Vu sur le net

Posté le avril 30, 2012, 12:00
4 mins

Dans une tribune libre publiée sur le site de Nouvelles de France, Engerran Marel donne aux électeurs lepénistes 15 raisons de voter pour Sarkozy au deuxième tour – raisons toutefois d’inégale valeur : ainsi, l’auteur écrit que « Le FN ne doit pas faire pas élire Hollande car celui-ci imposera le droit de vote des étrangers qui tuera la France et qui empêchera définitivement le FN de prendre le pouvoir. » Comme l’observait récemment Jean-Yves Le Gallou sur Radio-Courtoisie, Mohammed Merah, le tueur de Toulouse et de Montauban, était « Français », au moins de papier, et possédait le droit de vote… Avec Hollande, la situation ne ferait qu’empirer.

Front national et représentation nationale

Sur France Info, le 22 avril, Bruno Gollnisch appelle à « mettre fin à ce véritable scandale selon lequel il n’y a pas un seul député, un seul sénateur [Front national], dans ce qu’on ose encore appeler la représentation nationale, c’est-à-dire le Parlement, ce qui – quoi que l’on pense du Front national – est un motif de stupéfaction, et même d’indignation, pour mes collègues européens, pour les personnalités politiques d’Afrique, d’Amérique latine, d’Asie, qui nous demandent : Oui, le Front national on connaît, vous avez combien de représentants au Parlement ? Zéro ! »

Le retour à droite de Nicolas Sarkozy : avec quelle sincérité ?

Dans ça se dispute, sur i-télé, Eric Zemmour assène quelques vérités bienvenues à Nicolas Domenach. Le journaliste de droite déclare entre autres : « Je pense que depuis 30 ans, la droite s’est "centrisée" : elle a été soumise à l’UDF, elle a été soumise aux médias, elle a été soumise à l’idéologie de gauche. Et ponctuellement, le peuple, l’électorat populaire, lui rappelle qu’elle l’a trahi. Et là, un type comme Sarkozy se réveille – parce qu’il a fait le contraire depuis des années, surtout qu’il avait fait la même campagne en 2007 suscitant beaucoup d’espoir : j’ai déjà dit ici ce que j’en pensais – ; là, il refait une campagne : Nicolas [Domenach] dit : "de lepénisation" : moi, je pense qu’il remet le curseur là où il doit être remis. »

Reste à savoir si, en cas de réélection, il ne trahira pas de nouveau ses électeurs, comme en 2007.

Article précédent

Vu sur le net

3 réponses à l'article : Vu sur le net

  1. Olivier

    01/05/2012

    "Reste à savoir si, en cas de réélection, il ne trahira pas de nouveau ses électeurs, comme en 2007".
    Hallucinant de lire cela.

    D’abord Sarkozy n’a fait strictement aucune promesse concrète, ne s’est engagé à rien dans ses déclarations, qui sont uniquement destinées à donner l’impression d’un rapprochement avec les thèses nationalistes. Il a refusé toute alliance avec le FN, ce qui aurait été logique s’il avait voulu faire une politique différente. 

    Il va sans dire que s’il est réélu il s’empressera de continuer la politique qu’il mène depuis 10 ans, d’abord comme ministre puis comme président, à savoir  l’immigrationisme, la dissolution dans le mondialisme et le métissage –qu’il avait érigé dans un discours resté célèbre en 2008 comme obligation nationale, en menaçant d’utiliser la contrainte si besoin !

    Croyez-vous que quelque déclarations d’estrade à une semaine du 2ème tour suffisent à le dédouaner de la politique qu’il a menée depuis toutes ces années ?

    Répondre
  2. HOMERE

    01/05/2012

    Sarkozy,s’il est élu,effectuera son dernier mandat…il devrait donc mener une politique plus à droite conformément à son discours de Toulouse…..s’il ne le faisait, alors s’en serai terminé du FN , de l’UMP et des idées nationales.Nous verrions un axe centriste et un PS triomphants en 2017 ….être élus sur une politique archi molle et permissive aux communautarismes de tous poils….

    Il faut adjurer le FN d’abandonner ses visées ultra marxisantes et anti Européennes…..pour enfin avoir la représentation Nationale à l’Assemblée qui convient au nombre de ses électeurs….sinon ils auront moins de Députés que les EELV …. et pas de groupe…bien sûr !!

    Le combat de la proportionnelle DOIT être le combat du FN……enfin !! sur ce sujet ils peuvent compter sur mon soutient…..comme pour le combat de l’identité française et la nation !!

    Répondre
  3. tuquet

    30/04/2012

    Je pense que dans cette élection nous votons entre un pantin et un épouvantail. Pour le pantin, les conséquences de son bilan, comme il semble intelligent peuvent le faire réfléchir et lui indiquer un autre comportement. Pour l’épouvantail, vu son passé de mafieux mou et irresponsable, toutes les angoisses sont permises. Pourtant, la France a besoin de gens capables et forts, droits et respectueux de la parole donnée ? Pour l’heure il vaut encore mieux un pantin qu’un épouvantail.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)