Bernard Debré : Lettre ouverte Nicolas Hulot

Posté le mai 23, 2011, 12:00
5 mins

Bernard Debré, ancien ministre et député de Paris, a adressé cette

Lettre ouverte Nicolas Hulot
Cher Monsieur,

Comme beaucoup, j’ai vibré à vos aventures.

Ces spectacles, télévisés étaient merveilleux.

Ils révélaient la nature brute, les hommes, les animaux, je sais les difficultés que vous avez rencontrées pour accéder aux plus hauts pics des montagnes ou aux sources des fleuves les plus encaissés.

La terre est d’une telle beauté, il faut bien évidemment la conserver.

Cela dit, heureusement que vous aviez à votre disposition les matériels les plus modernes (hélicoptères, avions et autres technologies de pointe).

Il faut aussi remercier ceux et celles qui vous ont aidé, comme EDF, Bouygues etc.

C’est grâce à eux que votre fondation a pu vivre, heureusement pour nos yeux émerveillés.

D’ailleurs personne ne critiquera votre salaire avoué de plus de 30 000 €  par mois sans compter les produits dérivés issus des ventes et des droits…

J’aurais tant aimé continuer à vous voir !

En 2007, vous avez été tenté par la politique. Heureusement, vous avez renoncé à vous lancer dans cette aventure, vous avez simplement fait signer à grand renfort de publicité et de caméras, comme vous savez si bien le faire, une Charte sur l’écologie, comme si le statut de vedette de télévision vous avait conféré celui de véritable gourou.

D’ailleurs, j’imagine que ces signatures ont été données aussi pour le spectacle…

Pendant longtemps vous avez côtoyé les politiques.

Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy ont été vos amis, je ne vous ai jamais vu avec Mélenchon ou Besancenot… Rarement avec Strauss-Khan

Les connaissez-vous ?

Mais voici le drame : vous voulez vous présenter à la présidentielle.

Attention, ne confondez pas la notoriété télévisuelle avec l’affinité politique. Vous n’allez pas concourir au 7 d’or en vous présentant à cette élection, elle ne se déroule pas à l’Olympia !

Ce n’est pas Drucker qui vous remettra le prix ! J’imagine que vous l’avez soupçonné en parlant social…

Puisque vous allez vous présenter « à gauche », il fallait bien répéter ce que diront vos amis, vos nouveaux amis !

J’attends avec impatience de vous voir aux côtés de l’extrême gauche !

Je ne sais pas ce qui a motivé votre soudaine décision, faire de la politique vous va comme une chaussette à un boa, comme des échasses à une girafe. Après cette aventure qui vous va si mal, je n’imagine pas que vous allez recommencer à faire de la télévision.

La France aura perdu un acteur, un metteur en scène, qui, un moment a joué un rôle qui ne lui allait pas.

C’est ainsi que les réputations s’écrasent sur des fautes irréfléchies ou peut être parce que l’ego devient démesuré !

Méfiez vous de la télévision, elle peut troubler les esprits !

Pr. Bernard Debré,
Ancien Ministre, Député de Paris

11 réponses à l'article : Bernard Debré : Lettre ouverte Nicolas Hulot

  1. FUTURISTE

    03/06/2011

    Monsieur,

    Lorsque ma santé m’a obligé d’aller vous consulter  au pavillon Albarran de l’hôpital Cochin afin de pratiquer l’ablation de mon calcul rénal, j’ai eu en face de moi un homme à la personnalité magistrale, un homme en qui je pouvais avoir incontestablement confiance, un urologue remarquable et remarqué, par son dévouement aussi  de chirurgien,  auprès des malades des pays d’Afrique.

    Lorsque je vous lis, grinçant dans vos propos, contre un autre homme remarquable par son engagement pour la planète dont la finitude est une évidence, contre un autre homme dont la sincérité  est presque désarmante en regard  des acteurs politiques arrogants et méprisants et ne souhaitant le pouvoir que pour le pouvoir, contre un autre homme dont la seule présence, est  incontestablement la meilleure pour générer en France, en Europe et peut-être de façon internationale, un changement de modèle politique, économique et social, transformation signifiant un avenir pour tous ces jeunes qui ont perdu espoir d’une vie à l’égale de celle que nous avons la chance d’avoir vécue, je me pose la question à votre sujet,  de l’adéquation entre votre métier de médecin et de votre posture d’homme politique.

    A votre tour, Monsieur, de vous interroger, sur le rapprochement entre les hommes, sur la condition de vie des plus vulnérables, sur le partage des richesses de ce monde, sur l’agonie de la planète dont la part anthropique est incontestable, sur la sortie du capitalisme afin de pouvoir continuer à vivre… longtemps, sur la disparition des abeilles… et j’en passe et des meilleures car je vais vous assommer.

