Vu sur le net 13 du novembre 2012

Posté le novembre 13, 2012, 12:44
2 mins

Flagrant délit de mensonge

Ayrault pris la langue dans le sac. Le 27 septembre, le Premier ministre promettait : « Nous n’avons pas l’intention d’augmenter la TVA dans les cinq ans comme vous l’aviez fait parce que c’est une mesure injuste. » Le 6 novembre, il annonçait : « Quant à l’évolution de la TVA, elle aura lieu au 1er janvier 2014 ». Dans le « meilleur » des cas, Jean-Marc Ayrault prend les Français pour des idiots ; dans le pire, le gouvernement en est réduit à naviguer à vue, sans anticiper au-delà d’un mois et demi les nécessités économiques qui s’imposent à lui. L’une et l’autre explications ne s’excluent pas…

http://www.dailymotion.com/video/xuvtsd_quand-ayrault-promettait-de-ne-pas-augmenter-la-tva_news

Repentances

Un lecteur des 4 Vérités nous communique deux textes, à lire sur Internet, à propos des nouvelles « repentances » du président Hollande.

 A propos des prétendus motifs de « repentance » au regard des réalités historiques concernant l’œuvre française en Algérie :

http://joissainsmasini2012.com/algerie-sexcuser-de-quoi/683

A propos des mensonges de François Hollande, on lira aussi le témoignage du général Albaladéjo, reproduit sur différents sites, au nombre desquels celui, par ailleurs intéressant, de l’URBVM (Union royaliste Bretagne Vendée militaire) :

http://urbvm.com/2012/10/

Vérité dérangeante

Sur le site France Résistance, Roger Holeindre, président du Cercle National des Combattants, revient aussi sur les « repentances » perpétrées par Hollande lors de son récent voyage en Afrique, en rappelant au passage les propos tenus par Nicolas Sarkozy à Dakar : « Nous vous avons pillés… Nous vous avons volés… », guère plus respectueux de la vérité. Les travaux de l’économiste et historien Jacques Marseille ont notamment montré que loin d’enrichir la France, ses colonies africaines lui ont coûté.

