Al Gore : une idéologie totalitaire

Posté le octobre 16, 2007, 12:00
8 mins

L’environnementalisme est une idéologie totalitaire, donc imperméable à toute forme de réfutation. Il échappe à ce que Karl Popper appelle la « falsifiabilité ». Cela rend quasiment inutile toute tentative de faire des contre-démonstrations ou de parler en s’appuyant sur des faits. Je sais aussi que, comme diverses idéologies totalitaires antécédentes, l’environnementalisme a su recruter des scientifiques qui, vendant leur âme au diable, n’hésitent pas à recourir à diverses falsifications et autres travestissements pour servir ce qu’ils estiment être la Cause : ils ne sont pas les premiers à se comporter ainsi, le marxisme-léninisme a eu ses Lyssenko et ses Mitchourine, le nazisme ses médecins psychopathes et meurtriers façon Docteur Mengele.

J’ai néanmoins espéré que la vague montante finirait par se briser avant d’avoir fait trop de dégâts. J’ai pensé qu’en adressant des mises en garde aux gens encore non contaminés par l’idéologie, et qu’en rappelant le caractère profondément destructeur d’idéologies totalitaires passées, il serait possible de dresser des garde-fous. J’ai pris comme des signes encourageants le succès planétaire du livre de Bjorn Lomborg, « L’environnementaliste sceptique », et l’existence en France de quelques ouvrages émanant d’esprits libres tels que Claude Allègre, Cécile Philippe ou, plus récemment, Christian Gérondeau.

Mais la vague continue à monter. On ne peut, en France, ouvrir la radio ou la télévision sans entendre parler de « réchauffement global dû aux activités humaines », des méfaits du dioxyde de carbone, des bienfaits du vélo et des éoliennes. Un « Grenelle de l’environnement » a été organisé à Paris dont les résultats seront bientôt connus, et dont on peut d’ores et déjà attendre le pire. Des réunions planétaires sont organisées sous l’égide de l’ONU. Et maintenant, comme si tout cela n’était pas amplement suffisant, Al Gore se voit décerner le prix Nobel de la paix.

On pourra me dire que ce n’est pas la première fois que le comité Nobel se déshonore : parmi les prédécesseurs de Gore, on trouve Yasser Arafat, l’inventeur du terrorisme moderne (superbe contribution à la « paix »), et Jimmy Carter à qui on doit cette autre extraordinaire contribution à la paix qu’est le régime des mollahs en Iran. Néanmoins, c’est la première fois que le comité Nobel récompense quelqu’un qui prend la pose d’un faux prophète à l’échelle planétaire.

C’est la première fois qu’il salue l’entreprise d’une personne dont toutes les actions vont à l’encontre de la recherche scientifique dans des domaines cruciaux tels que la médecine, la chimie ou la physique, qui font eux-mêmes l’objet de prix Nobel. C’est aussi la première fois que le tenant d’un discours aussi radicalement et explicitement anti-humaniste se trouve ainsi mis en avant.

À l’échelle française, cela encouragera ceux qui voudraient que nous nous mettions tous à la pédale, que nous nous éclairions à la bougie, que nous mangions « bio », que nous arrêtions de voyager, que nous renoncions au nucléaire et, pourquoi pas, à l’électricité.
À l’échelle planétaire, on prétendra davantage encore « combattre » l’effet de serre en dépensant des milliards de dollars qui auraient été bien plus utiles pour donner à manger à ceux qui ont faim ou soigner ceux qui sont malades, et on condamnera davantage encore des millions de gens qui n’ont pas eu accès au progrès scientifique à une mort certaine.

Derrière les grandes cérémonies des gourous de l’idéologie environnementaliste, il y a une face cachée, et celle-ci est un grand crime contre l’humanité en train de se commettre.

Que les Européens confrontés à l’hiver démographique et à la montée de l’islam radical choisissent la voie du suicide collectif est ridicule et pitoyable. Qu’un ancien vice-président du pays le plus riche et le plus innovant du monde veuille entraîner son pays sur la voie d’un suicide identique est absolument lamentable.

Qu’au nom de lubies suicidaires de gens riches, on condamne tant de pauvres au désespoir et au néant est scandaleux et répugnant. Ce dont les plus pauvres sur la planète ont besoin, c’est de développement économique, d’innovations technologiques, de sources d’énergie performantes, de réfrigération, d’eau potable, pas d’idéologues.

38 réponses à l'article : Al Gore : une idéologie totalitaire

  1. grepon le texan

    23/10/2007

    "serait-il sensé de penser qu’un évenement survenu à une,deux ou trois ou…. années lumières pourraît avoir une conséquence sur la terre ?"

    Oui, tres probablement.    Il parait que les radiations venant de l’espace profond ont un effet sur terre, notablement sur la formation de nuages.   Ces radiations sont variables sur le temps.  Ce variabilite viendrait en partie d’une modulation par les activites du soleil, notamment sa production en particules charges(le "vent solaire" bien connu aux astronomes) et son champ magnetique, qui est etendu.  Les deux sont variables.   Sacre soleil avec son variabilite!   Tres vexant pour les ecocommunistes et les ecofascistes qui veulent mettre le plus de poid possible sur le dos de l’homme.

    Répondre
  2. SAS

    23/10/2007

    L e rechauffement climatique est comme le reste un allibi pour bloquer des bugdets et affecter aux rats inutiles et inproductifs….des fonds collossaux  publics ,aux seules fins de colloques,congrés…..discutation de coterie…..alimentation d’associations budgetivores……et pendant ce temps là madame la marquise tout va très bien…..monsanto prospère……la pac agricole detruit définitivement le bitope eureupéen par stérilisation…. ET TOUS LES REMEDES PROPOSES EN FAUSSES BONNES SOLUTIONS? TEL LE DIASTER; SONT PIRES QUE LES MAUX;

    sas

    Répondre
  3. gaius

    23/10/2007

    Notre vaisseau spatiale  la planète Terre voyage à la vitesse de 108 000 kilomètres par heure dans l’espace et tourne autour du soleil 1,3 million de fois plus grande que la Terre.

