Al Gore, Urgence planète Terre

Posté le 02 mai , 2007, 12:00
7 mins

al gore urgence planète terreAh ! si nous avions la chance d’avoir chez nous un homme politique de cette qualité, nos compatriotes ne se seraient pas morfondus en si grande proportion, et durant des semaines, en hésitations, cogitations et changements d’opinion pour choisir notre futur Président. Mais celui dont je veux vous parler est né de l’autre côté de l’Atlantique, au sein de la plus puissante nation du monde, dont il a mesuré mieux que quiconque les immenses responsabilités, et il s’efforce, depuis 25 ans maintenant, de faire prendre conscience à ses compatriotes, mais aussi à tous les dirigeants du monde de même qu’à tous les peuples, des menaces effrayantes que nous avons accumulées au-dessus de nos têtes et surtout de celles de nos enfants.

Cet homme est le plus grand écologiste actif de la planète, et après avoir occupé un des plus hauts postes de responsabilité des États-Unis, il s’est consacré tout entier à la plus essentielle tâche politique qui soit : alerter tous les Terriens, et en premier lieu les Américains, du devoir prioritaire qui s’impose à nous : stopper les rejets massifs de gaz délétères qui corrompent notre atmosphère et accentuent le réchauffement climatique, purifier notre environnement et restaurer les équilibres naturels planétaires, afin de préserver la santé de nos descendants et l’avenir même de notre espèce.

Cet homme est le sénateur Al Gore, qui fut Vice-Président des États-Unis aux côtés de Bill Clinton, et qui est devenu, je crois, la véritable conscience de l’humanité. (Je rappelle que le Parti démocrate, qui représente la gauche américaine, ne partage nullement l’idéologie socialiste de la gauche européenne. Le Parti démocrate américain n’a jamais remis en cause les principes du libéralisme et du capitalisme.)

Un Américain formidable !

Le film d’Al Gore “Une vérité qui dérange” vient d’obtenir l’Oscar 2007 du meilleur documentaire. J’espère qu’il a “dérangé” suffisamment de gens et assez fortement pour que les populations alertées exercent sur leurs dirigeants une pression décisive afin que notre civilisation industrielle redéfinisse ses priorités, car elle est entrée dans une phase totalement suicidaire.

Cependant, les Éditions Alphée/Jean-Paul Bertrand viennent de publier l’édition 2007 du livre d’Al Gore “Urgence planète Terre”, dont la première édition française fut publiée en 1993. Je viens d’en terminer la lecture et j’en suis bouleversé, bien que je sois moi-même un écologiste de droite depuis plus de 30 ans, mieux informé de ces problèmes que la plupart de nos contemporains.

Avec un réel talent, une logique implacable et un engagement d’une totale sincérité, Al Gore effectue pour nous une démonstration saisissante du destin apocalyptique qui nous attend si nous ne savons pas prendre très vite les mesures individuelles et collectives que la situation exige. Il est encore temps, mais il est tout juste temps. Si nous ne faisons rien, dans dix ans il sera trop tard et notre monde sombrera inéluctablement. Les maladies dégénératives rempliront des hôpitaux débordés infestés de bactéries hyper-résistantes (cela commence déjà). L’eau des nappes phréatiques deviendra partout inconsommable et rare.

Des cataclysmes sans précédent désoleront le tiers-monde et des foules affamées se rueront en migrations massives vers les pays réputés riches qu’ils submergeront. J’en passe et des pires. Nous avons déclaré la guerre à la nature en nous croyant stupidement capables de la dominer. Mais si nous poursuivons cette folie, la nature va se venger et nous imposer sa loi. La Terre va nous secouer comme un chien secoue ses puces !

Aussi vais-je me permettre de demander, en y mettant quelque solennité, à chacune de nos lectrices et à chacun de nos lecteurs, notamment à ceux qui ont des enfants et des petits-enfants, de se précipiter toutes affaires cessantes sur le livre d’Al Gore, de le lire avec attention, d’en tirer toutes les conséquences possibles dans leur vie quotidienne et d’inciter fermement tous leurs amis et relations à le lire aussi et à faire de même.
Et qu’ils n’oublient pas, lors des prochaines élections législatives, d’insister auprès des candidats de toutes tendances pour que l’écologie devienne leur première priorité. Désormais chacun de nous a mission de sauver le monde.

28 Commentaires sur : Al Gore, Urgence planète Terre

  1. Anonyme

    17 septembre 2009

    Urgence  combattre  la sécheresse

    Al gore , co2 ,ouragan , el nino , nicola hulot , incendie  de fôrêts , inondations etc…

    Pourtant ça discute et il y a des conférences internationales toues les semaines.

    Sans être plus malin je me dis que si le co2 augmente dans l’atmosphère c’est peut-être aussi parce qu’il s’accumule parce qu’il est de moins en moins recyclé.

    On sait que le co2 est une gaz naturel qui est recyclé par la végétation .

    D’ailleur je me demande pourquoi il serait recyclé si il sort d’une cheminée d’une maison qui chauffe au bois et pas si il vient d’un chauffage au fioul.

    Bref , en voyant tout les activités humaines qui agissent sur le cycle de l’eau  en diminuant l’infiltration  dans le sol , en accèlèrant les ruissellements , et qui surexploitent les réserves  souterraines,  il n’est pas étonnant que les déserts avancent et donc que le co2 ne peut plus se recycler autant qu’avant.

    Si il y a une urgence pour sauver la planète , on doit se tromper d’objectif .

    Certes on peut réduire le co2 en faisant des voitures à pédales ou autres mais il faut surtout réhydrater la terre.

    D’autant plus que si on continue à ignorer l’assèchement des terres on va subit les effets climatiques de cet assèchement.

    En effet l’augmentation de la taille des déserts et zones arides  repousse les zones humides en les forcant à tourner dans  des espaces plus petits et donc   d’augmeter les vitesses de circulation.

    C’est ce qu’on observe sur la fréquence et la force des tempêtes.

    Les eaux du cycle de l’eau vont donc plus vite depuis  l’équateur aux poles ou au sommets des montagnes et donc y  font un transfert thermique plus important . Cela explique aussi la fonte des neiges et glaces éternelles.

    Le cycle de l’eau dans l’atmosphère tourne avec l’effet d’un cycle de l’air dont une partie est dans la zone humide de l’air pour aller de l’évaporation à la condensation.

    Le cycle de l’air est donc aussi accèléré et  transporte  aussi plus de sécheresse dans des zones antérieurement situées  sur les trajets du cycle de l’eau ( donc pas encore désertifiées )

    IL est donc urgent de réhydrater les sols par  une gestion globale de l’eau sur terre

    vidéo

    http://www.dailymotion.com/user/jeandb/video/xabta8_biefs-du-pilat-sept-2009_tech