    Si vous parvenez à trouver un début de  réponse à tous ces problèmes majeurs qui vraisemblablement vous semblent bien insipides puisqu’il ne vous apparait pas de les évoquer en parlant de Nicolas Hulot alors que ce sont tous les domaines qui à lui, lui donnent envie de s’exposer et de se battre " A coeur vaillant rien d’impossible", c’est que vous aurez évolué d’un iota et que vous aurez pris conscience de votre condition d’HUMAIN.

    Plutôt que d’insulter cet autre homme remarquable, ne serait-il pas judicieux de lui demander quelles sont ses idées pour changer le système de santé en France, puisque tout est à changer…, lui exposer vos préoccupations et vos connaissances.

    Vos propos sont très surprenants, et votre attitude puérile. Vous aussi, il vous faut vous changer.

     

     

     

    Répondre
  2. acontresens

    29/05/2011

    Je trouve cette lettre ouverte de Debré parfaitement juste, tout comme j’ai aimé son intervention sur DSk ….ah c’est sûr, ce n’est pas du politiquement correct, et c’est ça qui me plait. Vous en avez pas marre du politiquement correct, du bobo bien pensant ? il semble que ce soit la majorité des lecteurs de ce site en tout cas, vu les commentaires…zut, je croyais être plutôt sur un site de droite…. J’aime aussi Nicolas Hulot comme présentateur de son émission, on se demande bien pourquoi il veut se présenter à la présidence…que chacun fasse son boulot et les chèvres seront bien gardées….

    Répondre
  3. Anonyme

    25/05/2011

    Heron : " (..) je pense que la candidature de NH vous inquiète plus qu’elle ne vous dérange (..)"

    –        Ce n’est pas tant que la candidature du zozo speedé inquiete, c’est plutot que des gens puissent l’imaginer en chef d’état, et apparemment, cela inclut vous-meme.
    C’est le "Heron" qui se croit écolo et qui va voter Hulot? Ca ne s’invente pas.
    Pauvre France!

    Best,

    Mancney

    Répondre
  4. Anonyme

    25/05/2011

    "Réponse ouverte"
    Cher Monsieur, cher Professeur, cher Député

    Bien que me situant politiquement à gauche, jusqu’à présent je vous ai toujours plutôt apprécié. C’est pourquoi j’ai été particulièrement étonné de vos dernières  interventions. Je ne reviendrai pas sur l’affaire DSK qui a été traitée de manière "glauquissime" pour reprendre l’expression de Nicolas Hulot avec qui je suis en parfait accord. C’est justement sur votre lettre ouverte que vous lui avez adressée que je souhaite revenir car il me semble qu’elle ne vous correspond pas… que vous avez été mal conseillé ou mal inspiré…
    1 – Vous lui reprochez l’usage des matériels "modernes" (et polluants… ?) alors qu’on reproche plus souvent aux écolos de vouloir retourner à la bougie…
    2 – Vous l’attaquez sur les  sociétés qui ont "aidé" sa fondation. Il répond "Prendre l’argent là où il est"… Il ne faut pas confondre "mécénat" et "sponsoring". Il s’en explique très bien dans cette interview à Grenoble.  http://www.dailymotion.com/video/xisctb_nicolas-hulot-sur-france-bleu-isere_news
    3 – Vous lui "reprochez" son revenu de 30 000 euros mensuel. C’est, comme le propose Mélanchon la limite haute, 20 fois le SMIC. Je ne pense pas qu’un Professeur de votre notoriété puisse s’en offusquer. A quand la publication des revenus ? Personnellement, avec mes 3500 euros mensuel en retraite, cela ne me dérangerait pas.
    4 – Quant au pacte écolo , "Sarkosy" aussi était ravi de le signer et de se débarrasser ainsi de cette épine du pied "écolo" …
    5 – Vous invectivez : "faire de la politique vous va comme une chaussette à un boa, comme des échasses à une girafe !" Curieusement  je trouve cette invective déplacée venant de vous, professeur reconnu… En effet, pourquoi faire de la politique un cercle fermé ? Il me semble que Victor Hugo, Lamartine et d’autres "saltimbanques" ont participé à la représentation politique. Vaut-il mieux être être "fils ou fille de" pour faire de la politique ? Je vous laisse le soin d’y réfléchir.
    Je pense que la candidature de NH vous inquiète plus qu’elle ne vous dérange ou vous offusque et c’est ce qui, moi, me rassure.
    Très cordialement
    Bernard HERON
    http://www.lepetitlivrevert.fr

    Répondre
  5. Anonyme

    24/05/2011

    @Mancney

    Selon Wikipedia Bernard Debré est  Professeur des Universités – Praticien hospitalier (1980), Chef du service d’urologie à l’hôpital Cochin (1990), membre de la Société française de chirurgie, des sociétés française, européenne et internationale d’urologie. C’est dans son service que le président François Mitterrand fut opéré de la prostate.