     Le soleil avec 15 millions de degré en son centre , 6 000 degré à sa surface et ses 700 millions de tonnes d’hydrogène brulées à la seconde (5 millions de tonnes d’énergie à l’état pur sont relachées ) n’aurait aucun impact sur la surface de la terre s’il y aurait une petite variation d’activité ? 

    he oui ,la terre a vécu des milliers de réchauffement climatiques ! vous ne le comprenez pas ca ? Des réchauffement climatiques et des ères glacières , le climat de la Terre n’est pas stable , il ne l’a JAMAIS été !!!

    Il y a eu des périodes en Europe où les gens ne savaient pas ce que c’était la neige , et c’etait des périodes FASTES où on faisait du bon vin tout en haut de l’écosse.

    Maintenant quand je vois tous ces moutons ou ces fachistes vert qui disent amen à l’illuminati al gore financé par rodshild et rockefeller , moi je dis NON A LA C*ONNERIE ! 

    Répondre
  4. grepon le texan

    23/10/2007

    Kris nous dit "Peu importe la cause du rechauffement climatique."

    Puis il nous explique que, de toute facons,

    A)   les gouvernments et les instances internationaleuses doivent tout de meme tout regler en ce que concerne la reaction des humains au changements qui peuvent avoir lieu. et

    B) que l’energie est tres evidemment gaspille aujourdhui et il faut faire quelque chose meme si ca n’a rien a voir avec le changement climatique.

    Voila quelqun qui, meme si il n’est pas forcement convainu par les IPCCeux et le Gorebecile, est tout de meme de leur cote sur le fond.  Le fond, c’est qu’il faut que le(s) gouvernment(s) viennent reglementer l’activite individuel et prive en depit des mechanismes de l’offre et demande de l’economie libre.

    Moi je dit que, par ce que les donnes nous montrent que les taux de CO2 augmentent bien APRES le commencement des rechauffements historiques et prehistorique, il est peu probable que l’augmentation du CO2, quelque soit son origine, soit la cause de ces rechauffements.   Etant donne que nous disposons de plusieurs centaines d’annees au minimum de charbon bon marche qui peut etre brule de facon clean si on le veut bien, brulons le au lieu d’utiliser quelque chose de bien plus cher.  Ainsi, nous nous enrichissons, et ce faisant nous continuons a avancer notre technologie toute en levan tant de monde du misere.   Si jamais il y aura des deplacements importants de gens comme resultat de quelque changement climatique, le meillieur facon de gerer ca est d’avoir une economie fort et diversifie qui peut leur employer aillieurs, ou la sur place mais dans d’autre domaines.   La solution contraire, qui est d’augmenter les impots et reglementations toujours plus, de restreindre toujours plus les libertes et les prises de decision individuels et prives, rend a la fois les gens et les gouvernments moins efficace a reagir au changements. 

    Pour ce qui en est des taux d’oxygene, merci d’aller chercher ce lien…plutot des liens SVP…sur le comment de ce changement.   J’ai enormement de doute sur la veracite d’un tel taux de changement dans les taux de O2 atmosperique sur si peut de millenaires.   Pour les taux de CO2 par contre, allez consulter votre bouquin de biologie.   Le CO2 est loin d’etre un polluant.  C’est au fait un aliment critique pour les plantes, toutes les plantes.  Ils creveraient sans le CO2.  Par contre ils vont mieux avec plus de CO2.  Allez savoir….

     

     

    Répondre
  5. ladoga

    22/10/2007

    il faudra bien un jour que nous nous posions la question centrale

    climat – danger  probable, progrés – danger probable, OGM- danger probable, etc ..

    mais alors comment faire car probablement ou surement, nous sommes trop nombreux sur cette petite planete terre si fragile –

    serait-il sensé de penser qu’un évenement survenu à une,deux ou trois ou…. années lumières pourraît avoir une conséquence sur la terre ?

     

    Répondre
  6. Kris

    21/10/2007

     

    Peu importe la cause du réchauffement climatique. Le fait est là. Il est donc normal que nos « politiciens » s’en préoccupent à moins d’accepter que c’est une fatalité et que nous n’y pouvons rien sic ce n’est de mettre un plan d’évacuation d’urgence des zones potentiellement victimes de ce réchauffement. Le fait que le réchauffement climatique ne soit pas directement lié à l’augmentation du CO2 dans l’atmosphère ne change rien au problème fondamental de l’économie d’énergie. Le problème essentiel est bien là. Nous vivons dans un monde où le gaspillage, à tous les niveaux, est vraiment roi (Rendez vous en autres dans une cafétéria et observez les plateaux des consommateurs à la fin de leur repas) !!! Même si Al Gore et Cie ont tort ou sont loin d’être des exemples à suivre, leurs propos peuvent être utiles s’ils peuvent permettre un frein au gaspillage énergétique voire au gaspillage tout court.

     

    Par ailleurs j’ai lu quelque part sur le Web qu’en l’espace de 5000 ans le taux d’oxygène dans l’atmosphère était passée de 32 % à 17 %. Lorsqu’il aura atteint 5 % , toute vie aura disparu à la surface de la terre. Même si le réchauffement climatique n’est pas directement lié à l’accroissement du taux de Co2 dans l’atmosphère, il reste essentiel de se préoccuper comment nous pouvons freiner son augmentation.

     

    Par contre il est possible que la surmédiatisation du réchauffement climatique soit un frein pour le développement des pays les plus pauvres au bénéfice, une fois de plus, des pays les plus riches. Pour ce point là je n’ai pas de réponse si ce n’est d’espérer (sans trop y croire toutefois) que nos instances internationales veilleront à ce que ces peuples ne soient pas les premières victimes de ce réchauffement climatique et de l’orchestration médiatique qui en est faite.

    Répondre
  7. grepon le texan

    21/10/2007

    " Dans tous les domaines scientifiques établis vous trouverez une orthodoxie représentée par une majorité, et des théories dissidentes défendues par des minorités."