    Plan project de biefs

    en rouge les biefs

    en bleu les cours d’eau

    plan projet de biefs

    Répondre
  2. Anonyme

    10 décembre 2007
    Un américain formidable? Surement – deja le fait qu’il a fait quatre enfants mérite une nomination d’Oscar – et pas un looser non plus car ça lui arrive de dire vrai, mais attention l’opposition se réveille et l’opposition n’a peut-etre pas toujours tort, mais ce n’est pas cela que je voulais dire, je veux dire que c’est très bien que les peuples de la terre se mettent à refléchir quant il s’agit de leurs habitudes, leurs environnemen, leurs avenirs ect. Mais Mr Gore – et c’est la ou je sens apparaitre une pointe d’hypocrisie – lorsqu’il déclare la guerre aux émissions CO2 et leurs coupables – Mr Gore alors oublie un detail, un detail qui n’en n’est pas un: les plus grands coupables des émissions CO2 ne sont pas – croyez moi et je suis bien placé pour savoir – les avions, les voitures et les industries, les vrais coupables des émissions CO2 sont les milliards d’animaux que l’on sacrifie tous les jours afin de remplir nos assiettes et nos estomacs (et nos toilettes, un peu plus tard). Déjà, si on mangeait un tout petit peu moins de viande chaque semaine, le problème qu’aborde Mr Gore dans ses écrits et dans ses conférences – notamment les emissions CO2 – diminueraient considérablement. Mais Mr Gore, et quelques milliards avec lui, n’ont pas le moindre envie de se passer de leur steaks et de leurs wish-bones. Et c’est peut-etre pas inintéressant de rappeller que mr Gore lui-même possède quelques fermes.
    Signé, Aristide von Bienefeldt
    Répondre
  3. Anonyme

    26 mai 2007

    A quoi bon jeter autant de cailloux sur des hommes qui se battent pour une cause qui mérite qu’on agisse quoique que l’on en pense;GORE agit en ricain,il ne sera pas entendu par les grand en allant les voir avec son image de looser.Show et business  pour faire connaitre son combat,avec du fric en plus ,on vous ecoute mieux ! c’est la vie telle qu’on la vie tous les jours.Hulot le frenchi qu’on aime ou pas , qui souvent agace dans ses émissions , tout comme cousteau superman en son temps ont en commun le merite de vouloir faire comprendre a un plus grand nombre une nécessitée absolue de ne pas ignorer un probleme grave qui peut pourrir la vie de nos descendant .    .Le naturel semble etre de droite et suit la regle du plus fort, on a tendance a l’oublier; la nature  aura le dernier mot dans tous cas de figure.Gore Hulot  et d’autre utilisent les média et font marcher au passage la machine a sous, et alors! Ont ils le choix s’ils veulent etre efficace?Reste a savoir quelle géneration va subir l’assaut finale de la nature.

     

    Répondre
  4. Mélina

    18 mai 2007

    La "nature" peut exister sans l’espèce humaine mais l’inverse n’est pas vrai. Il y a donc une antériorité de l’environnement naturel, que cela nous plaise ou pas. Il ne s’agit pas de "choisir" entre l’une ou l’autre, il s’agit de comprendre qu’on ne peut continuer à agir en "dominant" la nature, que ce comportement est préjudiciable à notre espèce et aux autres espèces. L’idéologie de la "croissance" conduit à la dévastation de la biosphère, cela est déjà en cours . Il ne s’agit pas d’être alarmiste, il s’agit d’être réaliste.

    Outre, les perturbations climatiques, il y a bien d’autres épées de Damoclès au-dessus de nos têtes, comme la désertification par exemple, un phénomène directement lié à des pratiques agricoles insensées. Et que dire des armes avec lesquelles nous nous menaçons/agressons les uns les autres? Ces joujoux ne devraient se trouver entre aucune main, ils devraient être hors de notre portée. Mais voilà, nous sommes coincés dans toutes sortes d’engrenages, et je ne vois pas encore l’heure où nous nous en libèrerons. Nous sommes, je crois, dépassés par les drames et périls dont nous sommes tous, à divers degrés, responsables. Qui vivra, verra. En attendant, que faire? Peut-être, entre autres, essayer de mettre en pratique cette idée de Gandhi : vivre simplement afin que d’autres puissent simplement vivre.

    Répondre
  5. sylvain rodrigue

    15 mai 2007

    Bonjour M. Lance,

    Encore heureux que la France, qui compte pas mal d’incompétents en politique, n’importe pas en plus les modèles que vous citez !

    Côté irresponsabilité écologiste, Nicolas Hulot nous suffit largement, croyez-moi.

    Al Gore est un opportuniste. Il était le vice-président de Clinton lorsque ce dernier a décidé de ne pas ratifier Kyoto. Or, on ne l’a pas vu courir les rues trompette au poing pour soulever les masses ce jour-là, tant s’en faut…

    De toute façon, quelle qu’ait été et quelle que soit maintenant sa position face à l’environnement, tout électeur possédant un minimum de connaissances scientifiques, une dose de bon sang et un peu de curiosité s’aperçoit rapidement que l’écologisation des discours que nous connaissons relève davantage du fondamentalisme religieux rétrograde que de l’alerte humaniste.

    La Terre va mal depuis un moment, c’est vrai. Mais un écologiste qui fait passer la nature avant l’Homme est un homme dangereux. Et à ce titre, ni Gore ni Hulot ne mérite nos applaudissements.

    Vous cherchez un écologiste humaniste ? Lisez Allègre, lisez même Bjørn Lomborg, mais franchement, oubliez ceux qui s’enrichissent de la peur des autres.

    Bien à vous,

    Sylvain Rodrigue, Paris.

    Répondre
  6. Le Bobophobe

    15 mai 2007

    Bien que conscient du manque de talent manifeste qui caractérise ma prose, et malgré la cruditude (sic je veux) avec laquelle j’ai exprimé mon rejet de la doctrine écologiquement correcte dont vous vous faites l’apôtre, je dois vous dire, M. Lance, que votre réaction tristement Ségolénienne montre que mon interrogation était somme toute légitime.

    Vous n’êtes pas sans savoir, que vos articles souvent déchaînent les passions, et que leurs contenus irritent beaucoup de lecteurs, comme M. Dumait l’a à de maintes reprises fait remarquer. Aux antipodes idéologiques de votre travail d’écrivaillon, comme vous aimez vous-même vous décrire, M. Millière agace ou séduit lui aussi un grand nombre de lecteurs, et j’ai cru comprendre que si lui et vous ont l’honneur de remplir ces pages, c’est aussi pour couvrir le plus large spectre possible d’opinions libérales. Paradoxalement le Millièrièrisme colle plus à la définition franchouille du libéralisme que le Lancisme, qui semble souvent se complaire dans la définition anglo-saxonne du terme…

    Pour en revenir à nos moutons, vous pourrez donc comprendre que la furie et le manque total de maîtrise dont vous avez fait preuve m’ont dans un premier temps étonné. Cet étonnement a vite laissé place à une certaine satisfaction, satisfaction de ne trouver que colère et amertume dans vos propos, et surtout aucune tentative de contradiction sur l’argumentaire non écologiquement correct vers lequel pointaient les liens que j’avais donnés dans mon commentaire. La satisfaction tire franchement au plaisir, que dis-je, à la jouissance, quand vous me faites le privilège de me désigner architecte d’une apothéose béotienne, alors qu’en vérité, vous clouez vous-même les planches du cercueil où repose votre crédibilité, quand pour toute réponse à la critique vous vous complaisez dans une forme d’invective que ne renierait pas la panthère rose…

