir avec une mission. D’autre part, vous parlez de “stratèges socialistes”. Mais il n’y a jamais eu de stratèges socialistes. Il n’y a eu que des politiciens socialistes qui répugnaient à voter des budgets militaires suffisants et bien ciblés. Cela dit, la ligne Maginot (tout comme d’ailleurs du côté allemand la ligne Siegfried ou le mur de l’Atlantique) était une sottise absolue, comme l’est d’ailleurs dans son principe toute forteresse linéaire, qui a un coût exorbitant, immobilise des troupes, et dont il suffit de trouver un seul point faible franchissable pour la réduire à néant. Seule exception historique : la muraille de Chine, mais elle n’était destinée qu’à arrêter des archers cavaliers mongols, et non des chars d’assaut ou des salves d’artillerie. Aussi je ne crois pas que si la ligne Maginot avait été prolongée en Belgique, cela eut changé quoi que ce soit à la débâcle de 1940. Une armée qui s’enterre est une armée foutue. Ce qui nous a sauvés en 14-18 (de justesse, et sauf les poilus sacrifiés), c’est que les généraux allemands étaient aussi stupides que les généraux français, voire un peu plus. Hélas, en 1940, ce fut le contraire, parce qu’un certain colonel De Gaulle ne réussit pas à convaincre l’état-major que la guerre de mouvement et les divisions blindées assureraient la victoire dans un prochain conflit (ils l’assurèrent en effet, mais pour les Allemands) et parce que les parlementaires auxquels il adressait ses livres ne les lurent probablement jamais.

    Répondre
  18. Florin

    4 août 2008

    à Daniel : vous nous proposez, en fait, de rémunérer le président de la République comme un vulgaire vendeur de bagnoles d’occase, à la commission !!! car si le "prédéfini" vous gêne à ce point, il ne reste que ça : le SMIC en fixe, plus une comm’ variable (calculée, sur quoi donc ? les sondages de l’opinion ? le nombre de lois proposées et votées ? le nombre de clandos expulsés ?).

    On voit que vous vivez sur une autre planète – et que, là-bas, chez vous, les gens n’ont pas peur du ridicule, ils n’en sont même pas conscients.

    Dans ce pays qui est le nôtre, et dans le monde réel, TRES PEU de gens, et c’est dommage, sont rémunérés au mérite. Ceux qui le sont malgré tout, le sont uniquement parce que le fruit de leur travail est FACILEMENT quantifiable (voir le vendeur de bagnoles … et encore, son mérite est à analyser, car en fin de compte, lorsque l’on achète une voiture, ce sont les qualités de cette dernière qui comptent, et non pas le bla-bla du vendeur – sauf s’il s’agit d’un tacot que toute personne sensée mettrait directement à la casse, et que ledit vendeur arrive quand-même à fourguer).

    "Pour que l’individu se sente citoyen, il faut qu’il ressente de l’admiration pour ceux qui le représentent et  c’est bien de leur intelligence qu’il s’agit."

    Vous êtes dans la confusion totale : on n’attend pas d’un dirigeant d’être intelligent – mais d’agir avec intelligence. Ce qui n’est pas la même chose. Mitterrand et Chirac – des mecs intelligents, sans doute – ont fracassé la barque dans le torrent. Chez un politique, je regarde les résultats, et non pas les convictions, le casier judiciaire, le look (ou celui de sa femme).

    Le jour où, dans notre pays, on arrivera à mettre la charrue derrière les boeufs et non pas devant, on aura une petite chance d’avancer dans la bonne direction.

    Répondre
  19. Daniel

    3 août 2008

    Pierre Lance:  

    J’apprécie l’humour de votre réponse… de bourgeois donc, au sens noble du terme.

    Pour ce qui est de l’intelligence, il ne s’agit pas de "mesurer l’intelligence d’autrui"! …   mais à ce propos,  n’est-ce pas précisément ce qu’on lit à longueur de forums et d’articles où chacun pense détenir le plus bel exemplaire pour mesurer l’analyse de l’autre? et c’est bien le problème: une référence à un mot, une valeur dont le sens est propre à chacun. Situation produisant directement les oppositions simples comme les conflits les plus meurtriers. La grille de lecture n’est pas bonne.
    Notre capacité d’apréhender l’intelligence sera effectivement toujours aléatoire et tant mieux. Mais rien ne nous empêche de "tendre vers", dans la mesure où, en commun,  nous posons les éléments qui, à un moment donné, semblent le mieux répondre à la notion d’intelligence idéale. Qu’on sache quelles sont les références. 

    On ne peut continuer à avoir une admiration culturelle, donc reconnue et appréciée collectivement,  pour des comportements qui produisent ou organisent la mort pendant des décennies. Donc pour n’avoir pas su réaliser assez tôt le lien de cause à effet. Pour que l’individu se sente citoyen, il faut qu’il ressente de l’admiration pour ceux qui le représentent et  c’est bien de leur intelligence qu’il s’agit. Sauf que la définition n’est pas la même des 2 côtés.