Une réponse à l'article : Vu sur le net 13 du novembre 2012

  1. GOLDSTEIN

    23/01/2013

    AU FOU !!!!
    Encore un qui se prend pour Zola, mais n’est pas Zola qui veut …
    Ah comme il est beau, ce triste général inconnu (n’est pas De Gaulle qui veut non plus !!) décoré comme un amiral monégasque et ressemblant à s’y méprendre, jusqu’à la moustache frétillante, à ce cher FRANCO, ou encore PETAIN, au bras d’une épouse d’un autre siècle enchapeautée et probablement photographiée au sortir de la messe …
    Et bien oui, cher général Alcazar, il y a bien eu des morts, beaucoup de morts en cette nuit du 17 octobre 1961, à Paris, phare du monde. Combien exactement ? Environ 200 d’après les archives et les témoignages. Sept seulement, affirme ce général au grand cœur proche de l’arrêt définitif et à la conscience politique atone. Certainement pas 7, quand les témoins (policiers toujours vivants et interrogés récemment par France-Télévision) rappellent les dizaines de cadavres retirés de la Seine, dont 2 fillettes algériennes. Mais le triste Papon qu’Albaladéjo doit admirer, n’était-il pas préfet de police de Paris ?
    L’Algérie était en guerre, petit général, un peuple luttait pour sa liberté.
    Ben Bella ? Il a lutté pour l’indépendance de son pays comme Jean Moulin en d’autres temps !
    Bouteflika ? De même pour lui, qui a pris les armes contre la France coloniale !
    Yacef Saadi ? Un héros pour son pays, comme la France en a connu en d’autres temps aussi.
    Djemila Bouireb qui a posé des bombes ? Oui, certes. Mais des Françaises aussi ont tué des Français sous l’Occupation. Lisez Lucie Aubrac et les survivants de la Résistance où mon père s’était engagé à 17 ans, alors qu’il n’était qu’un petit Juif Polonais, tandis que la majorité des « Vrais Français » regardaient leurs chaussures ou saluaient le portrait du Maréchal affiché dans leur salon.
    Cette France qui a tant fait pour l’Algérie ? Des hôpitaux, ports, aéroports, écoles, barrages, pétrole, gaz, qu’on a laissés intacts. Et alors ? Fallait-il tout dynamiter en partant ? Et qui profitait de ces infrastructures modernes ? Les « Arabes » vivaient dans des bidonvilles au pied des beaux immeubles tout neufs qui n’étaient pas pour eux et que bâtissait à tour de bras l’architecte de renom Fernand Pouillon. Partout des constructions nouvelles, à Belcourt, Hussein-dey, Dar es Saada, Diar el Massoul, etc Non, ces habitations n’étaient pas pour les « Arabes ». On disait qu’ils ne se lavaient pas, qu’ils égorgeaient les moutons dans la baignoire !!
    Les Arabes d’Algérie n’avaient même pas la nationalité Française et pour lesquels l’école n’était pas obligatoire. Ces « indigènes » qu’on nommait « musulmans » parce qu’on n’avait trouvé aucun autre nom pour les qualifier ! Ces gosses au large sourire qui déambulaient dans les rues souvent vêtus de haillons et pieds-nus, après 130 ans de présence française. Une Honte ! Lisez Camus, général Alcazar, plutôt que les « écrits » de Marcel Bigeard…
    Comment ? Ces gens, ces musulmans d’Algérie, à qui on a tout donné ont osé prendre les armes contre la France, leur Mère-Patrie, celle-là même qui les avait envoyés se faire massacrer en 1914 et en 1940, (ils ont gagné Monte-Cassino et sont remontés jusqu’en Allemagne, excusez du peu !) et qu’on a envoyé en Indochine ensuite.

    Les crimes, les tortures du FLN ? Ah bon ! L’armée française n’en a donc pas commis ? Demandez à Le Pen ce qu’il pense de la torture, il connaît bien. Et à Massu, Satan ait son âme, et aussi à ce cher Général Aussaresse, complètement gâteux. Ces parachutistes en tenue camouflée que les Arabes appelaient « les lézards » et qui semaient la terreur lorsqu’ils pénétraient les villages des Aurès avant de pénétrer le corps des femmes terrorisées, blotties au fond de leur gourbi. Et oui. Les viols innombrables et passés sous silence, commis par l’armée française.
    Et le massacre de Sétif, celui de Kenchela et tant d’autres restés inconnus, combien d’Oradour Algériens dans ces douars carbonisés au napalm par ces avions T6 jaunes (je m’en souviens lorsque dans un bruit terrifiant ils passaient en formation au dessus d’Hydra au départ de missions de bombardements).
    C’en est assez de ces débiles qui refont l’Histoire de France et ressassent encore l’Algérie après 50 années passées. Que ce général Albaladéjo, digne du célèbre quarteron de généraux en retraite, et dont personne n’a jamais entendu parler, laisse François Hollande faire son travail. On en reparlera dans 5 ans, et sans doute dans 10 ans lorsqu’il aura terminé un second mandat.
    Je me revendique Gaullien historique, pas particulièrement hollandiste, mais enfin la France a élu un Président digne de ce nom, un président qui ne passe pas son temps à jouer les Tartarins comme l’ex, à grand renfort de phrases aussi menaçantes que creuses, à grands coups de menton. Un président en talonnettes roulant les épaules à la façon Poutine, et qui osait se proclamer gaulliste (comme tous les politiques de droite). De Gaulle ne disait-il pas qu’après lui ce ne serait pas le vide, mais le trop-plein ?
    De Gaulle relève-toi, ils sont devenus fous les Copé, les Fillon, les Estrosi, les petits Xavier Bertrand, Eric Ciotti et compagnie !!!
    BEUARRK …

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)