    Et puis franchement, je ne pense pas que je mourrais moins crétin en ne lisant pas Al Goret : sur quelle planète vivez-vous donc, M. Lance, pour ignorer qu’on nous rabâche quotidiennement que la terre est en grand danger, qu’il y a un dérèglement climatique induit par les émissions humaines (devrais-je écrire américaines) de CO2 ? Pourquoi invitez vous les lecteurs des 4 vérités, à se presser de remplir le compte en banque d’un homme qui est manifestement plus motivé par le gain politique et financier que par l’écologie elle-même, quand on sait par exemple le peu d’effort qu’il consent lui-même à investir dans les économies d’énergies (prenez donc le temps de chercher sur internet, au lieu de sanctionner l’inculture de vos lecteurs), et que de toutes les manières, l’alarmisme qu’il sait si bien manipuler se retrouve (trop) souvent à la une des mérdias. Si l’oscar qu’il a reçu pour son long métrage lobotomisant est à vos yeux un gage de crédébilité, je ferai preuve d’un peu plus d’humilité si j’étais vous, car au cas où vous l’auriez oublié, Michael Moore a lui aussi reçu la statuette dorée. Je ne dis pas que ces films n’excellent pas dans leur genre, et après tout, Leni Riefenstahl aussi avait un certain talent…

    Pour conclure, vous qui me reprochez de ne pas lire, je vous réitère mon invitation à ne pas lire comme je le fais, les documents vers lesquels pointent les liens que j’ai donnés précédemment (vous pourrez noter que la page d’accueil du site friendsofscience.org s’est étoffée de nouveaux liens). Le comble de votre position, M. Lance, c’est de reprocher à ceux qui doutent d’êtres emprunts de certitude, et d’annoncer dans votre article que la fin du monde est programmée et qu’elle sera irréversible d’ici 10 ans…

    Grosses bises d’Allemagne,
    Le Bobophobe

    Répondre
  7. Anonyme

    14 mai 2007

    étrange conversation que la votre messieurs.

    Peu importe la nature des hommes médiatiques qui crient très fort dans les boites médiatiques.

    Lisez plutôt des ouvrages encore plus sérieux qui nous montre que le problème est encore plus vaste que le simple réchauffement climatique. La crise des énergies est en première ligne. Il suffit de faire une analyse sérieuse des causes des guerres du "Golfe" et du Darfour, des tractations à l’Est pour la création d’oléoduc… Allez sur le cite de Jean-Marc Jancovici, vous comprendrez mieux… lisez les analyses économiques de Nicholas Georgescu-Roegen (1906-1994) qui est le seul a transposé dans cette foutue science les théories de la Thermodynamique (la loi de l’entropie) et qui ne se voile pas la face en croyant qu’un vase que l’on vide se remplira demain (la Terre est une et ne peu pas s’étendre)

    Après les égyptiens, les grecs, les romains et tant d’autres civilisations, la notre (occidental, thermo-industriel) courre à sa fin, ce qui ne veut pas forcément dire la fin du monde, à moins que l’homme dans sa folie ne fasse un grand feu d’artifice nucléaire… mais espérons que les Gandhi seront plus nombreux que les Hitler…

    Répondre
  8. Jean-Claude THIALET

    7 mai 2007

    07/05/07    – "Les 4-Vérités"

    Eh oui, cher Pierre LANCE, désolé, je ne suis pas aussi intelligent que je vous en donne (donnais ?) l’air. Ou alors, la pollution, comme vous l’évoquez vous-même, m’a "pollué le cortex". Le hasard qui fait toujours bien les choses fait que, même si c’est pour des raisons familiales, je pars demain m’aérer dans le Sud-Ouest, où, contraitement à ce que l’on pense, l’air n’est pas forcément moins pollué que la capitale chère à Notre-Dame de Paris-Plage…

    Ceci étant, je maintiens que je considère comme suspect la campagne écologiste menée à grand tam tam médiaitique par votre estimable AL GORE. Mon âge avancé m’a rendu méfiant à l’égard des néo-convertis qui, alors qu’ils étaient aux affaires à des postes importants N’ON RIEN FAIT (OU RIEN PU FAIRE DE TANGIBBLE) POUR TENTER DE CHANGER LE COURS DES CHOSES, et qui, retombés dans le rang, se transforment en Cassandres auprès des foules pour dénoncer des menaces réelles oou factuces, en se faisant eux-mêmes le maximum de fric… Je ne sais pas si AL GORE a conservé des ambitions politiques (pourquoi pas ?) mais je suis prêt à parier que si d’aventure il accédait au pouvoir suprême il regarderait le "réchauffauffement de la planète" avec d’autres yeux que ceux de l’écologiste patenté qu’il prétend être … Comme je parie que certain Président frâchement réélu oubliera de tenir les promesses de "rupture", de "changements" (certes pas climatiques), etc. qu’il n’a cessé de prodiguer pendant une longue campagne …

    Ceci étant, je ne nie pas que les pollutions industrielles, chimiques, médicamenteuses, etc. présentent des dangers réels et considérables et, en premier lieu, davantage pour la santé des hommes, et l’avenir de l’humanité toute entière, que pour celui même de la Planète à laquelle, certes, notre avnir est lié…. Tout comme il y a d’autres pollutions dont on ne parle jamais (surtout depuis que l’on a tué Dieu, et qu’il est de bon ton de dénigrer la Religion, particulièrement la Religion Catholique), telle la pornographie, dont on se garde bien de nous parler. Tiens, pourquoi le "croisé" AL GORE ne prendrait-il pas l’initiative d’écrire un ouvrage pour dénoncer les menaces pour l’Homme de la pornographie ? OU encore de l’hédonisme, ou, tout simplement, du consumérisme effréné qui, d’une certaine façon, pollue non seulement les corps, mais aussi les âmes ? Et, bien entendu, d’une manière plus générale, notre Planète !

    Pour conclure : je considérerai comme sincères les "croisés médiatiques" du réchauffement de la Planète le jour où ils consentiront à prêcher par l’exemple : en n’utilisant plus les avions, les voitures, etc. en refusant d’acheter les produits dont la fabrication est "’produtrice" de pollution, de déchets non recycables, et consommatrice d’énergies non renouvelables,  en reversant à une Fondation digne de ce nom la plus grande partie des sommes que leur fait gagner leur "croisade", au lieu de verser comme le font Yann ARTUS-BERTRAND et Marie-Ségolène ROYAL (pour ne citer qu’eux) je ne sais quelle taxe sur leurs déplacements "pollueurs". D’une certaine façon, ils me font penser à ces clercs qui prêchent la pauvreté et la frugalité et qui vivent dans l’opulance en se gobergeant en se moquant de leurs ouailles…

    Je consens donc à figurer au nombre des "lamentables", des "pitoyables", ou même des" indécrottables" qu dénonce rageusement Pierre LANCE. J’y suis, si je l’en crois, en bonne compagnie parmi tous les sénateurs et députés américains, ceux de l’Eléphant comme ceux de l’Âne, et je ne vois pas comment AL GORE parviendrait à convaincre les citoyens "lambda" d’un danger (celui du "réchauffement de la planète" et de la "destruction de la couche d’ozone") d’un pays où, non pas depuis un quart de siècle (comme c’est le cas d’AL GORE), mais depuis plus de trente ans, un homme politique (sans que celui lui rapporte autre chose que de l’ostracisme, des injures, et même des coups)  dénonce sans succès des dangers bien réels qui menacent non pas la Planète, mais la FRANCE. Des dangers que TOUS LES OBSERVATEURS IMPARTIAUX de tous bords reconnaissent tandis que les partis qui gouvernent la FRANCE en alternance et qui sont responsables de la situation, sont sans cesse réélus…. On vient de le voir le 6 mai. Comme on le reverra les 10 et 17 juin prochains !

