Radio Courtoisie : une interview de Henry de Lesquen

Posté le 20 décembre , 2006, 12:00
9 mins

(la vidéo de l’entretien – Radio Courtoisie ) Dans quelles circonstances avez-vous été amené à prendre la responsabilité opérationnelle de Radio Courtoisie. Et d’abord, Henry de Lesquen, qui êtes-vous ?

Henry de Lesquen 57 ans, marié, cinq enfants. Je suis fonctionnaire au ministère des Finances, depuis trente ans. J’ai une activité parallèle, qui est politique, indépendante de mon activité professionnelle. J’ai commencé par créer avec quelques amis le Club de l’Horloge en 1974, qui est un cercle de pensée politique, parfaitement indépendant des partis politiques, et dont l’objectif est de développer un corps de doctrines pour la droite tout entière. C’est dans ce cadre que nous nous sommes connus…

…Dans ce cadre, j’ai souvent été invité à l’antenne de Radio Courtoisie, radio créée en 1987, par Jean Ferré, avec un esprit voisin de celui du Club de l’Horloge… En 2003, il m’a confié une émission : « Le libre journal des idées politiques » (que je viens d’abandonner, pour succéder à Jean Ferré dans son émission hebdomadaire du lundi soir).

À partir de 2005, Jean Ferré a commencé à s’inquiéter de sa succession. Il se savait malade. Il m’a demandé d’entrer au Conseil d’administration. Et en janvier 2006, il m’a interrogé et m’a dit : « qui voyez-vous pour ma succession ? »… Puis il m’a demandé d’assurer sa succession. Et c’est comme ça que je suis devenu vice-président. Et le 5 août, quand Jean Ferré a été hospitalisé, j’ai été obligé de prendre en mains les destinées de la radio pour éviter une vacance du pouvoir. J’avais été invité à la dernière émission de Jean Ferré, le 31 juillet 2006. À la fin de l’émission, avant que je le ramène chez lui à Saint-Germain en laye, il m’a passé le relais publiquement et il m’a dit : « je compte sur vous dans l’avenir pour vous occuper de la radio ».

Le conseil d’administration est composé de six membres. Le président Christian Langlois, membre de l’institut – un grand ami de Jean Ferré – ne pouvant pas exercer lui-même ces responsabilités, me les a déléguées. Patrick Simon est également, comme moi, vice-président. Didier Roy est président-délégué, Philippe Varlet est secrétaire général et Jacques Besançon est trésorier. Sachant que Philippe Varlet et Didier Roy sont des membres fondateurs de l’association, qui a été créée en 1985.

AD : Est-ce qu’on peut dire que Radio Courtoisie a une position politique. Par rapport à l’UMP ou au Front National ?

HL : Pas du tout ! Jean Ferré a inventé une formule géniale qui est « le libre journal ». Radio Courtoisie n’a pas de ligne politique. Chacun des 56 responsables d’émission – bénévoles – peuvent avoir leur ligne politique, mais pas la radio. La seule ligne que nous avons c’est de faire cohabiter la diversité des opinions. C’est de dire que la droite existe réellement face à la gauche. Radio Courtoisie, c’est la radio de toutes les droites. Et ce qui fait l’originalité de cette radio, c’est justement que toutes les tendances de la droite peuvent s’exprimer, de Bayrou à Le Pen. Radio Courtoisie est une oasis de vérités dans un univers de politiquement correct et de désinformation.
La grande réussite des « 4 Vérités », comme de Radio Courtoisie, c’est de pouvoir faire vivre ensemble des gens très différents qui ont tendance, comme savent le faire les Gaulois, à s’étriper. Et il faut éviter ça absolument.

AD : Pouvez-vous nous donner quelques chiffres clés qui caractérisent l’entreprise Radio Courtoisie ?

HL : Le budget annuel est de 600 000 euros. Ce qui est vraiment très petit pour une radio. Nous ne recevons ni subvention, ni publicité. Nous ne sommes financés que par les cotisations que les auditeurs nous envoient spontanément. Donc nous dépendons entièrement de la générosité et de la bonne volonté des auditeurs.

AD : Quels sont les emplois que vous faites de ces ressources ?

