Vu sur le net

Posté le mai 23, 2010, 12:00
4 mins

La « diversité » selon Sarko

Nicolas Sarkozy n’en est pas à une contradiction près. Le même homme qui tape du poing sur la table à propos du port de la burqa avait commandé un rapport officiel dont les résultats étaient dictés à l’avance, afin d’étudier les possibilités de financer la construction de mosquées avec l’argent public. Les attitudes présidentielles à l’égard de la burqa sont destinées à donner le change à la partie droite de son électorat : fondamentalement, Sarkozy est favorable à une France « diverse ». Un site reproduit ses principales déclarations à ce sujet :
http://devoir2memoire.over-blog.fr/article-14381142.html

Raoultophobie

L’affligeant Eric Raoult, apparatchik s’il en est de l’UMP, s’était fait remarquer dans l’affaire de la burqa par ses déclarations à l’emporte-pièce, qui, assénées avec la finesse qu’on lui connaît, présentaient du moins l’avantage de décontracter le débat en le plaçant en-dessous du niveau zéro (« Prenons un exemple, il fait moins 3° devant l’Assemblée nationale, si une femme arrive avec un string, on va lui dire ‘Madame, vous allez attraper froid! Donc en l’occurrence, veuillez vous couvrir… »). En bon sarkoziste, Raoult, après ces coups de gueule sur un sujet facile, se préoccupe surtout de faire savoir qu’il n’est pas raciste en proposant de créer une mission d’information contre l’« islamophobie ». Personnellement, je me sentirais plutôt sujet à la raoultophobie.

Martine à la niche

Les contradictions se portent aussi bien à gauche qu’à droite. Le Cri du contribuable rapporte comment Martine Aubryse montre finalement favorable aux niches fiscales :

Footoir binational

Des effets attendus de la « binationalité »… François Desouche rapporte sur son site les informations de l’hebdomadaire Minute : on compte pas moins de 19 « Français » de papier dans l’équipe de foot alignée par l’Algérie à la prochaine coupe du monde de football.

4 réponses à l'article : Vu sur le net

  1. JYL

    30 mai 2010

      Ancien combattant comme des centaines de milliers d’autres, appelés en d’Algérie, et étant sur place à Alger à " l’indépendance ", j’ai pu constater de visu dans les semaines qui ont suivi de début de la déchéance de ce peuple, trompé par le FLN. Quand on voit encore aujourd’hui ce qu’est devenu la fertile plaine de la Mitidja ( pour l’avoir survolé à maintes reprises en 61/62 ) on a déjà une idée concrète du " savoir faire " de l’élite….. A part se faire du fric par tous les moyens, ces gens là ont semé l’horreur et le chaos, et on ne sait toujours pas quel est leur véritable rapport avec un certain islam de fous furieux. Il n’est pas étonnant que par centaines de milliers le peuple algérien a trouvé refuge en France, chez l’ancien colonisateur… Si parmi eux nous avons bénéficié du savoir faire de certains médecins, chirurgiens, profs.. ( ce qui est extrêmement dommageable pour leur pays d’origine ) nous avons hélas " hérité " d’une racaille qui pourrit nos banlieues et même certains centres ville. Le karcher promis se fait toujours attendre même s’il a été repris voilà peu par la courageuse Fadela Amara… qui n’hésite jamais à mettre les pieds dans le plat ( burqa et autres idioties moyenâgeuses )

    Le seul à avoir le courage de dire la vérité sur ceux qui commettent majoritairement crimes et délits en France et qui surpeuplent nos prisons c’est Eric ZEMMOUR. Puissions nous un jour le voir prendre des responsabilités. Mais comme il est intelligent et cultivé il n’ira pas se " fourrer " dans le cloaque politique…..

    Les faux culs, les " collabos " et la " goche " terriblement fourbe ont encore de beaux jours devant eux tant que nous aurons au gouvernement un illusionniste en chef !

    Répondre
  2. Lando Gilbert

    28 mai 2010

    Je pense que les Politicien,ne pense pas a l’avenir de leurs enfants et grand. et petit enfants.
    Ils veulent du Musulman,il vont en avoir de plus en plus,et vous serez tous finit,et c’est deja trop tard?
    Reveillez vous.

    Répondre
  3. Niblick

    27 mai 2010

    L’argent public s’il doit financer des édifices religieux doit être principalement réservé à la conservation de notre patrimoine judéo-chrétien et, en priorité, à la Basilique de St-Denis qui est menacée et pour laquelle notre ministère des affaires dites culturelles ne trouve pas de crédits … il serait grand temps de remettre les pendules à l’huere dans ce pays qui part complétement à la dérive et en arrive à flatter ses "nouveaux amis" au détriment de ceux qui l’ont fait.

    Répondre
  4. Leroy

    26 mai 2010

    N’oubliez pas la loi Gaissot ou Gayssot avant de dire ce que vous pensez. C’est ce que je viens de faire !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)