    CONCLUSION : je pense que Pierre LANCE, au lieu de prendre fait et cause pour AL GORE, et de se retirer sous sa tente, aurait du me lire (nous lire, les uns et les autres)  plus attentivement, même si je concède qu’il a bien d’autres choses à faire. Personnellement, je ne nie pas les pollutions gravissimes et de toutes sortes qui menacent nos santés et nos vies, mais  je mets simplement en cause la personnalité d’AL GORE (et celle de quelques autres persinnages) , sa sincérité et même (tout en convenant que mes compétences en ce domaine sont limitées) la valeur de certains de ses arguments prétendus scientifiques. Ceux-ci, comme je l’ai écrit par aillleurs, sont contestés par des savants certes moins médiatiques (parce que beaucoup moins alamistes ?)  que ceux sur lesquels s’appuie l’ancien vice-président des ETATS-UNIS, alors que leurs études et leurs arguments sont beaucoup moins contestables, et, en tout cas, mériteraient d’être publiés de la même façon..

    Oui, mais voilà les gens qui nous gouvernent, et ceux qui les manipulent dans l’ombre, comme ils nous manipulent nous-mêmes, ont besoin de créer des menaces qui remplacent celle du Ciel dont les Gaulois (que nous sommes de moins en moins) avaient peur qu’il leur tombe sur la tête !

    J’arrête là, moi aussi, mais pour d’autres raisons, je fais provisoirement mes adieux. Tout en sachant que mes "posts", eux, contrairement  aux articles de Pierre LANCE (je n’oublie pas ceux de Guy MILLIERE ! ), ne passerons pas à la postérité…

         Cordialement, Jean-Claude THIALET

    Répondre
  9. Anonyme

    7 mai 2007

    Bravo, Helios, c;est tout a fait cela, et merci de nous rappeler les classiques Francais.
    Et, Argan, pour ne pas avoir écouté Dr. Pierre Lance-Purgon, crache du sang au troisieme "Juro", et s’en va mourir en coulisses. Je suis tres inquiet.

    Best,
    Mancney

    Répondre
  10. Helios

    7 mai 2007

    Les propos reproduits plus bas ne manquent pas d’intérêt , après un "tu quoque fili Brute" adressé à Jean-Claude Thialet pour s’être…"joint au choeur des pollués du cortex", Pierre Lance se laisse aller à sa déception et fustige ses contradicteurs…"qui débitent sur des hommes qu’ils ne connaissent pas d’insupportables mesquineries à base de rumeurs calomnieuses, de jalousies vulgaires, d’informations tronquées et d’ignorance crasse…"

    Il poursuit en nous gratifiant d’une tirade à la gloire de son nouveau héros Al Gore. Et pour finir sa péroraison nous laisse entrevoir sa conception unique du débat d’idée:

    "Vous êtes lamentables, pitoyables, indécrottables…et vous préférez macérer dans vos petites querelles politiciennes de bas étage que de vous soucier de l’avenir de l’humanité. Cette fois, la coupe est pleine et je vous fais mes adieux définitifs. Vous êtes totalement indignes de ma présence parmi vous. Heureusement que nos articles et leurs commentaires demeurent dans les archives de notre site. Dans quelques années, le ridicule vous aura rattrapés, et probablement le cancer avec."

    Je ne sais pas pourquoi mais les propos de Pierre Lance me font penser à cette scène du troisième acte du malade imaginaire de Molière, pour ceux qui ne sont pas familiers avec la pièce, Argan (le malade imaginaire) sur le conseil de son frère a remis à plus tard un lavement prescrit par son médecin Purgon, celui-ci tout à sa colère se répand en reproches et menaces, je transcris ici une partie de la scène:

    "MONSIEUR PURGON
    Je viens d’apprendre là-bas, à la porte, de jolies nouvelles; qu’on se moque ici de mes ordonnances, et qu’on a fait refus de prendre le remède que j’avais prescrit.

    ARGAN
    Monsieur, ce n’est pas…

    MONSIEUR PURGON
    Voilà une hardiesse bien grande, une étrange rébellion d’un malade contre son médecin!

    TOINETTE
    Cela est épouvantable!

    …MONSIEUR PURGON
    Je vous déclare que je romps commerce avec vous.

    ARGAN
    C’est mon frère…

    MONSIEUR PURGON
    Que je ne veux plus d’alliance avec vous.

    ARGAN
    C’est mon frère qui a fait tout le mal.

    MONSIEUR PURGON
    Mépriser mon clystère!

    ARGAN
    Faites-le venir, je m’en vais le prendre…

    …MONSIEUR PURGON
    Puisque vous vous êtes déclaré rebelle aux remèdes que je vous ordonnais…

    ARGAN
    Ah! point du tout.

    MONSIEUR PURGON
    J’ai à vous dire que je vous abandonne à votre mauvaise constitution, à l’intempérie de vos entrailles, à la corruption de votre sang, à l’âcreté de votre bile, et à la féculence de vos humeurs.

    TOINETTE
    C’est fort bien fait.

    ARGAN
    Mon Dieu!

    MONSIEUR PURGON
    Et je veux qu’avant qu’il soit quatre jours vous deveniez dans un état incurable.

    ARGAN
    Ah! miséricorde!

    MONSIEUR PURGON
    Que vous tombiez dans la bradypepsie.

    ARGAN
    Monsieur Purgon!

    MONSIEUR PURGON
    De la bradypepsie dans la dyspepsie.

    ARGAN
    Monsieur Purgon!

    MONSIEUR PURGON
    De la dyspepsie dans l’apepsie.

    ARGAN
    Monsieur Purgon!

    MONSIEUR PURGON
    De l’apepsie dans la lienterie.

    ARGAN
    Monsieur Purgon!

    MONSIEUR PURGON
    De la lienterie dans la dysenterie.

    ARGAN
    Monsieur Purgon!

    MONSIEUR PURGON
    De la dysenterie dans l’hydropisie.

    ARGAN
    Monsieur Purgon!

    MONSIEUR PURGON
    Et de l’hydropisie dans la privation de la vie, où vous aura conduit votre folie."

    Molière, fin observateur, avait l’habitude de "prendre son bien là où il le trouvait" c’est à dire qu’il mettait en scène les travers des gens qu’il côtoyait au quotidien. S’il vivait à notre époque il aurait certainement pris plaisir à lire les 4 vérités où il aurait trouvé ample matière pour ses comédies.

    Helios

     

    Répondre
  11. grepon le texan

    7 mai 2007

    Je rejoins quand meme Pierre Lance apropos du pouvoir du Vice President.   Il n’en a pas beaucoup, a part d’etre en  deuzieme place pour la Presidence, et a part sa capacite de "tie-breaker" quand il y une vote partage 50/50 dans une des chambres du Congres.   Tout est dans la Constitition, que vous devriez adopter, par aillieurs.   Je le rejoins aussi en affirmant que Gore s’agite depuis 25 ans autour de l’ecologie.   Pierre Lance le trouve geniale pour ca.   Moi je le retrouve presque completement ridicule.   "Presque" car dans le tas de conneries que produisent les ecolos, il y a ici et la des mesures interressants a adopter, surtout ceux concernant la sante =des humains=.    Voyons,  par exemple, la reglementation stricte de la pollution nuisible aux humains.   Ceci n’est pas a confondre avec des histoires de CO2, qui n’est pas un polluant nuisible a l’homme dans les concentrations typiques pour ce gaz dans l’atmosphere.   Point barre.

    Répondre
  12. Almessiah

    6 mai 2007

    C’est dingue ! Je m’aperçois qu’il y a des gens pour nier le réchauffement planétaire et ces conséquences désastreuses liées à la gestion des hommes.

    donc, allons-y : pillions les forêts, les mers, le pétrole de l’alaska… on s’en fout ! après tout.

    des glaciers qui fondent ? n’importe quoi !  les forêts primaires sacagées? et alors. on va manquer d’eau? on aura qu’à boire du vin!