    Florin :   

    Dans "20000€ prédéfinis", prédéfinis était le mot essentiel, vous n’aviez pas compris? !!.  1000,  20000 ou 50000€ , même problème posé: quel est le mérite?  Si on laisse aller la notion de mérite dans l’argent selon la vision de chacun,   pourquoi mettre en prison ceux qui pillent une banque? ou celui qui tue une vieille dame pour lui voler ses économies?

    Quand on voit…. quand on voit… :  si des individus se comporte comme des demeurés, le Président n’a pas l’obligation de les imiter. Il a le choix de montrer ainsi qui il est réellement.

    "Des tas de cons avec des tas de valeurs" …  ont eu le mérite de chercher pendant que ceux qui "savaient"  se contentaient d’un cynisme béat pour justifier leurs choix destructeurs.

    "Intelligence dépourvue de connotation morale":   
    En effet, si je cherche  le coeur d’un homme et trouve seulement une machine à calculer, alors oui:   ni intelligence suffisante pour génèrer une morale,  ni morale qui puisse remplacer un peu l’intelligence.  Je vois que vous connaissez. 

     

    Répondre
  20. guy marquais

    3 août 2008

    L’Armée préparée pour sa future mission ? Mais qui peut connaitre la prochaine mission ?

    Le passé aurait du nous enseigner que les conflits ne se prêtent pas souvent là ou on les attend, avec la forme prévue et à l’heure dite !

    Pas si loin, rappelons-nous les prévisions de nos stratèges socialistes concernant l’inutilité de poursuivre la ligne Maginot sur la frontière Belge  et les conséquences de  cette fine supputation !

    Par ailleurs cette réduction drastique  des effectifs ne tient aucun compte du rôle " institutionnel et Social de toute armée, mais seulement de son rôle stratégique "supposé"  dans un contexte de conflit             

     " envisagé "

    Belle pagaille intellectuelle , belle pagaille économique , et celles ci ne sont ni supposées ni envisagées , elles sont présentes !

    Répondre
  21. Pierre LANCE

    3 août 2008

    À Daniel : Vous écrivez à mon sujet : ” Il y a dans votre admiration pour « l’intelligence » de Sarkosy l’admiration du bourgeois pour un plus bourgeois que lui-même. ” Merci de ce grand compliment qui me va droit au coeur. Les bourgeois ont été à toute époque les créateurs et les soutiens de la civilisation. Ce sont principalement les artisans, les négociants, les fabricants, les inventeurs, les ingénieurs, les chefs d’entreprise. Ils ont tout fait, envers et contre tous les pouvoirs parasites. Ce sont eux qui ont réalisé la prospérité des cités (bourgeois = homme du bourg) et l’indépendance des municipalités. Défenseurs de toutes les libertés – les fameux “Bourgeois de Calais” en sont l’illustration historique -, ils ont suscité la Révolution française et enfanté la démocratie en Europe. Et bien entendu ils ont toujours été jalousés, enviés et calomniés par les médiocres et les pense-petit, surtout de gauche, mais pas seulement. Je ne suis pas sûr de mériter le qualificatif de “bourgeois”, mais puisque vous me l’accordez généreusement, je ne ferai pas la fine bouche. Quant à l’intelligence, n’oubliez pas que le seul instrument dont nous disposions pour mesurer l’intelligence d’autrui… c’est la nôtre. Ce qui rend cet exercice périlleux et aléatoire. À Florin : Bravo pour vos réflexions de bon sens. Elles se faisaient attendre.

    Répondre
  22. sas

    2 août 2008

    A florin….

     l’ enfer aussi est pavé de bonnes intentions…….on attrape pas les mouches avec du vinaigre……mais du sucré du bien sucré.

    sas

    Répondre
  23. Florin

    1 août 2008

    à Daniel : "L’intelligence n’accepte jamais d’être rémunérée pour des intentions! Et certainement pas pour 20000 € mensuels prédéfinis."

    Gageons que vous-même, vous allez bosser gratos, biensûr !!! Quand on voit qu’un boulanger lambda se fait 10-15 000 euros par mois rien qu’en se levant à 7h et en mettant au four de la pâte sortie tout droit de son frigo, quand on voit que le moindre CAC-man se fait la même somme PAR JOUR, quand on voit un gars paumant 5 milliards et sa boîte qui ne s’en aperçoit même pas, ou bien trop tard, tout en restant bénéficiaire ….. et bien, ne venez pas parler des 20 000 du président.

    Allez-vous finir un jour par comprendre que les politiques ne font pas de la politique pour un salaire … La motivation n’est pas le pognon, pas la fiche de paie, en tout cas, pas celle-là.

    Sarko est avocat. Un bon avocat sur la place de Paris gagne 10, 20, 30 fois plus. Même en payant de sa poche les petits fours, il lui reste largement plus à la fin du mois qu’au président (et avec moins de tracas quotidien).