    Mais, dans quel camp se trouve les scientifiques goristes, d’apres vous?   Combien de scientifique dont le champ recherche peut toucher au question de cilimat?    Combien de scientfiques qui ne sont pas au paie de gouvernements ou meme pire…universites?    Un scientifique bossant dans la psychologie ou la sociologie ne trouverez pas tres scientifique de ne pas rechercher l’influence politique ou du milieu sur les positions de scientifiques sur un problematique aussi peu claire que la prevision du climat et l’impact de l’industrie dessus…

    Répondre
  8. darki

    20/10/2007

    moi j’ai 14 ans alors votre débat politque je m’en fou.. ce que je vois c’est que je suis asmatique, que ma petite soeur l’est aussi, que y a un incinérateur pas loin de chez moi, que tous les matins je vide ma poubelle (autant la fumer directement ?) et je vois des gens qui ce battent partout à propos de l’écologie si c’est bien ou mal… ca coute chére etc… mais si ca coute chére alors ne faisons rien ! mais si l’on ne fait rien alors attendons.. mais si les gens comme Milliere ont tort alors t’en pis on crevera.. enfin moi et ma petite soeur, parceque vous apres tous vous créverer de vieillesse ou de l’amiante, d’un vieux truc.. moi ca sera pis etre pas les OGM mais mon téléphone cellulaire ou l’incinérateur de trop plein d’ordure à coté de chez moi. Si je meurent pas éttoufer sous votre connerie à tous avant !
    MERCI les grands !!!

    Répondre
  9. sas

    20/10/2007

    a gaius , gino et tous les autres…….qui sont les vrais antidémocrates , les laicards comme saddam hussein roi en son pays……ou des enclumes comme les bush et consorts QUI ONT FAIT ENLEVER ,SEQUESTRER ET DETENIR EN TAULE SECRETE ,EN EUROPE, des ressortissants européen belges, allemands, espagnoles qui avaient le seul tord de fréquenter des mosquées mal reéputées et detre musulman…..le tout dans l’ignorance des dirigeants et surtout sans même vouloir rendre compte a la commission d’enquête qui exige la vérité sur ces crimes et délits commis par la 1 ere démocratie du monde….contre des ressortissants européens…

    ca c’est la vérité vraie…

    SAS qui déclare que la démocratie est juste pour les pôoovres et indigents…..les autres ont les moyens de s’arroger le reste.

    Répondre
  10. grepon le texan

    20/10/2007

    " Le CNRS se réjouit de l’attribution du prix Nobel de la Paix à Al Gore et au Giec, le Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat, dont font partie plusieurs chercheurs du CNRS."

    Merci pour avoir fait mon argument pour moi.    En France, les chercheurs scientifiques sont au paie du gouvernment centrale.   Ils en tire leurs sous, leur pensions perso, le regime politique qui soutien leur divers corporatismes.    Maintenant…et attention je sais que l’anecdote ne fait pas un donne forcement, mais l’experience suivant m’a marque:    J’etais a centre universitaire a Grenoble a un reunion des supporteurs de…Chevenement…rien de moins.    C’etait majoritairment des profs et autres employes des facs de…science.    Tout le monde, de par les commentaires et les discours, etaient d’accord sur un un tas de sujets bien plus ideologique, ou concernant le pouvoir ou les corporatismes represente dans la salle.     Pas mal de de CNRS dans la salle aussi.

    Il faut admettre que le monopole du gouvernement centrale qu’est CNRS n’est pas vraiment une reference d’objectivite quand il concerne des conclusions sciencieuses appelant haut et fort pour plus de reglementation, plus de gouvernment centrale.  Deja, il y ce "C" dans "CNRS".

    Répondre
  11. EIFF

    20/10/2007

    A Jaures : "les points soulignés par la juridiction Britanniques ne sont pas des "erreurs" mais des points non avérés ou discutables".

    Des points discutables si vous voulez, mais qui ne seront pas discutés dans les classes d’écoles en France ni dans le débat publique puisque les lobbies vert-socialistes et leurs loges mondialistes affiliées ( Grand-Orient, société fabienne, agents européistes ) contrôlent la pensée magico-socialiste de l’Education nationale et vérouillent la démocratie.

    Répondre
  12. Catherine

    20/10/2007

    Je savais que ce Prix Nobel de la Paix (entre parenthese il faudra nous demontrer le rapport avec la Paix dans le monde!!) ne vous laisserait pas indifferent. On a tout d’abord cru a un ler avril l’hiver etait passe sans que je m’en sois appercu Vive le rechauffement planetaire…..! Et puis non c’etait bien vrai. J’ai ressenti un deuxieme arret cardiaque apres le prix descerne a Arafat il y a quelques annees……….

    Reagan aurait bien eu une petite phrase humoristique a nous sortir. Et Madame Reagan est bien trop digne pour faire le moindre commentaire; elle n’en fait plus depuis longtemps et a prouve qu’elle etait une grande dame. Tous deux auraient bien merite ce prix……..Mais gens de droites et non pacifistes ils sont deja automatiquement rayes de la liste des nomines!!!!!!!!!!

    Bref il faut se faire a l’idee que le Gros Al Gore l’a recu. Ils continuera a precher ce qu’il ne fait pas. Il a d’ailleurs dit qu’il allait se "mettre au travail"….J’attends donc sa visite officielle en Chine pour expliquer aux chinois les regles elementaires de proprete et anti polution, puis il ira faire un tour en Ex Union Sovietique faire le tour des epaves de sous marins nucleaires qui pourrissent sans que Green Peace n’ait jamais fait le moindre commentaire. Il devrait donc nous pondre un rapport edifiant je suis impatiente de le lire.

    A propos j’ai lu que le Mont Blanc grossissait!!!!!!! ca doit etre comme toujours l’exception francaise!!!

     

     

    Répondre
  13. Jaures

    20/10/2007

    A grepon: Le passé ne semble, tout comme le présent pas plus lisible que le futur pour certains. Ainsi, sur la guerre en Irak, devant les mêmes faits nous arrivons, vous et moi, à des conclusions opposées.
    De même pour le climat,et au-delà de votre exposé quelque peu confus, je veux amener les précisions suivantes: nous constatons depuis plusieurs dizaines d’années une accélération du processus de réchauffement, la pollution est néfaste, et pas seulement en raison du réchauffement.
    Devant ces faits, que nul ne conteste (je n’ai jamais vu quiconque, même un néoconservateur, s’installer volontairement à côté d’une autoroute), la question est de savoir si nous repensons notre développement ou nous entêtons dans un modèle qui nuit à notre santé. Les modèles que préconisent les écolos sont-ils si contraignants: trier ses déchets, choisir un modèle de voiture en fonction de ses besoins réels, installer un mode de chauffage économique, préférer les transports en commun, acheter les produits de saison…
    Est-ce cela le totalitarisme ? Les victimes du fascisme et du stalinisme doivent se retourner dans leur tombe ! A utiliser des termes  inappropriés on les dénature et on les banalise.
    Le problème est que ce transfert de consommation nuit à certains intérêts financiers à qui il importe peu que des gens souffrent et meurent chaque jour de l’état dégradé de leur environnement. Que ceux-ci réfléchissent et investissent dans de nouvelles technologies économes en énergies, cela vaudra mieux pour eux, et pour nous.

