Vu sur le net

Posté le septembre 05, 2011, 12:00
6 mins

Révoltant

C’est une histoire « révoltante », comme l’écrit le criminologue Xavier Raufer dans Valeurs Actuelles. L’histoire d’une « tournante » particulièrement sordide, de viols à répétition et de prostitution contrainte, dont une jeune fille mineure a été victime de la part d’un groupe de jeunes salauds issus d’une « cité chaude » ; l’histoire aussi de psys gauchards qui leur trouvent des excuses ; l’histoire de magistrats qui tremblent devant les familles et amis des criminels massivement présents au tribunal ; l’histoire d’une justice qui n’est plus rendue ; l’histoire d’une presse aux mains d’idéologues toujours prêts à excuser l’inexcusable quand sont en cause des voyous issus de ces quartiers ; l’histoire de féministes curieusement aux abonnées absentes ; l’histoire de lois criminogènes qui permettent aux petites frappes de s’en tirer systématiquement à bon compte ; l’histoire d’un président de la République qui promettait voilà cinq ans de restaurer la sécurité, condition première des libertés publiques. Au bout du compte, l’histoire d’une gamine bafouée, meurtrie, encore outragée par les avocats de la défense, et dont on imagine aisément l’amertume et le désespoir. Mais c’est aussi l’histoire d’un peuple tout entier qui en a assez, qui risque fort de le faire savoir par les urnes dans les mois qui viennent et qui, prenant exemple sur les « vigilantes » britanniques, finira, si la situation continue à se détériorer et s’il est livré longtemps encore à la vindicte des salauds, par descendre dans la rue pour assurer l’ordre lui-même. Les irresponsables qui plastronnent sous les lambris des ministères et ne gouvernent plus rien, peuvent prier pour que leur incurie ne nous conduise pas là. A lire sur le site de Valeurs Actuelles.

Fatigant

Autre exemple de la lassitude et de la colère qui gronde, André Le Lan a transmis le coup de gueule d’un retraité de la marine nationale. On peut trouver ce texte sur le blog de Puteaux-libre : « Un soldat de la France, un marin, nous dit simplement : je suis fatigué ».

Consternant

Pour animer l’émission « On n’est pas couché », Laurent Ruquier a remplacé – à l’approche de la présidentielle, ce qui n’a sûrement rien à voir – le décoiffant duo NaulleauZemmour par Natacha Polony (passée de Marianne au Figaro) et Audrey Pulvar. La première émission, qui avait Martine Aubry pour invitée, s’est soldée par un fiasco retentissant et un déluge de critiques sur Twitter, dont Audrey Pulvar paraît beaucoup s’amuser. Il n’est pas sûr que les responsables des émissions télévisées aient pris l’entière mesure des changements d’humeur de l’opinion publique, qui paraît beaucoup moins admettre aujourd’hui de voir Audrey Pulvar , compagne du socialiste Arnaud Montebourg, interviewer la socialiste Martine Aubry, qu’ils n’acceptaient jadis de voir des journalistes épouses ou compagnes de ministres, comme Anne Sinclair ou Christine Ockrent, recevoir sur leur plateaux de télés les collègues et amis de leurs époux respectifs. « Les critiques s’essoufleront », prédit Ruquier ; ou bien son émission ?

Article précédent

Vu sur le net

3 réponses à l'article : Vu sur le net

  1. Anonyme

    06/09/2011

    @François,

       c’est vrai en effet. C’est aussi ce que recouvre "verrue auditive". Quoiqu’il soit difficile de reprocher aux gens ce dont il ne sont pas maîtres, il faut reconnaître que sa voix est discordante…à l’image de ce qu’il dit ou pousse les autres à dire. Je ne parlais que de la radio, car je ne regarde pas son émission TV.

    Répondre
  2. François

    06/09/2011

      @ Sembour

      Et en plus, il a une voix désagréable…( ce qui devrait être interdit quand on passe son temps à parler à la radio ou à la télévision)…

    Répondre
  3. Anonyme

    05/09/2011

    Ce Laurent RUQUIER est particulier dans toute la médiatique française. Il a une tête à claques. Son humour est plutôt mauvais (Philippe BOUVARD, qui exploite un peu les mêmes registres dans les Grosses Têtes sur RTL, est bien supérieur). Ses traits d’humour tombent à plat beaucoup trop souvent. Son rire est crispé. Tout sonne faux dans ce qu’il fait ou dit. Il est mal inspiré. Ses remarques décapantes sont d’un vulgaire affligeant et ses idées de faux-révolutionnaire sont consternantes de ringardise politiquement gaucho-correcte. C’est très curieux, je trouve.

    Les rires de son équipe sont forcés (on comprend un peu leur malaise mais on comprend aussi qu’ils sont eux-mêmes mauvais, pas assez mauvais cependant pour ne pas se rendre compte tous seuls et sans aide qu’ils sont mauvais et que RUQUIER est mauvais).

    RUQUIER respire la stupidité, l’égarement, le déboussolage creux, le bon mot de pacotille, l’adolescence fossilisée, l’intelligence momifiée et nécrosée. Il doit s’imaginer relever le niveau des ondes françaises (qui est, il est vrai, très bas), alors qu’il ne fait que polluer gravement. RUQUIER est de trop, comme une verrue auditive. Son apport est entièrement négatif. Il n’y a rien à récupérer dans son fatras. A la poubelle, avec les vieux restes du repas du chien.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)