Vu sur le net

Posté le 18 avril , 2011, 12:00
4 mins

Le sophisme de Moussaoui

Va-t-on construire des mosquées au nom de la laïcité ? C’est ce que semble demander le président du Conseil français du culte musulman, Mohammed Moussaoui, répondant à BFMTV : la rue n’est pas un lieu pour prier, donc pour que les musulmans cessent d’y prier, il faut leur donner des lieux de prière… CQFD ? Moussaoui s’appuie ainsi sur le militantisme de ceux qui prient dans la rue pour pousser habilement ses pions.

Poisson d’avril : Golias harponné

Christian Terras, qui dirige Golias, officine progressiste et ultra-médiatisée de dénonciation de tout ce qui est traditionnel (et pas seulement traditionaliste) au sein de l’Eglise de France, se fait bêtement piégé par un poisson d’avril monté par le Salon beige. Dommage, pour des gens qui se veulent si bien renseignés…

Liberté d’expression ? Un professeur suspendu

Existe-t-il encore une liberté d’expression en France, ou est-il interdit dans notre pays d’émettre un avis différent de la pensée unique sur un sujet de société ? Le Salon beige donne la parole à Philippe Isnard, professeur à Manosque, suspendu quatre mois pour avoir organisé un débat sur l’avortement en présentant les arguments de ses promoteurs, mais aussi ceux de ses adversaires. Plus qu’une erreur : une faute. La pensée unique ne supporte le débat que si tout le monde est de l’avis unique.

Liberté d’expression ? Un conseiller du président censuré

Liberté d’expression, suite. Maxime Tandonnet, « conseiller intérieur et immigration » au cabinet de Nicolas Sarkozy, ayant écrit sur son blog qu’il faudra finir par organiser un référendum sur l’immigration, des journalistes du Monde ont bruyamment condamné cette intolérable atteinte à la démocratie. Nous n’exagérons rien, puisque Maxime Tandonnet se voyait reprocher d’en appeler à « la démocratie plébiscitaire contre l’Etat de droit » : autrement dit d’avoir voulu demander son avis au peuple français, au lieu de considérer que la classe politique suffit à exprimer sa volonté, sous la surveillance vigilante des médias correctement-pensants. Moralité : le conseiller du président a été prié de ne plus la ramener sur les sujets qui fâchent. Une histoire à épisodes, à suivre sur Novopress.

ARTICLE SUIVANT

Vu sur le net

Un commentaire sur : Vu sur le net

  1. sas

    19 avril 2011

    Lauvergeon…..celle à la promotion directionnelle positive pour les femmes a qualité inférieure…..quel model de démocratie

     

    Manifestation contre un projet Areva en Inde : les tirs de la police font un mort

    Six réacteurs doivent être construits sur le site de Jaïtapur, sur une zone sismique. La population est sceptique après la catastrophe nucléaire japonaise.

    Le projet est prévu sur une zone sismique. (c) Afp Le projet est prévu sur une zone sismique. (c) Afp

    La police a tiré sur des opposants à un projet nucléaire du géant français Areva à Jaïtapur, dans l’ouest de l’Inde, faisant un mort, ont annoncé lundi 18 avril la police et les autorités locales.

    sas

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)