    Répondre
  14. Paul

    19/10/2007

    Pour D.J. : Dans tous les domaines scientifiques établis vous trouverez une orthodoxie représentée par une majorité, et des théories dissidentes défendues par des minorités. La grande force de la science est que justement toutes les voix peuvent se faire entendre, y compris celle d’un Marcel Leroux. Il s’agit ni plus ni moins que du fonctionnement normal de la science. Aussi, libre à vous de procéder comme Millière, de ne retenir qu’une théorie dissidente (la seule qui vous arrange), d’occulter toutes les autres, et de proférer les pires accusations (totalitarisme, fascisme, …) contre le reste de la communauté scientifique, mais cette attitude n’a pour le coup strictement rien de scientifique. Elle est tout simplement moralement condamnable. Enfin, la science n’est pas une bataille de titres. Un scientifique n’a pas besoin de savoir quel est le titre d’un orateur (professeur émérite ou non) pour juger de la pertinence de ses propos. Pour grepon (et pour Guy Millière): Le CNRS se réjouit de l’attribution du prix Nobel de la Paix à Al Gore et au Giec, le Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat, dont font partie plusieurs chercheurs du CNRS. http://www2.cnrs.fr/presse/communique/1198.htm

    Répondre
  15. grepon le texan

    19/10/2007

    "A EIFF: les points soulignés par la juridiction Britanniques ne sont pas des "erreurs" mais des points non avérés ou discutables. On pourrait en dire autant sur tous les documents concernant la shoah. Celle-ci n’ a-t-elle pas existé pour autant ?"

    Jaures:   Le passe, par contre, et bien plus previsible que le futur tout de meme.  Pour le passe, nous avons les resultats sous le nez et il est question seulement pour historiens ou autres chercheurs interesse par la nature humaine de decouvrir =comment= c’est passe.   MAIS, dans le cas du meteo nous avons plus d’un siecle de resultats enregistre, mais aucun modele existant n’arrive a predire le passe meteorologique qui a vraiment eu lieu.   D’apres les donnes du passe recent et meme lointain, la quantite de CO2 dans l’atmosphere a pu augmente APRES que le temperature a augmente.  Nous avons meme un phenomene physique pour expliquer le comment.   La source du rechauffement est toujours le meme:  Le soleil….qui est variable.   Ce variabilite a ete meme choquant quand c’etait decouvert il y a quelques siecles, mais plus aujourdhui.   Ce qui est surprennant est que les IPCCeux, des supposes scientifiques, arrivent a occulter le variabilte climatique du passe et du prehistoire dans leur histoire qui met tout sur le dos du CO2 =anthropogenic=.   Il y a tant d’autres gaz d’effet de serre, a commencer avec l’eau, puis bas sur la liste et tres moindre dans sa contribution, le CO2, dont il y a tout plein de sources naturelles aussi, et des stocks immenses dans les oceans, qui peuvent parfaitement sortir et rentrer par tant de processus.  L’ocean fait partie d’une sorte de recyclage du CO2 sur l’echelle de temps geologique…avec les volcans autour des zones de subduction.   C’est le "carbonate-silicate cycle" bien familier aux geologues.  C.A.D. que meme avec le CO2, aussi petit qu’il soit dans son effet sur le climat, l’histoire ne peut pas etre reduits aux activites de l’homme..tres loin de la.

    Répondre
  16. D.J

    19/10/2007

    "Al Gore m’est fort sympathique comme tous les types qui sont attaqués par Millière".

    Donc, Gino trouve sympathique Saddam Hussein, Staline, Al Qaïda, le président iranien, bref tous ceux qui détestent la démocratie.

    D.J     

    Répondre
  17. gaius

    19/10/2007

    Ce qui me désole moi c’est que certains de ce forum , souvent tentance socialo sont totalement bornés …aucune once de lucidité , de remise encause , de réfléxion , de jugement autrement dit incapable je dis bien INCAPABLE de tenir une dialectique sur n’importequel sujet qui commence PAR ÉCOUTER (ou lire) et essayer de comprendre ce que l’autre en face veut dire .

    Moi je me suis remis en cause , moi j’ai des fois changer mon avis , aprés avoir réfléchit , aprés m’être renseigner et parfois cela allait à l’encontre de mes idées .

    Mais non certain continue dans leur logique de zombies , ha cela vient de gauche c’est pas bien , ha cela vient de droite c’est pas bien , utlisez votre cerveau plutôt que d’avoir des idées consues par la TV ou par votre idéologie .

    Al gore n’est pas un démocrate , il n’est pas un américain , c’est un sbire des illuminati , le réchauffement climatique c’est le bogue de l’an 2000 , c’est la fin du monde én l’an 1000 hurlée dans le monde médiéval , c’est de la manipulation de masse qui ne tient sur aucun élément scientifique et en ignore 1000 autres, réveillez vous ! (comme dirait les témoins de jehova  )

     

    Répondre
  18. grepon le texan

    19/10/2007

    "L’environnementalisme serait un mouvement totalitaire coupable de rien de moins que de crimes contre l’humanité."

    Dans le cas de DDT, produit diabolise par les environmentalistes, il est tres clair que l’environmentalisme radicale a deja cause plusieurs dizaines de millions de morts.   Rachel Carlson avec son livre Silent Sprint n’est pas au niveaux de Mein Kampf ou le petit livre de Mao, ou les travaux de Staline, mais elle a massacre Pol Pot parmi bien d’autres.

    Alors, etant donne que Gore nous propose en verite un socialisme tres invahissant, et que le socialisme a tue un bon centaine de millions dans le dernier siecle, eh bien non merci.   La technologie le plus "clean" qui soit est le capitalisme, merci au mechansime dite "propriete prive".   Pour le changement du climat, il parait qu’il nous faudrait batir nos stations 100 miles plus au nord, d’ici 50 ans, pour contrer les effets les plus nefastes du pire cas de figure de l’IPCC.   I’ll take my chances with freedom and capitalism.