    De toute façon, que l’on admettre ou pas la véracité du réchauffement climatique, il faut quand meme se rendre compte que si la population chinoise et indienne compte parvenir au même niveau de développement industriel que l’europe et les US, en utilisant les mêmes technologies, il parait EVIDENT que le problème de ressources naturelles va se poser, non?

     

    Répondre
  13. Pierre LANCE

    6 mai 2007

    Alors, même Jean-Claude Thialet, que je croyais l’un des plus intelligents visiteurs de ce site, se joint au choeur des pollués du cortex qui débitent sur des hommes qu’ils ne connaissent pas d’insupportables mesquineries à base de rumeurs calomnieuses, de jalousies vulgaires, d’informations tronquées et d’ignorance crasse. Vous ne savez même pas que le Vice-Président des Etats-Unis n’a pratiquement pas de pouvoir, son rôle essentiel étant d’assurer la continuité si le Président est empêché ou assassiné (comme Johnson le fit après le meurtre de Kennedy). Vous ne savez même pas que le Président ne pouvait pas signer le protocole de Kyoto sans l’accord du Congrès et que c’est ce dernier qui y était opposé. Vous ne savez même pas qu’Al Gore se bat pour l’écologie depuis un quart de siècle et que durant sa Vice-Présidence, il n’a cessé de sillonner les Etats-Unis pour tenter de convaincre les sénateurs, les gouverneurs, les maires, de l’urgence de mesures écologiques (obtenant d’ailleurs certains succès ici ou là). Vous êtes lamentables, pitoyables, indécrottables, regardant toutes choses par le gros bout de la lorgnette (et non par le petit bout, comme disent les incultes, qui ne se sont pas encore aperçus que c’était l’usage normal) et vous préférez macérer dans vos petites querelles politiciennes de bas étage que de vous soucier de l’avenir de l’humanité. Cette fois, la coupe est pleine et je vous fais mes adieux définitifs. Vous êtes totalement indignes de ma présence parmi vous. Heureusement que nos articles et leurs commentaires demeurent dans les archives de notre site. Dans quelques années, le ridicule vous aura rattrapés, et probablement le cancer avec.

    Répondre
  14. Anonyme

    5 mai 2007

    Pierre Lance : " comment un pauvre petit écrivaillon de mon acabit pourrait prétendre accéder aux vues pénétrantes de votre extraordinaire sagacité ?"
    C’est sur qu’on s’y attendait, mais, please, arretez d’écrire ces c…ies, car ca n’a pas de sens : Jamais, dans mes commentaires a votre égard, je n’ai exprimé, ni sous-entendu, ce genre de pensées, jamais. Please, considérez que le fait que je vous lise, et que je vous écrive, est déja un témoignage de respect et d’intéret pour vos theses. (et en plus je déteste écrire! ). Ceci s’applique probablement a la plus part de vos lecteurs : si ils pensaient ce que vous venez d’écrire, croyez vous qu’ils vous liraient ou répondraient a vos articles?
    J’ai le plaisir de partager un grand nombre des idées que vous exprimez; si les petites critiques et compléments d’informations, que je souhaitais amicales, ne vous conviennent pas, je me contenterais d’intervenir sur les sujets qui ne "fachent pas", mais je ne suis pas sur que c’est ce que vous souhaitez, car la par contre, ce serait hypocrite, et bien peu amical a votre égard.
    Nous connaissons et apprécions tous vos qualités; parmi celles-la, ne figure pas le "droit a ne pas se tromper"; meme si nous le cherchons tous, plus ou moins, il est assez peu repandu.
    Lorsque j’ai écrit " C’est donc si difficile de voir clair", ce qui effectivement n’apporte rien, c’est uniquement l’expression de ma surprise a vous voir "acheter" Al Gore comme ca, au premier degré, sans tenir compte de la personalité cachée du personage, sans etre un peu plus suspicieux sur le bonhomme. Entre nous, Pierre Lance, laissez moi vous dire que le "premier degré" m’emm…de prodigieusement, et je me méfie de tout ce qui est "apparent", et la, je sais que j’ai raison; je ne suis pas sur que vous ayez tout découvert sur Al Gore, et peut etre pouvez vous vous interroger sur ce que pensent, respectueusement, vos "opposants", qui ne sont pas pour autant vos ennemis, et dont vous pourriez peut etre "apprécier" les avis.

    Les dernieres personnes dont l’écologie a besoin, ce sont ces supporters bidons, égoistes et hypocrites, dont l’intéret est tout a fait personnel. Al Gore (et "Zozo Speedé" Hulot) défendraient les gonocoques si il pouvaient en tirer un avantage. 

    J’ai écrit qqs part ailleurs que "l’Ecologie" n’a rien a voir avec la politique, elle devrait etre enseigné ab initio a tous les enfants et (aux parents) de meme que la Morale, la Civilité et la DEFENSE de la CIVILISATION OCCIDENTALE EN OCCIDENT.

    All the best,

    Mancney

    Répondre
  15. Jean-Claude THIALET

    5 mai 2007

    05/05/07    – "Les 4-Vérités"

    Remarque liminaire : personnellement, j’aimerais bien voir Pierre LANCE (que j’ai eu le plaisir de rencontrer)  baiser les pieds de MANCNEY (dont j’ignore tout)  après avoir statufié  AL GORE.

    N’ayant aucune prétention scientifique, m’efforçant simplement, en toutes circonstances, comme dans tous les domaines, de faire fonctionner mon intellect et mon bon sens, force m’est de constater que tous les hurleurs patentés qui nous annoncent la désolation des désolations pour dans 10, dans 30, dans 50 ou dans 100 ans, sont, soit étrangers au monde "scientifiques", soit des "scientifiques"(1) de façade qui pérorent dans les symposiums, les congrès, etc. en étalant des études alarmistes tout en omettant de rappeler que celles-ci sont généralement controversées, voire même contredites par des études et des constats réalisés par de véritables savants qui, eux, travaillent dans l’ombre …

    Alors, qui croire ? que croire ? En tout cas, sûrement par des politiciens du genre de AL GORE, et encore moins certain "menteur" patenté qui s’apprête à descendre dans l’arène écologique, et pas même des vedettes médiatiques tels que Nicolas HULOT ou Yann ARTUS-BERTRAND même s’ils ont eu le mérite et le talent de nous faire découvrir les beautés les plus reculées de notre Planète. Des beautés, certes, qui sont menacées par l’industrialisation, l’urbanisation, l’extension des cultures intensives, etc. elles-mêmes résultantes de la soif de consummérisme et de jouissance des habitants de la Terre.

    Je maintiens que la véritable écologie, celle qui est accessible à Monsieur et Madame TOUTLEMONDE, est celle qui consiste à préserver son environnement personnel (2), à respecter la terre en ne lui ingurgitant pas forces herbicides ou autres polluants de l’industrie chimique, à priviklégier les produits alimentaires "bio", à ne pas se laisser abuser par les produits de l’agriculture "raisonnée" (qui utilise elle aussi, les poisons chimiques), ou ceux du commerce équitable qui permet à des "intermédiaires" de s’en mettre pleine les poches en se donnant bonne conscience, à refuser la médecine des médicaments et des vaccins qui empoisonne les "patients", à boycotter les produits manufacturés qui sont fabriqués dans des conditions de pollution maximum, etc. Tout cela demande une éducation, une instruction, une culture, mais aussi, un certain pouvoir d’achat. En tout cas, ce n’est pas en brandissant sans cesse sur les têtes des populations les dangers du "trou de la couche d’ozone", du "réchauffement de la planète", etc. qu’ils ne peuvent maîtriser, en les rendant responsables, ou en les culpabilisant, qu’on les fera évoluer.