HL : Nous avons six salariés. Les dépenses sont réduites au minimum grâce au bénévolat. La diffusion nous coûte de l’argent, nous recevons des factures de TDF…

Il y a aussi un loyer et quelques autres frais, même serrés au minimum, car je le répète, tous les responsables de la radio et des émissions sont bénévoles. Pour ma part, je ne demande même pas qu’on me rembourse mes frais !..

AD : Comment s’est passée la succession de Jean Ferré.

HL : La radio dérange. Et certains hommes ont voulu s’en emparer. Finalement, nous avons été amenés à supprimer une émission, une seule, parce son responsable a cru devoir utiliser l’antenne pour critiquer la radio et ceux qui la dirigent. C’était inadmissible. La ligne éditoriale demeure la même, strictement… Si la radio était confisquée au profit d’une tendance, elle disparaîtrait très rapidement… Nous voulons maintenir l’œuvre de Jean Ferré.

22 Commentaires sur : Radio Courtoisie : une interview de Henry de Lesquen

  1. price

    6 décembre 2011

    franchement, … "radio libre", faites-moi rire !
    Ca fait longtemps que rc est d’une nullité et d’une servitude incroyable
    entre la pas-au-lit et d’autres censeurs !

    Répondre
  2. bacalou

    9 décembre 2007

    A vous Monsieur Dumait

    >Ne vous est-il jamais arrivé de regretter l’entretien video-enregistré avec M. de Lesquen

    Consulter ce document avec presque 1 an de recul est édifiant:   le successeur du très regretté J.Ferré a bel et bien capté progressivement la Radio pour les interrets de sa carrière personnelle la confusiond ‘intérets saute aux yeux.

    Pas de semaine sans le départ choisi ou contraint d’anciens collaborateur sde Jean Ferré, aujourd’hui Catherine Anteblian ! Quand à la situation materielle qui n’a jamais été trés transparente complétement opaque et certainement trés critique.

     

    Répondre
  3. jack kass

    26 janvier 2007

    bien fait!!! si il y avait de la liberte  de parole chez les fachos ça ce saurait?

    Répondre
  4. Observateur

    27 décembre 2006

           En tant que fidèle auditeur de Claude Reichman, je me permets de donner également mon opinion.

    Tout d’abord je précise que j’apprécie les idées et le ton très virulent de Claude Reichman anti Pensée Unique Totalitaire comme dirait Michel de Poncin, et que je ne manquais jamais ses émissions, et bien évidemment je regrette qu’il n’anime plus pour l’instant un libre journal sur cette radio (mais peut-être pas définitivement s’il accepte de s’excuser de son attitude).

       Cela étant, je trouve que l’attitude de Claude Reichman a été dans cette histoire SCANDALEUSE. Son attitude a été totalement incompréhensible et disproportionnée :

    Il a utilisé la fête de radio courtoisie dans un premier temps pour tenter, avec le micro, de critiquer violemment la radio et ses nouveaux responsables devant les invités. Ce n’était absolument pas le lieu pour attaquer de vive voix la radio et ses responsables, devant les auditeurs de la radio qui tombaient des nues. Et il raconte même qu’il a harcelé pendant une bonne partie du repas les responsables.

    Non content de pas avoir eu le micro pour déverser ses attaques scandaleuses, comme M. Pichon l’avait fait avant, il s’est permis ensuite à son émission, en direct pendant 15 minutes environ, d’attaquer violemment la radio en disant qu’IL NE FALAIT PLUS Y COTISER, et ses responsables à savoir Monsieur de Lesquen et Patrick Simon qu’il a traité de dictateurs ou d’imbéciles, en insistant très longtemps et lourdement.

    Or la DECISION DE CHOIX D’HENRI DE LESQUEN POUR DIRIGER LA RADIO AVEC LE CONSEIL D’ADMINISTRATION EST UNE DECISION DE L’ANCIEN RESPONSABLE ET FONDATEUR DE LA RADIO, JEAN FERRE, que ça plaise ou non à un propagandiste chiraco-sarkoziste ou non !!!! 
    ( De toute façon, les chiraco-sarkozistes ont déjà tous les merdias (la presque totalité des journaux, toutes les radios sauf une, toutes les télés, pour écouter leur Sarko, Royal ou chirac préférés. Donc pas de différence pour eux.)