    Sarko a été élu pour des "intentions" comme vous le dites, mais est payé pour des actes. Qui peuvent parfois prendre du temps, avant d’en mesurer les effets, bons ou mauvais.

    L’intelligence (sa présence ou son absence) est dépourvue de connotation morale. En clair, elle n’a rien à voir avec les valeurs dont vous nous rebattez les oreilles (sans jamais les définir, par ailleurs, mais je ne vous demande pas tant). Le monde est plein de génies misanthropes – ceci étant sans effet sur leur intelligence. Tout comme il y a sur Terre un tas de cons avec des tas de valeurs (dont on peut mesurer la pérennité … prenez un Code pénal d’il y a un siècle, et comparez-le avec celui d’aujourd’hui : combien de "crimes" ont bel et bien disparu des pages entre temps ? combien d’autres ont été rajoutés ?)

    Répondre
  24. Daniel

    31 juillet 2008

    Oui, il vaut mieux un président qui se démène pour faire. Et la critique est confortable pour beaucoup d‘entre nous…

    Cependant, s’il se démène pour défaire!…? Et s’il défait sans avoir une conscience juste de ce qu’il faut reconstruire? est ce vraiment mieux?

    Sarkosy a déstabilisé plus de certitudes, les bonnes autant que les mauvaises, que les 30 années précédentes de politique sans politique. Mais certainement pas pour l’intérêt du peuple français qui ne représente rien pour lui qu‘un moyen de parvenir à ses fins personnelles. Les faits le démontrent et les nombreux commentaires avisés vous le rappellent.

    Vous définissez Sarkosy comme un homme très intelligent: et vous êtes admiratif… « arriviste frénétique » (Olivier) et vous admirez… C’est pourtant bien à partir de cette erreur fondamentale de l’intelligence détournée de son sens (jusqu’à admirer culturellement autre chose que l’intelligence à l‘exemple de l‘école) que notre société produit toutes ses perversions. Il y a dans votre admiration pour « l’intelligence » de Sarkosy l’admiration du bourgeois pour un plus bourgeois que lui-même.

    Compte tenu de votre exigence intellectuelle générale, il y a une faille dans votre système de valeurs. L’intelligence se démontre à chacun de nos actes et surtout pas à chacune de nos intentions. L’intelligence n’accepte jamais d’être rémunérée pour des intentions! Et certainement pas pour 20000 € mensuels prédéfinis. Prédéfinis comme un préjugé. Prédéfinis comme l’est un mérite de naissance… (hé oui!). Sarkosy veut être rémunéré sur des intentions comme le sont la quasi-totalité des anticitoyens composant « l’élite » française, élite selon leur propre définition et non selon la définition de l‘intelligence. Ils veulent être rémunérés selon la règle qui justifie la rémunération d’un assisté. Et vous admirez la grande «intelligence» sans remarquer la gravité de l‘incohérence intellectuelle.

    En homme qui a réussi dans CE système, vous n’avez pas vraiment réfléchi à la juste place de l’argent et cela ressort dans votre échelle de valeurs et vos positionnements.

    Et quelles analyses produit une échelle de Valeurs structurée sur des bases fausses ou incomplètes?… des croyances.

    Je renouvelle ma conclusion sans réponse de la semaine passée:

    Quand nous aurons redéfini collectivement l’intelligence pour ce qu’elle est réellement, la France se redressera sans forceps. Nous pourrons faire confiance à l’élite qui le sera effectivement et n’aura plus besoin de joujoux fric comme compensation intime. Et vous, Pierre Lance, pouvez participer à cette redéfinition si vous la redéfinissez pour vous-même.

    Répondre
  25. beligue

    31 juillet 2008

    Encore un article dithyrambique de P Lance favorable à Sarko.

    Il suffit aux français d’attendre et Sarko règlera tous les problèmes qu’il n’a pas encore commencé à régler.

    Avec un tel raisonnement Sarko sera réélu en 2012 enfin si l’on croit P Lance.

    Cette attitude de l’auteur n’est pas isolé et l’on voit sur la toile poindre à tous bouts de clavier le même raisonnement.

     

    Répondre
  26. EIFF

    30 juillet 2008

    "je le trouve étrangement silencieux en ce qui concerne la réforme de l’Armée" Monsier Lance, notre président adoré n’a pas le temps de se consacrer aux problèmes domestiques des français, il a d’autres priorités, notre président chéri doit promener Carla, superviser ses vacances et son temps libre, gagner plus (avec l’argent du contribuable) et faire de bons voyages, dans de beaux endroits, avec de vrais gens et de bons repas …. et puis à la rentrée, le petit Nicolas retrouvera tous ses copains et poursuivra sa politique des copains. Oulala qu’est-ce qu’on est gâté ! ! ! Effectivement c’est bien le président de la rupture, on est passé de la médiocrité et de l’hypocrisie à la nullitude totale. De Boutin à Kouchner en passant par Rama Yade c’est le grand spectacle des comiques, pauvre François Fillon … 

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)