    Il faudrait une véritable révolution internationale, un véritable retour en arrière, pour transformer "l’homo economicus"  (pur produit des médias, mais aussi de la Politique) en individu qui se sent responsable. Responsable de lui-même, des siens, des autres, de la terre qui l’a vu naître, mais aussi de la planète TERRE toute entière. Et je ne crois pas que ce soit un AL GORE, un Jacques CHIRAC, un Nicolas HULOT, une Corinne LE PAGE, qui exploitent l’écologie comme d’autres un fonds de commerce qui parviendront à changer fondamentalement les mentalités. Seul DIEU pourrait y parvenir, mais on a tué DIEU(3) dans les coeurs et dans les conscience pour Le remplacer par Mammon. Les populations de la Terre, et même les plus misérables (la preuve, les millions d’immigrés qui envahissent les pays prétendus "développés") ne pensent qu’à une seule chose CONSOMMER de plus en plus les produits industriels qui outre qu’ils sont gros consommateurs d’énergie, sont, particulièrement dans les pays dits émergents, sont fabriqués dans des conditions particulièrement polluantes pour des salariés surexploités et largement sous-payés.  

    Et c’est sans doute l’agriculture qui sera le vecteur de cette révolution des consciences. On l’a vu à CUBA qui, après avoir été empoisonné par la production industrielle de la canne à sucre et autre cultures "exportables", est devenue, après la chute de l’Empire Soviétique quia chetait ses productions et lui fournissait pétrole, alimentation, etc.  la PAYS LE PLUS "BIO" AU MONDE. On le voit aujourd’hui aux ETATS-UNIS ou, progressivement, le cheval remplace le tracteur après que des études en aient montré l’intérêt économique. L’agriculture bio ? Ce que la FRANCE aurait dû faire dès le départ, au lieu de se lancer dans une agriculture intensive qui, faute d’avoir les grandes surfaces de pays tels que les USA, le CANADA, l’ARGENTINE, la RUSSIE, l’UKRAINE, etc. n’est jamais parvenue à être compétitive en matière de prix, a transformé nos paysans en quêteurs de subventions, tout en devenant les champions toutes catégories de la pollution. Particulièrement en BRETAGNE ! 

    Personnellement, au lieu de tomber en admiration devant le grand "communiquant" qu’est assurément AL GORE, je préfère apprécier la sagesse d’un PETRUS AGRICOLA (il sévit dans ‘"RIVAROL") comme naguère celle du regretté RUSTICUS, qui dénonce ou dénonçait régulèrement toutes les fumisteries ou les outrances de pythonnisses planétaires, en préconisant des mesures que pratiquaient jadis nos paysans quand il n’étaient pas encore des "exploitants agricoles", et qu’ils respectaient encore la terre, les sols, si l’on préfère,mais aussi les rivières, les sources, les paysages, etc.

    Libre à Pierre LANCE de nous vanter les mérites d’AL GORE et de son ouvrage qu’on lirait presque comme un roman de science-fiction, ce qui en fait d’ailleurs tout l’intérêt, mais tant que l’homme ne sera pas revenu au sens du divin qui lui faisait respecter la Nature, il n’y a rien de bon à attendre pour son avenir, ni pour celui de la planète. 

       Bon dimanche à toutes et à tous, cordialement, Jean-Claude THIALET

    (1) c’est fou ce que l’on a vu pulluler les "scientifiques" depuis que le mot "savant" a été banni du vocabulaire !

    (2) ce que les cochons qui vont s’aéer à la campagne, dans les forêts, sur les plages, etc. ne font pas !

    (3) à propos de Dieu, qu’il me soit permis de citer un petit ouvrage (il ne coûte que 10,oo euros)  intitulé "DIEU, UNE INVENTION ?" (Les Editions de l’Atelier) où, avec bon sens, René GIRARD, anthropolologue de réputation internationale (il enseigne à STANFORD) et académiciens, démontre à deux pasteurs (dont on peut se demander à quoi ils croient, en dehors de l’Homme) l’existence de la Divinité

     

    Répondre
  16. occident

    4 mai 2007

    Al Gore !

    Le mec qui est resté vice-président des Etats Unis pendant 8 ans et qui a attendu de ne plus être au pouvoir avant de s’insurger du problème écologique.

    C’est sûr, les mesures impopulaires (ici l’écologie mais le financement des retraites ça marche bien aussi) c’est tellement mieux quand ce sont les autres qui s’en occupent…

    Répondre
  17. Jean-Claude THIALET

    4 mai 2007

    04/05/07    – "Les 4-Vérités"

    MANCNEY, GREPON-le-TEXAN, JACQUES, FOUTAGE-de-GUEULE, et les autres, chacun à votre façon, vous avez parfaitement résumé ce que l’on doit penser d’AL GORE et des commentaires ô combien dithyrambiques que Pierre LANCE consacre au "plus grand écologiste actif de la planète" (sic).

    Sans voulolr le soupçonner d’être l’agent littéraire d’AL GORE, ou encore le responsable de la promotion des Editions Alphée/Jean-Paul BERTRAND, je me demande quelle mouche (au fait, le saviez-vous? les mouches, c’est bon pour l’écologie de la planète) a piqué Pierre LANCE pour statufier ainsi un homme qui, au poste de vice-président du plus puissant de la planète bleue, aurait eu tout loisir de commencer à s’attaquer sérieusement aux problèmes qui menacent la planète. Notamment, en incitant son président de l’époque à signer les accords de KYOTO.

    Et, sans discuter l’intérêt et le talent tant de son film que de son bouquin, je doute lorsque je lis sous la plume de Pierre LANCE que l’engagement de son nouveau dieu serait d’une "TOTALE SINCERITE". Outre que l’on peut supposer que l’ancien vice-président des ETATS-UNIS a pu faire appel à des réalisateurs et des nègres de talent, il est permis surtout de s’interroger sur ce soudain intérêt porté à l’écologie par un politicien avéré qui, faute d’avoir pu décrocher la "magistrature suprême" a trouvé, à l’exemple de tant d’autres politiciens (dont CLINTON et GORBATCHEF) un moyen juteux et agréable de continuer à exister en donnant des conférences au prix fort à tous les gogos de la planète qui, ne sachant que faire pour attirer les gens à des réunions généralement barbantes et, surtout, faire parler de leurs entreprises dans les médias, paient au prix fort des conférenciers de réputation internationale.