    La décision de la radio d’arrêter momentanément ses émissions était totalement justifiée et aurait été exactement la même chose dans n’importe quelle autre radio.

    Evidemment la fausse droite ou "droite" socialo-trotskiste était peu représenté dans cette radio, mais c’est bien le minimum que puisse attendre les auditeurs qui financent ce rare média libre, puisqu’elle est la seule à pouvoir s’exprimer dans tous les merdias du système et sans être diabolisée qui plus est, avec leurs copains du PS, il est vrai.

    Et naturellement comme d’habitude, on assiste aux commentaires de désinformations des militants UMPS qui, rêvant de faire interdire ou fermer un des derniers organes de presse libres, essayent tout pour faire croire que cette radio est devenue dictatoriale …, en véhiculant les techniques habituelles et bien rôdées de désinformation que l’on connaît par cœur, UMPS oblige.

    Rien de nouveau en ripoublique UMPS  !! 

    Répondre
  5. gabrielle marie

    27 décembre 2006

    Je regrette de plus lire dans "les  4 Vérités" les articles de Monsieur Claude Reichman ,mais j’écoutais  

    avec le plus grand plaisir et le plus grand intérêt ses émissions…. mes préférées.

    La façon dont il a été chassé de la radio disqualifie les nouveaux dirigeants qui n’ont même pas eu la

    courtoisie d’informer les auditeurs et de donner à l’accusé un droit de réponse.

    Le charme est rompu : je n’écoute presque plus la radio, sauf le mardi: pour le cas où…..

    Répondre
  6. nico

    25 décembre 2006

    L’eviction de Reichman est propremement scandaleuse et totalement contraire a l’esprit de la radio telle que l’a voulu jean ferre qu’elle qu’aient ete les fautes de l’interesse.

    (desole pour les accents, je suis sur un clavier americain)

    De Lesquen a juste oublie un petit detail : il y a des auditeurs qui ecoutaient et appreciaient l’emission de Reichman. Quel mepris a leur egard !

    Maintenant, on invite Dieudonne, qui je le rappelle est antisemite et a ete un des porte-paroles les plus virulents du discours anti-francais et anti-blanc, et on vire Reichman !!!!!!!!!

    C’est ca la "radio de toutes les droites"?

    TRES PEU POUR MOI !

    Répondre
  7. francis

    24 décembre 2006

    à Mancney et GoodMorning .je vous remercis de vos reponses

    Répondre
  8. GoodMorning

    23 décembre 2006

    Pour Francis : fréquence Radio-Courtoisie pour Evreux.

    Sans doute pas possible : le plus proche : Caen : 100,6 MHz, Le Havre 101,1 MHz

    Mais l’écoute sur Internet – tv-radio.com – est très confortable.

     

    Concernant Claude Reichmann : je crois que, déontologiquement, il n’aurait pas dû utiliser le micro pour faire état des problèmes internes de la radio Par ailleurs, à mon avis, la manifestation Révolution Bleue devant le siège de la radio était déplacée.

     

    Répondre
  9. Georges Bardou

    23 décembre 2006

    Le comique de l’histoire (enfin, on rit jaune!) c’est que dans le même numéro des 4 Vérités, alors que M. de Lesquen explique sans états d’âme qu’il a coupé l’antenne à quelqu’un qui l’avait critiqué, sur la page d’à-côté on peut lire M. Lance s’élevant avec force contre le directeur de France 2 parce qu’il a menacé Pascal Sevran de lui couper l’antenne, parlant de terrorisme intellectuel et fustigeant tous les censeurs ! Un seul moyen de sauver les 4 Vérités du ridicule : que M. Lance fasse tonner ses foudres de pourfendeur de la censure contre M. de Lesquen, dans le prochain numéro !