    Répondre
  19. Emeric

    19/10/2007

    Mais où ils sont les arguments scientifiques de l’auteur? Il ne cite rien, se contente de généralités affligeantes voire de contre vérités. Heureusement, les commentateurs apportent quelques sources pour étayer l’indigent auteur. Merci à eux! Ce que je voudrai dire, c’est que je comprends que POLITIQUEMENT il est important de déterminer si l’homme a un impact ou pas sur le climat, ça permet de savoir s’il faut le culpabiliser, le dédouaner, le responsabiliser etc et de déterminer les politiques adéquates. Mais ECOLOGIQUEMENT ça ne change strictement rien: le réchauffement climatique est attesté par la totalité des scientifiques (vous pouvez toujours citer à bon escient des sommités qui le relativisent, mais aucun blaireau ne se risquerait à dire que la terre se refroidit depuis 30 ans!!!), les uns l’attribuant à l’homme, les autres à l’évolution naturelle du climat. Donc indépendamment de la cause du réchauffement climatique, ce qui compte, c’est comment s’adapter à la nouvelle donne (au lieu de faire comme si le climat ne changeait pas). Et là, y a aucune réponse de Bush (pour ne citer que lui). Alors si les fans de Bush ne veulent pas abandonner le terrain aux « solutions » irrationnelles de certains écolos, ils feraient bien de s’interroger sur quoi faire et proposer des alternatives, au lieu de proférer des amalgames vaseux.

    Répondre
  20. R. Ed.

    19/10/2007

    @ gaius :

     

    EXACT !

    Groenland (pays "VERT") , maintenant, c’est une île de glace !!!

    Ce pays fut découvert par Eric le rouge au dixième siècle, et devait sûrment être recouvert de végétation à l’époque, d’où le nom qu’il a reçu. (ou alors, le Rouge était daltonien ?)

    Alors, la Terre se réchauffe, (tout) le monde est d’accord, mais ce n’est pas la première fois.

    La solution ?

    Va falloir installer la clim sur toute sa surface, pardi !!!

    Répondre
  21. Jaures

    19/10/2007

    Pour abonder dans votre sens, cher grutjack, je rappellerai que les pauvres sont les prmières victimes de la pollution: logements dégradés avec peinture au plomb et amiante à proximité des axes routiers, nourriture industrielle sans fruits et légumes trop onéreux, travaux répétitifs dans des environnements malsains et bruyants,…Bref, ce sont eux qui ont le plus à gagner à une législation plus contraignante sur la qualité des produits. Un redéploiement des aides agricoles s’impose, encourageant la production dans un environnement sain au lieu d’arroser les grands céréaliers, multimillionnaires qui empoisonnent la terre et assèchent les napes phréatiques. Millière a choisi de défendre sans le moindre recul les intérèts des plus riches. J’espère simplement pour lui que cette servilité est bien payée en retour.

    Répondre
  22. Gino

    18/10/2007

    A Grépon le Texan,

    AL GORE m’est fort sympathique comme tous les types qui sont attaqués par Millière. 

    C’est aussi simples que ça. Et vos arguments n’y changeront rien.

     

     

    Répondre
  23. grutjack

    18/10/2007

        Il est clair que l’attribution du Prix Nobel à Al Gore a mis Guy Millière dans un état proche de l’apoplexie. Il ne se contrôle plus et dans sa fureur, nous fait d’étranges révélations. L’environnementalisme serait un mouvement totalitaire coupable de rien de moins que de crimes contre l’humanité. Eh oui ! on réclame de l’air pur et l’on ne songe qu’à asphyxier les scientifiques, on prône l’usage de la bicyclette, mais c’est en définitive, pour envoyer les automobilistes dans des camps de concentration, un boulet au pied.       Notre Professeur qualifie aussi l’écologie de "lubie de riches". Certes Al Gore, comme beaucoup de politiciens américains, a un solide compte en banque, mais George W. n’est pas pauvre lui non plus. Et que dire des magnats de l’industrie qui s’opposent à tout contrôle des gaz à effets de serre ?                En réalité, tout en se croyant le grand champion du Progrès, Millière est plutôt un retardataire. De même qu’en dépit de ses nombreux voyages, il ignore ce qui se passe vraiment aux Etats-Unis, sa pensée économique aurait intérêt à être remise à jour, si j’en juge par ses propos sur les pauvres qui, selon lui, "ont besoin de développement économique, d’innovations technologiques, de services d’énergie performants, de réfrigération, d’eau potable…" Millière a oublié de mentionner les bas nylon, car c’est exactement le discours qu’on tenait en 1945, lorsqu’on a inventé la "croissance". Depuis lors le monde a évolué et la croissance a connu bien des ratés que Millière ignore superbement. Si l’on se penche sur l’évolution de l’Afrique, par exemple, il semble bien qu’après 60 ans de "développement", elle soit plus misérable que jamais. Alors n’est-il pas normal que certains se demandent si la croissance est vraiment la solution et s’il ne faut pas trouver autre chose. Un peu d’imagination, que diable !

     

    Répondre
  24. D.J

    18/10/2007

    A Paul,

    vous dites que Millière occulte les autres thèses qui viennent contredire à ses théories. Je vous signale que le GIEC a occulté et rejeté toutes les théories mettant en doute l’hypothèse dominante du réchauffement climatique, dixit Marcel Leroux professeur émérité de climatologie.

    Je doute que karl Popper aurait apprécié le GIEC. Al Gore n’a aucune formation scientifique, il joue sur sa notoriété, sa défaite contre Bush et profite de la pensée unique que nous bassinent les médias sur le Global Warming.