    L’écologie étant à la mode avec toutes les dangers (effets de serre, réchauffement de la planète, etc.) qui "menacent "la planète,  (ou soi-disant tel) les entreprises font d’une pierre deux coups en se donnant  une "aura" de défenseur de la planète avec la collaboration de spécialistes (ou soi-disant tels) de l’écologue… Comme le fait par exemple BOUYGUES/TF1 avec Nicolas HULOT :

    Mais pour en revenir à AL GORE, il faut savoir que les tarifs de ses conférences sont hors de prix (jusqu’à 250 mille $, sans parler des palaces, des billets d’avion, etc.) et qu’il profite de ses tournées pour faire la promotion de son film, de son livre, et éventuellement des ouvrages à venir. Plus qu’un écologiste, c’est véritablement un MONEY MAKER ! Et si vraîment AL GORE croit à tous les dangers (dont certains bien réels) qu’il dénonce, sans d’ailleurs apporter de véritables solutions autres que celles des économies d’énergies et des gestes de la vie quotidienne, que ne profite-t-il de sa nationalité, de ses anciennes fonctions politiques et des relations internationales qu’il n’a pas manqué de se faire, pour entreprendre directement les responsables politiques ? A commencer par les actuels présidents des ETATS-UNIS, de la CHINE, de l’INDE, et, d’une manière générale des pays les plus pollueurs de la planète. Ce qui rapporterait sans doute moins d’argent …

    Oui mais voilà, pendant que les GORE, les HULOT(1), les ARTUS-BERTRAND, et bientôt les CHIRAC(2) causent du réchauffement de la planète (celle-ci a déjà connu quelques "réchauffements"), les citoyens lamda des différents pays de la planète ne pensent plus, ou pensetn moins à bien d’autres dangers qui s’accumulent sur leurs têtes, ils mettent de côté les maux bien réels qui les frappent, et hésitent à demander des comptes à leurs dirigeants qui en sont généralement les premiers responsables. A commencer par Jacques CHIRAC, chez nous !… De même, je soupçonne certaines puissances occultes de vouloir manipuler les foules avec ce "réchauffement" pour accéler la mondiallisation et le "gouvernement mondial" qu’elles appellent de leurs voeux….

              Cordialement, Jean-Claude THIALET

    (1) à propos de Nicolas HULOT, son "pacte écologique" co-signé par Marie-Ségolène ROYAL et par Nicolas SARKÖZY est en train de retomber comme un soufflet. Comme retomberont d’ailleurs toutes les promesses faites par les politiciens dans tous les domaines et sur tous les sujets. "Cest bon pour obtenir des voix, coco ! "doivent leur dire leurs différents conseillers chaque fois qu’ils font une promesse (3)… Il est vrai que Nicolas HULOT n’a pas tout perdu : sa convocation des différents candidats (excepté le "gâleux" Jean-Marie LE PEN) lui aura bien servi pour la promotion de son livre ! Tout comme les différentes conférences écologiques de Yann ARTUS-BERTRAND pour ses différents ouvrages dont, pas plus que celui de AL GORE (au nom prédestiné pour un scenario-catastrophe !), je ne discuterai l’intérêt….

     

    (2) à l’époque de la conférence du GIEC qu’il avait présidé à Paris, Jacques CHIRAC s’était manifestement "positionné" pour prendre la tête d’un "machin" international destiné à lutter contre les "effets de serre" et le "toutim".  Voilà qu’on apprend qu’à l’automne prochain, il créera (après avoir delandé conseil à Bille CLINTON !) une Fondation consacrée à l’écologie et au dialogue des cultures. Ce qui lui permettra sans doute, après la Place BEAUVAU, MATIGNON  l’Hôtel de Ville de Paris, l’Elysée, et l’appartement HARIRI, de disposer gratuitement  – ainsi que Bernadette CHIRAC – d’une nouvelle et somptueuse résidence de fonction, et, pour peu que sa "fondation" ait un statut international, de bénéficier d’une nouvelle immunité … judiciaire. Décidément, je suis incorrigible, je ne crois pas au désintéressement des politiciens. Pas plus d’un AL GORE que d’un Jacques CHIRAC.

    (3) la dernière en date : celle de Ncolas SARKÖZY s’adressant aux résistants (combien en reste-t-il d’authentique encore en vie) de revenir chaque année (s’il est élu président) (4) sur le Plateau des Glières. Une "Roche de Solutré" de droite, en quelque sorte !

    (4) et pourquoi pas s’il n’est pas élu,  pour montrer que le discours qu’il vient de prononcer était sincère ? Les gaullistes sincères (il y en a !) se souviendront, eux,  qu’il avait boudé COLOMBEY les DEUX-EGLISES l’automne dernier, mais que la campagne électorale l’avait incité à ce pélerinage, ou il était venu seul (sans l’encombrante présence de son mentor Jacques CHIRAC !), et sous l’oeil des caméras et devant un parterre de micros et de stylos … En se souvenant peut-être, non du "libertador", mais de "l’homme à la rose "arpentant les dédales du PANTHEON où il avait failli se perdre  ?

     

    Répondre
  18. Mesharou

    4 mai 2007

    "Vos connaissances datent un peu… Depuis pas mal de temps de vrais hommes de sciences dénoncent preuves à l’appui ce dont on se doutait depuis longtemps: un gros business bien juteux et une arnaque politico-médiatique dont ce sont toujours nourris les marxistes."

    Ah oui quand même… Il n’y a pas grand chose à répondre à ça.

    Mais sinon pour le ‘film’ mentionné précedemment je ne vais pas m’amuser à décortiquer point par point les approximations,  détournements et interpretations fantaisistes qui s’y trouvent, mais vous pouvez voir ça sur le lien suivant  par exemple où les critiques sont en général constructives et documentées…

    http://www.realclimate.org/index.php/archives/2007/03/swindled .

    C’est effectivement toujours très tendance d’aller contre la pensée "dominante", mais l’ampleur de cet aveuglement et cet amour immoderé d’une fantastique théorie du complot me laisse quand même assez perplexe. M’enfin.

    Répondre
  19. R. Ed.

    4 mai 2007

    Al Gore n’est pas vraiment bien placé pour parler d’écologie.

    Il consomme à lui tout seul plus de courant que 3 ménages américains moyens. Du courant écologique, d’accord, avec cellule, éoliennes etc…, mais ces panneaux, ces éoliennes, eux, n’ont pas été construits "écologiquement".

    Deux tiers de gaspillage au départ, et ensuite, il donne des leçons !!!

    Répondre
  20. gaius

    4 mai 2007

    Soyons sérieux un instant et réfléchissons …Je ne suis pas un intello ou un scientifique mais je pense avoir une once de bon sens …

    Dans les années 70 , on hurlait au refroidissement de la Terre , explications scientifiques à l’appui …

    On a eu droit au BUG de l’an 2000 , dix ans avant  tous les jours à la TV , où tout aller se casser la figure … 1er  janvier 2000 plus rien á propos du BUG

    Il y a 1000 ans les vivkings faisaient pousser du blé au Gröenland (terre verte en danois) …

    Quand j’étais petit , on nous rabachait que dans 50 ans il n’y aura plus de pétrole , aujourd’hui 25 ans aprés on nous dit dans 50 ans il n’y aura plus de pétrole …

    Il n’y a pas du foutage de gueule dans l’air là ?

    Faire peur à la population pour les empêcher de réfléchir à leur situation immédiate en leur agitant la fin du monde dans 100 ans , c’est ca leur idée …

     

    Répondre
  21. Pierre LANCE

    4 mai 2007

    Je suis époustoufflé par l’intelligence de ces premiers commentaires ! Ah Messieurs, quelle chance de vous avoir pour m’éclairer de votre science infuse. Sans vous, mon pauvre petit cerveau néanderthalien aurait continué son errance dans les broullards de l’écologie “de récupération”. Ah ! Mancney, je vous baise les pieds ! “C’est donc si difficile de voir clair ?” me demandez-vous dans un éclair de génie qui m’illumine tout entier. Voyons, réfléchissez, mon cher : comment un pauvre petit écrivaillon de mon acabit pourrait prétendre accéder aux vues pénétrantes de votre extraordinaire sagacité ? Vous êtes vraiment trop modeste. Mais c’est le Bobophobe qui atteint l’apothéose en se demandant ce que je viens foutre dans cette publication. Eh bien je vais vous l’avouer très franchement : le seul but de ma présence dans cette publication est de faire baver des ronds de chapeaux aux béotiens qui savent tout sans avoir rien lu. Et ça marche, ça marche, que c’en est un régal ! Et surtout, je vous en conjure, gardez-vous bien de lire le livre d’Al Gore. A quoi bon, puisque vous êtes des extra-lucides pour qui la planète n’a plus aucun secret. Allons, me voici rassuré ! Avec des esprits de cette envergure, la France a de beaux jours devant elle. Je me demande même si elle ne mériterait pas de voir la “panthère rose” investir l’Elysée. Ne dit-on pas que les peuples ont les gouvernements qu’ils méritent ? Dormez-bien les petits !