    Répondre
  10. x

    23 décembre 2006

    Mr Jean Ferré a été la première personnalité (avant même Mr Ph de Villiers) à dénoncer vigoureusement et avec un courage admirable le totalitarisme islamiste, qui est le plus grand péril que la France ait eu à affronter durant toute sa longue histoire. Il n’a eu de cesse de dénoncer l’islamisation de la France, ce cancer qui menace les fondements mêmes de notre patrie et de notre civilisation, qui s’attaque à notre histoire, à nos traditions, à la paix civile, à la liberté d’expression, à la place qu’a toujours eue la femme dans nos sociétés chrétiennes, par les moyens de l’intimidation et de la terreur. (attentas de Paris, de Madrid, de Bali, de Londres, assassinats comme celui de Théo Van Gogh,  tueries quotidiennes en Irak, etc . Seuls des aveugles ne voient pas que le risque est de plus en plus grand que  l’islamisme (c’est à dire un islam politique, fanatique et intolérant, fort de son intransigeance idéologique et de sa dynamique démographique) plonge les pays d’Europe dans une libanisation sanglante. Mr Jean Ferré, sans grands discours ni excès de langage propres aux matamores, avait perçu la gravité du danger, et il ne cessait de le rappeler dans presque toutes ces émissions. Or que constatons-nous depuis sa disparition ? Nous constatons tout d’abord que l’antiaméricanisme s’affirme de plus en plus dans presque toutes les émissions de Radio Courtoisie. Rappelonsque cette posture de l’anti-américanisme systématique, très répandue dans les sociétés du Tiers-Monde,  a infecté tous les secteurs politiques français ; elle se caractérise par l’attitude à rejeter sur les Etats Unis  et les Anglo-Saxonx la responsabilité de  tous les défauts, toutes nos erreurs, toutes nos  faillites, toutes nos tares . Dans le même temps une idéologie qu’on peut caractériser de "brun-vert" s’affirme de plus en plus ouvertement à Radio Courtoisie : sympathie pour des organisations terroristes comme le Hamas et le Hezbollah, défense des régimes syrien et iranien, invitation de Dieudonné, personnage qui , la main dans la main avec les islamistes, attise la haine contre la France  et contre le "Gaulois"dans les communautés musulmane, africaine et antillaise de notre pays.

     

    Répondre
  11. Louis

    22 décembre 2006

    Encore un mot avant la trève de Noël. Je viens de réécouter l’étincelante intervention de Claude Reichman du 11 novembre. On ne peut qu’approuver tout ce qu’il a dit ; en particulier, il n’a jamais appelé à la grève des autres patrons d’émission. Mais Vae victis ! On se range peu à peu tous derrière le vainqueur de la confrontation. Et pourtant, il ne possède aucun  argument justifiant la place qu’il occupe. Cette affaire est attristante d’injustice. Et nous les auditeurs, qui aidons à la vie de la radio par nos contributions, nous sommes tenus dans un grand mépris. J’entends d’ici :"mais partez si vous le souhaitez !" Oui , celà ne va pas tarder à se produire. C’est un rêve qui s’écroule !

    Répondre
  12. FRANCIS

    22 décembre 2006

    POUVEZ -vous me donner la fréquence de radio courtoisie sur la region d’EVREUX

    Répondre
  13. Roak

    22 décembre 2006

    Claude Reichman a été viré parce qu’il a appellé durant son émission à la greve des patrons d’émission, donc au blocage de la radio jusqu’a ce qu’Henry de Lesqun soit renvoyé.

    Il suffit d’aller sur les sites Web proche de la Revolution Bleue pour ecouter cette émission.

    Il a en quelque sorte joué au "c’est lui ou moi" … et il a perdu. Dommage puisque c’était une des émissions les plus interressantes de la Radio. Attendons la suite pour juger des remplaçants …

    Olivier Pichon qui a protesté contre les vigiles qui surveillaient le micro lui a toujours son émission.

    Répondre
  14. Jann-Claude THIALET

    22 décembre 2006

    22/12/06  4-V

    La colline me semble avoir accouché d’un moustique en s’insurgeant contre l’éviction de Claude REICHMANN (pour lequel l’ai conservé de la  sympathie, pour ce que je sais de son comportement à l’intérieur de RADIO COURTOISIE, mais pour ses propos ou écrits que j’ai toujours en mémoire) sans même s’en demander les raisons. Je rappelle simplement qu’il y a peu, Serge de BEKETCH, lui aussi "patron" d’une émission sur "RADIO-COURTOISIE", en avait donné une explicattion pour laquelle, à ma connaissance (étant abonné à ce décadaire, je le saurais) l’intéressé n’a pas (encore ?) demandé de droit de réponse. Tout comme, j’imagine, le nouveau "patron’" d’émission qu’est Alain DUMAIT ne refuserait pas, j’imagine, de publier dans "Les-4-Vérités’" la "vérite" de celui qui fut naguère un de ses collanorateurs. Il y a sans doute un "mystère" REICHMANN que l’intéressé est seul à connaître. Laissons-le donc en paix. Et ne cherchons pas, selon un habitude tout à fait gauloise, à nous servir de lui comme une pomme de discorde. Ou alors, nous n’en sortirons jamais !