    D.J     

     

    Répondre
  25. gaius

    18/10/2007

    Très bon texte de Mr Milliere , rien à redire , le réchauffement climatique dû aux activités de l’homme est un pure mensonge ….AUCUN climatologue n’a été mis à contribution pour leur soi-disant analyse de la situation AU-CUN , quand à la liste des 2500 scientifiques , 90% d’entre eux demandent pourquoi on a mis leur nom dessus … mensonge et manipulation tout droit sortie du film "1984" cela fait peur …

    Biensûr on ne parle pas de l’activité du soleil qui fait fondre les glaces des planètes et des lunes de notre système solaire , le soleil entrant dans un cycle naturel de surcroit d’activité , on ne parle pas qu’il y a 1000 ans il faisait plus chaud sur terre et qu’il y a plus de 3000 ans à l’âge de bronze on se baladait en bikini en Finlande toute l’année …

    On ne parle pas non plus que l’oxygène est passé de 35% il y a 3000 ans à 17 % en 2007 …là silence radio (à 7% on meurt tous)

    Répondre
  26. sas

    18/10/2007

    a jean claude lahitte…….mais beaucoup de gens honnête et instruits n’ignorent plus que claude allegrebibandum , avant d’être un spécialiste en tout et toute chose…..dirigeait le BRGM et qu’il y a laissé aussi sa trace indélébile…..lire montaldo c’est édifiant.

    entre les combats altermondialistes et la défense des intérets des Monsanto et consorts……nos pseudo enarques spécialistes ne sont plus a une contradictions près…….et comme leurs auditeurs gaumois sont cons comme des manches à balais et n’ont aucune mémoire……ils gobent…gobent et regobent encore…….ils ont bien cru naivement que naguy bocsa reformerait le pays….le dernier qui a parlé a raison…..plus encore si il est du star systeme.

    sas

    Répondre
  27. grepon le texan

    18/10/2007

    "…l’Organisation météorologique mondiale (OMM) et le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), organise environ une fois par an une assemblée plénière des représentants des gouvernements, à laquelle prennent part des centaines de responsables et de spécialistes relevant des ministères, des institutions et des organismes de recherche compétents des différents pays"

    Grepon:    Belle liste d’organisations dans la paie de gouvernements centraux de tant de pays, n’es-ce pas?   Ce qu’il ya a comprendre la dedans est que les gouvernments ont une tendence et un vouloir tres fort de prendre toujours plus de pouvoir, de reglementer plus, de limiter toujours plus les libertes.   Ce n’est pas par hasard qu’un gouvernment bati autour d’un ingenieu systeme de "checks and balances" et de federalisme, qui a comme but de limiter la croissance tyrannique du gouvernment central soit aussi un qui n’a pas pu se mettre d’accord sur le besoin absolue de reglementer l’utilisation prive de  "pour sauver la planete".   

    Un autre pays qui se foutait bien de Kyoto est la Chine.   Etant des communistes, et deja tyranniques, ils n’ont aucunement besoin de "Global Warming" pour justifier plus de prise de pouvoir, car ils n’ont rien a justifier.  Aussi, ceuz qui ont ecrit les accords de Kyoto, c.a.d. des fanas des gouvernments centraux, les ont ecrit de facon a laisser faire…la Chine…un dictature immense possedant sur son territoire d’enormes reserves de charbon.

    Parlant de communistes:   Prenons maintent l’exemple poseur de Jaures ci-dessus.  Etant communiste, Jaures veut le pouvoir mais il ne l’a pas pour l’instant.  Dont, l’interet de trouver une cause qui aiderait a gagner bien plus de pouvoir sur la vie des gens.   Curieusement il n’a pas remarquer que les communistes avait tendance a faire moins d’emissions de charbon, et a utliser de velos ou marche, du simple fait que le planning centrale ajoute au irrespect totale du propriete prive genere automatiquement des penuries terribles toute azimuths.  Tout pays communiste devient un camp de concentration ou la majorite du travail est reglementer par le fouet, le menance des camps de re-education.   Aussi, les industries d’etat devient terriblement polluants.  Les pires sites de pollutions du monde sont a retrouver dans l’ex URSS.   Mais aussi, le =gouvernment= des EUA a cree pas mal de sites pollue lui aussi, sur le temps.   Comme si les gouvernments, quoi que disent les poseurs s’agitant autour du "global warming" ou maintenant plutot "climate change", sont bien pire a gerer l’environment que les acteurs prives ayant due propriete prive.

    Parlant de Clinton et Kyoto:   Sachez que ce n’etait pas la peine pour Clinton d’envoyez ce traite au Senat(ce qui est necessaire sous notre constitution), car le Senat a vote contre le signature de ce traite en UNANIMITE.    Bien sur, poseur qu’il etait, Clinton l’aurait signe si le Senat l’avait.

    Bref.   Tout ceci est un tas de charades par des gens cherchant pouvoir sur nous autres.    Un belle preuve:   Pour toutes les sacrifices demandees dans le traite de Kyoto, pratiquement aucun resultat est attendu.  C’est las position meme des scientifiques du machin-truc de l’ONU, ecrit en petit dans le rapport.

    Répondre
  28. Jaures

    18/10/2007

    A EIFF: les points soulignés par la juridiction Britanniques ne sont pas des "erreurs" mais des points non avérés ou discutables. On pourrait en dire autant sur tous les documents concernant la shoah. Celle-ci n’ a-t-elle pas existé pour autant ? Peut-être dans 50 ans dirons-nous que tel signe que nous prenions pour  un témoignage du réchauffement de la planète n’en était pas un. Mais combien nous auront échappés ?
    Cette manière de contester une conclusion scientifique sous prétexte que tous les paramètres ne sont pas démontrés sont typiques du fonctionnement néo-conservateur. Ils peuvent ainsi, avec les créationnistes, mettre sur le même plan la théorie de l’évolution et la Bible, avancer que les hommes ont côtoyé les dinosaures et que l’arche de Noé a échoué en Turquie 4000 ans avant J.Christ. Si rien n’est totalement démontré, on peut tout dire, tout croire. Tout se vaut.
    Et on peut dés lors prendre son4X4 pour aller poster une lettre ou se gaver d’OGM. D’ici que tout soit démontré, les néo-conservateurs seront morts de leur belle mort et après eux …

    Répondre
  29. françois

    18/10/2007

    mensonges et propagandes!

    bonjour,
        Il semble que nous soyons tous devenus incapable de discernement. moi le premier certainement.