    Répondre
  22. Le Bobophobe

    3 mai 2007

    Je me demande vraiment ce que Pierre Lance vient foutre dans cette publication.

    Pour ceux qui veulent aller plus loin que la rengaine habituelle du dérèglement climatique (fut-ce le climat jamais réglé, quelle aberration…), voici deux liens qui vous permettront d’opposer à l’alarmisme à la Lance, une argumentation suffisamment pertinente et solide:

     

    http://www.climat-sceptique.com/

    http://www.friendsofscience.org/

     

    Enfin, je recommande pour les anglophiles parmi vous, le visionnage du film « The great global warming swindle », que vous trouverez en cherchant sur Google Vidéo :

     

    http://video.google.com/videosearch?q=global+warming+swindle

     

    Certains intervenants ne remettent même pas en cause la possibilité d’un réchauffement, mais l’utilisation à des fins purement politiques de l’hypothétique origine humaineaméricaine de ce réchauffement.

    Répondre
  23. Jean

    3 mai 2007

    Quel dommage d’utiliser votre talent pour vous fourvoyer !

    Vos connaissances datent un peu… Depuis pas mal de temps de vrais hommes de sciences dénoncent preuves à l’appui ce dont on se doutait depuis longtemps: un gros business bien juteux et une arnaque politico-médiatique dont ce sont toujours nourris les marxistes.

    Quel dommage que vous leur servez de courroie de transmission et que vous contribuiez à propager la propagande de la pétoche millénariste à la sauce gauchiste !

    Je vous suggère d’aller à cette page et de regarder ce film sous titré en français:

    http://skyfall.free.fr/?p=87

    Bien à vous.

    Répondre
  24. dave

    3 mai 2007

    La température augmente sur Mars !! C’est la faute aux rovers de la Nasa ? Quels salauds ces ricains !! Gore, c’est pas le type qui a inventé le PMRC avec sa femme dans les années 80 avant de couvrir les galipettes de son président ?

    Répondre
  25. foutage de gueule

    3 mai 2007

    Al Gore, Bayrou même combat ! Celui des perdants !

    Répondre
  26. grepon le texan

    3 mai 2007

    Si je ne me trompe pas, Al Gore, serait un "Tartuffe" dans votre belle langue.   Il s’achete a lui-meme ses "credits" pour la consomation de charbon, toute en vivant comme un roi.   Son film, c’est a 65% un hommage a lui meme par lui meme.  Il se dit, dans son propre voix, dans un film par lui-meme, etre un Winston Churchill qui a tout  compris de la menace, contre tous.  Une voix criant dans le desert.   Blah blah blah.  

    Pour ce qu en est de la science de son argument, il presente une =correlation= entre taux de CO2 dans l’atmosphere et temperature moyenne de la terre entiere sur 600,000.   Probleme:  Correlation n’est pas causalitee.   De tres, tres, loin, le gaz a effet de serre le plus important est…l’eau.   Ouf.  Difficile a enlever vu que il y en beacoup plus d’eau qu’il y en de l’atmosphere.   Aussi, il y du gaz carbonique dissous dedans, et quand une liquide est chauffe, les gaz dissous dedans ont tendance a sortir un peu.   Voire votre biere ou coca ou perrier pour mieux comprendre.  Ouvrez ca quand c’est chaud, beaucoup de gaz (et boisson) s’en  sort.  Ouvrez moins chaud, moins de gaz s’en sort.   Donc voila que la =correlation= presentee par Gore, et d’ailieurs par le ridicule IPCC, peut etre explique par une troisieme =cause=, independente, comme par exemple un rechauffement par une force extra-terrerestre.   Nous savons tous que le soleil est variable dans son activite, et de facon cyclique.   Cela explique probablement le pourquoi  due comment est-il que Mars se rechauffe aussi, actuellement, quand le CO2 vraisemblement n’a pas change en quantite dans son atmosphere tres riche en…CO2.

    Ah oui.   Lui et l’IPCC n’ont rien a dire du "medeivel warming period" qui a eu lieu, malgre le fait que les americains de l’epoch n’etaient rien d’autre que des bandes de aimables sauvage super-nobles et hyper ecologique au point d’etre presque authentiquement "naturels" eux memes.

    Il n ya rien a voir.

    Pour voire la manipulation plus pret de vous, regardez le niveau des glaciers de Chamonix, annee par annee, pour voir qu’il y avait  des avancees des glaces entre le minimums qu’ils nous montrent dans les photos.   Ils choissisent les photos pour donner l’idee que que il n y a que des retraits de la glace.   Au contraire, ca va dans des cycles.   Attendez vous a voire un refroidissement reprendre, qui sera la faute a l’homme aussi, ce damnable creature qui l’est  du fait d’etre pas sorti de la Nature, qui est Bonne.

    Répondre
  27. jacques

    3 mai 2007

    Et l’ami,

    faudrait prendre un petit calmant!

    Cool it ….

    Il va faire très bon vivre dans 30 ans même si on fait rien.

    Au pire, vous n’aurez qu’à déménager au Canada et j’ai d’ailleurs un petit lopin de terre fantastique (avec vue nonobstruée sur l’océan arctique) à vous vendre.

    Faites-vites, la demande est forte. Contactez-moi au plus vite.

    jacques

    Répondre
  28. Anonyme

    3 mai 2007

    Pierre Lance, tout le monde sait que Al Gore a "récupéré" l’écologie (exactement comme les Socialos en France) pour compenser son échec politique.  Al Gore, fils du Député puis Senateur du Tenessee Albert Gore Sr.  est un bourgeois fils-a-papa, dont l’éducation a été totalement dirigée vers la Politique. Malgré cela, car l’éducation n’est pas tout, n’est ce pas, il a faiili, a mutiple reprises. Il tente de se récupérer dans l’écologie en profitant de son ex-notoriété politique et de ses appuis.
    Please, ne me faites pas croire que vous ne voyez pas cela. Votre "Americain formidable" est une faillure, un looser.
    N’oubliez pas, Pierre Lance, la Peugeot ou la Renault, ou whatever que vous conduisez aujourd’hui, "pollue" environ 600 fois moins qu’une Fiat 600 des années soixantes;  ces progres, qui eux sont formidables, ne sont dus ni a un Al Gore, ni a un Nicolas "Speedé" Hulot, ni a d’autres RECUPERATEURS de tout poil, ils sont dus a des chercheurs discrets et responsables, que vous et tout le monde, ignore superbement, et qui n’ont pas attendu "la mode" de l’écologie pour prévoir et chercher.
    Quand donc allez vous arreter de vous planter? C’est donc si difficile de voir clair?

    Best,
    Mancney

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)