    Joyeux Noël à toites et à tous, et paix sur la Terre aux femmes et hommes de bonne volonté qui veulent que la France vive ! Jean-Claude THIALET

    Répondre
  15. Louis

    22 décembre 2006

    Moi aussi, comme Jean-Claude Thialet, je m’interroge sur les raisons de la publication de cette interview tronquée. Ne vaut-il pas mieux se reporter au texte intégral qui, vous l’avez remarqué, attire de nombreux commentaires ?

    Pour ma part, je pose encore la question qui me parait essentielle : d’où M de Lesquen tient-il ses pouvoirs ? D’un conseil d’administration ? Allons donc ! Quand une assemblée générale de l’association a-t-elle été réunie pour élire ce conseil ? Ce conseil d’administration n’a aucune existence légale et son vice-président, comme son président, non plus évidemment. Nous sommes en présence d’un groupe d’amis qui se sont arrogés des pouvoirs et  à qui la justice va donner tort.

    C’est notre radio qui va payer les pots cassés !

    Il faut d’urgence régulariser tout celà, sans oublier de demander à Claude Reichman d’apporter sa contribution.

    Et puis qu’on cesse de mépriser les auditeurs-contributeurs ! Qu’on leur expose clairement et complètement la situation !

    Toutes les demandes en ce sens se sont heurtées jusqu’à présent au silence de ceux qui "tiennent" notre radio.

    Répondre
  16. MINUX75

    21 décembre 2006

    Bonjour Il est établi par plusieurs sources quil y a eu des vigiles à radio courtoisie, c’est pour avoir dénoncé la présence de ces vigiles que Claude REICHMAN a été viré de RADIO COURTOISIE. Aujourd’hui, il est donc TOTALEMENT INTERDIT de parler des vigiles de Henry de LESQUIN sur RADIO COURTOISIE. La vraie question est de savoir qui est pour et qui est contre la présence de vigiles à radio courtoisie, la dernière vidéo de Henry de Lesquin ne fait pas mention de vigiles donc est sans interêt, on y apprends au demeurant très peu de choses. à bientôt

    Répondre
  17. Gantelet

    21 décembre 2006

    Je reconnais qu’apres un moment de craintes, de vraies craintes apres les remous qui ont suivi le deces de M. Jean Ferre, il m’est apparu que la qualite globale de Radio Courtoisie s’est tres clairement amelioree, avec moins de retour sur le passe, moins de souvenirs d’epoques revolues, au profit d’emissions qui donnent des outils intellectuels pour analyser les situations presentes et pour lutter contre les discours mines, les caricatures, l’amnesie, l’inculture. Le nouveau patron de Radio Courtoisie recoit donc son brevet de bonne direction des affaires.

    Neanmoins, je dois vous avouer que si je me suis attache du Japon ou je reside, a Radio Courtoisie, c’est par fidelite acharnee a l’emission de Claude Reichman sur laquelle j’etais tombe par hasard et qui m’a tout de suite plu par son franc-parler, la culture de M. Reichman qui en sus, ne manque pas d’esprit et de repartie, ses invites aussi ont souvent ete de grand interet et toujours, des sources d’information honnetes et courageuses. Bref, quoique je ne connaisse pas les coulisses de la succession de M. Jean Ferre, je me permets d’emettre a mon tour le souhait appuye, du retour de M. Reichman qui est indeniablement un atout pour Radio Courtoisie, et pas le Petit ou l’Excuse si vous voyez ce que je veux dire. J’ose croire que toute cette zizanie a ete le fruit d’un profond malentendu comme il peut helas s’en produire parfois meme entre gens du Monde, ce qui ressemblerait comme certains l’ont deja evoque recemment, a une Guerre des Gaules dont on sait bien depuis 2000 ans qu’elle aura ete funeste a la Liberte de nos ancetres. Allons-nous nous satisfaire de refaire, 2000 ans apres, les meme erreurs avec au bout du chemin, la meme sanction: la colonisation !!!