        Si il est vrai que le climat change naturellement, l’histoire de la terre le prouve; les activité humaines sont un catalysateur de ces variations qui ne peuvent etre que des crises (il n’existe pas de variation graduelle)et qui mettent en péril avant tout l’humanité. car même lors d’une extinction de masse ,on retrouve quelques centaines de siecles plus tard une biodiversité qui vit en équilibre avec son milieu; la terre a connue plusieurs extinctions qui graduent son histoire. Sont en danger nos modes de vies ,nos lieux de villégiatures,nos flux commerciaux et financiers.les premieres victimes sont ceux qui possèdent le moins les capacité a s’adapter,ceux qui ont déja les plus fort taux de moratlité infantiles,et les terres les moins fertiles.
        Ce que montre Al Gore,outre une utilisation politique de nos problemes environnementaux,et des erreurs d’interpretation; ce sont les responsables,et coupables! CE DESEQUILIBRE QUE NOUS VIVONS VIENT DU FAIT QUE NOUS NE SAVONS PAS DISPOSER AVEC INTELIGENCE DES RESSOURCES QUE NOUS POSSEDONS.   2 siecles de civilisation industrielle ont suffit pour en arriver là! ce sont les pays industrialisés qui ont imposés des modes de cultures intensives , d’abord chez eux,puis dans les pays du sud,et qui les ont affamés, qui disposent des ressources naturelles de la terre entiere pour moins de 1/5 de la population.voila notre desequilibre!
        Notre seule solution (à mon avis, mais demandez à Pierre Rhabi!)est de faire preuve de frugalité. en effet çà suppose de ralentir le progrés technologique, de changer l’éducation de nos enfants, de redécouvrir certaines valeurs ancestrales. c’est donc un retour en arrière intolérable pour les partisans de la croissance.
        Nous nous rendons compte que notre mode de vie n’est pas adapté pour supporté une telle population humaine,
    il faut mieux l’abandonner plutot que chercher des solutions alambiquées qui ne règlent rien a part repousser le problème de quelques mois.
        Seulement ce n’e sont pas les peuples qui decident de leur destin mais des capitaux! Pour nous maintenir au calme,nous sommes dupés par une desinformation générale; plutôt un matraquage d’information de mauvaise qualité.
        nous sommes toujours du bétail inculte facile a controler!
          
      

    Répondre
  30. ozone

    17/10/2007

    Comme je suis déçu,il nous a pas sorti le truc de la fin de la faim dans le Monde a grand coup d’OGM.

    Peut étre que méme lui n’y crois plus.

    Répondre
  31. Jean-Claude THIALET

    17/10/2007

    17/10/07    – "Les 4-Vérités"

    Tout finit par arriver ! Je suis fondamentalement d’accord avec Guy MILLIERE au sujet de ce qu’il appelle l’ENVIRONNEMENTALISME. Cela fait partie des "bobards", et même de ce que le regretté ADG appelait les "bobardements" qui, avec la complicité active de la (prétendue) "grande presse", sont assennés au zombis de la consommation et de la "démocratie" pour les culpabiliser et pour mieux les manipuler.

    Je ne sais pas qui a commencé ce "grand bluff", sorte de "grand jeu" du XXI° siècle. Les "écolos"  ? Pas les nôtres, certes, qui ne sont que de petits bonhommes "verts" sans envergure et  qui n’existent que par l’importance qu’ils se donnent, et celle que leur donnent le P.S. et les médias, mais bien plutôt ceux de l’altermondialisme qui sont à la solde des mondialistes.

    Et c’est là que je me pose la question : quel est l’intérêt pour les financiers qui soutiennent la "globalisation" de tympanniser ainsi les peuples du monde et de les culpabiliser avec ce "réchauffement de la planète" dans lequel les activités humaines, à commencer par celles des citoyens automobilistes qui se chauffent, qui consomment et qui respirent en dégageant du CO, n’entrent que pour une faible part. Comme l’ont démontré de véritables savants (mot que je distingue du mot "scientiques" derrière lequel se cachent souvent de véritables charlatans qui confondent la réussite de leur carrière et de leur compte en banque avec la véritable science) que les médias font semblant d’ignorer.

    Ainsi, en France,  Marcel LEROUX, professeur émérite de climatologie, ancien directeur du LCRE (Laboratoire de Climatologie, Risques et Envitronnement) du CNRS, membre de l’AMERICAN METEOROGICAL SOCIETY et de la SOCIETE DE METEOROLOGIE DE FRANCE,  dénonce sans succès la "FABLE DU RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE". Non pas qu’il prétende que la Planète Bleue ne soit pas en train de se réchauffer, mais son utilisation politico-médiatique. Tout simplement parce qu’il sait, lui, que le propre du climat est de changer.

    Dans un entretien avec Bernard LUGAN (La NOUVELLE REVUE D’HISTOIRE, n°31), Marce LEROUX a rappelé que "l’histoire montre que toutes les périodes "chaudes" ont été en Afrique des périodes pluvieuses synonymes de prospérité" et que "des régions se réchauffent tandis que d’autres se refoidissent" car "il n’existe pas de climat global". Les gens qui ont étudié, notamment, l’Histoire, et qui réfléchissent, savent que "le propre du climat (de la Terre) est d’évoluer constamment, sans que l’on puisse prouver une relation avec les activités humaines".

    Il est à regretter que, dans sa "démonstration", Guy MILLIERE s’appuie sur le touche-à-touche de la science qu’est Claude ALLEGRE. Je suis au regret de me rappeler que celui-ci, "au nom des progrès nécessaires de la Science" est un chaud défenseur des OGM. Pour ne citer qu’un exemple, il devrait savoir que, contrairement à ce que l’on nous raconte, les semences transgéniques sont dangereuses. Sinon pour la "recherche" (on nous bassine avec les "avancées" des OGM en matière de recherche médicale, des "avancées" qui restent toujours à prouver !), du moins pour la terre : ainsi, en ARGENTINE, des millions et des millions d’hectares sont pollués pour des lustres par le SOJA TRANSGENIQUE. Lequel, contrairement à ce qui nous est raconté, utilise DE PLUS EN PLUS d’engrais et de pesticides CHIMIQUES founis, devinez par qui : le fournisseur qui a l’exclusivité des semences OGM !

    On le sait, le propre de l’homme  – s’il veut survivre, et pas seulement aux climats – est d’évoluer. Et comme, selon BUFFON, le rire est (aussi) le propre de l’homme, nous devrions rire aux menaces de cataclysme annoncé par des "faiseurs de fric" comme Al GORE(1), par des politiciens qui agitent ce chiffon rouge pour nous faire oublier leur incurie (2)

          Cordialement, Jean-Claude THIALET

    (1) à noter que celui-ci, lorsqu’il était "aux affaires", Al GORE n’a rien fait pour inciter les ETATS-UNIS à lutter contre les effets de serre, le réchauffement de la planète, etc. Et c’est sans doute parce qu’il trouve préférable de récolter honneurs (dont le Prix Nobel de la Paix)(3) et argent, plutôt que des responsabilités politiques, qu’il annonce  – foi de politicien – qu’il ne briguera pas de mandat présidentiel. Pour ne pas avoir à s’attaquer sérieusement aux véritables  problèmes ? Ou d’avoir à avouer qu’il a mené les "terriens" en bateau, ses lecteurs en particulier ?