    Né en 1944 et l’un des urologues les plus réputés au monde, il a une crédibilité médicale hors normes quand il traite DSK de « délinquant sexuel ».

    Il a aussi l’ancienneté politique et les connexions familiales largement suffisantes (voir sa biographie) pour avoir le droit de mettre M. HULOT en garde contre le risque de mélanger l’écologie véritable et les combats de gauche (pour lesquels l’écologie n’est qu’un moyen de se créer de nouveaux os à ronger et de bonnes places juteuses et inutiles bien payées par le contribuable, le contraire-même de l’écologie vraie qui est infiniment économe).

    Mais au-delà de 30 000 Euros par mois, tout français est en grand danger de « pèter un câble », car il est trop au-dessus des 1 500 Euros/mois moyens de l’ensemble de la population.  C’est tellement anormal qu’il est forcément tenté, soit de courir se réfugier à l’étranger, soit de se donner une « mission » messianique. Si N. Hulot  lit la lettre de B. Debré et qu’il en tient compte, il n’aura vraiment pas perdu sa journée. Ce sera un des meilleurs investissements de sa vie. Souhaitons-lui d’être lecteur 4V.

    Répondre
  6. Rouletabille

    23/05/2011

    Mr. Debré s’étonne que n’ayant jamais eu d’amis publics à gauche, ce soit cette voie qu’il choisit. Et le met engarde : la politique n’est pas faite pour les saltimbanques. Je ne vois pas ce qu’il y a de répréhensible dans ses propos.

    Répondre
  7. Anonyme

    23/05/2011

    Sembour : " Ce Bernard Debré dit exactement ce qu’il faut dire. Amusant. Je trouve rarissime que les hommes politiques mettent les points sur les i’s. Ses propos sur DSK sont très bons également."
    –           Exactement. Et c’est d’ailleurs pourquoi Debré se fait illico
    critiquer sur le forum ("à crier si fort autant d’âneries") et que qqs malins vont tout de suite prendre la défense du zozo speedé (Hulot, that is!) et de "ses propos sinceres". Au moins, Hulot, il n’est pas difficile a cerner!
    Mais comment peux-t-on seulement prenser a lui comme président? Est-ce-cela la Démocratie?

    Best,

    Mancney

    Répondre
  8. Anonyme

    23/05/2011

    Ce Bernard Debré dit exactement ce qu’il faut dire. Amusant. Je trouve rarissime que les hommes politiques mettent les points sur les i’s. Ses propos sur DSK sont très bons également.

    Répondre
  9. Teddy

    23/05/2011

    Je trouve les propos de Mr Debré démagogiques. Nicolas Hulot était très bien rémunéré en tant que présentateur télé et alors ? Quel est le rapport avec ses convictions et son engagement en politique ? Il a maintenant assez d’argent pour se consacrer à son combat politique et c’est tant mieux. Mr Sarkozy a lui triplé son salaire en arrivant à la présidence. Nicolas Hulot a une seule ambition, c’est de changer notre modèle sociale, économique et écologique et non pas de s’enrichir ou d’accroitre sa notoriété. La politique appartient au peuple et non à quelques privilégiés. J’espère que sa notoriété, ses propos sincères et ses idées permettront à sa candidature de peser lourdement en 2012 afin de rassembler un maximum de gens autour du projet des écologistes et pas seulement les initiés.

    Répondre
  10. trineor

    23/05/2011

    Oh, la méchante saillie ! :p

    Nicolas Hulot inquièterait-il que l’on commence à lui envoyer les porte-flingues ?

    Ou bien est-ce simplement M. Debré qui fait dans l’excès de zêle ? Attention, M. Debré, à crier si fort autant d’âneries depuis quelques temps, vous allez finir par gêner dans votre propre camp. M. Lefebvre s’est bien fait recadrer… et je ne pense pas que ça tardera énormément pour vous si vous continuez dans cette veine de pugilats de caniveau.

    Sinon, qui est votre prochaine cible ? Dites-nous, c’est toujours drôle de vous entendre ou de vous lire, on dirait un sktech.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)