    Il est a esperer que tout un chacun reprendra ses esprits, et qu’apres cette interruption peut-etre aussi necessaire qu’un hiver pour fortifier les plants, le printemps de Radio Courtoisie sera de retour avec la personne de Claude Reichman qui a tant a dire, et tant de gens rassembler alors qu’il faut bien en prendre conscience, il nous reste si peu de temps devant nous pour reagir.

    Merci de m’avoir lu jusque-la.

    Répondre
  18. Georges Bardou

    21 décembre 2006

    Je ne comprends pas le point de vue de Monsieur Guyot : en quoi le fait de “critiquer” est-il “incompatible” avec la tendance de Radio-Courtoisie qui serait la “tolérance” et le concept de “libre journal” ? Qu’est-ce qui est le plus contraire à la tolérance et à la liberté ? Le fait d’émettre des critiques, ou le fait de couper brutalement l’antenne à quelqu’un qui a fait pendant 16 ans des émissions de qualité, sans que les termes du conflit soient portés à la connaissance du public ? Car enfin, sur quoi portaient les fameuses “critiques” qui ont valu l’exclusion à M. Reichman ? Les 4 Vérités se doivent d’éclairer les lecteurs sur ce point, ne serait-ce que pour faire honneur au titre du journal. Car il ne suffit pas de rapporter les propos de M. Lesquen, lequel ne donne aucune précision sur cette décision extrèmement grave. Il se contente même d’insinuer que c’était une tentative pour prendre le contrôle de toute les émissions, ce qui paraît grotesque connaissant Claude Reichman et la façon dont il s’est comporté … pendant 16 ans ! Il me semble que c’est la décision de M. Lesquen qui est complètement contraire à l’esprit de tolérance et de liberté d’expression qui a jusque là prévalu à Radio Courtoisie. Son interview se termine par une phrase prémonitoire : “Si la radio était confisquée au profit d’une tendance, elle disparaîtait rapidement”. Ce n’est que trop vrai. J’ai beaucoup moins envie d’écouter Radio Courtoisie depuis l’expulsion de Claude Reichman.

    Répondre
  19. HILL

    21 décembre 2006

    Nous sommes scandalisés par le fait que monsieur reichman n’ait plus le droit de parole sur radio courtoisie. Nous étions des auditeurs assidus, abonnés au journal les 4 vérités, versant des cotisations non négligeables. Nous pensions naivement que que nous avions à faire à une radio libre où l’on pouvait entendre des vérités comme nulle part ailleurs et nous sommes déçus de constater qu’il y existe aussi une censure comme sur les radios banales. Radio courtoisie devient donc comme les autres ? Nous ne verserons plus de cotisations tant que monsieur reichman ne sera pas réhabilités !

    Famille HILL

     

     

     

     

    Répondre
  20. Guyot jean-Paul

    21 décembre 2006

    C’est vrai que Monsieur Reichman a critiqué la radio et ce n’est pas compatible avec la tendance de Radio Courtoisie qui est depuis sa fondation par Jean ferré et Serge de Beketch la radio de la courtoisie et de la tolérance par rapport a toutes les composantes de la droite et c’est une faute par rapport à cette tolérance mais M. Reichman a été depuis 16 ans un patron d’émission de qualité. Ne serait-ce pas possible de réintégrer celui-ci en lui demandant de faire amende honorable et de reconnaître qu’une erreur a été commise ? Radio Courtoisie a besoin de tous les talents comme le disait M. Jen Ferré… Enfin !!!

    Répondre
  21. Jean-Claude THIALET

    20 décembre 2006

    Simple question : pourquoi ressort-on cet entretien (au demeurant fort intéressant). Parce qu’Alain DUMAIT est devenu "patron" d’une émission sur cette radio qui m’est chère ? ou tout simplement pour  mieux faire connaître aux lecteurs des "4-Vérités" une station qui le mérite ? Cordialement, Jean-Claude THIALET

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)