    (2) notamment celle qui consiste à ne rien faire de sérieux pour empêcher l’agriculture industrielle et les manufactures de polluer pour des siècles les eaux (mers et oceans, rivières, lacs, nappes souterraines, etc.), l’air et les sols..

    (3) Guy MILLIERE a parfaitement raison de s’interroger sur ces Prix Nobel de la Paix  accordés à des gens dont le moins qu’on puisse dire est qu’ils ont plutôt deservi la Paix. Pas seulement au MOYEN-ORIENT !

    Répondre
  32. Paul

    17/10/2007

    « C’est la première fois qu’il salue l’entreprise d’une personne dont toutes les actions vont à l’encontre de la recherche scientifique dans des domaines cruciaux tels que la médecine, la chimie ou la physique, qui font eux-mêmes l’objet de prix Nobel. » Quelle mauvaise foi, Mr Millière… Al Gore a sûrement bien des défauts mais il n’est pas le lunatique isolé que vous vous acharnez à dépeindre. Vous feignez en effet d’ignorer que le prix Nobel de la Paix a été conjointement attribué au Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). Vous prétendez vous appuyer sur de faits, mais comme d’habitude vous occultez délibérément tous les faits qui viendraient justement contredire vos thèses. Je doute fort que Karl Popper ait approuvé vos méthodes…. Rappelons que le GIEC, créé en 1988 par l’Organisation météorologique mondiale (OMM) et le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), organise environ une fois par an une assemblée plénière des représentants des gouvernements, à laquelle prennent part des centaines de responsables et de spécialistes relevant des ministères, des institutions et des organismes de recherche compétents des différents pays membres ainsi que des organisations participantes. http://www.ipcc.ch/about/faq/IPCC%20Who%20is%20who%20F.pdf

    Répondre
  33. sas

    17/10/2007

    AL GORE est un pur produit yankee……inutile et infate de sa personne , vice président de clinton, refusant tout net les accords de KYOTO;puis passé à la trappe médiatique, il nous revient avec un film publicitaire sur les mefaits de lindustrialisation a outrance qu’opere son pays partout dans le monde (exemple coca en inde avec l’eau…), et les connards asservis scandinaux lui decerne un nobel ???? mais on croit rêver…..

    à moins que le nobel soit un instrument politique pour remettre en selle…

    à chier

    sas

    Répondre
  34. Jaures

    17/10/2007

    Une fois de plus Millière se ridiculise. Pour lui un nazi est quelqu’un qui utilise son vélo plutôt que sa voiture quand cela est inutile, qui achète des ampoules longue durée, qui éteind son téléviseur plutôt que le mettre en veilleuse. Manger bio, c’est fasciste, crypto-marxiste! Une centrale nucléaire est une énergie propre (comme l’affirmait Sarkozy) et les milliers de tonnes de déchets que nous laissons à nos enfants une fable pous naïfs.

    Mais le pire, c’est ce paragraphe éploré sur l’argent consacré à la sauvegarde de la planète qui, selon Millière, aurait pu être consacré à la lutte contre la faim dans le monde. Quelle affirmation scandaleuse émanant d’un homme qui soutient une guerre qui, outre ses centaines de milliers de morts, coûte la bagatelle de 4,5 milliards de dollars par mois, rien qu’en entretien de l’armée. En coûts cumulés, c’est à dire incluant les pensions aux dizaines de milliers de soldats revenus handicapés du front, c’est déjà 2000 milliards de dollars qui ont été dépensés! A titre de comparaison, le plan de "Médecins de Monde" pour éradiquer la faim, grâce à un nouvel aliment récemment mis au point et qui a déjà fait ses preuves, coûterait…28 milliards de dollars/an (pour sauver 850 millions de personnes) et le plan qui permettrait d’éradiquer le paludisme (3 millions de victimes par an) est évalué à 2,8 millards de dollars.

    Bref, un an de guerre en Irak permettrait de sauver  des centaines de millions d’êtres humains.

    Mais pour Millière, tout est de la faute des écologistes. Affligeant .

    Répondre
  35. dave

    17/10/2007

    Ce qui est pitoyable c’est que malgré les arguments bétons de Millière, sur ce même site, Pierre Lance, aveuglé par son admiration pour le FN continue d’encencer Gore !!

    Répondre
  36. grepon le texan

    17/10/2007

    Toute a fait d’accord.

    Ce qui est parlant dans le cas d’Al Gore est un autre similarite avec dux types de tyrans bien connus:  Tout comme les socialistes de type internationaliste(c.a.d. communiste) out les socialistes de type nationaliste(c.a.d. fascistes), beaucoup de personalites "environmentalistes" sont aussi des elites et privelegiees pour-la-vie.   Al Gore est riche…et non seulement riche en terme de compte en banque ou actions ou actifs divers non polluants.  Il =depense= beaucoup a titre personel sur des consommations extravagant qui n’ont ‘a rien a voir avec la promotion ou communication de ses idees.  Lui et sa femme utliisent maintes fois plus d’energie, produits, services, ressources que pour le maintien et l’alimentation de leur maisons etc que l’americain moyen, pour ne pas parler de l’humain moyen.   Tout comme les puissants du parti communiste, Al et bien d’autres "environmentalistes" ont l’intentions de vivre bien au dessus nous autres, dans leur regimes.   Tout ceci est un moyen pour eux de justifier une prise de pouvoir demesuree par une elite permanent.   Pour comprendre mieux, il faut aller voir le poster du site web draft gore:   Il ne manque rien autre que le moustache, apres quoi vous avez le poster boy d’un nouveau communisme:   http://www.draftgore.com/poster.asp

    Et ne me fait pas commencer sur le poseur nomme John Edwards courant pour les presidentiels de 2008.  Il habite une mansion dementiel qu’il a gagne faisant des proces fraudulent contre medecins, et il nous bassinent avec le cout de l’assurance sante prive, la primatie de l’environment, et l’importance d’en finir avec la pauvrete..    Un poseur encore plus ridicule que Gore, c’est evidemment possible.

    No charge for that  -Grepon

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)